Your SlideShare is downloading. ×
STEF présentation de résultat 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

STEF présentation de résultat 2013

301
views

Published on

Présentation des résultats 2012.

Présentation des résultats 2012.


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
301
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. STEF Présentation de résultats Paris 2013La présentation commence par le constat que le marché agro alimentaire européen tourne auralenti. Les pays dEurope du Nord ont du mal à exporter quand leur consommation reste stable.Au Sud, en Espagne et au Portugal la consommation et la production alimentaire ralentissent etces deux Nations ont orienté le commerce vers lexport. La France est plutôt entre les deux cas.LEspagne fait face à des problèmes structurels et de crédit. La consommation alimentaire enFrance et en Belgique est plutôt en hausse.Lactivité dans les produits frais est assez peu impactée par la crise, bien que le Portugal - 4%,lEspagne - 3,9% et lItalie -2,7% montre une baisse de consommation alimentaire. En 2013,13% du budget des ménages sont consacrés à lalimentation et la baisse, malgré quelle continuesera faible car lalimentation est incompressible.En zone Euro lélectricité a augmenté de 6%, mais sur la zone dactivité de STEF cest plutôt 9%.Le groupe STEF sest engagé à une baisse de consommation de gasoil et délectricité. Laréduction de 3,6% des consommations des véhicules voit un succès avec moins de 32l/100 Km.Laction est réalisée par la formation à léco-conduite des chauffeurs et au renouvellement duparc des tracteurs routiers.Les taux dintérêts courts et longs sont en baisse et le groupe en a profité en faisant migrer unepartie de ses dettes sur des taux fixes, le reste étant lié aux taux variables.Concernant la croissance de lactivité, la stratégie est à lacquisition de structures similaires. Pourles fermetures, certains sites ont été fermés pour regrouper les activités logistiques et froid.Lemploi des personnes handicapées est totalement intégré au groupe STEF et les aspect desanté au travail sont des axes de travail permanents.Pour la création de froid, de nouvelles technologies sont testées ainsi que de nouveaux véhiculeshybrides. Lempreinte carbone est réduite de 11,81% avec 640 véhicules retirés de la circulation.La consommation de carburant est en réduction.Après deux années de crise STEF a retrouvé une activité conforme aux années précédentes.Logistique et restauration sont en hausse. Lactivité STEF transport est en hausse sur le territoirefrançais. Cette croissance est de 2,7% sans compter limpact carburant. Viande-volaille etrestauration sont donc en hausse malgré la fermeture de la Société Doux. Les véhicules ont étéamélioré ainsi que les méthodes de chargement.Le taux de croissance réel est très différencié selon les activités. Les résultats en surgelés sontdécevant alors que le marché européen est très actif. Pour le Frais, important sur le domainelogistique, lIle de France et Rhône-Alpes sont en augmentation de capacité. La consommation deproduits frais seffectue à domicile ou hors domicile. Deux acquisitions dans le but datteindre 100millions de chiffre daffaire et une taille critique dactivité. Pour lItalie la croissance est àléquilibre alors que la situation est tendue pour lEspagne. Cest plutôt stable pour la France etlEurope du Nord.Coté maritime, lactivité de "La méridionale" est lié à laugmentation du nombre de voyageursavec "le Piana" et aux coûts engagés pour lentretien dun bateau, "le Scandola" qui devait êtrevendu mais a été affecté au fret.
  • 2. Les plus-values immobilières ont compensé les coûts inattendus et non récurant. Les fraisdinterim ont augmenté du fait dune transition dans le domaine de la restauration, afindaccompagner une activité jusquà la vitesse de croisière. Les frais de personnel sont enaugmentation pour plus de 14000 employés au total. Le groupe se développe et structure sescompétences pour son développement européen. Le résultat opérationnel progresse de 13,5%.Lamélioration du délai de règlement de la part des clients à permis de réduire le besoin en fondde roulement. Pour linvestissement dans la croissance externe il y a eu moins de charge queprévu dans les activités acquises.Pour 2013, réorganisation de lactivité RHD, développement et pilotage européen,renouvellement de la DSP pour le Maritime.Nouveaux sites à Nantes et à Strasbourg pour 2013. Rénovation de plusieurs sites immobiliers anFrance, Ivry et autres. Volet dacquisition pour 2013 pour renforcer lactivité sur les marchésdomestiques dEurope.Concernant la fraude récente sur la viande, la médiatisation a outrance de cette affaire aura uneconséquence sur l"ensemble de la filière agro alimentaire. La chute immédiate de vente a étéconstatée dès la première semaine et la consommation revient à la normale actuellement grâce àdes promotions. Les Grands groupes agro alimentaires nauront pas de difficulté à sen remettre,mais il y aura des conséquences irrémédiables pour les petites structures francophones.Les prochains rendez-vous sont donnés pour les résultats partiels et annuels de 2013.Publié par RDM-ROW http://slideshare.net/reporter Dominique Deschamps