Atelier 1 Management des moutons à 5 pattes_ETricoire #RTB7
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Atelier 1 Management des moutons à 5 pattes_ETricoire #RTB7

  • 582 views
Uploaded on

Intervention d'E Tricoire de l'UDOTSI Calvados sur l'anticipation des métiers et compétences dans les Offices de Tourisme

Intervention d'E Tricoire de l'UDOTSI Calvados sur l'anticipation des métiers et compétences dans les Offices de Tourisme

More in: Travel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
582
On Slideshare
582
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
16
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Anticiper l’évolution des emplois et compétences dans les OTUn environnement touristique en pleine mutation• Nouveaux comportements des clientèles, notamment avec la généralisation de l’usage des NTIC.• Des collectivités locales de plus en plus « regardantes », avec la raréfaction des fonds publics.• Besoins croissants de services à apporter aux prestataires touristiques locaux, leurs métiers à eux aussi deviennent de plus en plus pointus. Un Office de Tourisme menacé s’il n’évolue pas ? •En défendant en vain son monopole traditionnel de l’accueil et de l’information •En étant dans l’incapacité de répondre aux nouvelles attentes de ses prestataires •En ayant une attitude défensive face à des élus qui cherchent à faire des économies •En se disant que la promotion, après tout, les CDT/CRT la font déjà
  • 2. Des impacts sur la vie des Offices de Tourisme Ressources humaines Faire évoluer les compétences, pour des salariés de plus en plus experts Organisation territoriale Mutualiser les moyens, Impacts identifiés par les travaux aller vers un partage des compétences de la commission prospective d’Offices de Tourisme de France Accueil et information Adapter l’accueil et l’information aux nouveaux outils de communication, capter le visiteur là où il se trouve (physiquement et virtuellement), apporter une valeur ajoutée par la qualité de l’accueil et de l’information. Web 2.0 : prise de pouvoir du consommateurFaire évoluer les missions de l’OT afin qu’il Dans l’industrie touristique, 70% des consommateursdemeure un acteur incontournable de l’économie font confiance aux avis des autres consommateurs. L’OT doit être réactif face à cette tendance. touristique locale. Relations avec les prestataires Avec l’évolution des comportements touristiques, apporter de nouveaux services, identifier les besoins Les défis de l’OT du futur en formation des acteurs locaux du tourisme. •Défi numérique •Défi des ressources internes Néotourisme •Défi de la qualité et du développement durable Consommation de proximité: locaux, résidents •Défi de la mise en réseau des acteurs du territoire secondaires, néorésidents… des « touristes », •Défi culturel du réseau mais aussi des ambassadeurs potentiels.
  • 3. Anticipons ! Considérant que les ressources humaines sont un levier essentiel pour relever ces défis, la FROTSI Normandie et l’UDOTSI du Calvados ont souhaité lancer auprès des OT normands, une action d’accompagnement à lagestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).
  • 4. Les facteurs générant des besoinsde montée en compétences Bien sûr, l’évolution des métiers Mais aussi : Les projets de l’OT (investissements, nouvelles techniques…) Les écarts « Qualité » (points de non satisfaction du visiteur…) L’adaptation à l’emploi (intégration des nouveaux salariés, promotion interne…) Sans oublier la demande des salariés eux-mêmes évolution professionnelle, sécurisation des parcours…)
  • 5. Les travaux de l’observatoire prospectif des métiers et des qualifications de la branche tourismeCartographie et référentiel des activités et responsabilités des Organismes de TourismeIssue d’observations terrain auprès d’un panel d’organismes de tourisme, qui ont permis d’appréhender la réalité des fonctions exercées et leurs évolutions. Etude confiée au Cabinet Orizon par la CPNEF des organismes de tourisme et AGEFOS PME •Enjeux et outils de la gestion des ressources humaines au sein des organismes de tourisme Dossier de synthèse « Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences » •Application et mise en œuvre des outils Le référentiel « Activités-Responsabilités » : « briques » permettant la construction des postes Les cartes « Emplois-Fonctions » : point de repère pour définir les postes fréquemment rencontrés L’utilisation du référentiel « Activités-Responsabilités » et de la cartographie « Emplois-Fonctions »
  • 6. La GPEC, ça sert à qui et à quoi exactement ? Une démarche permettant d’adapter les fonctions et les compétences des collaborateurs aux besoins à venir.Pour la direction : élaborer et mettre en œuvre une politique cohérente de gestion et de développement desressources humaines (aide au recrutement, formalisation du plan de formation, clarification des fonctions,organisation interne…), mobiliser les moyens humains autour de la stratégie de l’OT.Pour les collaborateurs : être mieux armé pour s’adapter aux évolutions, permettre une meilleure lisibilité et unesécurisation de leur parcours professionnel. Pour rappel, faire le point avec le salarié sur ses besoins en formation etses vœux d’évolution est une obligation légale de l’employeur.Pour les élus : s’assurer de l’adéquation des ressources humaines avec la stratégie politiqueet les moyens financiers déployés.Pour les acteurs régionaux de la formation : mieux identifier les besoins collectifs en formation,assurer les partenaire financiers que l’offre de formations répond aux besoins réels des OT.
  • 7. Les étapes d’une GPEC
  • 8. Des connexions avec d’autres démarchesLa démarche Qualité : car la qualité, c’est d’abord une équipe formée et compétente, ensuiteparce que le référentiel Qualité Tourisme comprend un volet important lié à la gestion desressources humaines (formalisation des plans de formation, entretiens annuels, recrutement etintégration des nouveaux collaborateurs…). La qualité, c’est aussi la rationalisation des méthodesde travail, donc à terme un gain de temps pouvant être mobiliser sur des missions nouvelles.Le classement : parmi les nouveaux critères, la qualité, l’accueil numérique, le niveau de languesétrangères, la coordination des acteurs locaux du tourisme, l’évaluation de ses actions, sont autantde sujets qui obligent un niveau de compétences adapté.
  • 9. Le syndrome du mouton à 5 pattesFace au besoin croissant de nouvelles compétences, mais avec des possibilités d’accroissement des équipes qui nesont pas infinies, la tentation est forte de vouloir rechercher une multitude de compétences dans un mêmecollaborateur.Or, les compétences requises deviennent de plus en plus pointues, donc de plus en plus difficiles à trouver chez unmême individu.Limiter l’extension du syndrome•Repenser l’organisation du travail, tout le monde ne peut pas tout faire•Partager des compétences pointues avec d’autres structures (l’animation numérique de territoire par exemple)•Mobiliser les compétences disponibles auprès des partenaires (CDT/CRT, OTFI/FROTSI/UDOTSI)•Aller vers une réorganisation territoriale, pour des OT plus forts•Externaliser tout ou partie de certaines missions
  • 10. La démarche normande Un groupe de travail animé par l’UDOTSI du Calvados et composé de référents métiers des OT, de la FROTSI, la FRPAT, des partenaires de la formation (CLIC, AGEFOS-PME, CNFPT)et de l’ETAT en région.Les travaux du groupe doivent répondre aux questions suivantes: Quel est la physionomie de l’emploi dans les OT normands ? Enquête emplois (jusqu’à fin 2012) Quelles seront les fonctions exercées dans les OT de demain et les compétences nécessaires aux collaborateurs ? Adaptation et évolution des référentiels existants (jusqu’à fin 2012) Selon quelle méthode et avec quels outils l’OT pourra-t-il gérer l’évolution de ses emplois et compétences ? Grille d’entretien des salariés, organigramme type, procédure GPEC (décembre 2012) Comment adapter les plans de formation aux défis de l’OT de demain ? (2013) 2013 : test de la démarche dans des OT pilotes, puis déploiement à l’ensemble des OT volontaires.
  • 11. Un exemple : les fonctions liéesà la promotion de la destination
  • 12. Merci de votre attention Emmanuel TRICOIRE Animateur Réseau - UDOTSI du Calvados 02.31.44.93.23 / etricoire.udotsi14@orange.fr