• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
La lecture numerique - et les mediatheques
 

La lecture numerique - et les mediatheques

on

  • 750 views

 

Statistics

Views

Total Views
750
Views on SlideShare
674
Embed Views
76

Actions

Likes
1
Downloads
16
Comments
0

6 Embeds 76

http://www.scoop.it 68
http://51y75u.widget.uwa.netvibes.com 2
http://51y6x7.widget.uwa.netvibes.com 2
http://51y6yx.widget.uwa.netvibes.com 2
http://51y75t.widget.uwa.netvibes.com 1
http://51y9bd.widget.uwa.netvibes.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    La lecture numerique - et les mediatheques La lecture numerique - et les mediatheques Presentation Transcript

    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques Loïc Jouvente Mediathèque de Rive-de-Gier CC-BY-SA Source : eboukin.fr Loïc Jouvente Page : 1/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques De la nécessité de se forger une culture numérique il est primordial d'acquérir un vocabulaire et de savoir de quoi on parle D'autant plus que les choses bougent très vite dans le monde du numérique effectuer une veille numérique : COMPRENDRE, SYNTHÉTISER, TRANSMETTRE les informations Crédits image : le Devoir Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Page : 2/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques Sources d'information en ligne des généralistes du livre qui parlent de la lecture numérique : http://www.actualitte.com/ http://www.livreshebdo.fr/ des spécialistes de la lecture et de l'édition numériques : http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/ http://lafeuille.blog.lemonde.fr/ (blog sur la lecture numérique) http://www.idboox.com/ veille collaborative de bibliothécaires spécialistes des questions numériques (indispensable) : http://www.bouillon-des-bibliobsedes.fr/ une veille très complète : le netvibes partagé de Silvère Mercier http://www.netvibes.com/bibliobsession#Biblioblogosphere Crédits image : Dr. Avishai Teicher Pikiwiki Israel Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Page : 3/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques Quelques dates et chiffres-clé de la lecture numérique Les trois révolutions du livre : ● 1990, invention du Web ● 1994, Adobe lance le format PDF 1995, la presse imprimée investit la toile (en France, le Monde Diplo) IVè-Vè siècle : transition du volumen au codex achevée en Occident ● 1996, premier PDA, ou assistant personnel (Palm Pilot) ● 1450, invention de l'art typographique et de l'imprimerie ● 1998, Gallica 1998, les premières liseuses (Rocket eBook) ● 4 juillet 1971, premier livre numérique, TheUnited States declaration of independence, saisi par Michael Hart ● 2000, Numilog ● 2001, premier smartphone (Nokia) ● 2004, web 2.0 ● 2010, iPad Image du domaine public Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Page : 4/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques Le livre numérique en France Fin 2011 : le marché se structure Loi sur le prix unique du livre numérique (PULN) TVA réduite à 5,5 % (pour le livre numérique homothétique seulement) En 2012 : environ 100 000 titres numériques disponibles (sur 644 610 références papier 3,6 millions de tablettes (contre 1,5 million en 2011) 300 000 liseuses – 500 000 d'ici la fin 2013 3,1 % du CA de l'édition (20 % aux É-U, 12,9 % en G-B) Rentrée littéraire 2013 : 4,5 % des ventes Un retard français à relativiser ! Les éditeurs américains sont assez mécontents dont la transition vers le numérique s'est opérée, avec l'omnipotence d'Amazon (80 % des ventes en ligne, papier et numérique confondus) Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Crédits image : Xerfi Page : 5/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques Le livre numérique en bibliothèque (étude Idate, mars 2013) Un service de prêt de livres numériques balbutiant : 4 % des grandes bibliothèques françaises proposent une offre numérique (100 % en Suède, 75 % aux États-Unis, 71 % en Grande Bretagne, 16 % en Allemagne) Une offre quantitativement et qualitativement limitée : entre 50 et 60 000 titres sous droit sont disponibles aux médiathèques, ce qui équivaut à la moitié des titres disponibles aux particuliers les nouveautés font cruellement défaut : en 2011, seuls 3 des 20 meilleures ventes étaient disponibles aux bibliothèques au format numérique (contre 12 aux particuliers) Une difficulté actuelle à traiter intellectuellement ces nouveaux documents : il est complexe de faire figurer les livres numériques dans le catalogue. Cela peut par ailleurs engendrer des frais car il est souvent nécessaire de mettre en place des logiciels spécifiques Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Crédits image : CyberHades Page : 6/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques Le livre numérique en bibliothèque : une offre aux bibliothèques complexe Un grand nombre de services et de fournisseurs de livres numériques aux bibliothèques Bibliovox, Numilog, Immatériel, Cyberlibris, L'Harmatèque, Lekti, Iznéo, Cairn, ENI... Tous gèrent leur propre catalogue, et leur propre plate-forme ! L'usager doit se connecter à l'une ou l'autre en fonction de ses lectures (si bien sûr la bibliothèque propose plusieurs offres) en comparaison, en Suède il n'y a qu'une plate-forme principale, aux États-Unis il y en a deux majeures, etc. Pas de modèle clair : absence d'accord entre éditeurs concernant une politique à l'égard du prêt en bibliothèque (certains sont d'accord pour le prêt, d'autres pas ; certains sont pour le seul accès en streaming, d'autres sont pour des DRM, chrono-dégradables ou pas, ou du watermarking...) Néanmoins, quatre variables principales entrent en compte dans les différentes offres aux bibliothèques : 1. téléchargement ou streaming (sur site ou à distance) 2. licence illimitée ou limitée 3. ouvrages choisis titre à titre ou par « bouquet » Crédits image : Damián Navas 4. paiement d'un forfait ou à l'usage Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Page : 7/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques Le livre numérique en bibliothèque : principales conclusions de l'enquête de l'Idate 1. le soit-disant « retard français » en termes de prêt de livres numériques n'existe pas au niveau européen 2. les États-Unis nous montrent « qu'une offre de titres récents, proposée selon le modèle du téléchargement dans un contexte de fort taux d'équipement de la population en terminaux de lecture déclenche une demande significative » 3. « les relations entre éditeurs et bibliothèques ne sont stabilisées dans aucun pays étudié » 4. « les négociations entre éditeurs et bibliothèque portent sur les modalités de transposition du prêt traditionnel » (par opposition à l'accès en ligne) 5. « la question du lien entre livres numériques et plates-formes devient centrale » 6. « les libraires sont assez largement absents du paysage du prêt numérique en bibliothèque » Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Page : 8/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques Le livre numérique en bibliothèque : quel modèle d'accès ? En France, le modèle du diffuseur-distributeur est l'unique modèle commercial à l'heure actuelle, qui voit les fournisseurs concentrer deux prestations distinctes intégrées en un service unique de gestion du prêt numérique : la vente de livres numériques la prestation technique (hébergement et mise à disposition des livres) Ce modèle pose la question du devenir des licences en cas de changement de fournisseur : que devient le catalogue acquis ? Une autre piste possible : le modèle de l'initiative interprofessionnelle, tel que mis en place au Québec et actuellement expérimenté en France avec le PNB Pour les petites structures, les BDP auront sans doute un rôle majeur à jouer en mettant à leur disposition un service de prêt numérique Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Page : 9/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques Le livre numérique en bibliothèque : considérations juridiques (1) Le prêt de livres en bibliothèque : est régi par la loi du 18 juin 2003, relative à la rémunération au titre du prêt en bibliothèque et renforçant la protection sociale des auteurs met en place une licence légale garantissant aux bibliothèques le droit de prêt : un auteur ne peut interdire le prêt d'une œuvre assure une rémunération compensatoire aux auteurs et éditeurs (prise en charge par les libraires et l'État) n'est organisé que pour les livres papier et les partitions (le livre scolaire en est exclu) : cette loi ne s'applique pas au livre numérique, dont le prêt n'est pas encore régi Crédits image : Carlos Newsome Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Page : 10/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques Le livre numérique en bibliothèque : considérations juridiques (2) Le livre numérique n'est pas encore juridiquement défini : la loi sur le PULN en précise néanmoins la notion : fiscalement, est considéré comme livre numérique le livre homothétique, déjà imprimé ou susceptible de l'être, dont les éléments propres à l'édition numérique sont accessoires les éléments accessoires sont « des variations typographiques et de composition, des modalités d'accès aux illustrations et au texte telles que le moteur de recherche associé, les modalités de défilement ou de feuilletage des éléments contenus, ainsi que des ajouts de textes ou de données relevant de genres différents, notamment sons, musiques, images animées ou fixes, limités en nombre et en importance, complémentaires du livre et destinés à en faciliter la compréhension » Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Page : 11/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques Le livre numérique en bibliothèque : considérations juridiques (3) Le livre imprimé et le livre numérique : deux supports aux droits très différents l'épuisement du droit d'auteur : s'applique au livre papier. « Certaines restrictions disparaissent après la première vente du support. Quand vous achetez un livre papier, vous avez le droit de le prêter, de le donner, de le revendre, de faire tout un tas d’actes qui sont complètement libres et vous bénéficiez de la propriété du support. Par contre, vous ne pouvez pas copier le texte lui-même et le rediffuser : le droit d’auteur reste applicable à ce niveau-là, parce que ces actions touchent à l’oeuvre incorporelle que le support papier véhicule. » Lionel Maurel le livre numérique : la plupart des éditeurs vendent, via les libraires et plates-formes, une licence d'accès. Le lecteur achète ainsi un droit de lecture sans devenir propriétaire de l'objet numérique. « Comme les droits du lecteur ne passent pas par la possession du fichier, ils sont liés à un contrat, une licence attachée à l’œuvre numérique et ce procédé fragilise énormément les droits de l’usager. Des actes comme le prêt, la revente, et la circulation de l’œuvre sont régis par cette licence. Et ça peut aller même assez loin, puisqu’on a vu qu’Amazon s’était arrogé le droit de supprimer des livres numériques à distance, alors qu’ils avaient été légitimement achetés par des utilisateurs de Kindle. » Lionel Maurel L'enjeu actuel : faire appliquer l'épuisement des droits à une licence d'utilisation Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Page : 12/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques Le livre numérique en bibliothèque : considérations juridiques (4) Le rapport Lescure (mai 2013), sur la politique culturelle à l'ère des contenus numériques consacre « la vocation des bibliothèques comme un « tiers secteur » de la diffusion de la culture et de l'information, entre le secteur marchand des industries culturelles et les échanges non marchands entre particuliers » M-D. Heusse, « Prêter des livres numériques : modèle contractuel ou cadre législatif » in Ar(abes)ques n°72, oct-nov-déc. 2013 propose « d'inciter les éditeurs français à mettre en place, sur une base volontaire, une gestion collective du droit de prêt numérique. « Cette gestion collective devrait permettre la mise en place d'accords globaux, soutenues par l'État, permettant de sécuriser juridiquement les usages collectifs non marchands des bibliothèques sur l'ensemble des ressources numériques […] au cas où les solutions contractuelles montreraient leurs limites » » Ibid. Volonté affichée d'offrir un cadre législatif au prêt de livres numériques Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Page : 13/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques Le livre numérique en bibliothèque : l'expérimentation du Prêt Numérique en Bibliothèque (PNB) Une expérimentation qui a lieu en ce moment-même, notamment dans les bibliothèques de Grenoble et de Brest «  PNB est un dispositif d'échange d'informations (données commerciales, métadonnées descriptives, juridiques et techniques, données de gestion : état des droits de consultation, statistiques…) entre éditeurs, libraires et bibliothèques, dont le but est de faciliter le développement d'offres de livres numériques pour les bibliothèques  » Réseau Carel Une solution qui s'émancipe des plates-formes aux catalogues dédiés, afin de garantir l'accès à l'ensemble des livres numériques proposés aux bibliothèques Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Page : 14/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques (PNB) Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Page : 15/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques PNB : des questions soulevées par le réseau CAREL le coût, du fait de l'achat au titre, peut vite devenir rédhibitoire pour les bibliothèques l'absence de négociation avec les éditeurs, qui fixent unilatéralement leurs conditions (nécessité d'avoir recours au cadre législatif, tel qu'envisagé par le rapport Lescure?) l'impossibilité d'acquérir des objets numériques, en vue de les conserver Malgré de nombreuses incertitudes qui nécessitent de demeurer vigilant, un projet prometteur dont on attend avec impatience les retours Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Page : 16/18
    • La lecture numérique La lecture numérique et les médiathèques Pour aller plus loin : le web littéraire « l’avenir du livre c’est qu’on pourra s’en passer » François Bon «  Mon outil de lecture, ce n’est plus le livre, c’est le navigateur  : l’iPad, l’iPhone ou le Kindle Fire peuvent redonner une ergonomie à une page ou un ensemble web sans passer par la case livre numérique. Approprions-nous ces fonctions pour que la littérature agisse plus fort, plus intensément, avec ou contre les représentations du monde. Pour moi, l’avenir du livre c’est qu’on pourra s’en passer.  » « Flânerie dans le web littéraire de 2013, Ou comment certains auteurs (pas tous) se saisissent du web pour écrire avec… » Article de Franck Queyraud « Tracer quelques pistes pour vous dire ces richesses faites d’innovation, d’interactions, d’échanges et de partages. Si, si… aussi. Alors, apprenez à vous perdre… surtout si vous êtes bibliothécaire… Si le livre c’est le web désormais, est-ce que cela signifie la mort du livre numérique – qu’il soit homothétique ou enrichi ? Il va encore falloir du temps avant de trouver le modèle économique idéal et faire taire les peurs de l’édition à propos des bibliothèques. Ce n’est guère nouveau. » http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2013-05-0065-001 Loïc Jouvente – Référent lecture numérique Page : 17/18
    • La lecture numérique La lecture numérique La lecture numérique Le livre augmenté – en médiathèque et les médiathèques FIN de la présentation Loïc Jouvente Page : 18/18