Your SlideShare is downloading. ×
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Rapport de stage Tudo Bom
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Rapport de stage Tudo Bom

3,005

Published on

Rapport de stage réalisé au cours de mon stage chez Tudo Bom SAS.

Rapport de stage réalisé au cours de mon stage chez Tudo Bom SAS.

Published in: Career
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
3,005
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
23
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. 1
  • 2. SOMMAIRE I- COMMENT TOUT A COMMENCE p.3 A. Une annonce qui retient mon attention B. Je postule... C. Je suis pris ! II. BIENVENUE CHEZ TUDO BOM SAS p.6 III. CE POURQUOI JE SUIS ENGAGE…ET LE PRINCIPE DE REALITE p.7 A. Ma casquette de Chargé de projet web pour Tudo Bom B. Je passe «Chef» de projet pour NOW! C. Et même consultant pour Tudo Bom SaS IV. CE QU’IL S’EST VRAIMENT PASSE, EN DETAILS p.11 A. Pour la marque Tudo Bom B. Pour la marque NOW! C. Pour l’entreprise, fonction ‘support’ V. COMMENT CETTE EXPERIENCE M’A MARQUE p.20 A. Supporter une pression inhabituelle B. S’intégrer à une équipe C. Apprendre en faisant D. En sortir plus confiant VI. ANNEXES Annexe Annexe Annexe Annexe Annexe Annexe Annexe Annexe Annexe Annexe p.24 1 (Présentation Marguerite) 2 (Organigramme de fonctionnement Tudo Bom) 3 (Bilan SEO) 4 (Screenshot balises méta) 5 (Audit NOW !) 6 (ex : Infographie Brand Content) 7 (Mode d’emploi rédigé) 8 (Bilan Woorank) 9 (Tableau de mots-clefs) 10 (Bloombox Studios) 2
  • 3. I- COMMENT TOUT A COMMENCE ? A. UNE ANNONCE QUI RETIENT MON ATTENTION Tudo Bom SAS est une entreprise de mode responsable qui suit les principes du développement durable. Les valeurs de respect de travail de chacun et de l’environnement sont des notions qui me tiennent à coeur. La démarche de cette entreprise est reconnue et encadrée par les acteurs institutionnels du commerce équitable, comme la PFCE, Plateforme Française du Commerce Equitable, et de la mode éthique. Cela m’a fortement motivé dans mon choix d’entreprise. De plus, le descriptif des missions est l’autre paramètre qui m’a incité à tout mettre en œuvre pou obtenir ce stage. En effet, celui-ci s’annonçait riche et varié, avec des actions sur plusieurs marques aux problématiques différentes. Ce stage, très complet m’ouvrait donc des perspectives de développement personnel assez importantes. B. JE POSTULE... J’ai donc envoyé mon CV et une lettre de motivation personnalisée pour ce poste. La réponse de la responsable de marque Tudo Bom a été plutôt rapide, nous avons convenu d’un entretien dans les jours qui ont suivi l’envoi des papiers demandés. L’ensemble des missions était au départ un panel de tâches à réaliser pour la marque de prêt-à-porter Tudo Bom. Raphaëlle étant la directrice de marque. 3
  • 4. L’entretien s’est déroulé dans de bonnes conditions, nous avons discuté des problématiques sur lesquelles je pourrais travailler. A la suite de cette description détaillée, j’en ai déduit que l’annonce comprenait un panel de missions au départ presque trop large englobant non seulement la partie web mais aussi la partie communication de marque. J’ai reçu un mail quelques jours après pour me dire que... C. JE SUIS PRIS ! L’aventure Tudo Bom SAS a donc commencé début Mai. Je remarque tout de suite le «bon esprit» de la société, et me mets tout de suite « dans le bain » en rencontrant les responsables des différents services de la société. Je participe dans la foulée à la réunion générale mensuelle durant laquelle j’entrevoie l’ensemble des tenants et des aboutissants de l’entreprise et les problématiques de CA concernant les différents points de vente de la marque Tudo Bom. A cette occasion je rencontre Anne, responsable de l’activité B2B NOW! qui sera à terme une des personnes avec laquelle j’ai le plus progressé et échangé et qui deviendra à terme une de mes maîtres de stage. Sa pédagogie, sa patience et sa confiance ont été d’une aide précieuse et j’en profite pour la remercier de nouveau quant aux efforts consentis pour m’aider lors des moments difficiles. Je rencontre, par la suite, Emmanuelle qui gère Marguerite, la structure dans laquelle je signe ma convention de stage. Quelques mots sur cette firme : c’est la société de services qui me dépêchera pour mes missions chez Tudo Bom et NOW! Je la présente un peu plus en détails en Annexe 1. 4
  • 5. Détails pratiques du stage : Entreprise Mission MARGUERITE TUDO BOM SAS -> Marque Tudo Bom -> Marque NOW Avantages Tickets restaurants Remboursement de la carte transports (50% du forfait NAVIGO) Cette entreprise va me détâcher auprès de deux clients principaux en tant que chargé de projet Web. Ces deux clients sont la marque TUDO BOM et la marque NOW!, appartenant à la societé Tudo Bom SAS. 5
  • 6. II. BIENVENUE CHEZ TUDO BOM Tudo Bom SAS est une entreprise qui porte deux marques : l’une grand public, l’autre pour les professionnels. Toutes deux travaillent dans une logique de filière textile à l’international et ont un back-office mutualisé (divers services comme la logistique, le graphisme...) que vous pouvez voir plus en détails dans l’annexe 2. Tudo Bom, la marque, est née en 2002 d’une rencontre au Brésil entre Jérôme Schatzman et des couturières de Petrópolis à 65 kms de Rio de Janeiro. Mais aussi d’un constat : le Brésil, pourtant 5e pays exportateur au monde et 3e pays producteur de coton en 2008, ne produit quasiment que du coton issu de l’agriculture conventionnelle. Tudo Bom SAS a donc monté avec d’approvisionnement entièrement intégrée. des acteurs locaux une filière De la culture du coton biologique dans le Nordeste Brésilien, à la confection des vêtements par les couturières de Petropolis, l’ensemble du processus de production a été développé sur la base de la transparence et d’un respect de l’environnement, des Hommes, et des principes de commerce équitable. La démarche de Tudo Bom suscite un réel intérêt auprès des professionnels (entreprises, associations, collectivités) à la recherche de supports textiles promotionnels ou d’image, porteurs de sens. Voilà pourquoi est créée la marque NOW!, petite sœur de la marque grand public, dédiée à une activité B2B et mue, évidemment, par les mêmes valeurs. Now! propose du textile bio équitable et les goodies à personnaliser à des entreprises, associations et collectivités. NOW! travaille avec la filière historique du Brésil et développe des partenariats sourcing en fonction des demandes de ses clients, avec l’Inde en particulier. 6
  • 7. III. CE POURQUOI JE SUIS ENGAGE.. ET LE PRINCIPE DE REALITE Le descriptif des missions de stage était à la fois très bref, et très dense. Il s’agissait en effet de : • Augmenter la visibilité des différents médias web de Tudo Bom SAS, • Analyser le référencement (SEO) des sites et en déduire des solutions pour améliorer la situation en place, • Réfléchir à un CRM personnalisé pour Tudo Bom, • Optimiser le taux de transformation et le parcours client sur le site web Tudo Bom Je passe assez vite du théorique à la pratique étant directement confronté à la réalité opérationnelle d’un site marchand. Même si Tudo Bom commercialise des vêtements au sein d’un réseau physique de points de ventes et de deux boutiques en propre à Paris, la plupart des achats s’effectue sur le site internet. L’enjeu principal s’avère être l’acquisition de trafic et la fidélisation de la clientèle existante. Avant toute chose je décide avec l’aval de Raphaëlle (Brand Manager de Tudo Bom), de mettre plusieurs éléments en place pour effectuer un audit. J’installe plusieurs outils d’analyse (voir annexe 3) qui me permettront d’établir un diagnostic. La conclusion immédiate de l’audit du site est sans appel : il faut revoir toutes les règles des balises méta dans un souci d’optimisation de visibilité. (voir annexe 4) J’ai donc à établir ces règles mais en priorité je dois revoir la stratégie SEO et le wording du site. 7
  • 8. Néanmoins je m’aperçois très vite de l’obsolescence des ressources SEM de l’entreprise et ma veille m’aura appris que les mots-clefs n’étaient pas le principal facteur de SEO, loin de là. Je dois donc par la suite réfléchir à une nouvelle stratégie de positionnement, j’étudierai donc les différentes possibilités que sont le SEA, le SEO et le SMO. Au terme de ces analyses je recommande à la Brand Manager de nous orienter vers une stratégie de Brand Content. A. MA CASQUETTE DE CHARGE DE PROJET WEB POUR TUDO BOM Il est crucial pour une marque - et encore plus pour une «petite» marque comme Tudo Bom - de mener le maximum d’utilisateurs au lead et de les fidéliser. Créer un blog pour la marque apparaît, après analyse des différentes possibilités, comme un moyen efficace, pérenne et supportable en terme de budget pour atteindre l’objectif d’acquisition de trafic. Le blog de brand content paraît être la solution optimale. Parallèlement à la mise en place du blog, je travaille à l’optimisation du parcours de l’utilisateur sur le site en résolvant les erreurs d’exploration avec l’aide de Webmaster Tools. Dans le même temps je m’intéresse au netlinking du site et commence à déterminer des liens à désavouer. A mon arrivée, le site web Tudo Bom n’avait pas de fonctionnalité d’avis client ce qui était un réel problème pour la fidélisation. J’ai donc été missionné pour faire un audit des différentes solutions de CRM personnalisé. Il s’avèrera que la majorité de ces solutions étaient trop coûteuses et peu respectueuses des données personnelles pour la plupart, et que d’autres étaient incompatibles avec le CMS sur lequel le site tourne, FastMag. De ce fait, je me suis orienté vers des solutions gratuites de Crowdfounding comme Yelp ou Qype. 8
  • 9. Les réseaux sociaux de la marque, Facebook et Twitter, ont également fait l’objet d’un travail de community management. Pour le premier, il a plus été question de consulting alors que pour la page du réseau de micro-blogging , elle a été animée et optimisée par mes soins. En plus de la recherche d’influenceurs sur Twitter, j’ai élaboré de nouveaux critères de ranking des blogueuses mode actives sur le net pour nos ressources. Comme «Support» de l’activité commerciale de la marque sur les market place, j’ai participé à la refonte du fichier d’arborescence Amazon et en optimisant notamment des fiches produits en les rendant visibles via l’ajout de mots-clefs pertinents. B. JE PASSE « CHEF » DE PROJET WEB POUR NOW! Mon stage m’a également permis d’aborder la «conduite de projet» au travers de l’accompagnement de la refonte du site web de NOW! : Là encore, capter un trafic qualifié est un enjeu important au vu du peu de moyen de communication à disposition. Après un audit fructueux, je me rends compte que rien n’est fait pour que le site soit visible sur les SERP, qu’il n’est pas optimisé en termes de référencement et possède maintes erreurs et backlinks frauduleux (voir annexe 5) Je propose donc une refonte complète du site, et Anne souhaite que je prenne le leadership des relations avec les prestataires pour des raisons d’organisation évidentes (communication simplifiée et congés annuels de trois semaines en Août). La responsable B2B s’appuyait sur moi pour retranscrire son langage communication/marketing en expressions web compréhensibles pour l’équipe de prestataires et vice/versa. J’ai recommandé le CMS Wordpress dans un souci de compréhension simplifiée du back-office pour les équipes et pour atteindre plus facilement l’objectif de visibilité. J’ai rédigé la partie technique de l’appel d’offres destiné aux agences web qui pourraient potentiellement réaliser le site NOW! 9
  • 10. Après analyse des retours, négociation des devis pour « que ça rentre dans le budget » puis par la suite le choix de l’équipe qui allait nous accompagner dans ce projet. J’ai ensuite pris part au pilotage du projet du nouveau site dans le respect du planning validé pour la création graphique (web-design, rédaction de contenus et intégration). J’ai été en relation régulièrement avec le web designer, le concepteur-rédacteur et l’intégrateur pour des retours maquettes, des demandes techniques ou contraintes et des échanges de documents. Tout cela sous la tutelle d’Anne que je remercie. C. MA FONCTION DE « CONSULTANT » POUR TUDO BOM SAS Tout au long de mon stage j’ai rassemblé des documents concernant le webmarketing, le SEO, le brand content et d’autres sujets pour constituer une base de données web d’aide et de ressources. Parmi ces documents se trouvent des infographies (voir annexe 6) ou des modes d’emploi rédigés (voir annexe 7) J’étais aussi le «geek» de l’open-space. J’aidais quotidiennement les chargées de communication sur leurs créations graphiques ou leurs idées de communication web mais aussi l’ensemble des salariés sur des soucis techniques reliés à l’informatique ou tout simplement pour vulgariser des notions techniques. 10
  • 11. IV. CE QU’IL S’EST PASSE, PLUS EN DETAILS A l’occasion de la lecture du descriptif des missions de la convention de stage, je m’aperçois que j’étais loin d’imaginer tout ce que j’allais développer et apprendre au cours de ces cinq mois. Après en avoir fait la synthèse je vais détailler chaque point clé du stage, par thème. A. POUR LA MARQUE TUDO BOM 1. OPTIMISATION ON-SITE Dans un premier temps, j’ai fait un bilan général de la situation en terme de SEO et d’ergonomie. J’ai utilisé pour cela différents outils comme WooRank, SeoQuake, FireBug qui m’ont permis d’obtenir les données nécessaires pour faire un audit. J’ai récupéré, grâce à Woorank, un bilan complet du référencement (voir annexe 8) et des fonctions qui n’étaient pas optimisées. FireBug m’a aidé à y voir plus clair dans le code et à repérer des erreurs de balises, le code mal placé qui nuit au réferencement ou le langage javascript qui ne contribue pas à la rapidité de la page, un des facteurs les plus importants en terme de réferencement. Alexa m’a permis d’y voir plus clair sur notre positionnement par rapport aux concurrents. J’ai, par la même occasion, utilisé Majestic SEO pour voir nos domaines référents, nos backlinks et le niveau d’autorité qui en découle. SEO Quake m’a été utile pour obtenir le PageRank et comparer nos sites concurrents assez vite. Ranks m’a aidé à voir sur quels mots nous étions bien ou mal positionnés et par suite j’ai pu en conclure que notre site pourrait être mieux optimisé en termes de SEO. 11
  • 12. Après les retours, Raphaëlle m’a chargé de travailler le wording du site. Le problèmatique était que les documents dataient de 2011 et étaient bien trop obsolètes et peu pertinents pour pouvoir être utilisés. J’ai passé plusieurs journées à rechercher les mots-clefs les plus optimisés possibles en termes de recherche et de concurrence via des outils comme Google Keyword Tool (R.I.P), Google Suggest, Uber Suggest et Search Latte (voir annexe 9). Néanmoins, mon premier résultat n’a pas convaincu, ainsi que les deux suivants. Après réflexion, j’ai pu, quelques semaines plus tard et après avoir compris l’ensemble des tenants et des aboutissants d’une stratégie SEO, m’occuper de cette problématique avec l’aide de Google Webmaster Tools que j’avais installé à mon arrivée. J’ai compris qu’il était prioritaire de s’atteler à faire évoluer les documents existants contenant les règles des balises métas après analyse des données à ma disposition dans Webmaster Tools. J’ai modifié le wording des balises et des fiches produits et ajouté une nouvelle règle concernant les balises <h1> ; <h2> et <h3> toujours dans un souci de visibilité. 2. STRATEGIE DE POSITIONNEMENT J’ai été missionné par suite pour définir une nouvelle stratégie de positionnement sur le web. La précédente était basée sur une campagne Adwords SEA et n’avait rien donné : l’agence qui s’était occupée de proposer la campagne ne l’avait pas du tout optimisé, par conséquent les retours ont été quasi-nuls. J’ai vu après coup que la majorité des revendeurs textile utilisaient les adwords et que le secteur possédait une des concurrences les plus élevées en termes de mots-clefs. Il s’agissait donc de trouver une alternative qui conviendrait à notre budget Après maintes recherches sur le sujet grâce à la veille que j’effectuais quotidiennement, j’ai pu déceler dans les tendances actuelles une solution qui nous conviendrait. En effet, le Brand Content est un des moyens les plus en vogue pour communiquer sur le Web. Il s’agit d’amener l’interaction avec le client, de 12
  • 13. travailler son image de marque et d’augmenter la fidélisation et le taux de transformation. Cette solution se traduit donc par l’usage d’un media pour communiquer aux prospects et clients de la marque. C’est là ou j’ai proposé d’animer le fil Twitter qui n’était qu’au départ un relai du flux Facebook. Pour cela j’ai utilisé divers outils comme Trendsmap, Tweriod ou Hashtagify.me et d’autres. Ces outils et ma maîtrise m’ont permis d’actualiser notre liste d’abonnements en enlevant les comptes non pertinents à suivre ou obsolètes et rajoutant les influenceurs des thèmes de la marque. A l’aide des outils j’ai pu déduire l’heure à laquelle il fallait tweeter, quel hashtag on devait utiliser. Nous avons obtenu après coup de nouveaux abonnés pertinents comme des blogueuses, des journalistes ou des aficionados de la marque (voir annexe). Par la suite j’ai effectué une formation de 2h environ sur le réseau social de microblogging à l’ensemble du service communication de la marque. Néanmoins la problématique d’acquisition client n’était pas résolue. Le SMO est bien pour l’image de marque mais ne génère pas ou très peu de transformation. C’est pour cela que j’ai décidé de proposer, après une veille sur le sujet, de mettre en place un blog. Il a donc fallu voir quelle solution nous convenait le plus. En termes d’hébergement j’ai opté pour ovh pour sa stabilité. J’ai proposé le CMS Wordpress pour la clarté et la simplicité de son back-office. J’ai ensuite du rechercher un thème qui conviendrait à la Brand Manager et à la chargée de communication qui sera expatriée à Rio et qui m’enverra contenus textes et images. Après avoir défini tout cela j’ai dû installer Wordpress et tout mettre en place. J'interagissais régulièrement avec la chargée de com et la Brand Manager pour définir les fonctionnalités demandées, le design ou les changements dans le code. J’allais régulièrement sur le forum support du thème car certaines fonctionnalités ou customisations ne marchaient pas. Il s’agissait par la suite d’intégrer les articles dans Wordpress qui étaient envoyés par la chargée de communication au Brésil. Il fallait intégrer certaines images trop lourdes pour Wordpress sur un site d’upload de photos auparavant. A terme, ce blog générera, si entretenu, trafic et fidélisation (annexe) 13
  • 14. 3. PROBLEMATIQUE DU TAUX DE TRANSFORMATION Il arrive aux internautes de se perdre dans le site à cause d’erreurs d’exploration ou d’erreurs serveurs. Grâce à Webmaster Tools j’ai pu résoudre la majorité de ces erreurs, toujours en conversant avec le développeur de chez FastMag (voir annexe). Les internautes peuvent aussi être convaincus de transformer d’une autre manière : en affichant des avis clients sur notre site. J’ai eu comme tâche d’auditer les différentes solutions de CRM personnalisé sur le marché comme eKomi, Shopzilla, Trustpilot, Sampleo... J’ai donc eu les commerciaux de ces différentes solutions au télephone et déduit les tenants et les aboutissants de leur outil. J’ai aussi fait mes propres recherches et ai notamment vu sur un forum d’arnaques certaines plaintes de faux avis à propos d’eKomi par exemple. Il faut dire que 98,5% d’avis positifs sur chaque site où est l’application, c’est quand même assez extraordinaire... De plus, la majorité de ces solutions ne respectaient pas les contraintes fixées par la Brand Manager, que les avis puissent être donnés et apparaître sur chaque fiche produit et que les prestataires respectent la non-violation des données personnelles de nos clients. FastMag a répondu négativement à l’incrémentation de «rich snippets» (avis clients affichés dans le SERP) et d’avis sur chacune de nos fiches. J’ai donc proposé une alternative. Il restait la solution Yelp/Qype (voir annexe), une solution freemium de crowdfounding qui permettait la mise en ligne d’avis par tous sur une fiche qui nous était dédiée. Nous pouvions en plus faire apparaître gratuitement notre note Yelp sur l’index de notre site. Pour l’instant cette fonctionnalité n’a pas été mis en ligne et notre page n’a pas été communiquée sur nos différents médias. 4. SUPPORT COMMUNICATION Il y a eu aussi eu des problématiques sur lesquelles j’ai travaillé en collaboration avec les chargées de communication. Il s’est surtout agit de vulgariser des concepts ou des outils auprès de personnes n’ayant jamais entendu parlé de ça ! 14
  • 15. J’ai ainsi dû former Anne-Laure sur le CMS Wordpress et les problématiques de Net Linking et de SEO pour qu’elle puisse y penser lorsqu’elle rédige ses articles. J’ai aidé Virginie sur la refonte de la BDD blogueuses mode en donnant des nouveaux critères de ranking qui sont le classement e-buzzing, le classement Klout, le classement Français Alexa. J’ai actualisé la liste des blogs, effaçant les plus obsolètes et rajoutant les plus en vogue pour pouvoir contacter des influenceurs qui généreront potentiellement plus de trafic. J’ai participé à la refonte du fichier d’arborescence de notre market-place de destockage Amazon en actualisant les stocks et augmentant la visibilité via l’ajout de mots-clefs sur nos fiches produits présentes sur le site. Au cours de mon stage, j’ai finalement passé quasiment autant de temps à m’occuper de l’activité B2B, NOW! que je décris ci-après. B. POUR LA MARQUE NOW! Durant les premières semaines de mon stage, la brand Manager de Tudo Bom m’a présenté Anne, la brand manager B2B. Elle avait un problème de visibilité de la marque sur le web et un budget de 5000 euros était alloué à la refonte du site et l’optimisation de la visibilité de la marque. Anne m’a impliqué sur ce projet dès le début : de l’audit de l’existant, à la confrontation d’appels d’offre et à la conduite de projet. 1. DIAGNOSTIC DE L'EXISTANT J’ai, tout d’abord, ajouté un outil permettant d’obtenir des données sur le site existant : Google Analytics (annexe). J’ai utilisé les outils cités précédemment pour effectuer un audit complet du site et en déduire les points faibles et forts. 15
  • 16. J’en ai profité pour partir «from scratch» en termes de SEO : j’ai ajouté les balises alt images et les balises meta pour les pages phares du site. Il s’est avéré que le site ne possédait aucune visibilité dans les SERP (pas de sitemap, balises meta pas remplies, backlinks frauduleux... Voir annexe) et qu’il souffrait d’une migration de nom de domaine ce qui l’avait vidé de sa substance SEO. J’ai donc opté pour la solution la plus radicale, la refonte totale du site. 2. DEBUTS DU PROJET J’ai participé dès le départ à la rédaction du brief pour les agences sur la partie technique, laissant le soin à Anne de définir le positionnement marketing et communication de la marque. J’ai fait de la veille pour trouver des prestataires qui pourraient répondre à notre appel d’offres et je les ai trouvés via mon profil Twitter, après avoir exploré d’autres solutions comme des agences freelances. Le souci étant toujours de trouver un budget correspondant à nos attentes. J’ai proposé en plus de la refonte un début de stratégie de communication web avec la création d’une vidéo «Take a tour» pour la home page et la création d’une page linkledn. Rappelons que les problèmatiques n’étant pas les mêmes pour une entreprise B2C et B2B. 3. APPEL D’OFFRES Parmi les deux agences shortlistées nous avons choisi le studio Bloombox (voir annexe 10), une jeune structure qui nous a le plus convenu parmi les différentes propositions de devis que nous avions. Mon avis a été très important pour Anne, pour la bonne compréhension des prestations incluses dans le devis. Cela a d’ailleurs fait l’objet de négociations que j’ai du mener avec l’agence. Pour avoir des points de comparaison je me suis appuyé sur l’avis de mes connaissances pour voir si la quotation était raisonnable. Une fois d’accord sur le cahier des charges et le rétroplanning, la collaboration a pu commencer : un travail de collecte et d’organisation des documents nécessaires que me demandait l’agence pour la réalisation de ce projet (contenus photos, fiches produits.) Là encore le fait de travailler dans une petite structure (budget serré) implique de faire des arbitrages et de se poser les vraies questions quant aux tâches à réaliser en interne et celles à externaliser. 16
  • 17. Sur ces parties techniques, Anne m’a fait entièrement confiance ce qui a été responsabilisant, appréciable et enrichissant. J’ai dû repenser la stratégie SEO (voir annexe) et j’ai donc échangé avec la rédactrice sur le sujet puisque j’étais désormais en charge de lui fournir un document exhaustif sur les mots-clefs. Comme je n’avais jamais réalisé cet exercice, cela m’a pris du temps et le premier résultat ne correspondait pas aux attentes de la rédactrice qui souhaitait une stratégie SEO par page alors que je lui avais fourni un SEO global. Les échanges avec elle ont été fructueux et ont finalement abouti à un document satisfaisant pour son travail de refonte des contenus (annexe) 4. PILOTAGE DU PROJET Une fois l’agence retenue, le cahier des charges validé et le planning accepté, nous avons donc démarré le projet. Celui-ci était séquencé en plusieurs étapes, le web-design, la rédaction et enfin l’intégration. A chacune de ces étapes je me chargeais de relayer l’information auprès de l’interlocuteur agence après avoir fait des réunions critiques avec Anne. A ce sujet il était vraiment intéressant d’arriver à faire que les créations graphiques proposées soient le reflet du positionnement recherché pour la marque. Avoir en permanence en tête les objectifs de la marque en terme de ton, de cible et d’ambition d’acquisition trafic et de visibilité m’a permis de recadrer le travail de l’agence (en rentrant sur les rails!) Dans un premier temps nous nous sommes attelés à bien définir l’arborescence générale du site, le wireframing, le zoning et le listing de contenus par page. Ceci impliquait de travailler à la fois avec le web-designer et la rédactrice de contenus Première réception des maquettes concernant l’arborescence générale du site et des suggestions. Validation de certaines d’entres elles. Après validation de l’arborescence, réception des maquettes concernant le zoning et le wireframing. Retours pour l’instant positifs, échanges skype pour confirmer la marche à suivre. J’avais donc été dans un premier temps uniquement en relation avec la web designer, j’ai ensuite fait la connaissance de la conceptrice-rédactrice qui s’occupe de la refonte du wording. 17
  • 18. Par la suite il a fallu examiner et juger des propositions de wording qui ont été revues maintes fois car le ton ne convenait pas à Anne et ne correspondait pas à l’image de la marque. Dans le même laps de temps nous recevons les premières maquettes graphiques et les jugeons moyennes et vraiment perfectibles. Il y a un réel travail d’analyse à faire dessus et celui-ci est plutôt compliqué. Je me rends compte que tois retours sur chaque phase est vraiment le minimum. Je le saurai pour les prochaines fois ! Au moment de la rédaction de ce rapport, nous sommes en relecture finale des dernières maquettes. De notre côté, les prochaines étapes comprendront tout un travail de recherche iconographique et de rédaction de contenus blog. L’agence quant à elle poursuit l’intégration des maquettes. Lors de la recette prévue mi-septembre, nous testerons in-vivo la qualité de la production du studio Bloombox en espérant que cela soit conforme à nos attentes! C.POUR L’ENTREPRISE, FONCTION SUPPORT La culture de l’entreprise Tudo Bom est très marketing et communication avec un vrai sens du commerce. Il y a une vraie volonté d’animation web via les réseaux sociaux et les opérations promo online En revanche, il y a aussi un vrai besoin d’acquisition de savoir dans le secteur des N.T.I.C. pour pouvoir utiliser pleinement les ressources d’internet. Ce travail permettant de créer un socle de connaissances en interne m’a été demandé. Depuis que je suis arrivé chez Tudo Bom je récolte quotidiennement des contenus iconographiques et textuels dans l’idée d’une constitution d’une base de données qui sera disponible sur le réseau de TUDO BOM SAS pour tous les employés de l’entreprise. L’idée est de compiler les « best practices » et de les partager en interne. Cette base de données se construit peu à peu avec l’aide de mes bookmarks et de ma veille sur la toile. 18
  • 19. Ces ressources regroupent des contenus clarifiant des concepts comme le Brand Content, l’Advergaming ou encore des «mode d’emplois» pour les différents outils utilisés, voir des recommandations pour tenir le blog ou encore des statistiques web permettant d’aider à la compréhension de cet environnement. J’ai vite été considéré comme le «geek» de la boîte, aidant à tous les coins de l’open-space pour diverses tâches techniques ou aide dans les missions qui demandait l’utilisation d’internet. Ce rôle m’a plu car je me sentais vraiment utile vis à vis des salariés et de leur compréhension de la toile. Ce travail de pédagogie s’est aussi ressenti lors des formations que j’effectuais : une formation Wordpress/Netlinking longue distance pour Anne-Laure, la chargée de communication expatriée au Brésil, une formation SEM pour Anne et une formation Twitter pour l’ensemble du service com de Tudo Bom. Même lorsque je fournissais des présentations à mes maîtres de stage je me devais de faire preuve d’une clarté exemplaire sous peine de ne pas me faire comprendre et de rendre mes travaux incompréhensibles. Comme on s’en rend compte il est difficile de dégager un thème de stage précis. C’est bien ce qui a fait aussi la particularité et tout l’interêt de ces cinq mois dans cette entreprise. On m’a souvent demandé de passer d’un sujet à un autre , une gymnastique parfois difficile et qui parfois ne me permettait pas d’approfondir pleinement certaines notions mais donnait un bel aperçu des différents enjeux web pour une marque. En tout cas j’en ai retiré une expérience enrichissante professionnellement et humainement parlant que je vais détailler dans la dernière partie. 19
  • 20. V- COMMENT CETTE EXPERIENCE M’A MARQUE A- SUPPORTER UNE PRESSION INHABITUELLE Ce stage m’a demandé énormément d’autonomie quant au côté polyvalent voir «couteau suisse» du poste. Il a aussi fallu définir des priorités car le fait est que dans les petites structures, il y a toujours des tâches à réaliser, des fonctions à améliorer et des problématiques à actualiser. Il est facile de se disperser et de perdre le fil (l’atmosphère de travail conviviale et amicale de l’open-space est parfois peu propice à la concentration !) Ce fut réellement difficile à gérer surtout que j’avais déjà quelques soucis d’organisation : En effet je devais étudier au jour le jour via ma plus grande source d’informations qu’est le web des questions qui demandaient une très grande attention comme le SEO, le brand content, les tendances web-marketing et en même temps faire un travail de synthèse intelligible pour répondre aux missions. On me demandait beaucoup de réactivité ce qui était parfois une source de stress. Nous avions par exemple une deadline pour le fichier Amazon, ou encore à gérer en parallèle la gestion quotidienne des prestataires en charge de la refonte du site de NOW! et la mise en place du blog pour Tudo Bom. Il était parfois difficile de trancher sur des sujets à risque et qui demandent d’actualiser ses connaissances au jour le jour comme le SEO. On peut perdre tout notre trafic après une manipulation mineure ou faire des mauvais choix si on ne prend pas en compte tous les paramètres ou si on actualise pas assez ses connaissances. Parfois esseulé ou dos au mur face à certaines situations ou je n’arrivais pas à trouver de solutions, Il m’a fallu apprendre à gérer tout ça. Mais finalement, une des plus grandes difficultés rencontrées n’a pas été supporter cette pression mais de m’adapter aux contraintes de la vie entreprise qui supposent d’être ponctuel et de rendre compte de son emploi temps. Je pense que j’ai des efforts à faire pour mieux adapter mon rythme travail à un environnement professionnel. de en du de 20
  • 21. B- S’INTEGRER A UNE EQUIPE Confronté à des personnes de cultures très différentes de la mienne (très communication, marketing et business) mais heureusement parlant la même langue que moi, il a fallu que je m’adapte en permanence. A la fois pour bien comprendre les enjeux des marques mais aussi pour bien faire passer les contraintes de la toile. J’ai appris à rendre des recommandations lisibles et claires pour mes supérieures. Sur la forme, les premières n’étaient pas assez claires ou stimulées et possédaient trop de vocabulaire web métier, après coup j’ai compris qu’un grand travail de structuration était nécessaire pour vulgariser l’information et arriver à se faire comprendre. Ces efforts de communication ont été d’autant plus importants qu’il a souvent fallu le faire à distance. Que ce soit pour former Anne-Laure, expatriée au Brésil, ou pour piloter le projet web NOW ! avec des prestataires aux quatre coins de la France et que je n’ai jamais eu l’occasion de rencontrer. Je pense avoir beaucoup appris en terme d’écoute et de pédagogie. Sans compter qu’on apprend vraiment ce qu’est vraiment le travail en équipe. Mon apport quotidien comme « Support » aux chargées de communication a d’ailleurs renforcé ce goût du travail en équipe et mis à rude épreuve mes capacités de transcription. J’ai pris plaisir quand on m’y invitait à donner mon avis sur des créations, des newsletters, des bannières, des jeux concours ou autres opérations sur le web. Anne-Laure m’envoie régulièrement des articles depuis Rio à intégrer sur le blog. Je l’aide à écrire pour le web et à se former sur Wordpress en lui apportant mon support via divers contenus et des conversations Skype. Participer à la vie d’une petite entreprise veut souvent dire mettre la main à la pâte. Que ce soit des tâches simples comme répondre au téléphone que d’être sollicité par l’ensemble des services pour apporter la « Geek touch » aux missions et projets transversaux en cours (ce sont les joies de l’open space !), ou passer des journées tous ensembles à l’entrepôt à réceptionner les cartons des collections : j’ai aimé me rendre utile et être partie prenante du fonctionnement interne d’une entreprise. En classant physiquement les références produits, je me suis aperçu qu’il n’y avait pas que le back-office du web mais aussi le backoffice logistique ! 21
  • 22. C- APPRENDRE EN FAISANT… J’ai aussi confronté la théorie apprise à l’école à la pratique avec mes points forts et mes points faibles. J’ai appris à développer pour moi aussi des outils pour présenter le résultat de mes études de manière structurée, pour faire des reporting clairs. A ce sujet, je me suis aperçu qu’Excel était un outil très utilisé dans le milieu de l’entreprise qui me faisait grandement défaut avant ce stage et que j’ai réussi à maîtriser après son utilisation régulière. J’ai approfondi l’outil étudié en cours qu’est Wordpress (HTML ; CSS ; ergonomie) via la création du blog de Tudo Bom et le nouveau site NOW ! J’ai dans cette opération amélioré ma maîtrise des notions de PhP et de MySQL via l’étude des différentes solutions d’hébergement, veillé au grain quant aux caractéristiques techniques des divers thèmes Wordpress sur le marché et par la suite modifié ce thème via les pages HTML et CSS aidé de mes compétences théoriques en développement. J’ai amélioré mes capacités en référencement via l’établissement d’une stratégie SEO pour le nouveau site de NOW! via la refonte des processus SEO du site de Tudo Bom et la veille constante effectuée durant ces derniers mois. Enfin, conduire le projet de refonte du site NOW! En ayant la chance d’être très responsabilisé m’a permis de gagner en autonomie et à comprendre l’impact de mes décisions. J’ai hâte de voir le site en ligne d’ici fin Septembre D- EN SORTIR PLUS CONFIANT Après avoir fait un stage dans une grande entreprise (Free) oû mes tâches étaient claires, concises et définies, et ou les responsabilités étaient bien moindres, j’ai donc réalisé mon stage dans un cadre tout à faire différent. J’ai pu toucher à un nombre de sujets, ce de manière concrète et de bout en bout. J’ai pu confirmer nombre de mes acquis web et marketing via l’application de mes compétences théoriques et cela m’a grandement aidé a prendre confiance en moi sur des sujets que je ne pensais pas maîtriser auparavant. 22
  • 23. J’ai réalisé des projets et des missions sur des thèmes que j’avais évoqués en cours mais que je n’avais jamais appliqués à l’échelle professionnelle. Je suis parti «from scratch», me voilà avec un bagage consistant comprenant de nouvelles compétences. J’ai aussi appris à gérer la pression et les responsabilités. Ces compétences validées peuvent maintenant être appliquées sur d’autres projets qui me tiennent à cœur et je songe à obtenir mon statut d’autoentrepreneur pour les utiliser afin d’enrichir encore plus mon parcours professionnel. Cette expérience m’aura fait découvrir le monde de la mode, du Brésil et celui du commerce équitable, trois univers différents et bien distincts les uns des autres et qui pourtant se retrouvent sur plusieurs points dans la nébuleuse Tudo Bom. 23
  • 24. VI Annexes 1. Présentation Marguerite 2. Organigramme de fonctionnement Tudo Bom SAS 3. Bilan SEO 4. Screenshot balises méta 5. Audit NOW ! 6. Infographie Brand Content 7. Mode d’emploi rédigé 8. Bilan Woorank 9. Tableau de mots-clefs 10. Bloombox Studios 24

×