LE NOUVELLISTE MARDI 4 DÉCEMBRE 2012                                                                                      ...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Entrepreneurship le temperament d'entrepreneur prime

294 views
219 views

Published on

Fondée en 1991, CimArk SA (vingt collaborateurs ingénieurs et économistes) apporte un soutien
aux PME dans leur recherche de
compétitivité, et un support professionnel aux start-up. Grâce à son vaste réseau de compétences régionales, nationales et internationales, elle favorise le développement de nouveaux potentiels d’affaires.

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
294
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Entrepreneurship le temperament d'entrepreneur prime

  1. 1. LE NOUVELLISTE MARDI 4 DÉCEMBRE 2012 jpc - mt - ar24 ECO.VALAISENTREPRENEURSHIP Homme de terrain expérimenté, Dominique Perruchoud, directeur de = TROIS QUESTIONS À...CimArk SA, suit au jour le jour l’évolution des start-up et des PME valaisannes. «Un combat sans merci«Le tempérament contre le travail au noir» Quels sont les principes éthiquesd’entrepreneur prime»DIDIER PLANCHE distribution, par exemple, la base force commerciale. Trop de diri- ment. Elle regroupera des investis- SERGE MÉTRAILLER DIRECTEUR DE L’ASSOCIATION censés régir le secteur de la cons- truction? Ils concernent le respect du client tout d’abord, en lui communiquant les caracté- ristiques exactes de la construction envi- de toute réussite dépend immua- geants croient qu’un bon produit va seurs privés, qui seront dirigés vers VALAISANNE DES sagée en fonction du prix offert, y com- ENTREPRENEURS Fondée en 1991, CimArk SA blement des capacités du dirigeant, se vendre tout seul, automatique- des projets correspondant aux pro- (AVE) pris sa qualité. La bonne conduite de(vingt collaborateurs ingénieurs et ou du créateur, à réfléchir, à se com- ment, alors que la vente nécessite fils recherchés, afin de créer une l’entreprise ensuite, qui, en cas de diffi-économistes) apporte un soutien porter et à agir comme un entrepre- de la conviction, de la persuasion et parfaite adéquation entre l’offre et cultés financières par exemple, ne doitaux PME dans leur recherche de neur. J’entends par là un homme, même une certaine dose d’agressi- la demande. aucunement sacrifier la qualité de lacompétitivité, et un support profes- ou une femme, qui mène ses activi- vité. A cet égard, l’exemple des construction, ni son droit à une juste rému-sionnel aux start-up. Grâce à son tés au quotidien tout en anticipant Américains est intéressant. nération. La correction vis-à-vis des colla-vaste réseau de compétences régio- les événements, c’est-à-dire le futur, borateurs enfin, qui doivent bénéficiernales, nationales et internationales, ainsi qu’en prenant des risques et en d’excellentes conditions-cadre et tra-elle favorise le développement denouveaux potentiels d’affaires.Parmi les trois secteurs d’activité décidant vite, afin de toujours posi- tionner son produit dans la cible. Je préfère collaborer avec un vrai tem- pérament d’entrepreneur, dont le « «La vente reste problématique.» vailler dans un environnement sain et sé- curisé. Vous préoccupez-vous de la problé-de la Fondation The Ark, lequel produit laisse à désirer, car il réussi- matique du travail au noir?constitue le meilleur terreau ra toujours, plutôt qu’avec un sem- Elle est l’une des priorités de l’AVE, qui apour la création de start-up inno- blant d’entrepreneur ayant mis au d’ailleurs été à l’origine de la créationvantes? point un bon produit. Il convient Avez-vous des projets dans le d’une section sur cette question, au sein Il s’agit de celui de l’énergie, comp- donc de se focaliser sur l’enseigne- domaine du financement? de l’Etat du Valais. Avec les partenaireste tenu de son changement de para- ment de l’entrepreneurship. En marge de notre collabora- sociaux et le Bureau des métiers, nous fi-digme, mais aussi des spécificités de tion régulière avec nançons un inspecteur, sur un total del’économie valaisanne et de ses be- En quoi consiste le coaching pro- des Business Angels cinq actuellement. Leur mission consiste àsoins. Les start-up, en particulier actif de CimArk? et le Centre de com- visiter les chantiers à l’improviste, y com-celles actives dans les énergies re- Essentiellement à anticiper les si- pétences financiè- pris le soir et les jours de congé, afin denouvelables et les réseaux, peuvent tuations et les évolutions dans tou- res, nous tra- débusquer les travailleurs au noir. Ils leslui apporter une réelle valeur ajou- tes les composantes de l’entreprise, vaillons actuelle- dénoncent ensuite aux autorités, ainsitée en termes de nouveaux métiers afin de préparer à l’avance les ripos- ment avec plu- que leurs employeurs qui sont durementet activités commerciales. Je fais tes stratégiques. Ce coaching vise sieurs parte- sanctionnés. L’AVE mène donc un combatégalement référence au «smart également à aider l’entrepreneur à naires privés sans merci contre ce fléau. Aujourd’hui,grid», l’une des dénominations du se construire, car c’est lui seul qui et publics nous sommes particulièrement attentifsréseau «intelligent» de distribution amènera, ou non, son entreprise à de Suisse aux soi-disant «bénévoles» et pseudo-in-d’électricité utilisant les technolo- la réussite. Comme vous le consta- occiden- dépendants, étonnamment de plus engies informatiques, à la mini-hy- tez, nous revenons immanquable- tale sur plus nombreux...draulique, et à la ré-orientation des ment à l’indispensable état d’esprit la miseForces motrices valaisannes. Les re- d’entrepreneur. en Que faites-vous en matière de for-cherches en matière d’énergie s’avè- place, mation pour intéresser la jeunesserent en pleine effervescence, et se- Les start-up et les PME connais- dès la fin aux métiers du bâtiment?ront encore dynamisées, dès 2014, sent-elles des manquements ré- 2013, L’AVE est leader en matière de formationavec l’arrivée sur le futur campus de currents? d’une plate- initiale, avec le CFC, et continue, avecSion de sept chaires de l’EPFL dé- Ils concernent surtout la vente, la forme de finance- toute une palette de métiers passion-diées à l’énergie. Le Valais devien- nants et bien rémunérés. Chaque jeunedra ainsi le pôle d’excellence de BIO EXPRESS DOMINIQUE PERRUCHOUD (1953) doté d’une formation initiale, qui souhaitel’énergie, en Suisse. se perfectionner, peut ainsi devenir chef 1977-1978: Ingénieur R&D chez ABB (Baden) d’équipe, contremaître, conducteur de tra-Quels sont les ingrédients néces- 1978-1983: Ingénieur de projet chez Alusuisse (Sierre) vaux, etc., et même décrocher une maî-saires pour assurer la croissance 1983-1991: Account manager chez Swisscom (Sion) trise d’entrepreneur. A sa demande, ild’une start-up, ou d’une PME? Depuis août 1991: Directeur de CimArk SA (Sion) et secrétaire gé- peut bénéficier d’une bourse d’études. Indépendamment du finance- néral de la Fondation The Ark Actuellement, l’AVE réalise un film sur lament, du produit, ou du réseau de formation, dédié à la jeunesse. LE COIN DE HORLOGERIE Lawrence d’Arabie a porté des montres de la marque BAROMÈTRE: EN HAUSSE Aussi une valeur ajoutée L’INNOVATION West End Watch Co, vendues à plus de quinze millions d’exemplaires. C’est la Société des Montres West End SA, basée à Leytron, qui les fabrique toujours. Les guérisseurs, rebouteux et fai- té, selon la sélection de l’ethnologue seurs de secret constituent à leur manière une valeur ajoutée pour un canton, puisqu’ils concourent Magali Jenny, auteure du passion- nant «Guide des guérisseurs de Suisse romande»1. Les légendes Du Valais à l’Himalaya au soulagement, voire à la guéri- souvent mystiques de ce canton ex- Les montres suisses West End SOCIÉTÉ DES MONTRES WEST END SA dent cependant leur caractère son, de certains maux. En Valais, pliqueraient l’origine de leurs dons. Watch Co, aujourd’hui made in classique, qui va de pair avec leur ils seraient une vingtaine en activi- 1 Nouvelle édition parue aux Editions Valais, ont une histoire des plus robustesse. Favre SA (Lausanne), 2012 pittoresques, puisqu’elles ont été CartePUBLICITÉ parmi les toutes premières à péné- de visite Mouvements trer, dès les années 1880, les mar- à quarz chés d’Asie, en particulier les an- Date de création de L’accent sera aussi mis sur les ciennes Indes britanniques (Inde, la marque West End mouvements à quartz, afin de gar- Watch Co: 1886 Népal,Pakistan).DelaMerRouge Effectif: 10 collabora- der une meilleure marge de ma- à la Chine, de nombreuses généra- teurs nœuvre et des prix compétitifs tions, toutes classes sociales con- Nombre de séries (catégorie moyenne gamme). fondues, ont connu et connaissent de montres: 15 (250 Jusqu’en 2006, les affaires de la la marque West End Watch Co, modèles différents) PME valaisanne, en restructura- élevée au rang d’institution, et Effectif: 5 dévelop- tion, étaient difficiles, puis la ten- peurs et responsables même de numéro 1 dans de projets dance s’est inversée. «Travaillant <wm>10CAsNsjY0MDA20zWzMDMzNAUAJaNDXw8AAAA=</wm> <wm>10CAsNsjY0MDA20zWzMDMzNAUAJaNDXw8AAAA=</wm> l’Himalaya. Nombre de montres exclusivement à l’exportation, <wm>10CFWMrQ6AMBCDn2hLr-PKzyTBEQTBzxA07684cIg2zdem61o949O8bMeyVwOKkgbJvFLKnfeV7tlsiJIkjFME2egov30qAgK0d5MMiWzh0BdK14zvQzD0UL7P6wGPVlRqgAAAAA==</wm> <wm>10CFWMrQ6AMBCDn2hLr-PKzyTBEQTBzxA07684cIg2zdem61o949O8bMeyVwOKkgbJvFLKnfeV7tlsiJIkjFME2egov30qAgK0d5MMiWzh0BdK14zvQzD0UL7P6wGPVlRqgAAAAA==</wm> La Société des Montres West vendues depuis nous souffrons de la cherté de no- End SA contrôle la marque juras- 2001: 300 000 (environ tre devise, et du coût de la vie en sienne depuis son rachat en 2001 25 000 par an) Suisse. Nous devons aussi affron- par Monnat. CH SA, la plus an- Montant investi: ter la rude concurrence des mon- Crédit d’exploitation BCVs: cienne entreprise horlogère (as- 500 000 francs tres asiatiques bon marché et les Croissance Contribuer au développement semblage) du Valais encore en ac- annuelle: aléas des circuits de distribution», de votre entreprise. tivité. Désormais, elle renforce 10% en moyenne relève le jeune CEO Jérôme son réseau de distributeurs, une Monnat Jr, qui a déjà à son actif vingtaine, en Inde, dans les pays montres par an, si possible d’ici alors que leur design est adapté plusieurs tours du monde pour vi- du Golfe Persique et en Chine, son 2015. Quant à ses modèles, ils font aux goûts de la clientèle des diffé- siter les distributeurs de la mar- La confiance rapproche objectif étant de vendre 50 000 l’objet d’innovations constantes, rents marchés. Les montres gar- que.

×