Le marché de l’implantation
d’entreprises en France
2006-2010
Analyse des résultats sur
1150 projets traités

Septembre 20...
Sommaire

Préambule

p.3

Carte d’identité des entreprises qui investissent

p.6

Répartition par domaines d'activités
Tai...
Préambule

Préambule
Principes d’actions de Regional Partner
Depuis quinze ans, Regional Partner, Cabinet spécialisé dans ...
Préambule

Programmes mis en œuvre sur la période dont sont issus les projets analysés2 :
- Programme « Techlead » (jeunes...
Préambule

Evaluation du « marché national de l’implantation »
L’analyse du « marché national de l’implantation » indique ...
I-Carte d’identité
des entreprises
qui investissent

I-

Carte d’identité des entreprises qui investissent

1- Répartition...
I-Carte d’identité
des entreprises
qui investissent
Il sera nécessaire de distinguer la représentativité de ces domaines d...
I-Carte d’identité
des entreprises
qui investissent

2- Taille des entreprises – Effectifs et chiffres d’affaires
Une majo...
I-Carte d’identité
des entreprises
qui investissent

3- Origine géographique des entreprises
Trois régions dominantes : Pr...
I-Carte d’identité
des entreprises
qui investissent

Conclusion :
Un profil-type d’entreprise porteuse de projet d’implant...
II-Analyse des
projets
d’implantation

II-

Analyse des projets d’implantation

1- Répartition des projets par domaines d’...
II-Analyse des
projets
d’implantation

Dans le détail, en nombre de projets traités, nous relevons que cinq secteurs d’act...
II-Analyse des
projets
d’implantation

2- Nature des projets d’investissement

- 40% des projets sont portés par des entre...
II-Analyse des
projets
d’implantation

Le volume principal des projets identifiés (39%) concerne le déménagement d’activit...
II-Analyse des
projets
d’implantation

3- Préférences immobilières des projets d’implantation

Plus de 60% des entreprises...
II-Analyse des
projets
d’implantation

Graph.2 Surface moyenne terrain : 15 000 m² (médian : 5000)
m²)
11%
Plus de 30 000 ...
II-Analyse des
projets
d’implantation

4- Destinations géographiques des projets d’implantation8 - Attractivité
La région ...
II-Analyse des
projets
d’implantation

Près de 40% des projets visent spontanément plusieurs régions ou départements
Tab.2...
II-Analyse des
projets
d’implantation

Investissements programmés : près de 40% de plus d’un million d’euros
Tab.2 Investi...
Conclusion

Conclusion
Le concept original employé par Regional Partner permet d’approcher un « marché de l’implantation »...
j

CONTACTS
Email : contact@regional-partner.com
Tel : 33 (0)1 44 10 41 20

www.regional-partner.com
www.pole-implantation...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Etude marché de l'implantation en France 2006-2010

375

Published on

Published in: Real Estate
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
375
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Etude marché de l'implantation en France 2006-2010

  1. 1. Le marché de l’implantation d’entreprises en France 2006-2010 Analyse des résultats sur 1150 projets traités Septembre 2010 www.regional-partner.com
  2. 2. Sommaire Préambule p.3 Carte d’identité des entreprises qui investissent p.6 Répartition par domaines d'activités Taille des entreprises - Effectifs et chiffres d'affaires P.6 p.8 Origine géographique des entreprises p.9 Conclusion : un profil-type d'entreprise porteuse de projet ? p.10 Analyse des projets d’implantation p.11 Répartition des projets par domaines d'activités Nature des projets d'investissement p.11 p.13 Préférences immobilières des projets d'implantation p.15 Destinations géographiques des projets - Attractivité p.17 Taille des projets - Effectifs / investissements p.18 Identité du responsable du projet dans l'entreprise p.19 Conclusion p.20 2 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  3. 3. Préambule Préambule Principes d’actions de Regional Partner Depuis quinze ans, Regional Partner, Cabinet spécialisé dans la détection et la gestion de projets d’implantation d’entreprises, met en œuvre des opérations de prospection et de promotion territoriale afin d’approcher les dirigeants d’entreprises pour leur proposer des services facilitant la concrétisation de leur projet de développement partout en France. Une équipe de 9 personnes travaille en permanence sur l’ensemble du territoire français pour apporter aux entreprises, d’une part, son expertise sur les problématiques d’implantation, et d’autre part, proposer des solutions adaptées à leurs besoins grâce à sa connaissance de l’offre et des atouts des territoires (critères de localisation, besoins fonciers, immobiliers, financiers…). Chaque année, Regional Partner traite entre 300 et 500 projets de PME ou Groupes, des domaines industriels ou des services (exclus : projets commerciaux, hôtellerie-restauration). Ce travail d’accompagnement des entreprises s’effectue grâce au financement des services économiques des collectivités locales, des agences de développement économiques, des régions, départements ou agglomérations, membres du réseau des territoires partenaires1 de Regional Partner. Analyse des projets d’implantation détectés par Regional Partner depuis juin 2006 Ce document a pour vocation de présenter les résultats des analyses de 1150 projets d’implantation détectés grâce aux opérations de Regional Partner et gérés pour le compte des territoires partenaires sur les 4 dernières années (juin 2006 / juin 2010). Définition de la notion de « projet d’implantation » Un projet d’implantation est pris en considération lorsqu’il est estimé comme sérieux et exploitable par les services économiques des collectivités et qu’il peut faire l’objet d’un « cahier des charges » (descriptif précis du projet) : besoins immobiliers, montants des investissements, programme de création d’emploi, date de mise en œuvre, régions pressenties… Les chiffres indiqués dans le document ressortent de l’examen des cahiers des charges de chacun de ces projets. Durant la période étudiée, les opérations de prospection ont été mises en œuvre à partir de plans d’actions annuels ou pluriannuels associant l’ensemble des techniques de prospection (salons, marketing direct, approches sélectives, démarches prescripteurs…). Ces plans d’actions, qui ont évolué en s’adaptant au marché de l’implantation, se sont orientés vers une approche globale (multisectorielle), segmentés en programmes d’action marketing adaptés à la cible (différenciation des secteurs, des outils, du ciblage des interlocuteurs…). 1 Les territoires partenaires sont les souscripteurs des programmes de prospection créés et mis en œuvre par Regional Partner. 3 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  4. 4. Préambule Programmes mis en œuvre sur la période dont sont issus les projets analysés2 : - Programme « Techlead » (jeunes entreprises innovantes) - Programme « Top Croissance » (entreprises en forte croissance) - Programme « Majors IDF » (sièges sociaux de la région parisienne) - Programme « Actidel » (multisectoriel – entreprises en croissance) - Programme « Econext » (multisectoriel – entreprises à fort potentiel de croissance) Impact de la crise économique sur la détection des projets d’implantation Après quatre semestres stables, de juin 2006 à juin 2008, le deuxième semestre 2008 a été marqué par une forte réduction des projets d’investissement. Cette rupture a été sensible à partir de septembre 2008. L’année 2009 s’est poursuivie sur un rythme bas, en cohérence avec les données nationales : -7,7% de croissance d’investissement de la part des entreprises non financières (FBCF) et -2,2% de croissance du PIB (INSEE). Pendant l’année 2009, Regional Partner a fait évoluer Juin 2006 / juin 2010 ses méthodes et outils pour mieux faire face à la Nombre de projets qualifiés annuellement conjoncture difficile: - concentration des actions de prospection sur des 408 marchés conservant une dynamique de croissance 377 (ciblage fin de segments activités / sélection des 173 192 entreprises ayant un « profil entrepreneurial » manifeste, calibrage de l’intensité des approches en fonction des probabilités de projets) Juin 2006 / juin 2007 Juin 2007 / juin 2008 Juin 2008 / juin 2009 - développement des outils de promotion des services Juin 2009 / juin 2010 d’appui des territoires partenaires avec pour objectif la détection de projets : création de l’identité « Pole Source : Regional Partner Implantation Entreprises », réalisation d’un site internet dédié, opérations webmarketing… Depuis 2010, vers une reprise des projets d’investissement ? Mars 2008/ septembre 2010 – Nombre de projets qualifiés semestriellement 165 120 105 105 42 Mars 2008 / Sept 2008 Sept 2008 / mars 2009 Mars 2009 / Sept 2009 Sept 2009 / mars 2010 Mars 2010 / Sept 2010 2010 voit se confirmer les premiers signaux de reprise. En effet, depuis un début de l’année proche du rythme de 2009, les mois qui ont suivi ont connu une intensification des détections de projets d’implantation. La rentrée 2010 est en particulier caractérisée par cette nouvelle tendance avec plus de 50 projets qualifiés sur le mois de septembre. Source : Regional Partner 2 D’autres programmes ont été réalisés par Regional Partner sur la période mais leurs résultats ne sont pas intégrés du fait de leurs caractéristiques spécifiques (pour le compte d’un seul territoire ou orientés vers une seule cible d’activités). 4 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  5. 5. Préambule Evaluation du « marché national de l’implantation » L’analyse du « marché national de l’implantation » indique qu’entre 800 et 1200 projets sont initiés chaque année. Définition du marché estimé et approché par Regional Partner Inclusion des créations d’entreprises portées par des entreprises existantes (filiales) Inclusion des nouveaux établissements Inclusion de tous les secteurs excepté les activités BTP, commerce de détail / GMS, hôtellerie/restauration Exclusion des créations d’entreprises par les particuliers Exclusion des rachats d’entreprises Exclusion des simples « contacts » dont les données sur leur projet ne sont pas suffisamment précises Remarque sur la représentativité des projets identifiés Les résultats obtenus par Regional Partner ne sont pas totalement représentatifs statistiquement du marché réel. Bien qu’il n’existe pas d’outils pouvant recenser de manière exhaustive l’ensemble des projets d’investissement sur une période donnée et à l’échelle du territoire national, nous pouvons estimer que les données sous-estiment les investissements des groupes qui gèrent souvent en interne les projets d’implantation d’établissements ou de filiales ainsi que ceux des starts up, qui sont par nature « invisibles » parce qu’en situation de démarrage. Objectifs de cette étude et points clés L’objectif de cette étude est de dresser les grandes tendances de l’investissement en France sur les quatre dernières années : - De quelle origine géographique et de quel type sont les entreprises qui portent les projets d’implantation ? - Quelles sont les caractéristiques de ces projets d’implantation ? Au regard de l’analyse des données recueillies, les estimations suivantes semblent se dégager : Secteurs d’activités : En proportion, les entreprises des secteurs des services et de l’industrie sont autant pourvoyeuses de projets d’implantation (3/4 du total des entreprises). La filière TIC (services aux entreprises et fabrication des appareils) représente près de 40% des projets et la logistique (secteur transversal), compte pour 22% du total. Taille des entreprises : les projets sont principalement portés par des PME (60% comprises entre 5 et 50 salariés). Mobilité géographique : 40 % des entreprises envisagent spontanément plusieurs régions ou départements pour leurs nouvelles implantations. Taille des projets (créations emplois et investissements) : Près de 70% des projets sont inférieurs à 20 salariés (au démarrage). Les investissements au départ sont à 40% supérieurs à 1 million d’euros. Préférences immobilières : En première approche, 60% des entreprises privilégient la recherche de locaux existants. 5 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  6. 6. I-Carte d’identité des entreprises qui investissent I- Carte d’identité des entreprises qui investissent 1- Répartition par domaines d’activités3 Les domaines des services et de l’industrie à égalité formant les trois quart des entreprises Tab.1 Répartition par domaines d’activités Domaines d'activités Répartition en Volume % Services 345 37% Industrie 341 37% Commerce de gros 107 11% Logistique 103 11% Ind. de la construction 37 4% TOTAL 933 100% Source : Regional Partner Logistique 11% Commerce de gros 11% Industrie 37% Source : Regional Partner Construction 4% Service 37% 933 entreprises portent les 1150 projets identifiés sur la période. Logiquement, du point de vue des cibles de prospection approchées durant ces quatre dernières années, les secteurs des services et de l’industrie sont majoritaires. Ils sont représentés à égalité (37%) et dominent au point de peser à eux seuls les 3/4 du total. Le domaine industriel, composé de 11 soussecteurs (cf tableau plus bas), ne compte pas de surreprésentation d’un secteur en particulier. Seuls 3 sous-secteurs atteignent les 6% : la métallurgie, la fabrication de matériel électronique et informatique et la fabrication de meubles. Inversement, trois des 4 sous-secteurs composant les services représentent plus de 10% du nombre d’entreprises porteuses de projets : les services tertiaires (13%), les activités informatiques (12%) et les activités liées à l’ingénierie et aux études (10%). En second rang, deux domaines d’activités représentent respectivement 11% du volume total : Le commerce de gros et la logistique. Pour finir, le domaine de la construction pèse 4 % du total des entreprises. 3 Les entreprises approchées lors des opérations de prospection mises en œuvre par Regional Partner sont au préalable recensées sur la base de plusieurs techniques mêlant la constitution de fichiers à partir de bases de données juridico-financières (entreprises en croissance / secteurs d’activités porteurs) mais également à partir de données « comportementales » (entreprises exposantes lors des salons, entreprises accompagnées par OSEO, classements dans des magazines, veille presse…). De plus en plus, la constitution des cibles de prospection vise à s’affranchir des nomenclatures d’activités qui souvent ne constituent que des repères (une majorité des entreprises liées aux technologies mobiles/internet/e-commerce/logiciel a un code d’activité qui ne correspond pas à leur activité). En conséquence, les chiffres présentés dans les tableaux concernent les activités « réelles » des entreprises porteuses de projets d’investissement. En effet, le classement par activité n’a pas été réalisé statistiquement sur la base des codes NAF mais a nécessité une validation par activité au cas par cas. 6 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  7. 7. I-Carte d’identité des entreprises qui investissent Il sera nécessaire de distinguer la représentativité de ces domaines d’activité avec celles des projets portés par ces mêmes entreprises. Pour exemple, alors que les entreprises de la logistique comptent pour 11% du volume total, les projets logistiques représentent 22% des dossiers d’implantation. Tab.2 Répartition par sous-secteurs DETAIL DOMAINES D'ACTIVITES ENTREPRISES 4 Répartition en Volume IAA - Agroalimentaire 4% 24 3% 14 2% Métallurgie / travail des métaux 53 6% Electronique / informatique / équipement communication 55 6% Edition / Imprimerie 10 1% Instruments médicaux / scientifiques 15 2% Automobile / Equipementiers / matériels transport 9 1% Fab meubles / industrie diverses 55 6% Recyclage / assainissement Fabrication matériaux / Agences (bureaux étude, commercial, installateurs) Logistique, transports, services associés, conditionnement Services aux entreprises et aux particuliers (fonctions supports externalisées, maintenance, location de matériel, sécurité…) Activités informatiques - TIC (dont conseils, réalisation logiciels…) Ingénierie, études, analyses, conseils… 25 3% 37 4% 103 11% 124 13% 109 12% 89 10% Centres d'appels et de relation clients Commerce de gros 38 Chimie / Plasturgie Services 5% Pharmaceutique / cosmétique / santé Industrie et services secteur Construction Logistique 43 Transformation mat.première (bois/textile/papeterie/carton…) Industrie % 23 2% Commerce de gros, e-commerce, distribution BtoB… 107 11% 933 100% TOTAL Source : Regional Partner En proportion, nous observons quatre sous-secteurs qui se démarquent et qui forment près de 50% des entreprises qui se sont particulièrement développées sur la période. - D’abord, l’ensemble des activités des services aux entreprises et aux particuliers (124 entreprises sur 933). Ces entreprises, bien que nombreuses et diversifiées, sont en général relativement modestes en taille et en effectif (ex : fonctions supports externalisées, audit, cabinet de recrutement, activité de maintenance multiservices, sécurité et surveillance, location de matériel…). - Les activités informatiques et TIC comptent 109 entreprises (12% du total) : Développement et édition de logiciels, services en informatique, SSII, développement et hébergement de site internet, jeux vidéo… - Les entreprises constituant le secteur « Commerce » pèse pour 11% du total. Celles-ci concernent les activités liées au commerce de gros, porteur régulier de projets logistiques (négoce/grossiste/distributeurs) du e-commerce (vente en ligne), ou de la distribution entre professionnels (matériaux de construction, matériels divers,…). - Les activités liées à la logistique (11%) : transport, entreposage, conditionnement, préparation de commandes... 4 Les sociétés de holding, sièges sociaux ou administration d’entreprises sont intégrées aux secteurs d’activités principaux des groupes. 7 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  8. 8. I-Carte d’identité des entreprises qui investissent 2- Taille des entreprises – Effectifs et chiffres d’affaires Une majorité de PME au chiffre d’affaires compris entre 1 et 15 millions d’euros Graph.1 Répartition des entreprises selon leur taille (en nombre de salariés) La majorité des entreprises ayant indiqué gérer un projet d’implantation sont des PME (58% d’entre elles ont entre 10 et 250 salariés). Les grandes entreprises (>250 salariés) représentent 19% du total et les TPE (<10) comptent pour 25%. 4% Plus de 1000 et 5000 salariés 8% Entre 200 et 1000 salariés 17% Entre 50 et 200 salariés Entre 15 et 50 salariés 29% Entre 5 et 15 salariés 29% 13% Entre 1 et 5 salariés 0% 10% 20% 30% Source : Regional Partner En précisant ces chiffres, nous observons qu’à égalité (29%) ce sont les entreprises comptant entre 5 et 15 salariés et entre 15 et 50 qui sont le plus représentées. Du point de vue de leur dimension, ces entreprises gèrent principalement des projets transfert-développement, bien souvent à cause de locaux devenus inadaptés en raison de leur croissance. La proportion des projets de ce type traités par Regional Partner est de 40% (cf. partie 2). Graph.2 Répartition des entreprises selon leur CA Plus de 50 M€ 11% de 15 M€ à 50 M€ 11% 19% de 5 M€ à 15 M€ 32% de 1 M€ à 5 M€ 14% de 500 K€ à 1 M€ 12% de 50 à 500 K€ 0% 10% 20% 30% De façon cohérente avec les données liées aux effectifs, la majorité (51%) des entreprises porteuses de projets ont un chiffre d’affaires compris entre 1 et 15 millions d’euros. La part la plus représentée est située entre 1 et 5 millions d’euros (32% du total). Il est intéressant de noter que 26% des entreprises ayant eu un projet d’implantation sur la période, avaient un chiffre d’affaires inférieur à 1 million d’euros. 40% Source : Regional Partner 8 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  9. 9. I-Carte d’identité des entreprises qui investissent 3- Origine géographique des entreprises Trois régions dominantes : Près de 60% des entreprises originaires de l’Ile-de-France, de Rhône-Alpes et de PACA Graph.1 Répartition des entreprises selon leur origine géographique 32% Ile-de-France 15% Rhône-Alpes 10% PACA 7% Nord-pas-de-Calais Pays-de-la-Loire 5% Aquitaine 5% 26% Autres 0% 20% 40% Source : Regional Partner Tab.1 Répartition des entreprises par grandes régions Part en % (2006/2010) Origine Ile-de-France Sud-est - Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, PACA Nord – Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Champagne-Ardenne, Haute-Normandie Sud-ouest - Aquitaine, Midi-Pyrénées, Limousin Ouest - Basse-Normandie, Bretagne, Pays-dela-Loire, Poitou-Charentes 32% 28% 10% 9% 10% Centre - Auvergne, Bourgogne, Centre 6% Est- Alsace, Lorraine, Franche-Comté 5% Total France 100% Un tiers des entreprises pour lesquelles un ou plusieurs projets d’implantation ont été détectés est localisé en Région Ile-de-France. Sur ce territoire, deux départements se détachent en particulier, d’abord Paris avec près de 10% de l’ensemble des entreprises et les Hauts-de-Seine avec 6%. La densité du tissu économique de cette Région explique la part majoritaire des entreprises porteuses de projets. Ainsi, rapporté au nombre total des entreprises françaises ayant un profil correspondant aux cibles de prospection, ce chiffre est également d’environ un tiers5. Il faut, de plus, noter la surreprésentation de certaines activités dans cette région (par exemple 40% des sociétés françaises spécialisées dans les activités informatiques ou dans la publicité/études de marché5). Ainsi 47% des entreprises porteuses de projets sur la région parisienne sont du domaine des services (contre 37% au niveau national). Toujours concernant cette région, il est intéressant de noter qu’elle n’attire « que » 20% des projets d’implantation alors que 32% des entreprises porteuses de projets y sont localisées (cf partie 2). La Région Rhône-Alpes compte 15% des entreprises identifiées dont 6% pour le seul département du Rhône (issues de la région lyonnaise en particulier) avec, là aussi, une forte représentation des activités TIC (20% des entreprises porteuses de projets du département) ou ingénierie (14% des entreprises). Source : Regional Partner En troisième position, la région Provence-Alpes-Côte-D’azur, totalise 10% des entreprises, dont 5% pour les seules Bouches-du-Rhône. Enfin, trois régions comptent entre 5 et 7% des entreprises porteuses de projets, le Nord-Pas-de-Calais (7%), les Pays-de-la-Loire (5%) et l’Aquitaine (5%).5 5 Source : INSEE et BDD ASTREE Coface Scrl 9 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  10. 10. I-Carte d’identité des entreprises qui investissent Conclusion : Un profil-type d’entreprise porteuse de projet d’implantation ? En prenant en compte les éléments de méthodologies et de réserves exposés dans le préambule6, les données relevées nous permettent de retenir quelques caractéristiques-type des entreprises qui ont porté des projets d’implantation ces quatre dernières années : • Secteurs d’activités Services - Services aux entreprises et aux particuliers (13%) : fonctions supports externalisées, maintenance, formation…. - TIC et activités associés (12%) : Activités informatiques, communication, ingénierie Industrie - Domaine TIC (6%): Fabrication de matériel électronique, informatique, équipement de communication - Métallurgie, travail des métaux (6%) Logistique - Transport, stockage et services associés (11%) - Distribution et solutions logistiques liées (11%) • Taille des entreprises Effectifs - PME (58%) entre 10 et 250 salariés Chiffre d’affaires - Entre 1 et 15M€ (51%) • Origine géographique - Ile-de-France (32%) - Sud-Est (30%) dont 15% pour la région Rhône-Alpes et 10% pour la région PACA L’analyse des entreprises met en avant des secteurs d’activités particulièrement pourvoyeurs de projets : les filières bénéficiant de marchés en croissance (TIC, informatique), ceux constitués d’activités traditionnellement porteuses de projets (logistique), et a contrario des secteurs traditionnels souvent perçus comme peu actifs (métallurgie). Cette situation plaide pour des approches mixant des cibles multisectorielles et comportementales (stratégie de ciblage sur des filières de marché en croissance). 6 - Approches multisectorielles, utilisation de l’ensemble des techniques de prospection, mises en œuvre en continue de plans d’action nationaux annuels ou pluriannuels ; - Moindre détection des projets des plus grandes entreprises ou des entreprises en phase de démarrage (start-up). 10 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  11. 11. II-Analyse des projets d’implantation II- Analyse des projets d’implantation 1- Répartition des projets par domaines d’activités Forte représentation des projets logistiques, des services aux entreprises et des activités TIC Tab.1 Répartition des projets et des entreprises par domaines d’activités Domaines d’activités Répartition projets Rappel répartition entreprises Volume % Volume % Service 431 37% 345 37% Industrie 337 29% 341 37% Logistique 253 22% 107 11% Commerce de gros 98 9% 103 11% Construction 31 3% 37 4% 1150 100% 933 100% TOTAL Source : Regional Partner La répartition des projets en fonction de leurs domaines d’activités n’est pas similaire à celle des entreprises. En effet, si les services représentent le même volume (37% des projets pour 37% des entreprises), les projets industriels et ceux du commerce de gros sont moins nombreux (respectivement 29% contre 37% et 9% contre 11%). Cette situation s’explique en particulier par le volume plus important des projets logistiques, transversaux à l’ensemble des secteurs, issus de ces deux derniers domaines d’activités. Ainsi, dans le détail, respectivement 26 et 32 projets logistiques ont été portés par des entreprises industrielles et du commerce de gros. En conséquence, les projets logistiques représentent 22% du volume total, alors que 11% des entreprises approchées ont une activité logistique. Tab.2 Répartition des projets et des entreprises par secteurs d’activités Détail secteurs d’activités PROJETS ENTREPRISES Volume % Volume % IAA - Agroalimentaire Transformation mat. Première (bois/textil/papeterie/carton…) Pharmaceutique / cosmétique / santé Chimie / Plasturgie Métallurgie / travail des métaux Industrie Electronique / informatique / équipement communication Edition / Imprimerie Instruments médicaux / scientifiques Automobile / Equipementiers / matériels transport Fab meubles / industrie diverses Recyclage / assainissement Construction Fabrication matériaux / bureaux étude, installateurs… Logistique Logistique, transports, services associés, conditionnement Services aux entreprises et aux particuliers Activités informatiques - TIC (dont conseils, réalisation…) Service Ingénierie, études, analyses, conseils… Centres d'appels et de relation clients Commerce de gros Commerce de gros, e-commerce, distribution BtoB… 38 31 24 12 57 53 14 16 8 48 36 31 253 186 120 92 33 98 3% 3% 2% 1% 5% 5% 1% 1% 1% 4% 3% 3% 22% 16% 10% 8% 3% 9% 43 38 24 14 53 55 10 15 9 55 25 37 103 124 109 89 23 107 5% 4% 3% 2% 6% 6% 1% 2% 1% 6% 3% 4% 11% 13% 12% 10% 2% 11% TOTAL 1150 100% 933 100% Source : Regional Partner 11 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  12. 12. II-Analyse des projets d’implantation Dans le détail, en nombre de projets traités, nous relevons que cinq secteurs d’activités se démarquent ces quatre dernières années : - Le secteur de la logistique : 253 projets à proportion égale entre les créations de site et les développements d’activités. Dans ce groupe, aucun sous-secteurs ne domine en particulier (transport et distribution de produits alimentaires, messagerie, stockage et préparation de commandes, transport routier de marchandises…). - Le secteur des services aux entreprises ou aux particuliers : 186 projets concernant à 60% des transfertsdéveloppement, liés notamment, à la nécessité pour ces entreprises d’identifier de nouveaux locaux pour assurer leur développement. Ce type d’entreprise recherche en grande majorité des bâtiments existants à l’achat ou à la location. - Les activités informatiques / TIC : 120 projets identifiés concernant à 70% des dossiers de transfertdéveloppement vers des bâtiments existants à l’achat ou à la location. - Les activités liés au commerce de gros / distribution : 98 projets détectés dont une partie relativement importante concerne des créations de sites ou de filiales et agences (35%). Ces projets ont la particularité également d’envisager à plus de 40% des projets de construction. - Les activités d’ingénierie / bureaux d’études / conseil : 92 projets qui recherchent, pour plus de 70% d’entre eux, à se transférer pour se développer (recherche locaux existants en grande majorité). Les autres secteurs ne comptent pas suffisamment de projets pour se distinguer particulièrement. Dans le domaine industriel, seuls les secteurs de la métallurgie / travail des métaux et de la fabrication de matériel électronique/informatique/communication dépassent les 50 projets avec respectivement 57 et 53 dossiers. 12 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  13. 13. II-Analyse des projets d’implantation 2- Nature des projets d’investissement - 40% des projets sont portés par des entreprises à saturation dans leurs sites existants et qui doivent déménager pour se développer - La création « greenfield » représente un tiers des projets traités Les projets d’investissement détectés sur la période se répartissent en deux grandes catégories : D’une part, ceux dont l’objet est le développement d’activités (en bleu dans le graphique ci-dessous). Ces projets représentent 72% du total. 33% sont des projets de création d’activité (unités de production, agences régionales ou établissements secondaires, sites logistiques, filiales) et 39% concernent les projets de transferts d’activités existantes afin de mieux assurer leur développement. Ces projets prévoient des investissements immobiliers, matériels et des créations d’emplois dans une logique de développement d’activités et de chiffre d’affaires. D’autre part, 24% des investissements n’engendrent pas la création d’emplois mais consistent au transfert dans l’état d’une activité existante (de couleur orange sur le graphique ci-dessous). Graph.1 Nature des projets d’investissement CREATIONS D'AGENCES / CREATIONS D'ANTENNES 10% CREATIONS D'UNITES / CREATIONS DE SITES 23% DES DEVELOPPEMENTS D’ENTREPRISES TRES MAJORITAIRES (72%) 1/3 DES PROJETS SONT DES CREATIONS PURES TRANSFERTSDEVELOPPEMENT 39% AUTRES 3% REGROUPEMENTS 5% TRANSFERTS ET RATIONNALISATION D’ACTIVITES EXISTANTES TRANSFERTS 19% Source : Regional Partner 13 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  14. 14. II-Analyse des projets d’implantation Le volume principal des projets identifiés (39%) concerne le déménagement d’activités afin de permettre la croissance de l’entreprise (« transferts-développement »), et donc de créer des emplois dans les mois qui suivent la réalisation du projet (raisons les plus fréquentes : étroitesse des locaux, vétusté des bâtiments, volonté d’acquisition, situation géographique contraignante). Parmi les créations d’activités (33%), plus des 2/3 sont liées à la création d’unités nouvelles (unité de production ou site d’activité liée aux services). Dans le détail la répartition création/transfert est assez diversifiée et révélatrice des caractéristiques et du dynamisme des secteurs d’activités. Ci-dessous, quelques exemples les plus révélateurs : Les activités informatiques/TIC, l’un des plus gros volumes de projets (12% du total), sont principalement caractérisées par la nécessité d’assurer leur développement en déménageant (transfert-développement à 70%). L’une des explications est leur taille modeste au démarrage et la nécessité de rapidement identifier des locaux mieux adaptés à leur croissance. Inversement, 80% des centres d’appels correspondent à des créations de sites, en raison du positionnement des outsourcers sur les appels à projets de clients finaux et de l’impossibilité de faire grandir des centres du fait des problèmes de potentiel de bassins d’emplois. Les dossiers logistiques (50% de nouveaux sites) peuvent également correspondre à des réponses à appels à projets, mais, concernant les bases logistiques, celles-ci sont par nature créées pour se positionner sur un barycentre en fonction d’une logique de proximité marchés et du potentiel de dessertes par rapport à eux. Les secteurs de la construction/fabrication de matériaux et du recyclage/assainissement sont également caractérisés par un volume relativement important de créations de sites (respectivement 42 et 56%). Ces activités bénéficient du développement des éco-activités, dont la proportion créations/transferts illustre la phase de forte croissance actuelle. Ainsi, l’analyse des projets d’investissement du green-business7 indique que 71% d’entre eux sont des créations d’activités nouvelles. 7 Etude ECOTERRITOIRES sur les investissements green – Regional Partner – Juin 2010 14 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  15. 15. II-Analyse des projets d’implantation 3- Préférences immobilières des projets d’implantation Plus de 60% des entreprises recherchent exclusivement des locaux existants Graph.1 Types de recherches immobilières 61% Locaux existants 32% Locaux existants ou terrains 7% Terrains (construction) 0% 20% 40% 60% 80% Source : Regional Partner Graph.2 Modalités d’acquisition Location ou achat (bâtiment ou terrain) 46% 30% Location Achat (bâtiment ou terrain) 17% 0% 10% 20% 30% 40% 50% L’immobilier d’entreprise joue un rôle déterminant dans la logique de localisation puisque 61% des entreprises recherchent uniquement des locaux existants et 32% d’entre elles des locaux ou un terrain. Seuls 7% des projets d’implantation prévoient a priori une construction comme seule alternative. Parmi les modalités directes d’acquisition, les entreprises projettent à 30% de louer des locaux et à 17% d’acquérir des locaux ou des terrains. Les 46% restant ouvrent leur choix d’acquisition à plusieurs options, selon les opportunités existantes. L’offre et/ou la mise à disposition de bâtiments disponibles est donc décisive pour l’attractivité des territoires. Néanmoins, l’observation des projets indique que plus le projet est mobile, moins la disponibilité d’un bâtiment adapté est déterminante. En effet, le large périmètre de recherche offrira une offre immobilière correspondante. En revanche, pour les projets peu mobiles, le choix se portera sur les solutions les mieux adaptées et les disponibilités immobilières peuvent devenir cette fois décisives. Source : Regional Partner Surfaces recherchées : des attentes diversifiées selon les secteurs Graph.1 Surface moyenne bâtiment : 2 700 m² (médian : 1000 m²) 4% plus de 10 000 m² 6% entre 5 000 et 10 000 m² 16% entre 2 000 et 5 000 m² 35% entre 500 et 2 000 m² 38% entre 20 et 500 m² Source : Regional Partner Plus de 60% des porteurs de projets indiquent rechercher des bâtiments, (ou prévoir de construire) supérieur à 500 m² et un quart cible des surfaces de plus de 2000 m². 0% 10% 20% 30% 40% 15 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  16. 16. II-Analyse des projets d’implantation Graph.2 Surface moyenne terrain : 15 000 m² (médian : 5000) m²) 11% Plus de 30 000 m² 21% entre 10 000 et 30 000 m² 27% entre 4 000 et 10 000 m² 31% entre 1 000 et 4 000 m² 10% Entre 100 et 1 000 m² 0% 10% 20% 30% La répartition par taille de terrains recherchés laisse apparaître une relative diversité. Ainsi 31% des entreprises recherchent entre 1000 et 4000 m², mais 27% d’entre elles visent entre 4 000 et 10 000 m² et 32% plus de 10 000 m². 40% Source : Regional Partner Graph.3 Surface moyenne bureaux : 300 m² (médian : 200 m²) 3% plus de 1000 m² 6% entre 600 et 1000 m² 17% entre 300 et 600 m² entre 100 et 300 m² 37% Entre 20 et 100 m² 37% 0% 10% 20% 30% Seule une petite proportion demande des bureaux d’une surface inférieure à 100 m² (37%) ou supérieure à 600 m² (9%). La grande majorité cible des tailles comprises entre 100 et 500 m². 40% Source : Regional Partner Tab.1 Surfaces moyennes recherchées par domaines d’activités Domaines d'activités Surface moyenne bâtiment Surface moyenne terrain Surface moyenne bureau Commerce / distribution 3100 m² 7000 m² 300 m² Ind. & Services construction 1400 m² 9500 m² 300 m² Industrie 2500 m² 12000 m² 300 m² Logistique 6600 m² 27500 m² 360 m² Service 550 m² NS 400 m² TOTAL 2800 m² 12300 m² 330 m² 4- 1 Source : Regional Partner 1 Du fait de la diversité des activités inclues au secteur des services, cette donnée n’est pas significative (ex : activité de location de matériel) D’une manière générale, ce sont les projets logistiques les plus importants en taille (près de 3 ha de terrain recherché en moyenne pour des bâtiments d’une surface de 6600 m²). Les projets industriels demandent une surface de terrain relativement importante également (1,2 ha) pour des locaux moyens de 2500 m². Les bâtiments correspondants au domaine du commerce de gros / distribution sont relativement volumineux (stockage). Les activités des services sont les plus modestes en taille de bâtiment (550 m²). Pour chacun des domaines d’activités, la taille recherchée pour les bureaux est relativement proche (entre 300 et 400 m²). 16 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  17. 17. II-Analyse des projets d’implantation 4- Destinations géographiques des projets d’implantation8 - Attractivité La région parisienne et le sud-est en tête des régions attractives Tab.1 Répartition des destinations par grande région Part en % (2006/2010) Destinations des projets Sud-est - Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, PACA 24% Ile-de-France 20% Nord - N.P.d.Calais, Picardie, Ch.-Ardenne, H-Normandie 14% Sud-ouest - Aquitaine, Midi-Pyrénées, Limousin Ouest - B-Normandie, Bretagne, Pays-de-la-Loire, P- 12% 11% Charentes Centre - Auvergne, Bourgogne, Centre 11% Est- Alsace, Lorraine, Franche-Comté 8% Total France 100% Source : Regional Partner Graph.1 Répartition des projets selon leurs destinations géographiques pressenties (localisation citée par le porteur de projet) 20% Ile-de-France En répartissant les destinations pressenties des projets par grande région française (tab.1), le territoire du Sud-Est est le premier cité (1/4 des projets). En terme d’attractivité, avec 13% des destinations, la Région Rhône-Alpes est le second territoire français derrière l’Ile-de-France (20%), et la région PACA est située en troisième place (7%). Seconde région citée, l’Ile-de-France représente 20% du total (à comparer avec les 32 % des entreprises originaires de la Région parisienne cf. p.9). Ce moindre volume peut en partie s’expliquer par le fait que Regional Partner ne traite pas (et ne comptabilise pas) les projets franciliens peu mobiles et peu créateurs d’emplois. Les départements les plus fréquemment cités sont, dans l’ordre, les Hauts-de-Seine (2ème destination pressentie en France derrière le département du Rhône), Paris, La Seine-St-Denis et le Val-de-Marne. 13% Rhône-Alpes En cumul, 14% des projets s’orientent vers le Nord de la France. A un niveau régional, ces chiffres ne dépassent cependant pas les 4% des destinations citées par les porteurs de projets. 7% PACA 6% Centre Midi-Pyrénées 5% Pays-de-la-Loire 5% Aquitaine 4% Nord-pas-de-Calais 4% Languedoc-Roussillon 4% 4% Picardie 26% Autres (< 3% par régions) 0% 10% 20% Le Sud-Ouest, l’Ouest et le Centre représentent, en proportion, entre 11 et 12% des territoires cités par les entreprises. Enfin, l’Est de la France compte pour 8 % des régions pressenties lors de la qualification des projets. 30% Source : Regional Partner 8 Les chiffres indiqués dans les tableaux ci-dessus ressortent de l’examen des cahiers des charges des projets d’implantation (descriptif précis). Les destinations relevées sont celles citées par le porteur de projet lors de la qualification des projets. Il est important de préciser deux points : D’une part, lors des premiers échanges avec l’entreprise, les chargés de mission de Regional Partner proposent autant que possible d’élargir le périmètre de recherche afin que le dirigeant reçoive des propositions adaptées, issues des territoires partenaires du réseau. D’autre part, les projets se concrétiseront sur les territoires répondant au mieux aux besoins de l’entreprise. Les destinations pressenties à l’origine ne correspondent pas toutes forcément à ces territoires. 17 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  18. 18. II-Analyse des projets d’implantation Près de 40% des projets visent spontanément plusieurs régions ou départements Tab.2 Mobilité géographique spontanée des investissements Les projets d’investissement mobiles (dont les porteurs de projets envisagent une localisation Comparatifs TOTAL sur une ou plusieurs régions ou départements) 2006/2010 12% 27% 39% représentent 39% du total des projets analysés 2002/2005 15% 28% 43% entre 2006 et 2010. Les dossiers de transfert et 1993/1998 8% 33% 41% de transferts-développement (58% du total) Source : Regional Partner étant relativement peu mobiles. En effet, ces derniers, en phase de déménagement, limitent leur périmètre de recherche afin de pouvoir prioritairement conserver le maximum de leurs salariés (en général un rayon d’une vingtaine de km). Plusieurs régions Plusieurs départements 5- Taille des projets Un tiers des projets prévoient plus de 20 créations d’emplois dès la première année Graph. 1 Effectifs prévus la première année et à terme 30% 27% Les prévisions moyennes en terme de créations d’emplois dans le cadre des projets d’investissement se concentrent au deux tiers entre 5 et 50 (67%). 26% 23% 25% 20% 20% 20% 18% 16% 19% 15% Dans le détail, le graphique ci-contre indique que 41% des dirigeants prévoient à terme plus de 20 salariés par projet. 11% 8% 10% 5% 7% 5% 0% Moins de 5 5 à 10 10 à 20 20 à 50 50 à 100 Plus de 100 Première année A terme Source : Regional Partner Tab.1 Chiffres moyens et médians d'effectifs par domaine d'activité (sur prévisions à terme) Commerce / distribution Moyenne effectifs 16 salariés Chiffres médians 10 salariés Ind&Services Construction 51 salariés 25 salariés Industrie 33 salariés 16 salariés Logistique 55 salariés 35 salariés Services 38 salariés 15 salariés TOTAL 37 salariés 16 salariés Nota 1ère année 30 salariés 12 salariés Domaines En phase de démarrage, les chiffres sont moins importants. Ainsi 39% des entreprises programment entre 10 et 50 salariés la première année, mais que ce chiffre passe à près de 50% à terme. Il faut noter que les projets portés par les PME sont souvent de petites tailles et leurs dirigeants font preuve de précautions quant aux perspectives de développement. Lorsque l’investissement se concrétise, il apparaît clairement qu’en moyenne les prévisions d’emplois initialement communiquées sont bien souvent inférieures à celle effectivement réalisées 3 ou 5 ans plus tard. Sur les prévisions à terme, les données relevées indiquent un chiffre moyen de 30 salariés la première année (chiffre médian de 12 salariés) pour 37 salariés à terme (chiffre médian de 16 salariés). Source : Regional Partner 18 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  19. 19. II-Analyse des projets d’implantation Investissements programmés : près de 40% de plus d’un million d’euros Tab.2 Investissements totaux programmés Seul un tiers des entreprises s’engage et indique les investissements totaux prévus (achats / construction /matériel). Ces chiffres sont ceux communiqués par les porteurs de projets lors de la qualification du cahier des charges, dans le cadre de la solution idéale recherchée. Il n’est pas rare que les options retenues en matière d’immobilier par exemple, modifient de façon notable les plans initiaux. 3% plus de 10 M€ entre 2 et 10 M€ entre 1 et 2 M€ entre 500 K€ et 1 M€ entre 100 et 500 K€ Entre 30 et 100 K€ 17% 19% 24% 28% 9% 0% 20% 40% 39% des investissements sont supérieurs à un million d’euros. Ces derniers sont liés en particulier aux dossiers logistiques (5M€ en moyenne), industriels (2,5M€) et des secteurs de l’industrie ou des services liés au domaine de la construction (2,75M€). Source : Regional Partner Tab.3 Investissements moyens par domaines d’activités Investissement total moyen Domaines d'activités Commerce / distribution 1 M€ Ind&Services Construction 2,75 M€ Industrie 2,5 M€ Logistique 5 M€ Services Les investissements plus modestes sont liés aux recherches en location (37% inférieurs à 500 K€) ou concernent davantage la recherche à l’achat de bureaux tertiaires. Ainsi, pour les activités de services, l’investissement moyen relevé est de 900 K€. 0,9 M€ Source : Regional Partner 6- Identité du responsable du projet d’implantation dans l’entreprise Les dirigeants, premiers interlocuteurs sur la gestion des projets d’implantation Tab.1 Répartition des fonctions des porteurs de projets 62 % des interlocuteurs sont les 1ers dirigeants des entreprises 26% Gérant, co-gérant 22% PDG / Président 14% Directeur général La majorité des projets étant portée par les PME, assez naturellement, leurs interlocuteurs exclusifs sont les dirigeants. Ceux-ci gèrent en direct les projets d’implantation, extrêmement stratégiques pour l’évolution de leur société. 7% Direction administrative et financière Direction autre (commerciale, développement, achat,… 8% 4% Responsable immobilier Autre (resp commercial, ingénieur, chargé de… 20% Les entreprises plus importantes en taille disposent de responsables (développement, immobilier, DAF…) en charge de ce type de projets. Les dossiers concernent davantage la création d’établissements secondaires ou l’implantation de filiales. 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% Source : Regional Partner 19 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  20. 20. Conclusion Conclusion Le concept original employé par Regional Partner permet d’approcher un « marché de l’implantation » au volume très faible, soit quelques centaines de projets par an parmi plusieurs dizaines de milliers d’entreprises. En effet, la mise en œuvre de plans de prospection à grande échelle, intégrant des opérations planifiées tout au long de l’année, est rendue possible grâce au financement de ces missions par plusieurs collectivités. De plus, ce modèle permet de constituer une offre territoriale9 d’envergure nationale réellement attractive pour les entreprises par son étendue et sa diversité. Dans ce contexte de rareté et où la dimension de l’offre des territoires dépasse celle de la demande des entreprises (volume de projets), chaque projet d’implantation est « précieux » et les enseignements tirés des besoins attendus des entreprises sont à prendre en considération par les collectivités locales pour accroître leur efficacité en matière d’attractivité et remplir leur objectif de création d’activités et d’emplois. En détaillant les 1150 projets d’investissement qualifiés sur la période juin 2006 – juin 2010, les points très caractéristiques qui ont émergé de l’analyse sont : - Bien que certains secteurs d’activités soient davantage pourvoyeurs de projets (TIC, informatique), tous sont constitués d’entreprises en développement potentiellement porteuses de projets d’implantation. Ce constat, en terme opérationnel pour les actions de prospection, incite à cibler non pas des secteurs mais des marchés en croissance constitués de différents segments d’activités (ex : la filière des éco-activités au croisement de plusieurs secteurs d’activités). - Les projets d’implantation ne sont pas automatiquement pré-localisés par leurs dirigeants puisque 40% d’entres eux visent spontanément plusieurs régions ou départements et 25 % se concrétisent sur un territoire non pressenti à l’origine. - Le positionnement des territoires sur les projets d’entreprises s’avèrera pertinent à condition qu’ils bénéficient de disponibilités immobilières permettant de satisfaire ce critère pour 60% des porteurs de projets. - Les entreprises portant des projets sont principalement des PME dont les dirigeants sont directement les interlocuteurs. La gestion de ces projets, bien que stratégique pour leurs entreprises, se heurtent bien souvent à leur manque de disponibilité et leur méconnaissance des avantages et des services que peuvent leur apporter les collectivités. Pragmatiques et « pressés », les dirigeants privilégient toutes les informations et atouts immédiats qui leur sont proposés. 9 A ce titre, le site internet www.pole-implantation.org a été mis en ligne en juin 2010. Destiné aux porteurs de projets utilisant internet, il a pour objectif de présenter les solutions d’accompagnement des territoires partenaires et de promouvoir chacun d’entre eux. 20 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010
  21. 21. j CONTACTS Email : contact@regional-partner.com Tel : 33 (0)1 44 10 41 20 www.regional-partner.com www.pole-implantation.org j 21 Le marché de l’implantation d’entreprises en France – Octobre 2010

×