Your SlideShare is downloading. ×
0
Reboisement Pointe Marin
Reboisement Pointe Marin
Reboisement Pointe Marin
Reboisement Pointe Marin
Reboisement Pointe Marin
Reboisement Pointe Marin
Reboisement Pointe Marin
Reboisement Pointe Marin
Reboisement Pointe Marin
Reboisement Pointe Marin
Reboisement Pointe Marin
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Reboisement Pointe Marin

513

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
513
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Présentation Mardi 11 Septembre 2012Reboisement de la plage de la Pointe Marin à 11h DOSSIER DE PRESSE
  • 2. ********************************************************************************** Présentation des travaux de reboisement de la plage de la Pointe Marin Mardi 11 septembre 2012 à 11h Au Poste de secours de la Pointe Marin Fort-de-France, le vendredi 7 septembre 2012 INVITATION PRESSE Le projet de reboisement de la Pointe Marin s’inscrit dans le cadre du réaménagement et de la redynamisation du site initié par la municipalité de laville de Sainte-Anne. Ce site, recevant un public nombreux, connait une importante dégradation de son couvert végétal, avec pour incidence, l’érosion de la plage. Unprojet de réaménagement a été réalisé visant à remettre à niveau la qualité écologique du milieu. Ce chantier de reboisement et ses objectifs seront présentés à la presse le mardi 11 septembre 2012 à 11h au Poste de Secours de la Pointe Marin àSainte-Anne Un membre de votre rédaction est invité à couvrir cette opération, contribuant ainsi à sensibiliser de la population de la Martinique au voletenvironnemental des problématiques de développement durable. Cordialement, Contacts Presse PNRM : Murielle Thermed/ Auberte Pallud : 06 96 35 37 79 Ville de Sainte-Anne Aude Goussard: 0696 20 09 73 1
  • 3. ********************************************************************************** SOMMAIRE- Présentation du projet de reboisement page 3- Les enjeux et objectifs du projet page 4- Fonctionnement du chantier page 5- Les chiffres du chantier page 6- Photos disponibles page 7- Annexes page 8 &9- Vos contacts page 8 2
  • 4. ********************************************************************************** I – PRESENTATION DU PROJET DE REBOISEMENTLe projet de reboisement de la Pointe Marin s’inscrit dans le cadre du réaménagement et de la redynamisation du site, initié par laMunicipalité de Sainte-Anne.Ce site, recevant un public nombreux, connait une importante dégradation de son couvert végétal, avec pour incidence, l’érosion dela plage. Forte de ce constat la municipalité de Ste-Anne a souhaité réaliser un projet de réaménagement remettant à niveau la qualitéécologique du milieu et a sollicité le Parc Naturel Régional de la Martinique pour : - la recherche des financements et le financement du reboisement - la réalisation d’un plan d’aménagement paysager indiquant les zones de replantation - un appui technique pour la coordination des plantations.Le projet devrait couvrir l’ensemble du linéaire de la plage de la Pointe Marin, en procédant à une campagne de replantationd’espèces adaptées.Le Parc naturel régional de la Martinique a dans un premier temps mené un diagnostic du site, qui a conduit à une identification desenjeux. Des propositions d’aménagements chiffrées, sur la base d’enclos de régénération, ont ensuite été faites à la municipalité de SteAnne.La mise en place de ces enclos de régénération nécessite une sensibilisation du grand public à cet outil d’éducation àl’environnement mais également afin de prévenir les comportements préjudiciables ( démonter les enclos, s’en servir commepare- soleil. …) 3
  • 5. ********************************************************************************** II – LES ENJEUX ET OBJECTIFS DU PROJET DE REBOISEMENTCompte tenu de l’importante fréquentation du site, il convenait de remettre à niveau, de préserver et de mettre en valeur lemilieu naturel et les paysages de la Pointe Marin de façon durable, tout en favorisant l’accueil du public,.Les enjeux sur ce site (cf annexe 1 – Page 8) :  environnementaux : il convient notamment de restaurer puis de protéger la flore, la faune et le sol.  sociaux : de nombreuses familles et de nombreux centres de vacances fréquentent assidûment cette plage, notamment pour la tranquillité,  touristiques et économiques : Cette plage est un pôle d’attraction qui favorise le développement économique,Les objectifs prioritaires du projet de réaménagement :  protéger le milieu naturel : Af i n d e p r o té g e r l e mi l i e u , r é a l i se r l e s a mé n a g e m e n ts d e so r te q u e l a fréquentation et les aménagements réalisés pour l’accueil du public, impactent le moins possible le milieu naturel.  prendre en compte le paysage : Les différents aménagements et de leur agencement prendront en compte le paysage environnant.  favoriser l’accueil du public : Il convenait de mettre en adéquation l’aménagement et les équipements du site avec la fréquentation afin d’obtenir un accueil de qualité. Pour cela, l’accent sera mis sur : - le stationnement des voitures particulières et des cars, - la quantité et la qualité du mobilier d’accueil (si la Municipalité souhaite en installer), - l’accueil des personnes à mobilité réduite en vue de l’obtention éventuelle du label « Tourisme et Handicap « 4
  • 6. ********************************************************************************** III – LE FONCTIONNEMENT DU CHANTIERLa mise en place d’enclos de régénération est une technique fréquemment utilisée pour la végétalisation des sites littoraux.Elle vise à : - Limiter le recul des plages, - Limier l’érosion hydrique et éolienne, - Protéger les plantations par des enclos, - Réorganiser la fréquentation sur les sitesPour le reboisement, il convient d’utiliser des plants naturellement présents sur les plages, de permettre le passage et la ponte destortues marines sur les sites et d’améliorer le confort des usagers du site.La composition des enclos varie peu. Cependant leur localisation influe sur la disposition des plantes qui les composent. A titre d’exemple, les plantes les plus résistantes aux embruns (Catalpas et Raisiniers bord de mer) seront placées très près dufront de mer.Le chantierL’implantation s’est faite en 2 phases : - La phase 1 actuellement terminée, visait à protéger le front de mer de l’érosion. Elle a consisté à mettre en place 45 enclos de régénération le long de la plage. Les espèces utilisées pour la reconstitution du rideau végétal sont : le Raisinier bord-de-mer, le Catalpa , le cocotier et le poirier-pays. - la phase 2 devrait favoriser et protéger les zones de régénération naturelle potentielle autour des pieds mère et aider à reboiser l’arrière-plage en protégeant sa régénération naturelle. 5
  • 7. ********************************************************************************** IV – LES CHIFFRES DU CHANTIER  Le coût total du chantier est de 40 000€  4 partenaires sont impliqués dans ce projet : LA VILLE DE SAINTE-ANNE, LE PARC NATUREL REGIONAL DE LA MARTINIQUE – LA DEAL – L’ASSOCIATION SUD NATURE COMPLICE.  Nombre total d’enclos phase 1 ENCLOS DE REGENERATION – PHASE 1Taille d’enclos Utilisation Nombre de plants / enclos Nombre d’enclos Nombre total de plants enclos 2x2m Espaces très réduits 3 25 75 enclos 3x3m Espaces réduits 4 7 28 enclos 9x4 m Espaces moyens 24 9 216 enclos 9x9m Grands espaces 64 4 256 45 575  Besoins par enclos TOTAL ENCLOS DE REGENERATION plants Poteaux Fil de clôture Petites fournitures 575 396 1324 m 792 crampillons 6
  • 8. ********************************************************************************** V – ENCLOS EN BORD DE PLAGE 7
  • 9. ********************************************************************************** VI – ANNEXE 1DEGRADATION DE LA STRATE ARBOREE Trouée : Aire de jeu Strate arborée clairsemée Absence de rideau de protection 8
  • 10. ********************************************************************************** VI – ANNEXE 2 – RESULTATS DU DIAGNOSTICPeuplement végétal  La strate arborée est clairsemée et dégradée, se caractérisant presque uniquement par la présence d’arbres isolés. Elle peut être qualifiée d’artificielle, avec la présence de cocotiers alignés en avant de la plage, d’amandiers et de flamboyants. Des raisiniers bord-de-mer, des poiriers-pays, et des Cha Cha, plus représentatifs de la forêt naturelle du littoral martiniquais sont également présents mais âgés pour la plupart. Le catalpa, l’olivier et le mancenillier sont totalement absents.  La régénération naturelle est complètement inexistante. L’importance de la fréquentation et de l’entretien (ratissage,…) empêche toute régénération naturelle. Certaines zones sont très compactées, n’autorisant que la pousse d’herbacées, qui présentent néanmoins l’avantage de limiter l’érosion éolienne.  On trouve, ainsi, au sol une strate herbacée qui occupe 5 % de la plage. Hormis les herbacées, le sol de la plage est recouvert de sable blanc, sans strate herbacée.  La strate arbustive est quasi inexistante. 9
  • 11. ********************************************************************************** 10

×