Personal Branding - Articuler sa communication sur les réseaux sociaux - Formation CELSA

2,950 views
2,838 views

Published on

Personal Branding - Articuler sa communication sur les réseaux sociaux - Formation CELSA

  1. 1. + Articuler sa com’ sur les réseaux sociaux Juin 2011 - Alexandre Villeneuve
  2. 2. + Alexandre Villeneuve   Consultant SEO et E-Réputation   Président de l’association du référencement « SEO Camp »   Livre: « E-Réputation, Stratégies dinfluence sur Internet » erep.lu/livre   Blogs :   E-Reputation.org   Referencement-Blog.net   Twitter : @referencement
  3. 3. + Sommaire  1- Identité numérique & E-Réputation  2- Quelle stratégie de marque ?  3- Où se positionner ?  4- Et vous ?
  4. 4. +1-Identiténumérique &E-Réputation
  5. 5. + Identité numérique et E-Réputation   Identité numérique, 2 définitions :   L’identé  numérique  est  celle  qu’un  individu  s’a4ribue  à  lui-­‐même  sur  les  réseaux   (Olivier  Ertzscheid)         Traces  quun  individu  laisse  en  ligne  volontairement     +  Traces  laissées  par  sa  navigaon  sur  le  Web     +  Traces  laissées  par  les  autres  internautes  le  concernant  (Emilie  Ogez)     E-Réputation, 2 définitions :   est  l’image  que  les  internautes  se  font  d’une  marque  ou  d’une  personne   (Caddereputaon)     désigne  l’art  de  gérer  l’identé  numérique,  de  la  stratégie  à  l’acte  de   communicaon,  en  passant  par  l’étude  d’image  et  la  veille,  en  vue  de  déployer  une   influence  pérenne  sur  et  avec  Internet  (livre  E-­‐Réputaon)  
  6. 6. +
  7. 7. + Les traces // Marc L*** «  Bon  anniversaire,  Marc.  Le  5  décembre  2008,  tu  fêteras  tes  vingt-­‐neuf  ans.  Tu  permets   qu’on   se   tutoie,   Marc   ?   Tu   ne   me   connais   pas,   c’est   vrai.   Mais   moi,   je   te   connais   très   bien.   C’est   sur   toi   qu’est   tombée   la   (mal)chance   d’être   le   premier   portrait   Google   du   Tigre.  Une  rubrique  toute  simple  :  on  prend  un  anonyme  et  on  raconte  sa  vie  grâce  à   toutes  les  traces  qu’il  a  laissées,  volontairement  ou  non  sur  Internet.  Comment  ça,  un   message  se  cache  derrière  l’idée  de  ce4e  rubrique  ?     Évidemment   :   l’idée   qu’on   ne   fait   pas   vraiment   a4enon   aux   informaons   privées   disponibles  sur  Internet,  et  que,  une  fois  synthésées,  elles  prennent  soudain  un  relief   inquiétant.   Mais   sache   que   j’ai   plongé   dans   ta   vie   sans   arrière-­‐pensée   :   j’adore   rencontrer   des   inconnus.   Je   préfère   te   prévenir   :   ce   sera   violemment   impudique,   à   l’opposé  de  tout  ce  qu’on  défend  dans  Le  Tigre.  Mais  c’est  pour  la  bonne  cause  ;  et  puis,   après  tout,  c’est  de  ta  faute  :  tu  n’avais  qu’à  faire  a4enon.   […]  »  
  8. 8. +Sur  Facebook  chaque  personne  regroupe  amis,  collègues,  connaissances  autour  de  son  nom  réel.     1 unique identité
  9. 9. + Kevin  Kolvin   Facebook espace semi-privé Dog Poop Girl
  10. 10. + To be or not to be
  11. 11. + Homonymes
  12. 12. + Vol d’identité
  13. 13. +Vol de contenu Dog Poop Girl
  14. 14. +Bad Buzz Dog Poop Girl
  15. 15. + Kevin  Kolvin   Et  aussi  Star  War  Kid Persistance Dog Poop Girl
  16. 16. +2-Quelle stratégiede marque ?
  17. 17. + Quelle stratégie ?  Stratégie de présence  Etreprésent dans un objectif de défense  Mise en place et maintenance simple  Stratégie de marque  Devenir une « marque » dans un objectif de promotion  Forte valeur ajoutée, mais implication forte
  18. 18. + Veiller sur sa marque  Listez ce qui vous identifie sur le web (nom prénom, pseudos, email, URL...)  Se Googler régulièrement (3 premières pages)  Les outils de recherche de personnes  Google Alert
  19. 19. + Eviter les risques   En votre nom, assumez vos contenus aujourd’hui et demain 7% des requêtes se font sur des noms de personnes
  20. 20. + Se protéger   Recréez vos différentes sphères (famille, amis, collègues…)
  21. 21. + « Nettoyer »   Demandez les suppressions des contenus gênants   Puisdemandez à Google de les désindexer   Non garantie
  22. 22. + En phase de recherche d’emploi   Quelques chiffres :   3/4 des recruteurs Googlisent les candidats   1/3 ont déjà éliminé un CV à cause de contenu de recherche ou sociaux   50% « chasse » sur les réseaux sociaux   Miseen ligne du CV (simple et spécialisé)   « Push » de votre profil (cibler et contacts concentriques)
  23. 23. + Devenir une marque «  Lorsque la réputation est supérieure au mérite, il faut être réservé. A l‘inverse, lorsque le mérite est supérieure à la réputation il faut se produire. » Jesuite Gracian   L’humilité n’est pas la discrétion   Communiquer n’est pas spammer
  24. 24. + Quelle approche?   Se différencier (spécialité)   Rester simple   Rester soi   Rester   Se rapprocher de ses communautés   échanger et contribuer   être désintéressé
  25. 25. + Les quatre PREUVE forces de Soutenir ses messages avec des preuves, de préférence l’identité externes (témoignages, presse…) numérique CONNEXION COHÉRENCE Se connecter à son univers de IDENTITÉ Développer un message NUMÉRIQUE cohérent sur l’ensemble du référence (sites spécialisés, web (sites, espaces communautés du secteur…). sociaux...). Ces  4  forces  définissent  la  crédibilité   d’une  identé  numérique,  plus  elles   HISTORIQUE sont  manifestes,  plus  notre  identé   Modeler les "traces" de son numérique  est  digne  de  confiance   existence, pour écrire sa pour  l’internaute.     propre histoire sur le web.
  26. 26. + Marque personnelle   Sa marque peut être :   Prénom + Nom   Spécialité   Secteur d’activité   Des noms d’espaces (ou nom de domaine) contenant sa spécialité (ou secteur) seront plus visibles par les recruteurs en « chasse » (mais parfois moins efficace en cas d’homonymie)   Homogénéiser la marque avec un « logo » (photo) unique et créer un « slogan » (ex: poste souhaité).
  27. 27. + Créer son système   Lesindividus peuvent avoir des stratégies ubiquitaires semblables aux marques   Profiter de la capacité de diffusion et de connexion des espaces entre eux, pour les alimenter automatiquement
  28. 28. +3-Où sepositionner ?
  29. 29. + Communiquer sur son expériences et ses compétences   Deux types de plateformes :   professionnelles : Viadéo, Linkedin, Xing, Facebook Branchout…   mixtes : Google Profile, Plaxo, About.me, Ziki, Naymz…   Peude maintenance (simplement mise à jour du CV)   Lacréation de nombreux profils permet parfois de prendre « possession » de la première page de résultats dans les moteurs
  30. 30. + Partager sa veille   Twitter est une plateforme intéressante, qui permet :   de faire une veille sur son secteur   de diffuser sa veille   de se connecter aux « influents » du secteur   Autres plateformes :   Bookmarking : Delicious, Yoolink, Pearltrees…   Agrégation : Google Reader, Paper.li, Scoop.it…
  31. 31. + Partager ses créations  Lescontenus disponibles sur les plateformes de contenus sont plus visibles :   Vidéo : YouTube, DailyMotion…   Photos : Flickr, Instagram…   Présentation (doc/ppt) : Slideshare, Scribd…
  32. 32. + Développer ses idées   L’échange sur les forums ou en commentaire de blogs/sites ne suffit pas, pour se faire remarquer il faut souvent développer ses idées dans des billets   Plusieurs types d’espaces sont intéressants :   Presse participative (Agoravox, LePost, tribune JDNet…)   Blogs collaboratifs   « Tribune invité » sur un blog   Sur ces espaces il est possible de valoriser rapidement un contenu de qualité
  33. 33. + Démontrer son expertise  L’outil idéal : le blog  Les objectifs :   Présentevos domaines de prédilection   Prouvevotre motivation et votre capacité de veille et d’analyse   Pour les communicants démontre aussi sa maitrise des outils web (attention au design)
  34. 34. + Le blog : Les écueils à éviter   Le blog est gourmant en temps, la motivation doit être importante (un blog de hobbie est une solution intéressante)   Publier régulièrement (1 fois par mois au minimum) et chercher la qualité plutôt que la quantité   Penser toujours à vos objectifs professionnels, même pour un blog de hobbie (sujets polémiques, orthographe, niveau de langage…)   Ne changez pas de stratégie trop souvent et chercher à conserver une ligne éditoriale
  35. 35. + Le blog : Les plateformes   Espaces de portfolio : DoYouBuzz, VisualCV, Chi.mp…   Plateforme de blog : Wordpress, Overblog…   Possibilité, d’installer un blog sur son propre hébergement (installation simplifiée sur OVH)   Réserver votre nom de domaine (<10€/an)   Permet une indépendance vis-à-vis de la plateforme   Permet d’accumuler des liens entrants sur le long terme
  36. 36. + Le blog : Devenir une « référence »   Créerun blog vivant de qualité peut être suffisant pour son image (auprès d’un recruteur notamment)   Devenirune « référence » dans sa communauté, pour un blog c’est créer des contenus :   fréquemment   de qualités   originaux   Pour conserver le rythme, mixer :   contenus à forte valeur ajoutées (analyse ou « scoop »)   contenus plus légers (reprise d’actualité, de vidéo, d’infographie…)   Les 1er vont attirer les liens entrants (articles et blogroll), les 2nd vont créer le volume de contenus (visites).
  37. 37. + Renforcer son réseau social   Uneforte présence sur le web peut être avantageusement renforcée avec des rencontres IRL   Se connecter :   à votre réseau naturel (contacts web, anciens…)   aux conférences importantes de votre secteurs (salon…)   aux rendez-vous informels existants (petit-déjeuner…)   Lors de ces rencontres :   penser échanges d’idées plutôt qu’échanges de cartes de visites   chercher à rester à l’esprit de vos interlocuteurs (éviter le « speed dating »)
  38. 38. + Webographie   Ebooks   Identité Numérique, enjeux et perspectives http://erep.lu/f   Cultivez votre identité numérique http://erep.lu/35   Tirer le meilleur parti de Twitter http://erep.lu/ebooktwitter   Blogs   Blog de Fadhila Brahimi http://www.blogpersonalbranding.com   Pascale Baumeister http://www.personal-branding.fr (+livre)
  39. 39. +4-Et vous ?

×