La veille de Red Guy du 04.12.13 - Le soft power

817 views
702 views

Published on

Au menu cette semaine :

L’actu mise à nu :
Les Français ont la mémoire courte
Une invention tirée par les cheveux
Facebook : les teenagers vont voir ailleurs

Point de vue : Le soft power

Innovations et tendances :
Les gif imprimés s’animent
Un timbre qui communique…
Ne vous plantez pas sur votre papier cadeau !

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
817
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
285
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

La veille de Red Guy du 04.12.13 - Le soft power

  1. 1. La veille d e Red Guy du 04-122013 Vieille pub (10.000 km) Bientôt No ël !
  2. 2. Au menu cette semaine •  L’actu mise à nu : –  Les Français ont la mémoire courte –  Une invention tirée par les cheveux –  Facebook : les teenagers vont voir ailleurs •  Point de vue : Le soft power •  Innovations et tendances : –  Les gif imprimés s’animent –  Un timbre qui communique… –  Ne vous plantez pas sur votre papier cadeau !
  3. 3. L’actu mise à nu
  4. 4. Les Français ont la mémoire courte Cliquez sur l’image pour lire l’article •  Le concepteur d’applis Dashlane vient de mener avec l’Ifop une étude sur les Français et les mots de passe. •  1 Français sur 2 déclare avoir renoncé à un achat en ligne du fait d’un formulaire à remplir et 1 sur 3 parce qu’il a oublié le bon mot de passe. Plus de 4 sur 5 utilisent un mot de passe chaque jour ; autant ont déjà eu recours au service « mot de passe oublié ». Et 1 sur 3 utilise plus de 5 mots de passe par jour. •  La sécurité est bien verrouillée, mais l’envie d’acheter aussi…
  5. 5. Une invention tirée par les cheveux •  Les devices (vraiment) portables n’ont pas encore fait la preuve de leur utilité. Les smartwatches démarrent mollement et les Google Glasses en laissent plus d’un sceptique. •  Dans ce contexte, Sony a déposé un brevet pour une SmartWig. Comme les autres, cette perruque techno aura des applications santé/fitness, servira à la géolocalisation "intelligente" et pourrait également être utile au neuromarketing. •  À suivre… dans un certain temps ! Cliquez sur l’image pour lire l’article
  6. 6. Facebook : les teenagers vont voir ailleurs Cliquez sur l’e graphique pour lire l’article •  Selon une étude de la banque Piper Jaffray aux USA, Facebook perd rapidement de son aura auprès des teenagers (12-18 ans). En un an, son taux de préférence a baissé de 45%, passant de 42% à 23%. •  Cette population, qui a fait le succès du réseau, lui préfère Twitter et Instagram, mais aussi Snapchat qui explique l’explosion des « others ». •  Quand on sait que la préférence est responsable de 50% des « achats » , le réseau-star des jeunes a du souci à se faire.
  7. 7. L’œil de Red Guy sur Facebook et les teenagers •  Il y a déjà un moment qu’on nous annonce le déclin de FB à cause du vieillissement de ses cibles, du manque de respect de la vie privée, voire de sa ringardisation. •  Jusqu’à présent le réseau social star a bien résisté, tant en se développant sur de nouveaux marchés qu’en ouvrant de nouvelles sources de revenus ou encore, au niveau du groupe, en rachetant des jeunes concurrents en tant que relais de business. •  Ce sont peut-être justement ces différents paramètres qui accentuent le phénomène… La croissance ailleurs réduit la pertinence du réseau pour ses early adopters, la focalisation sur les jeunes pousses met en évidence leur attrait et les entorses à la vie privée, liées à la course aux revenus, provoquent la fuite des allergiques. •  Après tout, c’est une courbe de maturité assez normale. Mais la vie des marques sur internet est-elle normale ?
  8. 8. de la L’image semaine
  9. 9. Point de vue : Le soft power
  10. 10. Pour mémoire •  Rappelons que le créateur du terme soft power est l’ex-doyen d’Harvard Joseph Nye, géopolitologue spécialisé en relations internationales. •  Cependant, en le théorisant dans les années 90, il écrit lui-même que la notion n’est certainement pas nouvelle et qu’il ne fait que trouver un nom nouveau pour une pratique ancienne. •  Les Romains par exemple le pratiquaient déjà auprès des peuples conquis en adoptant leurs dieux et en offrant des fêtes et des distractions de masse. La France des Lumières au XVIIIe et l’Angleterre du fair-play au XIXe l’avaient aussi intégré à leur politique extérieure.
  11. 11. Un symptôme généralisé du XXIe siècle •  Il ne s’agit donc pas de légitimer une notion qui reste approximative et mouvante mais de mettre l’accent sur son caractère changeant, symptomatique de l’époque. •  La culture, un des piliers du soft power, est devenue aujourd’hui un véritable moteur économique et stratégique de « gouvernance » des peuples et des consommateurs. Désormais, au-delà des EtatsUnis ou de la France, des états comme le Japon, la Corée du sud ou la Chine usent à leur tour du soft power pour étendre la sphère d’influence de leur marque-nation.
  12. 12. False China ? Cool Japan American way of life French Touch
  13. 13. USA •  Le soft power culturel s’accroît donc mais change de forme. •  Très présent dans le fordisme à l’américaine (avec toutefois le très mauvais départ de Fordlandia en 1927 au Brésil), il a très vite adopté aux USA des couleurs plus attractives. •  L’American way of life en représente une parfaite expression et l’emprise croissante de la publicité (cf Mad Men) a permit sa diffusion dans le monde entier. •  Le cinéma hollywoodien, désigné plus tard comme l’usine à rêves, et ses happy ends ont été aussi un formidable vecteur de propagande.
  14. 14. Obama style •  Aujourd’hui, après un passage à vide sous l’ère Bush, c’est entre autres avec le cool Barack Obama que l’Amérique est redevenue aimable aux yeux du monde. •  Et preuve de l’importance des icônes et de leur image pour exercer un soft power, c’est la prestation de Beyonce, lors du second discours d’investiture du président, que la presse et le net ont retenue, le débat (passionné !) portant sur son éventuel usage du play-back. .
  15. 15. - Pause définition •  Petite pause pour distinguer les deux notions de « culture morte », représentant le patrimoine architectural, artistique, littéraire… et de « culture vivante », représentant la plupart des manifestations de la créativité contemporaine. •  Si le soft power de la culture morte passe par le respect et l’hommage dû à des références ancrées dans les consciences, celui de la culture vivante repose sur le neuf, la surprise et la « branchitude » de l’air du temps, voire la « hype ». •  C’est avant tout, comme on vient de le voir, sur la culture vivante que s’est appuyé le soft power américain du XXe siècle.
  16. 16. C’est yé-yé qui a gagné •  De son côté, bénéficiant d’un capital de culture morte exceptionnel – ce qui en fait toujours la première destination touristique du monde –, la France a parfois eu des difficultés à garder son influence sur la culture vivante de son pays face à la puissance de sa consœur américaine (cf la mode yé-yé) •  Mais « l’exception culturelle française » dont on entend parler à intervalles réguliers a de beaux jours devant elle.
  17. 17. French Touch •  La mode, la gastronomie, les jeux vidéo, la musique… font entre autres partie de cette culture française bien vivante. •  Et la langue française est apparemment en passe de (re)devenir son immense porte-drapeau : de 300 millions aujourd’hui, le nombre de francophones serait d’au moins 700 millions en 2050, faisant du français la 3ème langue mondiale derrière l’anglais et le mandarin. Merci l’Afrique ! •  À se demander si l’annonce cet été de la fermeture de quelques ambassades et instituts n’aurait pas dû susciter plus d’émoi…
  18. 18. Cool Japan •  Du côté du Japon aussi, comme nous en avions parlé dans notre veille sur la « conso barjot », le soft power est devenu une priorité depuis 2002 comme en témoigne la stratégie Cool Japan. •  Culture manga et Kawai mais aussi design, mode, nourriture et cinéma sont autant d’outils soft dont le Japon se sert pour exporter ses valeurs et faire tomber les a priori d’une Europe qui, jusqu’à peu, voyait encore le Japon comme un pays austère.
  19. 19. False China ? •  Le cas de la Chine est plus complexe et mérite de s’y attarder. •  En effet si le terme soft power (ruan shi li en chinois, « pouvoir mou ») est très à la mode du côté du gouvernement qui s’efforce d’adopter une stratégie d’influence plus globale* –, on a du mal à imaginer des échanges culturels séduisants dans un pays totalitaire qui emprisonne toujours ses têtes pensantes et ses artistes ! * Sun Zi écrivait bien que « l’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat ».
  20. 20. Il court, il court… •  Pourtant les efforts de Pékin dans sa stratégie de « renaissance culturelle » sont bien réels. •  Ainsi la construction de musées en Chine est une course aux records : une centaine de nouveaux musées chaque année, le « plus grand Musée national du monde » (250 000 m2 contre les 210 000m2 du Louvre), même chose pour les théâtres, les opéras… •  Et les plus célèbres peintres chinois (Fang Lijun, Yue Minjun…) occupent le haut du marché de l’art contemporain (même si des succès de cette nature sont plutôt individuels…)
  21. 21. La culture toujours •  La culture chinoise est elle aussi un produit d’exportation. •  On pense par exemple au pianiste « star » Lang Lang, premier chinois à recevoir le titre de docteur honoris causa du Collège royal de musique de Grande-Bretagne et invité par B. Obama à la Maison-Blanche en 2011. •  Anecdote : ce jour-là, après avoir improvisé un 4 mains avec H.Hancock, Lang Lang a interprété Ma Patrie, musique de la B.O d’un film de 1956 (La Bataille du mont Shangganling) racontant la victoire des soldats chinois contre les GI’s américains… les internautes chinois se sont enflammés pour ce « bon tour fait à l’Amérique » !
  22. 22. Dissidence & savoir-faire •  N’oublions pas non plus les dissidents, car si les figures chinoises les plus populaires aujourd’hui dans le monde sont pour la plupart des opposants au régime (Liu Xiaobo, Ai Weiwei…) il n’empêche qu’elles transmettent une image de la Chine qui séduit : une image certes pas associée au régime en place mais plutôt à la société civile chinoise dont le bouillonnement souterrain laisse deviner un autre « rêve chinois »…. •  Et les savoir-faire innombrables de la Chine y contribuent aussi, comme on peut en juger dans la nouvelle boutique parisienne de la marque chinoise Shang Xia (lancée par Hermès en Chine en 2010)
  23. 23. Pendant ce temps-là, dans le reste du monde… •  Nous ne pouvions pas ne pas mentionner pour finir le cas édifiant de la Corée du sud dont le soft power culturel contemporain qu’on ne présente plus (merci Psy) s’affirme très fortement en Asie et dans le monde avec le hallyu (vaque coréenne). •  L’Inde, dont le soft power est moindre, s’efforce elle aussi de se faire une place dans le concert des industries créatives avec sa tradition textile et son Bollywood. •  Sans oublier le Brésil, l’Australie, le Canada ou Singapour, ni bien sûr l’Angleterre, instigatrice du soft power « gouvernementalisé ».
  24. 24. Du fordisme à l’immatérialisme •  Le développement du marketing dit « expérientiel » a marqué une nouvelle étape dans la construction de la consommation telle que nous la vivons aujourd’hui en mettant en avant l’émotion, l’imaginaire et la sensation : les 5 sens n’ont désormais de cesse d’être sollicités. •  Le branding, le design, l’art, la mode, la création, la culture… sont autant de mots que l’on peut associer entre eux et qui reflètent l’immatériel des perceptions et des imaginaires •  Le produit est maintenant totalement indissociable de son image. Les Etats et cultures du monde n’y échappent pas…
  25. 25. To be cool or not to be du tout •  En somme tout pourrait se résumer à ceci : être cool ou ne pas être. •  Le capitalisme culturel est à son apogée et la bataille du soft power est intense. Il n’échappe d’ailleurs pas à la mode du ranking (cf Monocle en 2012). •  On peut certes considérer que la culture et la création servent parfois à cacher la réalité du « vrai » pouvoir et s’en inquiéter mais aussi décider qu’elles constituent une source de plaisir et d’enrichissement personnel ainsi qu’une forme de partage susceptible d’adoucir les mœurs et les cœurs.
  26. 26. Innovations et tendances
  27. 27. Les gif imprimés s’animent Cliquez sur l’image pour accéder à la vidéo •  Les gif animés ont 25 ans, l’impression lenticulaire 70 ans. En les combinant, Gifpop permet d’imprimer un gif animé avec tout le bénéfice du mouvement. Quand le progrès pioche dans le passé...
  28. 28. Un timbre qui communique… Cliquez sur l’image pour accéder à la vidéo •  La poste australienne vient d’éditer le 1er timbre vidéo qui permet d’associer une vidéo à l’envoi d’un paquet. Lancé grâce à un QR code, le message de 15" maximum peut être lu sur n’importe quel smartphone.
  29. 29. Ne vous plantez pas sur votre papier cadeau ! Cliquez sur n’importe quel légume pour lire l’article •  Pour ceux qui souhaitent véhiculer des valeurs environnementales, un seul choix en cette saison des fêtes : ce projet Kickstarter de papier cadeau Eden est à planter après usage. Il faut juste se dépêcher !
  30. 30. Index des liens •  Les Français ont la mémoire courte : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0203135260428-motsde-passe-sur-internet-la-berezina-630601.php •  Une invention tirée par les cheveux : http://www.telegraph.co.uk/technology/sony/10477644/Sony-files-patent-for-vibratingSmartWig.html •  Facebook : les teenagers vont voir ailleurs : http://www.huffingtonpost.com/2013/10/23/facebooks-teen-trouble-in_n_4150940.html •  Les gif imprimés s’animent : http://www.kickstarter.com/projects/sha/gifpop-custom-gif-cards-for-everyone •  Un timbre qui communique : http://www.youtube.com/watch?v=Iy_JbMPxeKc •  Ne vous plantez pas sur votre papier-cadeau : http://www.kickstarter.com/projects/850566702/100-plantable-wrapping-paper-byedens-paper
  31. 31. La semaine prochaine todérision L’au
  32. 32. 01 43 26 64 07 eric@redguy.fr Cette sem aine à la L’anniver saire de l’ une : Union de Publicité la Extérieure a permis de revoir 40 ans d’a ff primées. Et de faire iches ressortir deux évid enc idées vieil es : les grandes lissent mo ins vite que leurs concepte urs, et l’intelligen s ce paie ! Pour vou e, ésinscrir d i cliquez ic

×