La cuisine, réseau social
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

La cuisine, réseau social

on

  • 1,118 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,118
Views on SlideShare
819
Embed Views
299

Actions

Likes
1
Downloads
8
Comments
1

5 Embeds 299

http://redguy.fr 261
http://www.scoop.it 27
http://cloud.feedly.com 5
https://twitter.com 3
http://www.feedreader.com 3

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Merci d'avoir parlé de Cookening. Très bon et complet dossier sur la cuisine.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

La cuisine, réseau social La cuisine, réseau social Presentation Transcript

  • La veille de Red Guy du 04-09-2013 Vieille pub (10.000km) Ça bouge !
  • Au menu cette semaine •  L’actu mise à nu : –  Bientôt des pubs dans votre voiture –  Affaire à suivre –  La publicité vidéo arrive sur Twitter •  Point de vue : La cuisine, réseau social •  Innovations et tendances : –  Who’s there ? –  Ceci n’est pas un steak –  Wikipearl, l’emballage 100% vert
  • L’actu mise à nu
  • Bientôt des pubs dans votre voiture •  L’Opel Monza, 1ère voiture particulière à offrir un système de projection interne d’infotainment, préfigure l’avenir. •  Présenté au Salon de Francfort le mois prochain, ce concept car offrira, au lieu des écrans traditionnels, une surface de projection en 3D sur la totalité du tableau de bord alimentée par 18 LED. •  Les contenus (infos routières, loisirs ou communications) seront sévèrement triés selon les besoins de la conduite pour éviter tout effet de distraction !Cliquer sur les image pour voir l’article
  • Affaire à suivre •  6 industriels de l'agroalimentaire (Ferrero, Nestlé, Unilever…) ont décidé de lancer « une alliance française pour une huile de palme "durable" ». Ils s’engagent à utiliser, dès 2015, une huile produite selon les critères sociaux et environnementaux définis en 2003. •  Traiter ce problème était crucial du fait que le développement fulgurant de ce produit s’est traduit par la déforestation de la forêt primaire, créant des problèmes de santé et de survie des espèces.Cliquer sur les image pour voir l’article
  • La publicité vidéo arrive sur Twitter •  Twitter dispose déjà d'un système de publicités vidéo sponsorisées aux USA, connu sous le nom de Twitter Amplify. •  Le principe s’exporte en Europe et en France sous le nom de Twitter Connect Amplify. •  Concrètement, lors de la diffusion d'un programme de TF1, la chaîne pourra publier sur son compte Twitter un extrait à visée promotionnelle qui sera sponsorisé par un annonceur.Cliquer sur les image pour voir l’article
  • L’œil de Red Guy sur « l’alliance française » pour l’huile de palme •  Les problèmes liés à l’agroalimentaire sont nombreux. Pourquoi est-ce celui-ci qui a défrayé la chronique ? La dimension mythique des « coupables » (Kit Kat, Nutella, etc) doit exciter la hargne des associations. •  Hélas, la réaction est un peu ambigüe. Déjà, pourquoi avoir attendu si longtemps pour agir ? Le problème a été identifié depuis plusieurs années. Pendant ce temps-là, des milliers de km² de forêt primaire ont été rayés de la carte. Si le surcoût est vraiment de 2%, il eut été louable de faire le changement plus tôt… •  Ensuite, pourquoi une alliance française ? Le problème est mondial, les entreprises concernées aussi. Ça sent la com, dans le mauvais sens du terme... Même dans leurs actions théoriquement bien intentionnées, ces grandes entreprises donnent hélas l’impression d’avoir des choses à cacher.
  • L’image de la semaine
  • Point de vue : La cuisine, réseau social
  • CUISINE (def. en 1155) •  Du latin cocina, altér. de coquina, de coquere « cuire » •  1. Pièce dans laquelle on prépare et fait cuire les aliments (…) •  2. Préparation des aliments ; art d’apprêter les aliments de façon qu’ils soient propre à la consommation et agréables au goût ; spécialement, style culinaire : culinaire (art), gastrologie, gastronomie. In le Petit Robert de la langue française - 2011
  • Manger, c’est vivre •  Cuire sa nourriture a toujours été le propre de l’homme. Pendant longtemps d’ailleurs, la cuisine a été affiliée à l’alchimie, la science du feu. •  Aujourd’hui plus d’alchimie, plus de chaudrons non plus, mais la nourriture (et la cuisine à fortiori) sont plus que jamais sur le devant de la scène. •  Au-delà de l’évident besoin vital, le rapport que nous entretenons à ce que nous mangeons est au cœur des préoccupations de chacun et des liens que nous pouvons tisser.
  • Vous avez dit cuisine ? •  Cette définition met en lumière deux aspects bien distincts qui nous intéressent chacun de leur côté - D’un côté la cuisine en tant que pièce de vie - De l’autre la cuisine en tant que pratique technique •  Les deux aspects méritent qu’on s’y attarde, tant la nourriture prend un sens fort dans notre monde actuel. •  Dans cette première partie nous nous intéresserons d’abord à la cuisine en tant que pièce à vivre qui rassemble et crée du lien, tant chez soi que chez l’autre.
  • Homing & DIY •  Crise, environnement et santé sont autant de raisons poussant le consommateur à un repli sur soi et sur son chez-soi. •  Lié de près au phénomène homing, le Do It Yourself prend également de l’ampleur, notamment dans le domaine culinaire (on en avait d’ailleurs parlé lors du point de vue « Tous fabricants » du 21 août dernier) •  En effet il permet au consommateur de coupler recherches d’économies et assouvissement de ses velléités créatives, en cuisine comme ailleurs.
  • Nécessité fait loi •  Une étude d’Opinion Way pour l’Atelier des Chefs indique que les gens font contre mauvaise fortune bon cœur : quitte à rester chez eux, ils se replient sur leur cuisine pour préserver l’esprit du « bien manger » tout en réduisant les dépenses.
  • Le retour du gigot de 7 heures ? •  La femme ne reprendra pas son rôle de maîtresse de maison d’antan et les cours d’arts ménagers ont peu de chances – fort heureusement – de retrouver leur place au programme scolaire de nos enfants •  Il n’en reste pas moins qu’on assiste à un retour marqué de l’envie de passer du temps en cuisine pour soi et pour les autres plutôt qu’au restaurant •  Car le repli sur soi ou chez soi ne signifie pas que l’on se ferme pour autant à la convivialité d’un repas ou à la rencontre de têtes nouvelles autour d’un plat cuisiné.
  • Social cooking •  La cuisine – hors la planète virtuelle du web qu’elle inonde abondamment – reste dans la sphère du réel où son rôle de socialisation redouble, qu’il s’agisse d’entretenir les relations déjà existantes ou d’en créer de nouvelles. •  C’est le social cooking : la cuisine sert aujourd’hui à tisser des liens, ce qui se traduit de plusieurs façons : –  D’abord chez soi, dans le lieu « cuisine » –  Ensuite à l’extérieur, pour recréer les liens dans un autre environnement de substitution.
  • 1. in
  • Tu me donnes un coup de main ? •  La cuisine est devenue le point central et névralgique des habitations pour les 3/4 des français. Les murs sont tombés et, bien souvent, elle n’est plus isolée dans l’habitat moderne •  On y discute, y compris avec les invités qui n’hésitent pas à mettre la main à la pâte. Il y aurait même, selon le sociologue Ronan Chastelier, « une spontanéité et une authenticité qu’on ne retrouve pas au salon, lieu d’expression plus contrôlé et formel. »
  • Je peux te parler ? •  Entre la poire et le fromage, on s’y retrouve aussi pour quelques confidences ! •  Un adolescent se confiera par exemple volontiers dans la cuisine qui est synonyme de lieu d’échange pour un grand nombre de personnes interrogées sur la question •  Et pour 56% des gens, cuisiner ensemble c’est « se confier » (étude Opinion Way pour l’Atelier des Chefs)
  • Dis-moi ce que tu cuisines, je te dirai qui tu es… •  Au-delà des échanges interpersonnels, la cuisine favorise également l’expression de la créativité personnelle. •  Il est rassurant de noter que les jeunes générations ne sont pas désimpliquées sur ce plan, pas plus que les hommes d’ailleurs.
  • Quelques chiffres en plus •  Toutes les heures, plus de 90 cuisines, aménagées ou équipées, sont vendues quelque part en France, soit environ 800 000 cuisines par an. •  La superficie des cuisines équipées augmente : 12 m² en moyenne au lieu de 10 il y a vingt ans.
  • Et la coloc’ dans tout ça ? •  Choisissant de s’extraire de la cellule familiale, le jeunes qui optent pour l’entre-deux de la colocation – en progression constante – reproduisent les schémas familiaux… •  Lieu de disputes (« qui a laissé de la vaisselle sale ? »), la cuisine et le repas préparé ensemble permet aux habitants, qu’ils soient de la même génération ou pas, d’apprendre à mieux se connaître et de renforcer leurs liens au sein de l’habitation.
  • De la cuisine d’ici à la cuisine d’ailleurs •  Au-delà de l’évidence du moment partagé (où 1/3 en profitent pour se disputer !), 3 Français sur 4 y voient une occasion d’interactivité. •  Et le moment sert à conter ses expériences culinaires, puis dériver sur les voyages, signe du développement des cuisines d’ailleurs.
  • 2. out
  • Meatic ? •  Comme évoqué plus haut, l’espace de la cuisine s’ouvre aussi aux autres et aux inconnus. La cuisine devient un important vecteur de rencontres •  Ainsi, on cuisine pour l’autre ou on va chez l’autre qui cuisine pour nous •  Au lieu de se donner rendez-vous dans un restaurant ou de participer à un speed dating, on se retrouve à domicile autour d’un petit plat mitonné, cela brise plus vite la glace...
  • Par exemple, des exemples •  Par exemple, sur le site Super marmite, pour changer du sandwich, on peut acheter ou vendre des petits plats faits maison. Il suffit d’aller sur le site et de chercher un cuisinier amateur inscrit sur le site dans son quartier, en fonction de son envie, au déjeuner ou au diner. •  Plus récent, le site Cookening nous accueille avec cette phrase révélatrice : « organisez ou allez déguster de bons repas chez l'habitant et rencontrez des gens venus du monde entier » •  Qu’on se le dise, le « cooksurfing » a le vent en poupe !
  • Chef, oui chef ! •  Autre mode de rencontre et de partage autour de la cuisine : les cours de cuisine. •  Leur succès ne se dément pas. Du pionnier l’Atelier des chefs à l’outsider Cucina di Casa Mia – tenu par… la chorégraphe Mia qui reçoit chez elle dans le XIXème –, on prend des cours pour améliorer son savoir- faire et épater la galerie, mais aussi pour rencontrer du monde différemment.
  • Et aussi… •  D’autres initiatives alliant la dimension physique et virtuelle (cook)surfent sur la même vague : –  Livemyfood permet lui aussi de recevoir ou d’aller goûter chez l’habitant ses spécialités culinaires, –  Bienvenue à ma table se présente comme un réseau social de rencontre, partage et découvertes culinaires, –  Meet cook, plateforme de repas chez l’habitant, met en contact ceux qui aiment recevoir et cuisiner avec des « invités » qui se joignent à leur table.
  • Le cas à part •  Un autre exemple tranche par son originalité : Neighbor Dining, fruit d’une association entre un jeune artiste et un fournisseur d’énergie. L’idée est d’associer la cuisine en commun et les économies d’énergie. •  Lorsque l’on « checke » chez un voisin pour y dîner, le service l’enregistre et calcule les économies d’énergie réalisées chez soi. Celles-ci donnent lieu à abattement sur sa facture en fin de mois… Incitatif !
  • So what ? •  Le point à retenir, après avoir absorbé toutes ces informations – sans indigestion –, c’est que la pièce cuisine est progressivement réinvestie par les Français (et par le monde occidental en général). •  On l’a vu, en temps de crise, les liens familiaux se resserrent et les repas prennent une importance d’autant plus grande que la cuisine rassure et réchauffe les cœurs •  Il se crée un contexte de partage et de réceptivité dont certaines marques et annonceurs peuvent tirer profit.
  • Et comment fait-on ? •  Nos cuisines regorgent d’opportunités et de points de contact qui peuvent être utilisés à bon escient. •  La radio qu’on écoute en cuisinant, la télévision qui y est souvent présente, le frigo qu’on recouvre de magnets, le mobile qu’on garde à portée de main, les posts-it, les packagings (green évidemment), les tablettes type Qooq, l’ordinateur qu’on garde ouvert pour suivre la recette Marmiton ou 750g ou encore le cours de l’Atelier des chefs en live. •  .
  • Mais qu’est-ce que je fais là ? •  En effet, si les activités alimentaires accaparent la majorité du temps passé dans la cuisine, la consommation média y est très forte, sans doute en multitasking. •  Il ne reste plus qu’à choisir les thèmes et les moments stratégiques pour interagir.
  • Through the looking glass •  À l’ère des réseaux sociaux, et de manière quasi autonome, la fonction sociale de la cuisine est en pleine renaissance. Encore faut-il en maîtriser les techniques et les codes… •  Cette première plongée nous donne envie d’attaquer le deuxième versant de la définition de la cuisine, lui aussi plein de promesses. •  Ce sera chose faite la semaine prochaine avec un point de vue sur le phénomène globalisé de la foodmania. •  D’ici là, bon appétit bien-sûr !
  • « Mangez, buvez, digérez et dormez. Hors de là, tout est vanité. » Alexandre Grimod de la Reynière* * avocat, journaliste et écrivain français considéré comme l’un des pères fondateurs de la gastronomie occidentale moderne.
  • Innovations et tendances (sur le thème culinaire)
  • Who’s there ? •  La dernière campagne publicitaire de McDonald’s, signée par TBWA Paris, focalise toute son attention sur le produit, entré, il faut le croire, dans l’inconscient collectif. Exit donc le logo et la marque… Ambitieux ! Cliquez sur l’image pour lire l’article
  • Ceci n’est pas un steak •  Le premier steak de synthèse, créé en laboratoire à partir de cellules souches de bœuf, a été cuisiné par un chef et été servi à des convives à Londres. Accueil mitigé… À quand les cellules souches de cheval ? Cliquez sur l’image pour lire un article
  • WikiPearl, l’emballage 100% vert •  Le duo franco-anglais Azambourg-Edwards propose une solution très simple au problème de la pollution induite par le packaging alimentaire : just eat it ! Il fallait tout de même réussir à le créer, ils l’ont fait. Cliquez sur l’image pour voir le site
  • Index des liens •  Bientôt des pubs dans votre voiture : http://blogautomobile.fr/opel-monza-concept-renversement-dialectique-a- francfort-200258#axzz2dA8Larld •  Affaire à suivre : http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/09/02/des-industriels-francais-s- engagent-a-utiliser-de-l-huile-de-palme-durable_3469589_3244.html •  La publicité vidéo arrive sur Twitter : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/medias/actu/0202977957016-publicite- twitter-et-tf1-s-allient-pour-seduire-les-annonceurs-599741.php •  Who’s there ? : http://lareclame.fr/61583+mcdonalds+print+photo •  Ceci n’est pas un steak : http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20130805.OBS2283/les-gouteurs-du- premier-steak-in-vitro-en-laissent-la-moitie.html •  Wikipearl, l’emballage 100% vert ; http://www.wikicelldesigns.fr/#start
  • La semaine prochaine Foodmania
  • Cette semaine à la une :Dernière recrue de Red Guy,la jeune Aurore, diplôméedes Arts Déco, a rédigé laveille de cette semaine.Pendant ce temps-là Pierre,notre autre contributeur,accueillait Hannah, sonpremier enfant.Pour vous désinscrire, cliquez ici 01 43 26 64 07 eric@redguy.fr