Tatiana Chasseur
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Tatiana Chasseur

on

  • 1,148 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,148
Views on SlideShare
1,148
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
2
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Tatiana Chasseur Presentation Transcript

  • 1. Jour 1
–
arrivée
à
Los
AngelesCarnet de voyage : 
 
 Aujourd’hui, c’est un Grand Départ. J’ai un peu peur deA la recherche de l’avion et je suis excitée de découvrir la façade Ouest des J. KerouaC Etats-Unis. Oui je pars aux Etats-Unis en commençant par la Californie. Le rêve les amis ! Belgique mon pays je te quitte pendant neuf jours. Je connais Los Angeles via les nombreuses séries qui ont égayé mes journées. Ma valise est lourde. Quel mal m’a pris de vouloir ramener tant d’habits Les amis, je m’en vais là-bas ! C’est une grande première, alors que Los Angeles est la ville du glamour autant que mon premier Paris est la ville de la mode ? long voyage. L’excitation est à son maximum. 
 Les USA ont toujours été une fascination. Les films, les photos et mes cours ont crées une image sans doute Les premières impressions de LA sont que la ville ressemble irréaliste du très fort au quartier de la Défense à Paris que j’ai longuement pays. fréquenté pour mes cours de géographie et aménagement du territoire. Mais aussi que mon cher professeur a eu raison Le but de ce voyage est de refaire le voyage du célèbre livre quand il nous a présenté la ville. La ville me semble « Sur la route » de Jack Kerouac qui a été adapté au cinéma familière. Comme si je la connaissais sans être venue. Puis par Walter Salles. Soit un road trip de 2262 km à travers les les villes aux USA sont très différentes des villes européennes routes et villes mythiques. que je connais. Elles ne respirent pas une histoire urbaine propre à l’Europe. Aux USA les villes renvoient une image
  • 2. d’être construites deux jours avant mon arrivée. Jour
2
–
Santa
Barbara
et
San
Simeon
(386
km)
 La nuit a été très bonne. C’est alors que je Je me prépare pour commence ma dévorer un vrai découverte d’une breakfast car la journée ville qui me va être très longue. Au fascine déjà par programme départ pour sa construction. Santa Barbara dont le A Los Angeles, slogan est « My best il y a plein de summer was winter in choses à faire, Santa Barbara » et San comme marcher Simeon.sur les étoiles de ces stars qui fascinent des vies. Où est cellede Mr. Depp, de Scarlet,... ? Je cours partout telle une gosse Je remarque tout de suite que la ville est coupée en deuxaspirant à respirer l’endroit où les acteurs ont marché. Je me classes bienmets en tête que j’aurai peut-être l’autographe tant attendu. distinctes : lesEt puis, il y a le Hollywood régnant sur ce territoire, il prouve nombreuxl’importance de la ville et la force du cinéma américain. Et je étudiants en quêtesouris en pensant au film « Hollywoo ». d’un exotisme et les personnesIl est temps de rentrer à l’hôtel « Hacienda Hotel Los Angeles aisés. A SantaAirport » ressemblant exactement à ce que je voulais pour ma Barbara, on peutpremière nuit loin de chez moi. Bonne nuit. aussi trouver de nombreuses stars, espérons que ça soit le cas pour nous. D’ailleurs cette ville est à la pointe des dernières nouveautés bios. Le bas de State Street, où se trouvent de nombreux restaurants et boutiques, est bloquée les mardis et jeudis pour le grand marché bio. Oui
  • 3. certains américains sont désireux de manger correctement,influence de Michelle Obama ? Le programme de notre visite Jour
3
–
Monterey
&
San
Francisco
(339
km)
est la visite des jardins botaniques et Los Padres National 
Forest. Troisième jour, je me suis totalement acclimatée au pays etRetour sur la California State Route, direction San Simeon, même à la langue. Aujourd’hui, laune des villes les plus touristiques de l’état où les plages journée commence bien. NOUSaccueillent chaque année des dizaines de milliers d’éléphants ALLONS jusqu’à SANde mer venus depuis l’Alaska mais aussi Hearst Castel. FRANCISCO ! Le plus impressionnant ce sont lesLa nuit se passe dans un hôtel typique des USA, Sweet autoroutes, elles sont parfaites.Dreams.
 Rien à voir avec la Belgique.

 Monterey est une petite ville. Nous
 nous sommes arrêtés au bord de
 l’eau afin de contempler la venue
 des baleines. La ville a son petit
 charme et les paysages sont si fascinants. Ils me rappellent
 un peu la Grèce. Je me sens libre et toute petite dans
 l’immensité du lieu. L’espace me prend. Avant de repartir, je
 me baigne sur ces plages parfaites. 

 La Highway 1 va
 jusqu’à San
 Francisco. Nous
 écoutons Hugues
 Aufray ce qui nous
 booste jusqu’à
 l’arrivée.
 San Francisco est
 comme je
  • 4. l’imaginais, une ville immense mais très chaleureuse. C’estune ville très colorée où j’apprécierais habiter. Et même de nuit Jour
4
–
San
Francisco
la ville est pleine de vitalité. Une journée entière dans la ville afin de s’emparer de son histoire et surtout de sa vie. A San Francisco, il y a obligation de faire un tour en tramway à la découverte des hauteurs de la ville où le panorama est grandiose. Ensuite, nous visitons comme il se doit la célèbre prison : Alcatraz Island Cruise & Tour qui nous emmène directement sur l’île inhospitalière. La visite est très enrichissante et complète notre voyage dans cette contrée. 
 Pour la nuit, nous dormons de nouveau dans le Pickwick Figure
1
:
Matooblog Hotel où nous avons pris nos marques.
  • 5. Jour
 5
 –
 Yosemite
 National
 Park
 &
 Fresno
 (458
 Jour
6
–
Bakersfield
&
Las
Vegas
(640
km)
km)
 

 Ce soir, nous sommes à VEGAS ! Oui, je vais « visiter » LASC’est avec tristesse que je quitte SF. Cette ville me manque VEGAS. C’est un truc de dingue. Ce n’est pas avec regretsdéjà et je ne pensais pas que je quitte Fresno même si j’avoue que cette ville est à voirtomber sous son au moins une fois. Aujourd’hui, nous faisons 640 km soit lecharme. Mais je suis plus long parcours de l’aventure. Et dire que tout ça seimpatiente de découvrir termine dans trois (petits) jours. Je suis triste et en mêmele Yosemite National temps, j’avoue que la Belgique me manque. J’ai tant de chosesPark où les paysages à raconter à tout le monde.me parlent davantage.Sur place, je ne peux Sur la route, nousêtre qu’en admiration passons par Bakersfield.devant la grandeur et En tous les cas, grâcela beauté de cet espace. Je me rends compte que tout est très aux grands panneaux àgrand, tout est différent de la petite Belgique. La marche est l’entrée nous savons queagréable sur ces chemins. Ce lieu est un peu le pèlerinage de ce nous ne nous sommesvoyage. Je me retrouve en moi comme si j’avais changé en pas perdus. Nous avonsvenant ici. bien traversé la ville qu’il fallait ! J’aimeraisMais hélas, il faut repartir vers Fresno. Je me retourne une qu’en Europe, les villesdernière fois sur le spectacle que m’offre la nature. soient indiquées de cette façon.Fresno est une petite ville typiquement très américaine. Je la C’est en début de soiréedécouvre avec curiosité et perplexité. Nous passons la nuit à que nous arrivons àl’américaine comme il se doit ! Good night. Las Vegas. Les lumières scintillent de partout. Je suis déconcentrée par le spectacle et les jeux de
  • 6. lumière. Je me sens aussi perdue dans la ville. Cette ville aumilieu de nulle part. Jour
7
–
Las
Vegas
&
Los
Angeles
(439
km)Pour cette soirée, le casse-tête de trouver la tenue à la hauteur.Et comme je suis avec mon fiancé, pourquoi ne pas se fairemarier par Elvis ? Las Vegas c’est le rêve de toute une vie. Ilfaut la voir mais surtout la vivre une fois. Je veux tellementvoir, je cours partout telle une petite fille. Le réveil est un peu compliqué néanmoins c’est la vie à Vegas. Tout se passe bien, nous sommes tous les deux. Je ne veux pas vivre le film « Jackpot ». L’excursion se termine bientôt, nous revenons au point de départ (Los Angeles). Après de longues heures à rouler, nous sommes arrivés au Santa Monica Pier pour contempler la ligne d’arrivée de la route 66. La route 66 est un endroit mythique, je pensais qu’elle serait plus fréquentée. A ce moment-là, j’ai uneC’est un peu contre nature de se coucher aussi tôt à Vegas impression d’être dans un Tarantino.non ? Mais d’autres aventures nous attendent. Et je m’endors Toutefois, nous ne pouvions pas partir sans avoir été visité lescomme un bébé en faisant de beaux rêves enchantés. musées de Walt Disney ! Car je reste une enfant dans l’âme. Pour terminer, shopping pour acheter des souvenirs à tout le monde. Mais aussi chiner tous ce qui peut me plaire. Je le sens, je serai en surpoids après-demain.
  • 7. Jour
8
‐
Los
Angeles Une chose est sûre est que Los Angeles, San Francisco et Las Vegas me manqueront énormément.Pour ce dernier jour, je tiens absolument à faire la journée àDisney World et de faite, comparer avec Euro Disney, Paris.C’est tout rose, magique, excitant,... Je veux tout acheter, jesuis en amour devant tout ! C’est totalement différent qu’àParis. Tout est mieux. Tout est grand !
Disneyworld c’est mon paradis ! Je veux y rester ! Je ne veuxpas renter ! Tout ce qui m’entoure me fait rêver ! Laissez-moilà ! Ce lieu est vraiment magique.Pour le soir, nous profitons de la dernière soirée pour marcherà travers la ville, enfin à travers, en partie, L.A était une villetrès différente dans mon imaginaire, c’est vraimentimmense... Nous n’arriverons pas à tout voir. Nous parlons denos nombreux kilomètres parcourus. Nous sommes changés,grandis de ce voyage. Nous nous sommes arrêtés dans unsnack, manger un hot-dog. Nous avons pris le plus gros, etquand je dis gros, c’est une image. Pickels, oignons, ketchup,moutarde... Hummm ! Un régal !
  • 8. Jour 9
–
Retour
vers
la
Belgique Les
petits
plus

L’aventure touche à sa fin. Un départ douloureux commence. - Ne pas hésiter à s’arrêter dans les stations services, on sentIl faisait si beau en Belgique ? Comment avoir l’envie de vraiment l’imaginaire des films américains.rentrer au pays de la pluie mis à part pour montrer les 10000photos aux proches ? Dernières vérifications : a-t-on les billets, - Il ne faut jamais se priver de breakfast ! C’est un metles passeports,... ? délicieux.Oui c’est bon. Nouspassons le check in - Les boutiques vintage sont un véritable paradis. Donc pourpuis la douane et la prochaine fois, obligation de partir avec une valise vide.nous regardons unedernière fois le sol - Prendre des vitamines C pour bien se réveiller d’une nuit àde Los Angeles. Las Vegas.J’admire unedernière fois le pays - Penser vraiment au poids de retour de la valise car lesen versant une petite larme. L’envie d’y revenir est forte. Cette surpoids coûte cher !aventure je t’aurai en mémoire pour toujours. Les Souvenirsresteront en moi. Mon rêve de petite fille est enfin réalisé.Belgique, je reviens ! Je serai chez toi dans quelques heures.Attends-moi. 
A l’aéroport, tout le monde est là pour mon retour. Je me sens 
encore un peu fatiguée, dépaysée dans un pays que j’ai 
l’impression de ne plus connaître. J’ai des tas de choses à 
montrer, raconter,...