• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Marie Damman
 

Marie Damman

on

  • 743 views

 

Statistics

Views

Total Views
743
Views on SlideShare
743
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
1

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft Word

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

11 of 1 previous next

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Marie Damman Marie Damman Document Transcript

    • Jour 1 Après un long voyage, nous avions hâte de nous dégourdir les jambes à Los Angeles. Nous marchons quelques mètres jusquà la voiture louée. Je profite d’avoir mon permis de conduire pour sortir du parking. Seulement, je touche la voiture dà côté. Dès lors mon frère reprend le volant et nous amène au Walk of Fame. Des personnes y sont déguisées en super héros. Une idée me vint alors à l’esprit : et si nous aussi, nous traversions ce boulevard déguisé ? Mon frère était alors devenu un héros du film Men in Black alors que moi-même, j’étais Jennifer Aniston. Nous avons quelques fous rires. J’essaie de mettre mes mains sur la dalle de Jennifer Aniston, je deviens ma propre star; mon frère rigole tout en me prenant en photo. Munie de mon reflex, je tente de photographier le Walk ok Fame, en évitant davoir les pieds des passants dans mon champ de vision. Je photographie aussi le paysage avec l’enseigne Hollywood, le théâtre chinois, les fontaines, etc.
    • Jour 2A Santa Barbara, nous découvrons de beaux jardins botaniques. Nous sentons le doux parfum decertaines fleurs et prenons quelques photos de celles dont nous ne connaissions pas l’existence.Nous continuons notre voyage en partant en hike dans le Los Padres National Forest. Munis d’unsac à dos et de grosses bottines, nous trouvons un coin tranquille pour pic-niquer. Le cadre estidéal !Nous redescendons pour nous diriger à East Beach. Nous enfilons nos maillots et touchons cetteeau si bleue. Mon frère ne peut s’empêcher de m’attraper et de me jeter en un seul coup dansl’eau. Je me retrouve toute mouillée…et lui aussi!Le soir, il ne fait pas encore noir et le temps est idéal pour se rendre au Arroyo Burro. Nousprofitons du coucher du soleil pour nous balader le long de l’eau. Nous trouvons un panoramapour y observer un paysage rocheux et des baleines. Je reste à l’affût pour les prendre en photoaussitôt qu’elles sortiront de l’eau pendant que mon frère tente de me déconcentrer.
    • Jour 3Aujourd’hui, mon frère était content que je puisse conduire. Nouspassons la plupart du temps sur la route. C’est agréable de roulersur la Highway 1, juste à côté de l’océan !Pas très rassuré, mon frère a vite repris le volant. J’avais désormaismes deux mains libres pour photographier le chemin. Nous nousarrêtons au 17 Mile Drive où nous profitons du calme et de lasuperbe vue.Soudainement, mon frère m’interpelle, il avait vu des baleines ! Jem’approche, c’est alors qu’il tente de me faire tomber…Très drôle! J’ai le vertige ! Je me retourne et je dis “Tortue!”. Mon frèrepensait que cétait lui qui jappelais alors que je voyais vraimentune tortue énorme s’approcher du bord!En repartant, nous voyons un chipmunk devant la voiture. Nousn’osons pas bouger car nous craignons de lécraser . Les têteslevées vers le ciel, nous voyons des oiseaux de toutes les couleurset de toutes les formes, nous navions jamais vu de tels oiseauxauparavant
    • Jour 4Après une seconde nuit passé au Picwick, nous nous levons sous un soleil radieux. Nouspréparons donc nos sacs, lunettes de soleil, appareil photos…et nous sommes partis prendrenotre bateau.Nous débarquons à Alcatraz, cette prison située sur une île est assez impressionnante. Mon frères’amuse à me prendre en photo dans différentes cellules. Personnellement, je préférais jouer àune évadée et prendre le vent en haut de la tour de guet.De retour sur terre, nous prenons le tramway. Nous nous accrochons aux barres situées auxniveaux des portes pour être plus proches des marcheurs. En chemin, nous leur disons bonjour enfrançais et en anglais en faisant de grands signes.Arrivé au Golden Bridge, nous y rejoignons mon deuxième frère. Pour une fois que nous étionstous les trois ! Nous en profitons pour traverser le pont à vélo, ensuite, nous nous dirigeons versses bureaux Storify. Enfin, nous terminons notre journée par un petit resto en famille.
    • Jour 5Nous sommes à peu près à la moitié du voyage. Nous avons déjà réalisés énormément de photos.Nous sommes loin d’avoir fini puisquaujourd’hui, nous partons pour le Yosemite National Park.Ma famille m’en avait beaucoup parlé en me disant que ce parc est magnifique et que ça valait ledétour. Mon frère reprend la voiture et nous conduit jusqu’à l’entrée.Nous continuons la route à pied comme de grands sportifs que nous sommes. Arrivés auxGlacier Point, nous n’osons pas monter dessus. J’ai le vertige et l’endroit n’est pas sécurisé,mieux vaut prendre une photo de loin.Nous continuons notre chemin et nous rencontrons des alpinistes. Ceux-ci nous indiquent lechemin pour le El Capitan. Ils nous racontent aussi des légendes effrayantes sur l’endroit. Il nefait pas nuit, nous n’avons aucune raison de nous tracasser.Lorsque nous décidons de rentrer, le soleil commençait à tomber. Nous ne voulions pas nousperdre dans cet endroit et nous empressons le pas.
    • Jour 6Aujourd’hui, fini les photos de merveilleux paysages. Ce matin, laissons place au fun et partonspour Las Vegas !Je me réjouis de m’y rendre maintenant que j’ai plus de 21 ans. Je peux tout me permettre, oupresque, il y a toujours mon grand frère pour veiller sur moi.Nous nous étions mis d’accord avec mon frère : jouer un certain montant sans le dépasser.J’essaie toutes les machines. Je m’éloigne du poker et je me lie d’amitié avec un joueur quim’apprends à jouer avec des cartes. Je ne comprends pas tout mais au moins il était mignon.Habillée comme dans les films américains, mes scènes de perdantes paraissent hystériques,surtout que je perds souvent. Je m’excite, je réessaie et j’arrive bien vite à la fin du budget. Jeregrette qu’ils ne pleuvent pas des dollars.Le soir, nous visitons quelques hôtels splendides. Nous finissons la journée au spectacle decabaret. Mon frère apprécie, pas moi...
    • Jour 7 De retour à Los Angeles, nous n’avions bien sur pas tout vu le premier jour ! Après être passé par le Santa Monica Pier, nous découvrons le Getty Center. Nous visitons les musées de ce complexe ainsi que les jardins. Nous avons prévu densuite aller faire les boutiques. Mon frère avait prévu le coup quil ne my a amené quen fin daprès midi. Quimporte, les magasins ferment plus tard et je voulais tous les faire ! J’essaie une robe, trop grande, puis une autre, trop sexy; je passe aux t shirts, trop moulant, trop ouvert, trop ample; je passe aux chaussures, talons trop hauts, baskets trop larges, … mon frère trouve toujours de quoi critiquer ce que j’essaie. Dommage, j’aurai bien voulu avoir un look américain et ressembler à une vraie californienne. Nous trouvons ensuite un magasin high-tech où mon frère y trouve son bonheur. Nous sortons de laprès-midi shopping en ayant dépenser tous les deux un gros budget ! Au soir, nous retournons en enfance en assistant à un concert au Walt Disney Concert Hall.
    • Jour 8 Universal Studio ou DisneyLand ? Les deux ? Le choix est difficile. Etant donné que mon frère a déjà été à l’Universal Studio, nous décidons d’aller à DisneyLand. Nous essayons toutes les attractions possibles, là où il n’y pas trop de files. Nous nous arrêtons à une échoppe de bonbons où je prends une barbe à papa pour deux. Douée comme je suis, la barbe à papa s’agrippe à mes cheveux. Nous nous dirigeons vers la parade. En chemin, nous rencontrons Donald qui s’était perdu. Il nous raconte avec de grands gestes qu’il ne voulait pas participer à la parade mais juste profiter des jeux. Je le tire alors par la main et l’emmène au bateau pirate. Il s’amuse comme un fou, il rigole comme un canard ! Lorsque nous quittons l’attraction, Mickey vient nous trouver et nous demande ce qu’on fait. Il presse Donald pour se rendre à la parade. Donald croise les bras. Je tente alors un compromis avec Donald : s’il se rend à la parade, je viendrai le voir ! Mickey nous remercie et repart avec un ami.
    • Jour 9Quel beau voyage ! J’étais la dernière de ma famille à découvrir la région où habite mon frère !Nous avons bien rigolé avec les parodies de stars à Hollywood, les jeux de casino à Las Vegas,les paysages incroyables du Yosemite Park, le hike dans le Los Padre National Forest à LosAngeles, la longue route HighWay 1sur le long de l’océan, la visite des bureaux de Storify à SanFrancisco, les boutiques du Rodéo Drive et la journée à DisneyLand.Nous pouvons désormais créer un album photos ! En attendant, nous sommes tous deux trèsfatigués. Chacun conduit alors une moitié du trajet jusqu’à l’aéroport. Nous faisons du shoppingavec les yeux dans la zone internationale. Nous nous amusons des chapeaux ridicules et autresaccessoires qui font vraiment kitch.Notre avion est annoncé, nous le prenons. Une fois que nous avons trouvé nos places, noustombons endormis jusqu’à Washington DC où nous prenons notre correspondance pour laBelgique.