Your SlideShare is downloading. ×
Lara Burton
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Lara Burton

863

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
863
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. CONCOURS « SUR LA ROUTE » Récit de Lara BurtonJour 1 : Los AngelesDans la file pour l’embarquement, Martin et moi sommessurexcités ! Nous allons réaliser un grand rêve : partir à ladécouverte des USA. Brève frayeur rapidement apaisée, pasun papier ne nous manque ! Billets d’avions, passeports,cartes d’identité, on n’a rien oublié à la maison – une réellevictoire pour les têtes en l’air que nous sommes.Le vol d’aller dure 13 heures. Novice dans le transportaérien, l’aventure à venir efface l’appréhension d’un si longtrajet.La côte apparaît à travers le hublot, nous contemplons ensemble le spectacle, au prix dequelques contorsions. Los Angeles se rapproche !Une fois arrivés au LAX – gigantesque aéroport – nous récupérons nos bagages directionl’hôtel et le concessionnaire tout proche. Les formalités effectuées, nous partons à l’assautde la ville !Au son de Break on Through, nous roulons en direction du centre. Martin me sourit lorsquej’entame un mauvais play-back de Morrison. Nous nous immergeons l’histoire culturellelocale, musique incluse. Jour 2 : Los Angeles – Santa Barbara – San Simeon À peine remis de notre soirée au Roxy Theatre, club mythique de West Hollywood, nous reprenons la route. Premier arrêt : Malibu. Alors que j’immortalise la célèbre tour de sauvetage de Mitch Bucannon, Martin se jette à l’eau au ralenti – référence télévisuelle oblige. Après une baignage improvisée, nous partons pour Santa Barbara au son de Walk Don’t Run des Ventures. Au Beachbreak Cafe, Martin commande un Ranch Burger – authentique burger avec un supplément desauce barbecue home-made à se damner – et j’opte pour l’Avocado Bacon Burger –classique californien à base d’avocat et de baconcroustillant. Un régal !Tandis que nous roulons en direction de San Simeon,nous passons par une charmante petite ville, Los Olivos.Chez Jedlicka’s Saddlery, magasin d’équipement pourranchers, Martin déniche un superbe Stetson avec lequelil a fière allure ! Nous dépensons aussi quelques dollars àl’achat de boots et d’un album photo où nousconsignerons tous les clichés de notre incroyable périple. 1
  • 2. Jour 3 : San Simeon – Monterey – San Francisco Avant de quitter Atascadero, nous faisons le plein de la Chevy. Lhôtelier nous a prévenu : il y a très peu de stations services le long de la Highway 1. Nous roulons une quarantaine de miles en direction du site de Piedras Blancas. Là, nous observons des dizaines d’éléphants de mer sauvages se prélasser sur la plage. Un spectacle époustouflant. Nous nous arrêtons ensuite pour pique-niquer à la Pfeiffer Beach, une petite plage paradisiaque.Nous écoutons Somebody to love des Jefferson Airplanealors que nous nous rendons à Monterey, ville où s’esttenu l’un des premiers festivals de musique. Les pointsde vues sur l’océan Pacifique qu’offre le 17 Mile Drivesont à couper le souffle.Après cette escale, nous roulons deux heures d’affiléevers San Francisco. Alors que nous traversons Palo Alto,j’ai une petite pensée pour mes études d’information etcommunication – cette ville ayant donné son nom à uneÉcole influente.L’arrivée à San Francisco est magique ! La ville estgigantesque. Jour 4 : San Francisco Déterminés à profiter à fond de notre journée, nous nous levons de bonne heure. Pour commencer, nous dégustons quelques bagels au Cafe Venue, juste à côté de l’hôtel. Épicentre urbain, Union Square est sillonné par une foule pressée. Après un tour du quartier des affaires – où se déploient d’impressionnants gratte-ciels – nous pénétrons dans China Town par la porte du Dragon. L’endroit conserve une atmosphère orientale dépaysante. Un parfum épicé flotte dans l’air. Alors que nous admirons la silhouette pyramidale de latour Transamerica, Martin propose de prendre lefuniculaire jusque Lombard Street – rue la plus sinueuseau monde. Nous traversons alors Nob Hill puis RussianHill – quartiers ravissants aux façades colorées. Plus tard,nous contemplons le Golden Gate Bridge depuisFisherman’s Wharf. Emblématique !Sur le coup de 18 heure, nous quittons la terre ferme àbord d’un ferry qui nous emmène tout droit en prison !La visite d’Alcatraz – où Al Capone fut détenu – estpassionnante. 2
  • 3. Jour 5 : San Francisco – Yosemite National Park – FresnoNous écoutons l’album No Color des Dodos alors que nous abattonsles quelques 200 miles qui nous séparent de Yosemite Valley. Lespaysages s’enchaînent, changeant. À l’agitation des grandes villes –San Francisco, Oakland, San Leonardo – succède des étenduesd’herbes roussies par le soleil. Des arbres au feuillage verdoyant fontensuite leur apparition. D’abord épars, ils constituent ensuite uneforêt dense à mesure que nous progressons vers la montage.Entourés d’un mélange de pins, de cèdres, de chênes et d’autres feuillus majestueux, nous avançons au fil d’un petit sentier serpentant entre des roches abruptes. Martin me fait signe de ralentir. À quelques mètres de nous se trouve un ruisseau. Des cerfs s’y abreuvent. Mon émerveillement s’intensifie lorsque nous arrivons à Nevada Falls, impressionnante cascade à flanc de falaise. Pour rejoindre Fresno, nous optons pour la Wawona Road qui traverse une autre section du parc national. Le site que nous quittons est grandiose.Jour 6 : Fresno – Las VegasInquiets à l’idée de traverser le désert en voiture,nous fonçons chez Walmart pour acheter de quoisurvivre en milieu hostile : packs d’eau, de jus defruit, crackers et autres cookies conditionnés auformat super-size américain. Nous voilà parés à touteéventualité !Un peu avant 13 heure, nous nous arrêtons dans lapetite ville de Barstow, à l’entrée du désert, pourdîner au Starbucks du coin. Le soleil est déjà écrasant.Le brouhaha permanent et les couleurs flashycontrastent avec le calme apaisant de YosemiteNational Park. Pas de doute, nous sommes à Vegas ! Ici, tout clignote, tout scintille. La villeest un grand décors perpétuellement inondé de musique et sillonné par une foule de piétons et d’innombrables voitures. Dans l’une des salles de jeu du Caesar’s Palace, le bruit des machines à sous nous incite à dépenser toujours plus ! Après avoir été plumés d’une poignée de dollars, nous nous en mettons plein les yeux en assistant au spectacle du Cirque du Soleil. 3
  • 4. Jour 7 : Las Vegas – Los AngelesLa nuit fut magique. Nous émergeons difficilement.Une fois nos affaires rassemblées, nous descendons aurestaurant de l’hôtel pour prendre un bon petitdéjeuner. Panecakes, waffels accompagnés de fruitsfrais pour moi ; œufs, bacon et toasts pour Martin.C’est enchantés mais un brin mélancoliques – écoutantle planant Human des Killers – que nous roulons versnotre ultime étape. Le boucle sera bientôt bouclée… À notre arrivée à Los Angeles, nous retrouvons le décor maintenant familier de nos premiers jours. Alors que nous nous dirigeons vers l’hôtel, nous faisons un petit détour pour contempler les célèbres lettres HOLLYWOOD dressées à flanc de colline. Durant l’après-midi, j’insiste pour que nous visitions le Getty Center. Y sont entre autres abrités des chef-d’œuvres de Manet, Cézanne, Monet ou Renoir. Nous descendons ensuite dans le quartier de Beverly Hills où il est très mal vu – voire interdit – de s’arrêter si l’on n’y réside pas. Briefés sur le sujet, nous évitons cette erreur.Jour 8 : Los AngelesNous profitons de cette dernière journée à Los Angeles pourvisiter les Universal Studios Hollywood, situés à deux pas del’hôtel.Le Studio Tour est passionnant. Je suis ravie de découvrire ledécor du Bates Motel utilisé dans Psycho – classiquehollywoodien abordé dans les cours de cinéma auxquels j’aiassisté. Martin est d’avantage emballé par le plateau de laGuerre des Mondes. Cette reproduction de ville dévastée est très impressionnante. Nous assistons aussi au spectacle Waterworld – condensé d’effets spéciaux riche en rebondissement. Alors qu’un des acteurs surgit de nulle part et mitraille le public avec une kalachnikov factice, je me recroqueville sur mon siège en émettant un petit cri de surprise ridicule. Martin – témoin de ma réaction – se tord de rire ! Après avoir fait le plein de sensations fortes, nous passons la soirée au Cafe Cordiale, face à l’hôtel – petit resto où ont lieu des concerts. Ce soir, c’est Teresa James & The Rhythm Tramps. L’ambiance est au rendez-vous ! 4
  • 5. Jour 9 : Los Angeles International Airport À peine levés, nous nous activons. Le défi est de taille : il nous faut empaqueter l’intégralité de nos affaires et des souvenirs récoltés. Nos valises nous paraissent alors bien petites. Au bout d’une heure, la tâche est accomplie. Alors qu’il s’apprête à mettre le contact, Martin se tourne vers moi, un sourire malicieux aux lèvres. L’idée qu’il me propose est extra ! Au lieu de se rendre directement à l’aéroport, nous allons faire un crochet par la plage.Il est encore tôt. L’aube se lève sur la jetée de SantaMonica. À l’horizon se déclinent des teintes pastellesapaisantes. L’océan est calme. Seul le déclencheur del’appareil photo vient perturber la douce rengaine mêlantles chants d’oiseaux au va-et-vient des vagues. Il est tempsde partir.Lorsque nous survolons la ville, j’ai un petit pincement aucœur. Durant le vol, je tends un de mes écouteurs à Martinet nous nous laissons bercer par les mélodies de Bony Kingof Nowhere. Nous amorçons ainsi en douceur notre retouren Belgique. 5
  • 6. Sources photographiquesJour 1 : Ondra Soukup (juin 2006), « LAX » [photographie], sur le site Flickr.com.http://www.flickr.com/photos/modrak/173895338/Jour 2 : Lionel Fellay (oct. 2011), « DSC04658.JPG » [photographie], sur le site Flickr.com.http://www.flickr.com/photos/darkshine231/6250082203/« Jed » [photographie], sur le site LosOlviosCa.com.http://www.losolivosca.com/shopping.html#jedlJour 3 : Simon Bisson (oct. 2011), « Faceoff » [photographie], sur le site Flickr.com.http://www.flickr.com/photos/sbisson/6295972864/aufmkolk (hafoto.de) (fév. 2009), « 17 Mile Drive » [photographie], sur le site Flickr.com.http://www.flickr.com/photos/aufmkolk/3316633938/Jour 4 : nera the photos (juil. 2003), « lombard street » [photographie], sur le site Flickr.com.http://www.flickr.com/photos/neraliu/38255431/Ricky Romero (jan. 2005), « Alcatraz » [photographie], sur le site Flickr.com.http://www.flickr.com/photos/rickyromero/29205309/Jour 5 : Frank Kehren (juin 2008), « Nevada Falls » [photographie], sur le site Flickr.com.http://www.flickr.com/photos/fkehren/2630691136/in/photostream/Lydiat (août 2008), « wawona road » [photographie], sur le site Flickr.com.http://www.flickr.com/photos/lydiat/2797993347/Jour 6 : Dave Whelan (avril 2006), « Final Draft » [photographie], sur le site Flickr.com.http://www.flickr.com/photos/djwhelan/519530363/Justin Fain (nov. 2009), « Las Vegas skyline at night » [photographie], sur le site Flickr.com.http://www.flickr.com/photos/fainspawn/4117830492/Jour 7 : Scott Beale (oct. 2006), « Hollywood Sign » [photographie], sur le site Flickr.com.http://www.flickr.com/photos/laughingsquid/271688620/Jenina2008 (mai 2009), « 37 Getty Center » [photographie], sur le site Flickr.com.http://www.flickr.com/photos/carmenmariaev/3585142509/Jour 8 : prayitno (mai 2012), « Universal Studios Hollywood » [photographie], sur le siteFlickr.com.http://www.flickr.com/photos/34128007@N04/7266342004/Mathieu Marquer (août 2009), « War of the worlds, Universal Studios Hollywood »[photographie], sur le site Flickr.com.http://www.flickr.com/photos/slasher-fun/3926045636/Jour 9 : Brian Gurrola (jan. 2006), « Pier » [photographie], sur le site Flickr.com.http://www.flickr.com/photos/bredgur/1237528469/Doc Searls (sept. 2007), « 2007_09_23_bas-lax_190 » [photographie], sur le site Flickr.com.http://www.flickr.com/photos/docsearls/1458261609/ 6

×