Delphine Moureau
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Delphine Moureau

on

  • 939 views

 

Statistics

Views

Total Views
939
Views on SlideShare
939
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft Word

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Delphine Moureau Delphine Moureau Document Transcript

  • JOUR 1 : Los AngelesCette fois-ci ça y est, nous avons enfin quitté la Belgique pour atterrir dans la ville des Angescomme dirait mon très cher co-équipier. En d’autres mots, nous voilà à Los Angeles ! Notrevoyage peut prendre forme et notre déploiement d’ailes peut débuter. Nous voilà donc aux USA,et notre première halte, à Beverly Hills nous le montrera très clairement. Les immenses étoilesdes stars, les empreintes de mains et de pieds des acteurs qui jalonnent les trottoirs… C’est çal’Hollywood Boulevard ! Quelle émotion de pouvoir toucher les empreintes de Michaël Jacksondevant le Mann’s Chinese Theater. Nos yeux pétillent en voyant ce boulevard. Et dire que ce n’estque le commencent. Pour finir la journée en beauté, rien de tel qu’un moment de détente, aucrépuscule, au coté de mon amoureux avec une vue imprenable sur tout Beverly Hills. Que noussommes bien au pied de l’immense enseigne « Hollywood ». Mais il est grand temps de se reposerc’est pourquoi l’Hôtel Hacienda fera bien l’affaire. Jour 2 : Los Angeles - Santa Barbara - San Simeon (386 km)8 heures du matin et nous voilà déjà sur la route pour quelques 386 km.Notre premier arrêt est à Santa Barbara. Nous en profitons pour aller nous balader à travers cetteimmense Forêt qu’est le Los Padres National Forest. Quel dépaysement ! Leurs jardins botaniquessont uniques et magnifiques. Arrivée à East Beach, nous pouvons ressentir les vagues rugir, lescôtes qui se déchirent. C’est beau à couper le souffle. Quelques kilomètres plus loin nous arrivonsà Arroyo Burro, c’est splendide de voir les baleines sauté hors de l’eau. Jamais nous n’aurions pucroire que Los Angeles pouvait cacher de telles merveilles. De plus, le beau temps nous permetde réaliser de superbes photos.
  • Avant de gagner San Francisco, nous entamons notre 2ème nuit à l’Hôtel Best Western ColonyInn. JOUR 3: Simeon - Monterey - San Francisco (339 km)Le 3ème jour de notre aventure s’entame déjà. Pour ne rien rater de ce voyage, nous décidonsd’emprunter l’une des plus belles autoroutes du monde : la Highway 1. Et comme nous sommesassoiffés de jolies choses, nous passons par Monterey. Durant 17 miles, nous avons pu admirer unpaysage magnifique, insoupçonnable. Nulle part ailleurs, nous n’avons pu voir un tel spectacle deces magnifiques mammifères aquatiques. Nous pourrions contempler cette nature et méditerpendant des heures, tellement c’est beau à regarder.Bien que cette journée fût haute en splendeur, la fatigue se fait ressentir et nous nous arrêtons àl’Hôtel Pickwick à San Francisco pour bien se ressourcer avant une 4ème journée haute enémotions. Jour 4 : San FranciscoQuelle joie de découvrir San Francisco au petit matin avec ce sublime soleil. Malgré cette chaleur,il n’est pas question de rater une seconde de cet unique voyage. C’est pourquoi dès 9H, nous nousretrouvons dans le tramway funiculaire. Mis à part dans les films, jamais nous n’avions pu voir untel tramway. C’est très impressionnant et tellement authentique. Nous nous sentons presque 100ans en arrière. Ayant un peu marre de la terre ferme, nous embarquons sur l’Alcatraz Island. Cettepetite île, située dans la baie de San Francisco, héberge une ancienne prison qui est aujourd’huiun lieu touristique très visité. Ce qui nous a fortement marqué, c’est le phare. Celui-ci est le plusvieux phare de toute la côte Ouest des Etats-Unis et qui fonctionne depuis 1854. Comme quoi,même les petites choses peuvent également avoir leurs particularités.C’est incroyable comme les heures passent tellement vite aux USA. Nous voilà déjà à l’hôtelPickwick pour passer notre 4ème nuit. Jour 5 : San Francisco - Yosemite National Park - Fresno (458 km)Maintenant que nous avons pu visiter San Francisco dans ses moindres détails, il est déjà l’heurede reprendre la route pour visiter le Visitor Center. Cette visite nous fait examiner, comprendre etadopter les valeurs pour lesquelles les Américains se sont battus avec tant de vaillance lors de la2ème guerre mondiale. Après cette excursion plus qu’impressionnante, une ballade à pied s’imposeà travers le Parc National de Yosemite. C’est une vraie liberté de se sentir entouré par la nature.Ce parc regorge d’arbres immenses à en perdre la tête. Mais la journée n’est pas finie et d’autres
  • aventures nous attendent. Nous avons décidé d’escalader l’El Capitain. Nous adorons cetteadrénaline qui nous parcourt le corps. Après l’effort, le réconfort grâce au Glacier Point qui nousoffre une vue superbe. Ce panorama est tout simplement … WAOUW!Le souffle coupé, nous nous endormons à l’hôtel Best Western Town & Country Inn. Jour 6 : Fresno - Bakersfield - Las Vegas (640 km)La moitié de notre voyage s’entame déjà. Nous sommes en route pour Las Vegas. Mais avant, unpetit arrêt pipi à Bakersfield ne doit pas être omis.Après quelques heures de route, nous arrivons enfin dans la ville lumière par excellence. Lapremière chose qui nous tient à cœur, ce sont les wedding chapels. Qui n’a jamais rêvé de semarier ici ? C’est d’ailleurs chose faite ! Et oui, nous nous sommes mariés à Las Vegas. La classenon ?Le soir tombé, nous nous promenons dans les rues de Las Vegas. Toutes ces lumières étincelantesnous font rêver et nous envoient dans un autre monde. L’eau, la musique et les lumièresimpressionnantes, les casinos uniques en tout genre, nous déconnectent complètement de notreplanète Terre… Dire que des personnes jouent des millions de dollars dans ces nombreux casinos.C’est presque irréel.
  • Jour 7 : Las Vegas - Los Angeles (439 km)Cela fait déjà une semaine que nous parcourons l’Ouest de l’Amérique du Nord et nous nous nelassons pas de ce magnifique pays. Nous retournons sur nos pas pour atteindre la ville del’Entertainment, « Los Angeles ». Cette fois-ci, nous nous arrêtons à Santa Monica pour gambadersur le ponton « Santa Monica Pier ». C’est exactement là que se situe le point d’arrivée de lafameuse route 66.Après avoir pris un bon bol d’air au dessus de la mer, nous allons sur les hauteurs de SantaMonica, là où est niché le Getty Center. Ce gigantesque complexe culturel s’étend sur 45 hectareset surplombe toute la ville de Los Angeles. C’est un réel havre de paix et de verdure.Nous décidons également de passer par le Walt Disney Concert Hall à Dowtown. Cette salle despectacle est tout simplement impressionnante et l’architecture est unique.Enfin, nous entrons dans Rodéo Drive à Beverly Hills. Qu’il est bon de se promener dans cette rueluxueuse et d’y rêver. Sexe and the city here we are ;-)
  • Jour 8 : Los AngelesC’est déjà notre dernier jour de visite dans ce magnifique pays… Etant de grands cinéphiles et degrands enfants dans l’âme, nous ne ratons pas le parc d’attractions d’Universal Studios. Ca en vautvraiment le coup : des attractions hilarantes, toutes scénarisées, de la file d’attente au momentproprement dit. Nos préférées, celles des Simpsons et de la Momie. Tout est pensé pour nousamuser, nous faire rire, peur. De plus, lenvers du décor est magique. Et bien sûre la visite desstudios est un must à ne rater sous aucun prétexte.Pas de doute, Los Angeles sait y faire côté divertissement!Après cette longue journée, nous décidons de nous reposer pour la dernière fois au Sportmen’sLodge. Jour 9 : Los Angeles International AirportNotre 9ème jour s’entame déjà, ce qui signifie la fin proche de notre exploration. Devantlimmensité de l’aéroport de Los Angeles, nous laissons derrière nous près de 2 500 kilomètres desouvenirs, démotions, dhistoire, danecdotes et de rencontres. Après cette longue route, nousrestons bouche bée d’avoir découvert de tels lieux regorgés de secrets et de mystères. La planèteTerre est immense, il faut découvrir pour comprendre la beauté du monde. Nous en sommessûres, nous reviendrions un jour pour explorer l’Est de l’Amérique… Et en voiture bien sûre.Pour terminer ce magnifique séjour à l’américaine, nous commandons un délicieux cookieaccompagné d’un café.Au revoir les USA et bonjour la Belgique !