Your SlideShare is downloading. ×
Clémence Gillion
Clémence Gillion
Clémence Gillion
Clémence Gillion
Clémence Gillion
Clémence Gillion
Clémence Gillion
Clémence Gillion
Clémence Gillion
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Clémence Gillion

735

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
735
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. I <3 CA California here we come! ACCUEIL ARCHIVES PHOTOS ITINERAIRE CONTACT  Jour 1 : Los Angeles.Wahouu nous voilà arrivés dans la « famous » (merci l’Assimil anglais que j’ai lupendant tout le trajet d’avion) ville de LOS ANGELES ( à prononcer Angel-iiiiz,you know). Après avoir débarqué à l’arrêt-au-port de LA, nous (Jipeg, moi etlamour) avons pris un cab (taxi en somme) pour aller dans le centre…direction WALK OF FAME sur le Hollywood boulevard !!Comme des vrais amerloques on a été s’acheter un café chez Starbucks et uneglace Ben&Jerry’s : SO American isn’t it ?! Bon, on a cherché l’étoile de JCVDmais sans succès… on était déçus alors pour oublier on s’est pris un gros McDo.Après on est passé devant une affiche « Universal Studio » et on a craqué, on yest allé !! C’était incroyable ; tous les films y étaient réunis et on a fait milleattractions. Bon à part qu’on sy est ruiné c’était AWESOME !Ensuite, avant de revenir à l’hôtel, on avait un ptit creux et on est passéprendre un menu au Burger King… là on est dans notre chambre, encoreexcités de cette terrible journée. mais… en fait, j’ai un peu envie de vomir…Clem
  • 2. I <3 CA California here we come! ACCUEIL ARCHIVES PHOTOS ITINERAIRE CONTACT  Jour 2 : Los Angeles - Santa Barbara - San SimeonDeuxième jour et premier jour véritablement sur la route. Réveil tôt, petit dej’au Starbucks (Avec Clem et sa passion pour le Blueberry Muffin, j’ai ledésagréable sentiment qu’on va y passer un certain temps au Starbucks) etenfin : le départ. Enfin plutôt, les départs. Clem ne s’est pas remise du trajet enavion ni de la merde qu’on a mangé hier, on a donc du reporter le départ dedeux heures.J’étais assez impatient d’aligner les kilomètres et de voir du paysage. Pour lecoup, les kilomètres j’en ai fait mais le paysage… hem… comment dire ? Lamalade qui m’accompagne a dormi durant quatre heures et sans copilote surles autoroutes de LA j’ai du tourner en rond une demi-douzaine de fois avantde quitter la ville… Putain de Traffic Jam.. et pas un Poncherello pour nousouvrir la route.Finalement, on a pu trouver la bonne route. On a roulé toute la journée sanss’arrêter pour arriver à l’hôtel avant la nuit. Et elle a adoré ça… pfff…Jipeg
  • 3. I <3 CA California here we come! ACCUEIL ARCHIVES PHOTOS ITINERAIRE CONTACT  Jour 3 : San Simeon - Monterey - San FranciscoDay Three. La magie opère à nouveau. Alors que nous descendions pourprendre un breakfast (ou tenté de trouver un truc mangeable bien belge : dupain ! ) on trouve par-terre 20 $ !! OMG ! Quelle aventure !Let’s go to SF. J’avoue que tout le long du trajet je n’ai pas pu m’empêcher dechanter « c’est une maison bleue ladidoudouu » (même si la moitié des parolesmanquait). Jipeg avait pas trop l’air tendu sauf à un moment mais c’est parceque je regardais plus la route… SANS BLAGUE QUOI, la vue était incroyable !On se serait cru dans un documentaire genre Thalassa ou Ushuaïa. On s’estarrêtés sur le bord et (ouais meeeec) on a vu une baleine (la blague de Jipeg :deux baleines avec moi… hum hum). J’ai fait au moins 100 photos et puis plusde batterie… deux minutes après on a vu un lynx sur le bas-côté… Oups. Jecrois que Jipeg fait un peu la gueule maintenant. J’me rattrape demain ;-)Clem
  • 4. I <3 CA California here we come! ACCUEIL ARCHIVES PHOTOS ITINERAIRE CONTACT  Jour 4 : San Francisco.Si je tenais l’imbééécile qui a inventé le jetlag. J’aimerais tant pouvoir dormirjusqu’à une heure décente. Mais avec Clem qui se lève dés l’aube pour se laver(sèche cheveux) et chanter (Psylvia… étranglez moi !) on peut difficilementespérer un moment de calme.Today, on varie les plaisirs : Hot dogs sur le Pier, Milkshake près du pont,Fish&Chips sur le port. Quelqu’un peut m’envoyer la photo d’une salade pourme rappeler la tête que ça a ?Elle a réussi à nous faire manquer la seule chose que je voulais véritablementvoir à SF par manque de temps. Imaginez la vitesse à laquelle on avance quandon prend ses pieds en photo à chaque occasion. Du coup, on n’est jamaisarrivés au Golden Gate Park près duquel mon père a habité un temps.Demain, on quitte la ville pour un bout de nature. La fatigue me fait espérerqu’un ours puisse faire taire Clémence quelques minutes… Non pas la blesserhein !... juste lui faire bien peur héhé. :)Jipeg
  • 5. I <3 CA California here we come! ACCUEIL ARCHIVES PHOTOS ITINERAIRE CONTACT  Jour 5 : San Francisco - Yosemite National Park - FresnoHop hop hop chers lecteurs, aujourd’hui c’est LE jour le plus sportif, on va àYosemite Park.De ce que j’ai lu dans le guide c’est un parc avec plein d’ours, des montagnes,des sapins et encore des ours. Donc PAY ATTENTION, on ouvre l’œil pour voirla crinière brune à travers les buissons… sans succès !Parfois, j’apercevais un truc alors je criais STOOOP mais heu c’était un sapin,again. Jipeg a failli avoir une crise cardiaque genre 5 fois. Il avait pas l’aircontent. Je lui ai proposé de se garer et de se ballader un petite heure pour sedégourdir les gambettes. Après 20 min, j’en pouvais déjà plu alors on a tentéde faire une boucle et revenir à la voiture. Laisse tomber, on s’est perdupendant 3 heures, sans eau, avec mal aux pieds et l’angoisse permanente decroiser Môsieur Winnie derrière chaque sapin.Finalement on a retrouvé la voiture en fin de journée… on était au bout denotre vie et après deux minutes de trajet je me suis endormie… Jipeg m’a ditqu’il avait vu un ours, j’hésite encore à le croire…Clem
  • 6. I <3 CA California here we come! ACCUEIL ARCHIVES PHOTOS ITINERAIRE CONTACT  Jour 6 : Fresno - Bakersfield - Las VegasPour commencer la plus longue journée de route du trip, Clem m’annoncequ’elle n’a pas envie de conduire aujourd’hui. Pour rien au monde elle ne veutlouper un autre ours ou baleine ou panda ou lapin nain ou que sais-je encore ?Elle veut donc rester attentive aux paysages durant tout le trajet. Parbonheur, on a « oublié » sa compil de chansons françaises à l’hôtel hier matin.Le trajet devrait donc être un peu plus supportable.Route, route, route pour quitter Fresno puis encore de la route pour attaquer laDeath Valley.J’aurais vraiment aimer prendre le temps de s’arrêter dans les Montagnes,mais ma chère et tendre était tellement pressée « d’aller miser 20$ sur le 12qui est le chiffre porte bonheur de sa sœur qui va se marier dans 12 jours »qu’on n’en a pas eu l’occasion.Arrivée à Vegas, je m’écroule sur le lit et la laisse faire sa soirée seule, çam’évitera d’entendre des allusions devant chaque wedding-chapel rencontrée.Et puis devinez quoi : le 12 n’est pas tombéJipeg
  • 7. I <3 CA California here we come! ACCUEIL ARCHIVES PHOTOS ITINERAIRE CONTACT  Jour 7 : Las Vegas - Los AngelesHeureusement, pas de mauvaise surprise au reveil, comme dans le film TheHangover et on ne s’est pas marié non plus tout bourrés par un prêtre déguiséen Elvis. Par contre, pour se fondre dans les clichés on a décidé d’aller auxmachines à sous. Direction l’hôtel Caesar Palace pour profiter du doux son despièces de monnaies et autres DING DONG YOU LOOSE.En effet, on a loosé et plus d’une fois. Mais je voulais essayer toutes lesmachines différentes. Comme Jipeg commençait à sénerver, on a fait machineet compte à part. Pour oublier mes problèmes j’ai acheté 4 ou 5 cocktails queservaient les waitress habillées en gladiateur romains. J’étais saoule etfauchée (un peu Hangover finalement).Après tout est un peu moins clair. On rentre à l’hôtel, je décide d’écrire lajournée sur le blog mais je déroge à la règle quon s était fixée et lis les autresjours. Je m’effondre en lisant ce qu’il a écrit et je repense à toutes nos tensions,nos disputes… je ne vois que ça. Je décide de rester à Las Vegas pour faire lepoint.Clem
  • 8. I <3 CA California here we come! ACCUEIL ARCHIVES PHOTOS ITINERAIRE CONTACT  Jour 8 : Los Angeles.Je me réveille seul dans cette chambre d’hôtel de Los Angeles.Hier après midi, l’orage qui couvait depuis le début du voyage a enfin éclaté. Lecadre était idéal : la folie du Strip de Las vegas, la chaleur venant du désert,l’alcool, la fatigue accumulée. L’engueulade a pourtant été courte. Maintenant,Clem est partie.Demain j’irais à l’aéroport et je l’attendrais au check-in. Je ne sais pas si elle vas’y montrer. Une part de moi l’espère encore… ma part de naïveté… Elleespère que ce qui a été dit hier puisse être effacé. Mais pour l’heure je meretrouve seul dans cette ville inhumaine.Je retourne aux endroits où nous étions passés une semaine plus tôt. Quand jepasse la carte magnétique dans la porte de la chambre, je l’imagine assise surle lit. Mais elle n’est pas là et je termine ma valise.Jipeg
  • 9. I <3 CA California here we come! ACCUEIL ARCHIVES PHOTOS ITINERAIRE CONTACT  Jour 9 : Los Angeles International Airport.Le dernier jour.Après de longues réflexions sur tout ce périple je décide de venir à LAX,L’aéroport où doit surement mattendre Jipeg.Arrivée au check-in, je l’aperçois. Il est à plusieurs mètres et ne peut donc pasme voir. Je reste tétanisée et décide de ne pas aller plus loin.Spending more time in Los Angeles couldn’t be that bad …See you soon guys !Clem

×