Bilan du migrant nv 10 01 12

1,615 views
1,356 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,615
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5
Actions
Shares
0
Downloads
6
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Bilan du migrant nv 10 01 12

  1. 1. PATHOLOGIE INFECTIEUSE CHEZ LES MIGRANTS Www.comede.orgDr Nicolas VaracheCentre Hospitalier du MansFMC Le Bailleul du 10 janvier 2012
  2. 2. MIGRANT•  Définition: personne née à l’étranger et résidant en France•  Statut: –  nationalité Française 40% –  résidents en situation régulière (titre de séjour) étudiants, réfugiés politiques, –  Migrants en situation irrégulière (« sans papiers »)
  3. 3. EPIDEMIOLOGIE FRANCAISE (COMEDE 2008)•  Migrants (ou immigrés): –  5 millions en France en 2006 –  1,7M d’origine européenne, –  1,8M d’origine du Maghreb (Algérie Maroc) –  1,7M d’autre régions (Asie, Afrique)
  4. 4. EPIDEMIOLOGIE LOCALE
  5. 5. ACCES AUX SOINS•  Par le droit•  Rôle majeur des travailleurs sociaux pour l’accès aux soins des migrants en situation irrégulière ou régulière•  Par les associations caritatives ou ONG
  6. 6. TITRES DE SEJOURS pemettant l’accès aux soins•  Séjours réguliers précaires: –  Autorisation provisoire de séjour•  Séjours stables: –  Carte de séjour temporaire ≤ 1 an (étudiants, famille ,malades) –  Carte de résident ≤10 ans (conjoint de français ou parents d’enfants F., réfugié statutaire)
  7. 7. SYSTÈME DE PROTECTION MALADIE DU MIGRANT•  SS de base dont la CMU•  CMU complémentaire•  AME (aide médicale d’état)•  PASS (permanence d’accès aux soins de santé)
  8. 8. CIRCONSTANCES DE CS•  Bilan de santé à l’arrivée•  Adoption•  Au départ ou au retour « du pays »•  Pathologies (infectieuses ou non)
  9. 9. BILAN DE SANTE•  Épidémiologie: –  Pays d’origine –  Date d’arrivée en France –  Conditions de vie (Contage tuberculeux) –  Vaccinations•  Clinique :
  10. 10. BILAN DE SANTE–  NFS (éosinophilie? Anémie férriprive?)–  (Électrophorèse de l’hémoglobine)–  Frottis sanguin–  Examen parasitologique des selles–  Sérologie (VIH-VHC-VHB) et syphilis–  IDR (ou quantiféron) si <15ans–  RP (systématique chez adulte)
  11. 11. ACTIONS•  Assistante sociale+++•  Vaccinations (enfants)•  Traitement vermifuge•  Traitement de dermotophyties•  Conseils de préventions
  12. 12. ADOPTION (1er BILAN DE SANTE)–  Sérologies (VIH-VHA-VHB-VHC-syphilis)–  EPS et coproculture–  NFS–  Electrophorèse de l’hémoglobine (africain)–  IDR (ou quantiféron) et RP si positif (étude rétrospective Angevine 2006-2010;281enfants; S.Blanchi )
  13. 13. CONSEILS au MIGRANT pour un retour au pays•  prévention du paludisme: –  doxycycline (100 mg/J à heure fixe)•  Enfant avec le carnet de santé –  Hépatite B si non fait –  Hépatite A –  Méningocoque si séjour en hiver et prolongé (Mencevax Menveo A-C-Y-W135) –  Fièvre jaune (y compris Sénégal-Brésil)
  14. 14. CONSEILS VACCINAUX•  Adulte: –  Hépatite A et Thypoïde non –  Fièvre jaune oui –  Rage se discute –  Encéphalite japonaise se discute (>1 mois période mousson, zone rurale)
  15. 15. PATHOLOGIES INFECTIEUSES DU MIGRANT•  MALADIES IMPORTEES –  Parasitoses –  Mycoses –  Bactérioses (BK++entéropathogènes) –  Viroses (VAA-VHE-VHC-VIH-arboviroses)•  MALADIES ACQUISES –  Infections respiratoires et intestinales –  MST (VIH) –  Drépanocytose et pneumocoque-salmonelle
  16. 16. PATHOLOGIESINFECTIEUSES LES PLUS FREQUENTES SELON LE PAYS D’ORIGINE
  17. 17. PARASITOSES Afrique subsaharienne Afrique du nordFq Paludisme(falciparum) Parasitoses intestinales: Anguillule,ascaris,ankylostome,amebo Anguillule,ascaris,ankylostome,amebo se,giardiose, taeniasis(T.saginata, se,giardiose, taeniasis(T.saginata, H.nana) T.solium, H.nana) Hydatidose Bilharziose: -urinaire(S.haematobium) digestive (S.mansoni)et rectale (S.intercalatum) Leishmaniose cutanéeRare Onchocercose, dracunculose, Bilharziose urinaire(S.haematobium) filariose lymphatique Fasciolose (W.bancrofti),loase Leishmaniose cutanée et viscérale Trypanosomiase africaine Leishmaniose viscérale
  18. 18. PARASITOSES Sud-est asiatique Amérique latineFq Paludisme(falciparum, vivax, Paludisme(falciparum, vivax, malariae, P.knowlesi)) malariae) Anguillule,ascaris,ankylostome,ame Anguillule,ascaris,ankylostome,ameb bose,giardiose, taeniasis(T;saginata, ose,giardiose, T.solium,H.nana) HydatidoseRare Filariose lymphatique( W.bancrofti, Filariose lymphatique(W.bancrofti) B.malayi) Bilharziose intestinale(S.mansoni)) Bilharziose artérioveineuse Fasciolose (S.japonicum) Leishmaniose cutanée et muqueuse Paragonimose(douve pulmonaire) Maladie de Chagas (Bolivie) Distomatose intestinale Opistorchiose(douve digestive)
  19. 19. MYCOSES-VIROSES Afrique subsaharienne Afrique du nord MYCOSESFq Dermatophyties DermatophytiesRare VIROSESFq VIH1 Hépatites B et C (Egypte++) Hépatites B et C VIH1 ArbovirosesRare VIH2, HTLV1
  20. 20. MYCOSES-VIROSES Sud-est asiatique Amérique latine MYCOSESFq Dermatophyties DermatophytiesRare Histoplasmose américaine Histoplasmose américaine (H.capsulatum) (H.capsulatum) Pénicilliose Blastomycose Cryptococoses Chromomycoses VIROSESFq VIH1 Hépatites B et C Hépatites B et C VIH1 Arboviroses(dengue) ArboviroseRare HTLV1
  21. 21. BACTERIOSES Afrique subsaharienne Afrique du nordFq Tuberculose Tuberculose Entérites bactériennes Entérites bactériennes Tréponématose endémique (Pian, Béjel)Rare Lèpre Lèpre (foyers au Maroc) Mycobactérioses cutanées Choléra Trachome (Chlamydia) Trachome
  22. 22. BACTERIOSES Sud-est asiatique Amérique latineFq Tuberculose Tuberculose Entérites bactériennes Entérites bactériennesRare Lèpre Lèpre Pian
  23. 23. EN RESUME SONT FREQUENTSparasitoses Paludisme Parasitoses digestives Bilharziose urinaire et digestivemycoses Dermatophytiesbactérioses Tuberculose Entérites bactériennesviroses VIH1 Hépatites B et C Arboviroses
  24. 24. TUBERCULOSE –  RP ≥ 10 ans à la recherche d’une TM –  IDR ≤15 ans à la recherche d’une ITL. ( 2011 l’HCSP recommande le quantiféron) –  Enfants ≤10 ans, si IDR ≥ 10 mm(ou quantiféron positif), il est recommandé de pratiquer une RP(recommandations de dépistage Pour les populations migrantes originaires de pays d’endémie deTM et ITL en France) (arrêté du 11 janvier 2006).
  25. 25. BCG•  Recommandé pour tous enfants de migrants ≤ 15 ans•  Schéma vaccinal : – < 3mois vaccination sans test – > 3mois à 15 ans test immunologique (IDR ou qutiféron) négatif avant vaccination
  26. 26. • 
  27. 27. Indicators of diagnosis, notification and treatment of drug-resistant TB, by country and Notified MDR-TB (absolute) -View •  Current 2010 The boundaries and names shown and the designations used on this map do not imply the expression of any opinion whatsoever on the part of the World Health Organization concerning the legal status of any country, territory, city or area or of its authorities, or concerning the delimitation of its frontiers or boundaries. Dotted lines on maps represent approximate border lines for which there may not yet be full agreement. Copyright - WHO 2011. All rights reserved. Generated 03-Jan-2012 06:10 Source: www.who.int/tb/data
  28. 28. TUBERCULOSE MALADIE•  Formes pulmonaires contagieuses 70%•  Formes extra-pulmonaires –  moins contagieuses –  (plus fréquentes chez les migrants d’Afrique de ouest et d’Asie du sud)•  VIH <200 /mm3: –  IDR souvent négative , –  formes extra-pulmonaires et f.disséminées –  mycobactèries atypiques non tuberculoses
  29. 29. INFECTION TUBERCULEUSE LATENTE•  Absence de signes de tuberculose maladie•  Et présence d’une réponse immune spécifique: –  Soit IDR –  Soit un test de détection de la production d’interféron gamma
  30. 30. IDRlecture à 72h (induration): –  Immunocompétent •  non vacciné et IDR≥ 10mm : ITL ou MT •  vacciné <10ans et IDR≥ 10mm : ? •  vacciné >10 ans et IDR ≥ 10mm: 90% TM ou ITL –  Migrant: •  IDR≥ 15mm et moins de 15 ans : ttt (ITL ouTM) •  très fréquent chez exilé pas de traitement systématique –  VIH CD4<500 mm3 •  IDR> 5mm traduit une ITL ou MT
  31. 31. TESTS DE DETECTION INTERFERON γ•  Quantiféron et Tspot : –  dépister l’ITL chez <15 ans. –  limiterait les perdus de vue à la lecture (recommandations 2011 du HCSP pour les migrants )
  32. 32. TUBERCULOSE (prise en charge)•  Hospitalisation pour traitement (et l’isolement des M+)•  Déclaration obligatoire•  Enquête autour du cas index (CLAT)
  33. 33. PARASITOSES++•  Parasitoses intestinales•  Paludisme•  bilharziose
  34. 34. PARASITOSES INTESTINALES• 
  35. 35. CLASSIFICATION DES PARASITOSES INTESTINALES1)Liée à la promiscuité: giardia, Entamoebahistolytica, Isospora belli , Hymenolepsisnana2) Liées à l’environnement : Ascaris,trichocéphale, , protozoaires.3)Liées à un contact avec l’eau : anguillule,ankylostome, schistosome
  36. 36. PARASITOSES INTESTINALES•  NFS: (dépistage) –  Anémie férriprive : Ankylostomose? –  Eosinophilie > 500/mm 3 Helminthiase? –  Eosinophilie > 1000/mm 3 Anguilulose? Ankylostomose?•  EPS (examen parasitologique des selles)•  EPU (examen parasitologique des urines)
  37. 37. EPSparasites non pathogènes–  Entamoeba coli,–  Entamoeba hartmanni,–  Endolimax nanus,–  Blastocystis hominis,–  Pseudolimax butchlii
  38. 38. PARASITOSES INTESTINALES•  On peut proposer un traitement d’épreuve: –  Albendazol (ZENTEL)1cp/J pendant 3 jour pour tous –  Puis pour les migrants d’Afrique de ouest praziquentel (BILTRICIDE) 40mg/kg après un repas (1cp=600mg) pour traiter une bilharziose•  Ou faire EPS (et EPU) et traiter ensuite
  39. 39. PARASITOSES INTESTINALES(traitement helminthiases)albendazol (ZENTEL) 1cp 400mg/J –  J1:Ascaridiose, ankylostomose, trichocéphalose –  J1-J7:Oxyurose –  J1-J2-J3:Anguillulose, taeniasis (associé à dautres parasitoses) –  (J1 à J5:Giardiose)
  40. 40. PARASITOSES INTESTINALES•  Amibiase intestinale: –  Tinidazol (FASIGYNE): 4cp en une prise pendant un repas (ou métronidazole (FLAGYL) 500mgX3/J pendant 10J) –  Associé à INTETRIX 2 gelX2/J pendant 10J•  Giardiase: –  Tinidazol (FASIGYNE): 4cp en une prise pendant un repas (ou métronidazole (FLAGYL) 500mgX2/J pendant 5J)
  41. 41. BILHARZIOSE++•  Grave dans leur forme chronique (granulomatose et fibrose)•  Signes digestifs ou urinaires ou asymptomatique•  Diagnostic par EPS , EPU, et sérologie•  Praziquentel (BILTRICID) 40 à 60 mg/kg/J
  42. 42. • 
  43. 43. PALUDISME•  Y penser devant toute fièvre•  Frottis sanguin, antigénémie, thrombopénie, (sérologie sans aucun intérêt)•  P.falciparum < 3mois après retour (résistance chloroquine et neuropaludisme)•  7000cas d’importation /an en France (60% migrants), 2 à 3 milliards de sujets exposés, 700 000 DC/an dans le monde (92% africains)
  44. 44. • 
  45. 45. TRAITEMENT DE ACCES SIMPLE A PF•  RIAMET ou COARTEM (arthemeter- luméfantrine): –  4cp à H0, H8, H24, H36, H48, H60, (= 24cp en 3J)•  MALARONE (atovaquone-proguanil):>40kg –  4cp en 1 prise par J pendant 3 J•  LARIAM (méfloquine): –  3cp H0, 2cp H8, 1cp H16•  QUININE: –  1cpX3/J pendant 7jours
  46. 46. VIH•  Déclaration obligatoire
  47. 47. • 
  48. 48. 55
  49. 49. VHA-VHE-VHB-VHC-VHD•  VHA VHE –  Transmission fécale orale –  VAH homme seul réservoir de virus, déclaration obligatoire en France•  VHB-VHC chroniques peuvent se compliquer de cirrhose –  Transmission parentérale (transfusion- drogue-matériel contaminé) –  Materno-foetale –  Transmission sexuelle (VHB+++)
  50. 50. 1, 4M/ans dans monde
  51. 51. VHB•  Déclaration obligatoire•  70% asymptomatique•  Forme fulminante•  Forme chronique (AgHBS +> 6 mois)•  Cirrhose
  52. 52. SEROLOGIE VHB Ag Hbs Ac Hbs Ac Hbc Ag Hbe Ac Hbe ADN VHBVHB + - IgM + - +aigueVHB - + IgG - + -guériePorteur + - + - + + ensain PCRVHB + - + + - +chronique
  53. 53. VHC•  VHC aigue: –  IgM et IgG (séroconversion tardive 3-4 mois)•  Hépatites chroniques dans 65 à 85% –  PCR (CV) et Ac antVHC+•  Cirrhose dans 20% cas en 10ans à 30 ans –  Fibroscan et fibrotest•  CHC dans 1 à 4%/an des cirrhoses –  Suveillance échographique et AFP tous les 6 mois
  54. 54. PREVENTION VHB-VHC–  Vaccination VHB (M0-M1-M6)–  Préservatif–  Eviter le partage rasoir-brosse à dent–  Pas de tatouages–  Grossesse • VHB :Transmission materno-infantile à traiter(immunoglobuline et vaccin à la naissance)
  55. 55. PEAU•  Prurit sine materia•  Gale•  Pityriasis versicolor•  Intertrigo mycosique•  teigne
  56. 56. GALE
  57. 57. PYTHIRIASIS VERSICOLOR
  58. 58. TEIGNES TONDANTESTRICHOPHYTIQUES Teigne trichophytique (endothrix ) du cuir chevelu à Trichophyton soudanense
  59. 59. CONCLUSIONS•  Accés droits = accés soins•  Dépistage•  Prévention (vaccin-éducation)•  TM-VIH-HBV-HBC•  Parasitoses intestinales-dermatophyties

×