Antivirus Comparatifs
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Antivirus Comparatifs

  • 1,268 views
Uploaded on

Comparatif de 2 antivirus (Kaspersky et Bitdefender)

Comparatif de 2 antivirus (Kaspersky et Bitdefender)

More in: Technology
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,268
On Slideshare
1,267
From Embeds
1
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
95
Comments
0
Likes
1

Embeds 1

http://www.slideshare.net 1

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • Analyse d'une base de 10248 menaces Occupation de la mémoire par l'antivirus au repos et en cours d'analyse Rendu CPU Cinebench 10 au repos et en cours d'analyse (le meilleur score est le plus élevé) Durée de l'analyse d'un disque dur de 80 Go (en minutes) Démarrage de Windows Vista Edition Intégrale (en secondes)

Transcript

  • 1. Comparatif Antivirus 2009 Kaspersky VS Bitdefender
  • 2. Kaspersky Antivirus 2009
    • Présentation
    • Fonctionnalités
    • Interface
    • Protection en temps réel
    • Analyse, planification et mises à jour des bases
    • Conclusion
  • 3. Présentation
    • Au fil des versions, Kaspersky Antivirus est petit à petit devenu une référence, d'abord chez un public plutôt pointu, puis, après le lifting opéré depuis deux ans, vers des utilisateurs plus variés.
    • Néanmoins, cette réputation s'est ternie ces deux dernières années, notamment en raison de la lourdeur prononcée de la version 7.0. La version 2009 promet de nombreuses corrections à ce niveau, mais comme la promesse était déjà de mise l'an dernier, on peut émettre des doutes sur sa crédibilité, même si cela n'entache en rien les nombreuses qualités constantes de l'antivirus russe. Voyons ce qu'il en est...
  • 4. Fonctionnalités
    • Kaspersky Antivirus 2009 offre une protection contre les virus, les trojans, les vers et les spywares, l'analyse en temps réel des fichiers, du courrier, de la messagerie instantanée (protocoles MSN et ICQ) et du trafic internet. Depuis la version précédente, le logiciel propose une triple protection, basée à la fois sur les traditionnelles signatures de virus, l'analyse heuristique pour les menaces encore inconnues, et la défense pro-active, qui consiste à surveiller le comportement des applications afin de détecter les comportements malveillants. On note également qu'un outil anti-phishing vient compléter le tableau. D'autres fonctionnalités font leur apparition, notamment l'analyse des vulnérabilités du système, ou la présence d'assistants permettant de simplifier certaines tâches.
  • 5. Interface
    • L'interface subit quelques changements par rapport à la version 7.0. Elle conserve le panneau latéral mais celui ci est désormais découpé en plusieurs onglets plus visibles que le menu qui ornait les versions 6 et 7. L'onglet Protection regroupe les paramètres de l'antivirus, les modules de contrôle des applications (dans la version de base, la défense proactive) et l'outil anti-phishing. Les onglets Analyse et Mise à jour, permettent respectivement de lancer une analyse et d'accéder aux mises à jour logicielles. On note que la bannière supérieure qui abritait un témoin de l'état du système un peu trop discret, fait place à un voyant beaucoup plus visible (peut être même un peu trop, était il nécessaire qu'il clignote ?). Pour chaque type de protection, la partie droite de la fenêtre affiche les paramètres actuellement en vigueur et les dernières statistiques d'analyse. Ceux ci sont désormais agrémentés de graphiques, un détail pas franchement indispensable.
  • 6. Interface
  • 7. Protection en temps réel
    • La protection résidente de Kaspersky Antivirus 2009 propose trois modules : l'antivirus Fichiers, l'antivirus Courrier et l'antivirus Web. Le premier analyse les opérations réalisées sur les fichiers (accès à un dossier, copie, déplacement, ouverture...) et permet d'inclure tous les fichiers dans l'analyse, ou de les fitrer par extension.
    • Des options plus avancées permettent d'inclure ou d'exclure les archives et les paquets d'installation, et de régler le mode d'analyse : il est ainsi possible d'inspecter les fichiers uniquement à leur ouverture, leur exécution, ou à leur ouverture et à leur modification. L'antivirus Mail/chat surveille les protocoles d'envoi (SMTP), de réception (IMAP et POP3), de newsgroups (NNTP) ainsi que les protocoles de messagerie instantanée ICQ et MSN. On peut regretter l'oubli de Yahoo ou AIM, également très utilisés. Enfin, le bouclier Internet permet d'analyser le trafic HTTP selon une liste de sites malveillants établie par l'éditeur.
    • Il est possible d'ajouter des sites de confiance à une liste blanche. Les trois modules peuvent bénéficier d'une protection heuristique selon trois niveaux prédéfinis (Superficielle, Moyenne et Minutieuse) et de deux technologies optionnelles, iChecker et iSwift, qui permettent d'exclure certains fichiers de l'analyse selon un algorithme qui tient compte de paramètres tels que la date de la dernière analyse ou l'ancienneté des signatures.
  • 8. Protection en temps réel
  • 9. Analyse, planification et mises à jour des bases
    • Kaspersky 2009 propose deux types d'analyse : Rapide et Complète. La première se limite à la mémoire système, aux objets de démarrage et au secteur d'amorçage du système. L'analyse complète permet en outre d'inclure les disques locaux, le courrier, les disques amovibles et les disques réseau.
    • Les actions à entreprendre durant une analyse manuelle ou la détection d'un fichier infecté peuvent être paramétrées simplement depuis les options de configuration : vous pouvez ainsi demander confirmation, ou effectuer automatiquement une action (réparation et suppression le cas échéant). Les analyses peuvent également être planifiées de manière extrêmement complètes : en jours, en semaines, en mois, à une heure précise, au lancement de l'application ou encore après chaque mise à jour des bases de virus.
  • 10. Analyse, planification et mises à jour des bases
  • 11. Analyse, planification et mises à jour des bases
    • Les analyses tiennent compte des fichiers non modifiés depuis le scan précédent, ce qui accélère le processus après la première analyse. On notera également l'arrivée d'un mode automatique, destiné aux utilisateurs ne souhaitant jamais avoir à prendre une décision en cas de découverte d'un fichier infecté.
    • Lorsque l'analyse fonctionne dans ce mode, les fenêtres pop-up apparaissent mais sont simplement informatives, le logiciel travaillant automatiquement. Côté mise à jour des bases, celles-ci sont automatiquement téléchargées au démarrage de l'ordinateur et ce quotidiennement. Il est également possible de programmer la fréquence de ces mises à jour manuellement. La fréquence peut s'exprimer en jours, en heures ou même en minutes.
  • 12. Analyse, planification et mises à jour des bases
  • 13. Conclusion
    • Kaspersky Antivirus 2009 détecte 9865 menaces sur les 10248 que comporte notre base, soit un score tout à fait respectable de 96,2% mais en retrait par rapport à BitDefender 2009, NOD32 3.0 ou Trend Micro 2008.
    • La version 2009 de l'antivirus semble tenir ses promesses au niveau de la consommation mémoire : au repos ou en cours d'analyse approfondie, il demeure un peu au dessus de la barre des 8 Mo.
    • En revanche, lors d'un rendu CPU Cinebench 10, il fait tomber celui ci à 676 points (score de référence : 1659). En outre, il reste un des antivirus qui impactent le plus le démarrage de Windows Vista sur notre machine de test, doublant presque celui ci en le faisant passer à 118 secondes (temps de référence : 60 secondes).
  • 14. Points forts et points faibles
    • Points fort
    • Excellentes performances Interface agréable à utiliser Améliorations de la légèreté
    • Points faibles
    • Un peu complexe à utiliser Peu d'évolutions
  • 15. Prix
    • Prix variant entre 12,99 € et 29,99 € tvac
  • 16. Présentation
    • Originaire de l'Europe de l'Est, comme Kaspersky, BitDefender a su s'imposer comme une référence dans le genre.
    • Son atout : une interface sobre sans être austère qui cache de nombreuses fonctionnalités qui font le bonheur des utilisateurs souhaitant contrôler leur antivirus dans les moindres détails.
    • Après une version 11 qui apportait notamment une nouvelle interface simplifiée pour les néophytes, BitDefender troque, comme Kaspersky, son numéro de version pour l'année 2009 et revoit quelque peu sa copie, avec quelques nouveautés.
  • 17. Interface
    • L'interface de BitDefender propose un bon compromis : elle est sobre (pas d'effets trop voyants) mais elle reste plus conviviale et se veut rassurante pour un néophyte, notamment grâce au mode Standard. Celui ci simplifie grandement l'interface en l'affichant sous la forme d'onglets accompagnés de larges pictogrammes pour basculer entre les différentes sections : Tableau de bord, Antivirus, Antiphishing, analyse des vulnérabilités et Réseau.
    • Dans ce mode, les options sont réduites au strict minimum, c'est à dire à l'activation ou la désactivation des différents modules. Par rapport à la version 11 qui proposait une interface plus colorée à base de voyants de couleur, la version 2009 revient à la sobriété caractéristique de BitDefender.
    • Les voyants d'état de la protection font place à des pictogrammes clairs et des informations textuelles. Le mode Avancé est quant à lui beaucoup plus touffu, et permet d'accéder aux différents composants par l'intermédiaire d'un menu latéral très complet. Il propose de régler chaque composant dans les moindres détails. A défaut d'être des plus agréables à l'oeil, l'interface de BitDefender est d'une réactivité sans reproche : même sous Windows Vista, elle ignore les fioritures d'Aero et répond au moindre clic.
  • 18. Interface
  • 19. Interface
  • 20. Fonctionnalités
    • La version de base de BitDefender, qui nous intéresse ici, propose une protection complète incluant antivirus, antispyware et antirootkit. Comme la plupart de ses concurrents, BitDefender intègre, en plus des technologies de signatures et d'heuristique, une fonctionnalité d'analyse comportementale du PC pour détecter le fonctionnement d'applications malveillantes. La version 2009 de BitDefender Antivirus propose notamment deux nouveautés marquantes. La première est le chiffrement des conversations de messagerie instantanée.
    • Le logiciel surveillait déjà les envois de fichiers via les protocoles MSN et Yahoo, tout comme le trafic web ou mail, mais la version 2009 se dote en plus de cette possibilité de cryptage, compatible avec Yahoo Messenger et Windows Live Messenger (clients officiels uniquement). La deuxième nouveauté majeure de BitDefender 2009 est la possibilité de surveiller et d'administrer les machines d'un réseau local sur lesquelles le logiciel est installé, une possibilité que l'on retrouve également dans Windows Live OneCare ou Norton Antivirus 2009.
    • Vous pouvez ainsi, à distance, lancer une analyse sur un des PC, ou corriger ses problèmes de sécurité. Déjà présent sur la version 11, le mode jeu permet d'adapter le fonctionnement de l'antivirus lors du lancement d'un jeu pour ne pas pénaliser les performances. Le mode peut fonctionner de deux manières : en se basant sur une liste blanche de jeux définie par BitDefender (le logiciel détecte le jeu lancé), ou en basculant systématiquement en mode Jeu lors du passage en plein écran.
    • La version 2009 améliore la fiabilité de ce mode et propose également un mode « portable » basé sur le même principe, mais qui se déclenche cette fois ci lorsque votre ordinateur portable est sur batterie. On notera enfin une barre anti phishing, compatible avec Firefox et Internet Explorer.
  • 21. Fonctionnalités
  • 22. Protection en temps réel
    • La protection en temps réel de BitDefender Antivirus 2009 comporte trois niveaux :
    • Tolérant, Défaut et Agressif. Les trois modes agissent sur l'agressivité de la protection, mais aussi sur l'impact de la protection sur les performances, point sur lequel on appréciera que l'éditeur mette clairement l'utilisateur en garde.
    • Ainsi, le mode Tolérant ignore par exemple l'analyse des spywares, la surveillance du trafic de messagerie instantanée ou encore l'analyse des mails sortant. En plus de ces trois niveaux, les modes Défaut et Agressif peuvent également régler le niveau du module de défense pro-active, qui propose lui même 4 niveaux de protection.
    • En outre, chaque mode peut être personnalisé de manière très approfondie : on peut ainsi choisir d'exclure ou d'inclure certains éléments (secteurs de boot, archives, détection heuristique) ou encore paramétrer les actions à entreprendre en cas de virus détecté (suppression, désinfection, ou encore mise en quarantaine), mais aussi pour les fichiers simplement « suspects », avec deux actions à choisir pour chaque cas de figure.
    • Au cours de nos tests, la protection en temps réel s'est avérée d'une efficacité sans reproche, aussi bien au niveau de la copie de fichiers infectés que du simple accès à un dossier ou un périphérique amovible, ou encore lors de la décompression d'archives. Le scanner mail est également très réactif, et fonctionne quelque soit le client utilisé.
  • 23. Protection en temps réel
  • 24. Analyse et planification
    • Trois types d'analyse sont proposés :
    • Rapide, Complète et Approfondie. Comme pour la protection en temps réel, chaque niveau d'analyse peut être personnalisé de manière exhaustive : choix des types de menaces à rechercher, choix des emplacements à analyser ou encore détermination des actions à entreprendre, là encore avec deux cas de figure (fichiers infectés et fichiers suspects) et deux actions au choix pour chaque cas.
    • La planification des analyses est disponible depuis un onglet dans le module d'analyse du poste de travail.
    • Elle peut s'effectuer en heures, en jours, en semaines, en mois ou en années (pour les plus téméraires). Les mises à jour sont automatiques et peuvent également être planifiées en heures et personnalisées (silencieuses, confirmation avant le téléchargement).
  • 25. Analyse et planification
  • 26. Conclusion
    • Avec 10025 menaces détectées sur les 10248 que comporte notre base, BitDefender se classe juste derrière Avast et NOD32, et au dessus de Kaspersky, Trend ou Norton.
    • L'antivirus est cependant très gourmand en mémoire : même au repos, il parvient à occuper plus de 22 Mo et monte jusqu'à 28 Mo en cours d'analyse.
    • Lors d'un rendu Cinebench 10, il fait tomber le score à 843 (Score de référence : 1659).
  • 27. Points fort et points faible
    • Points fort:
    • Excellente détection Nombreuses fonctionnalités Analyses entièrement personnalisables
    • Points faible:
    • Mode Standard un peu bancal Consommation mémoire élevée
  • 28. Prix
    • Prix allant de 19,90 € à 39,90 € tvac
  • 29. Benchmark