Conseil d’OrientationUMT Maîtrise de la Santé des Troupeaux Bovins  Mardi 24 janvier 2011       UMT Conseil d’orientation ...
Ordre du jour1.   Présentation des nouveaux membres et évolutions2.   Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3.   E...
Ordre du jour1.   Présentation des nouveaux membres et évolutions2.   Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3.   E...
Ordre du jour1.   Présentation des nouveaux membres et évolutions2.   Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3.   E...
Ordre du jour1.   Présentation des nouveaux membres et évolutions2.   Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3.   E...
Thèse “Evaluation de mesures demaîtrise de la dermatite digitée dans les       troupeaux bovins laitiers”               An...
Rappel des objectifs                                                          Efficaces         Identifier et évaluer     ...
Rappel des objectifsQuelles mesures pour contrôler la DD ?                 Quel impact de la DD?Pratiques d’élevage      M...
PlanEtude d’intervention Protocole Résultats Perspectives                       UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
PlanEtude d’intervention Protocole     Exploitations     Régimes de traitement     Déroulement de l’étude Résultats Perspe...
Exploitations                                            52 exploitations VL                                    DD > 2 ans...
Régimes de traitement     Oxytétracycline en pulvérisation (Oxytetrin P ®) appliquée par les     éleveurs sur détection de...
Déroulement de l’étudeVisites en exploitation  Note DD                Note de propreté                        Pratiques   ...
PlanEtude d’intervention Protocole Résultats     Efficacité des différents régimes de traitement     Facteurs de risque id...
Efficacité préventive des traitements                                                       7%                            ...
Efficacité curative des traitements                                                     100%                              ...
Pratiques d’élevage à risque                                                         Risques de                   Chances ...
Caractéristiques des VL à risque                                          Risques de                   Chances de         ...
Impact DD sur la PL (dans les 30 j suivant la détection)                                                  Sous protocole d...
PlanEtude d’intervention Protocole Résultats Perspectives                       UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
Perspectives Des données pour améliorer protocoles de contrôle de la DD        Des questions en suspens …  Importance de l...
RemerciementsBretagne et Pays de la Loire                                                                                 ...
Ordre du jour1.   Présentation des nouveaux membres et évolutions2.   Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3.   E...
Axe 3 Maitrise des maladies infectieusesBVD Critères épidémiologiques pour garantir les         veaux laitiers dès la nais...
Contexte  Plan de maitrise collective de la BVD  Nécessité de gérer les mouvements d’animaux  Gestion du risque lié à l’in...
ObjectifsDéterminer les profils des troupeaux laitierset les conditions dans lesquelles l’appellationpourrait être attribu...
HypothèsesProbabilité qu’un veau qualifié soit en fait IPI<1/5000 (risque accepté)Deux périodes de naissance / information...
Etat des lieux et connaissances       Statut BVD des ateliers :organisation du suivi des ateliers laitiersLt      Lt      ...
Etat des connaissancesLt           Lt        Lt                      Lt           Lt           Lt                         ...
Etat des connaissances                                  En troupeau SUPER ALt            Lt         Lt                    ...
Question posée                                  En troupeau SUPER ALt            Lt         Lt                     Lt     ...
HypothèsesLt                 Lt           Lt                        Lt           Lt           Lt     Génisses de plus de 1...
Hypothèses                                   En troupeau SUPER ALt            Lt          Lt                     Lt       ...
Hypothèses                                   En troupeau SUPER ALt            Lt          Lt                     Lt       ...
Matériel MéthodesEtude a posteriori sur données bretonnesSélection des séquences d’intérêt  6 dates d’analyse  Introductio...
Matériel MéthodesDénombrement des veaux “ à naitre” (mâles et femellesnés )      •entre d6 et d6+90 jrs      •entre d6-570...
RésultatsFemelles nées entre d6 et d 6+ 90jrs (“veaux à naître”)                                                          ...
RésultatsFemelles nées entre d6 –570 jrs et d 6 (veaux nés)                                                               ...
DiscussionPas de possibilité de garantir tous les veaux à naîtredans les 90 jours suivant d6Possibilité de garantir ceux à...
DiscussionRésultat secondaire du travail   Possibilité de garantir toutes les femelles âgées de moins de 19 mois à d6   As...
Discussion      Critères épidémiologiques d’excellente qualité               épidémiologiques  0 /5000                    ...
Conclusion : délivrablesOpérationnels•Possibilité et règles d’attribution de l’appellation bovinnon IPI    •aux veaux lait...
Ordre du jour1.   Présentation des nouveaux membres et évolutions2.   Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3.   E...
Outils et démarches pour unemeilleure maitrise de la mortalité  des veaux dans les élevages            allaitants         ...
Contexte : l’inadéquation de l’offre et de la            demande en viande• Le déficit structurel en viande bovine : une q...
Objectifs de l’étude• Analyser la mortalité des veaux   – Les facteurs de variations à l’échelle nationale   – Les relatio...
4 approches complémentaires                                                         2- Etudier la relation entre le taux d...
Analyse descriptive de la mortalité des                veaux Base de Données Nationale de l’Identification        Veaux 0 ...
Mortalité moyenne : 8,36 %mais une forte variabilité inter-races                                   Moyenne               N...
Des chances de survie différentes          selon le sexe100             Survie des veaux en 2006/2007             en fonct...
Une probabilité de survie différente    selon la parité de la mère100             Survie des veaux en 2006/2007           ...
Un effet en lien avec la répartition des                vêlages             Survie des veaux en 2006/2007             en f...
Un travail innovant en cours de                valorisation• 1ère description de la mortalité à cette échelle d’étude et d...
COMITÉ DE SUIVI DU PROJET                                               Association                                       ...
Ordre du jour1.   Présentation des nouveaux membres et évolutions2.   Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3.   E...
Ordre du jour1.   Présentation des nouveaux membres et évolutions2.   Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3.   E...
Développement et évaluation               de stratégies et d’outils   pour optimiser l’usage des anthelminthiquesdans la m...
Programme CAS DAR  Organisme chef de file: INSTITUT DE L’ELEVAGE  Chef de projet: BENDALI Fatah  Partenaires:  Institut de...
Contexte     Pratiques      Pression              Acquisition   d’élevages et   parasitaire             immunité     condi...
Contexte           UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
Contexte           UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
Objectif général:    rationaliser les pratiques de maîtrise des strongles  Populations sensibles                          ...
Objectif « quand traiter ? »            Objectif « qui traiter ? »Pré-troupeau bovin lait        - modèle à améliorer     ...
Action 1Outils d’aide à la décisionpour identifier les périodes à risque d’infestationparasitaire  ovins allaitants:      ...
Action 2Outils pour la mise en œuvrede traitements sélectifs sur les animaux à risque caprins:        diverses stratégies ...
Action 3Evaluation d’outils opérationnelsen conditions de terrain  pour l’objectif « quand traiter ? »:         enquête de...
Action 4Capitalisation des résultats  documents techniques à destination des éleveurs de ruminants et destechniciens  form...
Calendrier Date de début de projet : Septembre 2011 Durée : 36 mois                           UMT Conseil d’orientation / ...
Stratégie de maîtrise des strongyloses gastro-intestinales des                      vaches laitières adultes:Identificatio...
Sujet de thèseDéveloppement et évaluation de stratégies demaîtrise des strongyloses gastro-intestinales desruminants limit...
Objectif général: réduire / rationaliser les traitements                      strongylicides   Populations sensibles      ...
Etude automne 2011: objectif  Explorer, en fin de saison de pâturage, chez les vaches laitières adultes, le lien entre 8  ...
Etude automne 2011: designPériode de prélèvements : du 10/10/11 au 12/12/11Nombre d’individus dans l’échantillon: 733 VL e...
Etude automne 2011: les statsDans la population globale: y a t-il un effet traitement moyen? Quelle est sonamplitude? A qu...
La suite…Le même travail au printemps, si possible dansles mêmes élevagesPour des raisons « immuno »  contexte de l’étude ...
Ordre du jour1.   Présentation des nouveaux membres et évolutions2.   Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3.   E...
Axe 2 – volet 1 (rappel)   Titre : Connaissance physico-chimique des effluents(principalement fumiers) et mise au point de...
Axe 2 – volet 2 (rappel)   Titre : La méthodologie d’échantillonnage des milieuxpoly-contaminés et hétérogènes pour déterm...
Axe 2 – volet 3 (rappel)   Titre : La modélisation prédictive pour la maîtrised’agents infectieux dans des substrats de ty...
Coxiella burnetii  UMR BioEpAR (F. Beaudeau)   • Depuis 2004, travaux sur l’excrétion individuelle, l’évaluation   de la m...
Projet AFFSET – ANSES – Idele - INRA   Définition d’une approche méthodologiqued’investigation des capacités de survie de ...
Mycobacterium avium paratuberculosis  Etude en cours sur l’évaluation du statut infectieux destroupeaux laitiers et allait...
Cryptosporidium (oocystes)   Protozoaire dont le modèle infectieux estdifférent des autres agents pathogènes d’intérêtzoon...
Streptococcus uberis    Bactérie majeure dans la pathologie mammaired’origine environnementale    CASDAR en cours dont tra...
Priorité 1er trimestre 2012 : finaliserune synthèse bibliographique   Objectif : Dégager des priorités (pathogènes et prat...
Quelques exemples d’évolution despratiques de gestion des litières    Nature, quantité, mixité en conduite fumier ou lisie...
Quelques exemples d’évolution despratiques de gestion des litières  Avant stockage : raclage, hydrocurage, séparation deph...
Projets en cours : CASDAR « déjections »   2010 – 2012 « Améliorer la caractérisation des effluentsd’élevage par des métho...
Projets en cours : CASDAR « litières »   2010 – 2012 « Les litières en élevage : identification, testet évaluation des tec...
UMT Sanivol (2009…)   Optimisation de la maîtrise sanitaire dans les élevagesavicoles en lien avec les systèmes de product...
Ordre du jour1.   Présentation des nouveaux membres et évolutions2.   Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3.   E...
La dictyocaulose des bovins  (bronchite vermineuse)             Christophe Chartier              Conseil d’Orientation    ...
La dictyocaulose des bovinsMaladie parasitaire liée au pâturage se caractérisant par     Une fréquence en climat tempéré  ...
La dictyocaulose des bovinsEvolution constatée dans plusieurs pays d’Europe vers uneaugmentation des cas chez les bovins a...
La dictyocaulose des bovinsAugmentation des cas chez les bovins adultes (laitiers) :                        impact économi...
La dictyocaulose des bovinsEude dans 2 foyers de dictyocaulose sévère aux Pays-Bas : 2 mois + 2-3 mois de récupération5 à ...
La dictyocaulose des bovinsOrigine de l’augmentation des cas chez les bovins adultes?   Contact réduit avec le parasite >>...
La dictyocaulose des bovins              Enquête de terrain (2010-2011) :  portage de Dictyocaulus par les bovins adultes ...
La dictyocaulose des bovins              Questions en suspens, sujets possiblesLes outils de diagnostic disponibles       ...
Ordre du jour1.   Présentation des nouveaux membres et évolutions2.   Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3.   E...
Date du prochain CO : Mardi 22 Janvier 2013               UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Diaporama CO UMT MSTB 24 janvier 2012

1,372

Published on

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,372
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
11
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Diaporama CO UMT MSTB 24 janvier 2012

  1. 1. Conseil d’OrientationUMT Maîtrise de la Santé des Troupeaux Bovins Mardi 24 janvier 2011 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  2. 2. Ordre du jour1. Présentation des nouveaux membres et évolutions2. Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3. Exemple de nouvelles productions/résultats4. Tour de table sur les besoins/attentes et évolutionsRepas5. Revue du programme en cours et évolutions engagées6. Questions diverses UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  3. 3. Ordre du jour1. Présentation des nouveaux membres et évolutions2. Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3. Exemple de nouvelles productions/résultats4. Tour de table sur les besoins/attentes et évolutionsRepas5. Revue du programme en cours et évolutions engagées6. Questions diverses UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  4. 4. Ordre du jour1. Présentation des nouveaux membres et évolutions2. Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3. Exemple de nouvelles productions/résultats4. Tour de table sur les besoins/attentes et évolutionsRepas5. Revue du programme en cours et évolutions engagées6. Questions diverses UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  5. 5. Ordre du jour1. Présentation des nouveaux membres et évolutions2. Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3. Exemple de nouvelles productions/résultats Mortellaro (A. Relun) BVD Mortalité des veaux4. Tour de table sur les besoins/attentes et évolutionsRepas5. Revue du programme en cours et évolutions engagées6. Questions diverses UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  6. 6. Thèse “Evaluation de mesures demaîtrise de la dermatite digitée dans les troupeaux bovins laitiers” Anne Relun Conseil d’Orientation Mardi 24 janvier 2011 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  7. 7. Rappel des objectifs Efficaces Identifier et évaluer des mesures capables de durablement Rentables diminuer la prévalence de la DD Respectueuses de l’Homme & de l’Environnement UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  8. 8. Rappel des objectifsQuelles mesures pour contrôler la DD ? Quel impact de la DD?Pratiques d’élevage Mesures médicales Impact de la DD sur la production laitière Etude d’intervention Méthode simple Enquête éleveurs: de notation en SDT Besoins et freins UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  9. 9. PlanEtude d’intervention Protocole Résultats Perspectives UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  10. 10. PlanEtude d’intervention Protocole Exploitations Régimes de traitement Déroulement de l’étude Résultats Perspectives UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  11. 11. Exploitations 52 exploitations VL DD > 2 ans Salle de traite 4 677 vaches suivies[Bruggink 2011] % DDmed / expl: 9% (pieds arrières) [0-37%] UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  12. 12. Régimes de traitement Oxytétracycline en pulvérisation (Oxytetrin P ®) appliquée par les éleveurs sur détection des lésions A B C D Pédiluve (5%) Pédiluve (5%) PulvérisationContrôle (50%) Pas detraitement 4 traites consécutives 4 traites consécutives 2 traites espacées de 4 jours collectif Toutes les 4 sem. Toutes les 2 sem. Toutes les 2 sem. 17 expl. 11 expl. 11 expl. 13 farms Produit: cuivre et zinc chélatés (Hoof-Fit Pédiluve & Pulvé®) Tous les traitements appliqués sur des pieds nettoyés (jet d’eau) UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  13. 13. Déroulement de l’étudeVisites en exploitation Note DD Note de propreté Pratiques 14 d’élevage investigateurs Pâture Parage + Contrôles Achats de VL ... Laitiers [Cook, 2006 ;Schreiner et Ruegg, 2002 ] mensuels Traitements individuels Traitements collectifs Visite pré-étude 28 j V1 V2 V3 V4 V5 V6 V7Nov/09 Dec/09 Jan/10 Fev/10 Mar/10 Avr/10 Mai/10 Jun/10 Jul/10 Aug/10 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  14. 14. PlanEtude d’intervention Protocole Résultats Efficacité des différents régimes de traitement Facteurs de risque identifiés Impact de la DD sur la PL Perspectives UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  15. 15. Efficacité préventive des traitements 7% ↗ 1,7 [1,0 – 3,0] Pédiluve 2j/ 4 sem% cumulé de nouvelles lésions de DD (pieds arrières) 6% Au moins toutes 5% les 2 sem. Contrôle 4% Pédiluve 2j/2 sem 3% ↘ 1,3 [0,8 – 2,4] 2% Pulvé. 2j/2 sem ↘ 1,6 [0,9 – 2,9] 1% 0% 0 4 8 12 16 20 Temps depuis la 1ère observation d’une lésion non active de DD [M0-M4] (semaines) UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  16. 16. Efficacité curative des traitements 100% ↗1,4 [1,0 – 1,9] Pulvé 2j/2 sem Pédiluve 2j/2 sem% cumulé de lésions de DD guéries (pieds arrières) 90% ↗1,3 [0,9 – 1.8] 80% Contrôle Pédiluve 2j/ 4 sem. 70% ↔1,0 [0,7 – 1,4] 60% 50% 40% 30% Au moins toutes 20% les 2 semaines 10% 0% 0 4 8 12 16 20 Temps depuis la 1ère observation d’une lésion active de DD [M1-M2] (semaines) UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  17. 17. Pratiques d’élevage à risque Risques de Chances de nouvelles lésions guérisonMauvaise hygiène despieds ↗ 2.4 ↘ 1.4(> 50% notés ≥ 3; Ref <25%)Prévalence initiale deDD élevée ↗ 2.1 NS(< 10% pieds arrières notés M1 ou M2)Absence de parage ↗ 1.8 NSAbsence de traitementsindividuels _ ↘ 1.4 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  18. 18. Caractéristiques des VL à risque Risques de Chances de nouvelles lésions guérisonRace : Prim’Holstein /Normandes ↗ 1,9 NSProduction laitière :hautes productrices ↗ 1,3 NSVaches avec lésionactive sur pied ↗ 1.7 NScontrolatéral M4 (cicatriciel) M2 (>2 cm)+ stade lésionnel /MO (sain) ↗ 2.7 /M1 (< 2 cm) ↘ 1.3 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  19. 19. Impact DD sur la PL (dans les 30 j suivant la détection) Sous protocole de contrôle Autres lésionsPas d’accès aux pâtures Primipares Multipares podales Accès aux pâtures ↘ 0,6 kg/j ↘ 0,8 kg/d NS NS [0,2-1,1] [0,3-1,2] 34 32 30 No DD ↘ 2 kg/j Mean milk yield (kg/d) kg/d) 28 DD 26 24 22 20 ↘ 1,5 kg/j No Yes No Yes Access to pasture Access to pasture Primiparous Multiparous [Amory et al., 2008] [Green et al. ,2010] UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  20. 20. PlanEtude d’intervention Protocole Résultats Perspectives UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  21. 21. Perspectives Des données pour améliorer protocoles de contrôle de la DD Des questions en suspens … Importance de la propreté des Quelles pratiques d’élevage pourpieds (incidence & guérison) + améliorer cette propreté ?parage Efficacité des traitements Quid de fréquences plus élevées?collectifs sans formol ni Quid des autres désinfectants ?CuSO4, uniquement si appliqués Quid du nettoyage des pieds enau moins 2 jours toutes les 2 robot ?semaines sur pieds préalablementnettoyés Sensibilité individuelle (effet Quels déterminants de larace + autre) sensibilité (immunité – conformation ?) -> sélection génétique ? UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  22. 22. RemerciementsBretagne et Pays de la Loire UMR BioEpAR BESTH teamExperimental farms of Derval & Les Trinottières Et tous les éleveurs … UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  23. 23. Ordre du jour1. Présentation des nouveaux membres et évolutions2. Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3. Exemple de nouvelles productions/résultats Mortellaro BVD (A. Joly) Mortalité des veaux4. Tour de table sur les besoins/attentes et évolutionsRepas5. Revue du programme en cours et évolutions engagées6. Questions diverses UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  24. 24. Axe 3 Maitrise des maladies infectieusesBVD Critères épidémiologiques pour garantir les veaux laitiers dès la naissance A. Joly, C. Fourichon, F. Beaudeau Conseil d’Orientation Mardi 24 janvier 2012 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  25. 25. Contexte Plan de maitrise collective de la BVD Nécessité de gérer les mouvements d’animaux Gestion du risque lié à l’introduction de IPI Bretagne >50% bovins bénéficient de l’appellation non IPIVeaux de 8 jours laitiers : lacune dans le dispositif car méthodes individuelles coûteuses UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  26. 26. ObjectifsDéterminer les profils des troupeaux laitierset les conditions dans lesquelles l’appellationpourrait être attribuée aux jeunes veaux pardes critères épidémiologiquesVérifier/Valider/Tester La faisabilité La qualité de l’informationEtendre à grande échelleProposer le critère à l’ACERSA pour uneversion 2 du cahier des charges UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  27. 27. HypothèsesProbabilité qu’un veau qualifié soit en fait IPI<1/5000 (risque accepté)Deux périodes de naissance / information : Veaux à naître issus de gestations dont la période à risque est dans la période de suivi du troupeau Veaux nés pendant la période de suivi du troupeauRisque d’erreur moins élevé si le risque lié auxintroductions dans le troupeau est géréRisque d’erreur moins élevé si le résultatsérologique est <<< seuil de détection UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  28. 28. Etat des lieux et connaissances Statut BVD des ateliers :organisation du suivi des ateliers laitiersLt Lt Lt Lt Lt Lt Lt négatif (<35%inh): 5 à 7 mois < 10 % de vaches séropositives Super A si les 5 derniers résultats sont < 35% 28 à 32 mois (premier < 60%)D1 (m0) D2 D3 D6-570 jrs D4 D5 D6 D6 + 90 jours UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  29. 29. Etat des connaissancesLt Lt Lt Lt Lt Lt Lt + Intro IPI Délai maxD1 (m0) D2 D3 D6-570 jrs D4 D5 D6 D6 + 90 jours UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  30. 30. Etat des connaissances En troupeau SUPER ALt Lt Lt Lt Lt Lt Génisses de plus de 19 MOIS Garanties non IPID1 (m0) D2 D3 D6-570 jrs D4 D5 D6 D6 + 90 jours UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  31. 31. Question posée En troupeau SUPER ALt Lt Lt Lt Lt Lt Génisses de plus de 19 MOIS Garanties non IPI Génisses de 0 à 19 mois Non IPI ??? Veaux à naître Non IPI ??? Veaux nés de vaches dans la fenêtre d’immunotolérance au moment de la mesureD1 (m0) D2 D3 D6-570 jrs D4 D5 D6 D6 + 90 jours UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  32. 32. HypothèsesLt Lt Lt Lt Lt Lt Génisses de plus de 19 MOIS Garanties non IPI Génisses de 0 à 19 mois Veaux à naître 5 à 8 mois Intro virus IPI Naissances à risque d’être IPI Lt+/- Lt+/- Lt +D1 (m0) D2 D3 D6-570 jrs D4 D5 D6 D6 + 90 jours UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  33. 33. Hypothèses En troupeau SUPER ALt Lt Lt Lt Lt Lt Génisses de plus de 19 MOIS Garanties non IPI Génisses de 0 à 19 mois Veaux à naître Pas d’introduction à risque Lt - Lt - D6 –27 moisD1 (m0) D2 D3 D6-570 jrs D4 D5 D6 D6 + 90 jours UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  34. 34. Hypothèses En troupeau SUPER ALt Lt Lt Lt Lt Lt Génisses de plus de 19 MOIS Garanties non IPI Génisses non IPI Veaux non IPI Pas d’introduction à risque Lt - Lt - D6 –27 moisD1 (m0) D2 D3 D6-570 jrs D4 D5 D6 D6 + 90 jours UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  35. 35. Matériel MéthodesEtude a posteriori sur données bretonnesSélection des séquences d’intérêt 6 dates d’analyse Introductions pendant la période de suivi (27 mois) Non Oui, garanties Oui, au moins 1 non garantieVariables d’intérêt Présence ou non d’atelier allaitant Taille du troupeau UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  36. 36. Matériel MéthodesDénombrement des veaux “ à naitre” (mâles et femellesnés ) •entre d6 et d6+90 jrs •entre d6-570 jrs et d6Identification et dénombrement des IPI nés et détectésdans ces différentes tranches d’âge (n = a)Identification et dénombrement des animaux garantisnon IPI par un (plusieurs) critère(s) ACERSA (n =y)Calcul du taux d’anomalies (animaux garantis à tortparmi les animaux contrôlés) : t% = a /(a + y)Démarche identique pour veaux nés entre d6- 570 jourset d6, décomposés en plusieurs sous populations UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  37. 37. RésultatsFemelles nées entre d6 et d 6+ 90jrs (“veaux à naître”) Taux danomalies Numéro total pour Modalité Contrainte intro Contrainte inhibition IPI total Garantis total 5000 1 NON NON 52 133777 1,9428 2a OUI (0 intro ou gar) NON 22 86828 1,2666 2b OUI (>=1intro NG) NON 30 46949 3,1929 3a NON OUI (<15 en d5 et d6) 20 87217 1,1463 3b NON OUI (>15 en d5 ou d6) 32 46560 3,4341 4a OUI (0 intro ou gar) OUI (<15 en d5 et d6) 5 59107 0,4229 4b OUI (>=1intro NG) OUI (<15 en d5 et d6) 15 28110 2,6667 4c OUI (0 intro ou gar) OUI (>15 en d5 ou d6) 17 27721 3,0644 4d OUI (>=1intro NG) OUI (>15 en d5 ou d6) 15 18839 3,9779 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  38. 38. RésultatsFemelles nées entre d6 –570 jrs et d 6 (veaux nés) TauxNuméro danomaliesModalité Contrainte intro Contrainte inhibition IPI total Garantis total total pour 5000 1 NON NON 88 982704 0,4477 2a OUI (0 intro ou gar) NON 40 645193 0,3100 2b OUI (>=1intro NG) NON 48 337511 0,7110 3a NON OUI (<15 en d5 et d6) 36 651517 0,2763 3b NON OUI (>15 en d5 ou d6) 52 331187 0,7849 4a OUI (0 intro ou gar) OUI (<15 en d5 et d6) 14 444459 0,1575 4b OUI (>=1intro NG) OUI (<15 en d5 et d6) 22 207058 0,5312 4c OUI (0 intro ou gar) OUI (>15 en d5 ou d6) 26 200734 0,6475 4d OUI (>=1intro NG) OUI (>15 en d5 ou d6) 26 130453 0,9963 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  39. 39. DiscussionPas de possibilité de garantir tous les veaux à naîtredans les 90 jours suivant d6Possibilité de garantir ceux à naître dans les troupeaux •à % d’inhibition “bas” à d5 et d6 •Sans introduction ou avec introductions maîtrisées pendant 27 moisPas d’effet taille de troupeau, ni d’effet allaitant, nid’effet du % inhibition à d1Quantification du risque 0,42 pour 5000 [0,14 –0,7] UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  40. 40. DiscussionRésultat secondaire du travail Possibilité de garantir toutes les femelles âgées de moins de 19 mois à d6 Assortir de critères additionnels si un niveau de garantie supérieur est requis A moduler selon l’âge Par exemple, risque de 0,72 pour les moins de 6 mois contre 0,14 pour les 6/19 mois dans les troupeaux à introductions maitrisées UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  41. 41. Discussion Critères épidémiologiques d’excellente qualité épidémiologiques 0 /5000 1 /5000 5 /5000 Nombre de IPI pour 5000 animaux garantisVaches A Séro + Veaux de 8 jours des PCR neg Génisses troupeaux super A Super A > Viro « sans contraintes » 19 mois neg Gén Super A Veaux 8 0 –19 mois jours AAA Seuil ACERSA UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  42. 42. Conclusion : délivrablesOpérationnels•Possibilité et règles d’attribution de l’appellation bovinnon IPI •aux veaux laitiers à naître (conditions) •aux femelles de moins de 19 mois •à moindre coût•Choix pour les gestionnaires de la santé de décider d’unniveau de risque•Palette pour délivrer l’appellation “bovin non IPI”désormais complète (CO UMT 01/2011)Scientifiques•Publication prévue dans revue internationale à comité delecture•Bases pour paramétrer les modèles de transmissionProposition du (des) critère(s) à l’ACERSA UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  43. 43. Ordre du jour1. Présentation des nouveaux membres et évolutions2. Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3. Exemple de nouvelles productions/résultats Mortellaro BVD Mortalité des veaux (B. Mounaix)4. Tour de table sur les besoins/attentes et évolutionsRepas5. Revue du programme en cours et évolutions engagées6. Questions diverses UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  44. 44. Outils et démarches pour unemeilleure maitrise de la mortalité des veaux dans les élevages allaitants 44
  45. 45. Contexte : l’inadéquation de l’offre et de la demande en viande• Le déficit structurel en viande bovine : une question posée à l’échelle nationale• Un axe de progrès possible : augmentation de la productivité numérique• Action possible : réduire la mortalité des veaux dans les élevages allaitants, mais : – Méconnaissance de la mortalité au niveau national – De fortes différence de morbidité et de mortalité entre élevages – Pas de démarches/outils d’intervention conseil à l’échelle nationale 45 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  46. 46. Objectifs de l’étude• Analyser la mortalité des veaux – Les facteurs de variations à l’échelle nationale – Les relations entre morbidité et mortalité – Les facteurs de risque et les leviers de maitrise• Identifier les cibles de progrès pour la productivité numérique• Développer des méthodes d’appui aux éleveurs 46 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  47. 47. 4 approches complémentaires 2- Etudier la relation entre le taux de1- Quantifier les mortalités et leurs morbidité et le taux de mortalité, etfacteurs de variation leurs causes. La diminution de la mortalité des veaux allaitants pour réduire le déficit structurel en viande 3- Proposer des actions prioritaires pour 4- Formaliser des démarches obtenir le gain numérique le plus d’intervention en élevage. important. 47 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  48. 48. Analyse descriptive de la mortalité des veaux Base de Données Nationale de l’Identification Veaux 0 -6 mois des 8 races allaitantes les plus représentées Étude par campagne de vêlage : 1er août au 31 juillet Typage des troupeaux allaitants : Type de production (Perrot, 2005) Répartition des vêlages (Belvèze, 2009) Analyse de la survie des veaux (proc LIFETST SAS) 33 982 exploitations, 8 248 152 veaux 48 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  49. 49. Mortalité moyenne : 8,36 %mais une forte variabilité inter-races Moyenne Nb de veaux morts Gasconne 5,11 1 803 Aubrac 5,43 11 777 Salers 5,74 11 142 Limousine 6,53 165 144 Blonde d’Aquitaine 9,12 82 568 Charolaise 9,78 420 669 Parthenaise 13,68 11 118 Rouge des près 15,16 11 305 49 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  50. 50. Des chances de survie différentes selon le sexe100 Survie des veaux en 2006/2007 en fonction du sexeSurvie 95 Femelles 7,04% Mâles 90 9,54% 1 Durée (semaines) 25 50 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  51. 51. Une probabilité de survie différente selon la parité de la mère100 Survie des veaux en 2006/2007 en fonction du rang de vêlage95 Rang > 2Survie Rang 2 90 Rang 1 85 1 Durée (semaines) 25 51 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  52. 52. Un effet en lien avec la répartition des vêlages Survie des veaux en 2006/2007 en fonction du type de répartition des vêlagesSurvie 95 Vêlages groupés Vêlages étalés 90 1 25 Durée (semaines) 52 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  53. 53. Un travail innovant en cours de valorisation• 1ère description de la mortalité à cette échelle d’étude et dans cette filière• Meilleure compréhension de la mortalité et de ses variations• Valorisation des données de la BDNI• Valorisation scientifique et technique – Article 3R 2011 – Articles revues techniques spécialisées : Réussir Bovin Viande, Le Point Vétérinaire – Article en cours d’écriture pour journal scientifique 53 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  54. 54. COMITÉ DE SUIVI DU PROJET Association Réseau CRISTAL 54 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  55. 55. Ordre du jour1. Présentation des nouveaux membres et évolutions2. Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3. Exemple de nouvelles productions/résultats4. Tour de table sur les besoins/attentes et évolutionsRepas5. Revue du programme en cours et évolutions engagées6. Questions diverses UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  56. 56. Ordre du jour1. Présentation des nouveaux membres et évolutions2. Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3. Exemple de nouvelles productions/résultats4. Tour de table sur les besoins/attentes et évolutionsRepas5. Revue du programme en cours et évolutions engagées CASDAR Parasito (R. Vermesse, N. Ravinet)6. Questions diverses UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  57. 57. Développement et évaluation de stratégies et d’outils pour optimiser l’usage des anthelminthiquesdans la maitrise des strongyloses gastro-intestinales en élevage de ruminants Conseil d’Orientation Mardi 24 janvier 2011 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  58. 58. Programme CAS DAR Organisme chef de file: INSTITUT DE L’ELEVAGE Chef de projet: BENDALI Fatah Partenaires: Institut de l’Elevage (IE), Oniris Nantes, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse (ENVT), GDS Bretagne, GTV de Bretagne et Pays de Loire, Chambre Régionale d’Agriculture de Bretagne, PEP Caprin Rhône- Alpes, EPLEA – FPA Montmorillon (86), Les Vaseix (87), Charolles (71), EPLEFPA Olivier de Serres Aubenas (07), Centre ovin d’Ordiarp (64), CIIRPO, GDS Pays de la Loire, Chambres d’Agriculture (de l’Ariège et du Tarn et Garonne), SNGTV UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  59. 59. Contexte Pratiques Pression Acquisition d’élevages et parasitaire immunité conditions climatiques UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  60. 60. Contexte UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  61. 61. Contexte UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  62. 62. Objectif général: rationaliser les pratiques de maîtrise des strongles Populations sensibles Populations immuniséesgénisses Caprins (tout âge) Bovins adultes Optimiser les ttt collectifs Limiter les ttt aux seuls individus QUAND TRAITER ? souffrant du parasitisme Quand le risque parasitaire QUI TRAITER ? apparaît-il? Indicateurs permettant d’identifier Modèle les VL souffrant du parasitisme? « Parasit’info »À améliorer chez À développer Pertinence à évaluer pour la mise les génisses chez les caprins en place de stratégie de ttt sélectif UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  63. 63. Objectif « quand traiter ? » Objectif « qui traiter ? »Pré-troupeau bovin lait - modèle à améliorer - évaluation opérationnelle de stratégies de traitementPré-troupeau bovin allaitant idemTroupeau bovin lait - acquisition de données spécifiquesTroupeau bovin allaitant idemTroupeau caprin - Conception et évaluation d’un - évaluation opérationnelle de système expert stratégies de traitementTroupeau ovin allaitant - outils d’évaluation des périodes à risqueTroupeau ovin lait - outils d’évaluation des périodes à risque UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  64. 64. Action 1Outils d’aide à la décisionpour identifier les périodes à risque d’infestationparasitaire ovins allaitants: stratégie d’échantillonnage, d’analyse et d’interprétation des coproscopies et des indicateurs cliniques caprins: conception et évaluation système expert bovins: paramétrage et amélioration du modèle P’Info Développement d’un système expert paramétrable P’Calc UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  65. 65. Action 2Outils pour la mise en œuvrede traitements sélectifs sur les animaux à risque caprins: diverses stratégies de choix des animaux à traiter testées etmesure d’indicateurs de l’impact parasitaire bovins: caractérisation de la distribution d’indicateurs parasitaires et d’indicateurs de l’impact parasitaire ovins approche similaire dans quelques troupeaux ovins laitiers en ferme expérimentale UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  66. 66. Action 3Evaluation d’outils opérationnelsen conditions de terrain pour l’objectif « quand traiter ? »: enquête de terrain visant à évaluer l’impact de l’utilisation du système-expert Parasit’info pour l’objectif, « qui traiter ? »: enquêtes visant à évaluer la faisabilité et l’acceptabilité des traitements sélectifs dans des exploitations caprines et bovines UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  67. 67. Action 4Capitalisation des résultats documents techniques à destination des éleveurs de ruminants et destechniciens formations, auprès des acteurs de développement et des vétérinaires données acquises et concepts développés seront aussi intégrés dansles formations initiales des établissements d’enseignement partenairesdu projet publications scientifiques et techniques ainsi que de communicationsen congrès, colloques, journées techniques UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  68. 68. Calendrier Date de début de projet : Septembre 2011 Durée : 36 mois UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  69. 69. Stratégie de maîtrise des strongyloses gastro-intestinales des vaches laitières adultes:Identification d’indicateur(s) zootechnique(s) et/ou parasitaire(s) pertinent(s) pour la mise en place de traitements ciblés individuels. Etude dans 15 troupeaux bovins laitiers de l’ouest de la France Automne 2011 Nadine Ravinet Conseil d’Orientation Mardi 24 janvier 2011 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  70. 70. Sujet de thèseDéveloppement et évaluation de stratégies demaîtrise des strongyloses gastro-intestinales desruminants limitant le recours auxanthelminthiques Direction: Alain Chauvin & Nathalie Bareille Date de début de thèse: 2 mai 2011 Financement: CIFRE - Institut de l’Elevage UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  71. 71. Objectif général: réduire / rationaliser les traitements strongylicides Populations sensibles Populations immuniséesgénisses Caprins (tout âge) Bovins adultesLimiter le nombre de ttt collectifs Limiter les ttt aux seuls individus souffrant du parasitisme QUAND TRAITER ? QUI TRAITER ? Quand le risque parasitaire Action 2 apparaît-il? Indicateurs permettant d’identifier les vaches souffrant du Modèle parasitisme? Parasit’info Pertinence à évaluer pour la mise en place de stratégie de ttt sélectifÀ améliorer chez À développer les génisses chez les caprins UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  72. 72. Etude automne 2011: objectif Explorer, en fin de saison de pâturage, chez les vaches laitières adultes, le lien entre 8 indicateurs et la baisse de PL consécutive à l’infestation par les SGI Les indicateurs 3 indicateurs parasitaires Copro Taux pepsinogène sérique La baisse de PL DO Ac anti Ostertagia Mesurée par Réponse en Lait Post- 4 indicateurs zootechniques Traitement (RLPT) en PLJ N° de lactation Stade de lactation Si après traitement, la PL Niveau de production augmente, c’est que la VL produisait NEC moins que ce qu’elle pouvait, à cause 1 indicateur « œil de l’éleveur » des SGI : elle « souffrait »… Identifier l’indicateur ou la combinaison d’indicateur(s) zootechnique(s) et /ouparasitaire(s) le (la) plus pertinent(e) pour la mise en place de traitement ciblé individuel sur les vaches subissant des ↘ de PL à cause des SGI. UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  73. 73. Etude automne 2011: designPériode de prélèvements : du 10/10/11 au 12/12/11Nombre d’individus dans l’échantillon: 733 VL en lactation, dans 15 troupeaux Analyses sanguines: dosage de Visites + copro pepsinogène et ELISA Ostertagia août septembre octobre novembre décembre janvier février mars Recrutement 15 j pré-ttt 100 j post-ttt Préparation du des élevages Suivi PLJ Suivi PLJ protocole de VISITE le 15/11 printemps •PSLa veille-Récupérer le listing des VL en •Prélèvement fèceslactation dans le troupeau •NEC-Appariement •Notation éleveur-Préparation lots traité / témoin •Ttt per os de 50% des VL •Prélèvement d’herbe •Prélèvement de lait de tank •Questionnaire éleveur UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  74. 74. Etude automne 2011: les statsDans la population globale: y a t-il un effet traitement moyen? Quelle est sonamplitude? A quel moment apparaît-il?Dans chaque élevage: y a t-il un effet traitement moyen? Quelle est sonamplitude? A quel moment apparaît-il?Dans chaque élevage: y a t-il une relation entre l’effet traitement moyen etles indicateurs élevages: moyenne des indicateurs parasitaires individuels,DO lait de tank, comptage larvaire dans l’herbe, modalités de pâturage desgénisses (TCE)Quelles sont les vaches qui contribuent à cet effet traitement moyen???Ont-elles un profil zootechnique et/ou parasitaire commun?Quels sont les indicateurs intervenant dans ce profil et permettant de lesdétecter = indicateurs pertinents pour la mise en place d’un traitement ciblésur les VL qui ont une RLPT positive! UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  75. 75. La suite…Le même travail au printemps, si possible dansles mêmes élevagesPour des raisons « immuno » contexte de l’étude d’automne = contexte de fin de contact prolongé avec les parasites contexte de l’étude de printemps = contexte de mise à l’herbe après un hiver en stabulation = contexte de remise en contact avec les parasites après l’hiverPour des raisons « stat » On souhaite avoir plus de puissance, et notamment à l’échelle élevage UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  76. 76. Ordre du jour1. Présentation des nouveaux membres et évolutions2. Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3. Exemple de nouvelles productions/résultats4. Tour de table sur les besoins/attentes et évolutionsRepas5. Revue du programme en cours et évolutions engagées Axe 2 (JL Ménard)6. Questions diverses UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  77. 77. Axe 2 – volet 1 (rappel) Titre : Connaissance physico-chimique des effluents(principalement fumiers) et mise au point de modèles Démarche : • Etat des lieux bibliographique (pathogènes inclus), • Etude terrain sur les propriétés physicochimiques des fumiers-lisiers, • Mise au point de modèle de type « mini-tas de fumier », Avancement : état des lieux bibliographique à finaliser UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  78. 78. Axe 2 – volet 2 (rappel) Titre : La méthodologie d’échantillonnage des milieuxpoly-contaminés et hétérogènes pour déterminer lesniveaux de contamination Démarche : • Etat des lieux bibliographique (pathogènes inclus) et recherche d’équipes françaises ou étrangères travaillant sur le sujet pour aboutir à des échanges permettant de définir de tester des méthodologies d’échantillonnage, • Enquête avec prélèvements microbiologiques pour validation. Avancement : (i) état des lieux bibliographique àfinaliser UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  79. 79. Axe 2 – volet 3 (rappel) Titre : La modélisation prédictive pour la maîtrised’agents infectieux dans des substrats de type lisier oufumier Démarche : • validation d‘un modèle pour estimer lévolution des paramètres physico-chimiques des formes de stockage utilisées dans l’exploitation. • couplage à une approche de type microbiologie prédictive, sur le niveau de risque en fonction des traitements dassainissement et/ou des types de matrice. • intégrer le modèle obtenu comme module dune modélisation de la diffusion du pathogène sur lexploitation Avancement : à définir selon les résultats des volets 1 et 2 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  80. 80. Coxiella burnetii UMR BioEpAR (F. Beaudeau) • Depuis 2004, travaux sur l’excrétion individuelle, l’évaluation de la maîtrise en conditions d’élevage, la mise au point d’un modèle de propagation intra-troupeau avec un volet environnement à affiner • Pistes de travail : modalités de transmission intra et inter troupeaux et le rôle potentiel de l’air en lien avec les effluents contaminés Projet AFFSET...(R. de Cremoux) … Etude sur la contamination de l’air (capteur CIP10M)et des surfaces (par frottis avec chiffonnettes) dans destroupeaux ovins infectés (E. Jourdain, INRA Theix ; R. deCremoux) UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  81. 81. Projet AFFSET – ANSES – Idele - INRA Définition d’une approche méthodologiqued’investigation des capacités de survie de Coxiella burnetiidans l’environnement Résultats à approfondir : • Observations sur la variabilité de la température dans des tas de fumiers caprins (brut, déchiqueté, déchiqueté composté) • Modèle de tas de fumier de 1,5 m3, étanche en conditions contrôlées, introduction de sachets à contamination connue, utilisable à l’INRA de Nouzilly (PFIE) Problèmes rencontrés : production de spores et de sachets àpartir d’une souche de référence, méthode RT-PCR pas au point UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  82. 82. Mycobacterium avium paratuberculosis Etude en cours sur l’évaluation du statut infectieux destroupeaux laitiers et allaitants sur la base de prélèvementsde bouses poolés et de mélange pris au niveau de l’aired’exercice et en salle de traite (A. Joly) : thèse véto2011, test prometteur, poursuite des tests dans les mêmesélevages, Bretagne - Normandie Nombreux travaux mais • voie aérienne récemment démontrée (Eisenberg et al., 2011) : part voie aérosols / voie alimentaire ? À intégrer dans les travaux • dans la modélisation, volet environnemental à approfondir UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  83. 83. Cryptosporidium (oocystes) Protozoaire dont le modèle infectieux estdifférent des autres agents pathogènes d’intérêtzoonotique et passe par la contamination de l’eaude boisson, via les déjections Interlocuteur : C. Chartier Méthode d’analyse en 4 étapes dont 3 étapesréalisables en routine dans des labos ciblés Possibilité de travail avec l’ANSES de Niort UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  84. 84. Streptococcus uberis Bactérie majeure dans la pathologie mammaired’origine environnementale CASDAR en cours dont travaux sur les méthodesd’analyses Modèle de contamination par contact avec leslitières contaminées en surface UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  85. 85. Priorité 1er trimestre 2012 : finaliserune synthèse bibliographique Objectif : Dégager des priorités (pathogènes et pratiquesd’intérêt) pour déposer un 1er projet en 2012 et contribuerà la définition d’un nouveau programme pour l’UMT Contenu de cette synthèse : • Caractéristiques physico-chimiques des fumiers, lisiers, … • Description des pratiques en élevage et de leurs évolutions en lien avec les aires de vie et les effluents. ⇒analyse des conséquences sur la composition des déjections et les risques sanitaires Valorisation des travaux en cours (CASDAR « déjections »,CASDAR « litières »), les émissions gazeuses (GES,ammoniac), qualité de l’air (UMT Sanivol : ITAVI , )… UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  86. 86. Quelques exemples d’évolution despratiques de gestion des litières Nature, quantité, mixité en conduite fumier ou lisier :pailles, sciures, copeaux, fraction solide dulisier, compost, digestats issus de laméthanisation, sable… Gestion des litières ex. : malaxage et compostage sousles animaux : travaux récents US, Pays-Bas, Israël… Les additifs chimiques et/ou microbiens… UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  87. 87. Quelques exemples d’évolution despratiques de gestion des litières Avant stockage : raclage, hydrocurage, séparation dephase mécanique ou gravitaire, méthanisation…, Stockage de fumier au champ, en fumière, compostage,couverture… et évolution réglementaire Stockage du lisier : dilution selon la nature et lacouverture des différents types de fosses… Traitement des effluents « peu chargés » conjointementou non avec des effluents domestiques (élevage, maison,autres activités des éleveurs…) Epandage des lisiers : épandabilité des produits etutilisation de techniques recommandées (pendillards,enfouisseurs, mécanisation
  88. 88. Projets en cours : CASDAR « déjections » 2010 – 2012 « Améliorer la caractérisation des effluentsd’élevage par des méthodes et des modèles innovants pourune meilleure prise en compte agronomique »ACTA, LDAR, INRA, CIRAD, Cemagref, Idele, IFIP, ITAVI, ARVALIS, CA (Bretagne, Vendée…)… Actions : • Critères pertinents de caractérisation des déjections en lien avec les facteurs d’élevage • Modélisation de leur composition (MS, N, P, K, Cu, Zn), de leur épandabilité, prédiction par méthode SPIR • Acquisition de références sur de nouveaux produits : produits de la séparation de phase du lisier bovin • Evolution des outils opérationnels de gestion agronomique
  89. 89. Projets en cours : CASDAR « litières » 2010 – 2012 « Les litières en élevage : identification, testet évaluation des techniques ou des pratiques consistant àmieux gérer les litières avec moins de matériaux » ITAVI, IFIP, INRA (P. Robin…), Cemagref (A.M. Porcher…),CRAB, CRAPL, fournisseurs… • Etat des connaissances sur les pratiques économes en litière, • Etude des écosystèmes microbiens de la litière avec ou sans ensemencement : suivi en bâtiment et au stockage, 3 modalités (témoin / additif à base de bactéries lactiques / « communauté bactérienne pré-adaptée »), volet sanitaire (indicateurs de traitement, pathogènes : salmonelles, œufs helminthes viables), volet émissions gazeuses (GES, ammoniac) • Mesure de l’impact de quelques pratiques (travail, conception, coûts, économie de matériaux, ambiance, émissions gazeuses…) Comité de pilotage : 10/02/2012 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  90. 90. UMT Sanivol (2009…) Optimisation de la maîtrise sanitaire dans les élevagesavicoles en lien avec les systèmes de production : impactdes systèmes d’élevage (matériel, ambiance, pratiques…)sur l’environnement avicole global La démarche intègre trois aspects : • volet 1 : santé du consommateur - qualité sanitaire des produits • volet 2 : santé de l’éleveur • volet 3 : santé de l’animal ITAVI (Julie Puterflam), Unité épidémiologie et bien-êtreen aviculture et cuniculture (EBEAC) du Laboratoiredétudes et de recherches avicoles, porcines et piscicoles(LERAPP) de l’ANSES de Ploufragan (Virginie Michel) UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2012
  91. 91. Ordre du jour1. Présentation des nouveaux membres et évolutions2. Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3. Exemple de nouvelles productions/résultats4. Tour de table sur les besoins/attentes et évolutionsRepas5. Revue du programme en cours et évolutions engagées Dictyocaulose (C. Chartier)6. Questions diverses UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  92. 92. La dictyocaulose des bovins (bronchite vermineuse) Christophe Chartier Conseil d’Orientation Mardi 24 janvier 2011 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  93. 93. La dictyocaulose des bovinsMaladie parasitaire liée au pâturage se caractérisant par Une fréquence en climat tempéré Une épidémiologie peu ou pas « prédictible » liée à la phase chez l’hôte (potentiel reproductif) et à la phase libre (sensibilité au froid et à la dessiccation) : notion de « fenêtre d’opportunité » Immunité d’installation rapide, dose dépendante et peu persistante (3-6m) en l’absence de contact parasitaire Traitement anthelminthique efficace, résistance non documentée UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  94. 94. La dictyocaulose des bovinsEvolution constatée dans plusieurs pays d’Europe vers uneaugmentation des cas chez les bovins adultes (laitiers) : Pays dunord de l’Europe, France (Camuset, 2007) Toux au pâturage (réinfestation, primoinfestation) Autres affections (BPIE dont RSV ; ehrlichiose ; emphysème des regains) Diagnostic individuel, de troupeau : Coproscopie : sensibilité, formes allergiques Sérologie : Ag (vers adultes), validation expérimentale, sang, lait UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  95. 95. La dictyocaulose des bovinsAugmentation des cas chez les bovins adultes (laitiers) : impact économique? Coûts de traitement Mortalité (rare) Pertes de production : lait Pas de données économiques en France Exemple aux Pays-Bas : étude de cas UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  96. 96. La dictyocaulose des bovinsEude dans 2 foyers de dictyocaulose sévère aux Pays-Bas : 2 mois + 2-3 mois de récupération5 à 7 mortalités ; chute de production laitière de 15 à 20 %Baisse de fertilité en comparant la situation à celle avant le foyer Troupeau 1 Troupeau 2 Nb de vaches 110 95 Pertes Production laitière (0.12 €/kg) 9036 5760 Mortalité -réforme(1155 €/vache) 5775 8085 Dépenses Inséminations supplémentaires (22.5€) 1732 396 Analyses laboratoires 150 1100 Anthelminthiques (6€/traitement) 780 528 Coûts totaux (€) 17473 15869 Coût par vache (€) 159 167 (Holzhauer et al., 2011) UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  97. 97. La dictyocaulose des bovinsOrigine de l’augmentation des cas chez les bovins adultes? Contact réduit avec le parasite >>>immunité défaillante (mode d’élevage des génisses) Vermifugation excessive Mélange d’animaux à statut immunitaire différent Animaux porteurs introduits dans troupeau naïf Animaux naïfs introduits dans troupeau infesté Au sein du même troupeau? Recyclage +++ UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  98. 98. La dictyocaulose des bovins Enquête de terrain (2010-2011) : portage de Dictyocaulus par les bovins adultes à l’abattoirvaches laitières, abattoir Cholet80 poumons examinés entre avril et septembre11 animaux positifs : 13,8 % [6.2-21.2]Charge parasitaire : 1 à 14 vers (juvéniles, adultes)Premières données pour la FranceChiffres plus élevés que données de littérature (copro, séro) UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  99. 99. La dictyocaulose des bovins Questions en suspens, sujets possiblesLes outils de diagnostic disponibles 1. pour quoi faire : diagnostic de dictyocaulose clinique, diagnostic d’exposition(circulation parasitaire) : précocité d’alerte 2. réalisation : échantillonnage (moment, qui) 3. calage des outils : sérologie en particulierLes pratiques d’élevage « à risque » (pb = influence majeure des facteurs météorologiques)Cinétique d’infestation et de cas cliniques dans des troupeaux « très exposés » :rôle des bovins adultes « porteurs », recyclage par jeunes et clinique >>>> sujet de thèse vétérinaire 2012Aspects économiques (traitement, mortalité, lait) : étude extensive ou étude de cas UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  100. 100. Ordre du jour1. Présentation des nouveaux membres et évolutions2. Présentation du métaprogramme GISA (T. Pineau)3. Exemple de nouvelles productions/résultats4. Tour de table sur les besoins/attentes et évolutionsRepas5. Revue du programme en cours et évolutions engagées6. Questions diverses UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  101. 101. Date du prochain CO : Mardi 22 Janvier 2013 UMT Conseil d’orientation / 24 janvier 2011
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×