0
Social, Local, Mobile.                     ...et l‟Internet prend vie !                                                   ...
[LeWeb11] Evernote: “Nous sommes antisocial !” Résumé Selon son PDG interviewé sur place: “Evernote n‟a rien à faire de vo...
Le SoLoMo... devient CoSoLoMo ! Résumé ...l‟hôtellerie-restauration.fr l‟a bien compris ! Ce mot résume à lui seul les ten...
Facebook veut aussi faire de la                              pub sociale sur le mobile Résumé Facebook pourrait s‟engager ...
SoundPlaces, l’appli musique SoLoMo                         de la Caisse d’Epargne Résumé SoundPlaces, une appli mobile de...
Intégrer le SoLoMo dans la stratégie cross media Résumé  L‟aspect « Local » du concept SoLoMo: il s‟agit d‟assurer la prés...
La stratégie SoLoMo à Voyages-SNCF Résumé Social: Facebook Connect – Une carte fait apparaitre ses amis Facebook et permet...
Olimeo: L’avis du conso peut rapporter des euros Résumé Miwim, une start-up bretonne, lance Olimeo, un site et bientôt une...
Le SoLoMoSto ... cousin américain du CoSoLoMo Résumé Les adaptations du mot-concept SoLoMo n‟en finissent pas sur la toile...
Play the SoLoMo. Rule life.RésuméQuestLi.com, OneFeat.comLes jeux urbains se pratiquent à plusieurs (social) dans la vraie...
SoLoMo ➜ Big Brother Big Data Résumé Qui dit SoLoMo dit multiplication des sources de données et donc complexification du ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Veille SoLoMo - 2012-01

1,202

Published on

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,202
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
30
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Veille SoLoMo - 2012-01"

  1. 1. Social, Local, Mobile. ...et l‟Internet prend vie ! par Raphaël DUPERRETDécembre - Janvier S
  2. 2. [LeWeb11] Evernote: “Nous sommes antisocial !” Résumé Selon son PDG interviewé sur place: “Evernote n‟a rien à faire de vos amis ! Nous voulons vous rendre plus intelligent, faire de vous une meilleure personne en vous laissant vous concentrer sur votre créativité et en mettant à votre disposition une technologie vous permettant d‟être plus efficace.” Le plus surprenant dans la réussite d‟Evernote c‟est que l‟entreprise ne dépense pas un euro en publicité. Faire connaître le produit n‟est pas du ressort du service marketing mais celui des utilisateurs. Ceux-ci deviennent les ambassadeurs de la marque au travers des réseaux sociaux existant.NotesUn point de vue très critique sur le “tout social” qui a malgré tout le mérite des‟interroger sur l‟intérêt à être social. Si le produit ou service ne s‟y prête pas, il peutêtre sage de se passer des réseaux sociaux. Une absence d‟interaction avec lesréseaux sociaux peut être tout aussi remarquable. A condition que les utilisateurssoient suffisamment séduits pour en faire eux-même la promotion de façon naturellesur les social media. http://fr.techcrunch.com/2011/12/12/leweb11-interview-de-phil-libin-ceo-devernote-nous-sommes- antisocial/
  3. 3. Le SoLoMo... devient CoSoLoMo ! Résumé ...l‟hôtellerie-restauration.fr l‟a bien compris ! Ce mot résume à lui seul les tendances futures des comportements sur internet: contenu, social, local et mobile. Le contenu est roi ! Il est impératif que votre site présente du contenu, principalement du texte, à valeur ajoutée. Lorsquil sagit de passer à lacte dachat, de choisir une destination de vacances, linternaute se remet soudainement à lire... et celui qui propose le meilleur contenu remporte le marché. L‟hôtellier devrait animer un blog, sur lequel il partage les valeurs de son établissement, son histoire, des anecdotes, une recette du chef, les événements locaux…NotesEtre social, local, mobile c‟est bien... mais sans vrai contenu, point d‟intérêt pour leconsommateur. Ce dernier veut du vrai, des valeurs, de la transparence, del‟engagement. Après tout, une entreprise... ce sont des vrais gens, comme lui. Lesdiscours marketing rôdés et la langue de bois, il connait. Le consommateur veut del‟authentique, pas des paillettes. http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/gestion-marketing/2011-12/Les-bonnes-resolutions-2012- pour-le-webmarketing-de-votre-hotel.htm
  4. 4. Facebook veut aussi faire de la pub sociale sur le mobile Résumé Facebook pourrait s‟engager sur le marché de la publicité mobile avant la fin du premier trimestre 2012. Elles mettraient en avant l‟interaction des amis des utilisateurs avec les marques, rendant pour la première fois la publicité mobile vraiment sociale. Sur les 800 millions d‟utilisateurs du réseau social, 350 millions accèdent à la plate-forme via leurs smartphones. Une telle mine ne pouvait rester longtemps inexploitée. Intégrer la publicité sociale mobile avant son introduction en bourse au 2ème trimestre 2012 pourrait du coup donner aux investisseurs une meilleure image du business model de Facebook et de ses perspectives de croissance sur des marchés porteurs.NotesLa publicité SoLoMo a beaucoup de chances de se développer courant 2012 siFacebook entre dans la danse. La plateforme pourrait s‟octroyer une grande part desdeals sociaux / locaux sur mobile et il serait intéressant d‟observer la façon dont lescommerces pourraient tirer partie de cette plateforme à l‟image de l‟engouementpour les pages Facebook. http://www.itespresso.fr/facebook-veut-aussi-faire-de-la-publicite-sociale-sur-le-mobile-49582.html
  5. 5. SoundPlaces, l’appli musique SoLoMo de la Caisse d’Epargne Résumé SoundPlaces, une appli mobile de la Caisse d‟Epargne, vient d‟être mise à jour. Cette application est un succès. Elle permet de dénicher des musiciens et groupes autour de soi grâce à la géolocalisation, mais aussi partager ses goûts et ses coups de coeur avec la communauté. On peut désormais également écouter de la musique en continu via l‟application. SoundPlaces présente autant d‟intérêt pour les amateurs de musique que pour les musiciens désirant se faire connaitre.NotesIl est tout a fait possible de réaliser une application SoLoMo à succès en s‟adressantà la bonne cible (les jeunes) en leur proposant une vraie valeur ajoutée.SoundPlaces constitue en cela un parfait exemple en la matière. Il serait intéressantde voir comment les jeunes interagissent au sein de cette communauté pourcomprendre ce qu‟ils aiment le plus dans ce concept. http://www.e-marketing.fr/Breves/L-appli-SoLoMo-de-la-Caisse-d-Epargne-est-disponible-sur-iPhone- et-iPad-43196.htm
  6. 6. Intégrer le SoLoMo dans la stratégie cross media Résumé L‟aspect « Local » du concept SoLoMo: il s‟agit d‟assurer la présence des enseignes dans les recherches locales effectuées sur internet, avec des initiatives aussi diverses que la création de store locators, la diffusion d‟offres de couponing, ou encore la présence sur Foursquare par exemple. Autant d‟outils qui tendent à réintégrer les points de vente dans la stratégie online des marques, une grande tendance 2012.NotesL‟intérêt du Local est donc d‟intégrer internet dans le monde réel, via le mobile. Lesenseignes physiques ont tout à y gagner. Une entreprise à aujourd‟hui intérêt àaugmenter sa présence sur Google Maps, Foursquare et toutes sortes d‟applicationspermettant de localiser des points de vente. http://www.culturecrossmedia.com/campagnes-cross-media/solomo-social-local-mobile-comment- bien-integrer-le-solomo-dans-la-communication-cross-media/
  7. 7. La stratégie SoLoMo à Voyages-SNCF Résumé Social: Facebook Connect – Une carte fait apparaitre ses amis Facebook et permet en un clic de réserver un train pour les rejoindre. Local: Proposition d‟offre contextualisées. Utilisation de la géolocation pour faciliter la réservation. Mobile: Créer une expérience unique adaptée à chaque OS. Optimisation du parcours d‟achat pour une réservation fluide.NotesVoyages-SNCF a bien compris l‟intérêt du SoLoMo. Il devient désormais bien plusfacile d‟acheter un billet de train via son smartphone. Un outil parfait pour “passerdevant la file d‟attente” du guichet. Le développement du e-billet a toutefois intérêt àse généraliser rapidement sur tous les trains, au risque de décevoir fâcher lesutilisateurs [expérience inside]. http://www.telcospinner-solucom.fr/wp-content/uploads/2011/12/Solomo-SNCF.png
  8. 8. Olimeo: L’avis du conso peut rapporter des euros Résumé Miwim, une start-up bretonne, lance Olimeo, un site et bientôt une application smartphone permettant au consommateur de donner son avis sur un e- commerce, un produit. Partant du principe qu‟un internaute donne bien plus souvent son avis lorsqu‟il est mécontent que lorsqu‟il est satisfait, Olimeo souhaite rééquilibrer la balance de la façon suivante: Si un internaute achète un produit après avoir vu l‟avis positif d‟un autre internaute, celui qui aura laissé cet avis sera rémunéré. Il fallait y penser ! Des euros pour les consommateurs, de la vraie bonne publicité pour les commerçants. Olimeo intègrera prochainement 20 000 magasins physiques à sa base, service qui couplé au mobile permettra de propulser cette bonne idée au niveau local.NotesOn pourrait se demander si cette incitation à donner des avis et à les récompenserpar un pourcentage des achats ne serait pas un problème. En effet, cela pourraitpousser à donner des avis un peu trop élogieux pour réussir à convaincre desacheteurs et toucher les commissions. Pourtant il a été prouvé qu‟un avis positifvend moins au final. L‟acheteur potentiel préfèrera lire un avis plus équilibré qui valui exposer clairement les défauts afin qu‟il se sente bien informé et n‟ait pas demauvaises surprises. Néanmoins l‟idée reste intéressante. http://www.presse-citron.net/la-start-up-francaise-de-la-semaine-olimeo-par-miwim
  9. 9. Le SoLoMoSto ... cousin américain du CoSoLoMo Résumé Les adaptations du mot-concept SoLoMo n‟en finissent pas sur la toile. Le dernier en date, celui d‟une agence marketing américaine qui vient apposer le suffixe “Sto” pour “stories” après avoir analysé le succès d‟Instagram, la célèbre app mobile de publication de photos “vintage” en direct. Elle s‟attache à l‟intérêt que peuvent avoir les marques pour communiquer via Instagram en faisant rêver le consommateur. Ben & Jerry (“BenandJerrys”, plus de 8 000 followers) est ainsi cité en exemple. La marque arrive à fidéliser ses followers grâce à la force d‟Instragram: raconter une histoire avec élégance, simplicité et immédiateté grâce à une jolie photo.NotesUne photo n‟est-elle pas plus efficace qu‟un long discours ? Je fais partie de ceuxqui pensent que notre société n‟attache pas assez d‟importance à l‟émotionnel,l‟affectif, qui est pourtant au coeur de la motivation du consommateur. Apple l‟a biencompris. Si le CoSoLoMo, avec un vrai contenu régulier, est intéressant, leSoLoMoSto serait la simplication de ce contenu à sa plus simple expression.Toucher le consommateur en l‟amusant, en ayant de l‟esprit: cela requiert de lacréativité... qui sera largement récompensée. http://www.mpdailyfix.com/why-instagram-matters-to-marketers/
  10. 10. Play the SoLoMo. Rule life.RésuméQuestLi.com, OneFeat.comLes jeux urbains se pratiquent à plusieurs (social) dans la vraie vie à l‟aide desmartphones (mobile) dans les rues de votre ville (local). Chaque jour on vouspropose de nouvelles missions pour transformer la vie en un terrain de jeux:accomplir des quêtes ou des énigmes 2.0 muni de son smartphone, objectifphoto prêt à déclencher. Certaines missions vous permettront de cumuler despoints pour monter dans les niveaux et d‟autres vous feront même gagnerdes cadeaux ou des euros en fonction de votre participation.NotesPrenez la gamification, un concept déjà intéressant, ayant -je pense- un potentield‟addiction particulièrement élevé. Ajoutez à cela une touche de SoLoMo et decréativité, et vous pourriez faire exploser votre social engagement. Cela rejoint unpeu le SoLoMoSto (voir article précédent) en y ajoutant de vrais mécanismes de jeu.Facile ? Chiche.http://www.sites-a-voir.com/solomo-social-local-mobile-jeux-et-applications.php
  11. 11. SoLoMo ➜ Big Brother Big Data Résumé Qui dit SoLoMo dit multiplication des sources de données et donc complexification du traitement des données. Cest le phénomène "big data" (NDLR: on est plus à un buzzword près !). C‟est d‟ailleurs ici le grand challenge des départements marketing pour 2012. 70% des directeurs marketing de PME interrogés sont préoccupés par la profusion de données due au flux croissant d‟informations dont les sources sont de plus en plus variées. L‟exploitation globale du potentiel du SoLoMo passe donc par l‟expérience d‟une part ainsi que l‟équipement avec les outils adéquats pour analyser et traiter le “big data”.Notes“L‟un des intérêts principaux du „big data‟ est dans la capacité à transformer desvolumes de données en informations pertinentes et utiles.” IBMTout est dit. Il est clair qu‟il faut dès le départ mettre en place des stratégies detraitement efficace des données afin d‟en tirer du renseignement utile à l‟entreprise.C‟est bien ici l‟autre défi du SoLoMo. Mais aussi de l‟Opendata et des TIC engénéral. Tirer parti d‟outils conçus à cet effet comme Scoop it peut-être utile. http://www.les-filles-du-marketing.com/2012/01/kezako-le-solomo.html
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×