• Save
Chapitre 2
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Chapitre 2

on

  • 669 views

 

Statistics

Views

Total Views
669
Views on SlideShare
653
Embed Views
16

Actions

Likes
0
Downloads
6
Comments
0

1 Embed 16

http://192.168.1.18 16

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Chapitre 2 Chapitre 2 Presentation Transcript

  • Chapitre 2: Les modes de payment électronique Institut des Hautes Etudes Master: Management Raouf JAZIRI [email_address]
  • Les modes de paiement électroniques
    • Les modes traditionnelles de paiement ( Troc, Monnaie,chèque) ne fonctionnent pas de façon satisfaisante sur le système électroniques ouverts comme Internet. Il existe d’autres modes de paiement relatifs aux transactions qui s’effectue en ligne .
  • Les modes de paiement électroniques
    • Des problèmes énormes à la fois pour les:
    • Vendeurs en-ligne qui veulent s’assurer du paiement de leurs produits ou services
    • Consommateurs en-ligne qui veulent s’assurer de leur sécurité et notamment la non réutilisation des numéros de leurs cartes de crédit une autre fois (par des pirates ou par le vendeur lui-même)
    • Il est donc indispensable de mettre en place une sécurité de transactions financières pour sécuriser tous les opérateurs.
  • Les modes de paiement électroniques
    • Le paiement électronique est la phase la plus importante d’une transaction virtuelle
    • Le paiement électronique n’est autre qu’une méthode de paiement au même titre qu’un chèque ou un virement.
    • Quatre acteurs interviennent dans un processus de paiement électronique:
    • Le consommateur : Consumer
    • Le commerçant: Merchant
    • La banque du commerçant acheteur : Acquirer
    • La banque du commerçant vendeur: Issuer
  • Les modes de paiement électroniques
    • Les relations entre acteurs du paiement dépendent du moyen de et requièrent une autorité de certification
    • Le commerçant (détaillant ou grossiste) vend des produits à des consommateurs qui les achètent à distance
    • Le consommateur (un particulier ou une petite entreprise) passe l’ordre d’achat pour par la suite payer les marchandises achetées.
    • La banque de l’acheteur fournit la technologie de paiement au consommateur et délivre sur requête de la banque du commerçant , l’autorisation ou le refus de paiement
    • La banque du commerçant traite les autorisations de paiements et le paiement proprement dit. La banque saisit les paramètres de paiement et les envoie à la banque de l’acheteur pour compensation et alimentation du compte du commerçant.
  • Protocoles de Payement Sécurisé
    • La monnaie virtuelle
    • Le porte monnaie électronique
    • Le protocole Cybercash
    • Le Protocole SSL (Secure Socket Layer)
    • Le protocole Paypal (banque en-ligne)
    • Le protocole S-HTTP
    • Le Protocole SET ( Secure Electronic Transaction )
  • Les concepts de monnaie virtuelle. Porte-monnaie virtuel que l'internaute alimente de façon ponctuelle à partir de sa carte bancaire, et qu'il utilise ultérieurement pour ses achats. Une autre approche consiste en une monnaie purement virtuelle, achetée comme une devise étrangère et qui ne peut être utilisée que sur Internet. Des systèmes de paiement par sur-taxation de la communication téléphonique pour l’usager sont également possibles 1. Monnaie Virtuelle (1)
  • Monnaie virtuelle (2)
    • Selon la page consacrée à la monnaie virtuelle du ministère français de l’économie, des finances et de l’industrie:
    « La monnaie virtuelle correspond à des logiciels qui permettent d’effectuer des paiements sur les réseaux ouverts et notamment sur Internet. Dans ce cas la réserve des fonds préalablement constituée est stockée sur ordinateur, mais n’est pas matérialisée »
  • Monnaie virtuelle (3)
    • Ce système, par ses caractères de fongibilité et d’anonymat, n’est pas seulement un moyen de paiement, mais une véritable création de monnaie sous une forme dématérialisée.
    • La technologie du porte-monnaie électronique
    • Stored Value Card
    2. Le porte monnaie électronique (1) Selon la page consacrée à la monnaie virtuelle du ministère du français de l’économie, des finances et de l’industrie « La porte-monnaie électronique permet d’effectuer des paiements à partir d’une réserve de fonds, préalablement constituée et matérialisée par une carte, cette réserve étant débitée par le commerçant à chaque achat. Il est utilisé principalement dans le commerce de détail, et peut ne pas être accepté que par un seul prestataire ou au contraire avoir de multiples usages»
  • 2.Le porte monnaie électronique (2)
    • La technologie du porte-monnaie électronique
    • Stored Value Card
    Ce système suppose le téléchargement d’un logiciel spécifique auprès d’une banque, le porte-monnaie électronique étant rempli en fonction des besoins du client qui utilisera ensuite cet argent virtuel directement pour effectuer les payements de ses achats en ligne. Dans ce domaine on peut citer les solutions des sociétés suivantes: Cybercash et Digicash.
  • 3. Le protocole CyberCash (1)
      • Dans le protocole CyberCash les opérations de chiffrement utilisent l'algorithme DES avec une clé de 56 bits et RSA avec une clé de 768 bits.
      • Les logiciels de paiement sont mis à la disposition des clients et des commerçants gratuitement.
      • Cependant, la commission que CyberCash perçoit sur le commerçant s'élève à 2% du montant de la commande.
      • Ce protocole peut être effectué par carte de débit ou de crédit
  • Carte de crédit VS carte de débit
      • La carte de crédit vous octroie un dépassement en négatif déterminé que vous devez bien sûr le mois suivant combler sous peine de vous empêcher de l'utiliser, voir même de vous la supprimer si vous ne remboursez pas ce solde négatif dans le délai déterminé, et au risque de vous faire ficher.
      • La carte de débit ou aussi appelée aussi prépayée , a exactement les mêmes fonctions que la carte de crédit, à part que vous ne pouvez l'utiliser qu'à concurrence du solde en positif que vous possédez sur votre compte.
    3. Le protocole CyberCash (2)
  • Déroulement d'une transaction CyberCash avec carte de crédit
  • Déroulement d'une transaction CyberCash avec carte de débit
    • 1. La technologie SSL (Secure Socket Layer)
    • Cette technologie est développée par la firme Netscape (Browser: Netscape Navigator), et fondée sur une algorithme de chiffrement nommé RSA (Rivest Shamir Adleman 1976). Il s’agit d’un système de cryptologie.
    • Le but de ce protocole est de coder les informations échangées entre l’acheteur et le vendeur.
    • Tous ce qui concerne la transaction en particulier le numéro de carte de crédit se transforme en un message secret incompréhensible pour les malveillants qui intercepteraient la communication (Hackers)
    4. Le protocole SSL (1)
  • 4.1. Transaction SSL via un organisme bancaire 4. Le protocole SSL (2)
  • 4.1. Transaction SSL via un organisme bancaire
    • Ce qu’il faut retenir :
      • Sélection d’une solution bancaire et signature avec la banque d’un contrat avec location d’un TPE virtuel par le vendeur.
      • Gestion des paiements via l’extranet mis à disposition par la banque.
      • Marchand et client en sécurité, l’organisme bancaire assure aux deux parties le bon déroulement du paiement.
      • Marchand n’a pas besoin d’acheter un certificat SSL.
    4. Le protocole SSL (3)
  • 4.2. Variante SSL Booking (1) CLIENT Consultation Choix Achat SITE (BOOKER) regroupant PLUSIEURS MARCHANDS. Stocke les coordonnées bancaires et des informations sur les clients. 1. SSL MARCHAND Stocke les informations sur le client.
    • Similitude avec les systèmes de réservation. (coordonnées bancaires du client)
    • Puis paiement sur TPE lorsque le client passe chez le marchand.
    2. Mails 3. Paiement sur TPE 4. Le protocole SSL (4)
  • 4.2. Variante SSL Booking (2) CLIENT Consultation Choix Achat SITE regroupant PLUSIEURS MARCHANDS. Transmet au marchand les coordonnées bancaires et les informations sur le client. 1.SSL MARCHAND Encaisse un dédommagement. En cas du non respect du contrat par le client => Transmission des coordonnées bancaires au marchand qui encaisse un dédommagement. 2.Mails SSL ? 3. Paiement sur TPE 4. Le protocole SSL (5)
  • 4.2.Avantages de la variante SSL Booking
    • Client : - large offre.
    • - prix très avantageux.
    • - réservation rapide, 24h/24, 7j/7, à distance.
    • Marchand : - plus grande visibilité.
    • - délégation de « l’informatique » au site.
    • - assuré de percevoir le paiement ou le dédommagement.
    • BOOKER : - technologie générique.
    • - intéressement aux transactions.
    • - positionnement dans un nouveau marché.
    4. Le protocole SSL (6)
  • 5. Le protocle PayPal (1) (Banque en ligne)
    • Fonctionnement côté acheteur :
      • Création d’un compte PayPal en ligne, approvisionnement via virement et/ou carte bleue.
      • Paiements via compte en ligne, identifiant.
      • Consultation des transactions en temps réel.
    5. Le protocle PayPal (2)
    • Fonctionnement côté vendeur :
      • Création d’un compte PayPal en ligne.
      • PayPal s’occupe des paiements.
      • Consultation des transactions en temps réel.
      • Virement automatique du compte PayPal au compte bancaire.
    5. Le protocle PayPal (3)
  • 6. Le protocole S-HTTP (1)
    • Le systeme S-HTTP (Secure Hyper Text Transfert Protocol)
    • Ce système repose sur le même principe de transformation des informations confidentielles –du type code de carte bleue- en signaux illisibles pour qui ne possède pas la clé appropriée.
    • Il est développé par l’entreprise EIT (Entreprise Integration Technologies) sur la base du même algorithme RSA à clé publique.
    • Le Protocole standard SET (Secure Electronic Transaction)
    • Ce protocole est le fruit d’une association entre deux grandes firmes, pourtant concurrentes Visa et MasterCard afin d’assurer la sécurité des transactions par carte bancaire sur Internet, tout en encourageant l’acceptation généralisée de ce genre de service par les consommateurs et les entreprises.
    7. Le protocole SET (1)
    • 3. Le Protocole standard SET (Secure Electronic Transaction)
    • SET fait recours au chiffrement pour assurer la confidentialité de l’information , l’ intégrité du paiement et l’ authentification des marchands et des titulaires de cartes.
    • L’objectif des concepteurs de SET était d’offrir une solution standard à l’utilisation des cartes de crédit sur Internet de manière à ce que le titulaire possédant un logiciel conforme soit en mesure de communiquer avec le logiciel du marchand.
    7. Le protocole SET (2)