Your SlideShare is downloading. ×
Osaf dossier de presse gaveau web 2
Osaf dossier de presse gaveau web 2
Osaf dossier de presse gaveau web 2
Osaf dossier de presse gaveau web 2
Osaf dossier de presse gaveau web 2
Osaf dossier de presse gaveau web 2
Osaf dossier de presse gaveau web 2
Osaf dossier de presse gaveau web 2
Osaf dossier de presse gaveau web 2
Osaf dossier de presse gaveau web 2
Osaf dossier de presse gaveau web 2
Osaf dossier de presse gaveau web 2
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Osaf dossier de presse gaveau web 2

8,524

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
8,524
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. A l’occasion du cinquantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie CONCERT Amitié Algérie-France Orchestre Symphonique Algérie-France - SalleLa GAVEAU 45, rue Boétie 75008 Paris Direction musicale Amine KOUIDER Artiste de lUNESCO pour la paix Lundi 19 mars 2012 20h30 Georges Bizet Musique arabo-andalouse Carmen (extraits) Nouba Zidan Ensemble Amedyez Camille Saint-Saëns Soliste Rachid Brahim-Djelloul Suite Algérienne opus 60 DOSSIER DE PRESSE
  • 2. Marhaba - BienvenueSi la musique est la langue des émotions, selon la célèbre formule de Kant, alors les peuples algérien et français ne pouvaient trouver meilleur moyen d’expres- sion pour communiquer.A l’heure où d’aucuns prédisaient «un anniversaire sensible» ou encore «un dialogueimpossible», nous avons souhaité montrer que l’Histoire de nos deux pays ne se rédui-sait pas à la souffrance et que, loin des haines et des rancunes, les peuples françaiset algérien avaient continué à vivre ensemble, côte à côte depuis cinquante ans,et à coopérer sur tous les plans, en particulier le plan culturel.En témoigne, au cours de la dernière décennie, une succession d’événements portéspar une équipe artistique dynamique à l’initiative du chef d’orchestre Amine Kouider:en 2000, l’union magique d’un orchestre français et d’un chœur algérien à l’occa-sion du millénaire de la ville d’Alger, en 2001 la réouverture de l’Opéra d’Alger, avecl’Orchestre Philharmonique d’Alger et la troupe d’opéra française Hymnodie, suivieen 2003 des festivités données en France dans le cadre de «l’Année de l’Algérie »,avec l’Orchestre National Algérien, puis en 2005 de Madame Butterfly donné à l’Opérad’Alger en coproduction avec les Opéras de Marseille et de Toulon, spectacle enregistrépar TV5 dans le cadre de l’émission de Fréderic Mitterrand « 24 h à Alger ». Sansoublier les beaux concerts réalisés en partenariat avec les Centres Culturels françaisà Alger, Oran et Constantine.Il paraissait dès lors évident pour tous, spectateurs et artistes des deux rives de laMéditerranée, qu’il fallait pérenniser cette formidable alchimie au sein d’un orchestrepermanent, dont le nom s’imposa naturellement : l’Orchestre Symphonique Algérie-France (OSAF).L’OSAF s’inscrit naturellement dans cette dynamique de dialogue et de coopération.Il se donne pour mission non seulement de participer aux festivités du cinquantièmeanniversaire de l’indépendance de l’Algérie, mais aussi d’offrir une interprétationd’excellence des répertoires qu’il sélectionnera, d’accueillir de jeunes talents français,algériens ou «amis de l’Algérie», et de former les spectateurs de demain grâce à desactions éducatives et pédagogiques.Nous aurons le plaisir de vous accueillir le 19 mars prochain, Salle Gaveau, pour notretout premier concert placé sous le signe de l’amitié entre l’Algérie et la France.Puisse cette première saison être le début d’une longue et mélodieuse symphonieentre nos deux peuples !Aïcha MokdahiPrésidente de l’Orchestre Symphonique Algérie-France - Orchestre Sy mphonique Algé rie- France
  • 3. Le mot du Directeur artistiqueQ uand on me demande comment développer un dialogue entre l’Algérie et la France, je me dis : quoi de mieux que la musique ? C’est une langue commune, un formidable vecteur de communication. On s’y comprend sans dictionnaire,dans l’immédiateté. Traduire son émotion, réagir à celle d’autrui, c’est déjà dialoguer.En outre, chaque culture musicale, au contact de l’autre, trouve matière à innover.Ainsi les musiciens mêlent-ils luth et guitare, ûd et violon, font un bout de cheminensemble, dans le respect du travail de chacun.On ne peut aimer sans connaître. Pour ma part, je revendique mes deux cultures,algérienne et française, une double richesse qui permet de comprendre et de respecterles différences. Ce fut le sens de ma démarche à travers dix ans de travail encompagnie de musiciens algériens et français. Mon parcours est jalonné de réalisationsdont les plus emblématiques sont la réouverture de l’Opéra d’Alger et mes respon-sabilités musicales au Commissariat de « l’Année de l’Algérie en France ». Ce travailde coopération m’a naturellement amené à imaginer une formation musicale perma-nente, l’Orchestre Symphonique Algérie-France. Son concert inaugural aura lieu le 19mars à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, quenous souhaitons fêter dans l’harmonie et dans la paix, d’où son titre « Concert AmitiéAlgérie-France».Le programme du 19 mars va, bien évidemment, dans ce sens. La musique arabo-andalouse est déjà l’expression d’un métissage, d’un brassage de civilisations.Elle-même influencera la musique occidentale, notamment certains passages duCarmen de Bizet, ou de façon plus évidente les œuvres de Saint-Saëns. C’est aussidans cet esprit que j’ai conçu les arrangements de cette suite musicale pour chant etorchestre que l’on appelle Nouba et Zidan parce qu’elle est écrite sur le mode musicalZidan. Avec cette orchestration, le morceau acquiert une nouvelle ampleur qui donneune couleur différente à l’émotion qu’elle suscite. L’orchestration doit demeurer légèreet l’accompagnement se fait uniquement avec des instruments à cordes pour respecterle sens vocal et mélodique du morceau. En écho, les sonorités « mauresques »de Carmen et les nostalgies parfumées de la Suite Algérienne font convergerles deux cultures.Musicalement Vôtre,Amine KouiderDirecteur artistique de l’Orchestre Symphonique Algérie-France - Orchestre Sy mphonique Algé rie- France
  • 4. L’orchestre Symphonique Algérie-France Direction artistique Amine KouiderL’Orchestre Symphonique Algérie-France (OSAF) est constitué d’une cinquantaine demusiciens professionnels placés sous la direction artistique du chef d’orchestre AmineKouider. Créé à Paris le 4 octobre 2011, l’OSAF est une association culturelle-loi 1901.L’orchestre est en résidence artistique au Centre Culturel Algérien à Paris.Présidents d’honneurYasmina KhadraMarc BouteillerLe Bureau de l’OSAF est par ailleurs constitué de mélomanes convaincusAïcha Mokdahi, PrésidentePhilippe Alfroid, Vice-présidentDominique Bonavita, Secrétaire GénéraleRéda Soufi, TrésorierL’Orchestre Symphonique Algérie-France se donne pour mission de : réunir des artistes professionnels algériens et français, de nationalité ou d’origine, pour réaliser des concerts et des manifestations culturelles tant en Algérie qu’en France ; participer aux cérémonies du cinquantième anniversaire de l’Indépendance de l’Algérie ; favoriser la mixité culturelle à travers diverses actions artistiques mettant en valeur la notion de paix, de partage et d’échange entre les deux peuples ; participer au rayonnement et à la promotion de la culture algérienne et de la culture française dans le cadre du dialogue interculturel euro-méditerranéen ; promouvoir l’entente et l’amitié algéro-française ainsi qu’un rapprochement entre les deux rives de la Méditerranée à travers des manifestations culturelles ; réaliser des partenariats avec des structures culturelles en Algérie, en France et de façon plus largement internationale ; partager avec un public diversifié un large répertoire de musique classique, de musique algérienne et de musique française, ainsi que d’œuvres issues d’autres cultures ; interpréter des créations et des œuvres musicales de compositeurs algériens et français. - Orchestre Sy mphonique Algé rie- France
  • 5. L’orchestre Symphonique Algérie-France Direction artistique Amine KouiderViolons Solo Contrebasses TubaKouider Hayat Ducroux François Tissier FabienGamet Olivier Benassem Mohamed Salah Francois Rémi TimbalesViolons 1 Gauthier FrédericMarinin Alexandra FlûtesGouton Henri Ghazi Djamel PercussionsManu Liliana Tager Amine Tesbia AreskiTir Amara Christu IolenaCantea Ilie HautboisChafai Amine Rey Emmanuel Ud (Luth) Abed Mohamed Aliane Nourredine: Violons 2 Cherraf Jalil Clarinettes MandolineBroniewski Marcin Authelain Alexandre Djemai SophiaBrahim-Djelloul Rachid Juret SylvainDroxler ChristelleAmrane Aziz Derbouka Bassons Khalfa DahmaneBouiffro Ahmed Vernhes GabrielHamai Nabil Tesbia AchourZang Anne-Cécile Tar Bouzerar Djamal CorsAltos Strahm KarimChristophe-Nisi Claudine Dahu FrédéricChevallier Thierry Gaume CécileTouil Anne-Catherine Mekkati AbadarMarquet Laurent TrompettesVioloncelles Cravic LaurentBoudot Célia Khalfa HichamBoudjahcha SalahGremillard MarieBabaamar Mehdi Trombones Israel DanieleDevaux Sylva Violoncelle Marchandiaux Olivier Benech Pascal - Orchestre Sy mphonique Algé rie- France
  • 6. Programme (1h30) Orchestre Symphonique Algérie-France Direction musicale Amine KOUIDER Concert Amitié Algérie-France « Artiste de l’UNESCO pour la paix » 19 mars 2012 à 20h30 Salle Gaveau 45, rue La Boétie 75008 ParisI. Musique arabo-andalouseNouba Zidan, pour chant, violon, luth, mandoline, derbouka et tar.Rachid Brahim-Djelloul et l’Ensemble Amedyez,Chant et violon, Rachid Brahim-Djelloul,Arrangement musical pour orchestre symphonique Amine Kouider Ouverture Mçadar Darj Khlaç II. Georges BizetCarmen, extraits pour mezzo-soprane (Carmen) et ténor (Don José)Carmen, Sarah Laulan ; ténor, Pierre Vaello Prélude Habanera (Carmen) Séguedille (Carmen, Don José) Intermède  fleur (Don José) La Intermède  de la carte (Carmen) Air final (Carmen, Don José) DuoIII. Camille Saint-SaënsSuite Algérienne Prélude Rhapsodie Mauresque Rêverie du soir Marche militaire française - Orchestre Sy mphonique Algé rie- France
  • 7. Amine Kouider Chef d’orchestre, « Artiste de l’Unesco pour la paix »Etudes AssistanatNé à Alger en 1967, il commence ses études En 1998, Amine Kouider devient pour trois saisonsde musique classique dès l’âge de sept ans au chef d’orchestre assistant de Valery Gergiev àConservatoire central d’Alger, en classe de solfège, l’Opéra du Kirov à Saint-Pétersbourg, à l’Orchestrede violon et de piano. Il en sort avec les diplômes Philharmonique de Rotterdam et à l’Orchestrede solfège, violon et musique de chambre. Philharmonique deNew-York.En 1987, il obtient le Grand Prix d’Honneur de violonde la ville d’Alger. En 1986, il est admis à l’Ecole Expériences de chef d’orchestre invitéNormale Supérieure d’Alger, section Musicologie où Depuis, Amine Kouider a été invité à dirigeril étudie la musique classique et la musique arabe. plusieurs formations en France et à l’étranger :Il obtient une licence en musicologie en juin 1990.De 1990 à 1993, il poursuit ses études musicales En France notamment, l’Orchestre Philharmo-en France, d’abord au Conservatoire National de nique de Marseille, l’Orchestre PhilharmoniqueRégion de Marseille, puis au Conservatoire National de Monte-Carlo, l’Orchestre de l’Opéra de Toulon,de Région de Paris. Il y obtient les diplômes de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse, l’OrchestreViolon, direction de chœur et direction d’orchestre. Philharmonique de Nice, l’Orchestre PhilharmoniqueParallèlement, il poursuit ses études de musicologie de Strasbourg, l’Orchestre National du Capitole deà l’Université Paris IV-Sorbonne. Toulouse et récemment l’Orchestre Lamoureux.Stages de formation A l’étranger, l’Orchestre de l’Opéra National deDe 1988 à 1993, il a suivi des master-classes en Bucarest, l’Orchestre Symphonique du Caire,violon et en direction d’orchestre aux Jeunesses l’Orchestre Symphonique de Durban, l’OrchestreMusicales de Hambourg et à l’Académie de d’Etat de Saint-Pétersbourg ; également à Saint-l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée d’Aix-en Pétersbourg l’Orchestre de La Cappella, l’OrchestreProvence. Il a également effectué des stages au Symphonique de la Philharmonie et l’Orchestre desein de l’Orchestre Symphonique de Rome, Zürich, l’Opéra du Kirov. Il a récemment dirigé l’OrchestreBâle, Genève et au sein de l’Orchestre de l’Opéra Philharmoniquedu Qatar.national de Paris.PerfectionnementDe 1993 à 1998, il se perfectionne en directiond’orchestre auprès de maîtres prestigieux commeManuel Rosenthal à Paris, Michel Tabachnik auConservatoire Royal de Copenhague, Ilya Moesinà Saint-Pétersbourg, Daniel Barenboïm à Berlin etValery Gergiev à Rotterdam. - Orchestre Sy mphonique Algé rie- France
  • 8. Amine Kouider Chef d’orchestre, « Artiste de l’Unesco pour la paix »Direction musicale en Algérie Direction musicale en FranceEn octobre 2001, il a été à l’origine de la De 1998 à 2004, Amine KOUIDER a été directeurréouverture de l’Opéra d’Alger, dont il a assuré musical de l’Orchestre International de Paris (sousla direction artistique jusqu’à 2005. Il y adirigé la tutelle du Ministère de l’Education nationale etDon Giovanni, Le Barbier de Séville, Rigoletto, du Ministère des Affaires étrangères et européenne),Les Noces de Figaro, et Madame Butterfly, enregistré orchestre avec lequel il a donné de nombreuxdans le cadre de l’émission« 24H à Alger » concerts et enregistré le Concerto pour violonde Fréderic Mitterrand. Durant la même période, de Tchaïkovski, ainsi que la Cinquième symphonieil a créé l’Orchestre Philharmonique d’Alger, dont il de Gustav Mahler remarquée par la critique.a été le directeur musical, et avec lequel il a donné Parallèlement, il a donné régulièrement desdes concerts dans plusieurs villes d’Algérie, Alger, concerts décentralisés dans le cadre de laOran, Tlemcen, Constantine, Batna,Tizi-Ouzou, Blida, diffusion de la musique classique symphoniquetout en participant activement au développement et lyrique dans les milieux universitaires. Tout ende la diffusion de la musique classique universelle développant un grand répertoire symphonique, il aen Algérie, notamment en initiant des concerts également accompagné des solistes tels que Jeanéducatifs pour les enfants. Ter-Merguerian, Olivier Charlier, Nemanja Radulovic,En 2003, nommé directeur du Département de la Anna Netrebko. Son répertoire lyrique comptemusique classique au commissariat de « l’Année désormais prèsde vingt cinq opéras dirigés.de l’Algérie en France - 2003», il a travaillé Actuellement, directeur musical du Chœuren étroite collaboration avec les responsables et Orchestre Philharmonique International, end’établissements tels que l’AFFA, Radio France, résidence à l’UNESCO, qu’il a fondé en 1997,l’Orchestre de Paris, et a organisé et dirigé plusieurs il a, à ce titre, dirigé des concerts, dans le cadreconcerts à Paris, Lyon et Strasbourg. des programmes decette institution tels que :En 2004, il a été engagé comme conseiller « Commémoration de la fin de la Deuxièmemusical du prestigieux Orchestre de la Garde Guerre mondiale »,« Cultivons la Paix », « EnfantsRépublicaine Algérienne, avec lequel il adonné des rues » et « Concert pour la Paix » lors de laplusieurs concerts notamment dans le cadre de célébration du millénaire de la ville d’Alger. C’estla célébration du cinquantième anniversaire de la dans ce même cadre des programmes de l’UNESCOrévolution algérienne. qu’il a dirigé plus récemment des concerts pourA Alger, il a été invité à diriger des concerts dans la « Journée mondiale de lutte contre le sida »,le cadre de l’ouverture du sommet du PNUD, de « Dialogue des Cultures entre Orient et Occident »l’OPEP, de la visite officielle du Président d’Afrique ainsique la « Saison Russe en France ». En 2010du Sud, et de l’ouverture du Sommet Arabe de Amine Kouider a dirigé l’Orchestre Philharmonique2005, avec un concert donné en l’honneur des du Qatar à Paris, dans le cadre du Festival de la22 chefs d’Etats arabes. Dans le cadre de « Alger, Diversité Culturelle. Il a été invité à diriger à nouveauCapitale Culturelle Arabe - 2007 », il a été nommé cet orchestre à Doha en 2011 et en 2012 dans undirecteur artistique de l’Orchestre Symphonique programme de musique française et de musique russe.National algérien, avec lequel il a donné denombreux concerts et enregistré le premier CD de Amine Kouider a été nommécette formation. « Artiste de l’UNESCO pour la Paix ».Sur invitation de Madame La Ministre de la Cultureen Algérie, il a réalisé le spectacle de clôture dela manifestation « Algérie, une Symphonie pour laPaix », à la tête de 250 artistes, à l’Opéra d’Alger. - Orchestre Sy mphonique Algé rie- France
  • 9. SolistesRachid Brahim-Djelloul Ensemble AMEDYEZChant et violon Réuni autour de Rachid Brahim-Djelloul qui enParmi les spécialistes de musique arabo andalouse assure la direction artistique, cet ensemble s’estqui travaillent dans le cadre du dialogue des donné pour tâche de faire découvrir les différentscultures, Rachid Brahim-Djelloul explore et réinter- styles de musique méditerranéenne issus de l’âgeprète les musiques traditionnelles du pourtour d’or andalousien. Créé avec la chanteuse lyriqueméditerranéen. Brillant instrumentiste, il s’est Amel Brahim-Djelloul lors d’une résidence àformé au conservatoire d’Alger où il a obtenu un Espalion en 2007, puis repris aux bouffes du nordpremier prix de violon et de musique de chambre. et à la cité de la musique en 2011, le spectaclePoursuivant en France des études théoriques et Souvenirs d’Al-Andalous illustre parfaitement cepratiques (maîtrise de musicologie), il a pu explorer parcours.d’autres domaines en esthétique, sciences ettechnologie des arts. L’ensemble se compose de différents instrumen- tistes traditionnels parmi lesquels, Sofia Djemai,Riche de cette diversité, l’artiste possède un vaste mandoline, Noureddine Aliane, ud (luth), Dhamanerépertoire, tant dans le domaine arabo-andalou Khalfa, derbouka et percussions, Djamel Bouzerat,que judéo-espagnol. Il a également travaillé tar. Depuis sa création, l’Ensemble Amedyez s’estcomme soliste dans de nombreux orchestres produit à Espalion, Rodez, Villefranche de Rouergue,symphoniques et en musique de chambre avec le Millau, Maintenon…quatuor Hypoténuse. En tant que musicologue, il aparticipé à de nombreux colloques et collaboré àdeux ouvrages l’un sur la musique populaite dite« Châabi » d’Algérie (Ed. El-Ouns/UNESCO), l’autresur la musique arabo-andalouse (Ed. El Ouns).Fort de cette expérience, Rachid Brahim-Djelloula créé l’Ensemble Amedyez avec lequel il souhaiteaassurer la sauvegarde et la transmission decet art séculaire et faire évoluer la diversité d’unpatrimoine méditerranéen multiple, si riche derésonnances communes. - Orchestre Sy mphonique Algé rie- France
  • 10. SolistesSarah Laulan, mezzo-soprane Pierre Vaello, ténorTrès jeune elle a suivi une double formation Instituteur et flûtiste de formation, Pierre Vaello sethéâtrale et musicale : un cycle professionnel passionne très tôt pour le chant. Médaille d’or duau Conservatoire d’Art dramatique de Tours, ainsi Conservatoire national de région d’Aubervilliers, ilque plusieurs master-classes de chant lyrique. intègre le grand chœur de Radio France. Très vite remarqué pour ses qualités vocales et musicales,En 2006 elle intègre l’Atelier volant au Théâtre il entame alors une carrière de soliste. Parallèle-national de Toulouse, sous la direction de Jacques ment à quelques excellentes interprétations pourNichet, où elle suit de nombreux stages (clown, France Musique, il assure avec L’Orchestre nationaldanse contemporaine, théâtre musical, cabaret…), de France ainsi que le Nouvel Orchestre philhar-qui lui permettent de participer à plusieurs produc- monique de Radio France des parties solistes soustions autour de Georges Aperghis et K Valentin. la baguette de chefs prestigieux tels Tate, Dutoit,En parallèle, elle participe aux Académies inter- Foster, Janovski ou Masur. Il participe égalementnationales de Nancy auprès de Sophie Hervé (qui au festival « Présences » en interprétant sous lal’admet dans sa classe de chant à Paris en cycle direction de Thomas Adès les Noces de Stravinsky,spécialisé), ainsi que de Maciej Pikulski. Elle se qu’il reprend au festival « Montréal Nouvellesperfectionne aussi auprès d’Irène Kudela. Musiques ». Doté d’un répertoire éclectique, il donne aussi de nombreux récitals et concerts avec deAprès avoir débuté en 2004 comme soliste dans grandes formations en France ainsi qu’à l’étrangerMass de Bernstein à Tours, elle participe en 2008 où il est invité notamment par l’Orchestre sympho-à la création de la comédie musicale Lyssi d’Eric nique de la Radio de Vienne et l’Orchestra sinfo-Breton à l’Opéra de Sarajevo. Puis elle interprète nica de Milan. Premier prix du Dixième ConcoursLucrèce dans Andrea del Sarto, de Daniel Lesur, international de chant d’opéra de Marmande, il asous la direction de Philippe Godefroid, ainsi que l’occasion d’incarner les rôles principaux dans Lesles Poèmes pour Mi d’Olivier Messiaen au Théâtre Pêcheurs de Perles de Bizet, Rigoletto et La Traviatade l’Athénée. En 2009, elle est remarquée par la de Verdi ou Dialogue des Carmélites de Poulenc.compagnie Opéra éclaté, qui lui confie le rôle de Sa dernière sortie discographique, « Pierre Vaello,Papagena dans La Flûte Enchantée de Mozart (en Voix de l’Amour Passion », met en valeur sa voix,tournée nationale), puis de Peppa dans La Belle sa maîtrise du chant et sa musicalité. Il vient dede Cadix, de Francis Lopez, ainsi que deux récitals chanter le Requiem de Verdi en l’église Saint-pour voix et guitare. Récemment elle a interprété Augustin de Paris en janvier 2012 Père d’un enfantThéodorine dans L’Île de Tulipatan d’Offenbach autiste, il fonde en 2003 l’association Lyricautisme,à l’Opéra de Rouen. qui organise des concerts de solidarité en faveurRécemment elle a interprété Marina dans un des jeunes atteints par ce handicapconcert Boris Godounov à l’UNESCO. - Orchestre Sy mphonique Algé rie- France
  • 11. PartenairesConseil Culturel de l’Union pour la Méditerranée Centre Culturel Algérien de ParisBIC fabrique depuis plus de 60 ans des produits de grande qualité accessibles à tous,partout dans le monde. Cette vocation a permis au Groupe d’être aujourd’hui l’unedes marques mondiales les plus reconnues. Chaque jour, dans plus de 160 pays, desconsommateurs choisissent d’acheter 24 millions d’articles de papeterie, 5 millionsde briquets, 10 millions de rasoirs et 5 millions de produits promotionnels signés BIC.Avec des produits présents sur les 5 continents dans plus de 120 pays,Danone est l’une des entreprises les plus dynamiques du secteur alimentaire.Sa mission est d’apporter la santé par l’alimentation au plus grand nombre.Danone bénéficie de positions de leader de l’alimentation santé autour dequatre métiers : les Produits Laitiers Frais (n°1 mondial), les Eaux en bouteille(n°2 mondial), la Nutrition Infantile (n°2 mondial) et la Nutrition Médicale(n°1 en Europe). Ces partenaires sont heureux de soutenir cet évenement qui favorise les échanges entre les culturesEssilor est le numero un mondial de l’optique ophtalmique.Sa mission : donner à tous les citoyens du monde la possibilité de bénéficierde verres qui améliorent leur vue et donc leur vie.Une entreprise à la pointe de l’innovation avec la création et la fabrication deproduits qui ont revolutionné le monde de la vue : le verre progressif VARILUXqui corrige la presbytie, le verre incassable, les traitements anti rayures et antireflet CRIZAL, et très récemment 2 innovations majeures mondiales , le 1er verreanti bué OPTIFOG et le traitement qui protège les yeux des Ultra Violets ( UV).Essilor est présent dans plus de 50 pays avec plus de 50 000 collaborateurs. - Orchestre Symphonique Algérie-France
  • 12. Orchestre Symphonique Algérie-FranceAdresse: 04 rue Planchat 75 020 Paris-FranceMobile: +33 6 60 18 90 54Email: osaf75@yahoo.fr - Orchestre Sy mphonique Algé rie-France

×