• Save
Technique peinture
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Technique peinture

on

  • 1,055 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,055
Views on SlideShare
1,055
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Technique peinture Technique peinture Document Transcript

  • Technique de la peintureSupports pédagogiques :Fiches de travail n°1, 2 et 4(lycée),fiche de travail n°3(école primaire et collège). Michel Haider Mathis Neithart Gothar, dit Grünewald, (retable de Hohenlandenberg), Sainte Élisabeth, Triptyque de la Crucifixion, vers 1509/11, sapin panneau central, vers 1500, sapin La grisaille : Le fond d’or : La technique de la grisaille est une particularité de la peinture médiévale. Au lieu de colorer ses La réalisation d’un fond d’or sera expliquée aux personnages, l’artiste se limitait à une peinture lycéennes et lycéens dans ce chapitre consacré aux monochrome. La plupart du temps, cette peinture techniques employées par les artistes du Moyen Âge. en grisaille, comme on l’appelle, apparaît sur les L’emploi du fond d’or largement répendu jusqu’au faces externes des volets de retables où elle aurait XVe siècle, disparut progressivement avec l’apparition imité puis remplacé les sculptures qui y figuraient du paysage dans les représentations, et finit par auparavant. ne représenter que le ciel. Une peinture qui se contente d’utiliser quelques Il serait intéressant que les élèves prennent nuances d’une même couleur doit être exécutée eux-mêmes l’initiative de comparer les panneaux avec une parfaite technicité. Cela sera montré à dans le musée et de rechercher des œuvres partir de l’exemple de Grünewald, considéré traitant le même thème de manière différente. comme le maître de la grisaille. Cette technique Les collégiens pourront également travailler sur peut être décrite en détail aux collégiens et aux ce thème, en partant de l’exemple du retable à lycéens à partir du panneau de Sainte Élisabeth. volets et à fond d’or de Michael Haider, et en Mais l’intention artistique de Grünewald dépasse essayant de dégager les particularités d’un fond de loin la simple imitation d’une figure de pierre. doré. Ici aussi, une comparaison avec d’autres La tâche des lycéens sera d’explorer ce point. retables de la collection pourra être utile. Ensuite, Collégiens et lycéens seront tous invités à s’essayer ENSEIGNANT ils dessineront des motifs de fonds d’or. dans l’art de la représentation monochrome. E 1 2 3 4 Technique de la peinture Staatliche Kunsthalle Karlsruhe
  • Technique de la peintureLe fond d’or Au début du Moyen Âge, les peintres choisissaient Ici, tu vois un retable à trois panneaux, dont celui pour le fond de leurs tableaux la couleur or. Cela du milieu représente la crucifixion du Christ. permettait de bien détacher les personnages représentés du fond. C’était aussi la couleur la plus ⁄ Regarde bien. précieuse, et elle pouvait servir à représenter le ⁄ Comment le peintre ciel, où les gens croyaient que Dieu habitait. a-t-il représenté le fond ? Le fond en or était réalisé à l’aide de feuilles d’or ⁄ Trouves-tu, dans le musée, extrêmement fines. Souvent, il était orné de cise- un tableau avec un fond différent ? lures imprimées grâce à des stylets métalliques ou à des tampons. ⁄ Dessine un modèle de fond d’or. À mesure que les artistes s’intéressèrent davan- tage à leur environnement, ils se mirent égale- ment à peindre la nature, et le fond d’or finit par ne représenter plus que le ciel. Lycée E 1 2 3 4 Technique de la peinture Staatliche Kunsthalle Karlsruhe Le fond d’or
  • Technique de la peintureLe fond d’or Entre le IVe et le XVe siècle, dans les œuvres de l’art des transitions douces qu’à l’aide de traits et de chrétien, l’or, le matériau le plus précieux connu points. Les artistes du Moyen Âge fabriquaient leurs à l’époque, était employé pour peindre les fonds couleurs à partir de substances provenant de la de tableaux. Symbolisant une sphère idéale, ces terre, de plantes et d’animaux. Les panneaux sur fonds créaient une impression plus grande encore lesquels ils peignaient étaient en bois et devaient de préciosité et de solennité. En outre, en raison d’abord être enduits d’une préparation à base de de leur neutralité, toutes les couleurs se détachent carbonate de calcium (plâtre) ou de couleur avant bien sur de tels fonds. Le fond doré s’obtenait par d’être peints. l’application de feuilles d’or extrêmement fines et souvent ornées de ciselures (estampées). Les ⁄ Regarde bien les œuvres exposées. motifs y étaient imprimés à l’aide de stylets métal- Tu y trouveras le retable à trois volets de Michael liques ou de tampons. Ainsi retrouve-t-on toujours Haider, dont le panneau central montre le Christ les mêmes dessins de fleurs ou de feuilles. Vers crucifié. la fin du Moyen Âge, le fond d’or fut progressi- ⁄ Comment le peintre vement remplacé par des représentations de paysages de plus en plus réalistes. Cependant, la réalisa-t-il le fond ? couleur or demeura encore souvent réservée à la ⁄ Comment sont représentés le représentation du Ciel. Au Moyen Âge, on ne peignait pas à l’huile, mais paysage et le fond d’or ? a tempera. Le mot latin « temperare » désigne le ⁄ Cherche dans la collection fait de mélanger des couleurs d’origine naturelle un exemple représentant et des liants. Les liants étaient des substances le même thème mais réalisé aqueuses, huileuses ou résineuses comme la gomme, l’œuf ou la cire. La peinture a tempera avec un autre fond. sèche très vite, de sorte que l’on ne peut obtenir Lycée E 1 2 3 4 Technique de la peinture Staatliche Kunsthalle Karlsruhe Le fond d’or View slide
  • Technique de la peintureLa grisaille Dans la peinture médiévale, on représentait parfois les personnages de manière à faire croire qu’ils étaient sculptés dans la pierre. De telles peintures étaient destinées aux faces exté- rieures des retables. Comme elles n’étaient pas colorées mais généralement rendues en nuances de gris, on les appelle des « grisailles ». L’artiste Mathias Grünewald était un grand maître de la peinture en grisaille. Il utilisait des tons blancs, gris et noirs appliqués de manière à couvrir le fond, ou dilués pour que le fond clair transparaisse au travers. Les tons de gris reflétaient alors la teinte de fond du tableau ! La représentation de sainte Élisabeth dans un arc en plein cintre est un exemple particulière- ment éloquent de la peinture en grisaille de Grünewald. ⁄ Contemple le tableau de plus près. ⁄ Le personnage semble-t-il être sculpté dans la pierre ? ⁄ Vois-tu les endroits où le fond transparaît ? ⁄ À ton tour, dessine avec un crayon un personnage en grisaille. École primaire Collège E 1 2 3 4 Technique de la peinture Staatliche Kunsthalle Karlsruhe La grisaille View slide
  • Technique de la peintureLa grisaille Dans la peinture médiévale, il existe une technique ⁄ Recherche dans cette peinture spécifique grâce à laquelle les personnages ne sont des parties où les tons de gris pas représentés dans des tons de couleurs variés mais d’une seule couleur, de sorte à faire croire présentent de légers reflets colorés qu’ils sont sculptés dans la pierre. On dit d’une obtenus grâce au fond ocre. telle peinture qu’elle est « monochrome » (une ⁄ Essaie toi-même de dessiner seule couleur) ou en grisaille. en grisaille, en réalisant au crayon Ce type de peinture apparaît surtout sur les faces diverses nuances de gris. extérieures des volets de retables et donne alors l’impression d’être une sculpture de pierre. Il ne faut pas oublier que les autels étaient placés loin des fidèles et qu’au Moyen Âge, personne ne pouvait les approcher d’aussi près qu’aujour- d’hui au musée. C’est pourquoi on pouvait parfai- tement croire que ces personnages étaient sculp- tés dans la pierre. La grisaille est une technique très particulière, et rares étaient les artistes qui la maîtrisaient aussi bien que Mathias Grünewald, dont les grisailles étaient déjà très connues de son vivant. Il utilisait des tons blancs, gris et noirs qu’il appliquait soit en technique couvrante, soit dilués sur le fond ocre clair, de façon à ce que celui-ci transparaissait et conférait aux nuances de gris une coloration différente, à peine perceptible. La représentation de sainte Élisabeth dans un décor architectural en forme de niche est un exemple particulièrement éloquent de la peinture en grisaille de Grünewald. ⁄ Contemple le tableau de plus près. ⁄ Grünewald a-t-il vraiment voulu faire croire qu’il s’agit d’une statue de pierre ? ⁄ Cite les arguments qui te font adhérer à l’idée que l’artiste ait voulu faire croire qu’il s’agit d’une statue de pierre, et les contre-arguments. Lycée E 1 2 3 4 Technique de la peinture Staatliche Kunsthalle Karlsruhe La grisaille