Atelier 1Optimiser l’aide à la décision pour laprotection et la nutrition des cultures
Atelier 1 : Optimiser l’aide à la décision pour laprotection et la nutrition des cultures• 1. Socio-éco-ergonomiques:     ...
Atelier 1 : Optimiser l’aide à la décision pour laprotection et la nutrition des cultures• 2. Agronomiques et scientifique...
Atelier 2Améliorer la maitrise de l’état hydrique              par les TIC
Atelier 2 : Améliorer la maitrise de l’état hydriquepar les TIC• Les outils de caractérisation (sol-plante) ont démontré  ...
Atelier 2 : Améliorer la maitrise de l’état hydriquepar les TIC• On sait lier « quantité d’eau et qualité du raisin », on ...
Atelier 3Développer la mise en réseau et lepartage de données agronomiques
Atelier 3 : Développer la mise en réseau et le partage desdonnéesFaut-il partager ? >> Nous devons partager• Des langages ...
Atelier 6Optimiser l’acquisition de données :   zéro saisie, un mythe ou une        application future ?
Atelier 6 : Optimiser l’acquisition de données :zéro saisie, un mythe ou une application future ?Enjeux• Règlementaires (P...
Atelier 6 : Optimiser l’acquisition de données :zéro saisie, un mythe ou une application future ?Verrous identifiés1.   Sy...
Atelier 6 : Optimiser l’acquisition de données :zéro saisie, un mythe ou une application future ?Pistes• Re-saisie des don...
Restitution des ateliers
Restitution des ateliers
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Restitution des ateliers

463

Published on

Chaque animateur d'atelier présente les grandes lignes qui sont ressortis de leur atelier.

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
463
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Restitution des ateliers

  1. 1. Atelier 1Optimiser l’aide à la décision pour laprotection et la nutrition des cultures
  2. 2. Atelier 1 : Optimiser l’aide à la décision pour laprotection et la nutrition des cultures• 1. Socio-éco-ergonomiques: • Niveau de compétence requis • Multiplication des outils spécialisés, dispersion et redondance des données à saisir et diffuser • Coût induits par les OAD : – temps d’observation : possibilités de comptages par capteurs? – Coût du matériel supplémentaire (capteurs) – Complexification des chantiers • Pour une valorisation incertaine – Économie sur intrants pas toujours bien chiffrée – Valorisation par le prix du produit (sauf si bio)
  3. 3. Atelier 1 : Optimiser l’aide à la décision pour laprotection et la nutrition des cultures• 2. Agronomiques et scientifiques : – Difficultés liées au changement d’échelle induit par les TIC (fiabilité et représentativité des données météo, tems de calcul pour les modèles) – Lacunes dans la mesure du risque pris (quelle pertes si mon intervention n’est pas optimale ?) – Sensibilité des modèles à la précision des données d’entrée – Améliorer la spécificité des mesures de capteurs
  4. 4. Atelier 2Améliorer la maitrise de l’état hydrique par les TIC
  5. 5. Atelier 2 : Améliorer la maitrise de l’état hydriquepar les TIC• Les outils de caractérisation (sol-plante) ont démontré leur intérêt…• mais ils doivent être combinés à des outils de gestion (capteurs, modèles et surtout services à l’interprétation) !• Un large choix d’outils de mesure : – mais les comment positionner au mieux pour la représentativité (spatialisation, imagerie…) ? – pour quel coût ? – avec quelles contraintes d’étalonnage, de fonctionnement ? – avec quelle fréquence d’interrogation et a-t-on besoin du temps réel ?• Une piste : la mesure « en continu » sur la plante
  6. 6. Atelier 2 : Améliorer la maitrise de l’état hydriquepar les TIC• On sait lier « quantité d’eau et qualité du raisin », on ne sait pas lier « qualité de l’eau et qualité du raisin » : quelle durabilité pour le système ?• On peut s’inspirer utilement d’autres secteurs (transferts des données…) En conclusion, beaucoup de créativité liée à la qualité des interventions des membres de l’atelier, et beaucoup de sujet de projets en perspective !
  7. 7. Atelier 3Développer la mise en réseau et lepartage de données agronomiques
  8. 8. Atelier 3 : Développer la mise en réseau et le partage desdonnéesFaut-il partager ? >> Nous devons partager• Des langages communs – Ils existent et peuvent être utilisés – Mais le langage unique n’est-il pas un frein à la créativité ? – Retard de la France sur la valeur accordée à « l’immatériel »!• Des outils et techniques – Les outils sont extrêmement riches : les réseaux sociaux – Les outils évoluent très rapidement – Sommes-nous prêts à les intégrer ?• Des facteurs humains – La technique permet globalement de répondre aux enjeux – Les facteurs humains sont aussi importants sinon plus – Comment concilier l’intérêt collectif avec l’intérêt privé ?
  9. 9. Atelier 6Optimiser l’acquisition de données : zéro saisie, un mythe ou une application future ?
  10. 10. Atelier 6 : Optimiser l’acquisition de données :zéro saisie, un mythe ou une application future ?Enjeux• Règlementaires (PAC, traçabilité,…) et gestion (contratsde production, agriculture de précision)• Augmentation des lieux et des volumes d’enregistrements des données
  11. 11. Atelier 6 : Optimiser l’acquisition de données :zéro saisie, un mythe ou une application future ?Verrous identifiés1. Systèmes fermés2. Multiplication des données enregistrées3. Coût des outils (notamment en viticulture)4. Acceptabilité et formation
  12. 12. Atelier 6 : Optimiser l’acquisition de données :zéro saisie, un mythe ou une application future ?Pistes• Re-saisie des données (EDI + normalisation)• Simplification de la saisie (pocket PC, …)• Automatisation de la saisie (électronique embarquée,…)Reste la valorisation : quelles infos pour quels usages ?
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×