• Like
Jean-Claude Katende - Groupe de travail sur la protection
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

Jean-Claude Katende - Groupe de travail sur la protection

  • 513 views
Published

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
513
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. GROUPE DE TRAVAIL PROTECTION
    • Agenda de la transparence des industries extractives en Afrique après 50 ans d’indépendance : réalisations, défis et perspectives d’avenir
    • Kinshasa, du 24 au 27 mai 2011
    • Par Maître Jean Claude KATENDE
    • Téléphone : + 243 81 17 29 908
    • E mail: jckatende @yahoo. fr
  • 2. I. CONTEXTE
    • Au début de la campagne, les militants de la transparence ont été confrontés à des attaques de toute nature dans beaucoup de pays africains (Congo Brazza ville, R. D. Congo, Niger, Angola, Gabon…)
    • Absence d’une stratégie formelle d’intervention de PWYP dans la protection de ses membres,
    • Discussion sur la stratégie de protection des militants de la transparence a été lancée à Limbe au Cameroun.
    • Besoin d’élaborer et d’adopter un plan d’actions
  • 3. II. Nature et types de risques
    • Coup de fil anonyme
    • Menaces de mort directes ou indirectes dirigées contre les membres ou leurs familles de la part des personnalités du gouvernement ;
    • Harcèlement du système judiciaire ou de la police
    • Restriction de la liberté de mouvement
    • Censure de restrictions de la liberté d’expression et d’association
    • Menaces d’emploi : renvoi, retenu sur salaires, etc.
    • Gel de comptes bancaires ;
    • Criminalisation par le média gouvernemental ;
  • 4. III. Conditions d’interventions de PWYP 
    • Etre militant engagé dans la lutte pour la transparence des revenus des industries extractives ;
    • Etre membre d’une ong engagée dans la lutte pour la transparence, membre d’une coalition nationale PWYP
    • Les faits qui ont donné lieu aux attaques devront avoir un lien direct avec les actions liées à la transparence des industries extractives
    • Obtenir une décision favorable du comité d’intervention.
  • 5. IV. Stratégies d’interventions :
    • . Structures : Comité de protection
    • Types d’interventions : plaidoyer, assistance juridique ou judiciaire
  • 6. V. Plan d’actions
    • Action 1 : Identifier les membres du Comité de protection (juillet 2011)
    • Action 2 : Identifier les pays à risques élevé (Angola, Guinée équatoriale, Côte d’Ivoire…), pays risque moyen (R.D.Congo, Congo Brazza…)
    • Action 3 : Conclure des accords de partenariat avec FIDH, Amnesty International (septembre –décembre 2011)
    • Action 4 : Conclure des accords d’intervention avec les cabinets d’avocats dans les pays à risques( septembre – décembre 2011).