Itsolutions tendancesfr 06_2011 sen
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Itsolutions tendancesfr 06_2011 sen

on

  • 269 views

 

Statistics

Views

Total Views
269
Views on SlideShare
268
Embed Views
1

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 1

http://www.slideshare.net 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Itsolutions tendancesfr 06_2011 sen Itsolutions tendancesfr 06_2011 sen Document Transcript

    • CE DOSSIER EST PUBLIÉ PAR MEDIAPLANET ET N’EST PAS SOUS LA RESPONSABILITÉ DES ÉDITEURS DE TRENDS-TENDANCESNr.3/Juin ‘11 IT SOLUTIONS 5 CONSEILSPOUR OPTIMALISERVOTRE ENTREPRISELa vidéo-conférenceFini lesvoyagesd’affaires chersReprendrele contrôleApplicationPortfolioManagement UNE GAMMEPour les PMEImplémentationdu cloudcomputingLe NouveauMondedu Travail D’AVANTAGES Les experts dans cette édition :Les outilsinformatiques Daniel Lebeau, CIO of the Year, Danielle Jacobs de Beltug, ...pilier polyvalent
    • CONSEIL JUIN 2011 · 3 ACTUALITÉ 1Le tout est bien plus CAS INTÉGREZ TOUS Solvay opte LES OUTILS pour les CUque la somme des parties Question : Téléphone, le choisis,via mon smartphone.» Les communications unifiées sont tout sauf une mode, comme en témoigne le fait que les principaux groupessmartphone, e-mail, SMS, « Environ 50 pour Stephan Moelans admet cepen- industriels du mondeinstant messaging, médias cent des processus dant qu’il n’est pas toujours faci- franchissent les premierssociaux. L’utilisateur moderne le de convaincre les entreprises du pas vers cette nouvelleest bombardé de messages et d’entreprise concept. « Très souvent, elles deman- technologie.d’informations, au point d’en démarrent toujours dent un businesscase, mais il y a tantperdre le Nord. Que faire ? de paramètres,qu’on peut partir dans Solvay par exemple,un groupe in- Réponse : Les par un entretien » tous les sens, selon l’interprétation. dustriel chimique occupant plusCommunications Unifiées, où Stephan Moelans C’est pourquoi nous laissons d’abord de 19.000 collaborateurs dans 400 Directeur Général de Siemens Enterprisetoutes les formes de Communications Belgique-Luxembourg nos clients jouer un peu avec nos pro- filiales et dans plus de 50 pays, acommunication fusionnent duits afin qu’ils puissent découvrir décidé de remplacer son infras-parfaitement pour former un munication et médias,mais elles vont Un numéro pour tout comment tirer un maximum de pro- tructure de communication clas-grand ensemble interactif, beaucoup plus loin en réalité. Quand Pour Stephan Moelans, la communi- fit des fonctionnalités les plus perti- sique par une solution IP moder-offrent la solution. Elles vous vous mettez des outils de communi- cation est tout sauf une ‘commodity’. nentes pour eux.» ne et intégrée. L’entreprise a re-permettent de définir cation à disposition,chacun utilise tel « Une étude a en effet révélé que 45 cherché une application de com-vous-même comment, quand et ou tel moyen à sa façon, relativement à 50 % des processus d’entreprise dé- Une intégration munication VoIP centralisée pou-pour qui vous êtes accessible. individuelle, en fonction de ses expé- marrent toujours par un entretien, et sans soudure vant être mise en œuvre progres- riences ou de ses préférences. Mais le 25 à 30 % au départ d’une application « De nombreuses entreprises ne sont sivement dans toutes les filiales.Dans son ouvrage ‘Unified Communi- défi à relever,c’est précisément de tra- de communication, comme l’e-mail pas tentées de passer aux commu- Il importait qu’elle soit non seu-cations for the Dummies’ (‘Les com- vailler encore plus efficacement avec ou l’instant messaging. Cela signi- nications unifiées parce qu’elles ont lement facile à gérer, mais qu’el-munications unifiées pour les nuls’), les nouveaux moyens, sinon ceux-ci fie que la moitié de tous les proces- lourdement investi dans une infras- le entraîne également une amé-Satish Shah énumère les avantages des n’apportent pas de plus-value, mais sus d’entreprise s’arrête quand il n’y tructure de communication classi- lioration de la communication etCU : disponibilité (présence), un seul seulement des coûts en plus.» a plus de communication vocale.C’est que. Mais cela ne doit pas constituer une hausse de la productivité, etnuméro pour tous les moyens de com- une donnée trop souvent sous-éva- un obstacle », explique Stephan Moe- que son coût d’exploitation géné-munication, utilisables partout, indé- DES CHIFFRES luée. On investit des sommes énor- lans. « Nous travaillons avec une so- ral soit réduit.pendantes des infrastructures sous- ÉLOQUENTS mes dans les applications informa- lution logicielle et des applicationsjacentes, idéales pour la collaboration tiques mais on oublie que sans com- basées sur le standard open SIP pou- Une solutions efficaceentre groupes, productivité accrue et Les outils de communication munication, de nombreux processus vant donc être intégrées sans soudure Un contrat de services gérés desurtout un travail plus efficace. fragmentée coûtent aux entreprises se grippent sérieusement. Une solu- dans les environnements PABX et IT cinq ans a été signé à cet effet « Ce dernier atout est l’essence mê- employant plus de 1.000 tion de CU comme OpenScape peut existants. Et aussi avec des progiciels avec Siemens Enterprise Com-me des communications unifiées : collaborateurs plus de 9 millions résoudre le problème, parce qu’elle modernes,comme par exemple CRM, munications pour la mise en œu-communiquer plus efficacement », d’euros par an en dépenses fait office de ‘courtier’ entre les diffé- qui permet de voir en un coup d’œil, vre d’une solution OpenScapeconfirme Stephan Moelans, direc- évitables et en productivité perdue. rentes formes de communication. Si dans une liste de contact intelligen- Voice supportant les différentesteur général de Siemens Enterprise Les CU peuvent réduire de vous voulez me joindre, il vous suffit te, qui est impliqué dans une vente filiales et succursales au départCommunications Belux. « Il y a tant plus de 20 % par an les coûts d’appeler mon numéro unique et le possible et qui est disponible par quel du siège principal de Bruxelles.de possibilités de communication d’infrastructure et de système vous mènera automatique- moyen de communication. Toujours Grâce à la nouvelle solution, lesaujourd’hui, mais comment les uti- communication mobile. ment vers le canal que j’ai choisi pour pour travailler plus efficacement,cela coûts des communications ontliser efficacement ? Très souvent les La ‘présence’ peut augmen- être contacté,en fonction de mon sta- va sans dire…» chuté de 30 %.communications unifiées sont consi- ter de 10 % en moyenne la tut de ‘présence’, où que je me trou- FRANS GODDENdérées, à tort, comme un regroupe- productivité et l’efficacité des ve. L’appareil qui doit sonner quelque FRANS GODDEN redactie.be@mediaplanet.comment des différentes formes de com- collaborateurs. part (ou justement pas !),c’est moi qui redactie.be@mediaplanet.com Leading independent global benchmark with outsourcing has ranked NIIT Technologies No. 3 among all IT outsourcers in the world. The The Preferred Choice for IT Outsourcing. Datamonitorindependent global benchmark withrepresents the largest Leading Black Book of Outsourcing 2010 outsourcing has investigation into customer satisfaction with outsourcing. in ranked NIIT Technologies No. 3 among all IT outsorcers the world. The DatamonitorDelivering customer value, 2010 Ranking Service Provider Black Book of Outsourcing as a 1 represents the largest investigation intosharp focus on select Acxiom result of its customer satisfaction 2 CIBER industry outsourcing.has resulted in 3 with segments, Ranking Technologies NIIT Service Provider NIIT Technologies being the preferred 4 1 iGATEAcxiom 4 choice for IT outsourcing with as a Delivering customer value, 2 Critigen CIBER 6 3 Microsoft Technologies NIIT satisfaction levels ahead of the largest result of its sharp focus on select 7 Infosys players in the industry.The resulted our 4 iGATE industry segments, has voice of 8 4 LogicaCritigen customers is clear. 9 British Telecom in NIIT Technologies being the 6 Microsoft 10 Oracle 11 7 Infosys Orange Business Services To know howchoice forouroutsourcing preferred we help IT customers 8 Logica with satisfaction levels ahead of the 11 Dell stay ahead, visit 9 British Telecom 13 Capgemini www.niit-tech.com in the industry. largest players 14 10 HCL Oracle 15 11 AT&T Orange Business Services The voice of our customers is clear. NIIT Technologies, the leading 16 11 Dell Accenture global IT Solutions company, has recently appointed 16 13 TelstraCapgemini To know how we help our Ramirez as Carlos Flores 18 14 HCL Telefonica customers stay ahead, visitCountry Vice-President & Manager for Belux. Carlos 19 15 IBM AT&T 20 16 Accenture Siemens IT Solutions www.niit-tech.com sides of ITof experience brings 25 years on all Solutions. 16 Telstra and Services On the provider-side, he held several Consulting and 18 Telefonica Change Management roles with EDS EMEA. As a 19 IBM client, he spent several years in AXA Belgium as IT Director and as global CIO of AXA Art. And as an 20 Siemens IT Solutions advisor, he has been focusing on enabling Outsourcing and Services and Offshoring success, helping several blue-chip clients in London and Belgium. Carlos has an MBA Source: Black Book of Outsourcing from Vlerick Leuven Gent Management School.
    • JUIN 2011 · 11 GROUPE D’EXPERTS Question 1 : Question 2 : Question 3 : Citez 3 raisons pour lesquelles Chaque entreprise est-elle Sur quels points vaut-il une entreprise devrait opter prête à travailler dans le cloud ? mieux être attentif lors du pour le cloud computing ? choix d’un cloud-provider ? Le cloud est une approche de l’informatique Oui, pour autant que cela se fasse à la Il est important que le partenaire liée à l’échelle de l’Internet et à la connexion d’un mesure de l’entreprise. En soi, la technologie ne puisse proposer la plate-forme de cloud large éventail de dispositifs et de terminaux de la détermine pas la vitesse. La question n’est pas dans une forme privée (on-premise),publi- façon la plus rapide, sécurisée et efficace en ter- tant de savoir si l’entreprise est prête pour le que et hybride.Ainsi, êtes-vous sûr que vos mes de coûts qui soit. Dès lors, le cloud atténue cloud mais plutôt le cloud est-il prêt pour les be- précédents investissements ne sont pas la pression sur les coûts et les budgets, abaissant soins de l’entreprise, quelle qu’en soit la forme. mis de côté et que vous pouvez explorer ainsi les barrières et accélérant sensiblement Il se peut qu’un cloud public (infrastructure ou- de nouveaux scénarios, avec votre fournis- l’innovation.L’important,c’est ce que vous pouvez verte) ne soit pas à l’ordre du jour pour une seule seur et à votre propre tempo, ou améliorer faire avec le nuage,comme créer de nouvelles op- application, mais qu’un cloud privé (propre in- les scénarios existants en fonction des be- portunités pour votre activité,vos clients et parte- frastructure auprès d’un fournisseur de services) soins de l’entreprise, actuels et futurs. naires.C’est également une façon de permettre de offre encore une solution alternative parfaite. nouveaux scénarios requérant une approche co- L’avantage majeur du cloud est que l’entreprise hérente (tout,partout et à tout moment) et un ap- peut choisir entre une solution de cloud privée,Bart Vande GhinsteEnterprise Architect Microsoft Belux pareil connecté et multi-systèmes utilisant le nu- publique ou hybride,en fonction du scénario qui age public,privé ou hybride. lui sied le mieux. Le cloud computing permet de met- Oui, car les composants de base sont Choisissez un partenaire solide qui tre rapidement en œuvre les solutions ICT. accessibles à toute PME : la connectivité (in- peut vous garantir un environnement sécu- Une PME peut très vite utiliser l’application ternet), le datacenter externe et les applica- risé. Ne confiez pas vos données à n’importe de son choix.Le cloud assure aussi une struc- tions. De plus, beaucoup d’entreprises font qui.L’accès à internet est crucial,mieux vaut ture de coûts transparente et prévisible. déjà du cloud computing. Le PC-Banking en opter pour une solution robuste et fiable,avec L’entreprise ne doit pas investir dans des ser- est un bon exemple et presque toutes les en- back-up. Last but not least : comme les diffé- veurs ou des logiciels. Si elle a temporaire- treprises l’utilisent,même pour des données rents composants sont étroitement liés les ment besoin de plus de capacité, il est inu- très sensibles. Le cloud computing s’étend uns aux autres dans le modèle du cloud com- tile de modifier toute l’infrastructure. Grâce aux applications standardisées, comme Mi- puting (applications, datacenter et réseau), au cloud, la PME accède aux applications et crosoft BPOS,Google Apps,Salesforce.com,et sélectionnez un seul partenaire plutôt que 3 à la puissance informatique autrefois réser- aux solutions sur mesure. différents. Un partenaire capable d’intégrer vées aux grandes entreprises. Sans devoir se ces composants grâce à une stratégie de con- préoccuper de la complexité ! vergence à long terme.Bart Van Den MeerscheExecutive Vice President Business Unit Belgacom Premièrement le cloud computing Toutes les organisations sont Je conseille de faire attention à la améliore la visibilité de l’informatique prêtes à travailler dans le cloud : les ban- sécurité des données et l’isolation de dans l’entreprise. Deuxièmement, grâ- ques, le secteur public, télécommunicati- l’environnement du client (multi-tenan- ce au cloud, l’informatique répond plus ons, des sociétés utilitaires, etc. La ques- cy). Regardez aussi s’il est construit avec précisément aux besoins du business tion aujourd’hui n’est pas si une organi- des normes ouvertes telles que Java, jee, avec un modèle de calcul plus simple et sation doit aller vers le cloud. C’est plutôt Web 2. 0, Ajax, Unified Modeling Langua- moins cher. Finalement le cloud augmen- comment aller vers le cloud et avec qui. ge et Eclipse, et des interfaces permettant te la gamme de services, des applications d’intégrer votre environement afin de et des capacités informatiques mises à la contruire un Cloud hybride adapté à vos disponibilité des clients. besoins. Finalement, assurez-vous que le cloud supporte différentes plateformes infrastructurelles afin de ne pas vous re- trouver verouillé avec votre infrastruc- ture (Hardware agnostique).Frank LacroixIBM Business Development Executive -Cloud Computing Pour l’entreprise en quête de commu- Le cloud computing est une proposi- Étant donné que les télécoms en- nication dernier cri, le cloud est une alterna- tion attrayante pour les entreprises de plus traînent toujours un certain nombre tive à la solution « sur site ».Les fournisseurs de petite envergure qui ne disposent pas néces- d’exigences spécifiques (real-time QOS, exi- solutions de télécoms suivent cette tendance sairement d’une expertise interne suffisan- gences en matière de disponibilité plus éle- orientée IT étant donné que les nouvelles solu- te en matière d’IT. Pour entrer dans le “tele- vées que les applications IT, etc.), le presta- tions de communication peuvent également com cloud”, les entreprises doivent toutefois taire de services de communication « cloud être implémentées dans les centres de don- disposer d’une infrastructure réseau basée » doit pouvoir maîtriser les technologies Voix nées. L’apparition des CEBP (Communication sur MPLS,capable de garantir une Quality Of et Unified Communications sous-jacentes.Il Enabled Business Process) avec interface SOA Service (QOS) suffisante.Les lignes XDSL tra- doit pouvoir fournir tant des solutions cloud (Service Oriented Architecture) ouverte per- ditionnelles ne suffiront probablement pas. que locales ou hybrides, car de nombreuses met une intégration de ces applications au sein Il est également conseillé de prévoir une lig- entreprises aimeraient pouvoir évoluer vers d’autres processus IT. Grâce au modèle SaaS ne de secours afin de pouvoir assurer un ser- le cloud sans pour autant renoncer aux in- (Software as a Service), les clients paient donc vice télécoms réduit en cas d’indisponibilité vestissements effectués jusqu’ici.Peter Van EyckenSales Director Siemens Enterprise uniquement pour les services qu’ils utilisent. du cloud.Communications Belgium Free Trial Réduisez vos coûts de collaboration et vos frais de voyages d’affaires. Essayez gratuitement OpenScape Web Collaboration pendant 28 jours*. Cette solution ‘cloud’ permet de tenir des Communication for the open minded conférences multimédia pour 1000 utilisateurs simultanés et ce, sans installation complexe. Siemens Enterprise Communications www.siemens-enterprise.be * pour les entreprises de plus de 100 employés Siemens Enterprise Communications GmbH & Co. KG is a Trademark Licensee of Siemens AG.