Your SlideShare is downloading. ×
  • Like
Jerome PIOT  M&C Saatchi :  "Enjeux des lieux physiques" (PARIS 2.0, Sept 2009)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Jerome PIOT M&C Saatchi : "Enjeux des lieux physiques" (PARIS 2.0, Sept 2009)

  • 1,082 views
Published

LES NOUVEAUX ESPACES DE CONVERSATION ET DE TRANSACTIONS (NET, MOBILE, ET PHYSIQUES) …

LES NOUVEAUX ESPACES DE CONVERSATION ET DE TRANSACTIONS (NET, MOBILE, ET PHYSIQUES)

L'utilisation d'internet a modifié les attentes relationnelles : vers plus d'immédiateté, d'interactivité, mais aussi de profondeur. Dans le réel, on aimerait pouvoir poker les gens dans la rue comme sur facebook, ou avoir un hyper lien à coté des produits qu'on achète pour en savoir plus.

Le développement des applications mobiles qui permettent d'accéder à des gens, de l'argent, de l'information "on demand" renforce cette tendance.

Ainsi apparait le "social shopping" : les lieux de vente se socialisent, les sites webs deviennent communautaires et les cartes bancaires permettent des échanges intra communautaires choisis.

Les marques vont elles continuer à s'incarner dans des flagships ou alors devenir des lieux d'échange et faciliter les mises en relation on line et off line ?

- Benoit Thieulin président de la netscouade France

- Bruno Clément, directeur associé, le public système , France

- Julien Fere, Chargé d'études eurorscg and co France

- Alain Garnier, président de jamespot , France

- Pierre francois Yven, af83 , France

- Frederic Chevalier, Responsable service Web, MEDEF, France

- Corentin Cremet, designer d'interactions multi média, Regarde.org , France

- Alban Peltier, président, looneo

- Jérome Piot, co-fondateur M&C Saatchi store , France

Pour accéder au site de PARIS 2.0 de septembre 2009 : http://www.amiando.com/strategies20aparis.htm

Published in Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,082
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
20
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. NOUVEAUX ESPACES DE TRANSACTIONS ENJEUX DES LIEUX PHYSIQUES
  • 2. VERS UNE MUTATION RADICALE DU COMMERCE ?
    • Pour la première fois le modèle dominant des grandes surfaces libre-service, alimentaires ou spécialisées, est remis en cause.
    • Avant d’être un d’être un basculement de pdm, il s’agit d’une mutation du rapport aux commerçants
  • 3. LE PASSAGE DE LA DÉPENDANCE À L’INDÉPENDANCE
    • Hier :
    • Le magasin était le passage obligé pour accéder aux biens de consommation. Le libre-service était synonyme d’accessibilité (choix et prix) et le vendeur la source principale d’information
  • 4. LE PASSAGE DE LA DÉPENDANCE À L’INDÉPENDANCE
    • Hier :
    • Le magasin était le passage obligé pour accéder aux biens de consommation. Le libre-service était synonyme d’accessibilité (choix et prix) et le vendeur la source principale d’information
    • Aujourd’hui
    • Internet est le plus grand magasin du monde
    • Devenu le référent du prix bas
    • Première source d’information « objective »
    • (Forum, blogs, avis conso,…)
  • 5. MAIS QUE RESTE-T-IL AUX MAGASINS ?
    • La réalité physique de la relation à l’objet, aux lieux, les sensations, l’immédiateté et l’humain.
    • Un atout qu’Internet n’est pas encore prêt à leurs disputer malgré les progrès technologiques tel que la réalité augmentée
    • L’ENJEU DE L’ENRICHISSEMENT D’EXPÉRIENCE
  • 6. EN ÉVITANT L’ECUEIL DU MAGASIN SHOW-ROOM
    • Un enrichissement de l’expérience magasin qui ne doit pas se limiter à de jolis lieux, mais à des magasins communiquants, relationnels et marchands.
  • 7. EN ÉVITANT L’ECUEIL DU MAGASIN SHOW-ROOM
    • Un enrichissement de l’expérience magasin qui ne doit pas se limiter à de jolis lieux, mais à des magasins communiquants, relationnels et marchands.
    • Afin d’éviter de ne devenir que les lieux dans lesquels on vient conforter son choix… avant de concrétiser son achat sur Internet.
  • 8. AUGMENTER LA POROSITÉ DES EXPERIENCES
    • Aujourd’hui les enseignes n’ont majoritairement pas décloisonné leurs modèles.
    INTERNET MAGASIN
  • 9. AUGMENTER LA POROSITÉ DES EXPERIENCES
    • Demain, décloisonner tout en conservant les atouts et spécificité de chaque canal
    MAGASIN INTERNET
  • 10. 3 CONVICTIONS
    • - Rechercher un principe de continuité entre web et magasin (cf expérience Krys – Groupe Reflect)
    • - Redonner un rôle aux « conseillers-vendeurs », en les impliquant dans la culture 2.0 (accès et connaissance des forums, blogs, formation …)
    • - Intégrer la concurrence du web sur le point de vente
  • 11. ILLUSTRATION KRYS (Groupe Reflect)
  • 12. BEST PRACTICE KRYS (Groupe Reflect)
  • 13. BEST PRACTICE KRYS (Groupe Reflect)
  • 14. BEST PRACTICE KRYS (Groupe Reflect)
  • 15. Merci