• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Diaporama Synthese Restitution Eg Economie 22 Fev 2010
 

Diaporama Synthese Restitution Eg Economie 22 Fev 2010

on

  • 1,586 views

Synthèse restitution Etats Généraux de l'Econmie, 22 février 2010

Synthèse restitution Etats Généraux de l'Econmie, 22 février 2010

Statistics

Views

Total Views
1,586
Views on SlideShare
1,520
Embed Views
66

Actions

Likes
0
Downloads
7
Comments
0

2 Embeds 66

http://www.lyonne-eco.com 65
http://www.linkedin.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Les animateurs ont imaginé scinder le groupe de réflexion en deux pour approfondir les deux thématiques logement et public d’une part et le monde industriel et professionnel d’autre part. Sachant que chaque sous groupe peut émettre des observations sur l’ensemble des thèmes.. L’objet du travail des groupes est donc je le rappelle aux animateurs et co animateurs de recenser les idées, les projets, les mesures les actions, les engagements…qui pourraient dans l’Yonne favoriser le développement économique en surfant sur la vague verte du Grenelle. Le recensement se fera en temps réel sur le diaporama , les idées seront ensuite associées, coordonnées en vue d’un rapport final et sans doute examinées en vue de leur prise en considération au niveau et de la manière ad hoc..
  • Les animateurs ont imaginé scinder le groupe de réflexion en deux pour approfondir les deux thématiques logement et public d’une part et le monde industriel et professionnel d’autre part. Sachant que chaque sous groupe peut émettre des observations sur l’ensemble des thèmes.. L’objet du travail des groupes est donc je le rappelle aux animateurs et co animateurs de recenser les idées, les projets, les mesures les actions, les engagements…qui pourraient dans l’Yonne favoriser le développement économique en surfant sur la vague verte du Grenelle. Le recensement se fera en temps réel sur le diaporama , les idées seront ensuite associées, coordonnées en vue d’un rapport final et sans doute examinées en vue de leur prise en considération au niveau et de la manière ad hoc..

Diaporama Synthese Restitution Eg Economie 22 Fev 2010 Diaporama Synthese Restitution Eg Economie 22 Fev 2010 Presentation Transcript

  • Etats généraux de l’Economie dans l’Yonne 22 février 2010 Réunion plénière de restitution
  • RAPPEL DES OBJECTIFS
    • Agir dès à présent pour anticiper la sortie de crise et saisir les opportunités de développement économique
    • S’inscrire dans la dynamique du Grenelle de l’Environnement et de la croissance verte, et être en phase avec les résultats de la Consultation Départementale
    • Favoriser la mise en commun de solutions concrètes pour l’obtention d’un résultat significatif à court et moyen terme
    • Rechercher la performance de l’action en améliorant l’organisation des structures et en optimisant les interventions financières, tout en garantissant leur stabilité
    Etats généraux de l’Economie dans l’Yonne
  • Deux premiers thèmes porteurs de développement économique et d’emploi ont été abordés (« L’économie verte » et « La transformation des produits de l’agriculture : l’industrie agro-alimentaire différentes ») au travers de trois groupes de travail : Etats généraux de l’Economie dans l’Yonne Groupe 1 : Les filières agricoles et industries agro-alimentaires Groupe 2 : Économie verte : bâtiments et économies d’énergies Groupe 3 : Économie verte : industrie et énergies renouvelables
  • RESTITUTION DES 3 GROUPES DE TRAVAIL : Etats généraux de l’Economie dans l’Yonne Groupe 1 : Les filières agricoles et industries agro-alimentaires Groupe 2 : Économie verte : bâtiments et économies d’énergies Groupe 3 : Économie verte : industrie et énergies renouvelables
  • GROUPE 1 : «  Les filières agricoles et industries agro-alimentaires » Etats généraux de l’Economie dans l’Yonne
  • Les filières agricoles et industries agro-alimentaires « Animation du groupe »
    • animateur et rapporteur:
    • M. le président de la Chambre d'Agriculture : G. ABRY
    • co-animateur DDT : Ph. SIMON et Ch. CHARONNAT
  • Les pistes de réflexion pour des projets immédiats
    • Développer les filières de l’Agriculture biologique
    • Fabriquer localement des produits élaborés à partir de productions icaunaises
    • Valoriser des matériaux « biosourcés »
    • Développer des capacités d’accueil pour le tourisme de proximité et de passage
    • Produire de l’électricité solaire dans des conditions pertinentes
    • Optimiser la logistique et les transports de marchandises
    • Créer des unités de valorisation énergétique de la biomasse 
    • Introduire de nouvelles pratiques et techniques environnementales
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Développer les filières de l’Agriculture biologique (1/2)
    • Constat :
    • Problème d’approvisionnement en produits bio dans la grande distribution, de façon continue et régulière
    • Conjuguer l'organisation de filières courtes (transformation locale des produits de saison) et longues
    • Développer une pédagogie auprès des consommateurs pour recaler la consommation sur les saisons
    • Difficultés indéniables de développer le bio en viticulture (problème de main d’œuvre)
    • Valoriser la notion de fabrication de produits naturels
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Développer les filières de l’Agriculture biologique (2/2)
    • Des projets :
    • Projet DUC sur du poulet bio
    • Valoriser les produits bio via les cantines scolaires et cuisines centrales
    • Des engagements :
    • Germinal : approvisionnement local en produits bio
    • Grande distribution : prête à s’engager après étude de marché précise et maîtrisée par rapport à la demande
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Fabriquer localement des produits élaborés à partir de productions icaunaises (1/3)
    • Constat :
    • Prise en compte de plus en plus du bilan carbone dans les cahiers des charges de fabrication des produits transformés
    • Nécessité de mettre en place des partenariats pérennes avec la grande distribution
    • Éloignement des ateliers de transformation, de la production locale
    • Difficulté de produire des produits laitiers élaborés «bio», compte tenu des volumes importants nécessaires
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Fabriquer localement des produits élaborés à partir de productions icaunaises (2/3)
    • Des projets :
    • DUC : réflexion en cours pour la fabrication de produits élaborés
    • 110 Bourgogne : des projets pour la transformation en meunerie et la production de farine bio
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Fabriquer localement des produits élaborés à partir de productions icaunaises (3/3)
    • Des engagements :
    • CAVAP : des partenariats en cours avec des prises de participation dans l’aval de la production
    • Festin de Bourgogne : développement des approvisionnements locaux
    • Yoplait : développement de son approvisionnement local en lait depuis la fermeture du site de Flogny la Chapelle
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Valoriser des matériaux « biosourcés » (1/2)
    • Constat :
    • Filière chanvre : multiples intérêts (diversification des assolements - élaboration des matériaux de construction et isolants)
    • Proximité de l'Ile de France : source de débouchés et d'emplois
    • Nécessité de formations des artisans pour la mise en œuvre de ces matériaux
    • Filière bois : réflexions à développer pour la production de matériaux de construction
    • Plantations de miscanthus, switch-grass ou taillis à courte rotation à des fins de valorisation énergétique
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Valoriser des matériaux « biosourcés » (2/2)
    • Des projets :
    • Chambre d’agriculture : mise en place d’une filière chanvre départementale pour la fabrication de produits transformés de construction (isolants, ...)
    • Société SAVIER : unité de fabrication de pellets de bois et miscanthus
    • Société Héliosynergie : molécule MPCD : de multiples usages possibles notamment dans le traitement des cultures, et l’élimination de tous les solvants
    • Des engagements :
    • Information et sensibilisation en cours par la Chambre Économique pour la formation des artisans et des prescripteurs
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Développer des capacités d’accueil pour le tourisme de proximité et de passage (1/2)
    • Constat :
    • Nécessité de promouvoir par le tourisme les produits locaux et les produits bio de l'Yonne, en associant par ailleurs les restaurateurs
    • Démarche en cours pour trouver une identité icaunaise sur le vin
    • Nécessité de développer l’agro-tourisme, par l’accueil à la ferme (offre d’hébergement mais absence d’offres de prestations combinant hébergement et consommation de produits locaux)
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Développer des capacités d’accueil pour le tourisme de proximité et de passage (2/2)
    • Des projets :
    • Les syndicats viticoles réfléchissent pour trouver des dénominateurs communs pour commercialiser les produits locaux
    • Des engagements :
    • Chambre économique et ADT : mise en place d’un groupe de travail pour proposer des projets concrets visant à développer des structures d’accueil, notamment à la ferme
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Produire de l’électricité solaire dans des conditions pertinentes (1/2)
    • Constat :
    • Manque d’information des entreprises ou partenaires sur la mise en place de projets
    • Bâtiments d’élevage existants, pour la plupart, non conçus pour recevoir des panneaux photovoltaïques
    • Nécessité de préserver la production agricole en privilégiant les panneaux en toiture plutôt qu’en plein champs
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Produire de l’électricité solaire dans des conditions pertinentes (2/2)
    • Des engagements :
    • DDT : mise en cohérence des projets de champs photovoltaïques avec le développement des autres énergies renouvelables
    • Chambre d'agriculture : information des porteurs de projet
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Optimiser la logistique et les transports de marchandises (1/4)
    • Constat :
    • Filière bois :
    • Charges importantes de l’entretien de la voirie pour les petites communes
    • Nécessité de massifier les transports de bois avec ceux des céréales afin d’augmenter le transport fluvial depuis un quai de chargement/déchargement à Joigny
    • Demande des coopératives agricoles de l’obtention de dérogations pour l’utilisation de semi 44 T pour le transport des céréales
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Optimiser la logistique et les transports de marchandises (2/4)
    • Constat :
    • Filière viande :
    • Nécessité de développer la proximité entre les élevages et les centres d'abattage
    • Filière viticole :
    • Transport le plus souvent externalisé et prédominance de la vente franco
    • Mutualisation en développement des transports de produits finis entre plusieurs sociétés
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Optimiser la logistique et les transports de marchandises (3/4)
    • Des projets :
    • Dérivation de St Aubin : nécessité de financer cette opération sur les programmes à venir pour garantir le 1000 T à Joigny
    • Réflexions en cours au niveau de la Chablisienne via Blason de Bourgogne (plate forme logistique de Beaune)
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Des engagements :
    • EPY de Bourgogne : développement du transport fluvial à partir du site de Joigny
    • Chambre d’Agriculture : réflexion en cours sur la relance de la filière viande en privilégiant la complémentarité avec la filière céréale
    • Optimiser la logistique et les transports de marchandises (4/4)
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Créer des unités de valorisation énergétique de la biomasse (1/2)
    • Constat :
    • Viabilité des unités de méthanisation par l’utilisation de sous-produits agricoles, à condition d’une proximité des déchets
    • Problématique du stockage des sous-produits issus des unités de méthanisation
    • Problématique des transports et des accès aux grosses unités de méthanisation en zone rurale (adéquation du réseau voirie)
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Créer des unités de valorisation énergétique de la biomasse (2/2)
    • Des projets :
    • DUC : un projet de méthanisation à partir de biomasses agricoles (fumiers, lisiers, sous produits,….) et de boues de stations d’épuration
    • Projet ENERIA sur la vallée de la Vanne pour le chauffage de serres
    • Des engagements :
    • Chambre d’Agriculture : poursuite de la réflexion engagée dans le cadre du 1 er pôle d'excellence rurale sur la filière Bois Énergie
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Introduire de nouvelles pratiques et techniques environnementales (1/3)
    • Constat :
    • Nécessité de développer les débouchés dans la filière bois (scierie au plus proche)
    • Nécessité d’affiner la connaissance pédologique et hydrogéologique du département
    • Nécessité de faire évoluer les pratiques culturales
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Des projets :
    • Société Héliosynergie : développement de biotechnologies, notamment sur la question de l’élimination des odeurs, récupération et traitement de déchets industriels
    • Création de jardins d’insertion avec distribution des produits dans la restauration collective
    • Introduire de nouvelles pratiques et techniques environnementales (2/3)
  • Les pistes d’action pour des projets immédiats
    • Des engagements :
    • DDT : consolider et valoriser les connaissances acquises lors des études BAC sur les questions hydrogéologiques et pédologiques
    • Chambre d'Agriculture : développement auprès des agriculteurs des techniques "Plus d'agronomie, moins d'intrants", semis sous couverts, …..
    • Introduire de nouvelles pratiques et techniques environnementales (3/3)
  • GROUPE 2 : «  Économie verte : bâtiments et économies d’énergies » Etats généraux de l’Economie dans l’Yonne
  • Économie verte : bâtiments et économies d’énergies « Animation du groupe »
    • animateurs :
    • M. le secrétaire général de la FBTP : M. CAMPOY
    • M. le directeur de DOMANYS : M. VOIRON
    • co-animateurs DDT : Y. CASTEL, Ph. MERLAUD et J.Y. PALLOT
    • Deux sous groupes :
      • Bâtiments publics et privés
      • Énergie dans les bâtiments et process industriels
    • rapporteur :
    • M. le Conseiller Général d'Auxerre Nord Ouest : J. HOJLO
  • Économie verte : bâtiments et économies d’énergies : « Les pistes de réflexion »
    • Pour améliorer la performance énergétique des bâtiments publics et privés :
      • Promouvoir la performance énergétique des bâtiments et accompagner les porteurs de projets (maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, entreprises BTP)
      • Sensibiliser le public aux économies d’énergie dans le bâtiment et l’accompagner
      • Sensibiliser les PME à l’utilisation rationnelle de l'énergie dans leurs procédés et bâtiments industriels
      • Informer et former les professionnels du bâtiment aux techniques économes en énergie et à l’utilisation de matériaux biosourcés
      • Créer une offre de formation professionnelle (jeunes) et un accompagnement technique (structures d’accueil)
  • Économie verte : bâtiments et économies d’énergies : « Les propositions d’action »
    • Promouvoir la performance énergétique des bâtiments et accompagner les porteurs de projets (maîtres d’ouvrages, maîtres d’œuvre, entreprises BTP) (1/2) :
    • Produire des bâtiments « basse consommation »
    • Favoriser l’émergence d’opérations de réhabilitation ou d'amélioration des logements et bâtiments publics pour lutter contre la précarité énergétique, en faisant appel plus largement à certains partenaires ou outils existants (ANRU, ANAH, bailleurs sociaux, PACT, ADEME...)
    • Mettre à la disposition des professionnels et des collectivités locales un guide éco-habitat validé par les pouvoirs publics
    • Faciliter l’information des entrepreneur/artisans locaux sur les appels à projets de l’ « économie verte »
  • Économie verte : bâtiments et économies d’énergies : « Les propositions d’action »
    • Promouvoir la performance énergétique des bâtiments et accompagner les porteurs de projets (maîtres d’ouvrages, maîtres d’œuvre, entreprises BTP) (2/2) :
    • Créer ou développer un centre de ressources départemental de documentation/recherche/expérimentation/formation sur les procédés et matériaux de construction à vocation énergétique pouvant contribuer à la formation professionnelle, à la promotion de produits locaux et à l’agrément /certification des matériaux et procédés innovants
    • Promouvoir l’engagement des professions du BTP locales vers la garantie de résultat au vu d’un diagnostic de performances énergétiques (DPE)
    • Développer le contrôle interne des entreprises du BTP par la mise à disposition locale de moyens techniques (caméra thermique, test à la fumée…), et du contrôle de résultat en fin de chantier
  • Économie verte : bâtiments et économies d’énergies : « Les propositions d’action »
    • Sensibiliser le public aux économies d’énergie dans le bâtiment et l’accompagner :
    • Communiquer largement sur la performance, la durabilité , la rentabilité et la qualité des démarches d’éco énergie
    • Lancer des campagnes d’information à l’occasion d’évènements particuliers (semaine du développement durable, salon de l'Habitat, …) pour promouvoir les projets d’économie d’énergie et d’éco construction
    • Renforcer l'information faite par les organismes reconnus (ADIL, ADEME, Point Info Energie …), sur les nouvelles technologies économes en énergie en démultipliant les relais (entreprises artisans, institutionnels…)
  • Économie verte : bâtiments et économies d’énergies : « Les propositions d’action »
    • Utiliser rationnellement l'énergie dans les procédés et bâtiments industriels :
    • Action de sensibilisation et de conviction, voire d’incitation, à mener auprès des PMI et PME (rôle des organisations professionnelles et consulaires)
    • Systématiser les audits énergétiques pour les petites entreprises et commerces (aide financière du Plan Énergie Climat Bourgogne)
  • Économie verte : bâtiments et économies d’énergies : « Les propositions d’action »
    • Informer et former les professionnels du bâtiment aux techniques économes en énergie et à l’utilisation de matériaux biosourcés :
    • Établir un bilan des besoins actuels et de l’offre disponible en matière de formation
    • Dispenser une information à destination des entrepreneurs, artisans, maîtres d’œuvre et des maîtres d’ouvrage, avec visite d’exemples concrets
    • Mettre en place ou développer une formation locale pour les professionnels de la conception et de la construction, débouchant sur une certification ou une labellisation
  • Économie verte : bâtiments et économies d’énergies : « Les propositions d’action »
    • Informer et former les professionnels du bâtiment aux techniques économes en énergie et à l’utilisation de matériaux biosourcés (suite) :
    • Aider au développement dans le département des professionnels du diagnostic et de l’audit énergétique et autres nouveaux métiers émergents associés
    • Sensibiliser les fournisseurs et les négociants pour rendre disponibles localement les matériaux ad hoc
  • Économie verte : bâtiments et économies d’énergies : « Les propositions d’action »
    • Créer une offre de formation professionnelle (jeunes) et un accompagnement technique (structures d’accueil) :
    • Mettre en adéquation les offres de formation et de stages par alternance avec les métiers du bâtiment liés au développement durable, en créant des filières d’excellence
    • Axer simultanément les formations des futurs actifs sur le domaine de la maintenance et de l'entretien des matériels issus de techniques innovantes
  • GROUPE 3 : «  Économie verte : industrie et énergies renouvelables »   Etats généraux de l’Economie dans l’Yonne
  • Économie verte : industrie et énergies renouvelables « Animation du groupe »
    • animateurs :
    • M. le président de la CCI : M. SIMONATO
    • M. le directeur de l’appui aux entreprises à la CCI :
    • M. CARPENTIER
    • co-animateurs DDT : JM. LEMAITRE et C. COHEN
    • rapporteur :
    • Mme la directrice de Yonne Développement : C. MARTIN
  • Économie verte : industrie et énergies renouvelables : « Les pistes de réflexion »
    • finaliser le schéma départemental des infrastructures (multimodal, numérique)
    • construire une gouvernance technique par l’installation d’un réseau de 3 pôles (déchets, ENR, Habitat/BTP)
    • réindustrialiser et requalifier des zones d’activités existantes: créer 1 ou 2 zones éco-labellisées
    • développer une formation spécialisée dans les techniques de l’environnement
  • Économie verte : industrie et énergies renouvelables : « Les propositions d’action »
    • finaliser le schéma départemental des infrastructures (multimodal, numérique)
    • Poursuivre le développement des modes de transports alternatifs à la route
    • Conforter le haut et très haut débit sur le territoire : ZAE, pôles de formation, de recherches, hôpitaux, …
    • Schéma départemental des énergies renouvelables pour hisser l’Yonne à un niveau de contribution significatif aux objectifs et engagements nationaux du Grenelle de l’environnement
  • Économie verte : industrie et énergies renouvelables : « Les propositions d’action »
    • construire une gouvernance technique par l’installation d’un réseau de 3 pôles (déchets, ENR, Habitat/BTP)
    • Pôle « déchets » (nord du département) : formation, recherche conseil, gestionnaires, concessionnaires, aménageurs, CL, utilisateurs, …
    • Pôle « énergies renouvelables et développement durable » : rentabilité de la production de combustible, production d’un schéma départemental des énergies renouvelables pour structurer les capacités de production, construire une réelle offre de services
    • Pôle « habitat – énergie » : cf. GR 2
  • Économie verte : industrie et énergies renouvelables : « Les propositions d’action »
    • réindustrialiser et requalifier des zones d’activités existantes : créer 1 ou 2 zones éco-labellisées
    • Requalification des zones existantes suite au départ d’entreprises et éviter la menace d’apparition de friches
    • Création d’une ou 2 zones dans le respect de l’environnement : projets d’aménagement qui intègrent, dés la conception, la dimension HQE
    • Objectif à court terme de certification du parc industriel
  • Économie verte : industrie et énergies renouvelables : « Les propositions d’action »
    • développer une formation spécialisée dans les techniques de l’environnement
    • Formations spécialisées dans les techniques de l’environnement : techniciens, ingénieurs
    • Précaution : manque de mesure par les industriels des besoins dans ce domaine
  • DES ENJEUX CONCRETS (des pistes à creuser) Etats généraux de l’Economie dans l’Yonne
  • ENJEU N°1 : Rendre accessible l’information sur l’activité économique du BTP
    • Secteur du BTP = 10 % des emplois (près de 6 000 emplois)
    • Absence d’une source exhaustive d’informations, permettant le suivi prospectif global des marchés et des projets dans le secteur des BTP.
    • Action  : Mettre en place un groupe de réflexion local partenarial, permettant un accès aisé à l’information, aux acteurs du BTP
  • ENJEU N°2 Amélioration de la performance énergétique des logements et des bâtiments publics
    • Au niveau du parc de logement social (1/2) :
    • 20 000 logements sociaux (1,3 M de m2), dont 30 % à 40 % ont une consommation énergétique supérieure à 230 kWh/m2/an
    • Objectif  : ramener cette consommation à moins de 150 kWh/m2/an d'ici 2020, soit une économie moyenne minimum 4,2 M€/an
    • Volume de travaux estimé à près de 70 M€
  • ENJEU N°2 Amélioration de la performance énergétique des logements et des bâtiments publics
    • Au niveau du parc de logement social (2/2) :
    • Engagement à formaliser dans le cadre de CUS sur la base de 10% du parc chaque année.
    • Engagement possible en parallèle sur les énergies renouvelables
    • Source de financement complémentaire  : vente des certificats d'économie d'énergie, pouvant représenter à terme un financement potentiel de 32,7 M€.
    • Expérience à engager en 2011 sur un nombre limité de réhabilitations à dominante énergétique ambitieuses (visant le A ou le B).
  • ENJEU N°2 Amélioration de la performance énergétique des logements et des bâtiments publics
    • Au niveau du parc de logement privé (1/2) :
    • Parc privé ancien important (50% date d'avant 1949) dont 19 % considéré comme potentiellement indigne. Donc un enjeu social important pour l’Yonne.
    • Engagement national contre la précarité énergétique par des incitations financières fortes : Grand emprunt de l'Etat, etc …
    • Objectif  : réhabilitation annuelle de 300 logements individuels en tablant sur un gain de 40% d’économie, c’est à dire 0,5 M€/an
  • ENJEU N°2 Amélioration de la performance énergétique des logements et des bâtiments publics
    • Au niveau du parc de logement privé (2/2) :
    • Volume de travaux estimé à près de 6 M€.
    • Engagement : mise en place d’un « contrat local contre la précarité énergétique » et observatoire de la précarité énergétique (dispositif APPARU).
  • ENJEU N°2 Amélioration de la performance énergétique des logements et des bâtiments publics
    • Au niveau du parc des bâtiments publics scolaires  (1/4) :
    • 1 434 classes d’ écoles maternelles et élémentaires , (86 000 m2), dont les 3/4 ont une consommation énergétique supérieure à 230 kWh/m2/an
    • Objectif  : ramener cette consommation à moins de 150 kWh/m2/an d'ici 2020, soit une économie moyenne minimum 0,7 M€/an
    • Volume de travaux estimé à près de 16 M€
  • ENJEU N°2 Amélioration de la performance énergétique des logements et des bâtiments publics
    • Au niveau du parc des bâtiments publics scolaires  (2/4) :
    • Engagement nécessaire des différents partenaires avec soutien de l'Etat (DGE)
    • Source de financement complémentaire  : vente des certificats d'économie d'énergie, pouvant représenter à terme un financement potentiel de 5,2 M€
  • ENJEU N°2 Amélioration de la performance énergétique des logements et des bâtiments publics
    • Au niveau du parc des bâtiments publics scolaires  (3/4) :
    • 46 établissements ( collèges et lycées ), (410 000 m2), dont 30% minimum ont une consommation énergétique supérieure à 230 kWh/m2/an.
    • Objectif  : ramener cette consommation à moins de 150 kWh/m2/an d'ici 2020, soit une économie moyenne minimum 1 M€/an
    • Volume de travaux estimé à près de 5,7 M€
  • ENJEU N°2 Amélioration de la performance énergétique des logements et des bâtiments publics
    • Au niveau du parc des bâtiments publics scolaires  (4/4) :
    • Engagement nécessaire des différents partenaires avec soutien de l'Etat (DGE)
    • Source de financement complémentaire  : vente des certificats d'économie d'énergie, pouvant représenter à terme un financement potentiel de 7,8 M€.
    • Expérience test à engager en 2011 avec l’ADEME, sur 5 ou 6 classes traitées de manière innovante (financement DGE, ADEME …)
  • ENJEU N°2 Amélioration de la performance énergétique des logements et des bâtiments publics
    • Au niveau de l’ information du public , de la formation et de la qualification des professionnels  :
    • Davantage d’information sur les économies d’énergie dans le bâtiment
    • Renforcement de la formation des professionnels (partenariats avec les principaux acteurs de la formation des professionnels), conduisant à une labellisation
    • Tester la faisabilité d’un développement local des structures de formation permanente et de recherche de développement
  • ENJEU N°3 Recyclage et réutilisation des déchets du BTP et industriels
    • Diversité de provenance des déchets : ménagers, industriels, BTP, et agricoles
    • Au niveau des déchets du BTP  (1/3) :
    • Bâtiment  : production importante (125 000 T/an) et faiblesse du tri = sur-utilisation des centres de stockage de déchets
    • BTP : très grande majorité de déchets inertes 350 000 T/an, insuffisamment valorisés (< 15%)
    • Difficultés d'accès des petits artisans aux déchèteries
  • ENJEU N°3 Recyclage et réutilisation des déchets du BTP et industriels
    • Au niveau des déchets du BTP  (2/3) :
    • Objectifs :
      • - réduire les déchets à la source dans le bâtiment (déconstruction sélective)
      • - doubler dans les 5 ans, la part de valorisation des déchets inertes du TP (30 %, soit 105 000 T/an économisés)
      • - développer les installations de stockages de déchets inertes ultimes
      • - stimuler les nouvelles technologies de valorisation énergétique des déchets fermentescibles
  • ENJEU N°3 Recyclage et réutilisation des déchets du BTP et industriels
    • Au niveau des déchets du BTP  (3/3) :
    • Soutien à des projets de recyclage dans le cadre du fonds déchets ADEME
    • Engagement des maîtres d’ouvrage à traiter les matériaux en place ou à employer des matériaux recyclés pour la construction d’infrastructure
  • ENJEU N°3 Recyclage et réutilisation des déchets du BTP et industriels
    • Au niveau des déchets industriels (1/2) :
    • Atouts pour le traitement et le recyclage des produits industriels : proximité de l’île de France, accessibilité multi-modale, et disponibilité foncière.
    • Objectifs :
      • - favoriser l’implantation d’un centre de tri de déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE)
      • - améliorer le réemploi et le recyclage dans le domaine de l’automobile
      • - stimuler les nouvelles technologies de valorisation énergétique des déchets fermentescibles
  • ENJEU N°3 Recyclage et réutilisation des déchets du BTP et industriels
    • Au niveau des déchets industriels (2/2) :
    • Soutien à des projets de recyclage dans le cadre du fonds déchets ADEME
    • Engagement  : lancer une étude avec ADEME sur les potentialités de développement des filières de recyclage dans l’Yonne
  • ENJEU N°4 Développement de la filière agro-industrie
    • Au niveau de l’ utilisation de la biomasse  (1/2) :
    • Objectifs  :
      • - créer des petites unités de valorisation énergétique de la biomasse à proximité de la ressource
      • - structurer en amont la mobilisation de la ressource sylvicole
      • - participer à l’élaboration d’un plan régional pluriannuels forestiers (2010 ou 2011)
  • ENJEU N°4 Développement de la filière agro-industrie
    • Au niveau de l’ utilisation de la biomasse  (2/2) :
    • Incitations financières de l’Etat (renforcement du crédit d'impôts), de l’ADEME (nouvel appel à projets du fonds chaleur : 1 milliard d'euros sur 3 ans (2009-2011))
    • Engagements  :
      • - des collectivités à utiliser la biomasse pour le chauffage des bâtiments publics
      • - sensibiliser les acteurs du territoire aux potentialités de la biomasse (bois surtout) pour induire le développement de la filière
  • ENJEU N°4 Développement de la filière agro-industrie
    • Au niveau du recours à des matériaux biosourcés (1/2) :
    • O bjectifs  :
      • - développer l'utilisation des matériaux biosourcés dans la construction en organisant la filière des agro-matériaux
      • - accompagner les professionnels en vue de développer la synergie entre acteurs, les compétences et la diffusion de l'information
      • - préserver l’environnement (ressource et qualité de l’eau)
      • - créer une filière agro-industrielle
  • ENJEU N°4 Développement de la filière agro-industrie
    • Au niveau du recours à des matériaux biosourcés (2/2) :
    • Engagements  :
      • - soutenir l’industrie et la filière en général
      • - assurer le débouché commercial du chanvre, introduire ces produits dans les projets et marchés locaux
      • - passer de la manifestation d’intérêt solidaire à l’engagement solidaire pour le chanvre
  • ENJEU N°4 Développement de la filière agro-industrie
    • Au niveau du recours aux produits de proximité dans la restauration collective (1/2) :
    • 28 000 repas servis par jour dans les établissements scolaires, sans compter le médico-social, l’hospitalier et les grandes entreprises.
    • Objectifs  :
      • - porter la part de produits de proximité à 25 %, soit 10 000 repas/jour majoritairement dans la sphère publique
      • - associer l’ensemble des acteurs de la filière pour établir une offre de proximité
  • ENJEU N°4 Développement de la filière agro-industrie
    • Au niveau du recours aux produits de proximité dans la restauration collective (2/2) :
    • Objectif  (suite) :
      • - développer des filières courtes entre production et consommation
    • E ngagements :
      • - des collectivités à recourir à des produits locaux
      • - de favoriser la production locale
    • Autres thèmes (débat) - Suites à donner
    Etats généraux de l’Economie dans l’Yonne