L'e-commerce, un enjeu pour les commerçants wallons
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

L'e-commerce, un enjeu pour les commerçants wallons

on

  • 1,040 views

Exposé présenté le 2 mai 2012 à l'Hôtel de Ville de Mons, lors du lancement du service Nearshop

Exposé présenté le 2 mai 2012 à l'Hôtel de Ville de Mons, lors du lancement du service Nearshop

Statistics

Views

Total Views
1,040
Views on SlideShare
1,037
Embed Views
3

Actions

Likes
0
Downloads
14
Comments
0

2 Embeds 3

http://www.linkedin.com 2
https://si0.twimg.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial-NoDerivs LicenseCC Attribution-NonCommercial-NoDerivs LicenseCC Attribution-NonCommercial-NoDerivs License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    L'e-commerce, un enjeu pour les commerçants wallons L'e-commerce, un enjeu pour les commerçants wallons Presentation Transcript

    • E-CommerceL’e-commerce :une opportunité ?Damien JACOBExpert à l’Agence Wallonne des Télécommunications Exposé du 2 mai 2012 à l’Hôtel de Ville de Mons
    • Etat de l’e-CommerceCela décolle maintenant … EUROSTAT – 2005 et 2010
    • L’e-Commerce (Belgique 2011)Suivant l’étude menée par Insides Consulting pour le compte de COMEOS (2011) :• Plus de la moitié des Belges ont déjà acheté en ligne 45% des Belges ont acheté en ligne les 12 derniers mois• 1 client sur 4 a effectué son premier achat en ligne au cours de l’année écoulée• Moyenne de 1560 euros par an de dépenses en ligne• 84% des acheteurs prévoient de refaire des achats en ligne
    • Types d’achats en ligne (Belgique 2011) Moyenne de 1560 €/an Enquête réalisée par Insites Consulting pour Comeos (16/6/2011)
    • L’e-Commerce (Wallonie 2011)• 55% des internautes, soit 42% de la population wallonne, ont acheté ou vendu des produits ou services en 2010.• 30% des internautes ont effectué des achats seulement sur des sites commerciaux;• 19% ont à la fois acheté sur des sites commerciaux et sur des sites denchères;• 4% ont uniquement acheté sur des sites denchères;• 16% ont vendu des produits sur des sites denchères;• 2% ont utilisé le-commerce uniquement pour vendre des produits sur des sites denchères et nont fait aucun achat. Source : http://www.awt.be – Baromètre TIC 2011
    • L’e-Commerce (Wallonnie 2010)• BtoC • BtoB57% des internautes wallons sinforment ou comparent les prix sur le Web avant dacheter. 39% des entreprises wallonnes achètent en ligne (47 et 49% respectivement « Compare online, buy offline » pour les PME et grandes entreprises) 53 % achètent en ligne Enquête AWT
    • Par contre, au niveau de l’offre ... 9% +/- 1400 des entreprises wallonnes Sites d’e-commerce en Wallonie pratiquent l’e-commerce ( fin 2010: environ 6000 en (27% pour les grandes entreprises) Belgique; mais > 80 000 en France) >50% des achats en ligne en Belgique sont faits sur des plateformes étrangères Les entreprises belges et surtout wallonnes passent à côté des opportunités de l’e-business … dans un pays dont léconomie est très tournée vers l’exportation !
    • Certains exportent pourtant avec succès
    • Pourquoi s’intéresser à l’e-commerce ?• Internet devient un canal significatif de vente, mais aussi, et surtout, d’avant-vente• Nouvelles opportunités grâce à Internet – Etendre sa zone de chalandise, pour un faible ticket d’entrée – Disponibilité 24h/24 – Personnalisation de masse (grâce à une analyse en temps réel des attentes des internautes) – « longue traîne » (pas de contrainte d’espace pour présenter son offre)• ex: www.sellerie-online.fr; www.newPharma.be
    • Motivations du cyberacheteur (Belgique 2011) Enquête réalisée par Insites Consulting pour Comeos (16/6/2011)
    • Des succès... mais aussi des défis ...
    • Erreurs et difficultés souvent rencontrées1. Croire qu’il suffit d’avoir un site pour vendre en ligne : ce n’est pas l’eldorado du XXIe siècle • Bien réfléchir à la stratégie de positionnement en ligne • Il faut de la patience !2. Prestataire Web bricoleur / peu impliqué3. « Pas de porte sémantique »4. Souci insuffisant de la notoriété et de la confiance5. Difficulté à atteindre une taille critique6. Difficultés à gérer la montée en puissance – RH pour le marketing et le SAV – Gestion des paiements, des langues, taxes à l’étranger – Stockage, picking, expédition, gestion retours
    • Les 5 phases à soigner1. Attirer le chaland à regarder « sa vitrine » plutôt que d’autres (e-)Marketing pour générer du trafic2. Séduire : Le pousser à ouvrir la porte du magasin en ligne (être bien achalandé. Bien mettre en scène des produits) « (e-) Marchandising »3. Convaincre : L’inciter à conclure la transaction (passage en caisse simple). Eviter qu’il remette son achat à plus tard4. Servir : Lui laisser une bonne impression pour qu’il recommande le vendeur à ses connaissances et soit disposé à revenir5. Fidéliser : L’inciter à renouveler une transaction. Reconnaître le client lors des commandes suivantes
    • S’informer : des URL• Des sites – www.awt.be , www.marketingonthebeach.be,...• Des organisations : – Les Centres de compétences en TIC : services de formation et d’accompagnement proposés par Technocité et Technofutur – Le club PME 2.0. de l’AWT : partage d’expériences entre PME / cyber-commerçants (www.awt.be/entreprenautes) – Les organismes d’animation économique (ex: IDEA, LME, CCI, UCM-J’aibesoindecom, …)• Des experts et des aides : – Plus de 50 consultants agréés en e-Business (RENTIC) – Les aides financières en e-business de la RW (http://www.awt.be/ebusiness)
    • Contacts • E-mail: damien.jacob@awt.be • Tel dir. : +32 81 77 80 65 • www.awt.be/ • twitter.com/awtbe • facebook.com/awtbe