• Save
La cuisine vietnamienne ou le reflet d'une culture
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

La cuisine vietnamienne ou le reflet d'une culture

on

  • 934 views

Succincte présentation de la cuisine vietnamienne et des rituels liés à cette cuisine.

Succincte présentation de la cuisine vietnamienne et des rituels liés à cette cuisine.

Statistics

Views

Total Views
934
Views on SlideShare
703
Embed Views
231

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 231

http://www.scoop.it 231

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

La cuisine vietnamienne ou le reflet d'une culture La cuisine vietnamienne ou le reflet d'une culture Presentation Transcript

  • La cuisine vietnamienne ou le reflet d’une culture   CFI-­‐  Mme  Deslis   2012-­‐2013   Jade  Thau  
  • Pour commencer… •  Le   Vietnam   comprend   trois   grandes   régions   principales   :   le   Nord   ,   le   Centre   et   le   Sud.     Chacune   de   ses   régions   a   sa   propre   culture   culinaire,   reflétant   ainsi   les   ruptures   et   unions  de  l’histoire  du  pays  :     -­‐  La   cuisine   du   Nord   :   c’est   la   plus   ancienne,   elle   fait   très   largement   appel   aux   soupes,   plats   mijotés   et   grillades   -­‐  La  cuisine  du  Centre  :  d’inspiration  à  la  fois  cham  et   de   la   cour   impériale,   elle   se   distingue   par   une   utilisation  importante  de  piments   -­‐  La  cuisine  du  Sud  :  elle  est  plus  sucrée,  c’est  celle  qui   est   la   plus   connue   en   Occident   du   fait   de   l’importance   de   l’émigration   de   la   population   de     cette  région   •  Cependant,   la   «   façon   de   manger   »   est   un   élément     unificateur   pour   le   pays,   c’est   ce   que   nous   aborderons   dans  cette  présentation.    
  • Quelques ingrédients de base •  La   cuisine   familiale   ou   populaire   vietnamienne   est   une   cuisine  légère     •  La   base   de   l’alimentation   est   le   riz   :   les   plats   accompagnent   le   riz,   tandis   qu’en   Occident   le   pain   accompagne  le  plat   •  La   cuisine   vietnamienne   accommode   les   herbes   aromatiques.   C’est   l’art   de   donner   du   goût,   du   parfum   aux   plats.   Ces   herbes   ont   un   rôle   anti-­‐bactérien   et   anti-­‐ parasitaire.     •  Le  condiment  principal  est  le  nước  mắm.  C’est  une  sauce  à   base   de   poisson   fermenté   dans   une   saumure.   Le   repas   n’est   pas   organisé   comme   en   Occident   (entrée,   plat   dessert)   :   une   multitude   de   plats   sont   offerts   en   même   temps   sur   la   même   table,   pour   les   plus   riches,   ou   alors   c’est   un   plat   unique   (salé   sucré   ou   sucré/salé)   dans   les   petits  restaurants  de  rue…    
  • La composition du repas: le plat salé, le sauté, le potage•  Le  repas  traditionnel  est  composé  de  trois  types  de  plat  :  ils  sont  disposés  au  centre   de  la  «  table  »  et  découpés  en  morceaux.  Ainsi  chaque  convive  agrémente  son  riz   comme  il  le  souhaite  avec  ces  aliments:    •  Exemple   de   plat   •  Exemple  de  sauté:   •  Exemple  de  potage:   salé:   Poitrine   de   Liserons  d’eau   Potage  de  chou   porc   croustillante   sautés  à  l’ail   assaisonné  au  nước   aux  cinq  épices     mắm          à  Se   déguste   en   petite     à  Ce   sont   en   général   à  Indispensable   quand   il   quantité   d e s   l é g u m e s   d e   fait   froid   (réchauffe)   et     saison   sautés   à   la   quand  il  fait  chaud  (eau)   poêle    
  • Le moment du riz: une fonction sociale…Cest   un   moment   privilégié   et   social,   mais   aussi   un   moment   familial.   Le   repas   a   une  fonction  sociale  :  cest  à  travers  le  repas  que  la  reproduction  sociale  se  fait.   Personne   na   le   droit   de   se   mettre   sur   la   ligne   entre   lautel   et   le   plateau.   Le   père  est  celui  qui  se  met  le   plus  près  de  lautel.  Cest  la   mère   qui   distribue   le   riz   avec  les  grosses  baguettes.   Chacun   a   son   petit   bol   et   ses   baguettes.   Ce   sont   des   choses   personnelles.   Les   plats   qui   sont   au   milieu   sont   en   commun.   La   mère   passe   le   relais   à   la   fille   qui   atteint  ses  quinze-­‐seize  ans   pour  lui  apprendre  son  rôle    
  • Le repas traditionnel vietnamien: un rituelEn  famille:      •  Tout  le  monde  se  met  autour  du  plateau    •  Traditionnellement,  on  mange  sur  une  natte  ou  sur  un  meuble  surélevé   (pas  de  chaises).      •  Quand  tout  le  monde  est  autour  de  la  «  table  »,  cest  le  père  de  famille  qui   donne  le  signal  pour  manger.  Il  sadresse  à  chaque  personne  de  la  famille   pour  inviter  (mời)  chacun  à  manger.  Il  sadresse  dabord  à  son  épouse,  puis   globalement  aux  enfants.  Lépouse  répond,  et  sadresse  ensuite  aux   enfants  pour  les  inviter  à  manger.  Chaque  enfant  répète  la  même  chose  :  il   sadresse  au  père,  à  la  mère,  aux  frères  et  sœurs  pour  les  inviter  à  manger.    •  A  la  fin  du  repas,  on  répète  le  rituel  :  je  vous  invite  à  continuer  à  manger,   jai  fini.  Quand  un  enfant  a  fini  de  manger,  il  peut  sen  aller.    
  • Le rituel se poursuit avec les invités…•  Si  un  invité  arrive  à  limproviste  au  moment  du  repas,  on  le  retient  pour  manger.   La  ménagère  qui  na  pas  prévu  une  part  supplémentaire  doit  regarder  la  marmite   de  riz  pour  sassurer  quil  y  a  bien  assez  pour  tout  le  monde.    •  Les  enfants  bien  élevés,  âgés  de  10  à  12  ans,  surveillent  aussi  la  marmite  pour   laisser  une  part  au  plus  jeune.  Lorsquil  y  a  un  invité  non  attendu,  laîné  des  enfants   feint  davoir  trop  mangé  au  bout  dun  ou  deux  bols  et  laisse  sa  part  à  linvité.   Théoriquement,  on  mange  3  bols  de  riz.        •  Cest  le  chef  de  famille  qui  ravitaille  linvité  :  il  prend  les  morceaux  et  les  sert  à   linvité  pour  quil  ne  se  sente  pas  gêné.  •  Le  repas  est  aussi  un  moment  redoutable  pour  les  invités  :  si  on  fait  un  mauvais   pas,  on  est  ridicule.  Il  faut  aussi  éviter  que  les  baguettes  sentrechoquent  dans  le   plat  (superstition  :  des  baguettes  qui  sentrechoquent  signifient  quil  y  aura  des   conflits  pendant  le  repas).      
  • Les fruits •  Le   Vietnam   est   un   pays   très   riche   en   fruits   (mangues,   pommes   cannelles,   agrumes,   caramboles,   jacquiers,   goyaves,   kakis,   longanes…)     •  Les   fruits   peuvent   se   manger   comme   en   Occident,   en   dessert,   mais   peuvent   aussi   être   consommés  de  façon  différente  :     -­‐  La  papaye  verte  :  se  mange  en  salade   -­‐  La   mangue   verte   :   se   trempe   dans   un   mélange   de   sel   et   de   piment.   C’est   une   gourmandise  appréciée  des  jeunes  filles   -­‐  Les   mangues   sauvages   :   se   mangent   avec   du   sel   et   du   poivre,   aussi   utilisée   pour   les   bouillons   -­‐  Le  tamarin  vert  :  s’utilise  dans  les  soupes        
  • La boisson: le thé •  Au  Vietnam,  on  boit  du  thé  dès  les  premières   heures   de   la   matinée,   mais   aussi   au   travail,   quand   on   reçoit   après   le   repas,   avant   de   se   coucher,   même   parfois   quand   on   se   réveille   en  pleine  nuit   •  L’eau   du   robinet   n’étant   pas   potable,   tout   au   long   de   la   journée,   on   fait   bouillir   de   l’eau   que   l’on  boit  avec  du  thé   •  Dans  de  nombreuses  régions  de  la  campagne   les   gens   préfèrent   le   trà   xanh   (thé   vert)   :   la   feuille  fraîche  de  thé  bien  nettoyée  est  mise  à   infuser   dans   l’eau   frémissante.   La   boisson   verte   servie   dans   des   bols   de   faïence   a   un   parfum  très  doux.    
  • La boisson : le café •  Le  café  est  un  trait  culturel  non  seulement  en   France  mais  aussi  dans  d’autres  pays  du   monde,  parmi  lesquels,  le  Vietnam   •  Le  Vietnam  est  d’ailleurs  2ème  exportateur   mondial  de  café     •  Le  café  se  boit  à  tout  moment  de  la  journée   et  nimporte  où   •   Le  matin,  le  café  noir  est  privilégié  avant  de   travailler.  Après  le  déjeuner,  un  café  au    lait   glacé  est  un  premier  choix  en  raison  de  la   combinaison  entre  lamertume  et  la  douceur.