Your SlideShare is downloading. ×
Programme histoires d'immigrations 2010
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Programme histoires d'immigrations 2010

143
views

Published on

Published in: Travel, Business

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
143
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. HISTOIRES D’IMMIGRATIONS s’installe à Cleunay / Arsenal-Redon pendant10 jours pour proposer aux habitants du quartier des rencontres privilégiées avec les cinéastes : Mardi 25 mai 17 h / 19 h Rencontre autour de LA FORTERESSE, entre Alice Sala et les membres desateliers écriture et alphabétisation des Trois Maisons / Maison Marion du Faouët > 10, allée Marion duFaouët (inscription : 02 99 67 27 66). Jeudi 27 mai 9 h 30 / 11 h 30 Rencontre autour de LA FORTERESSE, entre Alice Sala et les mamansdu quartier Cleunay / École Champion de Cissé > 44 r Champion de Cicé (inscription : 02 99 30 84 10). Jeudi 27 mai 14 h / 16 h Rencontre autour de SOMBRAS, entre le réalisateur Oriol Canals et les élèvesdu Collège Cleunay (séance réservée aux scolaires). Jeudi 27 mai 18 h / 20 h Rencontre « Jeunes » autour de SOMBRAS, entre le réalisateur Oriol Canals etles 16/25 ans du quartier Cleunay / Maison des Familles > 2, allée Joseph Gémain (inscription auprès desstructures ouvertes aux jeunes : CPB Cleunay, Antipode MJC, Le Relais, Mission Locale). Vendredi 28 mai 18 h / 19 h Rencontre ouverte à tous autour de SOMBRAS, et du recueil de la paroledes immigrés, avec le réalisateur Oriol Canals / Bibliothèque de Cleunay > 2 r André Trasbot. Mardi 1er juin 16 h / 18 h Rencontre autour de LA PÉPINIÈRE DU DÉSERT, entre le réalisateurLaurent Chevallier et les habitants du quartier participant à l’atelier des Archives municipales de Rennesmis en place à Cleunay / Centre social de Cleunay > 49 r Jules Lallemand (inscription : au Centre social ES -REDON02 99 67 32 14 / ou à la Maison des Familles 02 99 67 27 66). ENAN/ ARSENAL RES TIONS sente R NYMercredi 2 juin 17 h / 18 h Café citoyen ouvert à tous autour de LA PÉPINIÈRE DU DÉSERT avec le C pré C L EU TOIIGRA entaire U DOréalisateur Laurent Chevallier / L’Antipode MJC > 2 r André Trasbot. PT OIR D HISMM COMVendredi 4 juin 14 h / 16 h Rencontre entre l’équipe de FARENJI et les élèves du Collège Cleunay(séance réservée aux scolaires). mHISTOIRES D’IMMIGRATIONS est organisé par COMPTOIR DU DOC (Association de D’I ntres de cinémn 2010 a docu visuel de couverture : Corto Pacific (J.J Mrejen) / Conception graphique : BUGpromotion et de diffusion du documentaire),En partenariat avec l’Antipode MJC, l’association des Trois Maisons, les Ateliers du vent, o i ju R encla Bibliothèque de Cleunay, le Centre social et l’Espace social de Cleunay, le Cercle Paul Bert 4 ai a uCleunay, la Direction de quartier ouest, l’École Champion de Cissé, la Mission Locale, Le Relais(Antenne Jeunes de Cleunay). 5 m du 2Ce projet a bénéficié du soutien de la Ville de Rennes, du Contrat Urbain de Cohésion Sociale, et dudispositif « Passeurs d’images » (UFFEJ).RenseignementsCOMPTOIR DU DOC / 02 23 42 44 37 / www.comptoirdudoc.orgChargée de programmation : Laëtitia FolignéMerci au groupe de programmation  : Agnès Frémont, Catherine Berranger, Kristell Ballouard,Pierre Blum, Pôleth Wadbled, Thomas Labbé.TarifsProjections / Rencontres : entrée libre (sous réserve de places disponibles).Ciné docu concert : 5 € (plein tarif), 3 € (tarif réduit : adhérents, demandeurs d’emploi, étudiants), ©gratuit pour les moins de 16 ans et les participants aux ateliers.
  • 2. OuvERTuREPrésentation de l’édition 2010 des rencontresdocumentaires Histoires d’immigrations.Mardi 18 mai à 18 h 30 à l’Antipode MJC / 2 r André Trasbot / 02 99 67 32 12PROjEcTIONS DOcuMENTAIRESLa forteresse Sombras Le coq et l’hirondelle un court métrage documentaire du Collectif d’enfants de Marseille, encadrés par Pilar Arcila et Jean-Marc Lamoureun film de Fernand Melgar un film de Oriol Canals France / 2008 / 7 min / Super 8 / Atelier de réalisation / Centre social des EscourtinesSuisse / 2008 / 104 min / Vidéo / Climage Espagne / Belgique / France / 2009 / 94 min Sélection «Alternativa Festival» de BarceloneLéopard d’Or du festival de Locarno Vidéo / Corto PacificPrix du public et mention spéciale du jury des RID de Montréal Prix «Python Papou» au festival de OUIDAH (Bénin)Grand prix du festival international de Téhéran Sélection aux États généraux du film documentaire de Lussas À partir de bribes du quotidien, d’une chanson, d’envies et de questions, ce film propose une variation poétique autour de deux oiseaux symboliques Pour la première Ceci est l’histoire de du quartier, le coq et l’hirondelle. Un film à hauteur d’enfant qui parle de fois, une caméra quelques hommes ar- partir ou de rester, d’absurde et de réalité. franchit la porte rivés clandestinement d’un centre d’ac- en Espagne depuis un cueil pour re- Jeudi 3 juin à 17 h 30 & 21 h 30 À partir de trois ans pays africain. Après 17 h 30 : Maison Marion du Faouët / 10, allée Marion du Faouët / 02 23 42 07 96 quérants d’asile un long périple semé 21 h 30 : Square des Collines (Plein air sous réserve) en Suisse, sans de mort et d’em- En présence de Jean-Marc Lamoureaucune restriction. Elle nous offre un regard à bûches, ils se retrouvent face à un monde quihauteur d’homme sur un lieu de transit austère leur résiste. Quelqu’un s’approche d’eux avecoù 200 hommes, femmes et enfants attendent, une caméra et leur propose de s’adresser à leurentre doute et espoir, que l’État décide de leur famille et amis restés au pays pour raconter,sort. L’empathie et la méfiance ponctuent les sous forme de lettre audiovisuelle, leur voyage, SOIRéE DE cLôTuRE : cINé DOcu cONcERTéchanges entre les résidents et le personnel du leur vécu, leurs désirs, ambitions, frustrations, Farenji un documentaire en ciné concert avec un narrateur et quatre musicienscentre, chargé d’appliquer la loi la plus restric- espoirs... Ceci est aussi l’histoire de cette ren- Éthiopie - France - Soudan / 70 min / Super 8 / Saba Production Festival des musiques éthiopiennes d’Addis Abeba / Festival Les Écrans documentaires d’Arcueiltive d’Europe en matière d’asile. La Forteresse contre et de cette caméra, installée comme un Festival Ici et Ailleurs de Brest le 5 juin 2010nous plonge, avec une émotion qui n’exclut pas pont fragile entre deux mondes qui se côtoientl’humour, au cœur de ce tri quotidien d’êtres hu- mais qui semblent s’ignorer. En Éthiopie, on utilise un terme dérivé de « français » pour dé-mains. signer l’étranger : Farenji ! Farenji découd les étiquettes identi- Vendredi 28 mai à 20 h taires et questionne nos fantasmes de l’Autre dans un spectacleMardi 25 mai à 20 h Centre social de Cleunay Ateliers du Vent / 59 r Alexandre Duval / 02 99 27 75 56 vivant où dialoguent en direct images, musiques, sons ambiants En présence du réalisateur Oriol Canals49 r Jules Lallemand / 02 99 67 32 14 et voix de narration. Situés sous l’écran, les musiciens et le nar-En présence de l’assistante réalisatrice Alice Sala rateur sont visibles, revivant et jouant la rencontre aux lieux, aux personnages et aux paysages sonores du film. L’espace deLa pépinière du désert un film de Laurent Chevallier projection élargi à la scène permet d’impliquer le spectateur de façon dynamique dans laFrance / 2008 / 90 min / Vidéo / Gédéon Programmes problématique du film.Sélection aux États généraux du film documentaire de Lussas L’accompagnement musical est librement inspiré du jazz éthiopien des années 70, mâtiné de musique électronique. Cette partition est travaillée tel un révélateur, donnant le ton et l’état L’histoire qu’il raconte a tout d’une fable. Ses deux personnages princi- d’esprit du spectacle. Elle bruite, accompagne, relaie la parole et surligne le cheminement des paux sont originaires de Bouarfa, dans le sud-est du Maroc. L’un est paysan pensées du cinéaste et des personnes rencontrées. dans cette région désertique ; l’autre, un immigré vivant dans l’Essonne. Ensemble et séparément, ils s’efforcent de réaliser un rêve insensé : créer Vendredi 4 juin à 20h30 une pépinière dans le désert. Le tout, dans le but d’embaucher des fils des L’antipode MJC - Cleunay / 2 r André Trasbot / 02 99 67 32 12 fellahs très pauvres pour les empêcher de partir vers les paradis illusoires Avec Nuestra Cosa (Jazz / France) Jean-Marc Lamoure : Images et narration de l’Europe. La caméra suit les deux Mostafa, puisque c’est ainsi qu’ils se Ulrich Wolters : Saxophone et malletsprénomment, dans leur lutte contre le vent, le sable, le gel ou encore les invasions de criquets… Guillaume Cros : Guitare électrique Quentin Leroux : Claviers, flûte, bugle, laptop Mardi 1er juin à 20 h Maison Héloïse / 13, rue de Redon / 02 99 65 05 74 Loïc Marmet : BatterieEn présence du réalisateur Laurent Chevallier