Your SlideShare is downloading. ×
4ème Concours Régional Multimédia de Lublin. La Guyane française-Gimnazjum No 10-Agata Gierach.
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

4ème Concours Régional Multimédia de Lublin. La Guyane française-Gimnazjum No 10-Agata Gierach.

650
views

Published on

4ème Concours Régional Multimédia de Lublin. La Guyane française-Gimnazjum No 10-Agata Gierach.

4ème Concours Régional Multimédia de Lublin. La Guyane française-Gimnazjum No 10-Agata Gierach.

Published in: Education

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
650
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
16
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Guyane française une région et un départament d'outre-mer français d'Amérique du Sud
  • 2. Histoire … géographie, politique et langues
  • 3. Drapeau (non officiel) de la Guyane
  • 4.
    • La côte de Guyane fut reconnue par Christophe Colomb en 1498. En 1503 commencent les premières implantations françaises dans la zone de Cayenne. En 1604, la colonie de Guyane prend le nom de France équinoxiale. La Guyane restera alors une colonie française jusqu'au 19 mars 1946, où elle obtient le statut de département d'outre-mer.
  • 5. Langues
    • La langue officielle de la Guyane est le français. Mais de nombreuses autres langues locales existent. Ainsi, les langues régionales officielles sont le créole guyanais, 6 langues amérindiennes (arawak, palikur, kali'na, wayana, wayampi, émerillon), 4 dialectes noirs marrons (saramaca, paramaca, boni, djuka), ainsi que le h'mong (langue laotienne). Enfin, les autres communautés formant une partie non négligeable de la population parlent quotidiennement le portugais, le chinois, le créole haïtien, l'espagnol, l'anglais, etc. Les dialectes noirs marrons, parlés par les Surinamais et les Busi-Nengue dans leur ensemble, sont regroupés sous le nom de « sranan tongo » (la langue du Suriname) ou de « taki taki » (de l'anglais « talk talk »), mais ce dernier terme peut avoir une connotation péjorative.
  • 6. Faune et flore
  • 7.
    • La Guyane est frontalière du Brésil (sur 730 km), ce qui fait du Brésil le pays ayant la plus grande frontière terrestre avec la France, devant le Suriname (sur 510 km). Elle possède un climat équatorial. Son chef-lieu est Cayenne. Seule la bande côtière est facilement accessible, le reste du territoire est couvert par une forêt équatoriale dense, pour l'essentiel une forêt primaire, accessible seulement par voie fluviale ou aérienne.
  • 8.
    • La faune non plus n'échappe pas à la principale règle de la Guyane, elle y est abondante et variée. Difficile cependant de voir un animal en liberté, mais impossible de ne pas les entendre.
    • Le singe hurleur, le crapaud buffle, le Ara Macao ou Jacinthe, les Perruches, les insectes en tous genres, autant de musiciens pour un concert particulièrement bruyant.
    • Ce bruit de fond permanent, mélange d'une multitude de sons différents, créé à lui seul la magie des lieux.
  • 9. La tortue Luth sur la plage des hattes.
    • Le Morpho et son bleu sublime.
    • La Mygale.
  • 10. Reptile de la faune guyanaise
    • L'Agami trompette
    • L‘Agouti
  • 11. Batracien rencontré en forêt Araignée de la forêt Guyanaise
  • 12.
    • La flore Guyanaise est également fantastique. On dénombre pas moins de 5000 espèces de plantes et fleurs différentes. Parmi plus de 330 espèces d'orchidées, l'orchidée papillons est très recherchée. Les bougainvillées, hibiscus, balisiers, flamboyants et autres passiflores témoignent de la richesse et de la diversité florale de la végétation de Guyane…
  • 13. Fleur Moucou-moucou
    • L'Hibiscus
    • Frangipanier
    Rose de porcelaine phaeomeria magnifica
  • 14. Fleurs de Lantana a Andasibe
    • Bambou
    • Fleur des antilles
    Heliconia imbricada
  • 15. Oiseau de paradis
    • Cactus a Antsirabe
    • Alpinia
    Arbre à Papaye
  • 16. Carnaval de Guyane
  • 17.
    • Le Carnaval est l'un des événements majeurs de Guyane. Il se déroule, les après-midi de dimanche, entre l'Épiphanie au début de janvier, et le Mercredi des Cendres en février ou mars. Des groupes déguisés selon la thématique de l'année, y défilent autour de chars décorés, au rythme des percussions et des cuivres. La préparation des groupes durent des mois avant le carnaval. Les groupes défilent devant des milliers de spectateurs qui se masse sur les trottoirs et les gradins aménagés pour l'occasion.
    • Puis, au début de soirée, les touloulous se rendent dans les discothèques.
    • Des groupes brésiliens identiques à ceux que l'on rencontre au Carnaval de Rio, sont également appréciés pour leurs rythmes et leurs costumes affriolants. La communauté asiatique de Cayenne participe également aux défilés en apportant sa touche caractéristique, avec des dragons.
  • 18. C'est le carnaval de Guyane.
    • Une journée entière est réservée aux enfants avec l'élection d’une miss du carnaval.
    • Défilé du Carnaval dans les rues de Cayenne en 2006.
  • 19. Les îles du Salut
  • 20.
    • A une grosse heure de bateau de Kourou, cet endroit aujourd'hui paradisiaque, fut un véritable enfer pour des milliers de bagnards qui y ont séjourné entre 1852 et 1954, date de fermeture définitive du bagne en Guyane. Environ 60 000 hommes et femmes ont en effet traversé l'océan à fonds de cales, pour arriver à St Laurent du Maroni et être dispersés dans les divers bagnes de Guyane. Lorsqu'on aborde à l'île Royale, on a du mal à imaginer comment vivaient les quelques 20 à 30 000 bagnards qui y sont restés et pour la très grande majorité, y sont morts ! Impossible de s'évader (ou presque), les requins étaient très nombreux à l'époque. Les morts étaient d'ailleurs jetés en pâture aux requins qui rappliquaient au son de la cloche annonçant le festin...
  • 21. De plus près, c'est un vrai coin de paradis.
    • De loin, les îles du Salut prennent un air de crocodile.
  • 22. Les fleuves et les forêts
  • 23.
    • La nature Guyanaise se résume en deux mots: forêts et fleuves. Elle occupe près de 95 % du territoire et renferme la magie et le mystère de la Guyane. La forêt, immense, très dense et au 3/4 inexplorée, est parmi la plus riche de la planète, tant en nombre d'espèces végétales que d'espèces botaniques. Il est souvent dit en Guyane, qu'il suffit de faire 10 mètres en forêt pour ne jamais retrouver son chemin. Cela n'est pas qu'une légende, certains y sont restés.
    • Cette forêt équatoriale appelée "forêt de la pluie" a valu à la Guyane, sa réputation d'enfer vert. Des températures élevées, des pluies abondantes, une amplitude thermique faible, expliquent son incroyable luxuriance. Tout y est plus gros, plus grand, plus fort.
    • Le bois est donc naturellement une des richesses Guyanaises. L'angélique, la carpa, le wacapou, le grignon-franc, le bois violet ou le courbaril, sont autant de sortes de bois recherchées pour l'ébénisterie ou le travail de marqueterie.
  • 24. Les photos
  • 25.
    • Végétation le long des fleuves
    • Forêt de Guyane
  • 26. Fin Auteur: Agata Gierach Classe: 1”i” École: Gimnazjum nr 10, Lublin