Your SlideShare is downloading. ×
4ème Concours Régional Multimédia de Lublin. La Guadeloupe-Gimnazjum No 10-Magda Bratko, Małgosia Szypłowska.
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

4ème Concours Régional Multimédia de Lublin. La Guadeloupe-Gimnazjum No 10-Magda Bratko, Małgosia Szypłowska.

628
views

Published on

4ème Concours Régional Multimédia de Lublin. La Guadeloupe-Gimnazjum No 10-Magda Bratko, Małgosia Szypłowska.

4ème Concours Régional Multimédia de Lublin. La Guadeloupe-Gimnazjum No 10-Magda Bratko, Małgosia Szypłowska.

Published in: Education

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
628
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
6
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. La Guadeloupe
  • 2.  
  • 3. L’un des départaments d’outre-mer français: la Guadeloupe.
  • 4.
    • La France d'outre-mer, souvent désignée par l'abréviation DOM-TOM permet de désigner collectivement l'ensemble des terres sous souveraineté française situées hors métropole. Les DOM-TOM ont une population de 2 624 505 habitants au 1er janvier 2009.
  • 5.  
  • 6. « Où se trouve la Guadeloupe ? »
  • 7.
    • La Guadeloupe est un archipel de l'hémisphère nord situé en Amérique du Nord, dans les Caraïbes, entre le tropique du cancer et l'équateur. Elle est positionnée à 16°15' de latitude Nord, soit la même latitude que la Thaïlande ou le Honduras, et à 61°35' de longitude Ouest, à peu près celle du Labrador et des îles Malouines; cette localisation place l'archipel à 6 200 km de la France métropolitaine, à 2 200 km au sud-est de la Floride, à 600 km des côtes de l'Amérique du sud, et plus précisément en plein cœur de l'arc des petites Antilles.
  • 8.  
  • 9. Histoire de la Guadeloupe
  • 10.
    • La Guadeloupe a été  découverte le 4 novembre 1493 par Christophe Colomb. Le nom de l'île a été  donné par ce dernier lors de son débarquement à Sainte-Marie de Capesterre, pour rendre hommage à "Santé Maria de Guadeloupe de Estramadura". L'île était à l'époque peuplée par les indiens Caraïbes, peuple guerrier originaire de la région du Venezuela. Ils appelaient alors leur île"Caloucæra" ou "Karukéra", ce qui signifiait "l'île aux belles eaux". Les Caraïbes avaient chassé les Arawaks ou Taïnos, peuple plus pacifique établi dans les îles depuis la fin du IIIème siècle jusqu'au IXème siècle.
  • 11.  
  • 12. Politique de la Guadeloupe
  • 13.
    • La politique de la Guadeloupe s'organise comme celle de la France hexagonale : les pouvoirs sont attribués par la population aux maires, élus par vote, de chaque commune de l'archipel. Les citoyens votent aussi pour leurs conseillers généraux et leurs conseillers régionaux. Ce sont les députés qui seront chargés de les représenter dans l'hexagone et de porter les doléances du territoire au chef de l'État. Si une construction doit être remise aux normes après un cyclone, par exemple, on regardera dans les fonds du conseil régional et si on manque de revenus, la requête sera conduite vers l'État. La préfecture du département est Basse-Terre ; de plus il existe aussi une sous-préfecture établie à Pointe-à-Pitre.
  • 14.  
  • 15. Culture de la Guadeloupe
  • 16. La culture de la Guadeloupe suit depuis l'esclavage avec le Gwo Ka. C'est une musique simple jouée avec un instrument à percussion appelé le « Ka ». Le Gwo-Ka permettait aux esclaves noirs de communiquer pour les hommes de brousse.
  • 17. Les groupes à peaux, par exemple, Akiyo (qui signifie, « qui sont-ils ? ») sont des groupes composés uniquement de grosses percussions, et d'instruments de coque de lambi. Ils ont la particularité de ne pas avoir de cuivres dans l'orchestre, ni de chorégraphie, défilent souvent sans costumes thématiques.
  • 18.  
  • 19. La jeunesse guadeloupéenne soucieuse de son patrimoine culturel a fait naître un nouveau courant nommé Gwada Style, du nom que donnent les jeunes à l'archipel, la « Gwada ». On retrouve souvent cette expression dans la musique reggaeton/dance-hall, genres musicaux très populaires aux Antilles.
  • 20. La cuisine guadeloupéenne 
  • 21. Les bananes vertes
  • 22.
    • En matière de gastronomie, la Guadeloupe se sert surtout de ses produits agricoles, comme le poyo (de la famille de bananes plus communément appelées bananes vertes ou ti-nain), du fruit de l'arbre-à-pain, de gombos, de choux, de cresson et des produits de la mer. Comme plat typique, on citera par exemple le blaff où le poisson, préalablement assaisonné, est cuit dans un petit bouillon agrémenté de cives (sorte d'oignons du pays), de persil, piment, thym... La cuisine guadeloupéenne est souvent épicée et assaisonnée en faisant macérer la viande ou le poisson pendant des heures avant de les faire cuire pour relever le goût.
  • 23. l’arbre à pain
  • 24. Outre la cuisine, la Guadeloupe est connue pour son grand goût des festivités. Ainsi en période de Noël, les familles et amis se réunissent pour chanter des cantiques et faire la fête. Après les périodes de fêtes de fin d'année débutent les répétions du Carnaval. Les groupes de carnaval défilent tous les dimanches soir, dans les rues jusqu'au vacances de Carnaval qui arrivent en février .
  • 25.  
  • 26. La Guadeloupe est une terre de métissage entre l'Europe, l'Afrique et l'Asie (Moyen-Orient, Inde). Ainsi la communauté indienne longtemps effacée, tient à faire reconnaître son identité. La présence de la couleur indienne que ce soit par le colombo (épice) ou par le tissu emblématique de la tenue traditionnelle, le madras, rappelle leur contribution très ancrée dans l'identité guadeloupéenne
  • 27.  
  • 28.
    • La communauté indienne a d'ailleurs une tradition qui lui est propre et qui vient d'Inde. Il s'agit des mayé men, prononciation déformée du nom de la déesse indienne mariamman.
  • 29.  
  • 30.
    • Nous vous remercions pour votre attention. Nous vous souhaitons bonne journée !
    Préparé par: Magdalena Bratko et Małgorzata Szypłowska Gimnazjum nr 10 kl 1j