Your SlideShare is downloading. ×
Abécédaire des créatures et personnages légendaires
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Abécédaire des créatures et personnages légendaires

6,630
views

Published on

Published in: Spiritual

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
6,630
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Abécédaire des créatures et personnages légendaires
    • de la mythologie gréco-romaine
    • Les divinités
    • Les rois
    • Les héros
    • Les poètes
    • Les créatures
    Persée et la Gorgone Pierre Baribeau (2006)
  • 2. Différents lieux, différentes créatures
    • Les divinités
    • Allégoriques ( Érinyes , Éros , Moires …)
    • Chtoniennes ( Perséphone , Hadès , Hécate…)
    • Marines ( Poséidon , Triton , les Néréides …)
    • Mineures ( Dieux fleuves , Muses , Satyres …)
    • Olympiennes ( Zeus , Héra , Athéna …)
  • 3. Le récit des origines
    • Titans et Titanomachie
    • Géants et Gigantomachie
    • Prométhée
    • Pandore
    • Mythe des races
    • Deucalion et le déluge
  • 4. Les héros
    • Cadmos et les Spartoi , Œdipe et le Sphinx
    • Thésée et le Minotaure
    • Bellérophon et la Chimère
    • Persée et la Gorgone
    • Jason , Médée et les Argonautes
    • Achille , Ajax , Hector et la guerre de Troie
    • Héraclès et ses douze travaux
  • 5. Les créatures indésirables
    • Centaures
    • Cerbère
    • Charybde et Skylla
    • Cyclopes
    • Gorgones
    • Harpyes et Sirènes
    • Les Érinyes
  • 6. Les rois
    • Minos
    • Priam
    • Agamemnon
    • Énée
    • Thésée
    • Œdipe
    • Étéocle et Polynice
  • 7. Les poètes
    • Aristophane
    • Eschyle
    • Euripide
    • Hésiode
    • Homère
    • Ovide
    • Sophocle
  • 8. Par ordre alphabétique
    • A B C D E F G H I J K L
    • M N O P Q R S T U V W
    • X Y Z
    Les nombreux liens (*) vous permettent de consulter les fiches en désordre et de découvrir les liens familiaux qui unissent les personnages.
  • 9. A
    • Achéloos: le plus ancien des fleuves * anthropomorphes de la Grèce, père des Sirènes *. Il se disputa Déjanire *, femme d’Héraclès *, en prenant la forme d’un majestueux taureau. Il fut vaincu d’une seule main.
  • 10. A
    • Achéron: fils du Soleil et de la Terre changé en fleuve et précipité dans les enfers *. L’un des principaux fleuves des enfers avec le Styx * et le Léthé. Le défunt, accompagné par Hermès *, doit le traverser en payant son passage à Charon *.
  • 11. A
    • Achille: fils du mortel Pélée * et de la déesse Thétis *, élevé par le Centaure Chiron *. Dès sa naissance, sa mère le plonge dans le Styx * afin de le rendre invulnérable; ses seules faiblesses sont aux talons. Il eut un fils de Déidamie, Néoptolème * ou Pyrrhus. Il tue Hector * pour venger son cousin Patrocle *, assassiné par ce dernier. Il meurt lors de la prise de Troie d’une flèche de Pâris *, fils de Priam *.
  • 12. A
    • Actéon: ayant surpris une baignade de jeunes vierges, la déesse Artémis * lui lance de l’eau au visage et le transforme en cerf. Ses chiens *, compagnons de chasse, le poursuivent et le dévorent.
  • 13. A
    • Adraste: fils de Talaos et de Eurynomé, roi légendaire d’Argos. Après une longue querelle parricide qui l’opposait à son cousin Amphiaraos *, il partagea avec lui son règne et lui donna sa sœur Ériphyle pour épouse. Il recueillit à son palais les deux exilés, Tydée * et Polynice *. À Tydée, il donna sa fille Deiphile pour épouse et à Polynice son autre fille, Argie. Seul survivant de la guerre des Sept contre Thèbes *, il revint dix ans plus tard aux portes de Thèbes à la tête des Épigones * et ils seront victorieux.
  • 14. A
    • Agamemnon: roi d’Argos et de Mycènes, petit-fils de Pélops * et d’Hippodamie, frère de Ménélas. Il eut trois enfants de Clytemnestre: Iphigénie *, Électre * et son fils Oreste *. Il a combattu auprès de son frère Ménélas lors de la Guerre de Troie. Il ramena Cassandre *, fille de Priam * (dont les prophéties n’étaient jamais crues) comme esclave et concubine avant de se faire assassiner par son oncle Égisthe et Clytemnestre.
    Achille en colère contre son roi
  • 15. A
    • Ajax: roi de Salamine, fils de Télamon, frère de Teucer. Après la mort d’ Achille *, il disputa avec Ulysse * ses armes divines. Une nuit, prit d’une folie causée par la déesse Athéna *, il massacra tous les troupeaux du camp. Déshonoré, il tourna son épée contre lui.
  • 16. A
    • Alcmène: femme d’Amphitryon, elle est surprise par Zeus * qui prend son apparence. Elle donne naissance à Héraclès *, le fils prodige.
    • Alexandre (voir Pâris *)
    • Amphitryon: père d’Héraclès. Pour le reconnaître de son fils légitime Iphiclès, il glissa deux serpents près des berceaux. Héraclès les étouffa de son étreinte mortelle.
  • 17. A
    • Amazones: filles d’ Arès *, elles habitent dans les environs du Pont-Euxin. Ces guerrières redoutables ne conservaient que les femelles, tuant les mâles. Elles se coupaient un sein pour mieux tirer à l’arc. Elles eurent pour chef Penthésilée et Hippolyte *. Elle furent vaincus par Héraclès *, Thésée *, Priam * et même Bellérophon *.
    • Amour (voir Éros *)
  • 18. A
    • Amphiaraos: fils d’ Apollon * et d’Hypermnestre, devin fameux dans la mythologie avec Tirésias *. Il usurpa le trône de Talaos, roi d’Argos, père d’ Adraste * et obtint, après s’être marié avec Ériphyle, sœur d’Adraste, la fin d’une longue querelle et une portion du royaume à gouverner. Il participa à l’expédition des Argonautes *. Il s’embarqua dans l’expédition des Sept contre Thèbes * et prédit que cette entreprise serait un désastre et qu’un seul des sept princes survivrait. Il meurt la veille de la bataille, foudroyé par Zeus *.
  • 19. A
    • Amphitrite: une nymphe *, épouse de Poséidon *, mère de Triton *. Elle règne avec son mari dans leur palais au fond de l’Océan. Elle serait aussi la mère de certains Cyclopes *.
    • Andromaque: fille d’Éétion, roi de Cilicie, femme d’ Hector *, mère d’Astyanax. Elle est une épouse et une mère modèle.
  • 20. A
    • Anchise: descendant de Tros, fondateur de la ville de Troie, par Assaracus et Capys. Il est un de ces rares mortels qui ont plu à la déesse Aphrodite *. Elle lui donna un fils, Énée *, qui deviendra guerrier. Elle lui fit promettre de ne rien dire sur leur idylle, mais il ne respecta pas sa promesse et fut foudroyé par Zeus *. L’éclair ne le tua pas mais le rendit boiteux. À la chute de Troie, il fut transporté sur les épaules de son fils. Il vécut jusqu’à quatre-vingt ans avant d’être enterré sur le Mt. Ida.
  • 21. A
    • Andromède: fille du roi Céphée et de Cassiopée, épouse de Persée *. Un jour, sa mère Cassiopée se vanta que sa fille était plus belle que les Néréides *. Prétention qui rendit Poséidon * furieux: il envoya alors un monstre marin en Éthiopie. Aucun répit ne leur serait accordé tant qu’Andromède ne serait pas livré au monstre. Persée qui chevauchait Pégase * survola le lieu du sacrifice et y déroba Andromède en changeant le monstre en pierre avec la tête de la Gorgone * Méduse.
  • 22. A
    • Antigone: fille d’ Œdipe * et de Jocaste *, fiancée à Hémon, fils de son oncle Créon. Après la mort de son père, elle revint à Thèbes qui avait été assiégé récemment par son frère Polynice *. Créon, qui succéda à Étéocle * et jeta le cadavre de son neveu Polynice aux chiens et aux corbeaux, interdit à quiconque, sous peine de mort, de procéder à son éloge funèbre. Antigone désobéit et fut enfermée dans le tombeau de sa famille avant de se pendre.
  • 23. A
    • Aphrodite: déesse de la sexualité, du désir et de la fécondité. Elle naît du sexe d’Ouranos, jeté dans l’océan par Cronos *. Elle est l’épouse d’ Héphaïstos * et la maîtresse d’ Arès *. Elle enfanta Harmonie avec Arès, Hermaphrodite * avec Héphaïstos, Priape * avec Dionysos * et Énée * avec le Troyen Anchise *. De toutes les divinités, seul son corps est visible.
  • 24. A
    • Apollon: fils de Zeus * et de Léto, frère jumeau d’ Artémis *. Divinité de la musique, de la poésie et des arts en général. Il possède le don de divination. Un jour il décide de s’établir au sanctuaire de Delphes *, déjà occupé par Gaïa et sa fille Thétys. Pour ce faire, il doit affronter Python, un dragon gigantesque. Devant Troie, il causa une peste terrible chez les Achéens à la demande de Chrysès *. C’est lui qui guida la flèche de Pâris * jusqu’au talon d’ Achille *.
  • 25. A
    • Arès est la divinité de la guerre sanglante. Fils légitime de Zeus * et d’ Héra * avec leur fille Hébé *. Sur le champs de bataille lorsqu’il y a des massacres et beaucoup de morts, il en est responsable. Il est souvent accompagné par des divinités mineures: Phoibos (la Peur), Deimos (Épouvante) et Éris (la Discorde). Il est méprisé par les dieux et les hommes. À Rome, il est le géniteur des jumeaux Romulus et Rémus *. Il est considéré comme le dieu du printemps et de la jeunesse.
  • 26. A
    • Argonautes: l’équipage de l’Argo * qui s’embarqua pour aller en Colchide, sous le commandement de Jason * à la recherche de la toison d’or à la demande de son oncle Pélias. Ils étaient au nombre de cinquante-deux. Athéna * aida l’équipage à construire la nef.
  • 27. A
    • Ariane: fille de Minos * et de Pasiphaé *, elle aida Thésée * à vaincre le Minotaure * en l’attachant au bout d’un fil, en échange d’une alliance. Thésée l’emmena avec lui, mais l’oublia sur l’île de Naxos, où semble-t-il, elle fut consolée par Dionysos * qui la prit pour femme.
  • 28. A
    • Aristophane: auteur comique voire satirique du V e siècle. Il connut des débuts remarquables au théâtre en 427 av. J.-C. Notamment, dans Les Nuées , il ridicule le sophiste Socrate.
  • 29. A
    • Artémis: la divinité chasseresse, protectrice de l’adolescence, de la virginité et des animaux. Elle-même vierge, elle protège les jeunes filles des jeunes garçons trop précoces et se permet d’intervenir dans la transition de l’adolescence à l’âge adulte.
  • 30. A
    • Arachnée ou Arachnéia: tisseuse hors pair, un jour elle se vanta d’être meilleure tisseuse que la déesse Athéna *. Athéna, ayant prit la forme d’une vieille femme, lui lança un défi de tissage. Impitoyablement vaincue, outrée, Athéna la transforma en araignée (la première de sa race).
  • 31. A
    • Asclépios: fils d’ Apollon * et de Coronis, divinité de la médecine. Son culte fut établi d’abord à Épidaure, lieu de sa naissance; de là il se répandit dans toute la Grèce. On l’honorait à Épidaure sous la forme d’un serpent. Les romains le célébraient sous le nom d’Esculape.
  • 32. A
    • Atalante: ne voulant pas quitter le monde de l’adolescence, elle épousera celui qui la vaincra à la course. Elle met à mort les perdants. Hypomène, le dernier prétendant en liste, est en possession de trois pommes d’or. Durant la course, il lâche les pommes. Elle ne peut s’empêcher de les ramasser et est vaincue.
  • 33. A
    • Athéna: fille de Métis (la Ruse), mangée par Zeus * pour ne pas se faire détrôner par sa progéniture. Elle sortira plus tard de sa tête fendue par Hermès *. Elle est la divinité de la ruse dans la guerre. Partout où il y a un stratagème de guerre, elle en est responsable. Elle est vierge et est la représentante du travail artisanal féminin. Elle aide Achille * lors de la guerre de Troie. Son mortel préféré est Ulysse *.
  • 34. A
    • Atlas: fils du Titan Japet et de l’ Océanide * Clymène, neveu de Cronos *. Zeus *, pour le récompenser de son aide lors de la Titanomachie (guerre contre les Titans), lui donna la tâche de soutenir la voûte du ciel. Un jour, Héraclès * lui donna un court répit alors qu’il allait chercher les pommes d’or dans le jardin des Hespérides *, ses filles.
    • Atrée (voir Atrides *)
  • 35. A
    • Atrides: une série de malédictions s’abat sur les Atrides. D’abord Tantale * condamné à une inextinguible faim et soif pour avoir servi comme repas aux dieux son fils Pélops *. Pélops ressuscité gagne l’amour d’Hippodamie en trafiquant l’attelage divin de son père Oinomaos *. Atrée et Thyeste, fils de Pélops, complotent contre Chrysippos, leur frère aîné, afin d’usurper le trône. Atrée, lors d’un repas, fait cuire les fils de Thyeste. Thyeste se venge avec l’aide de son fils illégitime Égisthe. À sa mort, le fils d’Atrée, Agamemnon *, lui succède. Il est assassiné par Clytemnestre. Puis Oreste *, pour avoir tué sa mère, est poursuivit par les Érinyes * vengeresses.
  • 36. B
    • Bacchus (voir Dionysos *)
    • Bellérophon: fils de Glaucus et d’Éprymède, fille de Sisyphe *. Avec l’aide du cheval ailé Pégase * il tua la terrible Chimère *. Fier de ses exploits, il chevaucha Pégase jusqu’aux cieux. Choqué par tant de prétention, Zeus envoya un taon qui le fit tomber du cheval.
    • Briséis: captive et concubine d’ Achille * enlevée par Agamemnon *.
  • 37. B
    • Biche (aux pieds d’airain): sur les pentes et dans les vallées du Mt. Ménale, en Arcadie, se trouvait une biche aux pieds d’airain et aux cornes d’or, si rapide à la course, que personne n’avait pu l’atteindre. Pour sa quatrième épreuve Héraclès * devait l’attraper. Étant l’animal préféré de la chasseresse Artémis *, le héros ne lui fit aucun mal et la ramena à la déesse.
  • 38. B
    • Bœufs (de Géryon): pour sa onzième épreuve, Héraclès * vola les bœufs de Géryon, roi d’Érythie. Géryon était fils de Chrysaor et de Callirhoé. Les poètes venus après Hésiode * en ont fait un géant à trois corps triplement armé, qui possédait pour garder ses troupeaux, un chien à deux têtes et un dragon à sept têtes. Héraclès l’affronta lui et ses bêtes monstrueuses et ramena les boeufs à Eurysthée *.
  • 39. C
    • Cadmos: fils d’Agénor, frère d’ Europe * et petit-fils de Poséidon *. Fondateur de la ville de Thèbes. Il a vaincu le terrible dragon d’ Arès * et les Spartoi * nés de la terre. Il épousa Harmonie *, fille d’Arès et d’ Aphrodite *. Elle lui donna cinq enfants: Sémélé, Autonoé, Ino, Agavè et Polydôros.
  • 40. C
    • Calypso: une nymphe de la mer, elle est la reine de l’île mythique d’Ogygie et vit parmi d’autres nymphes *. Dans l’ Odyssée * , elle recueille Ulysse * après son naufrage et tombe éperdument amoureuse de lui. Elle le garde près de lui pendant sept ans et lui offre l’immortalité, mais Ulysse refuse parce qu’il désire retrouver son Ithaque et sa douce Pénélope *.
  • 41. C
    • Cassandre: fille du roi Priam *, captive d’ Agamemnon *. Un jour, elle demanda à Apollon * de lui accorder le don de prophétie si elle se donnait à lui. Le repoussant, ne pouvant lui reprendre son don, Apollon discrédita toutes ses prophéties. Désormais, plus personne ne la croirait. Elle prophétisa à Agamemnon qu’il serait assassiné à son retour de la guerre. Ne la croyant pas, ils reviennent à Mycènes et sont assassinés par Clytemnestre et Égisthe.
  • 42. C
    • Castor et Pollux: les inséparables Dioscures («fils de Zeus»), frères de Clytemnestre et Hélène. Pollux est pugiliste et Castor est cavalier. Ils ont participé à l’expédition des Argonautes * et à la chasse de Calydon. Ils forment la constellation des gémeaux. Les Spartiates leur vouaient un culte.
  • 43. C
    • Centaures: Nés d’une relation entre Ixion * et un fantôme d’ Héra * fabriqué par Zeus *. Êtres hybrides: mi hommes mi chevaux qui vivent de la chasse sur le Mt. Pélion. Il y a Nessus * et Chiron, fils de Cronos *, qui éduqua Achille *, Jason *, Asclépios * et enseigna l’astronomie et la médecine à Héraclès *. Rhadamanthe lui apprit à tirer de l’arc.
  • 44. C
    • Cerbère: Issu du géant Typhon et d’ Échidna *. Chien venimeux à trois têtes, gardien du territoire des morts aux abords du Styx *. Un seul héros a réussi à l’apprivoiser, c’est Héraclès * qui le ramena à Eurysthée *.
    • Cérès (voir Déméter *)
  • 45. C
    • Chaos (voir Cosmogonies *)
    • Charon: le passeur de l’ Achéron *
    • Charybde: créatures marines dans l’ Odyssée * , une bouche béante avalant les marins.
    • Chrysès et Chryséis: prêtres d’ Apollon *. Agamemnon * lui enleva sa fille Chryséis. En conséquence, il demanda à Apollon d’apporter la peste sur les Achéens.
  • 46. C
    • Chiens (d’ Actéon *): Mélanpus, Ichnobatès, Pamphagus, Dorceus, Oribasus, Nébrophonus, Théron, Laelaps, Ptérélas, Agré, Hyleaus, Napé, Poemenis, Harpyia, Ladon, Dromas, Canacé, Sticté, Tigris, Alcé, Leucon, Asbolus, Lacon, Aëllo, Thoüs, Lyciscé, Harpalos, Mélaneus, Lachné, Labros, Agriodus, Hylactor...
  • 47. C
    • Chimère: créature hybride avec un corps de lion, une tête de chèvre lui sortant du dos et un serpent en guise de queue, cracheur de feu et mangeur d’hommes. Il fut tué par Bellérophon * et son cheval Pégase *.
  • 48. C
    • Circé (voir Odyssée *)
    • Cronos: époux de Rhéa, père de Zeus *, Héra *, Poséidon *, Hadès *, Déméter * et Hestia *. Il coupa le sexe de son père Ouranos. Il mangea ses enfants pour éviter d’être détrôné, sauf Zeus, caché par Rhéa, qui revint plus tard délivrer ses frères et sœurs de son estomac et fît la guerre aux Titans * qu’il enferma dans le Tartare.
  • 49. C
    • Cosmogonies: d’abord il y avait Chaos (Abîme), Gaïa * (Terre) et Éros * (Amour). Érèbe (nuit des dieux) et Nuit Noire naissent de Chaos. Éther (lumière des dieux), Héméra (lumière des hommes) et les Moires * naissent de Nuit Noire. Ciel étoilé (Ouranos), Haute montagne et Haute mer (Pontos) naissent de Gaïa seule. Les Titans *, les Cyclopes * et les Hécatonchires («êtres monstrueux») naissent de Gaïa et d’Ouranos. Du sang d’Ouranos naissent les vilaines Érinyes * et les Géants *. Aphrodite * naît du sperme d’Ouranos. Typhon et Échidna naissent de Gaïa et du Tartare. D’ Éris * (la Discorde) naissent les Querelles et les Peines.
  • 50. C
    • Cyclopes («œil circulaire»): fils d’Ouranos et de Gaïa (Ciel et Terre); Arghès (foudre), Stéropès (éclair) et Brontès (tonnerre). Polyphème *, fils de Poséidon *, un berger dans l’ Odyssée * , se fait crever l’œil par Ulysse * et ses compagnons alors qu’ils sont retenus prisonniers par ce mangeur de chair humaine.
  • 51. D
    • Danaïdes: les cinquantes filles de Danaüs (ou Danaos) qui tuèrent leur cinquante maris et cousins (à l’exception d’Hypermnestre), les fils d’Égyptus, frère de Danaüs. Elles sont condamnés aux enfers dans le quartier des grands criminels à remplir pour l’éternité une jarre percée.
  • 52. D
    • Dédale: grand architecte athénien, père d’ Icare *, exilé chez le roi Minos * pour avoir tué son neveu Perdix par jalousie. Il fabriqua le socle de Pasiphaé * afin de recevoir la semence du taureau de Crète * ainsi que le labyrinthe du Minotaure *.
    • Déjanire: épouse d’ Héraclès *. Elle fut convoitée par Achéloos * et Nessus *. Elle tua Héraclès en croyant lui donner une potion d’amour. Elle se suicida.
  • 53. D
    • Delphes: sanctuaire célèbre en Grèce où la pythie delphique faisait ses oracles *. L’endroit où se situait le sanctuaire était, selon les croyances, le centre du monde, déterminé par la rencontre de deux aigles libérés par Zeus *.
    • Déméter: fille de Cronos *, de Zeus elle enfanta Perséphone * (Coré ou Proserpine). Divinité de l’agriculture et fondatrice des Mystères d’Éleusis.
  • 54. D
    • Deucalion: fils de Prométhée *, époux de Pyrrha, fille d’Épiméthée et de Pandore *. Il est le Noé des Grecs. Ils errent sur l’Océan durant neuf jours. Ils donnent naissance au premier Grec (Hellen). Ils s’installent dans la région de Thessalie où le couple lance des pierres sur le sol. De Deucalion naissent les premiers hommes et de Pyrrha les premières femmes.
  • 55. D
    • Diane (voir Artémis *)
    • Dionysos: fils de Zeus * et de Sémélé. À la mort de celle-ci, Zeus mit le fœtus dans sa cuisse. Il naquit demi dieu. Divinité du vin, du délire mystique et de l’irrationnel, il serait d’origine orientale. Il est généralement accompagné par Silènes * (toujours ivre), Satyre (mi homme mi bouc) et de son fils Priape *.
  • 56. D
    • Diomède: fils de Tydée * et petit-fils d’Oenée, roi de Calydon. Il fut élevé par le centaure * Chiron. À la guerre de Troie, il est à la tête des Étoliens. Il est le favori de la déesse Athéna *. Sur le champs de bataille, il est très cruel: il tue beaucoup d’hommes et dans sa démesure il blesse aussi des dieux. En compagnie d’ Ulysse *, ils se rendent en pleine nuit dans le camps troyen: ils attrapent et tuent l’espion Dolon *, massacre l’armée thrace dans leur sommeil et volent les chevaux de leur chef Rhésos.
  • 57. D
    • Dolon: il est l’espion envoyé par Hector * dans le camp achéen lors d’une nuit. Pour accepter cette mission périlleuse, Hector lui promet, lors du partage du butin, de lui donner le fabuleux char et les chevaux immortels d’ Achille *. Vêtu d’une peau de loup gris et armé d’une javeline aiguë, l’infortuné croise sur sa route Diomède * et Ulysse * en compagnie d’ Athéna *. Ils lui font avouer tout ce qu’il sait avant d’être transpercé par l’épée de Diomède.
  • 58. D
    • Dryades: du mot grec drus , «chêne», nymphes * terrestres protectrices des forêts et des bois. Certaines protégeaient les pommes d’or du jardin des Hespérides *. Elles ne sont pas immortelles mais peuvent vivre longtemps. Elle peuvent même se marier. Parmi les plus connues on trouve notamment Eurydice, femme d’ Orphée *. Bien que les Dryades peuvent survivre à la mort de leurs arbres, leurs équivalents, les Hamadryades, jumelées à un arbre particulier, meurent avec lui.
  • 59. E
    • Échidna: fille de Gaïa et de Tartare, épouse de son frère Typhon, mère de Cerbère *, du Sphinx *, de l’hydre de Lerne *, de la Chimère *, du lion de Némée * et de l’aigle du Caucase.
    • Éris (la Discorde): fille de la Nuit, mère des entités négatifs (voir Cosmogonies *)
  • 60. E
    • Égée: neuvième roi d’Athènes, fils de Pandion II, père de Thésée *, frère de Pallas (voir Pallantides *). Il s’était marié à deux reprises mais n’avait pas eu d’héritier et pour cela il répudia ses deux femmes. Puis, il eut son fils unique avec Aethra. Il mourut le jour où Thésée revint de la Crête à bord de son navire avec des voiles noires. Croyant que son fils avait péri, il se jeta dans la mer qui porte encore son nom.
  • 61. E
    • Électre: fille d’ Agamemnon * et de Clytemnestre, sœur d’ Iphigénie *, d’ Oreste * et de Chrysothémis. Afin de protéger son jeune frère du complot d’Égisthe et de Clytemnestre contre Agamemnon, elle le confia à leur oncle par alliance Strophios, roi de Phocide, père de Pylade *. Attendant le retour de son frère devenu adulte, elle le rencontre devant le tombeau de leur père et ensemble planifie une vengeance contre leur mère et leur oncle Égisthe.
  • 62. E
    • Énée: fils du Troyen Anchise * et de la déesse Vénus *, époux de Créüse, fille de Priam * et père d’Ascagne (ou Iule). Il quitta Troie alors qu’elle succombait aux flammes avec sa famille et ses dieux pénates *. Avant de fonder la ville de Lavinium en Italie, il subit l’incessante colère de Junon. Il fut accueilli par Didon, reine de Carthage, il descendit et sortit des enfers en compagnie de Sybille, il tua Turnus dans un combat singulier et épousa Lavinia, fille du roi Latinus.
  • 63. E
    • Enfers: royaume d’ Hadès * et de Perséphone * se situant dans le sol, accessible par trois entrées: au sud du Péloponnèse près du cap Ténare, au sud de la mer Noire près d’Héraclée et en Italie près de Cumes. Les Grecs croyaient à une vie après la mort. Après avoir passé le terrible Cerbère *, les ombres doivent payer le passeur Charon * pour traverser l’ Achéron *. Elles sont jugés par trois juges: Minos *, Rhadamanthe et Éaque (voir Myrmidons *). Dans le Tartare les criminels souffrent éternellement comme Tantale *, Ixion * et Sisyphe *. Les Champs-Elyséens, protégé par le Léthée, sont réservés aux âmes justes. Quelques héros intrépides ont pu voir de leur vivant le royaume des morts et en ressortir sain et sauf.
  • 64. E
    • Épigones: ou «les descendants», fils des sept princes qui, sous le commandement de Polynice *, voulurent assiéger la ville de Thèbes pour reprendre le trône jalousement gardé par son frère Étéocle *. Leurs sept fils (Sténélos, Diomède *, Euryale,…), revinrent dix ans plus tard pour se venger, Adraste * à leur tête, et décimèrent la ville. (voir Sept contre Thèbes *)
  • 65. E
    • Érinyes (ou Euménides «les bienveillantes»): nés du sang d’Ouranos, divinités vengeresses des crimes familiaux. Elles vous rendent misérable; elles vous harcèlent, vous empêchent de dormir et peuvent même laisser des excréments dans la nourriture. Oreste * est poursuivit par les Érinyes pour avoir vengé son père Agamemnon *.
  • 66. E
    • Éros: la plus vieille divinité, elle représente l’amour passionné. En Grèce, elle est honorée comme le dieu de la Pédérastie. À Rome, Cupidon est représenté comme un petit garçon joufflu et espiègle portant des ailes et décochant ses flèches d’amour. Platon lui rend hommage dans Le Banquet .
  • 67. E
    • Eschyle: né à Éleusis en Attique, témoin dans sa jeunesse de la fin du règne des Pisistratides. Participe à la guerre contre les Perses et à la célèbre bataille de Salamine en 480. Dramaturge de génie, il écrivit entre autres, Les Perses , Les Sept contre Thèbes * et la trilogie L’ Orestie * . Il aurait écrit 70 tragédies.
  • 68. E
    • Étéocle et Polynice: fils nés d’une relation incestueuse entre Œdipe * et sa mère Jocaste *. Un jour ils se disputèrent le trône qu’ils devaient se partager. Polynice revint à Thèbes à la tête d’une armée (voir Les sept contre Thèbes *), puis les deux frères s’entretuèrent dans un combat singulier (voir aussi Labdacides *).
  • 69. E
    • Euripide: il serait né à Salamine le jour même de la célèbre bataille. Contemporain et ami de Socrate. Il aurait écrit 90 tragédies dont La folie d’Héraclès , Les Troyennes, Les Phéniciennes, Le cyclope, Alceste, Médée, Hippolyte, Les Héraclides, Andromaque, Hécube et Les Suppliantes . 19 de ses pièces sont conservées.
  • 70. E
    • Europe: fille d’Agénor, sœur de Cadmos *. Zeus * prit la forme d’un taureau blanc pour la séduire et l’emmena sur l’île de Crète. Elle donna naissance à Minos *, Rhadamanthe et Sarpédon.
    • Eurysthée: cousin d’ Héraclès *, roi de la Lacédémone, il lui impose ses douze travaux en collaboration avec Héra *.
  • 71. E
    • Équipage (de l’Argo): Jason *, Héraclès *, Iolaos *, Acaste, le centaure Eurythe, Ménoetius, Admète (roi de Thessalie), Aethalidès, Amphiaraos *, Amphidamas et Céphée, Arcadiens, Amphion, Typhis (pilote du vaisseau), Ancée, Argus, Castor et Pollux *, Astérion, Astérius, Augée, Calaïs et Zéthée, Clytus et Iphitus, Eumédon (fils de Dionysos et d’Ariane), Deucalion, Échion (espionnage), Ergynus et Euphéus (fils de Poséidon), Glaucus, Idas et Lyncée, Idmon (devin et fils d’Apollon), Iphiclus, Laerte (père d’Ulysse), Lyncus, Méléagre *, Tydée *, Mopsus, Butès, Nauplius, Nélée et Périclymène, Oïlée (père d’Ajax), Pélée * (père d’ Achille *), Philammon, Thésée * et Pirithoüs et le poète Orphée *
  • 72. F
    • Faunes: divinités champêtres, équivalents romains des Satyres. Créatures hybrides: mi homme mi chèvre.
    • Faunus: «Le Bienfaisant», très ancien dieu romain, protecteur des troupeaux, honoré lors des Lupercales.
  • 73. F
    • Fleuves: dans la mythologie les fleuves sont littéralement vivants, géniteurs des Naïades *. Achéloos *, le plus puissant, le père des Sirènes *, se disputa Déjanire *. Le Scamandre (ou Xanthe), dans L’ Iliade * s’attaqua à Achille *. Aux enfers, il y a l’ Achéron *, le Styx *, fleuve qui rend invincible et le Léthée, fleuve de l’oubli.
  • 74. F
    • Furies: équivalents romains des Érinyes des Grecs. Elles sont au nombre de Trois: Alecto, Mégère et Tisiphone. Elles ont un aspect horrible: grandes ailes et cheveux de serpents (voir Érinyes *).
  • 75. G
    • Gaïa : elle s’accoupla avec elle-même, avec Ouranos, Pontos et Tartare (voir Cosmogonies *)
    • Ganymède: garçon d’une éclatante beauté, enlevé par Zeus * métamorphosé en aigle. Il sert à la table des dieux («échanson» est le nom attribué à cette fonction).
  • 76. G
    • Géants: nés de Gaïa * et d’Ouranos, ils déclarèrent la guerre aux dieux de l’Olympe. Trois chefs: Eurymédon, Alcyonée et Porphyrion; les autres: Éphialtès, Encelade, Pallas, Mimas, Polybotès, Hippolyte, Gration, Eurytos, Clytios, Agrios et Thoas. Chaque Géant fut achevé par les flèches empoisonnées d’ Héraclès *.
  • 77. G
    • Génie: à ces cultes domestiques, essentiels dans la religion romaine, s’en ajoute un autre, celui du Génie, le Genius. Chaque homme à sa naissance est assisté par un Génie. Les femmes, pour leur part, sont privées de Génie et c’est Junon qui leur sert en quelque sorte d’ange gardien. On lui offrait des sacrifices sous forme d’offrandes en vin, en fleurs, en gâteaux et encens.
  • 78. G
    • Gigantomachie: guerre sur l’Olympe qui fait suite à la Titanomachie, après que Zeus ait enfermé les Titans * dans le Tartare. Héraclès * tue Alcyonée, Zeus * tue Porphyrion, Apollon * tue Éphialtès, Athéna * tue Encelade et Pallas, Héphaïstos * tue Mimas, Poséidon * tue Polybotès, Hermès * tue Hippolyte, Artémis * abat Gration, Dionysos * tue Eurytos, Hécate brûle Clytios et les Érinyes * tuent Agrios et Thoas.
  • 79. G
    • Gorgones: elles sont aux nombre de Trois; Sthéno, Euryalé et Méduse (la seule qui n’était pas immortelle). Méduse, à la chevelure de serpents et un regard qui change en pierre, fut tuée par l’épée de Persée (qui lui fut donné par Hermès *) avec l’aide d’ Athéna *. Après la mort de leur reine, les deux autres Gorgones se retirèrent près des portes des enfers *.
  • 80. H
    • Hadès: fils de Cronos *, maître incontesté du monde des enfers, il règne au côté de Perséphone *, fille de Déméter *, qu’il enleva avec son char. Les Grecs n’osaient pas parler d’Hadès et le surnommait «ploutos» (en grec, «riche») en raison de la nourriture abondante qui sort de la terre. Il est généralement représenté avec la corne d’abondance, synonyme de richesse.
  • 81. H
    • Harmonie: fille d’ Arès * et d’ Aphrodite *, elle épousa Cadmos *, le fondateur de Thèbes.
    • Harpyes: filles de Thaumas et d’Électre, créatures hybrides à corps d’oiseau et tête de femme, divinités vengeresses. Elle sont au nombre de Trois: Aello (Bourrasque), Ocypète (Vole-vite) et Podarge (Pieds légers).
  • 82. H
    • Hébé: fille légitime de Zeus * et Héra *, sœur d’ Arès *. Elle servait à la table des dieux avant Ganymède *. Elle est la jeunesse personnifiée, épouse d’ Héraclès * devenu un dieu.
    • Hélène: femme de Ménélas, mère d’Hermione. Elle se réfugie dans les bras de Pâris *. Elle est par la suite reconquise par Ménélas.
  • 83. H
    • Hector: fils aîné de Priam * et d’Hécube, frère de Pâris *, époux d’Andromaque et père d’Astyanax, Général en chef des Troyens. Dans L’ Iliade * , il tue Patrocle * et vole les armes d’ Achille *. Il meurt d’un coup de lance fatal de la main d’Achille. Celui-ci lui perce les chevilles et attache le cadavre à son char.
  • 84. H
    • Hélios (Soleil): fils du Titan * Hypérion et de Théia, frère de Eos (l’Aube) et de Sélénè (la Lune). Observateur par excellence, il sert parfois de témoin. À l’aube, il chevauche son attelage divin et répand sa lumière sur le monde. Le soir venu, laissant place à sa sœur, il revient sur une coupe flottante. Il eut un fils qui se nommait Phaéton * qui un jour lui demanda de conduire son majestueux char.
  • 85. H
    • Héphaïstos: fils d’ Héra * seule, divinité des volcans et des forgerons. Il vit sur l’Etna. Époux d’ Aphrodite *. Il est laid, difforme et boiteux mais un inventeur hors-pair. Un jour, alors qu’il s’interposa dans une dispute entre Zeus * et Héra, son père le jeta du haut de l’Olympe, ce qui expliquerait sa difformité. Il manigance son retour sur l’Olympe en immobilisant Héra sur une chaise piégée. Il fabriqua des armes magiques pour Achille * et Énée *.
  • 86. H
    • Héra: sœur et épouse de Zeus *, mère d’ Arès *, de Hébé * et d’ Héphaïstos *, divinité protectrice du mariage, des épouses et de la légitimité des enfants. Bien qu’elle soit irrémédiablement fidèle, elle est souvent trompée par Zeus. Elle s’acharne à venger ses nombreuses infidélités en punissant ses maîtresses. Elle persécute Héraclès * en raison de son incroyable jalousie.
  • 87. H
    • Héraclès: l’histoire d’Héraclès est l’une des plus riches de toute la mythologie. Un véritable héros est mi dieu mi homme. Il symbolise l’initiation à la vie fort difficile de l’adolescence masculine. Héraclès à lui seul est un mythe miroir de la société grecque. Fils de Zeus * et d’ Alcmène *, il subira la colère d’ Héra * tout au long de sa vie bien que son nom signifie en grec «Gloire d’Héra». Tout d’abord, elle retarde l’accouchement d’Alcmène afin que son cousin Eurysthée * possède le trône du Péloponnèse avant lui. Et plus tard, elle le rend fou et il tue sa propre famille. Eurysthée lui commande une série d’épreuves digne des dieux qui ne constituent qu’une partie de ses exploits.
  • 88. H
    • Il tue le lion de Némée * et l’hydre de Lerne *, il fait la course avec la biche aux pieds d’airain *, attrape le sanglier d’Érymanthe *, nettoie les écuries d’Augias, vainc les oiseaux du lac Stymphale *, attrape le taureau de Crête *, ramène les juments de Diomède *, récupère la ceinture d’ Hippolyte *, reine des Amazones *, ramène les bœufs de Géryon *, récupère les pommes d’or du jardin des Hespérides *, filles d’ Atlas * et descend aux enfers * pour ramener Cerbère * et libérer Alceste. Après cela, il se disputa Déjanire * à deux reprises avec le centaure Nessus * et le fleuve Achéloos *. Il meurt d’une tunique mortelle imbibée du sang empoisonné de Nessus.
  • 89. H
    • Héraclides: avant même sa naissance, Héraclès * avait été choisit pour régner sur le trône du Péloponnèse, mais Héra * qui retarda sa naissance favorisa son cousin Eurysthée *. Après la mort du héros et son apothéose dans l’Olympe, ses fils, pour la plupart des bâtards, furent chassés à Athènes, puis en Thessalie en compagnie d’ Iolaos *. Un oracle de la pythie à Delphes * leur annonça que la descendance d’Héraclès ne parviendrait à reconquérir le trône qu’à la troisième génération. L’invasion dorienne est ainsi présentée comme le «retour des Héraclides».
  • 90. H
    • Hermaphrodite: fille d’ Hermès * et d’ Aphrodite *. Un jour, elle se laissa séduire par la nymphe Samalcis alors qu’elle se baignait toute nue dans un lac. À leur premier contact, elle demanda aux dieux de les unir à jamais dans un seul et même corps. C’est la raison pour laquelle elle possède les deux sexes.
  • 91. H
    • Hermès: fils de Zeus * et de la Pléiade Maia, petit- fils d’ Atlas *. Divinité des voyageurs, de tous les échanges et de toutes les formes de mobilité. Protecteur des orateurs, commerçants et voleurs, inventeur de la Lyre. Il est le seul à pouvoir entrer et sortir des enfers *; il a pour fonction d’accompagner les âmes dans le royaume des morts.
  • 92. H
    • Hésiode: né sur la côte ionienne vers la fin du VIII e siècle, contemporain d’ Homère *. Il s’installa en Béotie près du Mt. Helicon, où semble-t-il, se trouvent les neufs muses * qui l’auraient inspirées. Auteur de la Théogonie, qui exposent la naissance des dieux et Les travaux et les jours , qui enseigne les règles et les usages de la vie.
  • 93. H
    • Hespérides: filles d’ Atlas * et de la Nuit. Elles sont au nombre de trois: Églé, Aréthuse et Hypéréthuse. Ces trois sœurs avaient dans leur jardin des pommiers aux fruits d’or, arbres fameux placés sous la garde d’un dragon aux cents têtes. Héraclès *, pour cette épreuve, demanda à Atlas de lui ramener quelques pommes d’or en échange d’un court répit en soutenant la voûte du ciel.
  • 94. H
    • Hestia: fille de Cronos * et de Rhéa, divinité vierge du feu, son nom signifie en grec «foyer de la maison». Chez les Romains, le feu sacré de Vesta était gardé et entretenu par de jeunes vierges, les Vestales. Elles étaient choisies dans les plus grandes familles de Rome et restaient au service de la déesse pendant une durée de vingt à trente ans avant de pouvoir se marier.
  • 95. H
    • Hippolyte: ou Antiope, fille d’ Arès *, sœur de Mygdon et Amyncus. Elle fut l’une des reines des Amazones * avec Penthésilée. Elle enfanta son fils Hippolyte 2 d’une relation avec Thésée *. Elle mourut de la massue d’Héraclès *, chargé par Eurysthée * de lui ramener sa ceinture que convoitait sa fille pour sa sixième épreuve.
  • 96. H
    • Homère: ou le «poète» pour les Grecs, il serait né sur l’île de Chios, il serait Ionien. Auteur de l’ Iliade *(700) et de l’ Odyssée * (750). L’intervalle de temps qui sépare la composition des deux œuvres mettrait en doute sa réelle existence. Certains modernes croient que l’œuvre d’Homère serait une œuvre collective de poètes plutôt que l’œuvre d’un seul homme.
  • 97. H
    • Hydre de Lerne: issu de Typhon et d’ Échidna *. Héraclès * et Iolaos * doivent tuer cette créature lors de la seconde épreuve. La bête monstrueuse possède plusieurs têtes qui repoussent à volonté et du sang empoisonné. Pour la vaincre, Héraclès lui coupe ses têtes et au même moment son compagnon Iolaos brûle les plaies. Puis, il trempe ses flèches dans son sang.
  • 98. I
    • Icare: fils de l’architecte Dédale *, jeté dans le labyrinthe du Minotaure * par le roi Minos * avec son père. L’ingénieux Dédale confectionne deux paires d’ailes avec des plumes et de la cire. Ils s’envolent et quittent le labyrinthe. Enivré par une sensation de liberté intense, l’imprudent Icare s’approche trop près du soleil et la cire de ses ailes fond. Il tombe et se noie dans la mer qui porte son nom.
  • 99. I
    • Iliade: tragédie épique qui raconte la prise de la ville de Troie aux remparts énormes. Les Achéens, les Troyens et leurs alliés se font la guerre durant dix ans avant sa prise définitive par les Grecs. L’histoire est racontée en 24 chants. Toutefois, le récit ne raconte pas tous les événements de cette guerre mais uniquement l’épisode de la colère d’ Achille * (il exclut notamment l’épisode du cheval en bois), refusant de se battre pour son roi Agamemnon * qui lui a prit sa captive Briséis *. Zeus * joue au peseur de destin impartial et fait tomber les plus grands guerriers des deux camps. Le récit s’achève sur les funérailles d’ Hector *.
  • 100. I
    • Iolaos: ou Iolas, fils d’Iphiclès et neveu d’ Héraclès *, fidèle compagnon de ses travaux. Il participa à l’expédition des Argonautes *. Après la mort de son oncle, Iolaos s’occupa de sa généreuse descendance issue de nombreuses concubines: les Héraclides *, exilés de ville en ville par Eurysthée * qui craignait par-dessus tout de perdre son trône. Il fut finalement vaincu par Hyllus, le fils légitime de Déjanire *.
  • 101. I
    • Iphigénie: fille d’ Agamemnon * et de Clytemnestre. Artémis * refusant au roi de Mycènes de quitter le port d’Aulis pour Troie, elle exige le sacrifice de sa fille Iphigénie. Ne reculant devant rien, il lui offre sa fille qu’elle substitue par une biche, l’emmène au loin et fait d’elle sa prêtresse. Son frère Oreste *, bien des années plus tard, la retrouve et la ramène avec lui.
  • 102. I
    • Iris: fille de Thaumas et d’Électre, sœur des Harpyes *, déesse messagère au même titre qu’ Hermès *. On la représente sous la figure d'une gracieuse jeune fille avec des ailes colorées et brillantes. Elle joue un rôle déterminant dans l’ Iliade * : elle est la messagère des dieux. Elle livre et rapporte les messages mot pour mot.
  • 103. I
    • Ixion: fils d’Antion, roi des Lapithes, il tua son beau-père en le jetant dans une fausse ardente. Son crime étant impardonnable, il fuya loin des regards. Plein de remords et inconsolable, Zeus * qui a pitié de lui le recueille sur l’Olympe où il déclare son amour à Héra *. Il est foudroyé dans le Tartare par Zeus où il est attaché à une roue qui tourne sans s’arrêter.
  • 104. J
    • Jason: fils d’Éson, roi de Thessalie qui fut détrôné par son frère Pélias. Venu reprendre son trône de droit, son oncle l’envoya plutôt conquérir la toison d’or en Colchide gardé par un dragon. Il s’embarqua sur la mer avec les Argonautes *, firent des fils aux Lemniennes, débarrassèrent le devin Phinée des Harpyes * vengeresses, échappèrent aux Symplégades, tuèrent Talos et avec l’aide de la sorcière Médée *, récupérèrent la toison d’or. Puis, Jason reprit son trône.
  • 105. J
    • Jocaste: fille de Ménécée, sœur de Créon, épouse de Laïos. Veuve, elle épouse sans le savoir son propre fils qui libéra Thèbes de l’emprise du Sphinx *. De leur union naquirent deux garçons: Étéocle et Polynice * et deux filles: Antigone * et Ismène (voir Labdacides *). Elle se poignarda après avoir découvert la triste vérité.
    • Junon (voir Héra *)
    • Jupiter (voir Zeus *)
  • 106. J
    • Juments (de Diomède): pour sa septième épreuve, Héraclès * enleva les cavales de Diomède, roi de Thrace, fils d’ Arès * et de Cyrène. Il possédait des chevaux furieux qui vomissaient feu et flamme. Il les nourrissait, dit-on, de chair humaine d’étrangers qui passaient dans la région. Héraclès prit Diomède et le fit dévorer par ses propres chevaux. Il les ramena à Eurysthée * puis les relâcha sur le Mt. Olympe.
  • 107. L
    • Labdacides: peu après l’enlèvement de sa sœur Europe * par le taureau blanc, Cadmos * fonda la ville de Thèbes et épousa Harmonie. Son petit-fils Labdacos épousa Nyctis et donnèrent naissance à Laïos, père d’ Œdipe *. L’Oracle de Delphes lui dit un jour qu’il sera tué par son propre fils, alors il l’abandonna sur le Mt. Cithéron. Recueillit chez Polybe, roi de Corinthe, Oedipe rencontre un jour Laïos sur la route et le tue sans savoir qu’il est son père légitime. Il se rend à Thèbes et répond à l’énigme du Sphinx *. En récompense, on lui donne la royauté de la cité et Jocaste * pour femme. Il apprend de Tirésias * qu’il aurait pu tuer son père et épouser sa mère. Il se crève les yeux et part, déshonoré, en compagnie de sa fille Antigone *.
  • 108. L
    • Laocoon: fils de Priam * et d’Hécube, prêtre de Poséidon * et d’ Apollon *. Alors que les Grecs laissèrent sur la plage un majestueux cheval de bois, les Troyens croyaient qu’il s’agissait d’un présent à Poséidon. Laocoon était suspicieux: il prit une lance et la jeta sur le monument qui sonna creux. Un instant plus tard, Laocoon et ses fils furent dévorés par trois serpents des mers. Convaincus alors qu’il s’agissait d’un présent aux dieux, les Troyens ramenèrent le cheval dans la ville.
  • 109. L
    • Lares: les dieux Lares ont été désignés pour protéger un lieu public ou particulier ou bien une cité entière. Parmi les dieux Lares, les familiers ou domestiques, protégeaient les foyers et leur famille. Ils avaient leurs statues en petit modèle auprès du foyer. Parfois on les couvrait de fleurs et on leur adressait des prières. Les Lares avaient leurs opposés, les Lémures ou Larves, des génies malfaisants.
  • 110. L
    • Lion (de Némée): fils d’ Échidna * et de Typhon. cette bête féroce à la peau indestructible ravageait la Lacédémone. Il fut vaincue par Héraclès * qui le prit à la gorge et l’étouffa lors de sa première épreuve. Héraclès déchira sa peau avec les propres griffes du lion et la revêtit en guise de bouclier et de vêtement.
  • 111. L
    • Lycurgue: roi de Thrace, refusant d’accueillir le dieu Dionysos * sur son royaume, la divinité l’aveugle et le rend fou: il décapite sa propre famille à coups de hache en croyant couper les branches d’un olivier.
  • 112. M
    • Mars (voir Arès *)
    • Melpomène (voir Muses *)
    • Mercure (voir Hermès *)
    • Minerve (voir Athéna *)
  • 113. M
    • Médée: fille d’Éétès, roi de Colchide, elle est une sorcière. La légende de Médée s’articule autour d’une succession de meurtres ponctuées de fuites. Amoureuse de Jason *, elle l’aida à dérober la toison d’or de son père. Jason par la suite la répudia pour une autre femme et elle tua leurs propres enfants. Elle se réfugia à la cour d’ Égée * qui la prit pour femme. Elle l’ensorcela et tenta d’empoisonner son fils Thésée *. Pour cela, elle fut encore répudiée.
  • 114. M
    • Méléagre: fils d’Oenée, roi de Calydon en Étolie et d’Althée, fille de Thespius, frère de Tydée *. Son père, ayant oublié de faire un sacrifice à Artémis *, subit sa colère; elle lui envoya un terrible sanglier qui ravageait son pays. Méléagre organisa une chasse légendaire, invitant tous les plus grands héros de la Grèce à tuer l’animal déchaîné. À cause d’un mécontentement, Méléagre tua ses deux oncles et fit la guerre aux Curètes. Sa mère Althée, pour venger la mort de ses frères, mit fin à la vie de son fils en jetant un tison dans le foyer, auquel son destin était rattaché.
  • 115. M
    • Métamorphoses: dans ce recueil de mythes, le latin Ovide * dépeint une série de métamorphoses, souvent l’œuvre d’une divinité comme châtiment à des mortels ou comme forme de protection. Ainsi, Actéon * est transformé en cerf par Artémis * pour avoir surpris de jeunes vierges dans leur baignade quotidienne. Il y a aussi Tirésias * qui, après avoir frappé de son bâton deux serpents qui s’accouplaient, est transformé en femme durant sept ans. Io est transformée en vache par Zeus * afin d’échapper à la colère d’ Héra *. Il y a Callisto qui, après s’être fait métamorphosée en ours par Héra, est changée en constellation par son amant Zeus. Puis, elle donne naissance à la petite ourse.
  • 116. M
    • Midas: fils de Gorgias et de Rhéa, roi de Phrygie. Un jour, après avoir généreusement accueilli Silène * dans sa demeure dans une ambiance festive de dix jours, la divinité le remercia en lui demandant de faire un vœu: Midas le pria de faire en sorte que tout ce qu’il toucherait se changeât en or. Dionysos * y consentit. Toutefois, ce don à première vue fabuleux lui empoisonna la vie et demanda à Dionysos de le reprendre.
  • 117. M
    • Minos: roi légendaire de la Crête, né de la relation entre Europe * et Zeus * qui prit la forme d’un majestueux taureau blanc, il est le frère de Rhadamanthe et de Sarpédon, époux de Pasiphaé * et père d’ Ariane *. Après sa mort à la cour du roi Cocalus, où il périt noyé dans un bain, il fut désigné comme l’un des principaux juges des enfers avec Éaque et son frère Rhadamanthe.
  • 118. M
    • Minotaure: né d’un amour improbable entre le taureau de Crête * et de Pasiphaé *, épouse de Minos *. Minos l’enferma dans un labyrinthe fabriqué par Dédale *. Fréquemment, Minos exigeait un tribut de jeunes victimes aux Athéniens pour nourrir sa créature maudite. Thésée *, le fils du roi Égée *, se porta volontaire pour tuer le Minotaure et libérer son peuple. La mort du Minotaure symboliserait la fin de la civilisation minoenne.
  • 119. M
    • Moires: ou Parques, filles de la Nuit, divinités maîtresses du sort des hommes. Elles sont au nombre de Trois: Clotho (elle tient le fil des destinées humaines), Lachésis (elle place le fil sur le fuseau) et Atropos (coupe le fil qui mesure la durée de la vie de chaque mortel). Les Grecs et les Romains rendirent de grands honneurs aux Parques. On leur immolait des brebis noires comme aux Erinyes *.
  • 120. M
    • Muses: filles de Zeus * et de Mnémosyne (la Mémoire), elles habitent sur le Mt. Helicon. Elles inspirent les artistes et poètes. Elles sont au nombre de neuf: Clio (historique), Calliope (éloquence), Melpomène (tragédie), Thalie (comédie), Euterpe (musique), Terpsichore (danse), Erato (élégie), Polymnie (lyrisme) et Uranie (astronomie).
  • 121. M
    • Myrmidons: du grec murmex qui signifie «fourmi», troupe de guerriers. Ils participèrent à la guerre de Troie sous les ordres d’ Achille * et de Néoptolème *. Ovide * dans Les Métamorphoses * explique la naissance des Myrmidons: un jour, Éaque, le roi d’Égine, fils de Zeus * et d’Égine, père de Pélée et grand-père d’Achille, demanda à son père de repeupler son île dévasté par une peste d’ Héra *. Il obtint de Zeus que les fourmis fussent changées en hommes.
  • 122. N
    • Naïades: les nymphes qui présidaient aux fontaines, aux rivières et aux fleuves étaient l’objet d’une vénération et d’un culte particulier. On leur offrait en sacrifice des chèvres et des agneaux, avec des libations de vin, de miel et d’huile. Elles sont jeunes et belles. Une couronne de roseau orne leur chevelure argentée qui flotte sur leurs épaules.
  • 123. N
    • Narcisse: fils de la nymphe * Liriope et de Céphisse, fleuve de la Phocide. Ayant méprisé la nymphe Écho, il fut puni par la déesse Némésis. Un jour qu’il se promenait dans les bois, il remarqua son reflet aux abords d’une fontaine et en tomba follement amoureux. À un point tel qu’il mourut de faim et de soif, incapable de ne pas se regarder.
  • 124. N
    • Nausicaa: fille d’Arétè et d’Alcinoos, roi des Phéaciens sur une île magique. Elle rencontra Ulysse * aux abords d’une rivière, recouvert de branchages, cherchant un refuge après son naufrage. Elle le ramena au palais où il fut très bien accueilli par le roi: il lui offrit un bain, de nouveaux vêtements et un lit douillet, et ce, sans même lui demander son nom.
  • 125. N
    • Néoptolème: ou Pyrrhus, fils du grand guerrier Achille * et de Déidamie, époux d’Hermione, chef des Myrmidons * après la mort de son père. Il alla combattre à la guerre de Troie alors qu’il n’avait que dix-huit ans. Il accompagna Ulysse * et Diomède * sur l’île de Lemnos pour ramener Philoctète * et l’arc d’Héraclès. Il tua Priam * et son fils Politès ainsi que son petit-fils Astyanax et reçu Andromaque *, femme du défunt Hector *, pour concubine.
  • 126. N
    • Neptune (voir Poséidon *)
    • Néréides: cinquante sœurs, filles de Doris et de Nérée, dieu marin plus ancien que Poséidon. Elles sont représentées comme de belles jeunes filles à la chevelure entrelacée de perles. Elles sont portées sur des dauphins ou des chevaux marins. Quelquefois on les représente moitié femmes et moitié poissons. Elles habitent la mer Égée *.
  • 127. N
    • Nessus: Héraclès * et Déjanire *, alors indisposés par le débordement du fleuve Evenus, se voient offrir l’aide du centaure Nessus pour le traverser. Lorsque Déjanire grimpe sur son dos, Nessus voit en elle toutes les qualités d’une épouse et l’enlève. Blessé par une flèche d’Héraclès, il offre à Déjanire un échantillon de son sang qui, paraît-il, est une potion d’amour. Mais il s’agit plutôt d’un poison mortel.
  • 128. N
    • Niobides: Niobé, fille de Tantale *, avait une famille nombreuse, six garçons et six filles et affirmait qu’elle était la plus heureuse des femmes. Un jour, elle se vanta qu’elle enfanta plus d’enfants que Létô, la mère des jumeaux Apollon * et Artémis * qu’elle eut de Zeus *. Insultés, Apollon et Artémis, les deux archers divins, décidèrent de se venger. Ils décimèrent toute sa famille et abandonnèrent Niobé dans un terrible chagrin.
  • 129. N
    • Nymphes: elles peuplent la plupart des lieux: montagnes et grottes, sources et rivières, forêts et vallées. Il y a différentes sortes de nymphes selon leur milieu naturel. On distingue notamment les nymphes terrestres des nymphes aquatiques. Dans la première catégorie on retrouve entre autres les Dryades * et les Hamadryades (nymphes des chênes) ainsi que les Oréades (nymphes des grottes et des montagnes). Dans la seconde catégorie on retrouve les Océanides *, les Néréides * et les Naïades *.
  • 130. O
    • Océan et Téthys: des divinités de la mer. Dans la cosmogonie hésiodique, ils naissent parmi les Titans de l’union de Gaïa et Ouranos (Ciel Étoilé). Dans la cosmogonie homérique, Océan est le père de tous les êtres et Téthys, la mère. Ils sont les géniteurs primordiaux du monde. Ils personnalisent l’eau comme puissance de fécondité.
  • 131. O
    • Océanides: filles d’Océan et de Thétys, sœurs des dieux fleuves *, nymphes aquatiques désignées à veiller près d’un point d’eau particulier. Parmi les plus connues: Aréthuse, Callirrhoé, Calypso *, Clymène, Dioné, Doris, Électre (mère d’ Iris * et des Harpyes *), Éthra, Europe, Eurynomé, Ianthé, Idya, Métis, Perséis, Pléioné, Rhodée, Styx * et Uranie.
  • 132. O
    • Odyssée: Ce récit écrit en 24 chants raconte le retour d’ Ulysse *, l’un des plus illustres héros de la guerre de Troie, dans son Ithaque pour retrouver son trône, son épouse Pénélope * et son fils Télémaque *. Il erra durant dix ans sur la méditerranée avec son équipage avant de se retrouver seul dans son naufrage sur l’île des Phéaciens où règne Alcinoos. De là, il leur raconte son périple; Ulysse organise quelques razzias chez les Kikones avant d’aborder le pays des Lotophages. Il est poussé au pays des Cyclopes * et fait la rencontre de Polyphème *. Il aboutit sur l’île d’Éole, le dieu des vents. Il fait la rencontre de la sorcière Circé sur l’île des Lestrygons, il se rend aux enfers * consulter Tirésias *. Il évite les Sirènes *, Charybde * et Skylla * avant d’être recueillit chez la nymphe Calypso *.
  • 133. O
    • Odysseus (voir Ulysse *)
    • Œdipe: fils de Laïos et de Jocaste *, adopté par le roi Polybe de Corinthe. Un jour, il répondit à l’énigme du sphinx * alors qu’il se rendait à Thèbes. Il reçu sa propre mère en mariage qui lui donna quatre enfants. Après qu’il se soit crevé les yeux, seule sa fille Antigone * eut pitié de lui et l’accompagna dans son exil. Accueilli par Thésée *, il mourut à Colone, près d’Athènes.
  • 134. O
    • Olympiens: l’ordre le plus élevé des divinités, Zeus * (ou Jupiter) est au sommet de la hiérarchie: il y a Héra * (ou Junon), Athéna * (Minerve ou Pallas), Hestia * (ou Vesta), Latone, Apollon * (Loxias ou Phébus), Artémis * (ou Diane), Héphaïstos * (ou Vulcain), Hermès * (ou Mercure), Arès * (ou Mars), Aphrodite * (Cypris ou Vénus), Dionysos * (ou Bacchus), Thémis (la loi), Éros * (ou Amour), Iris *, Hébé *, Ganymède *, Les Grâces (ou Charites), les Muses *, les Heures et enfin les Moires * (ou Parques).
  • 135. O
    • Oracles: le désir de connaître l’avenir et d’apprendre la volonté des dieux donna naissance aux oracles. L’ambiguïté était un des caractères les plus ordinaires des oracles, et le double sens ne pouvait que leur être favorable. Les Grecs appelaient Pythonisses toutes les femmes qui faisaient le métier de devineresse. Plusieurs sanctuaires étaient répandus dans toute la Grèce mais le plus important fut celui de Delphes *.
  • 136. O
    • Oreste: fils d’ Agamemnon * et de Clytemnestre, frère d’ Électre * qui le sauva d’une mort certaine. Il grandit et alla consulter l’oracle de Delphes qui lui dit qu’il devait venger la mort de son père. Il se rend à Mycènes avec son cousin Pylade * et se fait passer pour un Thébain venu annoncer la mort d’Oreste. Il tue Égisthe et sa mère. Il est alors poursuivit par les Érinyes *. Pour mettre fin au maléfice, il doit subir une épreuve d’ Artémis *: il doit ramener une statue située en Mer Noire. C’est là qu’il fit la rencontre de sa sœur inconnue Iphigénie *.
  • 137. O
    • Oinomaos: roi d’Elis, père d’Hippodamie. Il promit de ne donner sa fille en mariage qu’à celui des prétendants qui le vaincrait à la course de char. Invaincu, il possédait un attelage divin, conduit par Myrtile, le plus habile des écuyers. Déjà treize prétendants avaient péri quand Pélops * se présenta pour concourir. Hippodamie, amoureuse de Pélops, l’aida à vaincre son père en sciant une partie de l’essieu de son char. Oinomaos périt et Pélops monta sur le trône (voir Atrides *).
  • 138. O
    • Oiseaux (du lac Stymphale): des bêtes monstrueuses dont les ailes, la tête et le bec étaient de fer, les ongles crochus et acérés. Ils ravageaient les récoltes de la Lacédémone. Le dieu Arès * les avait lui-même dressés au combat. Pour sa cinquième épreuve, Héraclès * fit un vacarme d’enfer avec les cymbales d’airain qu’il reçut d’ Athéna * pour les épouvanter. Il les extermina tous avec ses flèches trempées dans le sang de l’hydre de Lerne *.
  • 139. O
    • Orphée: fils d’Oeagre, roi de Thrace et de la muse * Calliope. Il est le fondateur mythique d’un culte religieux appelé Orphisme. Musicien habile, il possédait une cithare qu’il avait reçu d’ Apollon *. Ses accords étaient si mélodieux qu’il charmait jusqu’aux êtres insensibles. Il embarqua avec les Argonautes * et sa musique étouffa celle des Sirènes *. Il descendit aux enfers * et charma Cerbère * et Hadès * pour aller chercher en vain sa bien-aimée Eurydice.
  • 140. O
    • Ovide: avec Les Métamorphoses , probablement son poème le plus célèbre et le plus long de l’Antiquité, ce poète romain reprit plusieurs mythes grecs, les remania et en créa de nouveaux. Il est né en 711-43 avant notre ère à Sulmone, dans le Samnium. Il occupait des charges assez modestes dans la magistrature romaine avant de composer ses premiers recueils de poèmes: les Amours , les Héroïdes , l’Art d’aimer et le Remède d’Amour .
  • 141. P
    • Pallantides: Pallas, à l’opposé de son frère Égée *, avait une généreuse descendance de cinquante fils connue sous le nom des Pallantides. Lorsque Thésée * vint à Athènes pour se faire reconnaître de son père, les Pallantides voyaient en lui un obstacle au trône et conspirèrent contre lui. Thésée se montra le plus fort: il massacra tous ses cousins avec l’épée de son père.
    • Pallas (voir Athéna *)
  • 142. P
    • Pan: créature hybride, mi homme mi bouc, il serait né d’une relation entre Pénélope *, épouse d’ Ulysse * et de tous les prétendants, son nom signifiant en grec «de tous», divinité champêtre. Pan, qui a une sexualité très agressive, s’amuse à poursuivre les jolis bergers et les nymphes *. Son surgissement soudain provoque la panique.
  • 143. P
    • Pandore: qui signifie en grec «cadeau de tous les dieux», elle est la première femme de l’humanité. Zeus * a un jour remporté la bataille contre les Titans *. Les hommes font un sacrifice à Zeus mais lui offrent les pires morceaux de la carcasse et mangent la viande. Pour les punir il envoie un cadeau à Épiméthée. Prométhée * «le prévoyant» avait pourtant prévenu son frère Épiméthée «celui qui pense après» de ne pas accepter un cadeau de Zeus. Il libéra tous les maux de l’humanité et épousa Pandore.
  • 144. P
    • Pâris: fils de Priam * et d’Hécube. Avant sa naissance, un devin annonça à Priam que son fils causerait la perte de Troie. Hécube le confia à des bergers sur le Mt. Ida. Aux noces de Thétis * et de Pélée *, Zeus * lui demanda de donner une pomme d’or à la plus belle des déesses: il choisit Aphrodite *. Il se fit reconnaître par son père et se rendit en Grèce où il enleva Hélène *. Il affronta Ménélas dans un combat singulier et tua Achille * d’une flèche au talon.
  • 145. P
    • Parques (voir Moires *)
    • Pasiphaé: fille du Soleil *, épouse de Minos *, mère de Deucalion, Androgée et de trois filles: Astrée, Ariane * et Phèdre. Aphrodite *, pour se venger du Soleil qui avait dénoncé sa liaison avec Arès *, ensorcela Pasiphaé qui désirait s’accoupler avec un taureau blanc que Poséidon * avait fait sortir de la mer. Dédale *, afin d’assouvir sa sexualité, lui fabriqua une vache d’airain.
  • 146. P
    • Patrocle: fils de Ménoetius, roi des Locriens et de Sthénélé. Après avoir tué par accident le fils d’Amphidamas, il s’exila à la cour de Pélée et fut élevé par le Centaure * Chiron avec son cousin Achille *. À Troie, après avoir vainement essayé de résonner Achille, il revêtit son armure et combattit à sa place. Il repoussa les Troyens, mais tomba sous les coups d’ Hector *. En colère, Achille reprit les armes.
  • 147. P
    • Pégase: du sang qui sortait de la plaie béante de la gorgone * Méduse naquirent Pégase et Chrysaor. Il s’envola au séjour des immortels et fut dompté par la déesse Athéna *. Elle le confia à Bellérophon * qui le chevaucha pour tuer la Chimère * et vaincre les Amazones *. Ce cheval ailé symbolise la jeune fille encore indomptée, celle qui n’a pas encore subi le joug du mariage. Bellérophon a réussi à dompter l’animal au caractère dangereux, car il était imprévisible. Il fut transformé en constellation.
  • 148. P
    • Pélée: fils d’Éaque, roi d’Égine et de la nymphe * Endéis, père d’ Achille *. Il épousa Thétis *, la plus belle des Néréide *. N’ayant pas voulu s’unir à un mortel, en plusieurs tentatives, Thétis prendra diverses formes pour échapper à Pélée. Pour la retenir il dut l’enchaîner. Il participa à la chasse de Calydon aux côté de Méléagre * et y tua par accident son beau-frère avec son javelot. Il mourut plusieurs années plus tard après la guerre de Troie.
    Pélée enlevant Thétis
  • 149. P
    • Pélops: fils de Tantale *, roi de Lydie, qui un jour découpa son fils et le fit servir lors d’un banquet divin afin de mettre à l’épreuve l’omniscience des dieux. Aucun des dieux conviés au festin ne le mangea, sauf Déméter * mystifiée par la disparition de sa fille Perséphone *. Elle ne lui mangea qu’une épaule. Zeus * expulsa Tantale aux enfers * avant de ressusciter Pélops et de lui redonner une épaule d’ivoire.
  • 150. P
    • Pénates: Les peuples, dans leurs migrations, n’oubliaient jamais d’apporter avec eux les statues antiques, vénérées par leurs ancêtres, héritage sacré d’un peuple. Dans l’ Énéide de Virgile * , les dieux Pénates, derniers vestiges de Troie, ont été confiés à Énée * afin qu’il les amène dans sa nouvelle fondation. Le culte de ces dieux est originaire de Phrygie et de Samothrace. Les familles choisissaient leur Pénates, parmi les grands dieux ou les grands hommes déifiés.
  • 151. P
    • Pénélope: fille d’Icarius, épouse d’ Ulysse * et mère de Télémaque *. Elle resta fidèle à son mari durant sa longue errance de dix ans alors que les prétendants, princes des environs, s’incrustaient dans leur demeure et mangeaient leurs vivres. Pour leur résister elle dût faire preuve de ruse. Elle représente le modèle de fidélité conjugale bien qu’une autre version raconte qu’elle aurait couchée avec tous les prétendants.
  • 152. P
    • Persée: fils de Danaé et de Zeus * qui prit la forme d’une pluie d’or, époux d’ Andromède *. Menacés de mort par son grand-père Acrisios, roi d’Argos, lui et sa mère se réfugièrent à la cour du roi Polydectès qui convoita Danaé. Afin d’écarter son fils, il lui demanda de rapporter la tête de la Méduse. Favorisé par les dieux, il reçu des armes magiques. Il réutilisa la tête à plusieurs reprises pour pétrifier ceux qui lui faisaient obstacle.
  • 153. P
    • Perséphone: fille de Déméter * et de Zeus *. Un jour, Hadès * aperçoit Perséphone et en tombe éperdument amoureux. La terre s’ouvre devant elle, Hadès surgit dans son char et l’enlève. Ne pouvant quitter les enfers * parce qu’elle mangea des pépins de grenade, Hadès accepta un compromis: Perséphone peut passer six mois par année auprès de sa mère avant de revenir régner près de lui aux enfers.
  • 154. P
    • Phaéton: fils du Soleil * et de l’ Océanide * Clymène, frère des Héliades (Lampétie, Phaétuse et Phoebé). Un jour, il alla rencontrer son père et lui demanda, pour prouver sa paternité, de le laisser conduire son char. Ne pouvant le dissuader d’une entreprise aussi périlleuse, il accepta. Phaéton, incapable de maîtriser l’attelage divin, brûla une partie du monde avant d’être foudroyé par Zeus *.
    • Phébus (voir Apollon *)
  • 155. P
    • Philoctète: fils de Péan et fidèle compagnon d’ Héraclès *. À la mort du héros, il hérita de son arc et de ses flèches, éléments indispensables pour que les Achéens puissent vaincre les Troyens. Un jour, il posa le pied sur l’une de ces flèches et il s’y forma un ulcère qui répandait une odeur si infecte, qu’ Ulysse * l’abandonna sur l’île de Lemnos. Cependant, après la mort d’ Achille * dix ans plus tard, Néoptolème * et Ulysse revinrent le chercher lui et son arc. Il fut guéri plus tard par Machaon, fils d’ Asclépios *.
  • 156. P
    • Pluton (voir Hadès *)
    • Polyphème: le plus grand, le plus fort et le plus célèbre des Cyclopes, fils de Poséidon * et de la nymphe * Thoosa. Il était berger et mangeait de la chair humaine. Il dévora de nombreux compagnons d’ Ulysse * avant de se faire crever l’œil par un pieu. Pour cela, Ulysse s’attira la fureur de Poséidon qui déchaîna la mer contre lui et contribua ainsi à retarder son retour en Ithaque.
  • 157. P
    • Poséidon: fils de Cronos * et de Rhéa. Après sa victoire sur les Titans *, son frère Zeus * lui donna les mers comme royaume. Il est le protecteur des chevaux et des navigateurs. Son trident soulève ou apaise les flots et déchaîne les tempêtes. Il serait aussi responsable des tremblements de terre. Dans son palais sous-marin, il vit aux côtés de son épouse Amphitrite * et de son fils Triton *.
  • 158. P
    • Priam: fils du roi Laomédon qui subit la fougue d’ Héraclès *. Sa sœur Hésionée le supplia d’épargner le dernier-né, son frère Podarcès qui deviendrait Priam. De plusieurs femmes il eut un grand nombre d’enfants: d’Hécube il eut Hector *, Pâris *, Déiphobe, Hélénus, Laocoon *, Politès, Antiphus, Hipponoüs, Polydore, Troïle, Créüse, Laodice, Polyxène et Cassandre *. Il racheta à Achille * le corps d’Hector, aidé par Hermès *.
  • 159. P
    • Priape: fils d’ Aphrodite * et de Dionysos *. Il est affligé d’un sexe énorme en perpétuel érection, mais il ne connaît ni le plaisir ni la fécondité.
    • Prométhée: fils de Japet et d’Asia, frère d’ Atlas * et d’Épiméthée. Sympathique à l’endroit des hommes, il leur redonna le feu sacré. Pour ce crime, Zeus * l’enchaîna sur le Mt. Caucase où chaque nuit son foie se régénère avant d’être dévoré par un aigle sadique, fils d’ Échidna *.
  • 160. P
    • Psyché: Psyché était une jeune fille si belle qu’elle ressemblait à une déesse et inspirait l’amour dans le cœur de beaucoup d’hommes. Ces hommes, négligeant les honneurs qu’ils devaient rendre à Aphrodite *, la déesse décida d’humilier la jeune fille. Elle envoya Éros * chez Psyché pour l’obliger à tomber amoureuse du plus pauvre et du plus médiocre des hommes. Éros ne put s’empêcher de tomber amoureux de la jeune fille et l’enleva.
  • 161. P
    • Proserpine (voir Perséphone *)
    • Pygmalion: fils de Bélus, roi de Tyr, frère de Didon, il était sculpteur. Un jour qu’il fabriqua de ses mains une fabuleuse femme en ivoire, il implora la déesse Aphrodite * de lui donner la vie. Elle exauça son vœu: elle devint vivante et Pygmalion lui donna le nom de Galatée. Il la prit pour femme et lui donna un fils appelé Paphos, fondateur de la ville qui porte son nom.
  • 162. P
    • Pylade: fils de Strophius, roi de Phocide, et d’Anaxabie, sœur d’ Agamemnon *, cousin d’ Oreste *. Amis inséparables, il fut le compagnon de ses infortunes. Il aida Oreste à venger la mort de son père à Mycènes, l’accompagna en Tauride pour récupérer une statue d’ Artémis *. Devenu roi d’Argos, Oreste lui donna sa sœur Électre * pour épouse et eurent deux fils: Médon et Strophios.
  • 163. R
    • Romulus et Rémus: fils de Mars et de Rhéa Sylvia, sœur de Lausus assassiné par Amulius qui avait usurpé le trône de son père Numitor. Abandonnés sur le Tibre par Amulius, il survécurent grâce au lait chaud d’une louve. Recueillis par Faustulus, ils grandirent et voulurent fonder une ville à l’endroit où ils avaient été retrouvés. Ils se disputèrent pour savoir qui donnerait son nom à leur ville, ce qui entraîna la mort de Rémus. Alors Romulus donna son nom à la ville de Rome.
  • 164. S
    • Saturne (voir Cronos *)
    • Sanglier (d’Érymanthe): la troisième épreuve d’Héraclès * consistait à capturer un sanglier qui vivait sur le Mt. Érymanthe, situé en Arcadie, et qui ravageait les environs. Héraclès le captura vivant et le ramena à Eurysthée *. Effrayé par l’apparence de cette bête sauvage, il se cacha dans une cuve d’airain.
  • 165. S
    • Scylla: elle était autrefois humaine et fut changée en monstre marin par Circé. Elle possède six griffes, six gueules et six têtes. Sa voix était si terrifiante qu’elle faisait frémir tous les marins, puis elle les dévoraient. Ulysse * la rencontra et il parvint à l’éviter de justesse. Elle règne dans le détroit de Sicile avec sa voisine Charybde *, fille de Poséidon * et de Gaïa.
  • 166. S
    • Sept contre Thèbes: l’armée qui marcha contre Thèbes était commandée par sept princes: Polynice *, Tydée *, Amphiaraos *, Capanée, Parthénopée, Hippomédon et Adraste *, car dit-on, il y avait sept portes à Thèbes. La lutte fut acharnée: tous les chefs, excepté Adraste, périrent dans les murs de la ville (voir Épigones *).
  • 167. S
    • Silène: on le représente comme un petit vieillard chauve, corpulent, au nez retroussé et qui possède un rire contagieux. Grand buveur, toujours ivre, il est l’un des compagnons de Dionysos *. Malgré les apparences, il a suivi Dionysos à travers le monde et sa longue expérience de la vie lui a apporté un grand savoir et une certaine sagesse.
  • 168. S
    • Sirènes: filles du fleuve Achéloos * et de la nymphe * Calliope, créatures hybrides: mi femme mi oiseau. Le chant maléfique des Sirènes pouvait faire sombrer n’importe quel navire et faire perdre raison à tous les marins à son bord. Ulysse *, ne pouvant les éviter, désirant entendre leur chant, demanda à être attaché au mât de son bateau et en aucun cas son équipage devait le détacher.
  • 169. S
    • Sisyphe: fils d’Éole et petit-fils d’ Hélène *, roi de Corinthe. Un jour, Zeus * enleva Égine, fille du fleuve Asopos et Sisyphe, le seul témoin, lui rapporta le coupable. Pour se venger, Zeus lui envoya Thanatos (la Mort), mais il parvint à la ligoter et personne ne mourrait plus. Inévitablement il mourut et fut condamné dans le quartier des grands criminels à pousser une pierre au sommet d’une montagne pour l’éternité.
    • Soleil (voir Hélios *)
  • 170. S
    • Sophocle: il naît en 496-95 av. J.-C, une douzaine d’années après les réformes de Clisthène en 508. Fils d’un riche Athénien, Sophilos, propriétaire d’esclaves forgerons et charpentiers. Dramaturge de génie, son succès aux concours tragiques fut sans précédent. Il écrivit notamment, les Trachiniennes , Œdipe Roi , Œdipe à Colone , Antigone , Philoctète , Électre et Ajax .
  • 171. S
    • Spartoi: qui signifie en grec «les semés», avant de jeter les fondements de la citadelle de Thèbes, Cadmos * tua le dragon d’ Arès *. D’après un conseil d’ Athéna *, il sema dans la terre les dents du dragon. Il en sortit des hommes tout armés qui l’assaillirent d’abord, mais tournèrent bientôt leur fureur contre eux-mêmes, et s’entretuèrent, à l’exception de cinq (Échion, Oudaios, Chthonios, Hypérénor et Péloros) qui l’aidèrent à bâtir sa ville.
  • 172. S
    • Sphinx: issu d’ Échidna * et de Typhon, envoyé par Héra * sur le Mt. Phicée dans les environs de la ville de Thèbes. Créature hybride: tête et poitrine d’une jeune fille avec les griffes d’un lion, un corps de chien, des ailes d’oiseau et une queue de dragon. Son activité préférée consistait à poser des énigmes mortelles. Œdipe * répondit à son énigme: «Quel est l’animal qui a quatre pieds le matin, deux sur le midi et trois le soir?»
  • 173. S
    • Styx: les principaux fleuves * des enfers étaient le Styx, l’ Achéron *, le Cocyte et le Phlégéthon. Autrefois, le Styx était une nymphe *, fille de l’Océan et de Thétys. Ce fleuve a une propriété unique: il peut rendre invulnérable toux ceux qui s’y baigne. Ainsi, la déesse Thétis *, la mère d’ Achille *, plongea son fils dans le Styx pour le rendre invulnérable, excepté aux talons où elle le tenait fermement.
  • 174. S
    • Sub-olympiens: divinités puissantes mais secondaires qui résident entre l’Olympe et la surface de la Terre. Il y a Éos (l’Aurore), Hypérion (frère de Cronos), Hélios *, Phaéton * et les Héliades, Sénélé (la Lune), les Astres, Éosphoros, Hespéros, Orion, Sirius, La Grande Ourse et La Petite Ourse, Les Pléiades et les Hyades (filles d’ Atlas *), Voie lactée, les signes du Zodiaque, Prométhée *, Épiméthée et Pandore *, Les Vents et La Tempête.
  • 175. T
    • Tantale: fils de Zeus * et de la nymphe * Plota, roi de Phrygie. Pour mériter son châtiment aux enfers *, qui consiste en une inextinguible faim et soif, il aurait fait du commerce d’Ambroisie, nourriture des dieux. Une autre version raconte que Tantale, convié à la table des dieux, aurait divulgué certains secrets à des mortels. Une autre version raconte que Tantale aurait découpé son fils Pélops * pour le servir à un banquet divin.
  • 176. T
    • Taureau de Crête: l’animal majestueux que Poséidon * fit sortir de la mer pour un sacrifice que lui refusa le roi Minos *. Pasiphaé * donna naissance au Minotaure * en s’accouplant avec lui. Pour sa sixième épreuve, Héraclès * le ramena à Eurysthée *. Par la suite il s’échappa et ravagea la plaine de Marathon. Le héros parvint à le maîtriser et le mit finalement à mort.
  • 177. T
    • Télémaque: fils d’ Ulysse * et de Pénélope *, il était encore au berceau lorsque son père s’embarqua pour la guerre de Troie. Aidé par Athéna * sous les traits de Mentor, il organisa une assemblée pour se débarrasser des prétendants, il partit à la recherche de son père dans toute la Grèce, rencontra Nestor et Ménélas et, après avoir reconnut son père sous les traits d’un mendiant, il l’aida à se venger de tous les prétendants.
  • 178. T
    • Thésée: fils d’ Égée * et de Aethra, dixième roi d’Athènes, héros athénien par excellence. Il nettoya la Grèce de certains indésirables. Après qu’il ait tué tous ses cousins, les Pallantides *, il se rendit en Crête pour tuer le Minotaure *. Il réunit en une seule cité les habitants de l’Attique, institua un gouvernement et promulgua des lois. Il alla vers la Thrace chercher les Amazones * et eut la gloire de les combattre et de les vaincre.
  • 179. T
    • Thétis: fille de Nérée et de Doris, mère d’ Achille *, elle était la plus belle des Néréides *. Elle épousa le mortel Pélée *, fils d’Éaque. Tous les dieux furent conviés à leur mariage, sauf Éris (la Discorde), qui se présenta tout de même avec une pomme d’or qu’elle offrirait à la plus belle des déesses. Lors de la guerre de Troie, Thétis demanda à Zeus * de favoriser les Troyens et elle se rendit chez Héphaïstos * pour lui demander de fabriquer de nouvelles armes et une armure pour son fils.
  • 180. T
    • Tirésias: devin important dans la mythologie avec Amphiaraos *. Un jour, il fut transformé en femme après avoir frappé deux serpents qui s’accouplaient. Il retrouva son sexe initial après sept ans. Héra * lui creva les yeux pour avoir tranché en faveur de Zeus * lors d’une dispute, et en compensation il lui donna le don de prophétie. Il prédit aux Thébains la destinée de leurs rois. Il vécut, dit-on, sept générations d’homme avant de prophétiser aux enfers, un privilège que lui accorda Hadès *.
    Ulysse consulte Tirésias aux enfers
  • 181. T
    • Titans: ils sont nés de Gaïa (la Terre) et d’Ouranos (Ciel étoilé). La plupart d’entre eux ont été enfermés dans le Tartare par Zeus * durant la Titanomachie. Il y a Théia, Océan, Rhéa (ou Cybèle), Coios, Thémis (la Loi), Crios, Phoibè, Hypérion, Mnémosynè (la Mémoire), Japet, Thétys et Cronos * (père de Zeus). Leur descendance, les Sub-olympiens *, sont pour la plupart nés d’une relation incestueuse entre frère et sœur.
  • 182. T
    • Triton: fils de Poséidon * et d’ Amphitrite *, demi-dieu marin: la partie supérieure de son corps jusqu’aux reins est celui d’un homme et qui se termine en queue de poisson. Quelquefois il est porté à la surface des eaux, d’autres fois il paraît dans un char traîné par des chevaux bleus. Alors que Poséidon est un dieu de colère et de tempêtes, Triton semble être son opposé: il apaise les flots et sauve les marins en difficulté.
  • 183. T
    • Tydée: fils d’Oenée, roi de Calydon et d’Althée, frère de Méléagre *. Pour avoir tué par accident son autre frère Mélannipus, il s’exila à la cour d’ Adraste *, roi d’Argos. Il lui donna pour épouse sa fille Déiphile qui lui enfanta un fils, Diomède *. Beau-frère de Polynice *, il fut un des sept chefs qui s’engagèrent contre la cité de Thèbes. Guerrier sans pitié, protégé par Athéna *, elle l’abandonna à son sort lorsqu’elle le vit manger la cervelle d’un ennemi, acte qu’elle jugea barbare, et il périt.
  • 184. U
    • Ulysse: en grec «Odysseus», fils de Laerte, époux de Pénélope *, père de Télémaque *, roi d’Ithaque et de Dulichie, deux petites îles de la mer ionienne. Sachant qu’il errerait pendant dix ans sur la Méditerranée, il feint la folie en semant des grains de sel. Il contraignit Philoctète * à le suivre au siège de Troie avec les flèches d’ Héraclès *. Aidé par Athéna *, il revint de son long périple et se vengea de tous les prétendants (voir Odyssée *).
  • 185. V
    • Vénus (voir Aphrodite *)
    • Vesta (voir Hestia *)
    • Vulcain (voir Héphaïstos *)
  • 186. V
    • Virgile: poète romain. Né en Mantoue, le 15 octobre de l’année 70, issu d’une famille bourgeoise. Il n’avait que vingt-sept ans lorsque Cicéron fut assassiné en 47 av. J.-C. Son chef-d’œuvre ultime, l’ Énéide , raconté en douze chants, avec son personnage principal Énée *, n’est pas une conception originale mais appartenait déjà à la mythologie homérique. Ce récit poursuit une tradition des retours («Nostoi») de courageux guerriers dans leur patrie après la guerre de Troie.
  • 187. X
    • Xénophon: historien athénien, disciple de Socrate, il s’exila à Sparte qu’il admirait. Il participa à l’expédition de l’Anabase (qui signifie «vers l’orient»). Cette expédition eut lieu en 401-399. Le général qui était à sa tête était Cyrus le Jeune, frère d’Artaxerxès, roi perse de cette époque. Cyrus voulait usurper le trône de son frère, motif qu’il s’abstient de dire aux mercenaires, pour la plupart des guerriers grecs (10 000 Athéniens et Spartiates). Parfois il arrive que les mythes s’inspirent de la réalité.
  • 188. Z
    • Zeus: fils de Cronos * et de Rhéa, époux d’ Héra *, divinité du tonnerre et du ciel, souverain des dieux et des hommes. Pour instaurer sa suprématie, il épousa Thémis (la Loi) et mangea Métis (la Ruse), fit la guerre aux Titans * et aux Géants *. On lui prête beaucoup de liaisons avec des mortelles, et des unes et des autres lui naquirent beaucoup d’enfants, parmi eux des héros qui, pour la plupart, furent admis au rang des dieux et demi-dieux.
  • 189. Bibliographie
    • Françoise Frontisi-Ducroux, «L’Abécédaire de la mythologie», éditions Flammarion, Paris, 2004, 116p
    • P. Commelin, «Mythologie grecque et romaine», édition Pocket, 1994, 516p
    • Joël Schmidt, «Dieux, déesses et héros de la Rome antique», éditions Molière, Paris, 2003, 132p
    • J. Desautels, «Dieux et mythes de la Grèce ancienne», Presses de l’Université Laval, Laval, 1988, 4e édition 2005, 648p
  • 190. Illustrations
    • http://www.theoi.com/Galleries.html
    • http://www.maicar.com/GML/Images.html
    • http://www.mythman.com
    • http://www.loggia.com/myth/myth.html
    • http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Mythologie_grecque
  • 191. Pour tout commentaire: [email_address] Blog officiel: www.dagmarfantasy.blogspot.com