Your SlideShare is downloading. ×
Formation Facebook Christophe Dupont
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Formation Facebook Christophe Dupont

3,022
views

Published on

Formation donnée à la CDEC de Sherbrooke, 4 avril 2012, par Christophe Dupont

Formation donnée à la CDEC de Sherbrooke, 4 avril 2012, par Christophe Dupont

Published in: Technology

0 Comments
4 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
3,022
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
153
Comments
0
Likes
4
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. TOUR DE 
TABLE
  • 2. Retrouvez la présentation sur Slideshare: http://www.slideshare.net/plogg/
  • 3. PLAN DE LA FORMATIONI.  Le réseautageII.  Médias traditionnels vs médias sociauxIII.  Différents médias sociauxIV.  Facebook: généralitésV.  Mécanique des profilsVI.  Facebook TimelineVII. Que faire avec Facebook?
  • 4. Le réseautage socialActivité humaine qui remonte à des milliersd’années et qui a vue le jour lors de la rencontre dedeux personnes But: tirer un bénéfice de l’autre Notamment sur le plan commercial.
  • 5. Aujourd’hui on parle de 
réseautage social numérique
 Le but est le même : « construire des relations »
  • 6. ORIGINE DES MÉDIAS SOCIAUX•  Avènement d’internet dans les années 1995•  Années 2000 : Éclatement des bulles internet•  2003 : Changement des mentalités pour le Web 2.0 •  Les internautes deviennent actifs : interactivité •  Début réseaux sociaux : forums, blogues...•  2006 : Facebook •  Bouleversement du paysage internet, redéfinit le réseau social •  Apparitions en série de succès : Twitter, Youtube, LinkedIn, Viadeo, Xing... De nouvelles techniques marketing voient le jour pour utiliser ces réseaux
  • 7. Les sites de réseaux sociaux
 « un phénomène mondial »    Référence  :  comscore.com,  data  passeport  
  • 8. Les réseaux sociaux numériquessont une extension du monde réel et inversement Amener vos contacts dans une rencontre physique. Amener vos contacts physiques sur votre réseau virtuel.
  • 9. Les réseaux sociaux numériques vous rendentvisibles, ainsi que vos relations et vous donnentaccès à n’importe qui: - via les amis de vos amis - via un j’aime sur votre page officielled’entreprise - via votre module Facebook sur votre site Web - …
  • 10. On a jamais trop de contacts 
tout dépend de ce qu’on 
veut faire avec…25 549 871 de fans Facebook
  • 11. MÉDIAS TRADITIONNELS VS MÉDIAS SOCIAUX
  • 12. Médias traditionnels VS Médias sociaux•  Centrés sur la conversation•  Entre personnes, Bidirectionnels•  Participation de tous: tout le monde peut devenir un média (partager/diffuser)•  Incontrôlables•  Rétroaction possible•  Interactif
  • 13.  Les  consommateurs  se  consultent  entre  eux  pour  prendre  des  décisions  d’achat,  hors  des  disposi6fs   tradi6onnels  mis  en  place  par  les  marques   Les gens ne voient pas les recommandations des autres comme des publicités mais comme des conseils, des astuces -­‐  Tim  Kendall,  Directeur  de  la  rentabilité  de  Facebook  
  • 14. Give  give  give  not  sell  sell  sell   Le  karma  du  Web  c’est  de  donner  
  • 15. KARMA : Publier des bonnes chosesSi ça ne lève pas, c’est que c’est mauvais, inutile ou que vous n’êtes pas sur le bon canal…
  • 16. DIFFÉRENTSMÉDIAS SOCIAUX
  • 17. LES PRINCIPAUX MÉDIAS SOCIAUX!Facebook (2004) : !•  Création par Mark Zuckerberg, ouverture en 2006•  200 millions d’utilisateurs en 3 ans. En 2010 : 500 millions •  Véritable révolution socialeTwitter (2006) : !•  Service de microblogage qui permet aux utilisateurs de bloguer grâce à des messages de 140 caractères. •  105 millions d’utilisateurs en 2010LinkedIn (2003): !•  Réseau social mondial pour professionnels ( B to B)•  100 millions de membres, 170 secteurs dactivités, 200 pays•  Profils, forums, offres d’emploi, publicité, pages services... 19
  • 18. Facebook   Linkedin   TwiAer  Social  et  diver=ssement   Professionnel   Social  et  professionnel  Liens  forts  :  Amis  et  proches   Liens  faibles  :  contacts,   Liens  faibles,  contacts,  liens   rencontres  professionnelles   inconnus  aux  mêmes  intérêts  +500  millions  de  membres   101  millions  de  membres.   105  millions  de  membres.  86  000  Sherbrookois  inscrits   Indéterminés  –  voir  hIps:// Indéterminés  Voir  hIp://www.facebook.com/ www.linkedin.com/ads   directads/  250  millions  de  membres  par  jour   4  millions  de  membres  par   Indéterminés   jour.  2ième  site  le  plus  consulté   27ième  site  le  plus  consulté   10  ième  site  le  plus  consulté  Sur  la  planète.   sur  la  planète.   sur  la  planète.  700  000  entreprises  ont  une  page   Les  500  plus  grandes   Indéterminés  Facebook.   entreprises  de  E-­‐U.  ont  des   dirigeants  sur  le  réseau  16  millions  de  Canadiens   3  millons  de  professionnels   1  millions  de  Canadiens   Canadiens  
  • 19. FACEBOOK GÉNÉRALITÉS
  • 20. À L’ORIGINE...•  Facebook: né à Harvard, en 2004 par Mark Zuckerberg > Réseau social fermé puis ouverte par étapes au public > thefacebook.com puis Facebook.com•  Siège social: Palo Alto, en Californie•  Facebook a été valorisé 50 milliards de dollars américains
  • 21. Statistiques génériques...•  800 millions d’utilisateurs en septembre 2011•  En moyenne: 130 amis•  2ème site le plus visité au monde
  • 22. Statistiques générales...•  Par mois, un utilisateur: Ø  8 requêtes d’amis Ø  Clique « J’aime » 9 fois Ø  25 commentaires Ø  Devient 2 fois fan Ø  Est invité à 3 événements Ø  Participe à 12 groupes •  6h45 par mois ...ou 55 minutes par jour?!
  • 23. ...et canadiennes (2,5 millions de québécois)
  • 24. Combien de Sherbrookois 
 sur Facebook? 108 320 Dans un rayon de 80 km
  • 25. Groupes  dâge  sur  Facebook   dans  un  rayon  de  40  km  de  Sherbrooke  25000  20000  15000  10000   5000   0   13  à  17   18  à  24   25  à  34   35  à  54   55  ans  et   ans   ans   ans   ans   plus  
  • 26. En  quoi  Facebook  est  différent?   Valider  l’iden=té  des  autres     Extension  du  monde  réel   On  y  trouve  beaucoup  de  gens   (7  milliards  de  gens  sur  la  planète)  
  • 27. Facebook, un graphe social des relations de millions de personnes et de leurs intérêts
  • 28. La mission de Facebook?
 
 
Rassembler des personnes proches ou inconnues...
  • 29. Vie privée? www.facebook.com/policy
  • 30. « Vous nous accordez une licence non-exclusive, transférable,sous-licenciable, sans redevance et mondiale pour lutilisation descontenus de propriété intellectuelle que vous publiez sur Facebook ou en relation à Facebook (« licence de propriété intellectuelle »). 
 
Cette licence de propriété intellectuelle se termine lorsque vous supprimez vos contenus de propriété intellectuelle ou votre compte (sauf si votre compte est partagé avec dautres personnes qui ne lont pas supprimé) ».
  • 31. Vos informations personnelles•  Facebook vend vos informations à des entreprises privées.•  Facebook récolte des informations sur vous dans d’autres médias pour compléter votre profil.•  Vous cédez vos droits sur tout ce que vous placez sur Facebook. (licence perpétuelle depuis le 4 février 2009)
  • 32. Protégez-­‐vous  •  Limiter  la  visibilité  de  vos  informa=ons   (paramètres  de  confiden=alité);  •  Re6rer/bloquer  des  amis  si  nécessaire;  •  Suicide  :  Désac=ver  votre  compte.  
  • 33. MÉCANIQUEDES PROFILS
  • 34. Profil  personnel   Groupes   Pages  Un  administrateur   Plusieurs  administrateurs   Plusieurs  administrateurs  Représente  une  personne   Associa=ons,  clubs   Une  entreprise  Doit  confirmer  les  amis   Automa=que  ou  approba=on   Automa=quement  approuvés  Message  à  20  personnes   500  personnes   Tout  le  monde  Peut  bloquer  mauvais   Peut  bloquer   Peut  bloquer  comportements  Ajouter  des  pages/tabs   Ajouter  des  pages/tabs   Ajouter  des  pages/tabs  Aucune  stats   Aucune  stats   Sta=s=ques  détaillées  Votre  voix  personnelle  en   Pas  de  voix  supérieure.   Voix  de  l’entreprise,  de  la  votre  nom.   marque.    Donner  une  voix  à   l’entreprise.  Vous  choississez  à  qui  vous   Peut  être  secret.   Peut  restreindre  l’envoi  de  envoyez  le  message.   message  par  localisa=on  et   âge.  Les  publica=ons  sont   Il  faut  se  rendre  sur  le  groupe   Les  publica=ons  sont  automa=quement  envoyées   pour  lire  les  actualités.   automa=quement  envoyées  sur  les  fils  de  nouvelles  de  vos     sur  les  fils  de  nouvelles  des  amis.   admirateurs.  
  • 35. Écran d’accueil du profil personnel
  • 36. Votre fil de nouvelles
 « Wall » À la une = Actualités les plus pertinentes.Les plus récentes = toutes les actualités de vos amis.
  • 37. Comment ça fonctionne?
  • 38. À la une = 95% du trafic
Les plus récentes = 5% 1- Temps 2- Popularité 3- ???
  • 39. Apparaître sur le fil de nouvelles “à la une”?À la une = Actualités les plus pertinentes. (top 250 amis) Les plus récentes = toutes les actualités de vos amis.
  • 40. FACEBOOK TIMELINE
  • 41. CONCEPT •  Obligatoire à partir du 30 mars •  Intérêts: +: Favorise les contenus -: Applications •  Objectif: améliorer interactions entre l’entreprise et les membres Facebook
  • 42. CONCEPTLogique de «storytelling» (navigation dans le temps)Nouveaux profils se distinguent par: Contenus : importance du contenu, applications (-) Temporalité́ : classement ordre chronologiquement des contenus Notion d’identité: charte graphique + son histoire
  • 43. CONCEPTFacebook incite les marques à être créative dans leurapparence et dans leur histoire: +: L’univers de la marque s’en retrouve renforcé - : Nécessite plus de travail, de se surpasser pourrendre intéressante sa marque, attrayante
  • 44. Avant Après
  • 45. CONCEPTNouveau type de navigation qui permet d’accéder à des contenus seloncertaines années et évènements Point le plus ancien étant la création de l’entreprise (importance desdates-clés)
  • 46. IDENTITÉBandeau de couverture: image en arrière-plan d’un petit avatar et unecourte description
  • 47. IDENTITÉ: CouvertureTaille: 851 par 315 pixelsIl est interdit d’afficher :> Informations commerciales (40 % de réduction, Téléchargez...)> Informations de contact (courriel...)> Références à des actions inhérentes à Facebook (cliquer sur « j’aime ») > Incitation à l’action, comme « achetez-le maintenant »> Des images fausses, trompeuses ou mensongères, et qui ne doiventpas empiéter sur la propriété́ intellectuelle
  • 48. IDENTITÉPhoto de profil: image qui vous représente sur FacebookTaille: 180 par 180 pixelsUtiliser un logo afin d’assurer une certaine crédibilité́ et/ou visibilité́.
  • 49. IDENTITÉDiminution de l’importance des applications:Précédente interface: les applications apparaissaient dans des tabs situésen haut de la page, dans une nouvelle page Maintenant: Les applications apparaissent dans des carrés, situés sous lacouverture (miniature de 111x74 px, avant 16x16 px)Les photos sont automatiquement la première application. Possibled’organiser l’ordre du reste (12 applications max), 3 mises en avant.Avantages/inconvénients:-: applications relayées au second plan+: Les applications peuvent occuper un plus large espace.Il existe deux types de taille, « Narrow » qui est de 520 px de large(l’ancienne taille) et « Wilde » soit 810 px de la large (nouveau)
  • 50. IDENTITÉFin des landing page (pages d’atterrissage)! Avant: l’internaute pouvait être dirigé vers une pageparticulière si non-fanMaintenant: page accueilEnjeux: donner envie aux clients d’aller sur lesapplications (jeux, événements, promotion, etc..)Choisissez bien vos applications mises en avant!
  • 51. CONTENUMeilleur gestion des contenus:•  Dans le temps•  De les rendre plus larges•  De les mettre en avant•  De les masquer/supprimerL’entreprise est forcée de se concentrer sur ce qu’elle produit: - Les images occupent un plus large espace: fortement recommandéd’accompagner ses textes de visuels. L’entreprise dispose de deux nouvelles fonctionnalités: • Moment-Clé́ : qui permet de mettre en avant un évènement • Horloge : qui permet d’inscrire le contenu dans le temps
  • 52. CONTENUHorloge : Agencer le contenu dans le temps Moment-Clé (milestone)́ : qui permet de mettre en avant un évènement
  • 53. CONTENU - ÉDITIONDeux possibilités d’agir sur du contenu publié :• Crayon : Mettre en avant du contenu (en haut) pour une périodedéterminée: Ø  Maximum sept joursØ  Immobile dans le temps: met en avant des promotions, des événements... (interdit dans le bandeau)Ø  Affichage d’une cocarde• Étoile : agrandir une publication
  • 54. ADMINISTRATIONNouveau espace d’administrationOffre un résumé́ de l’activité́ de la page administrée
  • 55. ADMINISTRATIONLes statistiques se segmentent en trois parties : > Publications : nombre de publications à un instant t
> Personnes qui en parlent : nombre d’internautes ayant interagi avecles contenus (partages, mentions «j’aime») > Audience : nombre d’internautes qui ont eu les contenus dans leurflux d’actualité
  • 56. ADMINISTRATIONLes notifications sont représentées en deux catégories : > Les dernières personnes ayant rejoint la page
> Les dernières interactions reçues
  • 57. ADMINISTRATIONUne page officielle a maintenant sa propre messagerie.Historique - nouvelle administration: version allégée de la Timeline
  • 58. AUTRES NOUVEAUTÉSNombre d’amis et activité́ des amis Bloc indiquant à l’internaute le nombre d’amis communs qui aimentcette page (+ activités de ces amis +liens qu’ils ont partagés) Publications récentes d’autres personnes Bloc indiquant les personnes qui ont tagué la page de l’entreprise dansleurs publications publiquesPages favorites Bloc affichant les pages qui ont été́ « aimées », qui sont recommandées.Ce sont des pages Facebook qui ont été́ ajoutées par l’administrateur.Modération des commentaires/messages
  • 59. CONSEILS ET IDÉESImpossible de changer la page d’atterrissage par défaut des non-fansIl faut inciter les gens à visiter une URL directement.Communiquer l’histoire de vos marquesPossible d’ajouter des événements antérieurs à la date actuelle.Forcez-vous à raconter l’histoire de votre marque à travers les datesimportantes (moments-clés) de sa croissance.Amusez-vous!Avec les nouvelles possibilités de l’interface
  • 60. CONSEILS ET IDÉES
  • 61. CONSEILS ET IDÉESSites outils:hIp://www.trickedouhmeline.com  hIp://thesitecanvas.com  hIp://ebiznet2u.com/19-­‐best-­‐facebook-­‐=meline-­‐profile-­‐cover-­‐creators-­‐3714/  
  • 62. Exemple: Page officielle du New-York Times hIps://www.facebook.com/ny=mes   Reprend  l’histoire  du  journal  et  des  USA  depuis  1851  
  • 63. POURQUOI
FACEBOOK?
  • 64. Pourquoi créer votre page?•  Exister pour permettre aux gens de vous trouver•  Présenter votre entreprise et les avantages qu’elle procure: actualité, publicité,...•  Informer rapidement•  Démontrer votre engagement auprès des consommateurs•  Rappeler aux consommateurs que vous existez•  Établir la confiance•  Obtenir de la rétroaction•  Être visible auprès des amis des adeptes•  Faire parler de vous
  • 65. Veille•  Véritable écosystème sur internet: grande quantité d’informations transite chaque jour•  Les acheteurs/clients s’expriment sur les médias sociaux : •  Permet de prendre le pouls de son marché + concurrent prendre certaines décisions•  Veille active (non passive): lancer des sujets, voir comment les interlocuteurs réagissent•  Prendre en compte une population internationale miniétude de marché rapide
  • 66. LE RECRUTEMENT VIA FACEBOOKØ  Habitude de LinkedIn pour le recrutementØ  Objectif: atteindre nouveaux candidats et de jeunes professionnelsØ  Selon HireRabbit: 48% des personnes à la recherche d’un emploi ont utilisés Facebook pour trouver un emploiØ  Mise en place d’onglet spécialisé redirigeant vers le site (évite la pollution)Ø  Témoignages d’employés Ø  Outils de mesure
  • 67. PAR QUOICOMMENCER?
  • 68. Public cible •  Financier •  Famille •  Travail •  Relations •  Style de vie •  Étrangers
  • 69. Créer  une  expérience  sociale  
  • 70. Définir une stratégie•  Ressources temporelles?•  Ressources humaines?•  Ressources financières?•  Définir des dates de publication, un calendrier de production•  Définir des sujets, éviter communication trop commerciale•  Comment répondre aux gens mécontents? Qui choisit de modérer?•  Quels sont les outils pour promouvoir la page officielle?
  • 71. PUBLICITÉFACEBOOK
  • 72. Facebook  Ads  Permet  l’affichage  de  publicités  sans  déranger  tout  le  monde.   Les  gens  indiquent  ce  qu’ils  aiment.   Les  gens  indiquent  qu’ils  aiment  votre  entreprise.   Les  publicités  sont  adaptées  selon  les  profils  des  gens.    
  • 73. Market  Place   Annonces  classées  
  • 74. PUBLICITÉ: FACEBOOK TIMELINELe plus lourd impact d’un point de vue « business »Facebook prend le contrôle de votre visibilité: Aujourd’hui lorsquevous publié un post, vous touchez : 16% de vos fans.En postant quotidiennement, vous toucherez un pourcentage 3 à5 fois plus élevé (soit entre 48% et 80% de vos fans). Pour augmenter vos chances de toucher vos fans, il faut posterchaque jour des messages de 90 caractères entre 9:00 et 22:00.
  • 75. PUBLICITÉ: FACEBOOK TIMELINEOblige une marque à générer plus de contenus (bénéfique à Facebook),donc de l’interaction (bénéfique à la marque).
  • 76. PUBLICITÉ: FACEBOOK TIMELINE2 nouveaux produits:-  Reach Generator: permet d’augmenter votre reach sur vos fans de 16% à 50% voir même 90% (cas client Ben&Jerry). Principe: payer pour que vos publications soient vues par vos fans.Alarmant et logique: payer pour apparaître alors qu’avant c’était ok-  Premium on Facebook: intégrer vos publications directement dans le fil d’actualité.
  • 77. PUBLICITÉ: FACEBOOK TIMELINE
  • 78. PUBLICITÉ: FACEBOOK TIMELINE
  • 79. PUBLICITÉ: FACEBOOK TIMELINELe risque de ces changements:- Ceux qui ont une démarche orientée par les outils chercherontcertainement à rester sur Facebook avec 2 options : dépenserdavantage et être en concurrence avec des multinationales auxbudgets importants ou être de moins en moins visibles.- Ceux qui ont une démarche qui repose sur une stratégie, desobjectifs, une cible et des critères de mesure vont probablementchercher à développer leurs présences sur des réseaux alternatifs.
  • 80. LES DANGERSDE FACEBOOK
  • 81. DIFFICULTÉS DES MÉDIAS SOCIAUXÉchecs Souvent liés à 3 grandes mauvaises stratégies:1.  Ne pas avoir de stratégie et croire que l’on en a une: multiplier le nombre d’outils ou planifier de multiples démarches tactiques2.  Chercher à copier le succès de son concurrent : important de comprendre l’histoire de la société, son savoir-faire unique et faire ressentir cela dans les médias sociaux. 3.  Centrer sa stratégie sur son entreprise et ses produits uniquement, il faut faire l’effort de se rapprocher des attentes de ses clients. Ma société́ a-t-elle les ressources nécessaires pour se lancer dans les réseaux sociaux? Les connaissances? Du temps?
  • 82. DIFFICULTÉS DES MÉDIAS SOCIAUXD’autres difficultésObstacles majeurs pour les entreprise en 2011 pour présence dans les médiassociaux:1.  70%: Manque de compétences techniques2.  57%: Aucune réussite à définir de bons indicateurs ROI3.  44%: Manque de connaissance en général sur internet et les médias sociaux4.  22%: Méfiance des décisionnaires 75% des départements marketing ne choisissent aucun ROI avec leur campagne
  • 83. À  éviter   •  Créer  un  groupe  pour  une  entreprise;   •  Envoyer  des  message  dans  les  boîtes  personnelles;   •  Abandonner  les  fans;   •  Faire  gérer  vos  pages  par  d’autres;   •  Peur  des  commentaires  néga6fs;   •  Ne  faites  pas  ce  que  vous  ne  feriez  pas  dans  votre  entreprise;   •  Oubliez  le  contenu  dont  vous  disposez  déjà  (presse,   chroniques,  concours,  brochures).  Référence  :  The  Facebook  Era  de  Clara  Shih    
  • 84. INDICATEURS
 ET MESURES
  • 85. Est-­‐ce  rentable  tout  ça?    
  • 86. OBJECTIFS À METTRE EN PLACE (exemple B to B)Des objectifs prioritaires doivent être mis en place:•  Augmenter la visibilité de la marque/des produits en partageant l’expertise de la société, la qualité des matériaux, les retours client•  Donner un visage humain à l’entreprise en mettant en avant les collaborateurs, en développant les rapports de proximité•  Acquérir de la crédibilité en communiquant sur des domaines d’expertise, en publiant des références, en répondant aux questionnements des clientsLes clients sont beaucoup plus rares et experts:•  Contenus à forte valeur ajoutée à proposer: contenu « digéré »•  Production du contenu: service marketing + R&D + support + direction générale
  • 87. ROI ET MÉDIAS SOCIAUX4 principaux indicateurs utilisables en B to B:1.  Audience: englobe la totalité des connexions entre les internautes et la société. (Abonnés à l’infolettre, followers, fans...) Permet d’avoir une vue globale sur le positionnement de la société3.  L’engagement: quantité de réponse, de réactions, à un message permettent de s’assurer que la société est bien suivie. Évalue la fidélité d’une clientèle ou son état d’esprit4.  La réputation: on cherche les avis des clients/prospects positifs, négatifs... Community manager pour répondre aux gens mécontents.4. Taux de conversion (lead): on cherche à déterminer quelles sont les publications qui ont permis des leads.
  • 88. ROI ET MÉDIAS SOCIAUXDifférents indicateurs pourdifférents sociaux•  Il faut savoir s’adapter au réseau utilisé•  Profiter des outils de statistiques internes ou externes•  Mettre en place un système de veille et noter les succès Statistiques: •  Facebook Insights •  Twitter: Twitalyzer, Twitter Tableau 1: Indicateurs possibles selon le média social Analytics (bientôt)
  • 89. Quelles  sont  les  ac6ons  rentables?  
  • 90. Que  mesure-­‐t-­‐on?  •  Découverte  de  votre  entreprise  •  L’impact  social,  notoriété  •  La  découverte  de  vos  produits  et  services  •  L’influence  sociale  •  L’appartenance  à  votre  marque/groupe  •  La  par=cipa=on    •  La  fidélité  •  Le  bouche  à  oreille  généré  •  La  visibilité  
  • 91. URL’s  uniques  ou  shortener   www.monsiteweb.com/123  
  • 92. Joindre  le  réel  et  le  virtuel  
  • 93. Gérer  les  conversa6ons   Tweet  Deck   Seesmic   Hootsuite   Google  Alert   Google  insight   Google  Keywords    
  • 94. CONSEILS ET
 ASTUCES
  • 95. À quoi sert votre page Facebook? Clients actuels Clients cibles Grand public Vous
  • 96. Votre  introduc6on   Ouverture  de  la  discussion   Sor=r  du  sujet   Constant,  rigoureux  
  • 97. Séparer  votre  vie  personnelle   Tout  est  enregistré  
  • 98. Les meilleures pratiques Rendez-vous utile Soyez sociable Soyez clair sur ce que vous faites Écoutez vos clients Éviter d’être intrusif
  • 99. La plupart du temps, si vous répondez à la question duconsommateur vous avez un nouveau client.
  • 100. Ne  vendez  pas  trop  fort!  
  • 101. Participer, s’abonner,commenter, voter, organiser, partager, s’inscrire
  • 102. Exemples  de  communautés  
  • 103. Exemples  de  communautés  
  • 104. Les étapes à suivre1.  Créer votre page d’entreprise2.  Compléter les informations3.  Inviter et inciter les gens à s’y ajouter4.  Publier des contenus riches et pertinents5.  Faire le pont avec votre entreprise 6.  Acheter des publicités7.  Être original et créatif8.  Mesurer la santé des investissements

×