Magazine Campus NoëL

1,701 views
1,616 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,701
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
111
Actions
Shares
0
Downloads
15
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Magazine Campus NoëL

  1. 1. Le magazine des années étudiantes #144 Décembre www.planetecampus.com : Une bonne ForMation : histoire belge les granDes écoles Musique : Thomas DuTronc ampus Cadeaux de Noël : la sélection shopping de C decembre campus mag / 1
  2. 2. Sommaire Cinéma 04 la MerDituDe Des choses musique 08 thoMas Dutronc musique 10 les plastiscines 17 Dossier caDeaux soCiété 28 2009 Formation 32 Les Formations GranDes eCoLes 10 erasmus 34 les aVentures De Yass Edito La fin de l’année approche ! Il fait froid, il pleut mais ça sent bon les vacances et surtout les fêtes et les cadeaux ! un sentiment assez mixte fait d’un brin, il faut l’avouer, de morosité face à la grisaille du paysage mais aussi d’une certaine impatience de festoyer entre sapin, guirlandes et gros repas. du coup, ton magazine se met en mode pour accompagner ce moral en dent-de- scie. d’un côté, un retour sur les faits marquants de cette année 2009 qui n’a pas multiplié les faits heureux. de l’autre, place aux cadeaux ! un dossier spécial consacré à toutes les bonnes 8 idées qui feront plaisir à offrir.Thomas dutronc, très naturel, se livre dans ces colonnes. Quoi de mieux pour finir l’année en beauté ? 56 rue Gabriel péri - 92120 Montrouge - tél. 01 55 58 13 40 - redaction@campusmag.fr - Fax. 01 55 58 13 49 Directrice de la publication Johanna Naon secrétariat Lydia Faribault l.faribault@campusmag.fr ont participé à ce numéro :céline escouteloup, Jean michel cathelotte, mélissa Idbazzi, Jonathan guez, antoine ginekis, Jonathan pretro, Laurent simon, Françoise Krief, diane Leprince, marielle cro diane Leprince publicité publicite@campusmag.fr pôle culture : guillaume courchay g.courchay@campusmag.fr pôle orientation : patrick assouline p.assouline@campusmag.fr, rémi caparros, rémi@campusmag.fr pôle grande consommation : amouyal Julia j.amouyal@campusmag.fr, Frédéric Hérout; Fred@campusmag.fr Maquette scOb maket@campusmag.fr impression partenaires graphique dépôt légal à parution. Toute reprodution d’articles, d’annonces, publicités est formellement interdite et engage les contrevenants à des poursuites judiciaires. La rédaction décline toute responsabilité du contenu éditorial des magazines campus mag, c ampus mag culture, campus mag Lycée
  3. 3. Cinéma dvd. par antoine ginekis Cinéma dvd Felix Van «Lors des répétitions, je laisse l’opportunité aux acteurs Groeningen : d’improviser mais pas devant la caméra.» Pourquoi avoir choisi d’adapter ce livre ? Le film suit en particulier le parcours de Gunther, l’enfant de Je suis un grand fan de l’auteur depuis longtemps. Je lui avais 13 ans qui choisit de quitter sa famille pour s’en sortir. Est-ce déjà demandé d’écrire quelque chose pour moi, mais il avait la solution que prône le film ? Un remède contre la merditude ! refusé. En fait, j’attendais ce livre avec impatience. Je me disais: Non. C’est très dur de quitter sa famille mais pour lui, je pense «s’il y a un film dedans, ce sera à moi de le faire». En lisant le que c’était la solution. Mais ça n’est qu’une solution pour ce cas bouquin, je ne me suis pas aperçu qu’il y avait un film dedans particulier, pas LA solution pour tous les enfants qui vivent des qui tout de suite. Car le début de l’histoire est marrant mais très situations familiales difficiles. Gunther part car il est différent. e Gunther, ui1semans,mal- 3 anecdotique. Je ne voyais pas vraiment l’adaptation mais c’est la Mais il a de la chance. it p urs du jeun ble L’histoire suue le al arco se sortir d’un destin ne oeuvre à son fin qui m’a décidé. Quand il va voir sa grand-mère, la scène est q très émouvante, ça m’a fait pleurer. Pour le film, vous avez été inspiré par un reportage de strip- de tente bienent tom tracé vers la déchéance.U ampus, il se q Comment le titre «la merditude des choses» est-il né ? tease... Oui, c’était un reportage qui suivait une famille suédoise. Je ut heureusemntrastée et très originale. Pour C On a beaucoup réfléchi. Je pense que le titre français est tout de même moins beau que le titre original. La merditude, c’est commençais juste à écrire le scénario et quand j’ai vu ce docu- mentaire, ça m’a aidé à tout rendre croyable. Car dans la merdi- image, co . raconte.. © Menuet & IDTV Film © Menuet & IDTV Film un peu plus choc. Mais on le comprend très bien en voyant le tude, ils vivent tous dans une petite maison, ils sont entassés... film. On n’arrête pas la vie, la vie continue toujours. Chaque Dans le livre, c’est très plausible mais je ne savais pas si cette décision qu’on prend mène à quelque chose. On peut gagner situation passerait bien à l’image. Le fait d’avoir vu ce reportage mais on perd aussi quelque chose à chaque fois. C’est ça le titre m’a convaincu et m’a beaucoup apporté pour rendre le film plus je pense, c’est pour ça la merditude. J’aime beaucoup les titres réaliste. Surtout, l’amour et les liens qui unissaient cette famille, qu’on ne comprend pas trop sans connaître le film. Mais au l’ambiance très énergique, ça m’a aussi paru très important. cours de l’histoire, la voix off emploie le terme et c’est là qu’on comprend, qu’on sent la merditude... Les quatre frères sont très attachés, partagent des liens forts mais s’entraînent dans la déchéance. Cet amour fraternel L’histoire suit une famille perdue. C’est un constat très dur et semble autodestructeur... pourtant le ton du film est assez drôle. Comment le ressentez- Oui tout à fait. Dans une adaptation, il faut changer certaines vous? choses. Il fallait différencier les personnages. Au début du scé- C’est très dur à dire. En Belgique, on le trouve beaucoup plus nario, ils étaient presque un seul personnage, ils n’avaient pas lourd qu’ailleurs. C’est vraiment un film qui devait avoir les de caractère propre. Au fur et à mesure, j’ai travaillé avec les deux : la comédie et le drame. Il y a des gens qui le trouvent comédiens pour mieux les définir et ça rend la famille plus at- la MerDituDe hyper marrant, et d’autres le jugent beaucoup plus lourd. C’est tachante. © Menuet & IDTV Film Des aussi sa force. On ne sait pas toujours si l’on peut rire. L’humour choses se trouve dans des situations gênantes ou graves même. Et d’où vient la tradition de se travestir une fois par an ? DANS LES SALLES C’est très ancien. Ca a débuté avant la première guerre mon- LE 30 DECEMBRE L’alcoolisme est un problème très présent dans le film. C’est diale. Le carnaval existait déjà. C’était trois jours de fête. Mais un vrai problème de société en Belgique ? beaucoup de familles n’avaient pas suffisamment d’argent pour La première raison c’est parce que c’était dans le livre. Après, se déguiser, donc les hommes allaient dans l’armoire de leurs comme partout, la Belgique a une part de sa population qui femmes et ça a commencé comme ça. «J’aime beaucoup les titres qu’on ne comprend pas trop est tombée dans l’alcoolisme mais pas plus qu’un autre pays, je pense. Pour l’histoire, l’alcoolisme provoque aussi certaines sans connaître le film» situations extravagantes. 4 / campus mag decembre decembre campus mag / 5
  4. 4. Cinéma dvd. par Jonathan guez / Jean-michel cathelotte Cinéma dvd MENSCH suissa BienVenue a ZoMBielanD Comédie horrifique USA rencontre avec steve De Ruben Fleischer. Avec Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Emma Stone, Abigail heroes saison 3 terMinator Breslin… série fantastique. renaissance. En salles usa. action / s.F. dans un monde peuplé de zombies, deux hommes De tim Kring. usa tentent de survivre et de « tuer » un maximum de avec adrian pasdar, Milo Venti- De Mc G. morts-vivants au passage. Ils sont bientôt rejoints par miglia, James Kyson lee, Greg avec christian Bale, sam Wor- deux jeunes filles qui tentent de se rendre dans un Grunberg… thington, Bryce Dallas howard, parc d’attraction réputé sans zombie. pour ces quatre alors que, dans le futur, les common, anton Yelchin… personnes, le plus dur sera-t-il de survivre ou de s’en- « heroes » sont devenus des 2018. depuis le Jugement der- tendre ? gore, drôle et parfois effrayant, Zombieland parias, dans le présent, suresh nier, la guerre entre l’Homme et © DR est un pur moment de fun à savourer sans complexe. découvre un sérum pour donner les machines fait rage. mais tout des pouvoirs à tous et silar, qui le monde ne croit pas au rôle de «Je cherchais à l’exprimer à travers un film a récupéré ses pouvoirs, songe leader de John connor. ce 4e «vrai». J’ai donc pris des éléments de ma vie mon loup à changer de camp. des gentils Terminator, qui devait débuter qui deviennent méchants, des une nouvelle trilogie (le semi quartier, mon sens de la famille.» Aventure France méchants qui veulent devenir échec du film en salles la remet gentils… cette 3e saison, bien en cause), est suffisamment De Nicolas Vanier. meilleure que la 2e, réserve son distrayant et spectaculaire pour Comment vous est venue l’idée du film ? C’est donc réellement possible de devenir un Avec Nicolas Brioudes, Pom lot d’action et de retournements passer un bon moment mais Il y a souvent une question que je me pose : suis- mensch, un mec bien ? Klementieff, Min Man Ma, Vantha de situations. reste une petite déception (on en je content de mon parcours ? Ai-je l’impression Oui, en tous cas j’y crois. C’est comme le poème Talisman… Box 8DVD/5Br-D universal. attendait trop ?). de réussir ce que je veux faire ? Bref, suis-je en « Tu seras un homme mon fils » : quand on le sergueï, 16 ans, est le fils du chef Vost/VF 5.1, 16/9. coupées . DVD/Br-D sony. Vost/VF 5.1. accord avec moi-même ?... Cela vient souvent à lit, on pleure... J’aspire à réussir 10% de ce qu’il de son clan. c’est un evène, des 16/9. Bonus : Docs., m. of (Br-D des moments où les choses mettent du temps à y a dans ce poème, mais ce n’est pas pour autant nomades éleveurs de rennes vivant dans les monta- 9 DéceMBre arriver, où il y a un peu de vide et l’on se remet que je vais m’interdire de le lire. Etre quelqu’un gnes de sibérie orientale. Leur ennemi héréditaire : idem + docs., c. audio et un Comédie dramatique en question, face à soi-même. Je cherchais à l’ex- de bien, c’est un objectif assez vaste, une harmo- pseudo director’s cut avec 3’ en est, depuis toujours, le loup. mais quand sergueï est plus sur les 40’ coupées !!). française de Steve Suissa, primer à travers un film « vrai ». J’ai donc pris nie avec soi-même peut être. nommé gardien de la grande harde du clan, il tombe avec Nicolas Cazalé, Sara des éléments de ma vie mon quartier, mon sens sous le charme d’une louve et de ses louveteaux. sera Martins, Anthony Delon... de la famille, et j’ai écrit cette histoire en méta- Racontez-nous les scènes de repas, assez cen- t’il prêt à trahir son clan pour protéger « ses » loups ? morphosant un peu les choses, mais en gardant trales dans le film... Vanier passe à la fiction, avec ce film aux images gran- sam, 35 ans, est un le sentiment que réussir sa vie c’est être en har- C’est là où il y a une vraie atmosphère. Et même dioses, mais à la direction d’acteurs parfois approxi- casseur pas comme les monie avec soi-même. Je voulais donc montrer si rien d’important ne s’y dit, j’ai trouvé qu’il mative. restent les loups… et comment ne pas craquer autres. alors qu’il avait un mec qui semble tout avoir (famille, amis, ar- était crucial de les filmer. J’ai un rapport très tout pour mener une gent) et qui se pose malgré tout des questions particulier avec la nourriture, pour moi c’est le belle vie bien rangée, il sur le sens du bonheur et de l’harmonie. partage. Lorsque l’on voit une personne manger, hero corp saison 1 est constamment attiré on perçoit sa vraie personnalité. J’ai aimé l’idée esther série / comédie fantastique par l’argent facile et le Nicolas Cazalé est étonnant... Comment l’avez- de faire un film sur la famille, et donc qu’ils par- Thriller. France harrY potter et vice des braquages. Il vous rencontré ? tagent un repas, forcément. USA. De simon astier. le prince De n’a jamais pu rejoindre Je faisais à l’origine un casting pour un téléfilm, De Jaume Collet-Serra. avec simon astier, agnès sanG-MÊle l’entreprise familiale et et il me manquait un personnage. Je cherchais Dans le film, Sam est tiraillé entre le bien qu’il Avec Vera Farmiga, Peter Sar- Boury, Jean-luc couchard… edition collector n’arrive pas à s’entendre quelqu’un d’assez « brut de décoffrage », j’ai souhaite accomplir et le mal qui coule dans sgaard, Isabelle Fuhrman, CCH heroïc fantasy avec ses frères et sœurs... reçu sa photo et sans même le rencontrer, j’ai ses veines... Jusqu’à quel point croyez-vous en Pounder… John arrive dans un village usa/GB seul un lourd secret fa- immédiatement arrêté le casting. Il a une force l’héritage familial ou génétique ? Le 30 décembre. de Lozère pour l’enterrement De David Yates. milial pourra l’éclairer, et et une fragilité dans son visage. Cela peut être un fardeau ou un héritage, ça dé- après la perte de l’enfant qu’elle de sa tante, ignorant que ce avec Daniel radcliffe, rupert l’aider à enfin devenir un pend de comment on le vit. Dans ce cas-là, Sam portait, Kate et son compagnon John décident d’adop- village est le lieu de retraite Grint, emma Watson… « mensch », un homme Les seconds rôles sont également impression- va comprendre que son pire ennemi n’est nul ter un enfant. Leur choix se porte sur la jeune esther, 9 d’anciens super héros et que, bien. nants... Comment dirigez-vous vos acteurs ? autre que lui-même, et aussi que le non-dit peut ans, issue d’europe de l’est. Tout se passe bien, jusqu’à lui-même est issu d’une famille Le retour de Voldemort est retour de steve suissa J’ai été acteur pendant dix ans et j’ai également faire beaucoup de mal, même lorsque c’est fait ce que Kate se demande si esther est aussi « parfaite de super héros. Quand simon désormais révélé et, pour Harry derrière la caméra, qui mis en scène une dizaine de pièces de théâtre. avec amour. Je pense qu’on a tous une absence » qu’elle en a l’air. Flippant et dérangeant, évitant tout fait subir aux sup’héros ce que et ses amis, il faut maintenant nous livre ici un film à J’accorde beaucoup d’importance à ma direc- ou une sur-présence de choses dans notre édu- gore inutile, esther est l’une des meilleures surprises son demi-frère alexandre fait se préparer pour l’affrontement la James gray. Nicolas tion d’acteurs : il faut qu’ils vivent les choses sans cation qui font qu’on est trop couvés . de cette fin d’année. a ne pas manquer ! subir à la légende arthurienne final qui s’annonce. ce cazalé est formidable en les jouer, qu’ils aient confiance... Anthony Delon (avec Kamelott), cela donne une 6e film de la saga est une premier rôle et l’ambiance a pris 10 kilos et 3 mois de barbe pour le film par On a tous besoin d’une psychanalyse en som- le + caMpus : le film est produit par Joel réjouissante série parodique et réussite, qui, pour une fois, dé- du film nous prend aux exemple. Il faut que les acteurs arrivent à entrer me ? silver (Die hard, l’arme Fatale), mais aussi léonardo un sympathique contrepoids au veloppe un peu plus les persos tripes jusqu’au dénoue- dans l’univers de leur personnage, à baisser leur Oui, bien sûr, et moi ma thérapie, c’est de fil- Dicaprio. la jeune aryana engineer, qui joue Max, est sérieux des Heroes yankees, en secondaires, plutôt sacrifiés ment final. garde, et à se laisser faire. Après, je travaille. mer ! réellement sourde. 15 épisodes de 26’ ! dans les films précédents. 6 / campus mag decembre decembre campus mag / 7
  5. 5. musique. par céline escouteloup. musique Thomas DuTronc les manouches, c’est une vraie tradition, faire des textes, parler, être écouté... J’ai découvert les années 30 et 40 à 18 ans seulement. J’étais à la recherche d’une maturité. Je me suis mis à lire, à écouter des tas le métro le matin, ça me faisait très peur. J’étais un peu hippie, je ne voulais surtout pas faire ça. Le monde moderne ne me convient pas, ce n’est pas celui de nos parents. de Paris au manouche de choses et j’ai découvert Reinhardt. Pour moi, c’était l’élément parfait qui me donnait une cohérence. Mais à quoi les gens s’attendent-ils ? Quelle est l’image de Tho- mas Dutronc ? Mais quelle est donc la magie de ce maître de la guitare, inspira- Je ne sais pas. C’est un peu pour ça que je suis en porte à faux avec le teur de tous... discours médiatique. Nous sommes surpris de voir comme les mé- Mon spectacle commence avec l’un de ses chorus justement, sur le dias nous réduisent à un single, comme ‘J’aime plus Paris’. Il y a une J’aime plus Paris, vous connaissez ? Oui, Thomas Dutronc, le CD live. Il est fabuleux, mélodiquement et rythmiquement unique, difficulté à montrer ce que l’on est vraiment, déjà dans un album, fils de Jacques... Stop, on oublie. On efface, on réécrit le tableau, c’est une sorte de génie qui vient d’on ne sait où... Le jazz, c’est toujours un peu la même chose en un sens, parce que le travail des mais encore plus lors des interviews. C’est un peu frustrant... Je comprends pourquoi certains artistes ne veulent plus du tout faire et l’on espère proposer ici un regard un peu plus entier sur ce uns et des autres est toujours repris et retravaillé. Mais Reinhardt, de promotion. parler un peu partout et par tous les moyens. impossible de s’en lasser. Ninine Garcia, un guitariste que j’aime (très beau) chanteur et guitariste épris de liberté. beaucoup, qui a composé un titre sur l’album (Veish A No Drom, CD : Comme un manouche ndlr), me disait que tout le monde ne peut pas s’appeler Django, sans guitare mais que ce qui est important, c’est de trouver sa voix, son petit caractère personnel, même modeste. J’ai eu envie de faire un dis- Label Mercury / Universal Music que qui me ressemble, avec des blagues, du Django, des frites et des Live enregistré les 2 et 3 juin 2009 au chansons un peu pop. Bataclan Etre amoureux d’une guitare, qu’est-ce que ça signifie... DVD : Comme un manouche C’est un instrument qui m’a toujours plu. Il représente beaucoup de sans guitare liberté, tu peux partir juste avec ta gratte à l’autre bout du monde. Label Mercury / Universal Music Je n’avais pas envie d’être un numéro dans une entreprise, prendre Le film musical ©yannorhan_BD Le support propose un film travaillé et mis en scène, avec de grands espaces naturels... Ce sont des endroits auxquels j’étais attaché. Je ne sais pas si ces espaces correspondent à ma musique, pourquoi pas... En tout cas, ce sont des endroits qui me touchent et qui vont bien avec notre de me guérir aussi, il y a une fibre comme ça... On ne parle pas vrai- ambiance. Le moment où l’on joue tout nus aussi, c’est l’une de ment des choses mais on se sert de la musique pour s’exprimer. Il mes brillantes idées (rire)... Et pendant quinze jours, matin, midi faut savoir l’écouter, maintenant je suis dans le rayon pop, chanson, et soir, on a bossé dessus. A la fin j’ai cru que j’allais faire une crise mais ce que j’aime avant tout c’est la musique, l’instrument. Et puis nerveuse. Je me suis vraiment investi dans ce projet, comme dans le nom ça peut être bien, mais aussi dangereux. Et pour ce que nous tous mes projets, parce que j’aime travailler, et ça me tient à coeur faisons, il n’y a rien à faire, il faut savoir jouer de la guitare. C’était de faire quelque chose qui me correspond. tout l’intérêt, cette idée de faire mes preuves en tant que musicien. S’appeler Thomas Dutronc, fils de Jacques Dutronc et de Fran- Ecouter du jazz manouche et Django Reinhardt... çoise Hardy... Je suis très fier qu’on m’associe au jazz manouche, c’est ce que j’aime C’est une chance. De famille, c’est vrai qu’il y a comme une tradi- et je me suis fait dans ce milieu-là, pas uniquement musicalement. tion. Une famille assez musicienne, les Dutronc : est-ce qu’il y a un Cela dit sur mon disque, j’essaie de m’en éloigner parce que c’est gène de la musique, je ne sais pas, une sensibilité en tout cas. J’essaie beaucoup plus simple de faire des chansons que du Django. Pour ‘Le moment où l’on joue tout nus aussi, c’est l’une de mes brillantes idées’ 8 / campus mag decembre decembre campus mag / 9
  6. 6. musique. par alexandre dubois. musique WhaT abouT PlasTiscines ? Certains diront que les Plastiscines, c’est du passé, d’autres que c’est de l’oublié... mais il ne faut pas s’y tromper car les quatre jeunes françaises exilées aux États-Unis pendant un an revien- nent en force cette année. Rencontre avec le groupe le plus sexy du moment et retour sur un concert qui en a surpris plus d’un. Souvenez-vous, en 2008, on annonçait la dissolution des Plastisci- sa robe d’argent, la voix bien placée et très juste, elle crie après nes, mais le groupe se lançait en fait dans une toute nouvelle aven- certaines chansons d’une manière très rock, se roule par terre et ture : la conquête de l’Ouest et surtout celle des États-Unis. C’est le public siffle, applaudit, aime ça. La belle le sait et joue avec, très fou car, en France, dès qu’un artiste part à l’étranger, c’est comme heureuse de rejouer à nouveau à Paris. Elle balance un «vous nous s’il n’existait plus. Or les Plastiscines se sont absentées pour mieux avez manqué» et la foule est conquise. Sur scène, les Plastiscines exister. Le groupe de la jeune scène rock d’il y a trois ans n’est plus ; dansent, tapent des mains, rient et s’arrêtent même de jouer si le place à un groupe de jeunes femmes épanouies qui ont beaucoup public ne participe pas assez à leur goût. C’est très rock, ça envoie appris, et à un album, About Love, aux mélodies accrocheuses et et cela reste bon enfant. C’est peut-être ça le secret d’un groupe travaillées. « Le premier album, nous l’avons enregistré dans l’urgen- de filles : le rock participatif, le rock pour tous, avec une très belle ce, d’une manière très rock’n’roll, et c’est ce que nous voulions. Mais pointe de féminité. pour ce nouvel opus, nous voulions assumer notre côté pop, avec des guitares beaucoup plus agressives et beaucoup plus puissantes, mélan- Les morceaux s’enchaînent, la prestation scénique du groupe est gées à des chœurs très pop », déclarent-elles à l’unisson. Et c’est vrai prenante, c’est quasi orgasmique de voir les Plastiscines en live que ce second disque n’a rien à voir avec le précédent, même leur aujourd’hui. Le groupe maîtrise, c’est destroy sans l’être, c’est girly, manager a été surpris lors de la première écoute. Un album tout de c’est entêtant et ça fait bouger. Les nouveaux morceaux font leur même enregistré avec Butch Walker, le célèbre producteur de Pink effet : Barcelona, Bitch, I Could Rob You... Et si vous n’êtes pas en- et Avril Lavigne, et mixé par Claudius Mittendorfer (Muse, Foo Fi- core convaincu, je vous invite clairement à découvrir le disque par ghters, Franz Ferdinand)... bref, la classe ! Et cette renaissance, le vous-même, déjà dans les bacs. Un très bon album à avoir dans sa groupe la doit à Marvin Jarrett, le boss de Nylon Records, leur label. discothèque. « Marvin est quelqu’un de génial et de très passionné. Il a créé son label en février dernier et nous avons eu l’honneur d’être le premier groupe signé. Marvin est une des personnes qui croient le plus en nous et nous sommes très proches, comme une famille ». Cet été, les filles sont donc parties sur les routes américaines pour ABOUT LOVE une tournée d’un mois, rien qu’avec des mecs. « Le Nylon Sum- Because Music / Warner Music mer Tour a été une expérience exceptionnelle pour nous car peu de groupes ont la chance de tourner pendant plus d’un mois à travers les États-Unis dans un bus rose avec leurs têtes dessus (rires). Cette us is caMpus Vo tournée restera gravée dans nos mémoires à jamais car elle nous a tous les MoplaYlist Musique appris beaucoup sur nous, notre groupe et notre métier ». Au retour, propose sa r le plaisir les Plastiscines ont alors enregistré deux titres pour un épisode de la Du Mois pou les : troisième saison de la célèbre série Gossip Girl (Bitch et I Am Down De Vos oreil Vanessa para dis : il y a Tonight), diffusé le 9 novembre dernier, et ont également signé une lebration nY licence pour l’Europe. Ce qui nous a permis de les découvrir en Madonna : ce perfect : Maso oenix : listom ania prétend concert unique à la Boule Noire. ph MG Mt : time to relator Nombre de professionnels de la musique ont d’ailleurs fait le dépla- scarlette Johansson : Muse : upris ing cement le 26 octobre dernier pour assister à l’événement et surtout iblit y assive black lykke li : poss Muse : superm pour se prendre une grosse claque. Car les Plastiscines, ça en jette ! k : Killing me roberta Flac hole Anaïs tape comme une reine, Marine prend de temps en temps le softly micro pour nous séduire avec sa voix et ses yeux, Louise est plus y cross Gossip : heav discrète mais sait qu’elle n’a pas besoin d’en faire des tonnes pour n’t stop the ie cullum : Do ©DR être remarquée. Katty, la chanteuse, est très en forme ce soir-là dans Jam music 10 / campus mag decembre decembre campus mag / 11
  7. 7. musique. par antoine ginekis musique Tryo Et dans la vie de tous les jours, vous notez des différences ? Guizmo : On a décidé de s’engager aux côtés de Greenpeace, car Un retour sous les étoiles Mali : Quand tu fais les courses, parfois t’entends « Tryo ! » (rires) pour nous, c’est une manière de faire de la politique. Pour nous, Sinon à part ça... Je n’ai pas l’impression que le fait de passer à la c’est très important d’avoir rejoint cette association. radio me fasse plus reconnaître dans la rue. Mais je m’entends Sinon, vous sortez un nouvel album live «Sous les étoiles»... plus (rires). Mali : En fait, on a décidé d’axer ce live sur l’été. On a enregistré toute notre tournée, nos 33 concerts. C’est notre réalisateur, Domi- Phénomène musical qui n’a cessé de grandir depuis sa création en Au niveau de la création d’un al- nique Ledudal, qui a écouté les 33 concerts et a fait une sélection. bum, comment procédez-vous ? On retrouve donc le meilleur de cette tournée. C’est toujours à des 1995, Tryo revient sur le devant de la scène avec un nouvel album live: Guizmo : Je crois qu’on prend endroits très différents, devant des publics différents, avec une am- « Sous les étoiles. » Il s’agit du meilleur de leur tournée estivale. Une sé- surtout un grand plaisir à sur- biance et une énergie différentes selon les morceaux. On retrouve lection festive et entraînante qui ne doit pas faire oublier l’autre grande prendre les autres membres du tout ça sur le live. Et en plus du CD, il y a aussi un DVD. groupe. Je pense que c’est ça qui Danielito : C’est un bonus qui a une particularité puisqu’il y a motivation du groupe francilien : lutter pour la sauvegarde de la planète. nous pousse, qui nous motive. un regard extérieur pour la première fois. On a demandé à Julien Pour Campus, Guizmo, Mali et Danielito reviennent sur leurs débuts, On arrive avec un morceau, il Vermont, coréalisateur du DVD, qui a réalisé le clip «Toi et moi.» leur tournée, le concert « Ultimatum climatique » et leur futur show à faut qu’on puisse en parler quand Il nous a suivi sur la tournée et a réalisé un documentaire d’une on est sur scène, c’est sûr. Mais la heure. C’est très sympa et ça reflète vraiment bien l’ambiance de Bercy. première des choses, il faut qu’il nous plaise. la tournée. Tryo a toujours été très engagé pour l’environnement, vous êtes engagés avec Greenpeace... Mali : Notre préoccupation essentielle en ce moment, c’est la survie «Quand tu fais les de la planète. Sarkozy, si les glaciers ne sont plus là, lui non plus... Et là, avec Copenhague, il y a un grand truc qui se joue. Là, main- SOUS LES ETOILES courses parfois, tenant. Sony BMG t’entends : Tryo !» ©yannorhan_BD Comment retrouve-t-on la motivation après le gros succès de la tournée des 10 ans ? Guizmo : Je pense que les «10 ans», c’était plutôt le début de quel- que chose en fait. On s’est dit qu’on allait continuer et surtout qu’on Vous êtes aujourd’hui très connus en France, cela a-t-il changé allait prendre notre temps. C’est ce qu’on a fait. Quand on s’est re- la vie de Tryo ? vus en 2007, on a fait quelques dates l’été. On s’est rendu compte Mali : Avant, c’est vrai, ce n’était que des petites radios qui nous qu’on avait plein de nouvelles chansons et ça nous a donné envie de soutenaient. Maintenant, les grosses radios ont découvert «l’hymne repartir et faire un autre album. On a recommencé avec plein d’en- de nos campagnes» dix ans après sa création et aujourd’hui, elles vies, de nouvelles expériences musicales, des voyages, la curiosité de attendent le nouveau Tryo. jouer de nouvelles chansons, la peur aussi... Plein de sensations qui Guizmo : Après, je pense que notre évolution est surtout une évo- font du bien. On a fait une pause et c’était la meilleure des choses lution normale. Au début de Tryo, on sortait de la vie étudiante, on pour bien repartir. n’avait pas les mêmes préoccupations que maintenant. On a vécu Danielito: On est aussi repartis avec de nouvelles couleurs sur cet plus d’expériences, on a fait de nombreuses rencontres, c’est nor- album qui est très riche en sonorités différentes. Chaque chanson a mal que le message change. Ce qui est plaisant, c’est que le public amené une couleur différente mais après, pour rendre ça sur scène, évolue avec nous. On a une base solide qui avait 25 ans quand on a on a voulu enrichir la base rythmique. On a donc fait appel à Pa- commencé, que tu revois encore en concert. Ils viennent avec leurs blo Mendez qui est un percussionniste argentin. Au violoncelle, on enfants. C’est ça aussi Tryo. Même si les valeurs sont restées sen- a pris Frédéric Deville qui avait fait la tournée des «10 ans» avec siblement les mêmes, la façon de livrer notre message a évolué, la nous. manière d’écrire, les thèmes des chansons, tout ça... «Avec Copenhague, il y a un grand truc qui se joue» 12 / campus mag decembre decembre campus mag / 13
  8. 8. Votre espace paris : personnages attachants à souhait. Contemporain iDF laDies niGht – du 7 novembre au 19 six chômeurs en fin de décembre – Théâtre du droit se lancent le défi Petit Saint-Martin – 17, Verino de réaliser un strip- rue René Boulanger, tease devant une salle Paris 10e – location au comble… Le résultat 01 42 02 32 82 promet d’être explosif ! adapté du film The Full un brin survolté, très énergique, Verino est un jeune comique en devenir, bourré de talent. Il monty, Ladies Night présente son nouveau one-man-show du mardi au samedi au théâtre de dix-heures, à 19 h. connaît un succès hors normes sur les planches. show devant ! Est-ce que tu peux raconter ton parcours ? Comment suivi pendant près de deux ans et demi, ils ont décidé Comédie et boulevard passe-t-on d’un deug de sport à humoriste ? de me produire. – du 6 novembre au 27 En fait, c’est le deug de sport qui est une surprise. Moi, février – Essaion théâtre j’ai toujours voulu être humoriste. Mais je voulais avoir Dans ton spectacle, tu t’appuies beaucoup sur la vie – 6, rue Pierre au Lard le temps d’écrire mes textes. Du coup, je suis passé du quotidienne, comment écris-tu ? – Paris 4e – location au les FrÈres côté du sport surtout pour l’emploi du temps ! Moi je suis vraiment à l’écoute. Je note tout sur mon 01 42 78 76 42 taloche téléphone. C’est comme le sketch de la Fnac. La file – nouVeau T’as toujours fait du stand-up ? d’attente, la recherche du bouquin ou encore l’esso- spectacle Non, au début, je faisais des sketchs très fermés. Mais je reuse à salade, c’est du vécu (rires). J’adore observer me suis rendu compte que je recevais beaucoup plus de le quotidien, je suis très curieux. C’est vraiment de ça MiaM MiaM Inébranlables et rires au moment des remerciements, lorsque j’impro- que je tire mon inspiration. Le fantasque et indémodables, les visais en fait. Donc je me suis dis que je possédais un grandiloquent Édouard Frères Taloche ont capital sympathie à exploiter. Du coup, ton spectacle s’adresse à un public très baer nous revient avec pour habitude de se large ? une pièce qui réunit mettre en scène dans Raconte-nous ta rencontre avec « Juste pour rire » ? Oui, c’est vrai. Hier soir par exemple, il y avait des personnes d’un tous les ingrédients des situations de la C’est Gerrard Cibel, le découvreur de talents en France, un vrai certain âge ainsi que de très jeunes enfants. C’était vraiment hyper qui font la réussite de vie quotidienne (au passionné d’humour. Il avait déjà vu la 1ère version de mon specta- large et il faut toucher tout le monde. Ce n’est pas évident du tout. ses représentations : restaurant, à la plage, à cle et me suivait de loin mais sans plus. Ça m’arrangeait d’un côté, Dans mon spectacle, j’essaie que ce soit le mieux possible bien sûr, humour, décalage et bord d’un avion) rendues comme ça j’avais moins de pression. Puis, il y a eu un concours SFR mais surtout que ça s’adresse à tout le monde. Quand j’ai tourné délire. dans la même loufoques et farfelues « jeunes talents », un concours que j’ai gagné et qui était parrainé en province, j’ai vu des familles entières venir me voir et je trouve veine que La Folle et par nos deux acolytes. par Franc Dubosc. Il a plutôt aimé ce que je faisais et en a parlé à « ça super. En ce moment, avec toutes les familles recomposées, je véritable vie de Luigi grimaces, humour et fou Juste pour rire. » Gerrard Cibel est revenu me voir et après m’avoir trouve important qu’il y ait certaines choses fédératrices. à cela. prizzoti et Looking for rire sont, bien entendu, mr castang, miam miam au rendez-vous. pourrait bien être l’un Humour et café-théâtre – jusqu’au 2 janvier thoMas nGiJol À BlocK des spectacles de l’année – Théâtre Trévise – à ne pas manquer. Contemporain - 14, rue de Trévise – pour notre plus grand plaisir, Thomas Ngijol une énergie incroyable, un humour cassant Paris 9e – location au du 11 décembre au prolonge son spectacle «Thomas Ngijol mais subtil. dépêchez vous de prendre vos 01 45 23 35 45 31 janvier – Théâtre a block» dans la capitale française mais places, Thomas Ngijol joue de plus en plus à Marigny – Carré Marigny également avec une tournée en province. guichets fermés … ce serait dommage de rater – Paris 8e – location au Vous vous souvenez de ce grand garçon avec un spectacle pareil ! 01 53 96 70 30 son air nonchalant présentant le top five du grand Journal ? de ce jeune homme désopilant « THOMAS NGIJOL A BLOCK ! » à l’affiche du Jamel comedy club ? Les 26 et 27 Février 2010 le Mec De la eh bien, depuis plus d’un an, Thomas Ngijol A L’OLYMPIA toMBe D’À cÔté embarque le public parisien dans son univers 28, Boulevard des Capucines - Quoi de plus original et et il redemande encore … cet artiste à 75009 Paris pour le moins singulier l’humour décapant nous propose plus d’une Réservations au : que de rencontrer heure de stand-up tout bonnement hilarant. 08 92 68 33 68 l’homme ou la femme les ViVacités préparez vous à vivre une soirée de rire sans de sa vie dans un Du capitaine interruption. Thomas évoque tous les sujets autres villes de la tournée cimetière ? c’est bien la tic qui nous concernent : la banlieue, la famille, 2009/2010 : Les ullis, Thonex-genève, clichy, phrase que pourraient la religion, les relations hommes-femmes… Florange, bordeaux, l’Hay-les-roses, saint- prononcer les deux rôles Freddy Viau dépoussière Tout y passe ! restez discret dans la salle, car cyr-sur-Loire, Nantes, pacé, angers… principaux du mec de la les trésors trop cachés l’humoriste adore impliquer le public dans ses tombe d’à côté. Le texte que nous ont offerts sketchs pour allumer quelques spectateurs. est d’une incroyable les maîtres du théâtre fraîcheur et les de boulevard, eugène 14 / campus mag decembre decembre campus mag / 15

×