• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Campus mag 181 - Septembre 2013
 

Campus mag 181 - Septembre 2013

on

  • 3,459 views

 

Statistics

Views

Total Views
3,459
Views on SlideShare
1,378
Embed Views
2,081

Actions

Likes
0
Downloads
6
Comments
0

2 Embeds 2,081

http://www.planetecampus.com 2079
http://www.google.fr 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Campus mag 181 - Septembre 2013 Campus mag 181 - Septembre 2013 Document Transcript

    • 1 n°181Septembre2013 Formation musique Lesdernièresinscriptions. LaFemme. Logementétudiant: comments’ensortir? Mapetitetroussedebeauté. Lesaccessoiresdelarentrée. MODE SOCIÉTÉ Beauté CampusLe magazine des années étudiantes www.planetecampus.com The Bloody Beetroots Sir Bob Cornelius avance masqué
    • 2 3 22 23 Et voilà, après de longues semaines de farniente, c’est enfin la rentrée. Programmer un réveil, prévoir ses tenues, son sac, et penser à l’année scolaire qui se profile, rien de bien simple. C’est pour ça que votre numéro de Campus Mag arrive ! Ce mois-ci nous sommes allés à la rencontre du groupe La Femme, qui avec ses chansons en français nous font chavirer dans un autre monde. Pour les retardataires au niveau inscriptions en études supérieures, tout sera dans ce nouveau numéro. Normale- ment, vous devriez rattraper votre retard plus facilement. Sinon dans le Campus Mag de ce mois-ci, vous trouverez vos petits bons plans, ainsi que tous les outils mode néces- saires pour une rentrée parfaite. N’hésitez-plus, dans ce numéro vous allez trouvez toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur votre avenir, ainsi que sur votre look ! C’est le moment ou jamais d’ouvrir votre magazine ! Sommaire Êtes-vous prêts ? 20 RUE Voltaire 93100 Montreuil / Tél. 01 41 63 29 80 / redaction@campusmag.fr / Fax. 01 41 63 29 89. Direction de la publication : Johanna Naon. Ont participé à ce numéro: Kea-Michel Cathelotte, Mélissa Idbazzi, Jonathan Guez, Jonathan Petro, Ovary, Docteur Flou, Sarah Riahi, Ornella Lamberti, Françoise Krief, Marine Bépoix, Favienne Prévot, Grégoria Rubio, Emmanuelle Germain, Arno Bihet. Publicité : publicite@campusmag.fr. Pôle culture : Guillaume Courchay / g.courchay@campusmag.fr. Pôle orientation : Karelle Roussin / karelle@campusmag.fr. Pôle grande consomation : Sabrina Dubois / sabrina@campusmag.fr. Pole grand compte: Sabrina serin, sabrina-s@campusmag.fr. Couverture © D.R. Direction Artis- tique & illustrations : www.studio-allez.com Maquette: www.studio-allez.com. Dépot légal à parution. Toute reproduction d’articles, d’annonce, publicités est formellement interdite et engage les contrevenants à des poursuites judiciaires. La rédaction décline toute responsabilité du contenu éditorial des magazines Campus Mag, Campus Mag Culture, Campus Mag Lycée CAMPUS Mag est édité par 2NK MEDIAS, S.A.R.L au capital de 90 000 euros. Gérant: Paul Naon ISSN 12677876 Sommaire 04/05zoom couv 09/12livreS 14/15lafemme 17/20Bonsplans 24Beauté Ma petite trousse de beauté. 26société Logement. 06/08Cinema–DVD 13guide du routard 16Jeux horoscope 22/23MODE Les accesoires de la rentrée. 25Jeuxvidéos 28/31formation Les formations post bac. Comment inancer ses étides. film 6 C’estlarentrée !
    • 4 5 tenu. On comprend que des ar- tistes aussi talentueux qu’Etienne de Crecy et Alex Gopher furent parmi les premiers à croire en son génie créatif. « Ces ren- contres ont été très importantes pour moi, au même titre que celle avec Steve Aoki », explique avec beaucoup de simplicité Sir Cor- nelius. A moins d’avoir vécu les dernières années dans un abri atomique coupé du monde, vous n’avez pu passer à côté du tube planétaire que fut « Warp », qui plaça définitivement The Bloody Beetroots sur orbite et permit par la même occasion au DJ améri- cain de s’imposer comme une des figures incontournables de la scène électro mondiale. « Ce qui est génial avec Aoki c’est qu’il a permis aux Bloody Beetroots d’être accessibles au plus grand nombre. Ceux qui connaissaient mal mon travail m’ont découvert grâce à ce morceau. Du coup, les gens ont eu envie de savoir qui j’étais, ce que je faisais en dehors de la musique ; et Internet a fait le reste. » Ce succès fulgurant n’est pas suffisant et l’adage qui veut qu’il ne faut pas s’endormir sur ses lauriers colle parfaitement à la philosophie de vie et artistique de Rifo. Entre deux prestations, il retourne en studio ou se penche sur de nouvelles idées pour peut- être, à sa manière, éduquer les gens et pourquoi pas changer le monde. L’étiquette électro punk qu’on colle par- fois trop rapide- ment au projet The Bloody Beetroots n’est pourtant pas très éloignée des inspirations par- fois un peu naïves d’une scène qui a grandi au milieu des années 70 et dont les Sex Pistols furent la référence absolue. L’envie de Sir Bob Cor- nelius Rifo est de reprendre là où ses aînés se sont arrêtés, tout en apportant une nouvelle dimension à la musique « punk » trop souvent cataloguée comme porte-drapeau d’une génération sans avenir et sans ambition. Rifo a compris tous les codes de cet univers et c’est main- tenant lui qui tire les ficelles à sa guise. La preuve, une fois encore, avec ce nouvel album, Hide, sur lequel il réunit des artistes aussi différents que Tommy Lee, Theo- philus London ou encore, excusez du peu, Sir Paul Mc McCartney. Il prouve, une fois encore, qu’il est possible de dresser des ponts entre les genres mais, surtout, qu’il est possible de dépasser les frontières que trop souvent bon nombre d’artistes n’osent franchir de peur de perdre en crédibilité. Deux jeunes quidams débarquent près de nous pour reprendre la suite de la promo, visiblement ex- cités à l’idée de rencontrer celui qui a dû, d’une certaine manière, éveiller leur curiosité musicale. Espérons qu’il saura leur donner envie de découvrir la galaxie The Bloody Beetroots et leur faire prendre conscience qu’en 2013 la musique sait prendre différents chemins. A la manière d’un « sa- vant fou », Sir Bob Cornelius Rifo expérimente encore et encore et ce n’est visiblement pas près de s’arrêter. Sir Bob Cornelius Rifo Presents The Bloody Beetroots: Hide. Jive / Epic Rencontre Rencontre Je retrouve donc l’homme qui se cache derrière le projet The Bloody Beetroots au bar d’un grand hôtel parisien, visiblement détendu et peu stressé par la journée promo qui l’attend. Le souvenir d’avoir croi- sé sa route quelques années en arrière me revient, mais impossible à l’époque de savoir qui se cachait der- rière le masque. La quantité d’alcool absorbée de part et d’autre ce soir-là ne m’avait même pas aidé à soutirer une quelconque information sur l’identité de Cornelius Rifo. Aujourd’hui, les choses se font sans artifices mais à une seule condition et non des moindres : pas de photos. Visiblement très à l’aise, Sir Bob (je ne m’aventurerais pas à lui demander d’où lui vient cette particule) m’explique qu’il apprécie de pouvoir se poser entre deux avions même s’il est en mouve- ment perpétuel entre deux capitales européennes et qu’il ne peut rester sans rien faire : « Je déteste l’idée d’être statique, c’est quelque chose qui ne s’in- tègre pas à ma façon de vivre. J’ai besoin d’une manière ou d’une autre de créer. La musique est un des nombreux aspects de Bloo- dy Beetroots. » Ce besoin de créativité est visi- blement pour lui une manière de se sentir en vie et d’apporter de nouvelles pistes à l’univers musi- cal qui l’entoure. Mais résumer son travail en un seul point serait purement et sim- plement réducteur. Car le travail de Rifo ne se li- mite pas au live ou aux DJ sets qu’il donne depuis quelques années déjà à travers le monde. Bloody Beetroots Dj Set et Bloody Beetroots Death Crew 77 ne sont que la partie mainstream de l’œuvre de leur créateur. Pour lui, chaque jour est différent et c’est ainsi que s’exprime le mieux sa créativité débordante. A tel point qu’on a l’impression qu’au fil des ans The Bloody Beetroots s’est transformé en une créature protéiforme. « The Bloody Beetroots est vraiment la pierre angulaire de mon travail, celle qui permet aux gens de découvrir tout ce qui gravite autour de ce projet. C’est une manière pour moi de construire des ponts entre la musique, la photo et le cinéma. Résumer mon travail à une poignée d’albums, de lives et de DJ sets serait une grossière erreur. » Pas mal de gens ont compris la démarche de Cornelius Rifo à commencer par la France qui l’a toujours sou- Arno Byhet THE BLOODY BEETROOTS : OMBRE ET LUMIERE Groupe énervé pour certains, musique énervante pour les autres, le cas des Bloody Beetroots divise mais ne laisse en tout cas personne indifférent. Au lendemain d’une pres- tation live impressionnante, dans le cadre du festival Rock en Seine et alors qu’ils sont en pleine promo marathon, nous avons réussi à capter Sir Bob Cornelius Rifo entre deux avions pour une interview à visage découvert. Construire des ponts entre la musique, la photo et le cinéma. THE BLOODY BEETROOTS HIDE Nouvel album Sortie le 16 septembre Inclus “Out Of Sight” feat. Paul McCartney EN CONCERT • Le 8 novembre à L’Olympia Infos tournée et réservations : magasins Fnac; mobile et fnac.com TheBloodyBeetrootsOfficial.com
    • 6 7 Cinéma SORTIES CINÉMAPar Jim Cathelotte Cinéma-DVD NO PAIN NO GAINComédie d’action américaine Sortie le 11 septembre Un coach sportif voulant à tout prix vivre son « rêve américain » s’associe à deux autres culturistes, tout aussi bas de plafond que lui (là, plus bas, c’est carrément de la spéléologie !), pour enlever un de ses clients et lui voler sa vie… Mais rien ne se passe comme prévu. Avec cette incroyable comédie, Michael Bay explose littéralement le rêve américain dont il a pourtant fait son fond de commerce. Hilarant, à l’humour noir, chargé en testostérone et en anabolisants, et mettant en scène des héros légers en matière grise, No Pain No Gain est incontournable. Le plus incroyable dans cette histoire ? Elle est véridique ! De Michael Bay / Avec Mark Wahlberg, Dwayne Johnson, Anthony Mackie, Tony Shalhoub, Ed Harris… ILO ILODrame chinois Sortie le 4 septembre 1997, Singapour. Alors que la crise financière asia- tique débute, un couple aux rapports tendus décide d’embaucher Teresa, une jeune Philippine, pour s’occuper de leur jeune et très turbulent garçon, Jiale. Après des débuts très durs, une complicité s’installe entre l’enfant et la jeune femme. Largement inspiré de l’histoire du réalisateur, Ilo Ilo, Caméra d’Or du der- nier festival de Cannes, est un drame tout en retenue et en émotions cachées. Le titre du film vient du nom de la province dont est originaire la « véritable » Teresa. De Anthony Chen Avec Yeo Yann Yann, Angeli Bayani, Chen Tianwen, Koh Jia Ler… WHITE HOUSE DOWNFilm d’action américain Sortie le 4 septembre Alors qu’un groupe de paramilitaires d’extrême droite a envahi la Maison Blanche, un agent de police du Capitole se retrouve seul, coincé dedans, avec le Président. Non, ce n’est pas La Chute de la Maison Blanche… Maintenant que cela est dit, et malgré les similitudes, White House Down, pour lequel il faut clairement laisser son cerveau sur off, a tout ce que l’on peut attendre d’un Die Hard « à la Maison Blanche ». Ce film – du réalisateur de 2012 et Independance Day – est fun, sans une once de réalisme et ultra spectaculaire. Bref, que du bonheur ! De Roland Emmerich / Avec Channing Tatum, Jamie Foxx, Maggie Gyllenhaal, James Wood, Jimmi Simpson… RIDDICK Domptez Les TénèbresFilm de SF et d’action américain Sortie le 18 septembre Abandonné sur une planète désertique par les Necromongers, Riddick doit faire face à des créatures terrifiantes. Son seul espoir : signaler sa position, y compris à ceux qui le traquent. Second chapitre de la trilogie (Pitch Black étant plus une préquelle), avec un budget trois fois moins important que le précédent, ce nouveau Riddick est un parfait mix entre le côté horrifique de Pitch Black et l’action / science-fiction des Chroniques de Riddick. De David Twohy / Avec Vin Diesel, Karl Urban, Dave Bautista, Katee Sackhoff, Jordi Molla… SORTIES DVD G.I. JOE CONSPIRATION Film d’action américain Alors qu’un agent de Cobra a remplacé le pré- sident des Etats-Unis, les G.I. Joes, désormais considérés comme des traîtres, sont traqués… De l’action, de l’action et encore de l’action, pour cette suite chargée en adrénaline dont le seul but (réussi) est de distraire. De Jon M. Chu Avec Dwayne Johnson, Bruce Willis, D.J. Cotrona, Channing Tatum… DVD/Combo DVD-BR/Combo DVD-BR-BR3D Paramount. Bonus: documentaires, commen- taires audio, en plus sur le BR : documentaire, scènes coupées et une version longue (+15’).
    • 8 9 LE MONDE FANTASTIQUE D’OZFilm fantastique américain Dans cette préquelle du Magicien d’Oz, découvrez les origines de celui-ci et son exploration du pays d’Oz. Sam Raimi réussit là ou Burton avait échoué avec Alice, avec ce conte fantastique enchanteur où les fans s’amuseront à chercher les références au Magicien d’Oz. De Sam Raimi / Avec James Franco, Mila Kunis, Rachel Weisz, Michelle Williams, Zach Braff… DVD/Combo DVD-BR/ Combo BR-BR3D BVHE. Bonus: bêtisier, documentaire, d’autres documentai- ress en plus sur le BR. HITCHCOCKComédie dramatique américaine Alfred Hitchcock, au sommet de son art, s’ennuie. Il cherche un nouveau projet susceptible de lui exciter l’intellect. Il le découvre dans un livre : Psychose. Voici présenté le parcours chaotique qui mena à un chef-d’œuvre, doublé d’une analyse d’un monstre du 7e art. Un pur bonheur. De Sacha Gervasi / Avec Anthony Hop- kins, Helen Mirren, Scarlett Johansson, Danny Huston, Jessica Biel… DVD/ BR FPE. Bonus : deux courts docu- mentaires, making of, scènes coupées, commentaires audio, et documentaires en plus sur le BR. DVD chroniques b.D Livres PAR Melissa Idbazzi Blood Lad de Yuuki Kodama Loups-garous, zombies et autres créatures de la nuit ont toujours inspiré la terreur aux humains. Staz est un vampire, un vrai caïd qui règne sans partage sur un des quartiers des enfers. Mais plutôt que de jouer au suceur de sang, il préfère squatter sa console et collectionner les mangas. C’est un véritable Otaku, fan de la culture nippone ! Alors quand une jeune japonaise égarée débarque sur son territoire, il n’a plus qu’une idée en tête : en faire la pièce maîtresse de sa collection ! Chez Kurokawa, 7.65 euros Runway of lovers de Wataru Tanaka / Yuka Shibano Yui est un jeune mannequin en pleine gloire qui ne vit donc que pour son travail. Alors que son rêve de travailler à Paris est sur le point de se réaliser, son quotidien se trouve bouleversé par l’ap- parition de Aki, débutante dans le milieu, qui devient sa nouvelle colocataire. Cette dernière, naïve et enjouée, est en admiration totale devant Yui, qui la trouve empotée et stupide, jusqu’au jour où elle découvre son potentiel lors d’un shooting. Les regards sont ainsi de plus en plus portés sur cette dernière, et elle ne laisse pas indifférent le célèbre photographe Katsuki, qui n’est autre que l’ex de Yui dont elle est encore amoureuse. Aurait-elle trouvé à la fois la rivale et l’amie capable de lui rendre la joie de vivre ? Chez Soleil, 6.99 euros No longer heroine de Momoko Kouda Hatori est une lycéenne qui aspire à écrire sa propre his- toire d’amour, et l’héroïne c’est elle ! Amoureuse de son ami d’enfance Rita, une véritable coureur de jupons, elle le regarde se pavaner aux bras des filles sans inquiétude. Bien qu’elle sache qu’elle gagnera à la fin, mais l’heure de la déclaration n’est pas encore venue. Pourtant, Rita se met à sortir avec une intello à lunettes, très loin de son style habituel. Une rivale en pleine naissance qui pourrait bien la reléguer au rang de personnage secondaire… On peut être sur que l‘anti-heroïne capricieuse et machiavélique n’a pas dit son dernier mot ! Chez Delcourt, 6.99 euros CLOUD ATLAS Drame / SF américain Six histoires sur cinq siècles, entre amour, haine, trahisons, rédemption, morts, réincarnations… Où tout est lié. Les créateurs de Matrix et le réalisa- teur de Cours, Lola, Cours adaptent l’inadaptable nouvelle de David Mitchell. Le résultat ? Un chef-d’œuvre, tout simplement, honteusement passé inaperçu en salles et oublié par les Oscars. A découvrir d’urgence ! Nota bene : pen- sez à rester pour le générique de fin. De Lana & Andy Wachowski et Tom Tykwer / Avec Tom Hanks, Halle Berry, Hugo Weaving, Jim Broadbent, Jim Sturgess… DVD et Combo DVD-BR Warner. Bonus : divers documentaires… Pour le coup, un commentaire audio aurait été des plus passionnants !
    • 10 11 Antimagia de Kyû Aika Déchu de son trône par un tyran cruel, le prince Lucas est de retour au pays après une longue absence inexpliquée. Il utilise désormais «l’Anti- magia», une magie capable de transformer les êtres vivants en monstres préhis- toriques… Si le prince retrouve son trône, rien n’est plus comme avant : l’Antima- gia fait dispa- raître peu à peu ses souvenirs, au désespoir de sa sœur bien aimée, et le royaume de Latvania est toujours plus convoité ! Chez Doki-Doki, 7.50 Euros La bonne idée pour les week-ends «low-cost»! Dès le 11 septembre en librairie ! 4,90€seulement ! Tokyo Ghoul de Sui Ishida À Tokyo, sévissent des goules, monstres cannibales se dissimulant parmi les humains pour mieux s’en nourrir. Étudiant timide, Ken Kaneki est plus intéressé par la jolie fille qui partage ses goûts pour la lecture que par ces affaires sordides, jusqu’au jour où il se fait attaquer par l’une de ces fameuses créatures. Mortellement blessé, il survit grâce à la greffe des organes de son agresseur. Remis de son opération, il réalise peu à peu qu’il est devenu incapable de se nourrir comme avant et commence à ressentir un appétit suspect envers ses congénères. C’est le début d’une longue descente aux enfers... Chez Glénat, 6.90 Euros Montage de Jun Watanabe 10 décembre 1968 : Un vol de 300 millions de yens est commis dans une banque japonaise. L’auteur disparaît dans la nature… 2004: un inspecteur, sur le point de mourir, révèle à Yamato, 10 ans, que son père est l'auteur du célèbre cambriolage... L’homme ajoute : « ne fais confiance à personne » ! Quelques jours plus tard, on retrouve le corps du père de Yamato, un accident paraît-il… 2010 : Yamato a 16 ans. Il découvre dans les affaires de son père un billet de banque qui provient du fameux casse ! Bien décidé à enquêter, il s’engage sur des chemins où se succèdent enlèvements, cavales, affrontements et louvoiements entre policiers véreux, bandits de la pire espèce et témoins récalcitrants… Chez Kana, 7.45 euros Livres Livres Triagex de Shoji Sato A première vue, Arashi Mikami est un simple étudiant de 17 ans. Mais la réalité est toute autre. Membre d’une organisation connue sous le nom de «Black Label», il a pour mission d’éliminer les criminels qui échappent à la justice. Les cibles sont définies par une méthode de triage, une sélection par ordre de priorité, tel le médecin déterminant le blessé qui doit être soigné en premier. Arashi fait équipe avec Mikoto Kiba, une jeune fille qui fréquente le même lycée. Lors d’une opération les choses dérapent, et les consé- quences en seront d’autant plus grandes… Chez Doki-doki, 6.95 Euros Fleur et sens de Rihito Takarai Motoharu, le fils du propriétaire de la clinique Tsujimura, a toujours eu des sentiments pour son ami d’enfance, Akira Hazumi. Cependant, après avoir enfin décidé de les lui décla- rer, il se fait rejeter. Depuis cette confession, et malgré le fait qu’ils soient désormais dans le même département de la même université, les deux amis ont pris leurs distances. Un jour, Akira embrasse soudainement son ami, lui redonnant ainsi de l’espoir. Le lendemain, il lui dit de « l’oublier »… Un one shot subtil et délicat dont l’émotion se savoure dès la première page. Chez Taifu, 8.99 Euros Parapal de Takumi Ishida Komaki était une lycéenne ordi- naire, jusqu’au jour où elle fait un étrange rêve... Au réveil, la jeune fille constate avec surprise qu’un drôle d’individu s’est installé dans sa tête, et ne cesse de lui parler. Perturbée, Komaki va en plus découvrir que son odorat est désormais surdéve- loppé. Et tandis qu’un nouveau monde sensoriel s’ouvre à elle, son quotidien va peu à peu s’effriter. Amitié, amour... et mensonges ! Et si autour d’elle, d’autres camarades étaient aussi parasités ? Chez Delcourt, 6.99 Euros
    • 12 13 Assistante mangaka : le blog de Riichi Kasai Quel est le métier d’un assistant de manga ? Quel est son rôle dans l’équipe ? Dans quelles conditions travaillent ces maillons de la chaîne de création ? Quels avenirs, quelles ambitions, quels matériels, quels salaires, quels horaires, quelles règles de conduite, quelles possibilités de rencontres, etc ? Tout cela vu de l’intérieur, dévoilé par une assis- tante rêvant un jour de devenir sensei. Chez Kana, 12.70 Euros Soul Messenger de Tôru Fujisawa & Sho Kitagawa Kei Misaki vient d’entrer à la rédaction d’un grand journal, et doit assurer des tâches totalement sans intérêt. Or, elle est douée d’un pouvoir hors du com- mun : elle est capable de voir les esprits des morts et d’entendre ce qu’ils disent. Aussi lorsqu’elle doit écrire un article sur le suicide mystérieux d’une jeune femme, Kei se rend sur les lieux du drame et essaie de transmettre à l’inspecteur Nishijima les indices que lui souffle la victime... Parviendra-t-elle à faire éclater la vérité ? Un scénario original par le créateur du célèbre GTO qui vous réserve quelques surprises… Chez Pika, 7.50 Euros Kids on the slope de Yuki Kodama À la fin des années 60, alors que le Japon occupé fait face à de grands change- ments sociaux, la musique venue des États-Unis va faire naître, entre deux adoles- cents que tout oppose, une amitié complexe. Kaoru vient tout juste d’emménager en ville. D’un naturel solitaire et studieux, il n’a pas pour habitude de se mêler à ses camarades de classe. Et pourtant, sa rencontre avec le bagarreur Sentarô va radicalement changer sa vie… Chez Kazé, 6.69 Euros Livres Le point fort de la capitale anglaise est sans conteste la mixité socio-culturelle qui y règne. Dans le monde, très peu d’endroits concentrent autant de populations différentes sur une telle surface. Les anglais sont beaucoup moins coincés que leurs cousins français d’outre-manche. Le style anglais, c’est « no-limit », du classique au punk, du costume au marcel, de la tradition à la détente totale. Tatouages et piercings y sont mon- naie courante, Londres est aussi une ville où chacun veut se sentir libre. La liberté d’expression, notamment, occupe une place cen- trale dans la culture anglaise. Si vous ne connaissez pas encore, allez faire un tour à Hyde Park, immense parc de 142 hectares du centre de la ville. On y trouve le spea- ker’s corner ! Il s’agit d’un endroit connu ou se trouve une espèce de mini-estrade dédiée à l’expres- sion, elle permet à tout un chacun de se transformer en orateur le temps de quelques minutes devant l’assistance. L’expression y est totalement libre et absolument tous les sujets peuvent y être abordés sans tabou. Si vous souhaitez passer un week- end à Londres, il y a plusieurs incontournables. Tout d’abord, ne ratez pas les soldes. Très réputées, les soldes londoniennes les plus intéressantes ont lieu en hiver, à partir du lendemain de Noël. Mais elles peuvent avoir lieu toute l’année ! En effet, chaque commer- çant est libre de fixer les dates de ses soldes et celles-ci interviennent quand leur chiffre d’affaires n’est pas assez bon. Il vous suffit donc d’écumer la ville pour trouver votre bonheur. Abordons maintenant le cœur du sujet : le pub ! Il est de notoriété publique que les anglais vont au pub ! C’est culturel ! Ces bars cosy sont très agréables et très peuplés. A partir de 17 heures, les pubs se remplissent. On y rencontre des échantillons très variés de popu- lation car les gens les fréquentent beaucoup en sortant du travail. On vient y boire une bière avant de ren- trer dîner. Du businessman père de famille au groupe de jeune en passant par le tatoué ou le grand père, les pubs sont fréquentés par tout le monde. Ils sont un lieu de rencontre incon- tournable et il y règne une atmos- phère très conviviale. Si la moquette sent la bière et que les canapés sont moelleux, dites-vous bien que vous êtes dans un vrai pub. « Londres est une ville où chacun veut se sentir libre. » Londres : capitale so british ! Les bons plans du Routard. Oxford Street Youth Hostel  : 14 Noel St, W1F 8GJ. 0845-371-9133. yha.org.uk  M. : Oxford Circus. Au 3e étage. Compter 20-36 £/pers en dortoir non mixte 3-4 lits. Doubles ou twin sans sdb 65-80 £. Pas de petit déj, mais cuisine à dispo. [ORDI] [WIFI] (payants) Des couleurs pop et acidulées sur 3 étages, des chambres nickel, moquette épaisse, lits superposés et couettes, placards pour vos af- faires. Cuisine très bien équipée. Salon commun et même des billets de spectacles à prix négociés. Personnel jovial et serviable. Un bon plan dans le centre ! The Rock and Sole Plaice : 47 Endell St. 020-7836-3785. M. : Tottenham Court Rd ou Covent Garden. Tlj 11h30-23h (22h dim). À partir de 9 £ à emporter. Spécialiste du fish & chips depuis 1871. Typique et populaire. Jamie’s Italian : 12 Upper Saint Martin’s Lane. 020-3326- 6390. M. : Leicester Sq ou Covent Garden. Lun-sam 12h-23h30, dim 12h-22h30. Plats env 8-12 £. Excellent rapport qualité-plai- sir-prix dans ce resto de Jamie Oliver. The Coal Hole : 91 Strand. 020-7379-9883 ou 0871- 917-007. M. : Charing Cross ou Covent Garden. Lun-sam 11h- 23h, dim 12h-22h30. Pub centenaire, et déco fantaisiste de 1904. The O’Bar : 83-85 Wardour St (à l’angle de Brewer St). 020-7434-9413. M. : Piccadilly Circus ou Leicester Sq. Tlj jusqu’à 3h (22h30 dim). Happy hours 17h-20h. Au cœur de Soho, un vaste bar branché avec piste de danse enflammée par un DJ au sous-sol, lounge bar cosy à l’étage et bar principal baroque pris d’assaut pendant les happy hours. Pour découvrir un monde à part, surprenant, étonnant et dépaysant à 2h de Paris, il suffit de traverser la Manche et de se rendre à Londres ! L’immense mégalopole de 8 millions d’habitants s’étend sur plus de 1500 kilomètres carrés, soit plus de 15 fois la superficie de Paris. Voilà qui ouvre bien des perspectives ! Et si (d’un point de vue purement chauvin) la gastronomie n’est pas le fort des Anglais, la convivialité, le sens de la fête et le fameux flegme anglais rendent la ville tout à fait agréable. Routard Express: 4.90 euros Londres Londres + plan du métro routard.com Toutes les adresses sélectionnées sont tirées du Routard Londres. Pour le Routard : Philippe Gloaguen Rédaction : Gavin’s Clemente-Ruïz et Solenne Deschamps Pour Hachette : Nathalie Bloch-Pujo Édition : Catherine Julhe et Géraldine Péron Cartographie : Frédéric Clémençon et Aurélie Huot Direction technique : Audrey Detournay et Francis Verdelet Conception graphique : Thibault Reumaux et Clément Gloaguen Conception du Logotype : Seenk Relations presse France : COM’PROD, Fred Papet. ☎ 01-70-69-04-69. Direction Marketing : Adrien de Bizemont, Lydie Firmin et Laure Illand ContactPartenariats:André Magniez (EMD). andremagniez@gmail.com Crédit photo de couv. : PeskyMonkey / Gettyimages © HACHETTE LIVRE (Hachette Tourisme), 2013 Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays © Cartographie Hachette Tourisme Édité par Hachette Livre (43, quai de Grenelle, 75905 Paris Cedex 15, France) Imprimé par Grumbe (Sant Sebastià de Baix, 20-22 08310 Argentona, Espagne) Achevé d’imprimer : juin 2013 Collection n° 11 – Édition n° 01 24/0870/6 - I.S.B.N. 978-2-01-240870-8 - Dépôt légal : juin 2013 Découvrez toutes les photos et les compléments d’infos Londres sur le site routard.com Attention au coût de connexion à l’étranger, assurez-vous d’être en wifi ! Restaurant Boulangerie, sandwicherie Bar musical Café, salon de thé Café, bar Club, boîte de nuit Boutique, magasin, marché Office de tourisme Gare ferroviaire Gare routière, arrêt de bus Accès internet Poste Aéroport Station de métro Présente un intérêt touristique Inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco Pictogrammes du Routard Londres Vous y trouverez • 1 plan de la ville détaillé • Des zooms des quartiers à ne pas rater, bien visibles sur le plan de la ville • Nos meilleures adresses branchées et culturelles, sélectionnées par nos enquêteurs : restos, bars, shopping, boîtes et visites • Toutes nos adresses localisées sur les plans • Des couleurs pour identifier rapidement les quartiers incontournables 24-0870-6 routard.com 4,90 € Prix TTC France Le meilleur de Londres pour un séjour Plonger dans l’univers pop music des Beatles Avaler un fish & chips, le plus ancien des fast-food Se balader sur les quais de la Tamise, puis découvrir les délires de la Tate Modern Attraper un torticolis sous la résille de verre et d’acier du British Museum Plonger Avaler un fish & chips, le plus ancien des fast-food gabarit londres couv3j.indd 1 03/05/13 15:47
    • 14 15 MusiqueMusique Fidèle à son éclectisme, La Femme nous attire dans un monde aux multiples facettes pour son premier album. Psycho Tropical Berlin distille l’image de la femme dans toute sa puissance et ses faiblesses sans ja- mais tomber dans les clichés. Entre électro, cold wave, rock, en passant par le psychédélique et des touches demusiqueindienne,LaFemmeinvoquedespériodesetdesimaginairesdifférentsàtraversdesmorceaux travaillés agissant comme des psychotropes. Rencontre avec Marlon, l’un des deux leaders du groupe. Racontez-nous d’abord comment s’est formé le groupe. Le groupe a été formé par Sacha et moi. Au début, on a mis sur le Net beaucoup de chansons qu’on avait écrites et montées sur GarageBand, puis comme on a eu des propositions pour des gros concerts, on a formé le groupe La Femme et on a recruté une chanteuse, un batteur, un bassiste, etc. Ensuite, on a commencé à faire des concerts, on est partis très tôt aux Etats-Unis et, là-bas, on a fait vingt-quatre dates en trois mois, c’était énorme ! Quand on est rentrés, on nous a ouvert toutes les portes : festivals, labels, etc. Depuis deux ans, on fait des tournées, ça bouge pas mal. Pourquoi avoir appelé votre groupe La Femme alors qu’il a été fondé par vous et Sasha ? Tout simplement parce qu’on solli- cite beaucoup de voix de filles et que ça sonnait bien. Qu’est-ce qui vous a décidé à sortir votre premier album ? On avait plusieurs bonnes chansons et on voulait vraiment en faire un album. Quand on est rentrés des États-Unis il y a deux ans, on a commencé à l’enregis- trer et à le produire nous-mêmes. On pensait le sortir plus vite mais finalement ça nous a pris deux ans puisqu’on voulait être pointus en son et en être fiers. On remarque que le groupe n’est pas figé. Outre la diversité de courants musicaux (électro, rock, etc.), vous faites appel à des chanteuses extérieures au groupe. Vous n’avez pas peur de trop vous éparpiller musica- lement ? Non, parce que c’est nous (Sas- ha et Marlon, ndlr) qui écrivons et qui composons tout, donc on ne peut pas vraiment s’éparpiller. Il y a des chansons sur lesquelles certaines voix font plus l’affaire que d’autres, mais on n’a jamais trouvé LA chanteuse qui pouvait tout faire. Ça rejoint aussi la phi- losophie de La Femme, ce n’est pas une chanteuse, une femme, mais tout un ensemble.  La Femme  peut representer le groupe, mais aussi la femme en general. Quelles sont vos influences musi- cales ? Surtout les années 60 et 80 et plus globalement tout le XXe siècle. Les débuts de l’électro avec Kraftwerk, Giorgio Moroder, la cold wave aussi et puis les sixties avec la surf music, le twist, le yéyé, la période Gainsbourg et Dutronc entre autres. La chanson « La Femme » se termine par : « Venue pour rompre le silence, la femme vous tend sa main blanche. Si vous la saisis- sez, ce sera le frisson de votre vie ». C’est la troisième chanson de l’album, peut-on parler d’une promesse faite à ceux qui vous écoutent ? Oui, c’est un peu ça. « La Femme » peut représenter le groupe, mais elle parle aussi de la femme en général. Il y a une double lecture. Cette chanson donne vraiment à la femme une image de tentatrice, de succube... Oui, c’est complètement ça ! D’ail- leurs, si on avait eu 500 000 euros pour le clip, on aurait représenté des Détraqueurs d’Azkaban ! On voulait créer une image de femme spectre qui vient hanter l’homme, qui le pourchasse partout. Il y a tout un côté mystérieux, mystique, qui émane d’un monde à la fois paradisiaque et jouissif. La dernière chanson « Welcome America » est un clin d’oeil à votre expérience américaine ? C’est un clin d’œil effectivement, mais ce qui est drôle c’est que cette chanson a été écrite avant que l’on parte aux Etats-Unis. C’était une chanson prémonitoire et un objectif alors... Exactement. D’ailleurs, j’ai souvent entendu que des écrivains ou d’autres artistes écrivaient sur un truc et que ça finissait par se réaliser. Vous êtes un peu superstitieux, non ? Non, pas vraiment, mais on aime beaucoup jouer avec ça car on sait que beaucoup le sont. C’est pourquoi on met des paroles un peu bizarres dans nos textes pour que les gens se posent des ques- tions, même s’il n’y a rien derrière. Ça nous amuse beaucoup. Psycho Tropical Berlin : une plongee dans l'univers exotique de La Femme PAR Saba AGRI Comptez-vous retourner aux Etats- Unis ? Oh oui ! On est actuellement en train de préparer un départ pour janvier prochain. Je ne sais pas pour combien de temps, mais c’est sûr qu’on va y retourner. J’ai très envie d’aller au Japon aussi, mais c’est un sacré investissement. Il faut avoir des subventions. Faire venir tout un groupe et le matériel coûte très cher donc c’est compliqué pour le moment. On a vraiment hâte de pouvoir jouer au Japon, je suis sûr qu’on rencontrera un vrai public là-bas. Pensez-vous pouvoir davantage vous développer musicalement aux Etats-Unis ? Je pense, oui ! Déjà en vivant des expériences folles, en rencontrant des gens, en retrouvant le public et en ayant de bons soutiens là-bas pour nous développer encore à leur contact. On relève plusieurs types de figures féminines : sensuelle, menaçante, menacée, apeurée, triste, infidèle, trompée, victime d’un homme, féministe, celle qu’on fuit parce qu’elle est synonyme de problèmes. La plupart du temps, elles sont malmenées dans l’album. Est-ce là votre propre vision de la femme ? Peut-être oui, mais elles ne sont pas forcément malmenées, ce sont juste des femmes dans plusieurs histoires différentes. Ce sont des situations que l’on rencontre tous. « Françoise », par exemple, est triste et abandonnée, elle est dans la complainte, oui, là c’est plutôt la femme fragile. C’est souvent lié à ce qu’on a vécu mais parfois on s’inspire d’un sujet et on le remodèle. La vie, l amour, l  histoire, la mort, la societe, bref des sujets universels. Quelles sont vos principales sources d’inspiration pour les paroles ? La vie, l’amour, l’histoire, la mort, la société, bref des sujets univer- sels. Ce sont des histoires que l’on aurait pu vivre parfois. On s’est inspiré de plusieurs situations, par exemple pour « From Tchernobyl with love » (disponible sur format digital, ndlr), on s’est appuyé sur l’histoire. La chanson parle d’un liquidateur qui devait éteindre le feu de la centrale de Tchernobyl et qui s’est sacrifié en s’exposant aux radiations. Cette chanson évoque un mec qui écrit une dernière lettre à sa femme et à ses enfants avant de mourir, il lui explique que la vie est belle, que tout va bien, qu’il a hâte de les retrouver alors qu’il sait très bien qu’il va mourir. Retrouvez l’intégralité de l’interview sur Planetecampus.com ©JFJulian,ThomasSmithetStudiosHarcourt
    • 16 17 Horoscope&Jeu CANCER Dans le travail, vous retrouverez votre saine agressivité ; mais en même temps vous sentirez la néces- sité d’agir à la fois avec tact et fermeté, à faire usage concurremment de la carotte et du bâton. LION Mercureseraenbelaspectces jours-ci. Profitez-en pour tenter de trouver une solution à des problèmes qui per- turbentvotreviedecouple.Sivoustardez, la situation risque de s’aggraver. Cela dit, vous aurez des chances de filer le parfait amour avec votre conjoint ou partenaire. TAUREAU Des rencontres ro- mantiques, de l’échange passionnant ou même un voyage inattendu pourra être au programme de la période. Soyez quand même prudent ; exami- nez de près toutes les occasions qui se présenteront, car votre chemin ne sera pas bordé que de roses ! capricorne Non à l’amour- popote ! Incité par Mars, vous entraîne- rez votre conjoint ou partenaire dans le monde merveilleux de l’imprévu, histoire de rompre avec la routine. Cependant, si l’autre est plutôt sédentaire et attaché à ses habitudes, sachez resp ecter son rythme de vie et ses goûts. GEMEAUX Aucun risque de vous voir hésiter entre deux personnes ou passer votre temps à vous laisser porter par les événements. Sous l’in- fluence du Soleil, vous prendrez en main votre destin sentimental. poisson Sans doute faites- vous partie d’une équipe de travail plus ou moins cohérente. Vous obtiendrez des résultats encore plus concrets si vous prenez le temps de faire le point. Ménagez les susceptibilités. BELIER Les rapports avec les parents proches seront sous de bons auspices. Vous aurez assez de patience et de bonne humeur pour subir les visites, pas toujours désinté- ressées d’ailleurs, que l’on vous rendra impromptu. N’hésitez pourtant pas à résister vigoureusement si quelqu’un essaie de s’immiscer dans votre vie privée. Balance Ne soyez pas trop pressé de réaliser certaines de vos ambi- tions professionnelles. «Qui trop se hâte s’empêche» (proverbe français). Acceptez lescontretempsavecphilosophie,etsachez profiter de ce que le présent vous offre. SCORPION Votre santé ne devrait vous donner aucune inquié- tude. Mais si vous passez sans cesse de l’abattement à l’hyper nervosité, prenez les précautions nécessaires : ralentir les cadences, stopper le café et les cigarettes, et... respirer ! SAGITTAIRE Avec Mars et Jupiter influençant vos secteurs santé, ni l’énergie ni l’optimisme ne vous feront défaut. Mais il faudra tout de même observer quelques précautions. Mars ayant tendance à vous survolter, gare aux petits accidents, si vous conduisez ou si vous bricolez. vierge :Vous ferez preuve d’une volonté de fer, malgré votre sourire et vos manières fort urbaines. Quels que soient vos objectifs, vous les attein- drez parce que vous lancerez toutes vos forces vives dans la bataille ! sudoku VERSEAU Avec ce climat plané- taire, il y aura une possibilité d’ouverture vers un monde intellectuel ou spirituel qui vous est inconnu jusque-là. Vous y par- viendrez soit par des études, des lectures, soit par la fréquentation de personnes ayant des intérêts sortant de l’ordinaire ou d’un haut niveau intellectuel. VOIR, SORTIR, ÉCOUTER EN ÎLE DE FRANCE BonsplansIDF ParisDesignWeek Un parcours de 150 lieux dans tous paris pour découvrir les dernières tendances mode design, fashion. Voici notre sélection à ne pas rater. 9-15 septembre 2013 Fête de l’huma 83ème édition - Un lieu unique de fête, de musique, de culture, de politique, de convivialité et de rencontres... venez à la Fête de l’Humanité vivre des moments inoubliables. Du 13 Septembre 2013 au  15 Septembre 2013 400 exposants chaque jours exclusivement particuliers / riverains. Animations festives et musicales, ferme pédagogiques animations enfants, restaura- tion et buvettes. Samedi 21 et dimanche 22 Septembre 2013 15ème Vide-greniersfestif etcitoyendesBatignolles(75017) Baptême de plongée gratuit Vous avez envie d’obtenir un baptême de plongée ? Sachez que le Centre Nau- tique Municipal «La Baleine» situé à Saint-Denis vous offre votre Baptême de Plongée. Le centre a de nouveau ouvert ses portes depuis le mois de juillet 2013 (suite à quelques travaux) et est main- tenant flambant neuf ! Du lundi au dimanche de 10h à 12h. Le Baptême est gratuit mais vous devrez payer l’entrée à la piscine : - 4 € si vous n’êtes pas de Saint-Denis - 3,50 € si vous habitez à Saint-Denis (vous devrez pré- senter votre pièce d’identité) Playlistoldschool DonnaHightower «This world today is a mess» Jackson5 «I want you back» Rodriguez «Sugar Man» JamesBrown «It is a man’s world» WhitneyHouston «Saving all my love for you» Queen «Don’t stop me now» Scorpion «Still loving you» Cream «Sunshine of your love» GloriaGaynor «First be a woman» RickJames «Give it to me baby»
    • 18 19 Festival Silhouette gratuit Concerts + projection de courts métrages en plein air Cet événement emblématique présente gratuitement et en plein air une sélection éclectique de courts-métrages, précédées par une programmation musicale pour bien commencer les soirées. Concert à 19h30, puis projection de courts métrages à 21h. Tous les jours, du samedi 31 août au dimanche 8 septembre 2013 à partir de 19h30 VOIR, SORTIR, ÉCOUTER EN ÎLE DE FRANCE BonsplansIDF VOIR, SORTIR, ÉCOUTER EN ÎLE DE FRANCE BonsplansIDF Recette: POURLArentrée,Mettonsnous àlacuisinemoléculaire ! Séance de relooking de2heuresgratuites avec shopping  Tous les derniers samedis de chaque mois - Uniquement sur réservation Le Centre Commercial du Val d’Europe vous propose une séance de relooking de 2 heures entièrement offerte ! Vous serez chouchoutée par une personnal shopper, une experte en mode et stylisme. Le programme de votre séance : – Un entretien de 30 minutes pour apprendre à mieux vous connaître. Votre conseillère effectuera un bilan d’images grâce aux tests de couleur et de morphologie. – 1h30 de shopping personnalisé pour faire le tour des tendances et vous guider dans vos achats dans les bou- tiques du Centre Commercial Val d’Europe. Pour bénéficier de ces 2 heures de relooking gratuites, il faut impérative- ment avoir votre carte de fidélité Val d’Europe. journée du patrimoine 2013 Le week-end du 14 et 15 septembre 2013, les Journées du Patrimoine fêteront un double anni- versaire: leur 30 ans et les 100 ans de la loi de protection du Patrimoine ! Comme chaque année environ 16 000 sites publics ou privés seront ouverts au public... Préparation : 25 min / Repos : 15 min INGRÉDIENTS pour 4 personnes : 1 sachet de 2g d’agar-agar  100 g de poivrons  150 ml d’eau  150 g de chèvre frais épices (piment doux, paprika, cumin, etc.)  sel, poivre PRÉPARATION : Pour la feuille de poivron : Couper les poivrons en deux, les évider et les disposer sur une plaque allant au four, l’intérieur contre la plaque. Huiler la peau des poivrons. Les faire cuire au four, en position gril. Une fois les poivrons colorés, les retirer du four et enlever la peau facilement. Peser 100g de chair de poivrons. Mixer finement le poivron, l’eau et le piment doux. Ajouter le sachet d’Agar-Agar et mixer de nouveau afin de disperser le gélifiant correctement. Porter le tout une 1minute à ébullition tout en remuant. Couler en nappe sur une surface plane et tiède : par exemple plaque recou- verte de film étirable huilé. Laisser reposer 15 minutes environ afin que la gelée prenne. Pour la farce : Mélanger le chèvre frais avec les différentes épices. Réserver au frais. Dressage : Découper dans la gelée de poivrons un rectangle adéquat à la taille du cannelloni souhaité. Y positionner le fromage frais en longueur, puis rouler délicatement le cannelloni. Dresser. ASTUCES : Remplacez les poivrons par d’autres légumes et même par des fruits. Variez également la farce : viande, autres fromage, prépa- ration sucrée, etc. Le film de poivrons à l’Agar ré- siste à la chaleur jusqu’à 60°C : vous pouvez donc réchauffer modérément ces cannellonis. lesmarchésflottants dusudouest Les 13, 14 et 15 septembre 2013, le Gers, le Lot-et-Garonne et le Tarn-et-Garonne orga- nisent un grand marché gourmand et convi- vial, reflet de l’identité de trois départements. Un rendez-vous aux accents du Sud-Ouest, qui rassemble chaque année plus de 200 000 visiteurs.
    • 20 21 C’est-à-dire qu’en regardant l’aquarium j’ai vu des billes plates et de l’eau et des billes plates et de l’eau. Et un reste de bulles. Allo le poisson. Si tu me fais une blague, sache qu’on se bidonne moyen. J’ai émis l’hypothèse du suicide et j’ai cherché andouillette au sol. C’est son nom et c’est pas de sa faute, c’est l’en- fant de ma soeur. Moi j’étais plutôt pour spasfon – je suis fascinée par les noms de médicaments, ou sushi. Mais on m’a pas demandé mon avis. Elle a fait son choix et bien que ce soit vachement dur, j’imagine, de vivre avec un nom pareil, il a pas vraiment de quoi se suicider le bordel : il a pas de pote et son annonce répondeur, c’est un truc générique. La bête n’était pas à terre. Alors j’ai grimpé un tabouret pour regarder dans l’aquarium depuis le dessus – on est comme ça nous, le poisson on l’a perché pour qu’il ait un complexe de superiorité, c’est vachement important – et là, je l’ai aperçu en pleine crise d’hypoglycémie. Il nageait comme un infirme, les nageoires atrophiées, il trem- blotait. J’ai pensé au départ qu’il venait peut-être de se donner un orgasme, j’ai déjà vu des ex réagir un peu comme ça. J’ai commencé à paniquer parce que son énergie pour faire le tour d’un bocal laissait à désirer. Mec, tu vis dans vingt centimètres de diamètre alors que t’as plein de confrères qui rament en pleine mer, et tu vas me faire croire que t’es fatigué ? Si j’avais de quoi te faire une prise de sang, encore. On pourrait peut-être identifier le mal. A tous les coups t’as une cystite. En fait, j’ai cru qu’il allait mourir sous mes yeux. J’ai eu peur. Parce que ma soeur est en vacances et qu’il est hors de question que je sois portée responsable de la mort de son animal de compa- gnie. Oui, il lui tient compagnie. Et ma soeur, elle t’emmerde, et aussi parce qu’elle est rousse. Parce que je jure que je l’ai nourri depuis qu’elle est partie. Je suis pas folle attends, depuis que j’ai avalé de son met un beau soir par inadvertance, souviens-toi tu t’es fait pipi dessus quand t’as lu ce billet – j’ai conscience que le mec, enfin le pois- son, lui donner une petite bille c’est comme m’offrir un blini de tarama : ça le constitue. Du coup, je lui ai donné des billes, beaucoup de billes. Mais il peinait à les choper à la surface. Et oui, oui, à un moment j’ai tapé dans mes mains en disant allez, allez. Je reconnais. Allez, me fais pas ça, ma soeur elle t’aime. Moi pas trop mais elle, elle t’aime. (C’est un cadeau son mec, ndlr). Et après, j’ai chanté. Oui, bah quoi. Un peu de Barbara, un peu de Delerm, un peu de trucs pour le mettre en jambe tu vois. Il a grandi là-dedans, ça le situe. Puis j’ai enchaîné. Pour un flirt avec toi, je ferai n’importe quoi. Enfin sauf d’avaler de ta daube. Le problème, c’est qu’il ne bougeait pas plus et continuait à peiner. Le problème, c’est que j’ai pas mon brevet de secourisme. J’ai pas voulu dormir. J’ai cherché des contines sur internet, je lui ai demandé ce qu’il voulait faire, si un truc pouvait lui faire plaisir, à part voir mes nénés ou truc du genre. Il n’a émis aucun sou- hait, il est con comme un slip. J’ai fini par dormir et je l’ai engueulé. Du caprice. Tu fais de la comédie parce que tes roux – tes vieux – ils sont en vacances. Je ne rentrerai pas dans ton jeu. J’ai un peu culpabilisé alors j’ai proposé, mais vraiment pas fort parce que faut pas déconner : et si je mange une de tes billes ? Il a rien entendu, ça m’a un peu soulagée, je te rappelle que mon corps est génétiquement modifié depuis cette aventure. J’ai eu peur de les découvrir au petit matin, à la surface, étalé comme une merde, ayant rendu l’âme. Non assitance à personne en danger. Finalement, ce matin, il dansait comme un plouc, mais il dansait. J’ai eu ma soeur au téléphone qui n’a même pas demandé des nouvelles de l’andouille. Tu vois, t’aurais pu crever en paix, je crois ta mère elle s’en fout. PSYCHO BonsplansIDF Retrouvez Ovary sur son blog www.ovary.fr Il nageait comme un infirme, il tremblotait. Non assistance à personne en danger PAR ovary FÊTE DE LA BIÈRE À MUNICH (D) 20 / 09 - 06 / 10 / 2013 FORMULES EXPRESS (BUS SEUL) OU WEEK-END (BUS + CAMPING OPEN BAR OU HOSTEL) à partir de 59 € I LOVE TECHNO (B) 09 / 11 /2013 BUS A/R + PASS FESTIVAL à partir de 94 € QLIMAX (NL) 23 / 11 /2013 BUS A/R + PASS FESTIVAL à partir de 145 € NOUVEL AN 2014 FORMULES 5 JOURS / 4 NUITS ET ”NUIT BLANCHE” AMSTERDAM, LONDRES PRAGUE, BARCELONE, BRUXELLES BERLIN, BUDAPEST AU PROGRAMME ÉGALEMENT DES NOUVELS ANS "CLUBBING" WEEK-END LONDRES DÉPARTS QUOTIDIENS OU HEBDOMADAIRES BUS A/R + HOSTEL + PETITS-DÉJEUNERS à partir de 117 € WEEK-END AMSTERDAM DÉPARTS QUOTIDIENS OU HEBDOMADAIRES BUS A/R + HOSTEL + PETITS-DÉJEUNERS à partir de 135 € Au départ de : PARIS, LILLE, LYON, BORDEAUX, MARSEILLE, GRENOBLE, MONTPELLIER, STRASBOURG, TOULOUSE et autres grandes villes INFOS ET RÉSERVATIONS www.novo.travel Infoline Lun-Ven 10-12h et 14-18h : 0899 18 00 18* novo.travel/euskal tours IM : 064 100008 *(1,35 € l'appel + 0,34 €/mn)
    • 22 23 13 7 8 Pour cette nouvelle rentrée scolaire, Campus vous a sélectionné un assortiment des meilleures fournitures, sacs et objets en tout genre pour bien réussir votre année. Vous n’aurez plus d’excuse ! 2 PAR SARAH RIAHI C’est la rentrée des cours ! 1. Sac Herschel 99 euros 2. Sac Newfeel Decathlon 39,95 euros 3. Sac Urban outfitters 159 euros 4. Coque moustache 13 euros 5. Règle Pistolet 6. Trousse Ben 6,99 euros 7. Trousse topshop 10 euros Mode Mode 3 6 9 10 11 1 itbag 6. Topshop 42 euros 7. Agenda Little Marcel 8,70 euros 8. Asos 13,26 euros 9. Chaise Fermob : à partir de 50 € 10. Table ronde Fermob : à partir de 108 € (Plus d’infos sur le site: www.fermob.com) 11. Sticker pc 16 euros 12. Stylo Asos 9,46 euros 13. Asos embout crayon 4 euros 126 4 7 5
    • 24 25 Par Sarah Riahi C’est la rentrée, la rédaction de campusmag vous a concocté une sélection des meilleurs accessoires beauté pour bien réussir votre rentrée. En passant par le recourbe cils au dernier pinceau sculptant, vous serez prête pour la rentrée. Bonne rentrée des cours ! Mapetitetroussede beauté. 1. NOTRE COUP de coeur: le Courbe cils MAVALA 2. Baume à lèvre Coca Cola 3 euros 3. Sephora 13,9 euros 4. Pinceau scultant agnès b 12,90 euros 5. Smashbox 22,50 euros 6. Miroire lumineux Sephora 12,90 euros 7. Lisseur Corioliss 80 euros 8. Lampe épilation définitive Ida Delam 239 euros 9.Brosse exfoliante Cosmence 14,90 euros 10. Stylo french manucure 8,90 euros 11. tatouages-temporaires 8,50 euros 1 2 3 4 6 5 6 7 8 9 10 Beauté Wargame : Airland Battle – PC Le jeu de stratégie du studio français Eugen Systems se paie une suite qui ravira les joueurs chevronnés, disons même que dans le domaine des jeux de stratégie simulationnistes la série Wargame devient LA réfé- rence. Cette suite introduit notamment les avions dans le combat, l’interface de combat qui d’ailleurs a été revue et essaie de se faire plus ergonomique. Le com- bat qui d’ailleurs n’en finira pas grâce à la présence de plusieurs centaines d’unités différentes tant au sol que dans les airs, et qui n’en finit pas non plus par la grandeur de ses maps, et par la possibilité de joueur à 10 contre 10 en multi. Wargame : Airland Battle est un jeu à la profondeur stratégique vertigineuse, encore très hardcore mais abordable à qui veut s’immerger dans la fureur de la bataille. Il ne manque plsu que les légers problèmes d’IA soient rapidement patchés pour faire de cette référence un jeu indétronable. On ne présente plus Sam Fischer, non ? Sam Fischer le héros des Splinter Cell, maitre de l’infiltration conservant son sang-froid en toute situation, œuvrant dans l’ombre pour nous protéger des plus grandes menaces de ce monde. Dans cet opus l’enquête et l’action se déroulent autour d’une opération terroriste menaçant le territoire américain : la Blacklist. La qualité est au rendez vous dans l’ensemble des couches du jeu, scénario efficace, esthétique impeccable, jeux de lumière qui vous immergeront parfaitement dans vos séquences d’infiltration et une bande son prenante et diablement efficace (les profanes pourront aussi se jeter sur l’excellentissime bande son de Chaos Theory faite par Amon Tobin). Le gameplay a bien été optimisé pour enchainer actions et infiltration, et l’ajout de la préparation des multikill en slowmotion assure des scènes de jeu épiques. Ajoutons allégremment un QG customisable pour planifier et gérer vos opérations principales et secondaires, et des modes coop et multijoueurs très bien produits assurant une diversité exceptionnelle à un jeu qui l’est tout autant. Jeuxvidéo Moto gp 13 – PS3 – Xbox 360 - Pc Splinter Cell Blacklist PC – PS3 – Xbox 360 Si les jeux de bagnole ne se comptent plus et attire inlassablement le public des gamers, il n’en est pas de même pour les jeux de bécanes, Moto GP 13 se place un peu par défaut comme leader dans le domaine. Devenir un champion à Moto GP est un chal- lenge a relever, la prise en main déroute du simple fait de jouer à un simulation, assez arcade tout de même, de moto. Mais on se prête volontiers au jeu, les graphismes sont agréables, la maitrise du deux roues à grande vitesse s’acquiert pas à pas grâce à un mode carriére assez intéressant et les fans d’immersion passe- ront du temps en vision « casque ». Les licences motoGP, Moto2 et Moto3 raviront les fans, le gameplay satisfera les amateurs, d’un point de vue technique le jeu souffre malheureusement de quelques bugs un peu frustrants, mais avouons que le Moto GP 13 s’en sort bien pour nous procurer des sensations complexes à atteindre sur la route et se poser de bons défis entre amis. Magrunner PC – PS3 – Xbox360 MagRunner est un Portal-like dans un univers Cyber- punk dont l’histoire croise sans complexe le mythe de Chtulu et les projets d’un certain Kram Gruckez- ber (vous voyez ?). Alors que dire de Magrunner ? le jeu dure une quinzaine d’heure, le système « à- la-portal » réside dans le fait que vous possédez un dispositif de base permettant de changer la polarité magnétique des objets, un peu comme les deux cô- tés d’un aimant qui attire ou en repousse un second. Le scénario mérite d’avoir été créé, il fallait y penser, mais n’est pas impressionant, le gameplay quant à lui mettra vos neurones et vos nerfs à l’épreuve. En effet si la plupart des énigmes sont intéressantes et bien pensées il y ade long moment d’interroga- tions et la physique du jeu pose parfois problème. Alors, pour qui est fait Magrunner ? « Pour tout le monde » crie son prix accessible, « Pour les ama- teurs d’énigmes et de FPS » répondront en cœur les joueurs tolérants de Portal. PAR docteur flou Visage... ... et corps ! 11
    • 26 27 Depuis qu’elle a rencontré les petits frères des Pauvres, tout a changé pour elle... Depuis 1946, les petits frères des Pauvres accompagnent, dans une relation fraternelle, des personnes - en priorité de plus de 50 ans - souffrant de solitude, de pauvreté, d’exclusion, de maladies graves. TBWACORPORATENONPROFIT Grâce à Julien, la solitude d’Yvette n’est plus qu’un lointain souvenir. Appelez le : Vous aussi, devenez bénévole ! Flashez ce code : question de société : la jungle des logements Une fois le bac en poche et l’inscription en école validée, si vous habitez loin de votre futur lieu d’études, il vous faut encore passer une dernière épreuve : trouver un logement décent à un prix acceptable ! QuestiondesociétéQuestiondesociété Par Alexandre Fouassier La meilleure solution reste encore de passer de nombreuses heures à écumer les sites de parti- culier à particulier comme www.pap.fr, www.paruvendu.fr ou encore www.entreparticuliers.com. Si la loi interdit désormais de louer des chambres de moins de 8 m2 , les vices cachés restent nombreux. Chambre hors de prix, isolation moyenne, mauvaises conditions sanitaires... autant de problèmes qui décourageraient même les plus vaillants ! Il vous faudra faire preuve de patience et vous armer d’un dossier en béton. Tout d’abord, il est judicieux de commencer ses recherches pen- dant ce que l’on appelle des « périodes creuses », c’est-à-dire de juin à octobre, les périodes durant lesquelles la majorité des étu- diants déménagent. Ce sont donc automatiquement les mois où la plupart des studios sont disponibles à la location. Le rapport quali- té-prix des studios peut être extrêmement variable mais en fonction de votre localisation géographique, comptez de 260 euros à 600 euros par mois pour un studio correct. En effet, le prix au mètre carré peut atteindre les 23 euros à Paris alors qu’il est seulement de 13 euros à Marseille et de 12 euros à Montpellier. Dans ce domaine, les pièges sont légion. Généralement, qui dit « étudiant » dit « fauché ». Il est donc primordial d’avoir de bons garants. Ce sont souvent les parents qui remplissent ce rôle mais il peut être assumé par n’importe quelle personne ayant des revenus suffisants pour payer votre loyer si vous vous trouvez dans une situation financière déli- cate. On vous demandera sûrement deux mois de loyer d’avance lors de la signa- ture du bail. Prêtez atten- tion aux mentions accompagnant le prix du loyer : un loyer « charges comprises » vous évitera d’avoir de mauvaises surprises en fin de mois lorsqu’il faudra payer lesdites charges. Enfin, une fois ces épreuves passées, il vous faudra être relativement prudent lors de l’état des lieux précédant l’emménagement. Il ne faut pas diaboliser les propriétaires qui sont la plupart du temps honnêtes, mais il ne faut pas non plus oublier la prudence. Un proprié- taire mal intentionné pourrait en effet vous demander de payer certaines réparations dans l’appartement lors de votre départ, alors même que ces détériorations étaient déjà présentes lors de votre emménagement. Passer du temps lors du premier état des lieux assure une bonne entente lors de votre départ. Dernier point du dossier : si vous êtes chanceux, vous bénéficierez peut-être d’un logement en cité universitaire. Il y a 150 000 places disponibles mais la demande est plus forte que l’offre. Il s’agit de petites chambres de 9 à 12 m2 avec cuisinette et sanitaires collectifs. Mais n’ayez crainte ! Ces logements sont généralement très bien conçus et le manque de place y est compensé par l’ingéniosité de la conception. Les prix des loyers vont de 120 à 300 euros par mois maximum, ce qui est bien moins élevé qu’un studio ordinaire. De plus, vous êtes assurés du bon état du loge- ment. Un excellent moyen de se loger convenablement en réduisant les frais, mais les places sont malheureusement limitées. Ainsi, lorsque vous chercherez votre logement étudiant, vous pourrez commencer par déposer un dossier pour une chambre en cité U via le site www.cnous.fr. Sinon vous pourrez passer par une agence. Mais si le service proposé est de qualité, méfiez-vous des frais d’agence qui peuvent parfois être élevés. Faites également attention à ce que l’on appelle des « vendeurs de liste ». Ces derniers se font passer pour des agences immobilières et vous proposent de payer pour obtenir des listes d’appartements disponibles. Une agence immobilière sérieuse ne vous fera payer des frais qu’à la signature du bail. De plus, ces fameuses listes sont bien souvent erronées ou ob- solètes, il s’agit simplement de vous faire payer la liste ; c’est comme cela que ces vendeurs gagnent leur vie.
    • 28 29 Formation Formation Les formations post bac Les formations post bac Enfin, si aucune des solutions proposées ne convient à votre situation, vous pouvez toujours mettre à profit cette année pour voyager et apprendre une langue étrangère. La maîtrise d’une autre langue est toujours appréciée sur un CV et vous aidera certai- nement à trouver un emploi par la suite. De plus, le fait d’avoir voyagé plusieurs mois témoigne d’une certaine maturité et d’un sens des responsabilités relativement développé. En dernier lieu, vous pouvez travailler pendant un an afin d’étoffer votre compte en banque et ainsi de disposer de fonds pour financer une partie de vos études. Vos parents s’en trouveront certainement soulagés. LesformationspostbacAprès le bac, certains indécis (ou certains défaitistes qui pensaient le rater) ne sont toujours pas inscrits dans une école ou une université. Si vous vous trouvez dans cette situation, pas de panique ! De nombreuses écoles proposent des inscriptions tardives ou des rentrées décalées. Campus Mag a fait pour vous le tour des établissements qui proposent ces arrangements et en a sélectionné quelques-uns. Pour commencer, Admission Postbac. Vous aviez jusqu’à fin mars / début avril pour vous y inscrire mais, heureusement, l’organisme national propose une procédure complémentaire pour permettre aux retardataires de ne pas perdre une année. Vous pouvez donc bénéficier d’un délai supplémentaire pour trouver votre voie. Attention, vous avez jusqu’au 15 septembre, dernier délai. Passée cette date, il ne sera plus possible de s’inscrire via Admission Postbac. Courant septembre, vous pouvez également profiter des inscriptions en BTS et en DUT. Rien n’est garanti puisque les inscriptions tardives dépendent du nombre de places encore dispo- nibles, mais ces écoles restent généralement acces- sibles courant septembre. Toutefois, éviter de s’y inscrire fin septembre serait judicieux afin d’aug- menter ses chances d’admission. Pour ce qui est des universités, profitez de la procédure complémen- taire d’Admission Postbac ou contactez directement l’établissement choisi pour remplir votre dossier. Par Alexandre Fouassier Vous l’aurez compris, après le bac, c’est la jungle ! Mais n’ayez crainte, il existe toujours une solution. Si malgré tout cela vous n’avez pas réussi à vous inscrire quelque part (ça arrive, chaque année), quelques solutions s’offrent à vous pour mettre à profit le temps d’attente qui vous est imposé. Pour commencer, il faut garder la tête froide et ne pas se décourager : cette année sera peut-être pour vous l’occasion de voir autre chose, de vous préparer convenablement à la suite et de vous ouvrir l’esprit. Chaque expérience façonne votre personnalité, à vous de vous appliquer à vivre des expériences enrichissantes. Mais ne perdez surtout pas de vue les dates d’inscription pour l’année suivante, vous pourriez vous en vouloir... En attendant, vous devriez tirer un maximum d’avantages de cette année entre parenthèses. Pour commencer, vous pouvez en profiter pour vous maintenir à niveau, voire progresser dans certaines matières afin de bien réussir les examens d’entrée aux écoles que vous avez sélectionnées pour l’année suivante. Par exemple, la FIED (la Fédération Interuniversitaire d’Enseignement à Distance) regroupe une quarantaine d’universités qui proposent de vous envoyer des programmes scolaires à suivre tout au long de l’année, moyennant des frais d’inscription. Cela vous permet de ne pas trop sortir de votre parcours scolaire et d’être prêt pour la rentrée prochaine. Toutefois, soyez prudents, même la FIED a des dates limites d’inscription : vous avez jusqu’au mois d’octobre pour vous y inscrire. Sinon, pensez au CNED (Centre National d’Enseignement à Distance) qui propose également des formations à domicile qui aboutissent à l’obtention d’un diplôme de type universitaire reconnu par l’Etat. Certains ont la chance de savoir où ils feront leurs études supérieures longtemps à l’avance. Pour les autres, la situation peut rapidement devenir angoissante. Il faut faire plusieurs choix importants très rapi- dement. Il faut prendre la meilleure décision et trouver le juste milieu entre choix d’orientation et établisse- ments, et places disponibles. Un choix difficile. Cependant, si vous n’avez toujours pas trouvé, sachez que des inscriptions en septembre sont toujours possibles. Passons maintenant aux écoles privées. Elles sont très nombreuses et fonctionnent presque toutes différemment. Cependant, pour la plupart d’entre elles, il est toujours possible de s’inscrire au mois de septembre. Campus Mag vous pro- pose un petit panorama de ce qui est possible en septembre parmi plusieurs domaines d’activité. Pour l’ESMA, par exemple, une grande école de management et de commerce en alternance à Paris, Chartres et Marne-la-Val- lée, vous pouvez vous inscrire jusqu’au 5 sep- tembre pour la rentrée normale. Sinon, en cas de problème, vous pouvez bénéficier de la « rentrée décalée » qui commence en janvier : vous avez dans ce cas jusqu’au 29 novembre pour remplir votre dossier. Pour l’IEJ et l’ECS, deux écoles du groupe Mediaschool proposant respective- ment des formations en journalisme et en com- munication, le fonctionnement est le même : vous pouvez vous inscrire jusqu’en septembre pour la rentrée normale ou patienter un peu et vous inscrire plus tard pour la rentrée décalée qui a lieu, elle, au mois de mars. De manière générale, les écoles privées sont rarement présentes sur Admission Postbac. Vous n’êtes donc pas bloqués par les dates des sessions de cette institution. De plus, les écoles privées pro- posent généralement de vous inscrire sans date butoir, jusqu’à remplissage complet de leurs effec- tifs. Vous pourrez donc certainement y trouver une place, même tardivement. Cependant, vous prenez là un risque. Si une école remplit ses effectifs plus tôt dans l’année, plus aucune inscription ne sera possible. Mais cela vaut d’être tenté. Vous l’aurez compris, de nombreuses solutions existent si vous avez raté les premières vagues d’inscription. Il suffit de se pencher sur le sujet. Gardez à l’esprit qu’une année où vous avez été actif dans un autre domaine que celui initialement souhaité retarde peut-être l’obtention de votre diplôme mais ne sera jamais une année perdue. Le principal est de rester actif et de ne surtout pas se démotiver, la vie est trop courte pour pouvoir se permettre de gâcher ses jeunes années dans l’oisiveté improductive. Voyager et apprendre une langue étrangère.
    • 30 31 Comment financer ses études ? Formation Par Alexandre Fouassier Il existe autant de cas de figure que d’étu- diants mais, globalement, tout le monde rencontre le même problème : les études, ça coûte cher. Frais de scolarité, matériel, logement, transport, nourriture… Une liste à faire pâ- lir les plus optimistes d’entre vous. Heureu- sement, tout le monde ne va pas en école privée et tout le monde n’a pas besoin d’un studio. C’est pourquoi il existe différents moyens de financer ses études. Nous avons la chance de vivre dans un pays où il est possible de faire des études aux coûts élevés et ce, même si nos moyens financiers sont un peu justes. Campus Mag recense les différents moyens qui sont possibles pour vous aider à payer tout ça. « Passe ton bac d’abord ! » C’est certainement une phrase que vous avez entendue un bon nombre de fois ! Si la formule est belle, elle ne s’applique pas à tout. Il est des choses que l’on doit prévoir bien avant d’avoir son bac, notamment les moyens de financement des études supérieures dont les frais sont bien souvent terriblement élevés. Vousl’aurezcompris,laFrance estunpaysoù l’on peut prétendreàdenombreusesaidespourfinancersesétudes. Ce système permet à chacun de se lancer dans le domaine qui lui plaît et d’utiliser ses compétences. Il suffit de se renseigner sur les aides accessibles et de faire les démarches. Enfin, pour ce qui est du logement, n’oubliez pas de faire les démarches nécessaires pour toucher l’APL (Aide Personnalisée au Logement). Cependant, elle n’est pas proposée à tous et n’est pas toujours simple à obtenir. Enfin, elle ne couvre pas toujours l’ensemble des besoins. La bourse sur critères sociaux comporte 7 échelons, de 0 à 6. A chaque échelon correspond un montant annuel de bourse qui sera versé à l’étudiant en 10 mensualités. Le montant total peut aller de 1640 euros à 4697 euros. Une aide non négligeable donc, qui mérite toute votre attention. Il est possible de calculer vos droits à la bourse sur service-public.fr. Vous pouvez actuellement demander ces prêts spéciaux auprès du Crédit Mutuel, du CIC et des Caisses d’Epargne du groupe BPCE. Le taux d’intérêt et les modalités de prêt sont variables selon les organismes. Le choix vous est laissé, vous pouvez rembourser votre emprunt en une seule fois ou de manière échelonnée. La première solution, la plus avantageuse, est la bourse na- tionale d’enseignement supérieur sur critères sociaux. La seconde solution, ce sont les prêts ban- caires garantis par l’Etat ouverts à tous les étudiants qui le souhaitent. 1 2 €
    • 32 Enfin un sac qui innove ! Backenger De la besace au sac à dos en un pas ! 6 fonctions Compartiment matelassé pour ordinateur portable Poche pour carte magnétique de transport en commun 3 grands compartiments Compartiment bouteille/parapluie Rabat avant de protection Poches filet transparentes A retrouver dans les magasins et sur ACHETEZ EN LIGNE Composition pour le backenger 100 : Extérieur 100% Polyester, intérieur 100% Polyester, sangle 100% Polypropylène & empiècements Polyuréthane. * Prix de vente conseillés : Backenger 100 à 19.95€ - Backenger 200 à 39.95€ - ** coloris disponibles selon magasin et/ou sur commande - *** prix hors frais de port Decathlon.SociétéAnonymeaucapitalde10250000€,immatriculéeauRCSdeLilleMétropolesouslenuméro306.138.900-4boulevarddeMons-59650Villeneuved’Ascq. existe en divers coloris** de19€95* à39€95* jusqu’à Scannez pour visualiser l’innovation ***