Campus Mag - 170 juin 2012

2,266 views
2,200 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,266
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
14
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Campus Mag - 170 juin 2012

  1. 1. Le magazine des années étudiantes 170 JUIN 2012www.planetecampus.comVoyage: urPartez poPrague !Formation: Mode :les métiers mon itsy bitsyde l’art petit bikinile grand soir un film de Benoit Delepine et Gustave Kervern Téléchargez la première application Iphone Android, 100% gratuite pour obtenir vos résultats d’examen sur votre téléphone portable
  2. 2. Sommaire Zoom 04 le grand soir Cinéma 06 chroniques musique LA 12 BERRY LLE NOUIVETION mode APPLCA 22 MON BIKINI Bons plans 100 % GRAT 24 agenda de l’été FORMATION Edito 26 LES FORMATIONS DANS L’ART UITE L’été sera chaud, l’été sera chaud, comme le disait le refrain d’une vieille chanson ringarde du défunt Eric Charden. Mais si, on y croit. Sous le soleil, on abandonne cahiers et stylos pour s’adonner au plaisir du laisser aller. On s’accorde du bon temps et du repos pour évacuer“EXAMENS 2012” le stress de cette année 2012 placée une nouvelle fois consécutive sous le signe récurrent de la crise. Ce qui est sûr, c’est que cet été, entre bronzette, farniente, doigts de pieds en éventail, soirées à gogo, et petit boulot, le programme s’annonce chargé. Mais cet été, qu’allons nous faire exactement ? Et bien, cet été, on va sortir,sur l’Apple Store et Android market. s’amuser, et danser. Car qui dit été, dit festivals, et cette année encore, il y a de quoi faire. Campus mag a compilé pour vous, les différents lieux et événements où ça risque sérieusement de bouger. Et pour continuer à faire rêver, un petit dossier sur les métiers d’art vous est proposé où vous découvrirez que profession peut vraiment rimer avec passion. Pour ceux qui n’auraient pas encore choisi leur prochaine destination, Campus mag vous propose une visite guidée de la mystérieuse et animée ville de Prague de quoi susciter une envie pressante de voyager. Afin d’accompagner vos douces soirées, vous pourrez aussi vous intéresser à la charmante et naturelle Berry, et aux balades qui composent son nouvel album Les Passagers. Apprêtez vous à embarquer. On se retrouve quoiqu’il arrive en forme à la rentrée. Toute l’équipe de Campus mag vous souhaite d’avance de très bonnes vacances d’été. 20 rue Voltaire 93100 Montreuil - Tél. 01 41 63 29 80 - redaction@campusmag.fr - Fax. 01 41 63 29 89 Directrice de la publication Johanna Naon Téléchargez vite l’application officielle iPhone/ Android Secrétariat Lydia Faribault l.faribault@campusmag.fr Ont participé à ce numéro : Jean-Michel Cathelotte, Mélissa Idbazzi, Jonathan Guez, Jonathan Petro, Ovary,Docteur Flou, Sarah Riahi,pour connaître vos résultats d’examens 2012 ( CAP BTS, BREVET, , Ornella Lamberti, Françoise Krief, Marine Bépoix, Fabienne Prévot,Grégoria Rubio, Emmanuelle Germain,Arno Bihet Publicité publicite@campusmag.fr IUT…) ainsi que ceux de vos amis dès l’annonce officielle Pôle culture : Guillaume Courchay g.courchay@campusmag.fr Pôle orientation : Karelle Roussin karelle@campusmag.fr Pôle Grande consommation: Sabrina Dubois, sabrina@campusmag.fr Maquette SCOB maket@campusmag.fr Impression Vic Services © Couverture crédit DR Dépôt légal à parution. Toute reprodution d’articles, d’annonces, publicités est formellement interdite et engage les contrevenants à des poursuites judiciaires.La rédaction décline toute responsabilité du contenu éditorial des magazines Campus Mag, Campus Mag Culture, Campus Mag Lycée EN PARTENARIAT AVEC  CAMPUSmag est édité par 2NK MEDIAS, S.A.R.L au capital de 90 000 euros. Gérant: Paul Naon ISSN 1267-7876. LE MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE
  3. 3. zoom Par J. Guez zoom L es Bonzini tiennent le restaurant « La Sorte de « presque révolution » triste, aux héros Pataterie » dans une zone commerciale. aussi pathétiques que touchants et attachants, ne Leur fils aîné « Not » est le plus vieux « tombant jamais dans le pathos – piège que de « plus punk à chiens » d’Europe. Son frère Jean- grands » réalisateurs n’ont pas su éviter –, parsemé Pierre, en instance de divorce, est vendeur de moments de vraie poésie et d’étincelles d’humour dans un magasin de literie. Quand Jean- méchamment « grolandais », ce « Grand Soir » est Pierre est licencié, les deux frères se « retrouvent » et une magnifique comédie dramatique sociale. Et si Jean-Pierre devient « Dead ». Ensemble, ils décident Poelvoorde et Dupontel sont (forcément) géniaux, il de faire leur révolution... ne faudrait surtout pas oublier le reste du casting. A commencer par l’extra-presque-terrestre Brigitte « Le Grand Soir » est le cinquième film du duo Benoît Fontaine, que les réalisateurs ont eu du mal à Delépine et Gustave Kervern, deux des pierres convaincre… angulaires de l’émission télévisée « Groland », après « Aaltra » (2004), « Avida » (2006), « Louise-Michel » Benoît Delépine : Lorsqu’on lui a dit qu’on la voyait dans le rôle de la mère des deux héros, elle nous a répondu : « Moi ? Une mère ? Et en plus de deux vieux schnocks pareils ? Jamais ! Je ne veux jouer qu’une sorcière qui fume dans une forêt bretonne ! » (Rires). On lui a envoyé le scénario en remplaçant « La mère » par « Une sorcière qui fume dans une forêt bretonne » et, le lendemain, elle nous a appelés, très enthousiaste. Pendant tout le film, elle n’arrêtait pas de dire : « Je ne suis pas votre mère ! ». C’est un phénomène. Jusqu’au chien de Not…©Theo Synchro X Gustave Kervern : Le fait que Benoît ait eu son chien à lui nous a enlevé une épine du pied ! Benoît Delépine : C’est un vrai punk, il a mordu toute l’équipe, tout le monde a son poinçon. Bouffer les ballons ou lécher la gerbe de son maître, c’est lui qui en a eu l’idée. Il est l’inverse du clébard de « The Artist » (Rires). Il y a aussi les apparitions clin d’œil de Gérard (2008) et « Mammuth » (2010). Des œuvres pour le Depardieu, de Yolande Moreau, ou la participation moins iconoclastes. vocale de Bouli Lanners. Sans oublier ce personnage à Cette fois, c’est à la crise qu’ils s’attaquent à travers part entière qu’est la zone industrielle de Bègles (avec un symbole du consumérisme : une zone industrielle. son fameux maire Noël Mamère, le seul soi-disant Mais ça a failli ne pas être le cas… écolo que je connaisse qui soit pro-tauromachie). OVNI cinématographique sélectionné à Cannes LE GRAND SOIR Benoît Delépine : On était partis sur un film où un (catégorie « Un Certain Regard »), « Le Grand Soir » journaliste de province, joué par Dupontel, pète les est une vision fine et forte de la crise vue par le plus plombs et décide d’aller mener une contre-enquête petit trou de la lorgnette : les gens qui la subissent. sur le 11 septembre à New York. On s’est aperçus que ça allait trop faire « théorie du complot » et « Taxi Driver ». On est donc partis sur autre chose… Comédie dramatique Gustave Kervern : Sur la mythologie grecque à De Benoît Delépine & Gustave Kervern Montpellier avec un Diogène moderne, le punk à Avec Benoît Poelvoorde, Albert Dupontel, Brigitte chiens : quelqu’un qui laisse tout tomber pour vivre Fontaine, Areski Belkacem, Serge Lariviere, Bouli NO WE CAN’T dans un « tonneau »… Lanners (voix)… France Heureusement, c’est finalement « Le Grand Soir » qu’ils tournent et le résultat est bluffant ! Sortie le 6 juin 4 / campus mag juin juin campus mag / 5
  4. 4. Cinéma DVD Cinéma DVD Par J. Guez s : as les femme MILLENIUM s qui n’aimaient p Les Homme Thriller USA Fincher hristopher P lummer, Stella n Skar- La Fête De David Craig, Rooney Mara, C Avec Daniel se du Cinéma sgard… e jeune hackeu stigation et un engage un jo urnaliste d’inve plusieurs décennies, de sa , Du dimanche 24 juin au mer- S credi 27 juin 2012 Un milliardaire soudre le meurtre, vieux de e « Millenium », version U ur ré trilogi te Comme chaque année, vous gothique po de la fameuse grande réussi ier chapitre ork »), est une s allez pouvoir profiter du cinéma à nièce. Ce prem (« Se7en », « Social Netw HE. Bonus : Commentaire made in Fi ncher VD/Double BR SP second BR. prix réduit pendant quatre jours. e formelle. D taires sur le tant visuelle qu s du DVD), 4h de documen Vous connaissez le principe : audio (seu l bonu après une première séance au tarif normal, où vous sera donné un bracelet servant de « pass », chaque séance suivante sera au tarif unique de 2,50 euros (hors majoration pour les films en 3DCHUCK SHAME et séances spéciales).Saison 3 Drame Grande-BretagneSérie action/comédie/ De Steve McQueenpolicier Avec Michael Fassbender,De Josh Schwartz et Carey Mulligan, James BadgeChris Fedak Dale, Nicole Beharie…Avec Zachary Levi,Yvonne Strahovski, Un trentenaire new-yorkais, solitaire et accroc au boulot,Joshua Gomez, Adam voit sa vie bouleversée quand sa sœur, chanteuse unBaldwin… INTRUDERS peu paumée, lui demande de l’héberger. Comment Thriller fantastique lui cacher son addiction au sexe ? Le réalisateur deL’année de tous les dan- USA / Espagne / Gran- « Hunger » transforme une liberté (sexuelle) en unegers pour Chuck, le geek de-Bretagne prison (addiction), avec ce drame poignant primé audevenu super-espion par De Juan Carlos Fres- dernier Festival de Venise. DVD/BR MK2 Vidéo. Bonusaccident... Son « upgrade» le rendant aussi dan- nadillo : bandes-annonces, entretien. Un peu léger pour un tel THE RAID Avec Clive Owen, chef-d’œuvre.gereux physiquementqu’il ne l’était du point de Daniel Brühl, Carice Van Houten, Pilar Lopez De Action De Gareth Evans JITTERSvue des informations ; Ayala… Avec Iko Uwais, Doni Alamsyah, Drameun nouveau méchant : Joe Taslim De Baldvin Zl’Alliance ; des révélations, Deux enfants, Juan Le Pacte Indonésie Avec Atli Oskar Fjalarsson, Hrein- dis Ylva Garäarsdottir, Haraldurdes disparitions… Plus en Espagne et Mia en Sortie le 20 juin Thriller américain de Roger Ari Stefansson…d’action et un peu moins Angleterre, affrontent Islanded’humour, mais toujours Donaldson, Les membres d’une unité d’élite de toutes les nuits un intrus avec Nicolas Cage, Guy Pearce, Sortie le 20 juinaussi fun ! Box 5DVD sans visage qui cherche la police doivent récupérer un baron January Jones. de la drogue dans un immeubleWarner. Bonus : scènes à prendre possession de Un adolescent de 16 ans tombe Après la violente agression de sa appartenant à des membres de lacoupées, documentaires, leur être. Leurs parents en amoureux de son camarade de femme, Will se voit proposer, par mafia. Mais, repérés et isolés debêtisiers. sont, bientôt, également chambre lors d’un séjour linguisti- un inconnu, de se venger immédia- l’extérieur, ils doivent bientôt lutter victimes. Malgré un twist tement du coupable. En échange? que en Angleterre. A son retour, ses final un peu prévisible, pour rester en vie. Les combats, qui amis sentent un changement dans Un petit service de temps en temps… Will, sous la feraient passer « Ong-Bak » pour ce film à la croisée des pression, accepte ce pacte sans savoir qu’il boulever- son attitude, mais ils sont eux-mê- genres réserve de beaux une comédie romantique, font de mes prisonniers de leurs problèmes. sera sa vie. « The Raid » un film ultra specta- moments de tension et les Ce film sympa (qui a plus sa place en format DVD) Véritable analyse anthropologique, interprétations sont soli- culaire (et très violent) malgré des « Jitters » dresse un constat glaçant nous permet de retrouver Nicolas Cage dans un film moyens, à l’évidence, limités (on des. DVD/BR Universal. légèrement plus intelligent que ses derniers long-métra- de la jeunesse actuelle où l’adulte Bonus : Scènes coupées, reconnaît les mêmes cascadeurs n’a vraiment pas le beau rôle. Tou- ges. Suspense, action, bons seconds rôles… Pourquoi dans plusieurs rôles différents). trois courts documentai- pas ? chant, juste, et récompensé dans de res, making of. Bluffant. nombreux festivals. Bonus : Interviews ; Scènes coupées.6 / campus mag juin juin campus mag / 7
  5. 5. bOUQUIN Par Jonathan Pretro Par Marine Bepoix bOUQUIN Sept personnages : sept figures emblématiques de molière enquêtent sur sa mort Prix Campus des Lecteurs : De Duval et Calvez, chez Delcourt, 14.95 euros Mourir sur scène, ou presque. C’est peu ou L’apogée des prou le destin tragique de Molière, ce grand dragons, tome 1 : Votez pour votre auteur classique de la littérature française. Dans la fameuse série des « 7 », Duval et l’héritage ancestral Calvez imaginent la mort du maître, em- poisonné par de mystérieux personnages. De Corbeyran et Rodier, chez Folio préféré ! Afin de mettre la main sur les coupables, Soleil, 10.50 euros une petite équipe se monte avec à leur tête Harpagon, Scapin et Alceste. Diantre, quel Berlin, 1945. Les Alliés sont suspens ! entrés dans la ville, la chute du règne nazi est annoncée. Alors Louis Chevaillier, responsable éditorial de la littérature contemporaine pour Folio, que certains cherchent à quitter et Carole Martinez, auteur de Cœur cousu et Du domaine des murmures, nous ont le navire en perdition, d’autres sont pris sur le fait et amenés présenté la première édition du Prix Campus des Lecteurs. devant le tribunal de Nurem- :Bowen, tome 1 aut berg. Bien que justice est sur hl’homme le plus ez le point d’être rendue, l’obscur Campus Mag : Il existe déjà de nombreux prix littéraires, pour- Le Cœur cousu qui a tout de suite été un coup de cœur. C’est un li- Ordre des Dragons entre en quoi avoir créé le Prix Campus des Lecteurs ? vre très représentatif de la richesse du catalogue de Folio. C’est pour Rivière, ch jeu… Corbeyran et Rodier sont àDe Formosa et ros la baguette ! Louis Chevaillier : La particularité du Prix Campus des Lecteurs, cela que nous lui avons proposé d’être la marraine du jury, au-delàGlénat, 13.50 eu vada. Guerre c’est qu’il est dirigé vers les 15-25 ans et que le choix du livre primé de sa proximité avec les jeunes. Ne1956, désert du militaires amé- appartiendra à tous les jeunes âgés de 15 à 25 ans. L’audience est sFroide oblige, le nt les missions donc très large. Les votes se feront en librairie et par Internet. Quels étaient les critères de sélection des livres ?ricains multiplie ètes ». Alors que Carole Martinez : Le prix Campus des Lecteurs concerne des Fo- L.C. : Nous avons fait une première sélection de livres qui pouvaientdites « ultrasecr rtent pour l’une être lus par des 15-25 ans. Ils combinent à la fois des qualités d’écri- deux officiers pa archie ne par- lio uniquement. Il est très représentatif de la tranche d’âge choisie, ture et de narration. Ce sont des livres qui racontent des histoires et d’elles, leur hiéruver leurs traces. puisque ce sont des romans accessibles sur le plan financier. Je me qui sont accessibles. Ils ont en commun de jeunes héros auxquels vient pas à retro dra que les rappelle qu’à cet âge-là, je n’achetais que des livres de poche. Le en Bientôt, on appr t été recueillis Prix Campus des Lecteurs permet aussi de proposer un large choix les lecteurs peuvent s’attacher, avec qui ils peuvent vivre et grandir. deux hommes on d’ouvrages et de faire redécouvrir de grands titres que l’actualité lit- C’est à cela que sert la littérature : à nous apprendre des choses et à que qui vit en par un scientifi téraire ou le temps pourrait avoir tendance à effacer. nous permettre de renouveler notre vision du monde. Nous avons ermite da ns un bunker… ensuite réuni des libraires, des bloggeurs et Carole Martinez pour L.C : Nous avons une liste de 40 titres appartenant au catalo- essayer d’avoir la liste la plus riche et la plus représentative du cata- gue de la collection Folio. Ces livres peuvent être des classiques logue Folio. Après moult discussions, chacun a voté à bulletin secret La dernière vie, du XXème siècle comme des livres très récents. Ils sont tous et nous sommes arrivés à cette liste de 40 titres. Rouge tomes 1 et 2 d’une très grande qualité et représentent un véritable pano- rama de la littérature contemporaine de la collection Folio. Suivez toute l’actualité du Prix Campus des Lecteurs sur Facebook et Twitter et sur le site Internet de Folio : www.folio-lesite.fr est ma couleur De Gimenez et Brouet, chez Le De Chauzy et Villard, chez Caster- man, 18 euros Lombard, 16.45 euros le tome Réalité et virtualité ? Nombreux Campus Mag : Carole Martinez, vous êtes la marraine de cette première édition du Prix Campus des Lecteurs. Pourquoi avoir Zoom Folio fête cette année ses 40 ans. sont encore ceux qui se posent accepté d’être la marraine de ce nouveau prix ? Depuis sa création en 1972, la collection poche de Gal- David Nolane n’est pas un flic totalement comme les autres. En la question. Et après avoir lu « C.M. : Parce qu’on me l’a demandé ! J’ai accepté parce que j’ai moi- limard a publié plus de 8000 titres de 2500 auteurs. plus d’avoir un métier difficile, sa La Dernière vie », le flou artis- même été portée par des jeunes lecteurs, quand j’ai reçu le prix Re- A cette occasion, Folio publie chaque mois une édition vie privée ne l’a pas épargné : fille tique est encore plus flagrant. naudot des Lycéens pour Le Cœur cousu et le prix Goncourt des spéciale à tirage limité. droguée en institut psychiatrique, Au sein de cet univers loufoque lycées pour Du domaine des Murmures. A la base je suis prof, et femme volage, co-équipier (et mixant science-fiction et jeux je pense avoir une certaine relation avec la jeunesse, un lien direct. meilleur ami) tué sous ses yeux… vidéo, le graphisme se révèle Aujourd’hui encore, je suis invitée dans de nombreux lycées. Je suis Personne n’aimerait échanger sa être la véritable star de cette très honorée d’être la marraine, car c’est un prix qui me correspond vie contre la sienne. Pour autant, œuvre. A la fois scénariste et : très libre, axé sur la jeunesse, et qui concerne une sélection riche notre héros se montre philoso- dessinateur, Gimenez démontre et éclectique. phe et ne cherche pas à fuir ses qu’il excelle dans les deux arts, responsabilités. épaulé ici par Brouet. L.C. : Carole Martinez est un auteur que nous avons découvert avec 8 / campus mag juin juin campus mag / 9
  6. 6. bOUQUIN Voyage Lolita de Nabokov Provocant, dérangeant, troublant, Lolita est l’histoire Sur la route de Jack Kerouac rague, tranquille d’un pédophile quadragénaire, Humbert Humbert, qui raconte P Bien plus qu’un roman, Sur la sa relation, notamment sexuel- route est le manifeste de la beat ville d’histoire le, avec Dolores, une jeune génération. C’est le récit des er- fille de 12 ans. A la limite entre rances d’un écrivain qui a défié l’émerveillement et l’horreur, le conservatisme de l’Amérique le beau et le laid, le bien et et a dénoncé son hypocrisie le mal… Le narrateur est à la morale. Et c’est sur la route fois attachant et odieux. Cette que le génie d’une génération ambigüité est embarrassante, Capitale de la République Tchèque, Prague, visitée par des millions de voyageurs chaque année, a cherché un autre mode de vie car le lecteur est capable de ressentir à la fois de l’empa- que celui proposé par une so- regorge de lieux chargés d’histoire. Entre un passé historique fort, une grande diversité de ciété victime de sa morale. Sur thie pour un pédophile et de la la route a été adapté au cinéma monuments à visiter, et de nombreux lieux où se balader, Prague est une destination à découvrir pitié pour sa victime. Il n’est aussi bien pour sa richesse culturelle que pour la sérénité qu’elle dégage . par Walter Salles et le film est d’ailleurs pas étonnant que en lice pour la Palme d’Or du lors de sa publication en 1955, P Festival de Cannes. le roman ait fait scandale et ait lus grande métropole du pays, Prague est accessible en avion à dans un ancien ghetto, retrace l’histoire de cette communauté. Pour été censuré pendant plusieurs seulement 1h35 de vol de Paris. Sa situation géographique idéa- les amateurs d’art, la Galerie nationale présente de nombreuses collec- années. le permet d’accéder facilement à d’autres capitales européennes tions d’œuvres exposées dans différents lieux de la ville. ; peintures et comme Vienne ou Berlin situées à moins de 300 kilomètres. sculptures gothiques au Couvent Sainte-Agnès tandis que les œuvres Prague, que l’on définit comme capitale médiévale, possède un centre- contemporaines sont au Musée Kampa. Kampa étant également le ville historique classé au patrimoine de l’Unesco depuis 1992. Certains, nom d’une île que l’on appelle la petite Venise de Prague, lieu de balade fascinés par le caractère magique de cette ville, affirment qu’elle est la incontournable où l’on peut s’accorder une petite pause à la terrasse porte d’accès vers d’autres mondes. Du mystique, mais pas seulement. d’un café.D’ailleurs , les lieux où s’arrêter pour prendre un verre ou se Le Cœur cousu L’authentique fait tout autant partie de la ville, comme dans le quartier restaurer foisonnent à Prague. Les hospoda ou pivnice sont des bras- a inez baroque de Mala Strana, où d’anciens hôtels particuliers hébergent des series traditionnelles, les hostinecs des petits troquets, les vinarna des de Carole Munrtfamille d’ e ambassades étrangères. Pour passer d’un quartier à un autre, pas besoin de voiture. Prague possède un réseau de 3 lignes de métro, de 20 lignes bars à vin, et les kavarna des cafés ou salons de thé où il ne faudra pas manquer de déguster les traditionnelles pâtisseries du pays comme les C’est l’histoire s Carasco, de tramway de jour et de 10 lignes de nuit, le tout complété par un ré- vkové palacinky, crêpes fourrées de fruits et de chantilly ou les petits re, le assez particuliè fond de l’Espa- seau de bus. Aucun problème donc pour se déplacer. Et si on se perdait beignets appelés vdolky. A la tombée du jour, les amoureux pourront qui vit au fin XIXème siècle. dans la ville au gré de quelques lieux cultes à visiter ? La maison de Mo- s’accorder un moment hors du temps sur le célèbre Pont Charles, lieu gne à la fin du urière, un zart située au sud de Mala Strana et où le musicien composa le célèbre de passage obligatoire quand on se déplace dans la ville. Et si on allait Fr asquita est cout sorcière Don Giovanni vous ouvre ses portes. Le musée juif de Prague, installé danser ? A Prague aussi, on sait faire la fête. Pour cela, deux adresses peu m agicienne et . Les Mots de eurs du village incontournables : si vous avez la nostalgie du pays, le Yes Club, établisse- d’après les rum par son mari Jean-Paul Sartre ment à peine âgé d’un an et tenu par 3 DJs français, vous fera danser sur Jouée et perdue de coqs, elle de l’électro jusqu’au bout de la nuit et, très en vue de la jeunesse pra- t lors d’un comba village pour s du Routa rd praguecityh ception ostel.cz l Réec sdb goise, le Cross club un lieu atypique de la vie nocturne à Prague, avec le est rejetée par l’homme au Les bons plan 2-211-124. l 450 Kc/pers ; idem av ns ou Entraînant et touchant, Les žová 5. p 22 b 350- les sa différents espaces et diverses ambiances. Pour ceux qui voudraient se l’adultère avec l’a gagnée. mary: Ru s sans sd es ; doub Hostel Rose saison, dortoirs 4-6 lit /pers pour les 7-12 plac ent en couronnes slt . remettre de leur soirée dans un décor spectaculaire et tendance, il faut i Mots de Jean-Paul Sartre est rfum d’olives qu ndamnée à n em pa 8h-19h. Selo 0 Kc/pers ; 250-450 Kc plus. CB refusées, règl sse de par la taille des aller prendre un brunch le week-end chez Radost. Se cultiver, , s’éclater, un véritable classique de la 55 re Elle se voit co privée 450- 0-1 600 Kc. Petit déj en voici une excellente ad . L’ensemble s’avère rs le pays, littérature. Un roman qui s’ap- 10 , re avec sdb 1 une bâtisse toute rose et la proximité de la ga ccable à disposition, se balader, Prague c’est un peu la destination rêvée afin de pouvoir fiè- l’errance à trave paysans, ns e... Internet. Da ur propreté, leur calm pa. Grande cuisine im pe rement annoncer à la rentrée que, pendant ces vacances, on a tout fait en pleine révolte de précie sans fausse note et où cham bres, le mineux et sym h. Plats Elle s’établira l’auteur se livre sans retenue. Il cueillant, lu , dim 12h-22 ois. On y en une seule destination. . h-1h du mat jusqu’à la mer. r l’autre rive rompt définitivement avec son vraiment ac pée. fort bien éq ui Lun-sam 11 s cher et vraiment pr naturels 2-316-265. . C’est bon, pa ag finalement su há 33. p 22 le des produits s lle de gamins enfance qu’il tourne en dérision Lokal : Dlou 20 Kc. Dans la vielle vil rantie Slow Food, avec salle, près des grosse avec sa ribambeaussi de dons et raconte l’amour incondition- moyen s 99-1 sin cère, ga première ne tchèque e. On s’installe dans la ns une longue salle, av ec les Le Guide tous doté s eux isi mijote une cu méthode soigné ou à l’arrièr e da uchant, poé- nel qu’il voue à la littérature. e choisis et un inium pleines de bière pé- du Routard surnaturels. To sensations, cuves en alum biance. j 15h-23h. Re 221-111. Tl taverne mythique Une autobiographie qui se lit e joyeuse am 17. p 222- tique et riche en cousu est habi tués dans un (Au Tigre d’Or : Husova s vitraux opaques, cetteplutôt bohème et est désormais ur facilement et qui offre plusieurs le roman Le Cœ contes et de gra et à se ance U Zlatého Ty seigne, un tigre doré, istoire pragoise. Ambi tation de la bière disponible sur votre niveaux de lecture, la frontière en l’h pu de rable à son es les vicissitudes de entre générations. La ré e d’y trouver une place. une succession et l’imaginaire entre la littérature, la philoso- ut cil a traversé to gne une belle fraternité ois, il est parfois diffi palacakropolis.cz l iPhone pour 4,99 € fables où le réel se côtoient. phie et l’idéologie n’étant jamais rè ag animée, où plus à faire chez les Pr žkov. p 296-330-911. t immeuble Art déco, t l Ži servie n’étan lis : Kubelíkova 27, à j jusqu’à minuit. Dans ce uvrir la scène tchèque étanche. Palác Akro po . Tl co Lipanská casion unique pour dé naux. Réputé à Plus d’informations sur no 5, station io Tram : Tram une salle de concert, ocent des groupes internat Guide Prague : un coin bar et et autres...). Égalem end. ative eek- 9.90 euros www.routard.com (rock, altern roit est très animé le w Prague, l’end10 / campus mag juin juin campus mag / 11
  7. 7. Musique Par Camille Coutant MusiqueINTERVIEW BERRYBerry vous invite à embarquerAprès un premier album intitulé « Mademoiselle », fruit savoureux d’une reconversioncourageuse et réussie, Berry, comédienne à ses heures perdues, devenue chanteuse àtemps plein, est le chef de bord d’un second album conçu au rythme de voyages aux quatrecoins du monde. Faits de naturel et de simplicité, à son image, les douze morceaux qu’ellea concoctés seront parfaits pour accompagner en douceur vos longues soirées d’été.Rencontre avec Mademoiselle Berry, qui nous présente « Les Passagers ».Initialement, vous venez du monde du théâtre. Avez-vous adapté votre travail selon les endroitsQu’est-ce qui vous a poussée vers la chanson ? où vous vous produisiez ?Je crois pouvoir dire que c’est grâce à deux amis avec Non. Par contre, j’essayais à chaque fois de leurqui je fais de la musique : Manou, qui compose, et demander quelle était la chanson françaiseLionel Dudognon, qui est guitariste, avec lequel on qu’ils aimaient, qu’ils connaissaient par cœur, etfait les chansons. Ce dernier m’a entendu chanter j’essayais d’intégrer cette chanson phare à mon touren fin de soirée, avec Manou qui m’accompagnait, de chant. Ça pouvait être « La vie en rose » d’Edithet il m’a dit : « J’adore ! Si un jour vous voulez Piaf, ou « Sans aucun prétexte » de Françoise Hardyessayer, venez chez moi ». J’étais comédienne, je que l’on a fait version bossa au Brésil. C’était très c’est autant le sourire de ma fille qu’un film des nos pistes à la recherche des talents des autres.n’avais plus de boulot, j’ai fait un bébé et, plutôt différent à chaque fois. Ça m’a permis de revisiter frères Cohen, ou que le monsieur qui vient de nous Par conséquent, c’est un disque fait de voyages. Onque de déprimer, je me suis mise à bosser avec mes classiques et de faire des reprises auxquelles servir, ou les expositions que l’on peut voir. Tout est a terminé à Paris dans les mythiques studios CDEManou. Je n’avais jamais rêvé de chanter avant, je n’aurais peut-être pas pensé. C’est grâce à cela inspirant. En matière de chansons et de musique, où quand tu rentres c’est pareil, rien n’a changé,mais le plaisir que j’ai eu à le faire a été tellement que je fais maintenant la chanson « Capri » sur Serge Gainsbourg reste celui dont le travail est la moquette est authentique, c’est génial. Cetincroyable ! Je ne pouvais plus m’arrêter d’écrire scène. On en a fait une version rockabilly, on s’est le plus accompli. On trouve chez cet artiste une album, c’est tout autant de bistros parisiens quedes chansons et de les interpréter. Du coup, nous tellement amusés à la jouer avec les musiciens certaine tradition littéraire romantique française. de bistros taïwanais, c’est pour ces raisons que j’aiavons passé un an chez lui, avec le bébé dans un qu’après cela, nous l’avons ramenée dans le J’aime aussi l’écriture de Brassens qui est tout à fait trouvé, au final, qu’il était bien de l’intituler « Lescoin, et on faisait ça toute la journée, de la musique. spectacle français. Le but du jeu, c’est de prendre différente, et celle de Barbara aussi me bouleverse. Passagers » car j’ai été passagère, pendant quatreÇa a donné naissance à mon premier disque : « le plus de plaisir possible à chaque fois. En ce moment, chanter en français, c’est presque ans de tournée, de mille trains, avions ou bus. LaMademoiselle ». ringard, mais on a quand même énormément cohérence s’est imposée d’elle-même. Vos chansons sont évocatrices et traitent de d’artistes incroyables en France : Etienne Daho,Votre premier album a dépassé les frontières thèmes comme l’enfance, l’amour, la rupture. Benjamin Biolay, Alain Chamfort… Des artistes qu’on nous envie à l’étranger. Etait-ce un choix de rester dans les pas du premierfrançaises. Vous avez joué au Brésil, en Corée et Etait-ce une volonté de votre part de rendre votre album ?en Serbie. Comment votre travail a-t-il été perçu travail accessible ? Il y avait une volonté de ne pas faire de virageà l’étranger ? Non. Mais, par contre, je n’écris pas comme sur Votre second album est sorti fin avril. Quel a été le radical. Ma deuxième volonté, c’était d’essayer deNous avons joué encore plus loin que ça. On est allés un blog, ou de façon descriptive. Je ne fais pas de fil conducteur pour cette nouvelle production ? créer un répertoire cohérent. Je débute, je n’en aipartout, à Taïwan aussi. Ce qui est intéressant, c’est chansons sur le quotidien. Ce que j’essaie de faire, Cet album, contrairement au premier, a été fait pas fait tant que ça, des chansons. Le but, c’était dequ’à l’étranger nous n’étions pas majoritairement et c’est bien là ma plus grande volonté, c’est de de façon itinérante, car j’étais à l’étranger dans le prolonger quelque chose. L’idée, aller plus loin.avec des expatriés, nous étions avec des gens du parler d’un sentiment le plus intime qui soit, avec cadre de ma tournée. On a refait toute l’ossature depays. Nous avions un public de locaux. Ça, c’est très un ressenti très précis, en me disant que cela aura l’album dans la même maison de campagne que lasurprenant. Et ce qui est d’autant plus émouvant, peut-être une chance de traverser d’autres gens. première fois, chez mon ami Lionel Dudognon. On Où aurons-nous le plaisir, dans les mois à venir,c’est de voir qu’il y a encore cette aura de la culture a commencé à travailler chez lui, et on est partis de vous entendre en live ?française. On sent que les sonorités de notre langue en tournée après. On bougeait tout le temps. On En juin à Paris, les 12 et 13, à l’Européen.sont appréciées. Certaines chansons de notre On sent clairement l’influence de Serge Gainsbourg à travers vos textes et les sonorités n’est pas restés enfermés dans un studio. Après,patrimoine culturel sont connues et existent depuis on est allés chercher les talents là où ils étaient, les passagers20 ans, 30 ans à l’étranger, les gens les chantent et présentes sur votre album. Avez-vous d’autres Casablanca /Mercury / sources d’inspiration ? comme par exemple Mark Plati, le producteur du universal Musicles aiment là-bas. Et ils sont vraiment curieux de dernier album de Bashung, à New York. On estdécouvrir la nouvelle scène française. J’ai plein de sources d’inspiration. L’inspiration allés faire les cordes à Bruxelles. On partait avec12 / campus mag juin juin campus mag / 13
  8. 8. Le mot d’ordre cet été : e !Pas de Sam, pas de caiss o, ce mois de ju in risque de m ettre vos et les matchs de l’Eur ue, vacances te de la musiqEntre les ré visions d’exam sera qu e meilleur ! Fê s manquer. Po ur mais l’été n’en rtir ne vont panerfs à rude épreuve… , BBQ… les oc casions de so à mettr e en age, festivals nseils facilesentre potes, pl i quelques co u’au bout, voic souvenirs. profiter jusq issent que de bonsêtre sûr d’en es ne vous la œuvre pour que ces vacanc r à la place des e et proposez-leu boire outre-mesur ent envie (jus frais, eaux ool qui donn boissons sans alc ettes inédites etVous sortez ? ez comment vous aromatisées…). Dé couvrez des rec me de partir, sach un, taxi, à r les associations PréventionAnticipez : avant mê ports en comm exqu ises concoctées pa ention sur leur site www.allez reven ir. Voiture, trans votre Sam. rs Pr év voiture, désignez Routière et Assureupied… Si c’est en rentrerenvie.fr ou ute, soufflez er test : en cas de do s. Prévoyez un éthylo ucteur. En plus, à partir du 1 juille t retour de vos invité nd Souciez-vous du m, mettez à désigner leur Sa in de faites souffler le co bord. es, si ce n’est fait, c’est obligato ire d’en avoir un à Incitez-l disposition et proposez si beso , des éthylotests à peu le camping besoin. même si c’est un ez sur place ou dans la voiture si dormir sur place qu’une soirée qui se termine aux Dorm x rts en c’est toujours mieu les transpo ent pour un taxi ou urgences ! Prévoyez de l’arg où… qui a trop bu. commun, au cas partir quelqu’un Ne laissez pas re invité tient à oo lémie positive, votre corde sensible z? pétanque Si malgré une alc ez-le. Jouer sur la Vous receve national de prendre le volant, reten est un autre : avec ou le tournoi inter ur du gendarme en la perte du La soirée, le BBQ est un moyen, la pe s) c’est a lieu chez vous ? une alcoolémie ≥ 0.5 g/l (2-3 verre s. surée ! ons sa ns alcool alléchante pe rmis probatoire as Proposez des boiss rs : limitez leur tentation de teu Pensez aux conduc La question qui tue En buvant de l’alcool dilué avec du soda ou du jus de fruits : a – L’alcool s’élimine plus rapidement que s’il n’est pas dilué b – L’alcool s’élimine moins rapidement que s’il n’est pas dilué c – L’alcool s’élimine de la même manière Réponse : c- 1 à 2 heures : c’est le temps qu’il faut pour éliminer un verre d’alcool (dose bar standard). Et contrairement à ce que l’on peut entendre, il n’existe aucun moyen d’accélérer ce processus. Découvrez nos conseils et recettes de cocktails sans alcool sur rentrerenvie.fr Rejoignez-nous sur Facebook.com/SamleCapitainedeSoiree !

×