Your SlideShare is downloading. ×
  • Like
Albert camus (1)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply
Published

 

Published in Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
811
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
6

Actions

Shares
Downloads
8
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. albert camusla solidarité et lengagement
  • 2. il faut aimer rarementpour aimer beaucoup
  • 3. Esprit tourmenté sur lequel les événementsont imprimé leur trace.
  • 4. ● 1913: Albert Camus nait en Algérie, fils dun ouvrier agricole quil najamais connu,parce quil est mort pendant la première guerre mondiale etdune mère dorigine espagnole,analphabète et sourde , qui donc avait desdifficultés à parler .● Son existence , par rapport à lautre auteur pivot de lexistentialisme,Sartre, a été marquée par la difficulté et les obstacles, ce qui pourraitexpliquer les notions de solidarité et de justice qui sont centrales dans sonoeuvre.● La maladie dont il souffre, la tuberculose, lempechera de passerlagrégation de philosophie mais aussi de sengager dans larmée, en1940.● Entré dans la Resistance il collabore au journal clandestin Combat, dont ildeviendra redacteur en chef à la fin de la guerre.● Les années 50 marquent sa rupture avec Sartre et lemargination deCamus de la part des intellectues communistes.● 1957: Camus reçoit le Prix Nobel pour la littérature● 1960. Camus meurt dans un accident de voiture.
  • 5. Les oeuvres● Romans et nouvellesLetrangerLa PesteLétéLa chuteLexil et le royaume● EssaisLenvers et lendroitNocesLe mythe de SisypheLettres à un ami allemandLhomme revolté● Pièces de théatreCaligulaLe malentenduLEtat de siègeLes justes
  • 6. ● Ecrits politiques● Carnets
  • 7. Comme déjà Pascal ou Kierkegaard ,Camus se pose laquestion du sens de lexistence humaine et aborde desthèmes quon pourrait definir universels,mais en lesphiltrant par une reflexion qui est influencée par lesdesastres des deux conflits mondiaux et par sa péculiaireexpérience biographique.
  • 8. Les thèmes● Lexil● Labsurde● La révolte● Le bonheur● La solidarité● La justice
  • 9. Lexil● De la misère radicale de la condition humaine,du désert de notre existencedérive la notion dabsurde et lexperience de lexil dans notre propreexistence ,par rapport à laquelle nous sommes étrangers parce que cestelle qui se fait , au délà de notre volonté.● Ces sentiments dexil et de labsurde de lexistence se révèlent pourCamus devant la mort ,de façon soudaine et hasardeuse.● La condition dexilé est pour Camus sans espoir, puisque il ny a pas devoies de sorties de labsurde qui nous entoure.● Il ne nous reste à vivre que avec la certitude quil ny a pas de royaume,etdecider que cet exil est notre royaume.( Lexil et le royaume)
  • 10. Le bonheur"Il faut imaginer Sysiphe heureux "Une sorte de béatitude atteint Sysiphe, une fois quil estdevenu conscient de sa condition absurde.Donc le seul bonheur et la seule réponse possible à laconstatation de labsurde est decider avec lucidité que cetabsurde et cet exil sont nos conditions naturelles et choisirde vivre dans labsurde.
  • 11. LabsurdeEntre lhomme et le monde il y a un divorce qui ne prévoit pas de possibilitésde réconciliation.Entre lexigence de lhomme de trouver des réponses,sa demande de clarté,son désir de savoir et lexistence du monde ,son silence indifférent auxquestions que lhomme lui pose, il y a un divorce,doù nait le sentiment delabsurde.Lhomme et le monde sont antinomiques et donc leur coexistence crée lesentiment de labsurde.
  • 12. Les solutionsCamus ne considère ni le suicide ni la religion comme des solutions pour sortirde labsurde.Le suicide est inutile parce quil se limite à supprimer la conscience.La religion cherche à trouver un sens à lexistence dans un autre monde,situeles raisons et les espérances de lexistence dans lau-delà.Camus dit quil faut accepter labsurde:lhomme est condamnè à mort,face àlaquelle tous nos efforts peuvent sembler vains.Lattitude de Camus nècessite de plus de force puisquil ne cherche despoirmais il reste dans labsurde.
  • 13. Les hommes ne sont pascoupablesTous les personnages de Camus montrent comment on vit dans cet universindifférent.Ils ne montrent aucune passion, aucun sentiment, ils tuent pour riencomme le protagoniste de "lEtranger".Puisquils vivent tous dans un monde dont ils ne sont pas responsables, leshommes échappent à tout sentiment de culpabilitè, ils se sentent desmeurtriers innocents.Lhomme qui a pris conscience de labsurde, retrouve automatiquementlinnocence en séloignant des valeurs sociales qui prevoient la culpabilitè et laresponsabilitè.
  • 14. La révolteLa révolte fait exister.Comme Descartes affirmait"Je pense,donc je suis", Camus affirme"Je me révolte,donc je suis.Mais pourquelle soit éfficace et comme elle appartient à la consciencecollective,elle est signe dune nature, celle humaine, quil faut préserver: ladevise sera donc"Je me révolte,donc nous sommes"La révolte est nécessaire, elle permet de dire non à linjustice, à lexploitation,aux abus et donne un sens à linutilitè de lexistence.Mais lengagement deCamus cherche à concilier la justice avec la libertè.Cela le conduira à denoncerles camps de concentration sovietiques ,ce qui provoquera sa rupture avecSartre et toute la gauche .
  • 15. Dans Le Mythe de Sysiphe, Camus prone la révolte comme voie alternativeaux deux autres possibilité qui se posent devant lhomme, le suicide et lareligion, qui sont également inutiles.Pour Sysiphe la révolte consiste à prendre conscience de sa captivitè àlintérieur des murs dune condition absurde. Cest ce qui va le rendre heureux.Mais pour Meursault et Caligula, au bout de la révolte solitaire cest le néant .Pour atteindre à lequilibre permettant de neutraliser labsurde il faut aller audélà de lengagement personnel. Cest la solution à laquelle aboutit lhistoire deLa Peste.
  • 16. Lhomme revoltéLe livre (1951) fut accusé danticomunisme par Sartre .Camus rejète la révolte historique, qui a conduit du marxisme à la révolutionsoviétique et à la tyrannie stalinienne.il soutient la nécessitè dune révolte pacifique, fondée sur la morale et lasolidaritè,visant à humaniser les états qui existent déjà et non à construire unétat nouveau.Pour Sartre il faut faire la REVOLUTION, pour Camus il faut se REVOLTER.
  • 17. LengagementDans laprès-guerre, les thèmes de labsurde et le sentiment de lexil restent aucentre de la reflexion de lécrivain, mais il sengage dans la lutte contre lesinjustices, la souffrance, la violence historique, en supprimant touteindiffèrence."...la dure et merveilleuse tache de ce siècle est deconstruire la justice dans leplus injuste des mondes...."
  • 18. LEtrangerCest le roman où labsurde et le manque de sens de lexistence sincarnentdans le personnage de Meursault,qui vit en Algérie et montre une absencetotale de sentiments et démotions.Il est étranger à sa propre existence , quil laisse couler sans aucuneimpliquation émotive. Il est indifférent, incapable de nourrir des sentimentsamoureux envers la fille avec qui il entretient une relation; il reste indifférentmeme à la mort de sa mère, à laquelle il était déjà devenu étranger,puisquelleétait renfermée dans un asyle dune autre ville.Sans aucune raison,accablé par la chaleur et le soleil, véritables co-protagonistes de lhistoire, Meursault tue un arabe.Condamné à la guillotine, il refuse le soutient de laumonier.il trouvera sa paix dans la nuit.
  • 19. Le behaviourismeCamus entend décrire un homme deprivé de conscience. pour obtenir cet effetil cherche à garder un ton impersonnel, grace à lutilisation du passé composédans un récit qui est à la première personne.iCertains ont comparé ce type décriture au behaviourisme des écrivainsaméricains,Hemingway ou Steinbeck, dont linfluence se faisait sentir àlépoque en Europe.Leur intention était de donner un rythme plus soutenu au récit en reportant lesgestes et les paroles des personnages dans des phrases brèves.
  • 20. Un homme caméraLa narration révèle le véritable aspect du protagoniste: le discours indirectrenforce limpression dabsence du personnage, un homme-caméra qui ne saitrien, néprouve rien, mais se contente denregistrer ce qui passe dans sonchamp vital.Ignorant du jeu social, comme le démontre le procès, il reçoit passivement lesimpressions physiques que lenvironnement lui impose : le soleil, la mer, lalumière.
  • 21. La Peste"Lunique chance de succès passe par la réconnaissance dune communautédont il faut partager les luttes."Cest la seule attitude qui sauve lindividu de lisolement nihiliste.La Peste apparait donc comme lanti-etranger.Le problème central du roman porte moins sur la raison de vivre que sur lamanière de vivre.Dabord les personnages semblent vivre une vie mécanique comme Meursaultdans Letranger; mais le fléau porte les pantins à se transformer en hommesqui font lapprentissage de la souffrance et découvrent la solidarité.
  • 22. http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Peste
  • 23. Letranger (le film,1967, parLuchino Visconti)Cliquez ici pour regarder le filmhttp://www.youtube.com/watch?v=byPg1GbiUlg