Le Shop.ch AnalyseBusiness
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Le Shop.ch AnalyseBusiness

on

  • 2,520 views

 

Statistics

Views

Total Views
2,520
Views on SlideShare
2,508
Embed Views
12

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
1

3 Embeds 12

http://www.slideshare.net 7
http://www.linkedin.com 4
https://www.linkedin.com 1

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

11 of 1

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Le Shop.ch AnalyseBusiness Le Shop.ch AnalyseBusiness Presentation Transcript

    • Aspects stratégiques et fonctionnels de l’e-business INFO 2305 Travail d'analyse de la société de vente en-ligne www.le-shop.ch Namur, le 22 juin 2007 Olivier Annet , oAnnet@info.fundp.ac.be Cédric Di Tomaso, cDitomas@info.fundp.ac.be Pierre Halleux, pHalleux@info.fundp.ac.be
    • Plan de la présentation 1. Présentation de l’entreprise • • 2. Analyse SWOT (Strengths , Weaknesses , Opportunities and Threats) • 3. Analyse business Modèle : eBMO o Modèle : Business Schematics o • 4. Validation politique et économique Modèle e³ value o Modèle i* o • 5. Analyse fonctionnelle Modèle BPMN o
    • Première étape : « Présentation de LeShop »
    • 1. Présentation de LeShop (1/4) a) Evolution (1/2) € 1997 – Fondation Pionnière, 2 million CHF Epicerie sèche (1500 produits non périssables) 1998 – Ajustement - EDM Ajout de produits frais (viande, fruits,…) Mise en place chaîne du froid A.Nicod ( HEC) J.M Garcia (Business Admin & MBA) 1999 – Bon appétit groupe R. Walbaum (Expérience d’entrepreneur) D. Wanner (Licence économie HEC) Position LeShop < géants du marché ➔ Bon Appétit groupe acquiert 33% capital action LeShop Perte malgré CA CHF 4 millions & 3000 clients 2000 – Expansion en Allemagne & Argentine CA: CHF 6millons & 5000 clients 2001 – Plus grand centre logistique suisse pour commerce électronique – Partenariat exclusif « La poste » – Bon appétit prend 54% des parts
    • 1. Présentation de LeShop (2/4) a) Evolution (2/2) 2001 – Mauvaise situation financière CA CHF 12 millions / Investissement logistique… ➔ Perte… 2002 – Fermeture annoncée par Bon Appétit Groupe Déjà investi CHF 30 millions… 2003 – Solidarité clients/ partenaires / fournisseurs Engagement d’injection de CHF 10millions pour atteindre le break-even point Ch. Wanner reste seul – Alliance stratégique Migros / LeShop : www.migro-Shop.ch Encore en difficulté financière malgré CA CHF 50 millions 2004 – Evolution profil client (70% « working women ») – Introduction de nouveaux produits, M-Budget, CA en hausse 2006 – Premier bénéfice opérationnel – Migro possède 80% capital actions – Nouveau centre de distribution, CA visé CHF 140 millions
    • 1. Présentation de LeShop (3/4) b) Environnement & acteurs externes (Porter) « Toute entreprise e-business - Migros Pour des articles de consommation courante - La Poste avec service de livraison rapide » - Von Bergen SA - Eismann AG • Celebros ➔ cfr. EBMO « Working Women » ➔ cfr. EBMO Principalement Coop.Ch + Liste p.11 « Die rang liste » - Supermarchés classiques, - Commande par Internet sur différents sites -…
    • 1. Présentation de LeShop (4/4) c) Problèmes rencontrés • Blocage du site au lancement • Lenteur • Retard de livraison • Gestion logistique qui se complexifie • Augmentation plus rapide des coûts que des revenus • Equilibre financier • Négligence du nombre de produits frais proposés au lancement • Seuil de rentabilité difficile à atteindre
    • Deuxième étape : « Analyse stratégique - S.W.O.T »
    • 2. SWOT : Weaknesses (1/2) • Le déploiement du nouveau centre logistique Difficultés de gestion et de coordination o • Le contrat de partenariat avec la Poste Suisse La Poste pourrait augmenter ses prix o Que se passerait t’il en cas de rupture du contrat o • La vaste gamme de produit Complexité de la gestion de l’approvisionnement, des stocks, de la conservation de la chaîne du froid, des o denrées périssables etc. Diminution de la quantité de produit commandé chez les fournisseurs ➔ Prix moins avantageux o
    • 2. SWOT : Weaknesses (2/2) • LeShop est dépendant de la technique Crash du serveur dès son lancement en 1998 o Menaces externes : virus, hacking, nouvelles réglementations o • LeShop limite l’équipe informatique Doit on conclure une limite de la R&D ? o • Pas de dimension communautaire et sociale à ses services (Web2) Implication faible de l’utilisateur o • Connexion haut débit nécessaire 13,5% de la population est connectée à Internet haut débit Vs 63% en Wallonie) o Ralentit la vitesse d’achat et peu décourager o Proposer une version du site plus légère o
    • 2. SWOT - Opportunities Assortiment de produits unique en Suisse o « Win-Win » • CA ↑ o Filliales Migros • Offres exclusives réciproques, partage de client, référencement,… o LeShop = 80% des livraisons à Lausanne et Genève en soirée ➔ ↑ dépendance, diminue les risques o Livraisons possibles à frais fixes moindres o Possibilité de produits surgelé sans devoir investir o • Opportunité de la demande Clients confiants commandent de plus en plus o ➔ Prix panier moyen augmente  ➔ Investissements possibles et vision à plus long terme  • Outsourcing (?) Equipe de développeur à l’étranger • concentration sur le « Core business » en Suisse o • La publicité des concurrents C’est une chance pour LeShop ! o
    • 2. SWOT – Threats • Complexification logistique & investissements • Coûts variables par commande > marge ➔ Besoin d’un vol. d’affaire suffisant pour o amortir les frais o Investir assez pour rester efficace… mais pas trop pour couvrir les charges fixes • Fondateurs != Actionnaires majoritaires Migros alléché par l’appât du gain de la revente de LeShop ? o • Web à LT? (moteur d’activité de l’entreprise…) o • Peur du payement en ligne A LT frein au développement dans le marche ? o • Développement sur le marché français Pas menace à CT? Non, barrières à l’entrée o LT ? Possible… o • Législation plus faible qu’en Belgique (LPC – directive EU. 8 juin 2000) o
    • 2. SWOT • Stratégie actuelle • Stratégie de différenciation : • Attention portée sur la chaîne du froid, écologie, service qualité, attention client, Migros & autres… • Fidélisation du client • Stratégie de prix : • Réduction des coûts grâce aux outils logistique • politique « just in time » • Augmentation des fonds disponibles pour investissement • Améliorer compétitivité • Stratégie de verrouillage : • Réseau de Partenaires qui inspirent déjà confiance au client (Migros,Libris.ch, HotelPlan.ch,…) • Partage de clients • Renforce la position de LeShop par rapport à d’éventuels entrants • Garantie de qualité • Points M-Cummulus • Stratégie future : • Développement du réseau de partenaires & product Mix • Autres service à plus value (utilisation en ligne des points M-Cumulus) • MT extension internationale (démarche déjà initiée sur le site…?)
    • Troisième étape : « Analyse business »
    • 3. Analyse business - a) Les piliers • Proposition de valeur (1/2) • Offres élémentaires (Commande) : Catalogue en ligne   Commande par voie électronique Différentes boutiques sur le même site  Mode de payement  La livraison à domicile   Satisfait ou remboursé • Offres élémentaires (Autres services)  Service personnalisé  Service et relation client  Points M-CUMULUS
    • 3. Analyse business - a) Les piliers • Proposition de valeur (2/2) • Compétences : capacité et qualité (nécessaires à la proposition de valeur) Une équipe 100% motivée, au bénéfice de 10 ans d’expérience o 2 centres de distributions modernes et performantes o Une distribution efficace et fiable o Des méthodes de payements variées et sécurisées o Une gestion des stocks et réapprovisionnements efficace o Un site web performant et orienté clients o Un savoir-faire unique dans l’épicerie en ligne o Avantage de la marque Migros (la plus populaire de Suisse) o Une bonne relation client o Des marques propres Migros avec le meilleur rapport qualité/prix o Un soutient marketing actif (Migros et LeShop) o Une base de clientèle fidèle (Migros et LeShop) o
    • 3. Analyse business - a) Les piliers • Gestion de l’infrastructure Logistique interne : - Deux centres de distribution
    • 3. Analyse business - a) Les piliers • Gestion de l’infrastructure Logistique interne : : Production - Deux centres de«distribution - Panier fait main »
    • 3. Analyse business - a) Les piliers • Gestion de l’infrastructure Production : Logistique externe : - Panier fait• main partenaires logistiques Les
    • 3. Analyse business - a) Les piliers • Gestion de l’infrastructure Com. et vente : • Accent sur les produits locaux • Analyse de profil client • Partenaires Logistique externe : • Les partenaires logistiques
    • 3. Analyse business - a) Les piliers • Gestion de l’infrastructure Com. et vente : • Accent sur les produits locaux • Analyse de profil client • Partenaires Service : • Service après vente
    • 3. Analyse business - a) Les piliers • Gestion de l’infrastructure Service : • Service après vente Approvisionnements : • Obtenir les prix le plus bas • Fournisseur principal • Migros
    • 3. Analyse business - a) Les piliers • Gestion de l’infrastructure R&D : • Innovations Approvisionnements : • Obtenir les prix le plus bas • Fournisseur principal • Migros
    • 3. Analyse business - a) Les piliers • Gestion de l’infrastructure GRH : • Esprit de jeune entreprise R&D : • Innovations
    • 3. Analyse business - a) Les piliers • Gestion de l’infrastructure Infrastructure : • Politique : Qualité & «Just in Time» GRH : • Esprit de jeune entreprise
    • 3. Analyse business - a) Les piliers • Gestion de l’infrastructure • Partenariats : • Capacités : Ressources tangibles : ses centres logistiques (150.000m²) + installations Migros o Ressources intangibles : expériences et compétences o Ressources humaines : plus d’une centaine d’emplois o
    • 3. Analyse business - a) Les piliers • Relation client • Mieux connaître le client Tire profit des TIC (Stratégie de collecte – gestion & exploitation de l’information) o • Mieux couvrir le client Catalogue (Canal marketing) o Livraison (Canal distribution) o Service après vente o • Mieux fidéliser le client Satisfait ou remboursé (garantie de confiance) o Points M-CUMMULUS (lié le client) o Livraison rapide o Transactions sécurisées o … o
    • 3. Analyse business - a) Les piliers • Aspects financiers • Bilan stabilisé en 2004, CA en augmentation entre 30 et 40% / an • Réussi à concilier le confort utilisateur & l’écologie • Rémunération des partenaires par intéressement au CA ? • Monitoring efficace diminue les coûts de stockage • Partenariat avec Migros • Partenariats avec les autres fournisseurs
    • 3. Analyse business - a) Les piliers • Conclusion
    • 3. Analyse business - a) Modèle eBMO • L
    • 3. Analyse business - b) Business Schematics • Modèle (1/5) Fournisseurs de biens L’organisation à partir de laquelle une entreprise échange un bien (un flux d’objet) contre une rétribution financière (flux d’argent en sens inverse) avec LeShop. Il est évident que tous les fournisseurs n’ont pu être représentés sur le schéma
    • 3. Analyse business - b) Business Schematics • Modèle (2/5) Fournisseurs de services L’organisation à partir de laquelle une entreprise échange un service (un flux d’objet) contre une rétribution financière (un flux d’argent en sens inverse) avec LeShop. Nous avons indiqué en tant que fournisseurs de services les sociétés qui fournissent un appui informatique à LeShop.
    • 3. Analyse business - b) Business Schematics • Modèle (3/5) Partenaire information Une organisation dont les informations fournies aides à améliorer l’offre de LeShop. Nous avons indiqué en tant que partenaires l’ensemble des filiales de Migros. En effet, ces sociétés possèdent des informations sur les habitudes des internautes ainsi que leur profil. Egalement ses sites font des liens croisés et se renvoient des visiteurs.
    • 3. Analyse business - b) Business Schematics • Modèle (4/5) Partenaires services Une organisation qui fournit un ou plusieurs service(s) qui permet(tent) d’améliorer l’offre de LeShop. ExpressPost et VonBergen permettent d’améliorer considérablement l’offre de LeShop en n’obligeant pas celle- ci à posséder ses propres transporteurs
    • 3. Analyse business - b) Business Schematics • Modèle (5/5) Constatations : - Le client émet des informations de part son profil / habitudes • Migros possède deux relations • Le client peut commander directement chez Migros.
    • 3. Analyse business - b) Business Schematics • Matching (1/3) Direct to Customer Oui mais… pour les produits Migros uniquement Maximise les éléments de réussite du modèle : • Fidélisation client (M-Cumulus) • Augmentation des achats répétitifs • Augmentation du prix du panier moyen • Système de sécurité informatique (payement) Infrastructure : - ERP Migros – LeShop ? • SLA Business & IT ?
    • 3. Analyse business - b) Business Schematics • Matching (2/3) Full Service Provider LeShop maximise les éléments de réussite: • Leader de son secteur • Rester crédible & confiance du client • Renforcement: labels de qualité & garanties,.. • Relation client • … Infrastructure : • Coordination IT • Test des fonctionnalités dans leur centre
    • 3. Analyse business - b) Business Schematics • Matching (3/3) Intermediary Oui mais… Les produits surgelés ne sont pas stockés chez LeShop et livrés par Eismann. LeShop = vitrine de Eismann • LeShop est un intermédiaire pour Eismann Mais le client paye à LeShop qui rétribue Eismann
    • Quatrième étape : « Validation politique & économique »
    • Modèle e³value • L
    • Cinquième étape : « Analyse fonctionnelle »
    • BPMN
    • BPMN
    • BPMN
    • Conclusion générale
    • Présentation & problèmes passés Analyse stratégique • SWOT Analyse business • EBMO & Business Schematic Validation politique & économique • e³ value Analyse fonctionnelle • BMPN • Précurseur sur le Web en Suisse Passé économique difficile (perte jusqu’en 2006) Mais CA en augmentation constante… o • Principales forces : service qualité & très bonne relation client • Propositions de valeurs innovatrices sur son marché • Offre globale • matching avec ce que le client attend • Menaces possibles : augmentation des coûts/prix liés à la diversification • Avenir prometteur grâce à l’expérience acquise dans le domaine de l’e-business LT : Diversification des activités grâce à l’expérience acquise dans la gestion logistique ? o LT : Expansion internationale o
    • Merci de votre attention Des questions?