Your SlideShare is downloading. ×
SAS dans l\'Industrie : Développement de l\'approche Industrielle
SAS dans l\'Industrie : Développement de l\'approche Industrielle
SAS dans l\'Industrie : Développement de l\'approche Industrielle
SAS dans l\'Industrie : Développement de l\'approche Industrielle
SAS dans l\'Industrie : Développement de l\'approche Industrielle
SAS dans l\'Industrie : Développement de l\'approche Industrielle
SAS dans l\'Industrie : Développement de l\'approche Industrielle
SAS dans l\'Industrie : Développement de l\'approche Industrielle
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

SAS dans l\'Industrie : Développement de l\'approche Industrielle

617

Published on

Troisième étude IDC Manufacturing

Troisième étude IDC Manufacturing

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
617
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. SAS dans l’industrie :développement de l’approche industrielle ETUDEÉTUDE PROSPECTIVECraig SimpsonN° CEMA17481
  • 2. IDC Manufacturing Insights SAS White Paper CONTENU IDC Manufacturing Insights a été récemment convié à la conférence des analystes sectoriels Inside Intelligence 2011 organisée par SAS, l’un des leaders de l’informatique décisionnelle et des solutions analytiques. Cette étude prospective d’IDC Manufacturing Insights porte sur les nouveaux produits clés de SAS et met l’accent sur leur application industrielle. La conférence, très animée, avait pour thème le « Big Data » et l’analyse des médias sociaux, deux domaines stratégiques encore largement sous-estimés par les entreprises. SAS est relativement peu connu des industriels en Europe centrale et de l’Est ainsi qu’au Moyen-Orient et en Afrique, en dépit de solutions de Business Intelligence parmi les plus performantes du marché et d’une excellente réputation. Si vous souhaitez investir dans ce domaine, pensez à SAS. Présentation de SAS Fort de l’irrésistible modèle de croissance qui est visiblement le sien depuis sa création en 1976, SAS s’est une fois encore montré à la hauteur des attentes en 2010. La société connaît en effet une croissance ininterrompue depuis 34 ans et est bien l’une des rares à pouvoir s’en targuer. Elle a enregistré en 2010 un chiffre d’affaires de 2,4 milliards de dollars, soit une progression globale de 6,7 %. L’éditeur a annoncé une augmentation de ses revenus dans toutes les zones géographiques où il est présent, la plus importante revenant à l’Amérique latine avec 19,9 % depuis 2009, suivie par le Canada et la zone Asie-Pacifique, avec respectivement 8,8 % et 8,4 % de hausse. Néanmoins, la contribution de ces trois régions au chiffre d’affaires global de l’entreprise est modeste comparé à celle des États-Unis et de la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique, qui totalisent près de 80 % de l’ensemble des revenus, la zone EMEA arrivant légèrement en tête. Il est très intéressant de noter que plus des deux tiers du chiffre d’affaires de SAS est généré par les clients existants. SAS peut en effet s’enorgueillir des solides liens tissés avec sa clientèle au fil des années. La société indique également que plus de 90 % de son activité résulte des ventes directes réalisées par ses quelque 400 bureaux locaux. Les clients existants et potentiels bénéficient ainsi d’un service personnalisé et SAS est mieux à même de cerner les besoins de chacun. Les derniers chiffres sont assez disparates : l’Europe centrale et de l’Est a enregistré une croissance relativement faible de 1,7 %, tandis que l’Europe du Sud-Ouest est en recul de 1 % et les pays nordiques de 4,9 %. D’autres régions ont en revanche connu une forte progression des ventes : 66,4 % pour l’Inde et la Thaïlande, 38,9 % pour le Royaume-Uni et l’Irlande, 27 % pour l’Asie du Nord, 23,8 % pour l’Asie du Sud-Est et 15,6 % pour le Moyen-Orient et l’Afrique.2
  • 3. SAS dans l’industrie : développement de l’approche industrielleCiblage et percée de l’industrie localeCes dernières années, SAS a adopté une stratégie axée sur l’industrie et proposé dessolutions pour les marchés verticaux et transversaux. Les entreprises cernent beaucoupmieux les fonctionnalités des solutions SAS lorsqu’elles sont propres à leur secteurd’activité. Par ailleurs, les progiciels destinés aux marchés transversaux — marketing,gestion de la chaîne logistique, etc. — sont bien plus faciles à justifier financièrementet à mettre en œuvre que les outils fondamentaux autrefois utilisés par SAS. Selon IDCManufacturing Insights, SAS a encore des efforts à faire pour adapter ses solutions auxdifférents marchés verticaux, même si des progrès ont été accomplis.Le chiffre d’affaires par secteur se décompose comme suit :services financiers : 42 %, administration : 15 %, services : 11 %, communication : 7 %,sciences de la vie : 6 %, industrie manufacturière : 5,5 %, grande distribution : 4,5 %,enseignement : 3 %, énergie et services publics : 3 %, santé : 2,5 %et autres secteurs : 0,5 %.Dans la zone EMEA, c’est dans le domaine des sciences de la vie que SAS a enregistréla plus forte croissance des ventes, devant la grande distribution et les assurances.Dans la région Asie-Pacifique, ce sont les secteurs de l’énergie et des services publicsqui arrivent en tête, suivis de près par l’industrie manufacturière et les sciences de la vie.Efforts continus en faveur d’une approche sectorielleIDC Manufacturing Insights a déjà abordé le virage amorcé par SAS en matière desolutions sectorielles en 2009, lorsque la société s’est éloignée de son cœur de métierhistorique : l’informatique. Selon une récente étude d’IDC Manufacturing Insights,les industriels attendent avant tout d’un fournisseur informatique qu’il comprenne lesspécificités de leur activité. C’est d’autant plus important que les résultats produits par lessolutions d’analyse décisionnelle ont un effet considérable sur la planification stratégique,les opérations, la réglementation, l’investissement et la maintenance, la planification desressources et bien d’autres décisions tactiques. Lors de la conférence Inside Intelligence,SAS a de nouveau mis l’accent sur l’approche sectorielle, ce qui est de bon augurepour l’avenir de la société, à l’heure où elle se concentre sur les solutions métier et plusseulement sur les applications informatiques.Au vu de ses efforts en faveur d’une approche sectorielle, IDC Manufacturing Insights estconvaincu que SAS a toutes les cartes en main pour développer sa gamme de solutionspour l’industrie, gage d’une croissance soutenue.RétrospectiveCette étude est la troisième réalisée par IDC Manufacturing Insights à l’issue de laconférence annuelle Inside Intelligence de SAS. L’édition 2009 — présentation de SASdestinée aux industriels — offrait une vue d’ensemble des domaines d’application, desbusiness cases et des études de cas. En 2010, nous nous étions fait l’écho du lancementde la solution SAS Warranty Management, qui permet d’analyser les réclamations degarantie structurées et non structurées afin de détecter les déclarations suspectes etéviter la fraude. Dans ce secteur, SAS a enregistré une forte croissance en 2010, lesventes de solutions de détection des fraudes et de gestion des risques ayant bondi de123 % dans la région Asie-Pacifique et de 39 % dans la zone EMEA. 3
  • 4. IDC Manufacturing Insights SAS White Paper SAS a récemment réalisé une enquête sur son forum utilisateurs en Slovaquie. À la question « Si vous pouviez tricher sans vous faire prendre, le feriez-vous ? », 95 % des personnes interrogées ont répondu « Oui ». Le résultat est stupéfiant et même s’il est difficile d’imaginer qu’il serait identique partout ailleurs dans le monde, il laisse entrevoir les opportunités qui s’offrent à ceux qui prennent la gestion des garanties au sérieux. Des millions de dollars pourraient être économisés grâce à une meilleure gestion des garanties et cette dernière ne devrait pas être négligée sous prétexte de coûts informatiques prohibitifs. SAS Warranty Management peut avoir un impact positif réel et majeur sur les résultats d’une entreprise industrielle. Perspectives - Social Media Analytics IDC Manufacturing Insights suit attentivement l’évolution des réseaux sociaux. Ils sont notamment en passe de créer leur propre bulle « .com », offrant aux consommateurs de nouveaux moyens de communiquer sur les produits, de les évaluer et de les acheter. Cela prend tout son sens pour les industriels tributaires des ventes de biens de consommation — automobiles, produits de grande consommation, électronique, etc. Nombre d’éditeurs informatiques proposent actuellement des outils d’analyse des médias sociaux. IDC Manufacturing Insights estime néanmoins qu’au vu de l’expérience, des connaissances et des compétences de SAS, Social Media Analytics est l’une des offres les plus complètes disponibles à ce jour. Selon une récente enquête de SAS, les entreprises sont rapidement passées d’une attitude négative vis-à-vis des médias sociaux — surtout due à la méconnaissance de ce nouveau canal — à une meilleure acceptation, essentiellement liée à la découverte de leur potentiel. Attitude positive à l’égard des médias sociaux : • Pour 69 % des personnes interrogées : « L’utilisation des réseaux sociaux va largement se développer dans notre entreprise. » • Pour 57 % des personnes interrogées : « L’intérêt pour les réseaux sociaux est de plus en plus marqué dans notre entreprise. » • Pour 46 % des personnes interrogées : « Les réseaux sociaux sont une composante clé de notre stratégie marketing globale. » • Pour 42 % des personnes interrogées : « L’utilisation des réseaux sociaux s’inscrit dans la stratégie globale et les objectifs de notre entreprise. » Attitude négative à l’égard des médias sociaux : • Pour 61 % des personnes interrogées : « La courbe d’apprentissage est longue pour notre entreprise. » • Pour 50 % des personnes interrogées : « Tant que les réseaux sociaux ne seront pas mesurables, il ne seront pas pris au sérieux. » L’outil SAS Social Media Analytics donne une indication du ressenti (positif, neutre ou négatif) à partir de tout texte non structuré diffusable sur les différents types de réseaux sociaux (Facebook, Twitter, commentaires Amazon, blogues, publications sur les forums, etc.) concernant un sujet précis (avis sur une marque, un produit ou les caractéristiques d’un produit, par exemple). Cette indication est affinée par des fonctions d’analyse des réseaux, qui permettent à une entreprise de dresser un plan détaillé du réseau de personnes qui parlent d’elle sur le Web 2.0.4
  • 5. SAS dans l’industrie : développement de l’approche industrielleLes applications métier offrent des possibilités illimitées aux industriels. Ainsi, unfabricant de produits high-tech peut rapidement évaluer l’opinion du client sur différentescaractéristiques d’un produit ou d’une gamme de produits, et s’en servir immédiatementpour modifier le produit en fonction des besoins et des attentes du client.Offre destinée à l’industrieSAS a mis au point plusieurs solutions dédiées aux différentes activités d’une entrepriseindustrielle, dont Supply Chain Intelligence Centre, qui est brièvement décrit ci-après.En collaborant avec les industriels, SAS cherche à faire le lien entre les différents services,comme en témoignent les résultats de la récente étude réalisée par IDC ManufacturingInsights en Europe centrale et de l’Est. Dans cette région, les industriels se détournentactuellement de la culture des silos fonctionnels au profit d’une approche systémiquecollaborative. La pensée systémique veut que ce qui se passe dans l’un des domainesd’une entreprise ait des répercussions sur tous les autres. Grâce à ses outils décisionnels,SAS a les moyens de rapprocher les différentes fonctions de l’entreprise, même si lemessage en direction de l’utilisateur final est à revoir.Supply Chain Intelligence CenterLa solution Supply Chain Intelligence Center couvre quatre volets clés de la fabricationindustrielle :• Approvisionnement : Vise à créer une chaîne logistique plus efficace de plusieurs manières : amélioration de la qualité des données d’approvisionnement, analyse des dépenses, définition d’un portefeuille de fournisseurs optimal, et évaluation et gestion des risques.• Production : Vise à améliorer la qualité, optimiser le rendement et renforcer la fiabilité par différents moyens : diminution du gaspillage, évaluation de la qualité et adoption d’initiatives Six Sigma.• Demande : Vise à accroître la demande et à optimiser la distribution de différentes manières : prévisions précises, contrôle des stocks optimisé tout au long de la chaîne de distribution, accélération de la planification des ventes et des opérations(S&OP) et rationalisation de la logistique.• Service après-vente : Vise à rentabiliser le service après-vente : identification des problèmes de garantie naissants, prévision des ressources nécessaires, identification des réclamations suspectes et des fraudes, et optimisation du tarif des contrats de service.La solution Supply Chain Intelligence Center est le point de consolidation de toutesles données issues de l’application d’analyse de la chaîne logistique SAS. Cetteconsolidation revêt plusieurs formes : indicateurs de performance clés (KPI), tableaux debord graphiques et prospectifs, alertes et rapports prédéfinis. L’interface utilisateur donneaccès aux domaines fonctionnels de l’entreprise du point de vue de l’équipe dirigeante.Dans le cadre de la solution Supply Chain Intelligence Center, des outils sont alors allouésaux employés selon leur lien avec un rôle donné. 5
  • 6. IDC Manufacturing Insights SAS White Paper Qualité La plupart des pays occidentaux s’affrontent déjà sur le critère de la qualité, indispensable au maintien de leur compétitivité. En Europe centrale et de l’Est et dans la zone Asie- Pacifique, la qualité n’est arrivée que récemment sur le devant de la scène. Dans ces régions, la plupart des économies émergentes étaient jusqu’à présent compétitives en termes de coût. Cependant, la situation évolue rapidement et ces marchés représentent désormais une solide opportunité de croissance pour SAS. L’application SAS Quality Lifecycle Analysis améliore la qualité de plusieurs manières : utilisation des données disponibles, intégration de données, suivi et alertes, analyse des causes premières et reporting de performances via des tableaux de bord interactifs. SAS Predictive Asset Maintenance Face aux incertitudes qui planent actuellement sur l’économie mondiale, les investissements dans de nouveaux équipements de production restent faibles. Les industriels doivent prolonger la durée de vie de leur matériel et optimiser les ressources de production, tout en évitant les temps d’immobilisation inutiles. Les coûts sont toujours la principale préoccupation des entreprises industrielles, qui cherchent activement des moyens de réduire leurs dépenses. Grâce à SAS Predictive Asset Maintenance, elles peuvent faire baisser leurs coûts opérationnels en limitant les interruptions non programmées et en diminuant le coût de la main-d’œuvre et des matériaux. SAS Demand-Driven Forecasting L’industrie abandonne progressivement le mode de fabrication selon prévisions au profit du mode de fabrication selon la demande. Dans une société de consommation en perpétuelle mutation, un produit peut déboucher sur une offre entièrement nouvelle. Par ailleurs, la préférence du consommateur peut changer très rapidement, ce qui accroît la volatilité de la demande. L’analyse de la demande peut permettre aux industriels de savoir ce qu’ils doivent produire, où et quand. Cette approche nécessite un réseau collaboratif et réactif dans l’entreprise, et SAS peut proposer des outils d’analyse et d’intégration de données pour toutes les fonctions de l’entreprise, du marketing à la production en passant par la force de vente et le développement de produits. SAS Demand-Driven Forecasting se prête bien aux exigences de ce « nouveau » processus de planification des ventes et des opérations (S&OP), à mi-chemin entre la simple planification et une structure entièrement collaborative. Pour que ce modèle fonctionne, les industriels doivent être capables de modéliser instantanément les réactions du marché selon différents niveaux de précision. SAS aurait tout intérêt à insister auprès des utilisateurs finaux sur le potentiel de sa solution Social Media Analytics, capable de déterminer précisément les produits à fabriquer et leur cible. Il en va de même de la qualité, utilisée comme avantage concurrentiel (voir ci-dessus). Les réactions instantanées des consommateurs issues de l’analyse des médias sociaux doivent être filtrées à travers les applications SAS. Selon IDC Manufacturing Insights, SAS n’a pas suffisamment expliqué aux industriels l’intérêt de cette solution comme investissement d’analyse décisionnelle de l’utilisateur final. Désintérêt pour les opérations de fabrication Certaines applications SAS destinées au secteur industriel ont été présentées ci-dessus. En revanche, SAS a peu progressé dans le domaine des opérations de fabrication, ce qui avait déjà été évoqué dans le rapport d’IDC Manufacturing Insights sur la conférence SAS Inside Intelligence de 2010.6
  • 7. SAS dans l’industrie : développement de l’approche industrielleLes études internationales réalisées par IDC Manufacturing Insights soulignentgénéralement la nécessité d’une visibilité accrue sur les opérations de fabrication.Le problème n’est ni lié aux données disponibles, qui sont très nombreuses, ni auxsystèmes de pilotage d’atelier (MES), eux aussi nombreux et performants. La difficultéest de convertir cette masse de données en analyses et informations utiles à la prise dedécisions de production stratégiques et rapides. SAS dispose de solides atouts pouraider les industriels à mieux cerner les activités de production. Pourtant, l’éditeur n’a pasencore développé de solution sur mesure mettant ses connaissances et son expérienceau service du secteur opérationnel.Conseils aux industrielsLe secteur industriel se mondialise de plus en plus. Les entreprises ont plus de mal à sedémarquerde leurs concurrents, les ressources et compétences nécessaires en production étantaccessibles à tous et partout.Les processus de fabrication arrivent progressivement au premier rang des facteurs dedifférenciation mis en avant par les industriels. Les solutions décisionnelles et analytiquesjouent un rôle déterminant dans la création, l’analyse et la pérennisation des processusles plus efficaces. Grâce à l’approche de conception modulaire adoptée par SAS, lesentreprises industrielles peuvent apprécier les fonctionnalités et la valeur ajoutée desapplications SAS.À l’instar des processus, l’environnement de prise de décision est en pleine mutation dansles entreprises industrielles. Il exige en effet des outils décisionnels souples et modulablespour faire face à la complexité croissante de la demande. Ce contexte est prometteurpour SAS, dont les applications sont conçues pour plusieurs types d’utilisateurs dans desrôles différents, en tenant compte de leurs besoins spécifiques.Défis à relever par les industriels pour tirer pleinement parti de l’analyse décisionnelle :• Adhésion de l’équipe dirigeante. En entreprise, la modification des processus entraîne souvent un changement des mentalités ; la direction doit prendre l’initiative.• Collaboration interfonctionnelle. La mise en place d’une équipe d’analyse interfonctionnelle contribuera largement à éviter les malentendus et à garantir la cohésion entre les différentes fonctions.• Absence d’approche standard. Pour tirer pleinement parti des outils analytiques et décisionnels, les industriels doivent prendre le temps de comprendre la nature, l’origine et l’utilisation finale des informations à collecter. 7
  • 8. POUR EN SAVOIR PLUSAutres études• Business Strategy: Manufacturing IT Applications Adoption and Development: an IDC Survey (IDC Manufacturing Insights, n° MIAS03T, juillet 2011)• Perspective: Considering the SHOMI Vendors in Manufacturers’ Mobility Strategies (IDC Manufacturing Insights, n° MI229342, juillet 2011)• Business Strategy: Manufacturing Strategic Objectives in Relation to Business Concerns and Drivers in Central and Eastern (IDC Manufacturing Insights, n° EMI02T1, juin 2011)• Business Strategy: Manufacturing IT Budget Trends and Operational Initiatives in Central and Eastern Europe, 2011 (IDC Manufacturing Insights, n° EMI02T2, juin 2011)• Perspective: Top Trends in High-Tech/Electronics Manufacturing (IDC Manufacturing Insights, n° MI229058, juin 2011)• Tablet PCs on the Manufacturing Shop Floor: Unleashing the Potential (IDC Manufacturing Insights, n° MIOT51T, juin 2011• Best Practices: Driving Operations Excellence - Lean Adoption in Thailand (IDC Manufacturing Insights, n° AP9397217T, juin 2011)• Methods and Practices: The Proliferation of Mobility in the Manufacturing Supply Chain - A Use Guide for an Emerging Reality (IDC Manufacturing Insights, n° MI228219, mai 2011)• Business Strategy: ICT Vendor Selection in Western European Consumer Products Manufacturing - An IDC Survey (IDC Manufacturing Insights, n° MIVC03T, mai 2011)• Methods and Practices: Warranty Capabilities Maturity Model (IDC Manufacturing Insights, n° MI227896, mai 2011)• Perspective: Manufacturing in the Czech Republic: Industry Trends and Challenges (IDC Manufacturing Insights, n° CEMA16814, mars 2011)• Worldwide Manufacturing 2011 Top 10 Predictions (IDC Manufacturing Insights, n° MI226362, décembre 2011)CopyrightCopyright 2011 IDC Manufacturing Insights. La reproduction de ce document sansautorisation écrite est interdite. Publication externe des informations et données IDCManufacturing Insights : toute utilisation d’informations IDC Manufacturing Insights dansdes publicités, des communiqués de presse ou des supports promotionnels est soumiseà l’accord préalable écrit du vice-président d’IDC Manufacturing Insights. Toute demandedevra être accompagnée de la version préliminaire du document. IDC ManufacturingInsights se réserve le droit de refuser la publication externe pour quelque motif que cesoit. SAS Institute s. a. s. – DOMAINE DE GREGY - GREGY-SUR-YERRES - 77257 BRIE COMTE ROBERT - FRANCE TEL. : +33(0) 1 60 62 11 11 FAX : +33(0) 1 60 62 11 99 www.sas.com/france Copyright © 2012, SAS Institue Inc. Tous droits réservés.

×