13 tendances de 2013 pour slideshare

  • 9,139 views
Uploaded on

La Chaire de tourisme Transat de l’ESG UQAM, en partenariat avec Tourisme Montréal, entame la nouvelle année 2013 grâce à un Gueuleton touristique spécial sur les 13 grandes tendances en tourisme pour …

La Chaire de tourisme Transat de l’ESG UQAM, en partenariat avec Tourisme Montréal, entame la nouvelle année 2013 grâce à un Gueuleton touristique spécial sur les 13 grandes tendances en tourisme pour 2013.

More in: Travel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
  • Bonjour, je suis le nouveau représentant pour le Canada de Home Exchange/ TrocMaison.com, la plus grande agence internationale d’échange de maisons en ligne,
    J'ai beaucoup apprécié votre présentation, seriez vous d'accord pour que nous puissions en citer des extraits dans votre communication ?
    Merci
    Paul
    Are you sure you want to
    Your message goes here
No Downloads

Views

Total Views
9,139
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
7

Actions

Shares
Downloads
181
Comments
1
Likes
6

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Les 13 tendances touristiques de 2013@pierrebellerose – @paularseneault #gt13
  • 2. Introduction etprésentationDépartager les lourds changements structurels des tendances annuellesDeux phénomènes frappent particulièrement le tourisme depuis plusieurs années etcela ne ralentira pas (au contraire) en 2013 ni dans les années à venir : L’impact des nouvelles technologies de l’information sur le comportement touristique (et cela avant, pendant et après le séjour) Mobilité, tablettes, réseaux sociaux, réalité augmentée, wifi gratuit, etc. Le développement durable et le tourisme Tous les secteurs touristiques, des croisières aux compagnies aériennes en passant par les festivals, cherchent et mettent en oeuvre des nouvelles pratiques De plus en plus de touristes – affaires et agrément – en font un critère dans leur planification et sélection
  • 3. 1. Accélération destendancesLes changements de comportements’accélèrent surtout en tourismeLe pourquoi plutôt que le comment Perte de perspective temporelle et de profondeur historiqueL’attrait du gain et la volonté destouristes de connaître lesexpériences de leurs pairs, amis etfamille ont amené, plus qu’ailleurs,des changements technologiquesrapides qui s’accélèrent
  • 4. 2. Internet de séjour• - Internet de séjour correspond à la phase « à destination » du cycle du voyageur Il s’agit essentiellement des services numériques à la disposition du voyageur durant son séjour Le rapport à laccueil change drastiquement L’augmentation de l’accès au wifi gratuit (surtout dans les grandes villes) et l’utilisation massive par les touristes des téléphones intelligents et maintenant des tablettes numériques contribuent à cette tendance Le défi pour 2013 – répondre de façon structurée à cette tendance La tablette comme outil de prédilection de lInternet de séjour et du voyageur daffaires
  • 5. 3. Le marketing de contenu remplace lapublicité et le web traditionnels Augmentation des canaux, diminution des audiences par canal malgré une croissance globale de l’ensemble des médias : Utilisation simultanée de plusieurs médias Augmentation des points de contacts, diminution du temps et de lattention alloués Mutation du rapport aux médias : Empathie
  • 6. 4. Métamorphose annoncée des OGD /ATR comme on les connaîtDébut de la fin du marketing touristique de destinationsous sa forme actuelleOffices de tourisme (et ATR) ne contrôlent plus lemessage sur leurs destinations Venue des réseaux sociaux – au sens large du terme – a donné des porte-voix à des millions de personnes qui ne s’en privent pas Réorientation vers une diffusion concertée des messages, partage du brand, plus grande préoccupation au niveau du développement de produit, mutation de l’accueil, etc.Fin prévisible de la duplication des mandats desagences/organisations para-touristiques : Organisation de développement économique, branding des villes et des destinations, démarchage auprès des investisseurs
  • 7. 5. Disparition des destinations àla modeIl ny a plus dendroit qui na pas été visité : Le guide de voyage perd en pertinence, la présence dun parent ou dun ami est incontournableLe tourisme et le touriste sortent des «destinationstraditionnelles» : Destinations dans le Top 50 : Turquie, Malaisie, Singapour, Afrique du Sud, Bulgarie, Inde… Top 10 destinations pour 2013 selon le Globe and Mail : Londres – Fogo Island, Terre-Neuve – Amsterdam – Colombie – Hobart, Tasmanie – Pienza, Toscane – Bahia, Brésil – Stockholm – Afrique de l’Est – Quito, Équateur
  • 8. 6. Le rapport à linformation stratégiqueet statistique Désinvestissement des pouvoirs publics dans les grandes enquêtes De plus, perte de crédibilité des grandes enquêtes publiques (faute de fonds et/ou de changements méthodologiques trop fréquents) Explosion du Big Data : De plus en plus connectés, les individus génèrent des volumes de données phénoménaux Dégager des schémas et des tendances à partir d’un très grand nombre de données produites en temps réel et en continu et provenant de diverses sources (personnalisation prédictive) Défi : l’appropriation, le traitement, la compétence
  • 9. 7. Le voyage descend dans la pyramide de Maslow• «Alors que la crise économique ne donne pas de signe de répit, le nombre de touristes dans le monde a dépassé en 2012, pour la première fois, la barre des un milliard, signe que le besoin de voyager est plus fort que la crise.» • Taleb Rifai, secrétaire général de lOrganisation Mondiale du Tourisme
  • 10. 7. Le voyage descend dans lapyramide de Maslow Le tourisme de plus en plus résilient face aux crises Moins de hausses ou de baisses drastiques Le voyage comme valeur fondamentale avec la croissance des classes moyennes à l’échelle de la planète
  • 11. 8. Mutation profonde du rôle dugestionnaire touristique Faire travailler les employés ensemble Gérer les réseaux humains plutôt que les ressources: Leadership ne repose plus sur lautorité et la hiérarchie, mais sur les réseaux de connaissance et de compétences
  • 12. 9. Attractivalisation desfestivalsAprès la festivalisation des attraits (tendances 2012), nousvoici à proposer la contre-partie : Crise étudiante 2012 au Québec : les festivals aussi peuvent être fragiles, les plus importants tendront vers une permanence de la présenceLe mono-festival, OBNL avec une seule mission, verras’accroître les difficultés et les défisRendre pérenne lévénementiel et l’éphémère : Prolonger l’expérience du visiteur à l’année : avant – pendant – après l’événement + développer sentiment de communauté Exemple : Festival international des films de Toronto (Bell LightBox), Festival international de Jazz de Montréal (programmation hivernale et Maison du Festival Rio Tinto Alcan), ToHu et Festival Montréal Complètement Cirque, 7 doigts de la Main, etc.
  • 13. 10. Mutation du tourisme durableLes réflexions historiques sur les questionsont été initiées dans les milieux fragiles etisolésLe tourisme durable sera urbain ou ne serapas! Le volume important et la croissance à venir forcera une réflexion sur les enjeux du tourisme durable en milieu urbainL’année 2013 pourrait être l’année desgrandes remises en question et des décisionsen ce sens : Le tout sera mené par deux secteurs : l’événementiel et le tourisme d’affaires
  • 14. 11. Féminisation du voyage• • Les femmes continuent de voyager en grand nombre et de plus en plus : Montée en puissance et en affirmation de la génération Y féminine Taux de croissance des revenus per capita des femmes plus important que celui des hommes, partout sur la planète Les femmes représentent près de la moitié des voyageurs d’affaires en 2013 Croissance du phénomène du « girl’s getaway » Les modes de voyage des femmes se diversifient – entre autres – solo : forte croissance Impact positif pour le tourisme culturel (entre autres)
  • 15. 12. Tout n’est pastouristiqueÊtre touristique est un étatde fait, pas une utopieCrise des financespubliques amènera unerationalisation desinvestissementstouristiques vers lesrégions / produits/expériences à hautrendement touristique
  • 16. 13. Déclin des chefs et montée enpuissance des assiettes Le rapport à la nourriture s’intensifie, mais se raffine Nous sommes passés des tables, aux ingrédients, aux grands chefs pour maintenant se tourner vers les repas eux-mêmes Cuisiner est en vogue Manger = acte social : Plaisir de partager un repas répond à des besoins sociaux qui vont au-delà des besoins physiologiques
  • 17. Merci de votre attention ! Des questions!?