L'actualité High-Tech de la semaine : Twitch.tv, Mark Pincus, Box, Adobe, MongoDB

  • 314 views
Uploaded on

Le Journal de la Silicon Valley …

Le Journal de la Silicon Valley
http://blogs.lexpress.fr/silicon-valley/

More in: Technology
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
314
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. La rubrique organique pour vous donner la température de la Silicon Valley (garantie 100% non sous-traitée) et l’occasion de témoigner sur des tendances… à moins que ce soit juste du buzz : à vous de juger !
  • 2. Lundi : Twitch.tv, une deuxième spin-off de Justin.tv Voila-t-y pas que Justin.TV vient de nous faire le nouveau coup de la spinoff qui cartonne. Le fameux Justin Kan, qui avait fait tant parlé de lui en 2007 en faisant du live vidéo 24-7 de sa propre vie, avec une webcam attachée à sa tête, s'en sorte plutôt bien avec sa société. Il est même devenu un expert dans la spin-off qui tourne au succès, avec Socialcam, avec 3 salariés sortis de sa startup rachetée $60 millions en juillet 2012, et maintenant Twitch.TV, dont on a déjà parlé ici. Cette fois ci, c'est $20 millions qui sont sortis de la boite magique de quelques investisseurs pour faire de ce qui était une niche d'utilisateurs sur Justin.tv un nouveau grand média dans le domaine du jeu vidéo et espérer une sortie à la Bleacher Report (racheté par Time Warner pour $175 millions. Twitch.tv, c'est désormais 45 millions de visiteurs mensuels sur leur site, qui diffuse des programmes vidéo dédiés au jeu vidéo. La dernière fois que l'on parlait de Twitch.tv (donc en mars 2o13), on citait le chiffre de 20 millions... Il est possible d'y suivre des joueurs en train de participer à un jeu en réseau, suivre des shows, des conférences,... Tout, tout, tout, je vous dirais tout sur le gaming ! Une incroyable réussite d'audience, un taux de croissance à la sauce Silicon Valley, et les $20 millions sont un signe d'un décollage attendu dans les 12 mois qui vont suivre. Certains joueurs sont payés pour jouer tout en étant diffusé sur Twitch.tv, et pas pour des clopinettes : un signe de monétisation qui sent bon ! Coté diffusion, c'est 35% d'audience en Europe de l'Ouest, 10% d'audience en Europe de l'Est, 13% en Asie et le solde en Amérique du Sud notamment. Mais il ne faudra pas mollir : “Video is not a cheap business” indique le COO. Les 20 millions seront vite dépensés ! Suivre Twitch.tv sur Twitter : @Twitch.tv
  • 3. Mardi : si c'est Mark Pincus qui le dit... Mark Pincus est le fondateur de Zynga, sa 4ème startup. Zynga, c'est le jeu sur Facebook, des centaines de millions de joueurs, dont certains n'avaient encore jamais joué sur des consoles de jeu. Zynga, c'est une introduction en bourse en 2011, un chiffre d'affaires qui dépasse le milliard de dollar et un bénéfice de plus de $400 millions cette année là. Et puis c'est une action qui se fracasse à un peu plus de $3, un leadership perdu dans le monde du "casual gaming" au profit de King.com ou encore Supercell, un poste de CEO transmis à un ancien VP de Microsoft. Et au passage d'une conférence en Israël, cette phrase : "I'm bored with games". "Les jeux m'ennuient". Je sais bien que les journalistes font parfois un mauvais travail, et qu'il est dangereux de sortir une phrase de son contexte. Mais ce constat est tout un symbole. Alors qu'on lui proposait de préciser son propos, quitte à se rétracter, il a maintenu son ennui vis à vis des jeux alors que Farmville ou encore Cityville semblait satisfaire sa curiosité, il reste à la recherche de "sa prochaine obsession". Il a été maintes fois prouvé que les jeux développés notamment par Zynga faisaient appel aux mêmes mécanismes psychologiques que ceux similaires à l'addiction (drogue, sexe, et autres...). Mark Pincus n'a visiblement trouvé sa satisfaction dans la roadmap actuelle fixée désormais par son successeur, Don Mattrick. Ennui passager, ou symbole d'une industrie qui décline alors que certains semblent croire à leur belle étoile, comme King.com qui songe à une introduction en bourse, ou encore Softbank qui vient de prendre 51% de Supercell pour $1,53 milliard. Le jeu, ce n'est peut être pas une industrie bon marché comme dit plus haut, mais ça en fait tourner la tête à plus d'un. Mais plus celle de Mark Pincus pour le moment... Suivre Mark Pincus sur Twitter : @MarkPinc
  • 4. Mercredi : Box veut soigner grâce à son cloud C'est une course contre la montre que se livrent Dropbox, Box, et autres "box" quelque chose... Enfin je ne veux pas dire les box de nos opérateurs chéris en France (les Orange, SFR et autres) qui sont loins d'avoir vraiment compris comment faire adhérer ses utilisateurs à des services de stockage sur Internet... dans le cloud. C'est assez simple de différencier Dropbox et Box : la première a pris le chemin de l'acquisition du consommateur final. La voie dorée mais périlleuses et très chère du BtoC. Box, c'est le monde de l'entreprise, le panneau publicitaire sur la 101 qui vous amène de San Francisco vers la Silicon Valley, et l'exploration des niches "enterprise". Box vient de confirmer les premiers accords signés dans le domaine médical en avril 2013 avec des applications relatives au domaine médical par l'addition de 13 nouveaux. Ces applications utilisent les espaces de stockage de Box suite à sa mise en place de mesures lui permettant d'être compatible dans le domaine médical. Pour enfoncer le clou un peu plus, Box vient de lancer un challenge pour les développeurs avec un gain de $100.000 à la clé avec la collaboration de Dignity Health, une société de logistique dans le domaine médical et de l'association Social+Capital Partnership. La startup vient même d'embaucher une ancienne responsable de Google Health pour gérer sa stratégie dans ce vertical... plutôt sérieux, comme approche, non ?! Suivre Box sur Twitter : @BoxHQ
  • 5. Jeudi : Adobe se fait hacker A une époque où tout le monde hurle après la NSA pour son excès de zèle dans sa mission de protection de la sécurité des citoyens américains, ou par contre à l'opposé personne de s'offusque du culot du fondateur de Facebook qui veut faire rentrer 5 milliards d'individus encore manquants dans sa collection Panini de la conquête du monde, les hackers continuent leur travail. Et les grands d'Internet de ce monde, un à un, se font prendre la main dans le sac de l'incompétence de protection de vos données personnelles. Le grand vainqueur du moment : Adobe ! Pas moins de 3 millions d'utilisateurs ont vu leurs données sensibles comme leurs coordonnées bancaires rendues disponibles dans les réseaux non pas sociaux mais parallèles... "Sky is the limit" pour les uns, mais la sécurité semble être une vaine occupation face à une armée de "décodeurs" plus malins les uns que les autres. "Adobe n'est pas certain" que les coordonnées de carte bancaire puissent avoir été récupérées... ça leur fait une belle jambe, aux clients d'Adobe, pour qui les démarches vis à vis de leurs banques ne sont jamais choses faciles. Ca ne va pas donner confiance aux internautes tout ça, et ça prouve bien que les utilisateurs vont devoir s'armer de leurs propres solutions de protection de données. Suivre Adobe sur Twitter : @Adobe
  • 6. Vendredi : MongoDB et ses $150 nouveaux millions La valse des investissements ne faiblit pas, à l'heure où il est essentiel pour les VC de la Silicon Valley et d'ailleurs de de positionner sur les offres de Software as a Service, de cloud computing... et le terrain de jeu est assez vaste ! Dans le cas de MongoDB, un système de gestion de base de données utilisé par les plus gros tels que Craigslist, eBay, The New York Times, Cisco, Forbes, ça fait quelques mega datas à mettre en ordre et à partager, dans une niche où il est plus qu'urgent de frapper fort à renfort de marketing et de recherche pour apporter dans les plus brefs délais les meilleurs fonctionnalités par rapport à la concurrence, Arrivé à un certain niveaux de nombres d'utilisateurs, les besoins en investissements deviennent vite exponentiels, et seul le capital risque peut apporter une solution financière rapide et conséquente : ni les banquiers ni les introductions en bourse ne sont des solutions pour des "encore-un-peustartups" comme MongoDB. Quoi que, c'est désormais plus de 300 personnes qui y travaillent. La spécificité de cette levée de fonds assez significative (quoi que, encore une fois) est de voir apparaître Salesforce, EMC et Redhat aux cotés des habituels Sequoia ou encore Intel Capital. Ca promet de sacrées discussions entre actionnaires et une belle bagarre pour figurer au Board et faire que tout ce petit monde pousse dans le bon sens. L'argent ne fait pas toujours le bonheur, dans le monde des startups. Ca commence à se savoir de plus en plus. Cette levée de fonds faire de MongoDB l'une des startups la plus en vue de la Côte Ouest... avec des dollars plutôt colorés Côte Est : la Silicon Valley reste la plus grosse pompe à fric des États-Unis, qui qu'on en dise ! L'offre de MongoDB est assez claire, et le marché de la data reste encore à prendre tant il est vaste. A suivre ! Suivre MongoDB sur Twitter : @MongoDB
  • 7. Voilà, c’est fini, à la semaine prochaine pour de nouvelles actualités et aventures ! Mon compte sur Twitter pour me contacter : https://twitter.com/PhilJ