• Like
  • Save
L’actualité High-Tech de la semaine : General Electric, Hampton Creek Food, EatClubSF, Box, Atari
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

L’actualité High-Tech de la semaine : General Electric, Hampton Creek Food, EatClubSF, Box, Atari

on

  • 325 views

Le Journal de la Silicon Valley

Le Journal de la Silicon Valley
http://blogs.lexpress.fr/silicon-valley/

Statistics

Views

Total Views
325
Views on SlideShare
325
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    L’actualité High-Tech de la semaine : General Electric, Hampton Creek Food, EatClubSF, Box, Atari L’actualité High-Tech de la semaine : General Electric, Hampton Creek Food, EatClubSF, Box, Atari Document Transcript

    • L’actualité High-Tech de la semaine :General Electric, Hampton Creek Food,EatClubSF, Box, AtariLE 26 MAI 2013La rubrique organique pour vous donner la température de laSilicon Valley (garantie 100% non sous-traitée) et l’occasion detémoigner sur des tendances… à moins que ce soit juste du buzz: à vous de juger !
    • Lundi : GE sinstalle dans la Silicon ValleyIl ny pas si longtemps que ça, les as de la finance, ce nétaient pas cesnouveaux anges blancs que sont les "vicis" (comme on dit, les gens dunouveau capital risque), mais une société comme GE (aka General electric)qui dominait certains verticaux, et qui était régulièrement cité en exemplede réussite. Dans la période où Jack Welch a dirigé la compagnie, de 1981 à2001, "la valeur de laction a augmenté de 4.000%", dit la légende... Et biença y est, les voilà enfin arrivés dans la Silicon Valley, avec louverture de GEVentures, avec une femme à la tête dun montant annuel de $150 millions,à investir dans des incubateurs et des startups en mode de démarrage("early stage", en anglais). La société sera basée à Sand Hill Road, MenloPark, comme il se doit... il faut bien sur faire comme tout le monde : cestlavenue des VCs, là où se trouve la majorité des fonds de capital risque dela Silicon Valley. Pas pour y jouer un vrai rôle dinvestisseur, mais pluspour trouver les moyens daccélérer la croissance de la société et mieuxgérer les partenariats avec les startups. Cest réaliste parce que de nosjours, avec $150 millions pour des startups, tas plus rien. Petit à petit,lIndustrie (avec un i majuscule) fait son nid dans la Silicon Valley.Suivre GE sur Twitter : @GeneralElectric
    • Mardi : à bas les oeufs, vive les plantes !Je ne cesse de minquiéter de la direction dans laquelle lindustriealimentaire est en train de nous emmener : le mur. Production en masse,productivité, ça nous amène direct à un autre "p" comme... Mais la SiliconValley est là pour nous sauver : finis les oeufs et le cholesterol, les poulesempaquetées au centimètre carré dans des hangars sombres... vive lesplantes ! La société Hampton Creek Foods, basée à San Francisco, travailleavec la plus grande méticulosité à substituer les oeufs de vos cookies, devotre mayonaise et autres par des plantes préparées avec amour par desscientifiques de la molécule et de la pâte fraîche avec un produit quisappelle Beyond Eggs. Après les oeufs, on rase les poules gratis, dironsnous. Avec en ce qui les concerne, $3 millions levés déjà. Cest nouveau,cest intéressant, et ça montre que lon nen a pas fini avec la façon dont onveut vous remplir lassiette. Petite visite guidée du laboratoire par ici...Suivre Hampton Creek Foods sur Twitter : @hcfoods
    • Mercredi : un foodtruck à portée de son mobileQuelle est la plus grosse industrie à San Francisco ? La bouffe !!! Et non,pas la tech, il faut bien nourrir cette population grossissante (dans tous lessens du terme), et notamment ces armées de startups qui courent un peupartout à lheure du déjeuner. Voici la dernière trouvaille pour simplifier lavie et permettre aux restaurant de trouver un nouveau canal dedistribution : le foodtruck mobile. Plus de 30 restaurants prennent part àcette grande initiative alimentaire, permettant de mettre à dispositiondifférentes variétés de spécialités culinaires à portée de son mobile (pourpasser commande et pour régler). Une camionette a été spécialementrénovée pour loccasion, afin de servir du chaud bien frais. Il faudra pour lemoment se trouver sur San Francisco à proximité de SOMA (le quartier desstartups) et Financial District (le quartier des affaires).Suivre EatClub SF sur Twitter : @EatClubSF
    • Jeudi : Box aqui-hire une perle dapplication iPhone développéepar Martin DestagnolJe fais partie des privilégiés qui ont eu lhonneur de découvrir à SanFrancisco, il y a quelques mois, en avant -première, la nouvelle pépite deMartin Destagnol, lhomme qui avait lancé Plyce avec grand courage.Quelques aventures plus loin, Martin a pris le temps dobserver le terrain,afin de voir dans quelle direction aller une fois ce premier épisode destartup terminé, et surtout il a patiemment tricoté ce qui allait être unepetite merveille dapplication iOS. Son idée a été de développer ce quedevrait normalement faire Dropbox, Box, ou Google Drive et qui sais-jeencore. Bluffé je fus par la qualité du produit. 6 mois de codages bienléchés (parce que ce Martin est un esthète), conclus par un voyagesavemment organisé par lui même pour trouver la meilleure chimiepossible pour Folders, et cest le jeune et néanmoins talentueux CEO deBox qui a emporté le morceau. Un bel exemple à suivre pour toutes lespaires dyeux françcaises qui sont braquées vers la Silicon Valley à larecherche de je ne sais quelle solution à leur problème demploi et definancement. Martin la imaginé, la fabriqué, la apporté sur un plateau,comme un grand (quil est dailleurs). Il la vendu. Et voilà le travail.Chapeau bas, Martin.Suivre Martin Destagnol sur Twitter : @MDestagnol
    • Vendredi : mais qui a donc tué Atari ?!Atari. La légende. Et bien, dans le jeu vidéo, les licences ont la vie dure.Après un nouveau coup daccordéon des japonais de Sega qui viennent deconclure il y a quelques mois une grande opération de licenciement de seséquipes Européennes et Nord-Américaines (après la précédente vaguequi a suivi larrêt de la Dreamcast en 2001), cest au tour dAtari. Après unepremière opération de mise sous protection de la loi sur les banquerouteaux États-Unis, histoire de se débarasser dune maison-mère Françaisedevenue inutile, Atari US cherche $22,2 millions pour couvrir les pertes etcontinuer ses activités... Pas moins de 180 acheteurs potentiels se sontdéclarés, ce qui paraît normal étant donné lattraction de la marque :pionnier dans les jeux darcades, pionnier dans les consoles de jeu vidéo,pionner dans les ordinateurs personnels. Et demain ?Suivre Atari sur Twitter avant quil ne soit trop tard : @Atari
    • Voilà, c’est fini, à la semaine prochaine pour de nouvellesactualités et aventures !Mon compte sur Twitter pour me contacter :https://twitter.com/PhilJ