Your SlideShare is downloading. ×
Facebook : l'exemple des bibliothèques municipales de Brest
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Facebook : l'exemple des bibliothèques municipales de Brest

1,185

Published on

Support de l'intervention de Julie Le Mest, Dominique Perchirin et Elise Molho, des bibliothèques municipales de Brest, le 19 février 2013, à l'occasion de la table ronde "Animer une page Facebook en …

Support de l'intervention de Julie Le Mest, Dominique Perchirin et Elise Molho, des bibliothèques municipales de Brest, le 19 février 2013, à l'occasion de la table ronde "Animer une page Facebook en bibliothèque : regards croisés BU/BM"

Avec leur aimable autorisation.

Published in: Education
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,185
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
9
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. FACEBOOK ENBIBLIOTHÈQUEMUNICIPALEL’exemple des bibliothèques de Brest
  • 2. Sommaire• La mise en place des Facebook• Facebook à la BM aujourd’hui• Quels contenus ?• Quelle interaction avec les usagers ?• Quelle organisation ?• Des points en réflexion• Quelques autres exemples…• Conclusion
  • 3. 1. Historique Netvibes 2007 RSS 2008 - 20092005 2010
  • 4. 2. Facebook à la BM aujourd’hui• 2010 -2013 : • Le facebook de la bibliothèque de Brest c’est : • 819 fans • 58% de femmes et 37% d’hommes, il reste 5% mystère !! • 19% : 25-34 • 18% : 35-44 • 8% : 45-54 • 6% : 18-24 • 5% : 55-34 • 2% : +65 • Les autres facebook : • 3 bibliothèques de quartier possèdent leur facebook • Pontanézen (compte) • Bellevue et Saint-Martin (page)
  • 5. 3. Quels contenus ?• De l’information / de la communication :  Articles dintérêt général : fermetures, etc.  Animations dintérêt réseauLes animations relevant dune bibliothèque (ex : heure du conte) sont plutôt réservées à la page Facebook de la bibliothèque (quand elle en a une).• Des contenus :  Re-publications en provenance du portail, concernant certains projets (ex : Dépêche de Brest)  Publications automatiques : articles des blogs republiés, publications sur Issuu (via des modules spécifiques des plateforme Wordpress et Issuu)  Articles par le groupe des bretonnantsPeu déléments sur les fonds et collections (uniquement dans certaines pages des annexes), ce qui est lié à lorganisation de ladministration.
  • 6. 3. Quels contenus ?• Un peu danimation :  Joyeux noël, bonne année…  Des infos diverses, des images drôles éventuelles, en lien avec les bibliothèques… Cest ce qui a le plus de succès !
  • 7. 4. Quelle interaction avec lesusagers ?• Les bibliothèques de Brest ont une page :  les usagers sont des fans (pas des amis !)  Choix pour la page principale : les usagers peuvent publier des commentaires, mais ne publient pas sur le murAu départ, cétait plus ouvert, mais des abus ont été constatés…  Des demandes damis sont rejetées tous les jours ! La raison en est quil sagit souvent déditeurs/auteurs/etc.
  • 8. 4. Quelle interaction avec lesusagers ?• Des choix autres sont possibles :  Ex : le Facebook de la médiathèque de Pontanézen est un compte. Les amis y sont acceptés (y compris les éditeurs, etc.). Ceci permet aussi de garder le lien avec les groupes ou personnes accueillies dans la médiathèque.  Remarque : risque d’avoir le compte supprimé par Facebook (hors conditions d’utilisation)• Les objectifs sont en fait différents :  La page Bibliothèques de Brest cherche, en létat actuel, plutôt à amener linformation aux usagers, là où sont les usagers, quanimer une communauté.  Est-il pertinent d’animer une communauté à cette échelle ou plus à une échelle de proximité ?
  • 9. 5. Quelle organisation ? Animation des comptes et pages : L’animation des pages est comprise dans le temps de travail mais elle n’est pas nommée comme telle dans les fiches de postes. bibliothèques de quartier :  1 ou plusieurs personnes / bibliothèque, étant pour la plupart à l’initiative de la création de l’outil.  pas de participation de l’ensemble des équipes.  pas de coordinateur pour chaque support. réseau : 1 agent du service Informatique + quelques agents pour des interventions ponctuelles liées à des thèmes (ex. breton).
  • 10. 6. Des points en réflexion  Harmoniser :  Comptes vs pages ?  Pour chaque bibliothèque ? Seulement pour le réseau ?  Définir une politique éditoriale :  Médiation documentaire ?  Information sur les animations ?  Informations données en fonction du public (infiltration de groupes) OU en fonction des fonds documentaires (figure du bibliothécaire expert) ?  Création de Fb thématiques ?  Organiser l’animation : participation de tous ?
  • 11. 7. Quelques autres exemples… BM de Quimperlé :  Compte vs page ? Du marketing à la normalisation :  Historique  Une stratégie efficace  Contenus :  Médiation documentaire (les coups de cœur)  Animations  Pas de spécialisation (vs L. Dujol)  Forme : priorité à l’image, outil de communication ouvert, alimentation collaborative.  Enjeux : attractivité de la médiathèque (page Fb comme identité institutionnelle), lien entre les collections et le public, prolongement dans la bibliothèque physique.
  • 12. 7. Quelques autres exemples…Les archivesmunicipales(Brest) :Le Valdocco(Fougères) :
  • 13. 8. Conclusion

×