Manga

391 views
339 views

Published on

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
391
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Manga

  1. 1. Subprime: la manga
  2. 2. Chez le courtier en crédits immobiliers
  3. 3. Bon, je voudrais acheter une maison mais je n’ai pas d’apport personnel et je ne peux pas payer chaque mois. Vous pouvez m’aider? Bien s ûr ! Pourquoi un apport personnel puisque le prix de la maison augmentera toujours.
  4. 4. Pour quelques années, le taux d’intér êt sera très bas. On l’augmentera plus tard, OK? Pas de problème. Mais…mon patron est un peu casse-pieds et pourrait ne pas certifie r mon salaire. C’est gênant? Pas du tout. On vous fait un crédit «spécial menteur» et vous certifiez vous-mêmes emploi et revenu .
  5. 5. C’ e st vraiment super de vouloir travailler avec un type comme moi. En fait, ce n’est pas nous qui pr êtons l’argent, donc on se fout de savoir si vous allez rembourser. On touche notre commission. Fantastique! Allons-y !
  6. 6. A la banque, quelques semaines plus tard…
  7. 7. Mieux vaut se débarrasser de ces pr êts immobiliers foireux. Ils commencent à puer. Heureusement, les petits génies de New York vont les passer dans leur boite magique. Appelons les tout de suite!
  8. 8. Allons voir comment travaillent les petits génies….
  9. 9. Pouah! Il faut qu’on se débarrasse de ces pr êts merdiques avant qu’ils n’attirent les mouches. ’
  10. 10. Mais, patron, qui voudrait acheter cette saloperie?
  11. 11. J’ai trouvé! D’abord, on crée un nouveau titre et on utilise les crédits foireux comme collatéral. On appellera ça CDO (peut- être CMO) et on peut les vendre à des investisseurs en leur promettant de les payer avec le remboursement des prêts.
  12. 12. Mais, ça reste de la merde ? Je ne saisis pas.
  13. 13. Oui, pris séparément, ils sont foireux mais si on en fait un paquet, seulement une partie tournera mal, certainement pas le tout. Et comme les prix des maisons ne cessent de monter, pas besoin de se faire du mouron.
  14. 14. Je ne comprends toujours pas.
  15. 15. Le CDO marche comme ça: il y a trois tranches, la bonne, la moins bonne et l’horrible.
  16. 16. Si certains pr êts sont défaillants, comme c’est presque sûr, on va promettre de payer d’abord ceux qui possèdent la «bonne» tranche, puis ceux de la «moins bonne» et enfin les acheteurs de la «vraiment horrible».
  17. 17. Je piges. Comme le risque est moindre pour les «bons», on leur paye un intér êt plus bas. Les «moins bons» auront un peu plus et les «vraiment horribles» vont se goinfrer.
  18. 18. C’est encore mieux que ça. On va assurer la «bonne» tranche. Les agences de notation nous donneront pas conséquent une très bonne note, entre AAA et A. On aura peut- être du BBB à B pour la «moins bonne». Et pour «l’horrible», pas de notation.
  19. 19. Comme ça, vous avez réussi à créer des titres notés AAA et BBB à partir d’un tas de pr êts immobiliers foireux et dangereux. Patron, vous êtes génial.
  20. 20. Bon, maintenant à qui est-ce qu’on va fourger le tout?
  21. 21. Les enfoirés de la SEC ne nous laisseront pas les vendre à la veuve et à l’orphelin, donc ce sera pour nos clients institutionnels sophistiqués.
  22. 22. Des compagnies d’assurance, des banques, des petits bleds en Norvège, des écoles au Kansas, bref tous ceux qui cherchent un investissement s ûr et de haute qualité.
  23. 23. Mais personne ne voudra acheter la tranche «horrible», non ? Evidemment, ils ne sont pas si b êtes. On la garde pour nous et on se paye un gros intérêt.
  24. 24. Super, mais comme nous utilisons les pr êts qui puent seulement comme collatéral du nouveau titre, nous les avons toujours sur les bras. Ils devraient apparaître à notre bilan?
  25. 25. Pas question. Ceux qui fabriquent les normes comptables nous permettent de créer une coquille aux Iles Cayman, qui prendra ces cochonneries dans son bilan. On va l’appeler SUV, véhicule à destination spéciale.
  26. 26. Fantastique, mais on ne fait que déplacer ces ordures. Bien s ûr, mais on leur a démontré qu’il était vital pour la santé du système financier US que les investisseurs ne comprennent rien à ces transactions complexes.
  27. 27. Allons faire un tour chez les comptables…..
  28. 28. Monsieur, en tant qu’investisseur et citoyen, je vous demande de contraindre nos institutions financières à la plus grande transparence dans leur information financière.
  29. 29. Va te faire foutre!
  30. 30. Bon Dieu, on n’a rien vu venir….
  31. 31. Qu’est-ce qui se passe? Nos paiements mensuels n’arrivent pas!
  32. 32. J’ai pensé vous appeler mais ça chauffe ici. On dirait que les enfoirés dont les emprunts garantissent votre CDO ne peuvent pas rembourser.
  33. 33. Minute! On acheté la «bonne» tranche, notée AAA. Celle qui est s ûre. Nous devions être payés les premiers.  
  34. 34. Hélas, les pr êts sont plus foireux qu’on ne pensait et très peu d’argent rentre. On est aussi déçus que vous.
  35. 35. Mais vous disiez que l’immobilier monte toujours et que les emprunteurs pourraient toujours se refinancer
  36. 36. Ouais, c’était un erreur. On a merdé. Désolé.
  37. 37. Erreur, mon cul frigide de Norvégien! Pourquoi la note AAA des agences alors?
  38. 38. Elles ont merdé aussi.
  39. 39. Mais ces titres étaient assuré? Que foutent les assureurs?
  40. 40. Vous plaisantez? Il n’y a jamais eu assez d’argent pour couvrir un tel désastre. Eux aussi ont merdé.
  41. 41. C’est formidable, enfoiré. Qu’est-ce que je dois dire à mes villageois ?
  42. 42. Dites-leur que vous avez merdé.
  43. 43. Va te faire foutre!
  44. 44. Va te faire foutre!

×