Règlement (format doc - 1.28 Mo)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Règlement (format doc - 1.28 Mo)

on

  • 760 views

 

Statistics

Views

Total Views
760
Views on SlideShare
760
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
7
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft Word

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Règlement (format doc - 1.28 Mo) Règlement (format doc - 1.28 Mo) Document Transcript

  • APPEL A PROJETS 2010 CONSEIL REGIONAL POITOU-CHARENTES Appel à Projets portant sur : « Nouveaux outils numériques pour de nouveaux comportements citoyens » -1-
  • I – CONTEXTE ET OBJECTIF DE L’APPEL A PROJETS Dans un contexte caractérisé par l’évolution du cadre de vie de l'entreprise, par la volonté des entreprises d’augmenter la productivité de leurs employés ou simplement la satisfaction de leurs clients pour les fidéliser, la mobilité est au centre des stratégies d'entreprise. En parallèle de l'innovation technologique et réglementaire, nombres de facteurs incitent les organisations à déployer des solutions de mobilité et des réseaux sans fil, une réalité que l'on constate notamment à travers les taux d'équipements croissants des entreprises en solutions mobiles et wireless. De plus, de nouvelles populations actives expriment un besoin de mobilité qui se manifeste à l'intérieur même de leurs lieux de travail. Cette mobilité concerne plus concrètement des infirmières dans les hôpitaux, des techniciens et superviseurs dans les usines, des enseignants dans les établissements scolaires ou les universitaires. Parallèlement les entreprises doivent faire face aux nombreux standards en place et en cours de développement qui tendent à créer une véritable confusion chez les utilisateurs potentiels. : • quels usages sont destinés ces technologies, • quelles sont leurs caractéristiques propres, • quel est le niveau d’interopérabilité entre les différentes technologies considérées, • quels sont les développements actuels et à venir en termes de sécurité ? Enfin, la commercialisation de terminaux à bas coût au grand public plonge de fait l’informatique nomade vers le plus grand nombre. Les services fleurissent chaque jour vers un accès plus simple, plus complet, plus riche aux données des services tant publics que privés. Cette profusion de nouveaux services tant à créer de nouveaux usages qui nécessiteront de fait, l’interopérabilité entre les systèmes d’information, dès lors qu’une véritable information riche et fiable sera recherchée. Parce que le développement d'outils numériques représente une opportunité pour le tissu industriel Picto-Charentais, le Conseil Régional lance cet appel à projets pour : - aider les entreprises régionales du secteur TIC à développer leurs produits ou services et faire connaître leurs savoir-faire, - aider les acteurs locaux qui représentent une communauté d'usages (Transports, Tourisme ..) à anticiper l'appropriation de nouveaux usages, - impliquer les acteurs de l'Enseignement et de la Recherche sur l'exploitation des nouvelles pratiques du numérique, Pour ce faire, le candidat est susceptible de bénéficier : - d’un financement de la Région s’inscrivant dans le cadre de ses politiques notamment en faveur de l’excellence environnementale, de l'innovation et de la recherche, - d’une entrée unique pour son dossier de candidature, - d’un accès facilité à la recherche de financements européens (FEDER), - d’un accès facilité aux financements d’autres partenaires de la Région, - d’une analyse du projet par la Région et par un groupe d’experts au fur et à mesure de la réception des dossiers. -2-
  • Les possibilités d’intervention mobilisables au profit de cet appel à projets sont variées : subventions, avances remboursables, bonification de prêts et de garanties d’emprunts. Les actions et caractéristiques éligibles dans le cadre de cet appel à projets sont énumérées en annexe 1. II – CADRE GENERAL DE L’APPEL A PROJETS 1) Le périmètre fonctionnel des projets attendus Trois axes de travail sont proposés dans cet appel à projet :  Le citoyen acteur en temps réel du choix de son mode de mobilité  Nouveaux services nomades pour les citoyens  Convergence technologique de l'informatique embarquée (processus et/ou produit) Ces axes sont développés en annexe 4 à 6 2) Les projets éligibles Les projets déposés devront répondre aux caractéristiques suivantes: • avoir des retombées économiques attendues majoritairement en Poitou- Charentes, avec pour principaux bénéficiaires des entreprises industrielles ou de services, • représenter une alternative plus économique et plus écologique que les solutions existantes, • mettre en oeuvre un prix de vente accessible aux ménages Picto Charentais, • répondre éventuellement à un «saut technologique» c’est-à-dire un problème technique non résolu, 3) Impacts attendus en terme de réductions d’émissions de CO2 Le CO2 est le principal gaz à effet de serre responsable du réchauffement planétaire. Il est attendu une baisse sensible des émissions de CO2 grâce notamment à : - une production en circuit court, rapprochant producteurs et acheteurs, évitant au maximum les transports de matières premières et pièces lors de la fabrication, - un produit léger d'un poids limité, 4) Impacts attendus en terme de diffusion et de commercialisation Sont attendus des produits présentant des prescriptions techniques qui répondent aux critères de la législation Européenne et nationale en vigueur à la date du présent appel à projets. Dans le cas contraire, le candidat exprimera clairement les travaux encore à mener pour aboutir au respect de ces normes. -3-
  • Dans un deuxième temps, ces produits pourront être proposés à l’achat pour : - les particuliers, - les entreprises, - les administrations et collectivités territoriales. III – CRITERES D’ELIGIBILITE 1) Qui peut répondre à l’appel à projets ? Les candidatures peuvent être présentées par des entreprises, des centres de recherche, des centres de compétences techniques publics ou privés, des structures fédératives ou associations, implantés en Poitou-Charentes, dans la mesure où le projet revêt un caractère collectif ou structurant pour la région. L’appel à projets est aussi ouvert à toute structure dans la mesure où une implantation ou un développement est envisagé en Poitou-Charentes. Les projets peuvent être conduits en partenariat avec des organismes de recherche publics ou privés ou d’autres entreprises afin d’enrichir les innovations des entreprises et augmenter leurs chances de réussite. Les coûts de préparation de ces partenariats engagés en préalable à la phase de développement peuvent bénéficier d’un soutien financier dans le cadre du présent appel à projets. Ces partenariats permettent, soit de réaliser une première validation du système et des produits envisagés, soit de préparer leur industrialisation ou/et leur commercialisation. Les différentes parties en présence seront clairement identifiées et seront signataires du formulaire de candidature. Toute collaboration (partenariat de recherche, audit, sous-traitance pour tests et mesures, études par un stagiaire…) devra faire l’objet d’une convention écrite. 2) Quels sont les financements mobilisés ? Cet appel à projets est financé par la Région Poitou-Charentes qui se réserve la possibilité d’associer au cas par cas d’autres financeurs. En tout état de cause, le choix du mode d’intervention appartiendra à l’organisme financeur. Les projets sélectionnés seront financés dans le respect des règles communautaires. Ils ne devront pas avoir fait l’objet d’un autre financement public sur l’assiette du projet. En principe, seule la part des travaux réalisés par des entreprises ou structures régionales pourront faire l’objet d’aide par le Conseil Régional. Ce dernier se réserve toutefois la possibilité d’intervenir financièrement ou de mobiliser d’autres partenaires financiers pour tenir compte de dépenses qui seraient réalisées par des partenaires hors région. Cet appel à projets mobilisera tous les dispositifs en Région Poitou-Charentes : dispositif d’aide à l’innovation, Fonds Régional d’Excellence Environnementale, etc. Ces projets feront éventuellement l’objet d’un cofinancement du Programme Opérationnel FEDER. IV – CRITERES DE SELECTION Les bénéficiaires s’engageront à respecter la charte régionale d’engagements réciproques relative à l’emploi, au dialogue social, à l’intégration territoriale et au respect de l’environnement téléchargeable en ligne sur le site de la Région. -4-
  • Les projets éligibles seront examinés par un comité de sélection dont les membres seront soumis aux exigences de stricte confidentialité, sur la base des critères suivants : - participation des acteurs Picto-Charentais au projet, - impact économique régional attendu, - qualité technique et originalité des solutions proposées (technologies employées, formes de commercialisation, performances, etc.), - retombées en terme d’impact sur l’environnement, - qualité du consortium (pertinence du rôle du porteur, maîtrise globale des compétences techniques, expérience préalable des acteurs, capacité financière, complémentarité des partenaires, qualité du principe d’accord sur la propriété intellectuelle), - degré de collaboration : les relations de co-développement seront favorisées par rapport aux relations de sous-traitance et les projets collaboratifs seront favorisés par rapport à des projets individuels. Ce comité de sélection a pour rôle de sélectionner les projets conformes aux définitions mentionnées ci-avant. Il se réunira régulièrement et commencera à examiner les candidatures avant même l’expiration du délai de l’appel à projets. Les candidats seront informés des résultats de la sélection et de l’orientation éventuelle vers un dispositif par courrier de la Région. La date de réception de la lettre d’intention de candidature sera la date prise en compte pour l’éligibilité des dépenses, sans préjuger de l’octroi ou non de l’aide. V – MODALITES ET DELAIS DE L’APPEL A PROJETS Le texte de l’appel à projets et le formulaire de candidature sont téléchargeables depuis le site Internet de la Région : www.poitou-charentes.fr Il pourra également être adressé par courrier sur simple demande. Le candidat veillera ainsi à respecter le calendrier prévisionnel suivant : - Lancement de l’appel à projets : Février 2010. - Date limite pour la lettre d’intention et la première sélection des candidatures : 30 avril 2010. - Date limite pour le second dépôt des candidatures : 30 juin 2010. La lettre d’intention et le dossier de candidature devront être déposés directement à la Maison de la Région pendant les horaires d’ouverture ou adressé par courrier à : RÉGION POITOU-CHARENTES Maison de la Région Appel à Projets «Nouveaux outils numériques pour de nouveaux comportements citoyens » Direction de l’Économie 15 rue de l’Ancienne Comédie BP 575 - 86021 POITIERS Cedex 1) Première étape : dépôt d’une lettre d’intention avant le 30 Avril 2010 -5-
  • Pour répondre à l’appel à projets, les partenaires, par l’intermédiaire du porteur de projet, doivent déposer avant le 30 avril 2010 une lettre d’intention présentant de manière simplifiée l’ensemble des aspects du projet (technique, économique, …) et les partenariats envisagés. Le candidat a la possibilité de déposer dès cette première étape un dossier complet de candidatures avec ses annexes financières, s’il juge son projet abouti. Cette lettre d’intention sera envoyée à : RÉGION POITOU-CHARENTES Maison de la Région Appel à Projets «Nouveaux outils numériques pour de nouveaux comportements citoyens » Direction de l’Économie 15 rue de l’Ancienne Comédie BP 575 - 86021 POITIERS Cedex 2) Deuxième étape : dépôt d’un dossier de candidature et ses annexes financières avant le 30 mai 2010 Le porteur de projet retenu constitue un dossier complet de demande d’aide suivant le modèle ci-joint (annexe 3) ou à télécharger sur le site Internet de la Région Poitou-Charentes. Il devra être déposé au plus tard le 30 mai 2010 ou envoyé par courrier à RÉGION POITOU-CHARENTES Maison de la Région Appel à Projets «Nouveaux outils numériques pour de nouveaux comportements citoyens » Direction de l’Économie 15 rue de l’Ancienne Comédie BP 575 - 86021 POITIERS Cedex Les structures qui n’envisagent de déposer leur candidature complète que pour cette deuxième échéance devront signaler leur intention de candidature avant le 30 juin 2009 en complétant le formulaire joint en annexe 1. Les candidats dont le projet n’aurait pas été retenu lors de la 1 ère phase de sélection (28 février 2010) peuvent après avoir revu ce projet, déposer une nouvelle candidature pour le 30 mai 2010. Pièces jointes : ANNEXE 1 : Liste des actions et caractéristiques prises en considération dans l’appel à projets. ANNEXE 2 : Lettre d’intention (dépôt avant le 30/04/2010). ANNEXE 3 : Dossier de candidatures (dépôt avant le 30/06/2010). -6-
  • ANNEXE 1 Liste des actions et caractéristiques prises en considération dans l’appel à projets -7-
  • 1) les projets seront éligibles sur les actions suivantes : • études de faisabilité de produits et/ou procédés nouveaux, • études du transfert de technologies : résultats de laboratoires déjà obtenus à transférer vers des entreprises, • études ou intégrations de nouvelles technologies de production validées, • toute forme de calcul d’émissions de CO2 (réalisation d’éco-profils, de bilans carbone, etc.) et d’évaluation des impacts environnementaux du produit (analyse du cycle de vie (ACV), évaluation simplifiée et qualitative du cycle de vie (ESQCV), Check-list, éco-indicateurs…), • recherche des alternatives de conception permettant de réduire l'ampleur des principaux problèmes préalablement identifiés; travaux de recherche et développement concernant une ou plusieurs de ces alternatives, • validations techniques et économiques et évaluation multi-critères et multi-étapes des pistes d’amélioration, notamment d’un point de vue environnemental, • réalisation/industrialisation/commercialisation et investissements liés à la mise en place. 2) Le dossier de candidature présentera les caractéristiques du projet au regard des éléments suivants : • l’importance de la diminution des impacts environnementaux liés à la conception du produit et du procédé de fabrication, • l’adéquation entre le produit proposé et les attentes des consommateurs, • le degré d’innovation au niveau produit ou procédé : nouvelles fonctionnalités, nouvelles performances, diminution de coûts à performance et fonctionnalités identiques, • les opportunités stratégiques : nouveaux marchés, nouveaux modes de distribution, licences, • la viabilité technique, économique, juridique et financière, • la viabilité industrielle, • l’intérêt économique pour la région (emplois, image de la région…), Les dépenses à présenter dans le dossier correspondent aux dépenses internes et/ou externes liées aux travaux de mise au point ou d’amélioration du produit et l’étude de son industrialisation. • Dépenses internes o Immatérielles : frais de personnel y compris recrutement (cadres, techniciens…), o Matérielles : matière, amortissement de matériels, réalisation de prototypes. • Dépenses externes o Immatérielles : prestations extérieures liées à la R&D et à la mise au point des produits/procédés : études d’un laboratoire de recherche, modelage, design, propriété industrielle, étude de marché, analyses, ACV, éco-profils… o Matérielles : achats de marchandises, de produits, etc.… -8-
  • ANNEXE 2 Lettre d’intention (A renvoyer avant le 30 avril 2010) -9-
  • LETTRE D’INTENTION DEMANDE D’AIDE AU DEVELOPPEMENT D’UN PROJET relatif à l A retourner au plus tard le 30 avril 2010 au CONSEIL REGIONAL POITOU-CHARENTES Intitulé du projet : Porteur ou coordinateur du projet : Objet du projet : Durée du projet (estimation en mois) : Financement prévisionnel du projet (HT) : Montant total des dépenses estimées liées au projet : € Sources de financement envisagées : Auto-financement € Aide régionale sollicitée: € Autres (préciser) € Nom et Qualité du responsable du projet : Fait à Cachet de la structure Le Signature - 10 -
  • 1 - DESCRIPTION ET OBJECTIFS DU PROJET ………………………………………………………………………………………………………… … ………………………………………………………………………………………………………… … ………………………………………………………………………………………………………… … ………………………………………………………………………………………………………… … ………………………………………………………………………………………………………… … ………………………………………………………………………………………………………… … ………………………………………………………………………………………………………… … ………………………………………………………………………………………………………… … II – RETOMBEES ECONOMIQUES ATTENDUES EN REGION (entre 5 à 10 lignes) (chiffre d'affaires, emplois, recherche, etc…) ………………………………………………………………………………………………………… … ………………………………………………………………………………………………………… … ………………………………………………………………………………………………………… … ………………………………………………………………………………………………………… … ………………………………………………………………………………………………………… … ………………………………………………………………………………………………………… … ………………………………………………………………………………………………………… … ………………………………………………………………………………………………………… … III- ARGUMENTAIRE (cochez et précisez les éléments argumentaires correspondant à votre projet) Degré d’innovation : ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… Opportunités stratégiques : ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ………… Viabilité (technique, économique, juridique, financière) : ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ………… - 11 -
  • Réduction des impacts environnementaux : ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ……… ………………………………………………………………………………………………………… … Nature des collaborations envisagées / Partenaires Entreprises (préciser l’effectif total) : ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ……… Laboratoires publics, organismes de formation : ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… …… Autres : centres de ressources technologiques, centres techniques : ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… …… ………………………………………………………………………………………………………… … - 12 -
  • ANNEXE 3 Dossier de candidatures (A renvoyer avant le 30 juin 2010) - 13 -
  • I - IDENTITÉ DE LA STRUCTURE (à renseigner par chaque partenaire) Raison sociale : Forme Juridique : Capital : Date de création : Activité principale : Effectif : N° SIRET : Code NAF : Nom du dirigeant : Nom du responsable du projet : Adresse : Tél 1: Tél 2 : Fax : Courriel : Lieu du siège social (si différent) : Adresse du lieu où seront réalisés les travaux de R&D (si différente adresse indiquée ci-dessus) :: Chiffre d’affaires HT 2008: Appartenance à un groupe : Si oui, lequel : Si oui, effectif consolidé du groupe : Si oui, part détenue dans l’ent. par le groupe (%): Inscrit au registre : Budget prévisionnel total des dépenses supportées par le partenaire dans le cadre du projet (en €) à présenter plus en détail dans le tableau de la page suivante : - 14 -
  • II – DEVIS PREVISIONNEL DU PROGRAMME HT : (exemple de présentation en 3 phases) Phase 1 : Phase 2 : Phase 3 : Nature Période du Période du Période du des dépenses au au au TOTAL Nb h Montant Nb h Montant Nb h Montant Frais de personnel existant • Ingénieur et Cadre • Technicien (Maîtrise technique) • Ouvrier opérateur Frais de personnel recruté pour le projet • Technicien • Ingénieur • Docteur et post doctorant • Ingénieur maître • Stagiaire S/T FRAIS DE PERSONNEL Achats consommés Missions et déplacements Recherche documentaire S/T CHARGES INTERNES Information scientifique et technique Propriété industrielle Faisabilité technique Etude de marché et/ou Plan d'affaires Design et/ou Analyse de la valeur et/ou éco-conception Mise aux normes ou éco-labellisations (française et étrangères) Laboratoires ou centres techniques Communication / pré-commercialisation Autres prestations et sous-traitance S/T PRESTATIONS EXTERNES Investissements liés au programme • Maquettes, pilotes, démonstrateurs • Outils et équipements de production Autres frais spécifiques (à préciser) S/T INVESTISSEMENTS + AUTRES TOTAL GENERAL  Préciser les phases du projet : R&D, Etudes préalables, Réalisation, Industrialisation, Démonstration - 15 -
  • III – AUTRES PIECES A FOURNIR : PRESENTATION DETAILLEE DU PROJET PAR CHAQUE PARTENAIRE PRESENTANT : a) Contexte et Enjeux - Problèmes technologiques éventuels à résoudre (verrous identifiés), - Risques éventuels, - Etat de l’art pour le partenaire. b) Contenu du projet - nature de la contribution au projet, - rôle de chacun des partenaires, - retombées attendues du projet pour le partenaire, - programme de travail, - calendrier et délais de commercialisation. c) Retombées attendues en Poitou-Charentes en terme de valeur ajoutée - Impacts attendus au regard des enjeux de filières, - Résultats technico-économiques visés et perspectives : éléments de marché, chiffre d’affaires, emplois…... - Stratégie et axes de développement à moyen terme. - Kbis ou extrait D1, - Relevé d’Identité Bancaire, - Devis, voire facture, - La dernière liasse fiscale, - Accords des autres partenaires, - Attestation sur l’honneur signée du dirigeant de la régularité fiscale et sociale de l’entreprise, - Autres aides publiques obtenues antérieurement et sollicitées pour le projet : Organisme Nature Montant et Date Observations Nom et fonction du responsable du projet : Adresse mél : téléphone : Nom et fonction du représentant légal : Adresse mél : téléphone : Signature : - 16 -
  • ANNEXE 4 Axe 1 : ‘ Le citoyen acteur en temps réel du choix de son mode de mobilité’ - 17 -
  • Dans un contexte ou le paradigme du développement durable oriente déjà en profondeur les réflexions et pratiques des acteurs de l’urbanisme, le besoin de mobilité n’a de cesse qu’évoluer en terme Instantanéité, ubiquité et immédiateté. Les pratiques de mobilité se sont complexifiées et constituent aujourd’hui des enjeux clés pour améliorer l'offre de transport existante et lutter efficacement contre la dépendance automobile et ses nuisances. En effet, à l’heure où l’on parle de façon récurrente d’intermodalité, les transports à la demande en temps réel (TAD) apparaissent comme un maillon possible d’une chaîne de déplacements multimodaux. Ils visent à améliorer l’accès au transport dans le temps (horaires à la carte) et dans l’espace (jusqu’au porte à porte), en augmentant le taux de remplissage des véhicules, en optimisant les dessertes. Ils peuvent potentiellement s’appliquer à tout type d’espace géographique, même si leur efficacité économique dépend de la densité de la population demandeuse, de l’organisation des villes et des réseaux, et des méthodes utilisées pour les mettre en œuvre. Avec le lancement de l'appel à projets “véhicule électrique régional" de janvier 2008, destiné à utiliser les potentiels de la filière automobile régionale pour concevoir un véhicule électrique, écologique et à bas coût d’une part () , et d’autre part avec la mise en place d'une plateforme de covoiturage gratuite avec les Département des Deux-Sèvres, de la Vienne ainsi que les agglomérations de Poitiers et de Niort (http://covoiturage.poitou- charentes.fr/info.php), la Région Poitou-Charentes souhaite compléter son offre de sorte à anticiper le développement stratégique de la mobilité dans ses zones urbaines et rurales. En effet, c'est en Poitou-Charentes qu'on compte le taux le plus important de ménages résidant en maisons individuelles (78,9% en 2005 contre une moyenne nationale de 56,4%) et pour beaucoup d'habitants en zone rurale, la mobilité à la demande serait une aubaine pour se mouvoir dans leurs besoins quotidiens. Cet appel à projet vise à réfléchir à de nouveaux systèmes de transport à la demande modulaires en phase avec les évolutions des technologies de l’information et des pratiques régionales de transport urbain, périurbain et rural. Le projet vise à promouvoir de nouveaux services de transport alliant les diverses technologies de l’information existantes :  techniques de géolocalisation de véhicules,  communication avec les mobiles,  Systèmes d’Information Géographique embarqué ou distribué implantant des méthodes d’optimisation de dessertes et de suivi en temps réel d’une flotte de véhicules,  intermodalité des différents moyens de transport existants. Il s'agit également d'évaluer la recevabilité de ces nouveaux concepts par la population des usagers c'est à dire de disposer d'une connaissance suffisante et précise sur la capacité des populations à intégrer dans leurs pratiques de mobilité une nouvelle offre de transport collectif individualisée ayant recours aux TIC. Les solutions retenues devront être flexibles dans leur fonctionnement tout en cherchant à répondre au mieux à la demande de transport du citoyen en tenant compte des moyens techniques nomades à sa disposition, et ce, dans les délais les plus courts possibles. - - 18 -
  • ANNEXE 5 Axe 2 : ‘Nouveaux services nomades pour les citoyens' - 19 -
  • Avec près de 3 milliards d’utilisateurs dans le monde, l’ordinateur de poche est devenu l’outil de communication le plus répandu. Néanmoins, le manque de collaboration a rendu difficile l’émergence de sociétés spécialisées le développement d’applicatifs pour terminaux mobiles. Mais grâce à l’accord passé par les leaders du secteur de l’industrie mobile (HTC, Motorola, etc) pour annoncer le développement d’Android, la première plate-forme véritablement ouverte et complète pour terminaux mobiles, le marché devient ouvert pour l’ensemble de sociétés de services en informatique. Grâce un système d’exploitation open source architecturé autour d’un noyau Linux et destiné spécifiquement au monde des téléphones mobiles et des smartphones, elles seront en mesure de lancer plus rapidement des produits innovants et ce, pour des coûts de développement bien moins élevés. Face à cette proposition, les fournisseurs de solutions nomades redoublent d’efforts pour conquérir un marché concurrentiel à fort potentiel. Aujourd’hui, la valeur ajoutée pour ces terminaux est avant tout liée aux services qu’ils proposent. Les solutions distribuées par exemple par Apple, restent peu ou pas généralisables à d’autres terminaux. Cependant, le poids du nombre d’unités vendues à ce jour tend à imposer la prise en compte de ces plateformes détenues par le plus grand nombre. Cet appel à projet vise donc à promouvoir les initiatives de développement de nouveaux services mobiles attrayants pour les utilisateurs dans un contexte de nombre, et de stimuler le potentiel de la technologie mobile dans les secteurs soutenus par la Région Poitou-Charentes. A titre d’exemple, la région Poitou-Charentes est largement tournée vers le tourisme, notamment grâce à son littoral. De Royan à La Rochelle en passant par l’Ile d’Oléron ou l’Ile de Ré, des milliers de visiteurs viennent profiter d’un climat unique et d’un accueil chaleureux. Mais aussi découvrir la richesse des monuments historiques de la région ou l’incontournable Futuroscope de Poitiers, deuxième parc de loisirs français. Ainsi, pour faire découvrir les atouts de notre région aux tourismes, ce qui prévaut c’est un mode de consommation de l’information en situation. En effet, par exemple, au sein d’un Office de Tourisme, il serait possible aujourd’hui de télécharger sur son mobile via une borne Bluetooth le plan d’une ville, les horaires de visite des monuments, le guide des animations et programme des festivités. Hors des horaires d’ouverture de l’Office, il est possible depuis l’extérieur de continuer à communiquer avec la borne pour connaître les disponibilités des hôtels ou les programmes nocturnes de la ville. L’intégration du code barres 2D sur les documents de l’office va aussi permettre de rendre interactif les supports de communication tels que les affiches ou programmes culturels. - 20 -
  • ANNEXE 6 Axe 3 : ‘Convergence technologique de l’informatique embarquée (processus et/ou produits)’ - 21 -
  • Les définitions sont multiples, selon l’angle de description choisi (technologique, fonctionnel, économique,…). Les systèmes embarqués (S.E.) représentent « l’autre » informatique, celle qui ne se voit pas (les anglo-saxons parlent d’embedded systems, de systèmes enfouis). Pourtant, comme la partie immergée de l’iceberg, leur réalité est imposante. Très simplement, on pourrait dire que les systèmes embarqués sont constitués de puces électroniques sur lesquelles fonctionnent des logiciels dédiés à l’exécution de fonctions spécifiques ; le tout étant destiné à être intégré dans des sous-ensembles, équipements, appareils et produits divers. Initialement, les systèmes embarqués ont été utilisés pour des applications temps réel critique, de sûreté et/ou de sécurité, comme le contrôle des fusées, missiles, satellites ; la production d’énergie ; le contrôle de vol ; les télécommunications. Désormais, les S.E. sont partie prenante de la très grande majorité des moyens, équipements, produits et réseaux actuels : • transport (automobile, avion, train, espace…) • produits électriques/électroniques (caméra, télévision, domotique, système audio, GPS, téléphone cellulaire, console vidéo, ordinateur de poche, ordinateur portable, machine-à-laver, micro-ondes…) • contrôle de processus continus ou discrets (production et distribution d’électricité, production industrielle automatisée, optimisation de processus de transformation, contrôle de machines-outils et de chaîne d’assemblage, obotique,…) • télécommunications (satellites, téléphonie et vidéo mobiles, réseaux Wan, routeurs…) • sécurité (e-commerce, cartes à puce, authentification…) • santé (équipement, hospitalisation à domicile, appareils implantés, prothèses) • développement durable (éolienne, éclairage public, chauffage…) • jouets et autres produits grand publics,… On peut également définir un S.E. comme un système « multi-contraint », et qui s’exécute dans un tel contexte. les contraintes les plus courantes – la plupart du temps combinées - auxquelles le S.E. doit satisfaire, sont : • temps de réaction • consommation électrique • disponibilité • encombrement physique • fiabilité • encombrement logique • robustesse • coût Actuellement, des milliers de projets pilotes mettent en œuvre des puces RFID ( Radio Frequenc IDentification) dans des domaines de plus en plus vastes Trois éléments essentiels et relativement récents permettent de parler de nouvelles générations de composants électroniques actifs : La disponibilité sur le marché de nouvelles générations de composants électroniques, issus du monde de la téléphonie mobile (GSM/GPRS), ou du monde des réseaux sans fils (WIFI, Blue Tooth…) Les nouvelles technologies de batteries, qui offrent des autonomies plus importantes et de gros gains d’encombrement et de poids. La possibilité d’intégrer un capteur (de température, d’humidité, de pression, dechoc…) qui permet de mettre en œuvre de véritable réseau de capteurs sans fil (Ubiquitous Sensor Networks – USN). - 22 -
  • Cet appel à projet vise à faire naitre des solutions intégrant une convergence des puces RIFD vers d’autres technologies et interfaces comme : ZigBee, NFC, WiFi, WiMAX, Bluetooth, GPS, GSM, de sorte à proposer une alternative aux problèmes : D’identification et de traçabilité des objets et des marchandises, De Lutte contre l’usurpation de marques, De conformité avec les réglementations, De logistique et de maintenance préventive, De communication de proximité (promotion), De services à la personne (monétique) etc. La réponse devra préciser le domaine d'activité principal qui sera concerné par les améliorations technologiques proposés. - 23 -