Your SlideShare is downloading. ×
Mosset 2007
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Mosset 2007

345

Published on

Grassfed veal and beef in the south of France

Grassfed veal and beef in the south of France

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
345
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Avantages nutritionnels de la viande bovine à l’herbe Docteur Guy-André Pelouze Perpignan La Rosée des Pyrénées Mosset le 20 Mai 2007
  • 2. Nous sommes ce que nous mangeons! …et ce que nous buvonsC’est plus célèbre en allemand à cause de l’allitération: man ist was es isst!Le sens est que notre alimentation nous façonnephysiquement et psychiquementSur un plan scientifique nous sommes totalementdépendant de l’apport alimentaire pour les nutrimentsque nous ne sommes pas capables de synthétiser:vitamines, phytonutriments, oligo-éléments,substances aromatiques et acides gras essentielsIl en est de même pour les animaux donc pour lesbovins
  • 3. L’alimentation et le mode de viedes bovins et de leur ancêtres (1) L’homme de Tautavel (450 000 ans avant JC) chassait des mammifères de petite taille mais aussi des Aurochs (Bos primigenius ) ancêtres de nos bovins, qui mangeaient uniquement de l’ herbe sans aucun polluants et vivaient en liberté Au néolithique (moins de 10 000 ans avant JC) la domestication des animaux a permis par croisement l’obtention de races proches des bovins actuels (Bos taurus ) qui mangeaient aussi de l’herbe et vivaient en semi-liberté
  • 4. L’alimentation et le mode de viedes bovins et de leur ancêtres (2) Progressivement au cours des 100 dernières années l’élevage industriel a imposé un modèle nutritionnel basé sur les farines de céréales principalement de maïs et soja. Depuis la deuxième guerre mondiale les bovins domestiqués et élevés sont engraissés en stabulation avec ces farines Cette alimentation et ce mode de vie produit une viande grasse, assez pauvre en antioxydants, riche en acides gras saturés et poly-insaturés oméga 6 Jusqu’à la fin du 18 ème siècle l’alimentation du bétail était exempte de polluants Depuis une centaine d’années la présence de xénobiotiques est avérée (composés organiques persistants, antibiotiques, hormones, dioxine …)
  • 5. Physiologie des bovins: quelle alimentation?Les bovins sont des herbivores ruminantsLeur tube digestif et la physiologie de leur digestion estadaptée à l’herbe, fraîche ou sècheLa pâture contient aussi des insectes qui représentent unapport variable de protéines (jusqu’à 10 % en poids)Les bovins choisissent les plantes qui leur conviennent:herbacées, graminées, légumineusesLes bovins vivent en symbiose avec une population debactéries (50 à 60 kg pour un adulte) qui digèrent lacellulose et effectuent des synthèses chimiques(vitamines, acides gras conjugués…)
  • 6. Physiologie des bovins: conséquences de l’alimentation par des céréales Les céréales contiennent essentiellement de l’ amidon et peu ou pas de cellulose La flore du rumen est modifiée et surtout devenue inutile d’où l’administration d’antibiotiques pour tuer ces bactéries et augmenter la prise de poids de l’animal L’animal grossit et devient vite obèse malgré son jeune âge ce d’autant qu’il est le plus souvent en stabulation La viande est riche an acide gras saturés et en acide linoléïque acide gras poly-insaturé oméga 6
  • 7. Stabulation et alimentation céréalière des bovinsAnimaux plus gras jusqu’à 30% de graisse pour unecarcasseAnimaux plus souvent malades et donc plus souventtraités (antibiotiques, anti-inflammatoires…)Viande persillée mais moins goûteuse, ne pas oublier qu’une viande persillée est tout simplement une viandebourrée de triglycérides entre les faisceaux musculaires!Viande moins riche en anti-oxydantsViande pauvre en acides gras conjugués (CLA)Viande pauvre en oméga 3 et riche en oméga 6
  • 8. Qu’est ce qu’une viande bovine à l’herbe? Pâturage de plaine ou de montagne, vie à l’ extérieur dès que le temps le permet Foin de février à avril Supplément en légumineuses (pois, lentilles) ou céréales au maximum de 10% Préférer les graines pauvres en oméga 6 et riches en oméga 3, chanvre, colza, lin,chia Pas d’ensilage
  • 9. Viandes bovines à l’herbe:En France elles sont rares et sous-valorisées La Rosée des Pyrénées Le Bœuf fermier d’Aubrac Élevages fermiers ou en AB menés en extensif Aude Mr Leseney Pyrénées Océan salies de Béarn Mr Lousteau L’Isle en Dodon Mr Castex Ariège, Minervois, Savoie, Jura, Alsace, Massif Central, des producteurs fermiers ou AB isolés Europe: Autriche, Écosse Monde: bison aux USA, grassfed beef en Argentine, Brésil et USA
  • 10. Le veau de La Rosée des PyrénéesVeau allaité naturellement par sa mère quiconsomme herbe et fourrageVeau qui vit naturellement avec sa mère et accèdespontanément à l’herbeVeau non entravé qui développe ses musclesVeau qui vit à l’extérieur autant que lesconditions le permettentVeau non carencé en fer il est rosé à l’extérieur etrose à l’intérieur
  • 11. Animaux terrestres élevés naturellement : conditions d’élevage à rechercher Élevage extensif, nutrition naturelle dans le biotope Animaux à deux pattes Parcours herbeux, feuilles insectes (oméga 3), exemple les lombrics du compost Pas de céréales Ruminants Nourris à l’herbe, autres aliments prélevés par l’animal dans le biotope Pas de céréales, pas de protéines végétales de soja, la prairie ou le foin : variété des espèces végétales Animaux à quatre pattes omnivores type porc Glands ou autres aliments prélevés par l’ animal dans le biotope Pas de céréales, racines et tubercules crus Pour tous activité physique et vie à l’extérieur
  • 12. Animaux terrestres élevés naturellement : conditions de consommation (1)Œufs de poule, oie, caillecrus ou coque (banane/fruitrouge/œuf)Poulet, canard, pintade,dinde, pigeon Cuisson douce Consommation du gras de l’animal conseillée si conditions d’élevage assurées Foie, cœur, gésier aussi
  • 13. Résultats des études biochimiques du contenu des viandes: herbe versus graines_________________________________________________Nutriment Herbe Céréales RéférencesAcides gras oméga 3 Supérieur Inférieur (11, 15-30, 40, 47, 48)Acides gras oméga 6 Inférieur Supérieur (15, 16, 18, 21, 27, 48)Rapport oméga 3/ oméga 6 Inférieur Supérieur (11,15-21,27-30, 40, 47, 48)Acides gras poly-insaturés longue chaîne oméga 3 et oméga 6(AA,DHA,EPA) Supérieur Inférieur (11,15, 16, 17, 21, 28, 29, 47)Contenu en graisses Inférieur Supérieur (11, 15, 16, 18-21, 27, 40)Acides gras saturés Inférieur Supérieur (11, 15-18, 27)Rapport Acides gras Poly-Insaturés / SaturésOméga 3,6,9 / saturés Supérieur Inférieur (11,15-18, 21, 27)Acides gras conjugués (CLA) Supérieur Inférieur (11,15,17, 30-36)Vitamine E Supérieur Inférieur (25, 37-40)Vitamine C Supérieur Inférieur (40)Bêta carotène Supérieur Inférieur (37, 40-42)Contenu en protéines Supérieur Inférieur (43)
  • 14. Acides gras essentiels (AGE) et nutrition Cs acides gras ne peuvent Maïs rapport oméga 6 être synthétisés /oméga 3 = 70,7 L’acide linoléïque est un AGE c’est le précurseur des oméga 6 Herbe, feuilles L’acide alpha-linolénique rapport oméga 6 est le précurseur des /oméga 3 < 3 oméga 3 Les acides gras poly- insaturés longue chaîne sont conditionnellement essentiels
  • 15. Pourquoi ces avantages nutritionnels sont importants en santé humaine?Il est nécessaire de La Rosée des Pyrénéesmanger des viandes est une viande plusmaigres pour diminuer maigre que les viandes deles apports en acides gras veaux nourris au laitsaturés artificiel et finis auxIl est nécessaire d’ céréales (- 30% d’acideséquilibrer le rapport gras saturés)oméga6/oméga3 et d’ La Rosée des Pyrénéesaugmenter l’apport en est une viande quiAcide Alpha-linolénique présente un bon rapport(précurseur de tous les oméga6/oméga3 et quiacides gras oméga 3) apporte de l’acide alpha- linolénique précurseur
  • 16. Potentiel des viandes à l’herbe en santé humaine Diminuer les apports en Maladies cardiovasculaires, graisses saturées obésité, diabète Augmenter les anti-oxydants Vieillissement, cancers, naturels Augmenter les apports maladies neuro-dégénératives en acides gras oméga 3 Anti-thrombotiques, anti- Augmenter les apports en inflammatoires, anti-cancéreux protéines assimilables non Femme enceinte: apprts en allergisantes AA, DHA pour le cerveau du Apporter du fer assimilable fœtus Apporter des acides gras Personnes âgées carencées, conjugués personnes intolérantes à la caséïne, au gluten Sportifs, femmes ayant des règles spoliatrices Cancers, diabète, perte de poids
  • 17. Avantages indirects de la viande à l’herbe Supportabilité par l’ Très forte tension sur l’ écosystème écosystème (maïs 500l H2O/1kg), utilisation massive Indépendance relative d’engrais azotés et d’ pour les besoins herbicides alimentaires du bétail Dépendance des céréaliers Présence animale en Stabulation et concentration demi-montagne des effluents Économie industrielle de taille Économie rurale de taille imposée par les humaine à condition d’ investissements et le cours des assurer une qualité de céréales vie, de revenus et de Utilisation d’antibiotiques qui transmission se retrouvent dans la viande ou bien dans les nappes phréatiques
  • 18. L’Évolution d’homo sapiensgénome constant/environnement hostile
  • 19. Que l’aliment soit ton premier remède (Hippocrate, Khos 784 av JC) La viande au lait à l’herbe des veaux ou bien la viande à l’ herbe des bovins présente des qualités nutritionnelles exceptionnelles: Riche en protéines Riche en fer Riche en oméga 3 Riche en CLA Ces viandes s’intègrent parfaitement dans un régime méditerranéen Ces viandes à l’herbe peuvent être consommées par les patients atteints de maladies cardio-vasculaires à qui il est déconseillé de consommer les viandes grasses
  • 20. Merci pour votre attention guyandrepelouze@gmail.com

×