Médecine-science: changement de paradigme

  • 916 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
916
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • Human beings are genetically adapted to conditions of scanty and irregular nutrition. In case of food abundance this advantage turned into a significant part of population's predisposition to �diseases of civilization�. This conclusion has been made by I.S. Liberman, Doctor of Sciences, based on his own data and findings of other investigators. Atherosclerosis, type II (insulin-independent) diabetes, primary hypertension, and obesity often accompanying them are called diseases of civilization. Within the last decades, these diseases are found with younger people and are often found with patients at the age over 30. According to some researchers, practically everybody has atherosclerosis of aorta and coronary arteries, their manifestation intensifying with years. Such mass distribution, in fact, pandemic of vascular pathology allows to assume that mankind is predisposed to this pathology in the conditions of civilization. Naturally, the degree of such predisposition varies with different people. The genotype, which determines disposition to diseases of civilization, was formed at the early stages of the mankind development. Its nutrition was then scanty and irregular, and in these conditions the possibility to eat one's fill for future use was very important. Excessive fat and carbohydrates were laid in the adipose tissue, and mature adipose tissue was a big advantage, particularly with women, who had to give birth and to nurse children. Men spent a lot of energy on hunting, cattle-raising and farming, therefore, their muscles were better developed. The majority of people did not enjoy abundance of food, and there was certain balance between caloric content of food and energy consumption. During the era of civilization, the major part of mankind passed to abundant nutrition without starvation periods which were quite natural previously and without significant spending of muscular energy. Along with that, the organism is constantly producing a large amount of insulin, upon the signal of which the adipose tissue accepts excess of fat and carbohydrates. However, when the cells are overloaded all the time, they lose sensitivity to insulin. Figuratively speaking, the storehouses' doors are closed, as the storehouses are overfilled. This natural defense reaction of cells results in type II diabetes. So, adipose tissue does not accept lipids any longer. Where should they go? One of the most suitable places is walls of arteries, where lipids are laid in the form of plaques. Lipid penetration into walls of vessels is highly promoted by insulin, which continues to be produced in large quantities. People with badly developed adipose tissue do not have the possibility to create energy resource. If nutrition is unbalanced, excess lipids immediately rush into vascular walls, that is why thin people run the risk of falling ill with atherosclerosis, perhaps even more frequently than people with mature fatty tissue, its possibilities not being unlimited either. That is why men, who have less mature adipose tissue as compared to women and consequently less opportunities for creating energy reserves, pay for satiety and sedentary life with ischemic heart-disease much more frequently than women do. The St. Petersburg physicians have determined that atherosclerosis patients and their relatives often suffer from chronic venous insufficiency with disrupted microcirculation. Apparently, atherogenic metabolic derangements result in the entire vascular system pathology. By the way, microcirculatory injure often causes arterial hypertension. According to I.S. Liberman's opinion, atherosclerosis, type II diabetes and arterial hypertension are natural clinical presentations of the same pathological process: redundant production of insulin and cells losing sensitivity to insulin. Pathological changes are progressing with age and their clinical presentations become more noticeable. Thus, genetically secured advantage has turned into predisposition to diseased in new conditions.

Transcript

  • 1.   Médecine-science: vers un changement de paradigme dans l’organisation des soins   Docteur Guy-André Pelouze Chirurgien thoracique et cardiovasculaire
  • 2. QUEL EST LE SENS DE LA MALADIE?
    • L’imaginaire collectif a attaché à la maladie un sens de punition ou de hasard
    • La médecine évolutionniste permet de comprendre le sens des maladies
  • 3. Médecine et évolution (1)
    • Il est bien établi aujourd'hui que la majorité des maladies chroniques sont d'une part le résultat de l'augmentation de l'espérance de vie et d'autre part l'effet direct de nos conditions récentes de vie (alimentation, activité physique, environnement) parfaitement inadaptées à notre génomique. Parmi ces maladies chroniques les maladies artérielles sont principalement des maladies de civilisation. Elles sont à l'origine d'une morbimortalité importante dans les pays industrialisés mais aussi émergents. Citons les maladies coronariennes, cérébrovasculaires, l'artériopathie des membres inférieurs, le cancer, les démences.
  • 4. Médecine et évolution (2)
    • Les modifications du mode de vie, de l’alimentation et de l’environnement les plus drastiques pour l’humanité datent de moins d’un siècle
    • Il y a les modifications quantitatives (apport calorique journalier/dépense énergétique) mais aussi qualitative (W6 vs W3, fructose vs glucose, céréales vs légumes etc)
    • Notre génomique a été façonnée pendant plusieurs millions d’années et continue à l’être
    • L’adaptation évolutive de notre génomique est un processus très lent au regard de l’espérance de vie actuelle
    • L’influence de l’environnement se manifeste dès la vie in utero par des modifications épigénétiques
  • 5. Charles Darwin (1809-1882) et la théorie de l'évolution des espèces
    • Précédé par Lamarck qui parla le premier d'évolution, le naturaliste anglais a fait faire un bond en avant à la biologie et à la médecine
    • Les querelles entre Lamarckiens et Darwiniens sont aujourd'hui derrière nous car nous commençons à comprendre les relations entre génome et épigénome, et les oppositions théoriques font place à une vision plus complexe où l'environnement, les caractères acquis peuvent influencer l'expression du génome
    • Cette nouvelle perspective pour la médecine a de profondes conséquences y compris pour les traitements
  • 6. QU’EST CE QUI A CHANGÉ EN MÉDECINE?
  • 7. Évolution de la médecine
    • Sous la poussée fantastique de la biologie et avec le concours de la technologie la médecine devient une science c’est le principal facteur de changement
    • Il s’agit d’une science complexe comme les organisations qui la mettent en oeuvre
    • L’irruption de l’état, l’assurance maladie, la socialisation de la dépense de soins, l’industrie pharmaceutique en tant que puissances économiques sont le deuxième grand facteur de modification de la médecine
    • Ces deux forces n’agissent pas de concert mais souvent en opposition
  • 8. Les niveaux de réflexion médicale ( Christiensen C. Innovator's prescription 2008, 496p, Mc Graw Hill )
    • Médecine d’intuition basée sur l’observation physique et l’expérience
    • Médecine anatomique d'organe
    • Médecine d'empirime rationnel des études cliniques
    • Médecine d'état, d'institution: Sécu, état, HAS, sociétés savantes...
    • Médecine globale holistique
    • Médecine personnalisée basée sur le paradigme génomique (génétique & épigénétique) et une individualisation des soins à la personne
  • 9. FAMINE, MISÈRE, MALADIES INFECTIEUSES: LA SURVIE
    • Comment nous avons survécu et comment l’espérance de vie s’est accrue
    • Perspective de 1700 à nos jours et rôle modeste de la médecine
  • 10. Espérance de vie à la naissance dans sept nations (Fogel 2009) 1725 1750 1800 1850 1900 1950 1990 2050 ? 2100 ? UK 32 37 36 40 48 69 76 France 26 32 43 46 67 77 USA 50 51 56 43 48 68 76 (87) (98) Egypte 42 60 Inde 27 39 59 Chine 41 70 Japon 61 79
  • 11. Consommation de calories par individu en France et en Grande Bretagne de 1700 à 1989 Années France UK 1700 2095 1705 1657 1750 2168 1785 1848 1800 2237 1803-12 1846 1845-54 2480 1850 2362 1909-13 2857 1935-39 2975 1954-55 2783 3231 1961 3170 1965 3355 3304 1989 3465 3149
  • 12. LA MÉDECINE DE PRÉCISION UNE MÉDECINE PERSONNALISÉE
  • 13. Vers un nouveau paradigme: personnalisation des soins basée sur la génomique (1)
    • Le polymorphisme allélique des populations traduit des adaptations à l’environnement par sélection génétique d’erreurs de transcription aléatoire ou induites
    • Les modifications épigénétiques sont nombreuses, complexes et partiellement transmissibles
    • S’agissant du métabolisme ce polymorphisme est important et concerne l’athérome, le cancer, les démences: ex ApoE eps 4 et Alzheimer
    • S’agissant du pouvoir anti-oxydant du sérum ou bien de l’action des médicaments la génomique est déjà une avancée considérable en pratique (antiagrégants, rôle des cytochromes, Glutathione S-transferase Mu 1…)
  • 14. Vers un nouveau paradigme: personnalisation des soins basée sur la génomique (2)
    • Le diagnostic va évoluer vers le métabolisme des cellules, c’est l’imagerie fonctionnelle ex le PET scan, l’IRM fonctionnelle c’est un début
    • Le traitement va évoluer vers le fine tuning .
      • Action sur la signalisation cellulaire
      • Modification des gènes régulateurs
    • Sélection précise des patients avant un traitement allopathique
    • Sélection des patients pour les essais cliniques et diminution du coût de développement
    • Programmes personnalisés de prévention primaire et secondaire
  • 15. VAINCRE LES MALADIES CHRONIQUES, PROLONGER LA VIE SANS MALADIES
  • 16. Bridging the gap!
    • Aujourd'hui
      • Médecine empirique
      • Allopathie médicamenteuse
      • Macrochirurgie
      • Imagerie d'organe
      • Hôpital d'organe
      • Maladies chroniques
      • Traitements basés sur l’expérience du thérapeute
      • Traitements basés sur le paradigme probabiliste des essais cliniques  
    • 2100
      • Génomique et chirurgie génique
      • Cellules souches
      • Organogénèse in vitro ou in vivo
      • Régénérescence tissulaire
      • Nanochirurgie
      • Imagerie fonctionnelle cellulaire et moléculaire
      • Médecine d’intervention moléculaire
      • Procréation ?
  • 17. 10 ans de recherches et de travail acharné de trois talents, un business administrator , un médecin et un brillant hybride médecin et BA! C.M. Christensen J.H.Grossman J. Whang
  • 18. Le business model du soin et sa rupture
    • La transition est freinée par les acteurs actuels du soin qui sont en situation de rente avec la médecine actuelle centrée sur la maladie
    • De part sa complexité et la charge émotionnelle liée à la vie notre bien le plus cher le BM actuel protège des acteurs
    • Les exemples sont nombreux: monopole d’exercice, biais d’études cliniques, hospitalisations inutiles, monopole d’assurance maladie
    • Ces acteurs surestiment l’action du système de soins sur la santé ( Robin Hanson, 2008 )
  • 19. Conséquences de cette évolution vers la médecine personnalisée
    • Industrie pharmaceutique
    • Essais cliniques dans le développement de nouveaux médicaments
    • La pharmacogénomique
    • Les médicaments ne sont plus allopathiques mais des inducteurs de rétablissement métabolique et génomique
    • Hôpitaux
    • Augmentation des procédures ambulatoires
    • Organisation des hôpitaux par pathologie et non par organe
    • Structures hyperspécialisées
    • Clinique externe près des centres d’intérêt du public
  • 20. Conséquences de cette évolution vers la médecine personnalisée
    • Patient
    • Importance de l’information et du DME
    • Importance de la responsabilité vis à vis de son capital santé
    • Médecine générale
    • Transformation profonde de l’exercice au sein de centres d’orientation très bien équipés en technologie ambulatoire et avec un accès au réseau de télémédecine
    • Prise en charge des pathologies chroniques dans des cadres de rémunération différents
  • 21. Comment va se produire l’évolution? La gratuité épuisée
    • Les assureurs
    • Le système français de régulation par la dette ou le britannique par la pénurie sont rigides
    • Les intégrateurs de soins ont un rôle important dans la création de nouveaux business models
    • Les entrepreneurs innovants
    • Ils sont les acteurs du changement dans la partie fondamentale
      • Diagnostic
      • Traitements…
    • Les décisions politiques vont être décisives
      • Prise en charge collective jusqu’où?
      • Compte épargne santé quel avenir en Europe
      • Rôle essentiel de la compétition
  • 22. Merci de votre attention Questions et commentaires [email_address]