Endarteriectomie carotidienne pour sténose athéromateuse asymptomatique:
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Endarteriectomie carotidienne pour sténose athéromateuse asymptomatique:

on

  • 10,637 views

Il peut être difficile de faire une proposition pour une chirurgie préventive chez une patiente dont l'espérance de vie est courte ou bien en raison de comorbidités associées.

Il peut être difficile de faire une proposition pour une chirurgie préventive chez une patiente dont l'espérance de vie est courte ou bien en raison de comorbidités associées.

Statistics

Views

Total Views
10,637
Views on SlideShare
10,637
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
27
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Endarteriectomie carotidienne pour sténose athéromateuse asymptomatique: Endarteriectomie carotidienne pour sténose athéromateuse asymptomatique: Presentation Transcript

    • Endartériectomie carotidienne pour sténose athéromateuse asymptomatique Sébastien MICHIELS**, Hans Jørgen MOE² et Guy- André PELOUZE° **Etudiant de LULB en stage de chirurgie (début 5ème année) ²Medical student at University of Szeged, Hungary °Chirurgien Thoracique et Cardiovasculaire Centre Hospitalier de Perpignan Cas cliniquefredag 28. oktober 2011
    • Plan de la présentation • Introduction • Histoire clinique • Indication chirurgicale • Traitement o Recommandations o Intervention chirurgicale o Résultats • Suivi post-opératoire • Conclusionfredag 28. oktober 2011
    • Introduction  fredag 28. oktober 2011
    • 1. Introduction L´accident vasculaire cérébral (AIT et infarctus cérébraux) est dune importance critique en médecine aujourdhui. Cest la première cause dinvalidité dans les pays développés. Les accidents vasculaires cérébraux sont la troisième cause de décès et la première cause de handicap. Ils ne sont dépassés que par le cancer et les infarctus du myocarde. fredag 28. oktober 2011
    •    fredag 28. oktober 2011
    •    fredag 28. oktober 2011
    • Histoire clinique  fredag 28. oktober 2011
    • 2. Histoire clinique Nous présentons une patiente de 78 ans adressée à l´hôpital pour endartériectomie carotidienne droite en raison dune sténose athéromateuse asymptomatique.    Une première question se pose: " à partir de quand opère-t-on? Ou plutôt, à partir de quand estime t-on que le bénéfice de la chirurgie est significatif".    fredag 28. oktober 2011
    • Cas clinique • Patiente née le 19/10/1931 âgée de 78 ans. • Consultation le 16/07/2010 • Motif d’admission: Hospitalisation ce 02/09/2010 pour endartériectomie carotidienne.fredag 28. oktober 2011
    • Étude réalisée par ultrasons Sténose carotidienne droite serrée asymptomatique; VMS > 3m/s; sténose > 80% au doppler VMS = Vitesse Maximale Systolique On parle de sténose hémodynamiquement significative à partir d’une VSM supérieure à 150 cm/s Le praticien spécialiste effectue également une évaluation morphologique en mesurant le chenal de la sténose par rapport au chenal d’aval, en l’occurrence de la carotide interne dans ce cas-cifredag 28. oktober 2011
    • ANTECEDENTS (1) Médicaux: Chirurgicaux: - HTA essentielle traitée - Opération fissure anale + équilibrée hémorroïdes en 1960 - Diabète insulinodépendant - éventration sur plaque en 1976 - Démence sénile mixte depuis 6 - Hernie discale en 1982 ans - Paroi abdominale cure - Tachycardie paroxystique d’éventration(1983) - Hypercholestérolémie - Annexectomie bilatérale - Hernie hiatale - Phlébite et embolie pulmonaire dans les suites de la cure de hernie discale - Cataracte, glaucomefredag 28. oktober 2011
    • ANTECEDENTS (2) Anesthésiques: Allergiques: - Choc anaphylactique en - Pénicilline 1983 à la gentalline et/ou au - Gentalline® (gentamycine DCI) pavulon lors de l’intervention - Pavulon (curare) pour l’éventration   Aucun test spécifique nayant été réalisé à notre connaissance sur une des 2 molécules, il nous est impossible de préciser si la patiente est plutôt allergique à la gentalline ou au pavulon, ou aux deux. Par prudence, lanesthésiste veillera à ne lui administrer ni lun ni lautre.fredag 28. oktober 2011
    • Mode de vie • Vit à domicile avec son époux, 3 enfants, très entourée par sa famille • Se rend au Centre de jour à Bo... (66000 France) 3x/ sem • Infirmière 2x/j we compris • Aide ménagère 2h/sem et fille à proximité • Perte d’autonomie (toilette, habillage) • Sommeil perturbé • Ancienne femme de ménage, retraitée • Tabac: - Alcool: - • Poids 67kg, Taille 1m56fredag 28. oktober 2011
    • Historique • 11/03/2010 Consultation Cardiologique pour palpitations • 01/04/2010 Consultation Neurologique, diagnostic et évolution d’une maladie dAlzheimer au début; • 22/06/2010 Malaise sans Perte de Connaissance • 24/06/2010 TDM cérébral • 15 et 16/07/2010 Bilan du malaise, découverte d’une sténose serrée de la carotide droite -> adressée en consultation de Chirurgie Thoracique et Vasculairefredag 28. oktober 2011
    • Bilan du malaise • Hospitalisation du 15 au 16/07/2010 • Ne répondait plus, somnolente, pas de mouvement involontaire • Désorientée temporo-spatiale avec des troubles de la compréhension, manque de mots, rappel des 3 mots 0/3, oculomotricité normale, pas de déficit sensitivo- moteur • TA 12/7, FC 87/mn, Glasgow 15 • pas de paleur, pas de cyanose, • Dextro normal • Coeur: B1B2 régulier, pas de souffle ni cardiaque ni carotidienfredag 28. oktober 2011
    • Scanner cérébral sans injection • Pas d’hémorragie intra ni péri-cérébrale • Atrophie cortico-sous-corticale bilatérale • Hypodensités adjacentes aux cornes frontales des ventricules latéraux (>leucopathie vasculaire) • Ligne médiane non déplacée • Calcifications athéromateuses des siphons carotidiens et au niveau des artères vertébrales bilatérales.fredag 28. oktober 2011
    • Calcification athéromateuse des artères vertébrales bilatéralement    fredag 28. oktober 2011
    • Calcification athéromateuse des siphons carotidiens       fredag 28. oktober 2011
    • Hypodensité adjacente des cornes frontales des ventricules latéraux en rapport probable avec une leucopathie vasculaire        fredag 28. oktober 2011
    • Ligne médiane en place bien visible      fredag 28. oktober 2011
    • Examens complémentaires (1) • ECG: sinusal, 90/mn, QRS 0°, onde T négative D3,VR, V1, BBD • Biologie: iono, créat, bilan hépatique, troponine, pro-BNP, NFS, plaquettes, TP, TCA: normaux Urée: 12.9mmol/l (0;11.9) Glucose: 9.7mmol/l (3.88;6.38) Ac. Urique 434µmol/l (142.8;339.2) Vit B12: 799pg/ml (191;663), folates 8.8pg/ml (3.8;16)fredag 28. oktober 2011
    • Examens complémentaires (2) • Scanner cérébral du 23/06 - Calcification des artères vertébrales et des siphons carotidiens - Atrophie bitemporale - Petite lésion vasculaire au niveau frontal périventriculaire gauchefredag 28. oktober 2011
    • Examens complémentaires (3) • Doppler cervical continu des TSA (15/07/2010): athérome non sténosant: CCD, CIG, CCG. CID non visualisée • Echo-Doppler couleur artériel des TSA (16/07/2010): territoire carotidien gauche normal, sténose CID,très serrée >80%, VSM=317cm/s, artère ophtalmique droite inversée CCD=carotide commune droite; CCG=carotide commune gauche; CID=carotide interne droite; CIG=carotide interne gauche; VMS=vitesse maximale systoliquefredag 28. oktober 2011
    • Examens complémentaires (4) • Echographie: -CIG-CEG: plaque partiellement calcifée non sténosante sur le plan hémodynamique -CCG: large plaque calcifiée sur carotide médiane, pas d’accélération -CID: sténose serrée 90% ESCT et 80% NASCET. Chenal circulant 0.07cm L’analyse morphologique est difficile car l’artère est profonde • EEG: rythme de veille physiologique, absence d’anomalie épileptique paroxystiquefredag 28. oktober 2011
    • Examens complémentaires (5) • ECG 16/08: BBD, onde P bifide-> HAG, QRS large- > HVG (à mettre en relation avec son HTA) • IRM cardiaque récente: Dans le cadre d’un bilan pré-op effectuée le 26/04/2010 (indication: opacité se projetant sur OG -> existence d’une hernie hiatale par glissement certainement responsable de l’opacité; pas de formation intra-cavitaire; légère hypertrophie concentrique du myocarde du VG (HTA)fredag 28. oktober 2011
    • 3. Indication chirurgicale Deux études permettent d’évaluer la sténose afin de prendre une bonne décision thérapeutique. Celles-ci sont basées sur le caractère symptomatique: • lorsque le patient est symptomatique : Etude NASCET => évaluation du pourcentage de sténose en diamètre sur l’artériographie [50;69%[ : bénéfice modéré de la chirurgie (significatif chez les hommes); [70;99[ : bénéfice significatif et marqué dans les deux sexes • Lorsque le patient est asymptomatique : Etude ACST => on note un bénéfice de la chirurgie si la sténose est supérieure ou égale à 80%fredag 28. oktober 2011
    • Indications de lendartériectomie carotidienne dans les sténoses asymptomatiques Plusieurs essais cliniques aux Etats-Unis et en Europe ont étudié leffet de lendartériectomie des patients asymptomatiques présentant une sténose carotidienne.   Ces études montrent que les artères carotides avec une sténose ≥ 80% ont un effet bénéfique chez les patients asymptomatiques.       Clinical trials of endarterectomy for carotid stenosis in asymptomatic patients TrialResults-center www.trialresultscenter.orgfredag 28. oktober 2011
    • Traitement  fredag 28. oktober 2011
    • 4.Traitement: recommandations • Sténose symptomatique (AIT/AVC < 6 mois) traitement recommandé si : o sténose > ou égale à 70% et morbidité-mortalité postopératoire < 6 % • Sténose asymptomatique traitement recommandé si : • sténose ≥80 % • morbidité-mortalité postopératoire < 3 % • espérance de vie > 5 ans • Considérations au cas par cas surtout si morphologie de la plaque est instable(ulcération, hémorragie, contenu hypodense)  fredag 28. oktober 2011
    • Recommandations d’après la Haute Autorité de Santé (HAS) Le risque de présenter un infarctus cérébral ipsilatéral est estimé à 2% par an chez les patients porteurs de sténoses carotidiennes asymptomatiques ≥ 60%. Lorsque le degré de sténose carotidienne asymptomatique ≥ 60%, un geste de revascularisation par chirurgie carotidienne peut être proposé en fonction de différents éléments (espérance de vie, paramètres hémodynamiques et anatomiques, évolutivité de la sténose…) par des équipes chirurgicales, dont le taux attendu de morbi- mortalité à J30 est inférieur à 3% Pour les sténoses <60% la revascularisation n’est pas indiquée, comme signalé précédemment. http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/rapport_stenoses_bifurcation_carotidienne.pdffredag 28. oktober 2011
    • Traitement médicamenteux habituel (1) • Metformine (glucophage>diabète) DCI 850mg, cpr 1-0-1 • Atorvastatine (Tahor®) (statine) 80mg, cpr 0-1-0 • Lercanidipine (Lercan®) (anti-HTA, antagonistes calciques: dihydropyridine) 10mg, cpr 1-0-0 • Aspirine (Kardégic®) ( antalgique, anti- inflammatoire, antipyrétique et antiagrégant plaquettaire) 160mg, sachet dose 0-1-0fredag 28. oktober 2011
    • Traitement médicamenteux habituel (2) • Ebixa® (mémantine, antagonistes des NMDA, effets indésirables: hallucination, vertiges, confusion, céphalées, fatigue, bradycardie et bloc auriculo- ventriculaire) 20mg, cpr 0-0-1 • Réminyl® (inhibiteur des cholinestérases -> Alzheimer) 16mg, gélule 1-0-0 • Acébutolol (β-bloquant) 200mg ½ cpr 1-0-1fredag 28. oktober 2011
    • Traitement habituel (3) • Glucor® (acarbose,pseudotétrasaccharide, inhibiteur compétitif des alpha-glucosidases intestinales) 100mg, cpr ½- ½ - ½ • Nisisco® (anti-HTA, valsartan + hydrochlorothiazide) 160mg/ 25mg cpr 1-0-0 • Ogastoro® (lansoprazole, famille des IPP)15mg à chaque repas • Insuline sous cutanée, le soir en fonction du dextrofredag 28. oktober 2011
    • Préparation à lintervention et surveillance per-opératoire La patiente est placée sur la table dopération en position de décubitus dorsal. L’anesthésistepratique une anesthésie générale. Placement dun bio postérieurement, sur la longueur de lacolonne dorsale. Ceci permet aux épaules de tomber sous leffet de la pesanteur avec commebut de dégager la région cervicale, offrant plus de liberté de mouvements au chirurgien aucours de lintervention. Nous avons utilisé un spectromètre infrarouge pour cette opération. LINVOS® Cérébral estun oxymètre non invasif. Placement de deux électrodes au niveau du front de la patiente. Lesmédecine qui croient que leur patient peut être à risque de problèmes doxygénation peuventutiliser les INVOS Système afin daméliorer la sécurité du patient et des résultats.Le système utilise la spectroscopie optique in vivo pour assurer le suivi en temps réel delévolution de la saturation en oxygène régionale (RSO2) de sang dans le cerveau ou dautrestissus du corps sous le capteur.Ce système unique permet aux cliniciens de mesurer les niveaux doxygène du site, plutôt quedobtenir la même information par des mesures du corps entier.Cette technique consiste à mesurer de loxygénation dune zone du cerveau afin den déduireson activité.fredag 28. oktober 2011
    •           fredag 28. oktober 2011
    •                         fredag 28. oktober 2011
    •                fredag 28. oktober 2011
    • Intervention chirurgicale Thromboendarteriectomie de la bifurcation carotidienne sans angioplastie d’élargissement, par cervicotomie sans dérivation vasculaire Malade sous anesthésie générale, en décubitus dorsal. Cervicotomie pré-sterno-cléido-mastoïdienne droite. Dissection prudente de la bifurcation carotidienne. Mise sur lac des vaisseaux. Héparinisation à 200 UI/kg en IV direct. Clampage des trois vaisseaux. Artériotomie au flanc externe du bulbe carotidien. Endartériectomie du séquestre monobloc. Vérification de l’intima d’aval, sur les trois vaisseaux et du lit de l’endartériectomie.fredag 28. oktober 2011
    • Intervention chirurgicale : suite Fermeture de l’artériotomie par deux hémisurjets de monobrin non résorbable 7/0 Déclampage après purges à la 24ème minute. La suture est étanche d’emblée. Neutralisation partielle de l’héparine. Vérification de l’hémostase. Fermeture du peaucier du cou par deux hémisurjets de fil tressé résorbable 4/0. Agrafes de Michel sur la peau. Redon aspiratif dans la loge de dissection. Pas d’antibiothérapie.fredag 28. oktober 2011
    • 5. Suivi post-op 03/09/2010 • Retour de bloc à 18h • Risque hémorragique: Sce (=surveillance) post endarteriectomie, Sce constantes, Sce état cut., Sce redon, Position semi assise : Pansement(Pst) propre, pas de trace de sang, constante ok 13/6, état cut. Ok, redon=10cc à 18h, 18cc à 21h • Sce SaO2 : O2= 4L/min; SaO2 ok 97% • Risque lié à l’anesthésie : patiente somnolente mais réveillable • Sa fille souhaite rester dormir avec sa mère suite à ses ATCD de démence et son hospitalisation. • Patiente éveillée, pas de déficit moteurfredag 28. oktober 2011
    • 04/09/2010 arrivée à 15h30 dans le service par mutation Unité Neuro-Vasculaire 8h héparinémie 0,1 UI/ml pas de modification de dose Surveillance glycémique HbA1c à 6.8 Absence de douleur, morphine non faite; 13h30 douleur au niveau de la cicatrice 1g PFG (Perfalgan®) Rougeur plis inguinaux et sous mammaire - > econazole mise ce matinfredag 28. oktober 2011
    • Redon=40cc/24h Pst compressif propre PSE(= pousse seringue électrique) héparine changée 05/09/2010 Pst refait avec ablation du redon, compressif refait, la patiente arrache à plusieurs reprises le compressif Bilan sanguin : Ablation PSE héparine et relais avec lovenox® -> bilan sanguin le 06/09fredag 28. oktober 2011
    • 06/09/2010 Apyrétique Pst refait-> plaie propre -> désinfection 4 tps ( 1) savonnage avec eau+ bétadine, 2) on rince avec de l’eau stérile, 3) on sèche, 4) bétadine jaune ) ercefilm(Pst pelliculaire souple et transparent aérosol appliqué sur la cicatrice) Sortie ce 06/09/2010 à J2fredag 28. oktober 2011
    • Lévaluation pathologique du sequestre Lévaluation pathologique des échantillons ont montré que • La longeur de la piece: 3 cm dont carotide commune de 2 cm. • Aspect externe de la paroi épaisse et lisse.  • A l´ouverture plaque de 0,6 cm de long et 3 mm d ´épaisseur au niveau de la bifurcation de la carotide interne.  •  Aucun thormbosis, ulcération ou dhémorragie ont été observés. Conclusion • Plaque athéromateuse calcifée non rompu.fredag 28. oktober 2011
    • Lettre de sortie Le patient de lhôpital émis le 02/09/2010 et a été libéré le 06/09/2010. Après un épisode de perte de conscience et les résultats dune sténose carotidienne du côté droit, le patient a subi une endartériectomie carotidienne.   Lopération a été réussie et la période post-opératoire a été sans aucun problème vasculaire ou neurologique. Elle va continuer sa médication régulière, ajoutant 160 mg aspirine par jour, et Nexium décharge. Un suivi régulier écho doppler sera fait au 1er, 3ème, 6ème et 9ème mois pour enquêter sur une resténose possible.fredag 28. oktober 2011
    • IRM de contrôle Un suivi Angio IRM a été effectué le 10/05/2011. Son deuxième Doppler duplex ne pouvait pas imager lartère carotide. Mais lartère ophtalmique était clairement visible et positive. Cette Angio IRM a montré un restenose fibreuse asymptomatique. Elle fut traitée par la poursuite de traitement medical.fredag 28. oktober 2011
    • IRM de contrôle  fredag 28. oktober 2011
    • Conclusion  fredag 28. oktober 2011
    • 6.Conclusion (1) • Une endartérectomie carotidienne droite a été effectuée suite à la découverte d’une sténose sévère évaluée à plus de 80% au doppler. • Cette sténose asymptomatique a été découverte de manière fortuite dans le cadre du bilan de son malaise du 22/06/2010. Le scanner cérébral ne démontre pas de présence de lésion ischémique. Un écho doppler et un scanner cérébral ont été effectués. Précisons qu’un angioscanner aurait confirmé la sténose carotidienne, et qu’une IRM cérébrale aurait été plus sensible concernant la suspicion d’infarctus cérébral. • Une question est susceptible d’être posée: « Est-il légitime d’intervenir chirurgicalement sur une sténose asymptomatique d’une carotide compte tenu des facteurs de comorbidité importants? »fredag 28. oktober 2011
    • Conclusion (2) • Citons comme facteur de comorbidité une démence débutante, une HTA, un diabète sucré. N’oublions pas qu’il s’agit d’une patiente âgée de 78 ans, et que le risque de complication post-chirurgie n’est pas nul. En effet, la chirurgie de la carotide est une chirurgie délicate qui comporte des risques, notamment provoquer un accident vasculaire cérébral par embolie lors de l’ouverture de l’artère. Il est donc essentiel de prendre le patient dans sa totalité afin de prendre les bonnes décisions thérapeutiques. • Le débat reste bien entendu ouvert: « opère-t-on oui ou non? »fredag 28. oktober 2011
    • Conclusion (3) • Le chirurgien a besoin de discuter du cas avec lanesthésiste et la radiologue. Ensuite, le chirurgien va proposer des alternatives pour le patient. Premièrement, le meilleur traitement médical et le risque à ce sujet. Deuxièmement, la chirurgie et la meilleure thérapie médicale dans la configuration de la morbidité. Le chirurgien doit personnaliser le risque en prenant en compte de ses propres compétences et celle de son personnel. • On gardera à l’esprit que le bénéfice de la chirurgie ne se manifeste qu’à long terme (1 à 2 ans), alors que pour les formes symptomatiques, il apparaît précocément après l’intervention.fredag 28. oktober 2011
    • Graphique portant le nombre d’événements (accident vasculaire cérébrale) en fonction du temps . On observe un pic sur la courbe du patient opéré; en effet comme dit plus haut la chirurgie comporte un risque-> du nombre d’événements. La courbe se stabilise et on observe un bénéfice de la chirurgie à long terme. La distance entre A et B est estimée à 1 ou 2 ans; ce n’est qu’après B que le bénéfice de la chirurgie est significatiffredag 28. oktober 2011
    • Le chirurgien a laissé un temps de latence considérable 18 jours à la patiente afin qu’elle en discute calmement avec ses proches et qu’elle décide, en toute considération, d’effectuer ou au contraire, de refuser l’opération. L’intervention s’est par ailleurs bien déroulée. Il n’y a pas eu de complication et le délai d’hospitalisation fut bref.fredag 28. oktober 2011
    • Références  1/   http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/ fiche_stents_carotides_web.pdf 2/ Jean-Louis BERTRAND, Guy-André PELOUZE, Jean- Marc BENEJEAN, Sténose carotidienne: au-delà de la lumière, Angéiologie, 2009, vol.61, n°3, p13 à 22   3/ G-A PELOUZE, D. SABLOT, J-F CASSARINI, C. NEGRE, X. FAILLIE, J-M BENEJEAN, J-L BERTRAND, Quel délai pour lendartériectomie carotidienne après un accident neurologique? Angéiologie, 2007, vol.59, n°2, pp.23 à 27    4/ http://www.somanetics.com/invos-system fredag 28. oktober 2011