Dossier gdl web
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Dossier gdl web

on

  • 410 views

Dossier du spectacle "Gueules de loups" de l'artiste conteur professionnel Pierre Desvigne.

Dossier du spectacle "Gueules de loups" de l'artiste conteur professionnel Pierre Desvigne.

Statistics

Views

Total Views
410
Views on SlideShare
336
Embed Views
74

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 74

http://gueulesdeloups.wordpress.com 74

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Dossier gdl web Document Transcript

  • 1. S UP nee) LO ig oul svui r De (q E S D reaill ou ere CPiie L LE EU C GU
  • 2. PRESENTATION DU SPECTACLE Le spectacle est construit sur une commande passée à l’artiste pour écrire une conférence sur les loups.Cette commande vient de l’imminent Professeur Anatole Aimée Amboise – surnommé Triple A par ses col-lègues. Mais dans cette commande, le professeur décide de ne pas parler du canis lupus, celui du zoo ou desmontagnes d’Anatolie, ni de la bête du Gévaudan ou de celle du Valais mais plutôt des loups qui le hantent...comme une urgence soudaine à dire le(s) loup(s) de l’âme de l’homme. Les loups de la cour de récréation. Le loup qui terrorise la population. Le loup séducteur. Le loup ven-geur-masqué. Le loup qui joue à faire peur. Qui fait peur. Le loup prédateur. Le loup qui a faim. Une faim deloup. Et toujours l’agneau à dévorer avec ou sans harissa. Ce spectacle en quatre portraits vient proposer un étonnant voyageplein de fantaisie. Découverte, peur, volte-face, humour et apaisementvont se donner la main tour à tour dans cette comédie dramatique, fresquerocambolesque où se mélangent adroitement théâtre, commedia dell’arte,marionnette adulte et narration. Portrait 1 / Gilles de Rais - le loup solitaire photo / olivier metzger Portrait 2 / Maxime - la meute de petits loups désorganisés Portrait 3 / Jojo Kid - la meute de loups organisés Portrait 4 / Triple A - le loup mystérieuxUn petit peu plus... Le spectacle commence par la commande farfelue du professeur au conteur, avec un plan bien établi etdes pistes à explorer. L’artiste, une fois seul à son bureau, se demande s’il doit aborder d’autres sujets, et cequ’en penserait le professeur... Au milieu des forêts du Moyen Age, surgit le seigneur féodal tout puissant sur ses sujets: droit de vie, demort et de cuissage, loup redouté des serfs. Et voilà Gilles de Rais, devenu monstre glissant sur les pentesvertigineuses de l’alchimie - ésotérisme d’antan, satanisme inquiétant. Il change de nom, s’appelle BarbeBleue. Rêve ou réalité? Le conteur enquête en Pays de Retz... Puis c’est un élève de 3ème, Maxime, qui vient raconter son histoire, celle d’un bouc émissaire au collège.Du jeu au dérapage, la meute s’amuse avec sa proie, mais jusqu’où ? Le conteur raconte cette histoire. Uneréalité d’histoires mêlées en une seule pour dire le silence qui entoure ces drames. Le conteur se souvient alors de la projection du film documentaire Nuit et Brouillard d’Alain Resnais.Les loups bruns dehors - bruits de bottes et fils barbelés. Les prisonniers dedans - la mort au quotidien. C’estl’occasion pour lui de raconter l’histoire de Jojo Kid, le roi des arts martiaux qui glisse dans la spirale de lavengeance. Lorsque la fureur du loup est lâchée qui peut savoir quand elle s’atténuera? Et puis il y a Triple A, le loup qui ne regarde qu’elles, entre lingeries fines, photos d’Helmut Newton,dessins de Manara,... L’amoureux timide, le loup attiré par une femme, la délicieuse Manon. Le loup qui lasuit dans la rue un jour, après sa conférence. Ce jour-là, le conteur suit le professeur qui suit la femme...
  • 3. photos / Jean-Marc PrévotPRESENTATION DE L’AUTEUR-INTERPRETE Pierre Desvigne est né en 1972 dans le vignoble de la côte chalonnaise en Bourgogne. Il a beaucoupvoyagé depuis sa naissance et le voici maintenant installé à Nantes. Depuis 2005, il propose ses spectacles etses histoires sur les scènes de théâtres et de festivals, dans les établissements scolaires et les bibliothèques,au siège du Conseil Général, sous une yourte ou dans un camion... en France et à l’étranger. Il vient tout seul,ou bien avec des musiciens, des conteurs, et aussi, parfois, avec l’Orchestre National des Pays de la Loire. Son parcours artistique a vu le jour au Moyen-Orient (Turquie, Syrie, Jordanie, Egypte) : cérémonies etpensées soufies, mythes antique et contemporain ; puis en Afrique (Djibouti, Ethiopie, Rwanda, Burundi,Tanzanie, Afrique du Sud,...) : photos, vidéo lors d’une tournée en Afrique Australe. Et pendant des stages de formation : avec Philippe Pastot et Philippe Hottier, comédiens / metteurs en scène avec Patrick Hétier, Yannick Jaulin et Pépito Matéo, apprentis sorciers et conteurs et des regards extérieurs de Marc Buléon et Nicolas BonneauDes plateaux de théâtre aux scènes slam nantaises, Pierre Desvigne fait découvrir cet art populaire et subver-sif à travers ses spectacles et ses ateliers de sensibilisation à la jubilation oratoire ; ateliers qu’il mène dansdes écoles primaires, des collèges et des lycées depuis 2005.Depuis 2010, il travaille avec l’Orchestre National des Pays de la Loire : écriture, dramaturgie, jeu et misescène avec des musiciens de l’orchestre.Principaux spectacles depuis 2005Lune de Miel (création 2005), Comme un hasard (création avec Imagin’action Cie du Regard 2005),Emmène-moi au bout du monde (création 2007), Perdus dans l’autre bois (re-création 2009 de trois contesoccidentaux), L’oiseau Merveille (Création 2010 pour l’ONPL), Emile-et-un-mot (création 2011 avec leconteur Laurent Carudel), A las cinco de la tarde (création 2011 pour l’ONPL et l’Université de Nantes),Gueules de Loups (création 2012-2013).Principaux partenaires depuis 2005Conseil Général de Loire-Atlantique, Conseil Général de la Charente-Maritime, Orchestre National des Pays de la Loire (ONPL), Réseaudes Bibliothèques Départementales de Loire-Atlantique (BDLA),Terrain Neutre Théâtre (Nantes), Théâtre du Cabanier (Nantes),Théâtre des Jacobins (La Rochelle), Ville de Nantes, Université deNantes, Collèges du Hérault (St Herblain) et du Galinet (Blain), Institut dessin / zadSaint Thomas de Villeneuve (St Germain-en-Laye), Ecole Notre-Dame(Redon) et Jules Vernes (Chavagnes en Paillers), Graine d’Europe(Nantes).
  • 4. L’EQUIPE ARTISTIQUEMARC BULÉON - regard extérieur et élagage de l’écritureConteur, auteur, écrivain, Marc Buléon raconte pour rattraper le temps égaré de son enfance, ce temps où leshistoires n’avaient pas cours. Elles n’avaient ni la place ni le temps de s’insérer dans le quotidien. Survivre, sur-nager. Silence... Il a fallu du temps, le temps de l’âge adulte, le temps d’une vie d’ébéniste pour reconnaître savoix dans la quiétude de son atelier et apprivoiser ce que souhaitait dire cette voix. Partager le doute et le ques-tionnement face à la vie, rire aussi parce que le rire est le plus court chemin pour rejoindre l’autre. L’Autre... êtreavec lui, lui tendre la main et accepter un jour de partir avec lui. Lâcher. Tout.Quelques expériences:- Deux ans dans le groupe “Fahrenheit” au Centre de Littérature Orale avec Bruno de la Salle (1998 et 1999).- Ateliers de la Parole menés sur plusieurs années avec un groupe de huit adultes autistes.- Parution du livre “Toi, l’Autre moi”, hommage aux huit conteurs autistes.HERVÉ GRANJON DE LÉPINEY - écriture et jeu pour la bande sonContrebassiste à l’Orchestre National des Pays de la Loire, Hervé Granjon de Lépiney s’aperçoit, dans sestoutes jeunes années, que jouer sur des barils de lessive et avec une guitare en carton peut le mener dans uneimpasse. Il choisit alors la contrebasse et entreprend les études de musique « classique » des conservatoiresd’Avignon et de Paris, tout en parcourant quelques kilomètres sur sa mobylette avec sa contrebasse sur le dos.Peu à peu, il se passionne pour Monteverdi, Bach, Mozart, Beethoven, Wagner, Debussy, Messiaen, Boulez,...La pratique de la musique de chambre, de la musique symphonique et de la création contemporaine, le conduità des collaborations variées où il participe à des projets unissant la musique, le théâtre et la poésie, en tant quecompositeur et contrebassiste.DAPHNÉ GAUDEFROY - création marionnette et aide à la manipulationMarionnettiste interprète de la Compagnie Adzel, Daphné Gaudefroy a bâti son amour de la marionnette pa-rallèlement à son travail de musicienne et de comédienne. Depuis 15 ans, en autodidacte patiente et curieuse, ellefaçonne, invente et manipule des marionnettes de toutes tailles. Marionnettes pour ses spectacles et marionnettespour d’autres artistes soucieux de travailler avec de véritables petits joyaux imaginaires. Ses créations étant prin-cipalement destinées à des adultes, c’est donc dans ce désir de les faire découvrir à un public nouveau, qu’avecAnthony Gorius ils ont construit, en 2004, le Théâtre du Cabanier à Nantes.RAPHAËL BARREAU - création lumière et régie (sous réserve)Régisseur général au Terrain Neutre Théâtre, Raphaël Barreau sait donner avec pertinence de la lumière auxactes. Depuis 2009 au TNT à Nantes, il gravite entre les scènes hip-hop, rock, slam, théâtre, danse et conte. Fortde cette expérience aux multiples visages, il propose un accompagnement de l’artiste entre ombres et lumières,toujours au service de l’histoire qui se vient se raconter sur le plateau.
  • 5. INTERETS PEDAGOGIQUES Par son travail de conteur et de comédien, Pierre Desvigne propose, à travers ses créations, « des récits etdes contes avec une réalité citoyenne, entremêlant adroitement imaginaire et vécu du quotidien ». Dans cespectacle, il aborde plusieurs thématiques, dont la violence dans notre société, et différents contextes histo-riques, sociologiques et imaginaires.HISTORIQUEGilles de Rais, compagnon de Jeanne d’Arc pendant la Guerre de Cent ans, sera condamné à mort pour sescrimes. Tentatives de réhabilitation, complot, amour mystique, folie, dérive sectaire d’hier à aujourd’hui. Livre : Gilles et Jeanne de Michel TournierLes camps d’exterminations nazis, exemple du paroxysme de la haine et de la violence. Films : Nuit et Brouillard d’Alain Resnais / La liste de Schindler de Steven Spielberg Livres : Si c’est un homme de Primo Levi / Maus de Art Spiegelman (BD)SOCIOLOGIQUENon-assistance à personne en danger, ces peurs individuelles et collectives qui peuvent bloquer unprocessus d’aide, de secours – et les limites de l’ingérence. Films : 38 témoins de Lucas Belvaux / Le Cercle des Poètes Disparus de Peter WeirJeux interdits : du jeu du foulard, en passant par les « tournantes », à la télé réalité et aux jeux vidéos extrê-mes. Quelles limites aux jeux? Que viennent-ils nous dire? Le théâtre comme catharsis possible... Livre: Sa Majesté des Mouches de William Golding Film : La haine de Mathieu KassovitzLe bouc émissaire : souffre-douleur, tête de turc, victime expiatoire, il existe depuis l’aube de l’humanitédans la construction de la cité. Son histoire dans ses dérives passées et présentes. Films : Liberté de Tony Gatliff / Dupont Lajoie de Yves Boisset Livres : Matin brun de F. Pavloff / Jour de collège de B. Friot / Le rapport de Brodeck de P. ClaudelIMAGINAIREBarbe Bleue, ce que peut nous dire ce conte aujourd’hui : désirs, peurs, interdits et transgressions. De laversion de Charles Perrault à celle très moderne de l’opéra de Béla Bartók. Livres : Le château de Barbe Bleue de Béla Balász (livret opéra) / Les fleurs du mal de C. Baudelaire L’Ane d’Or ou les métamorphoses de Apulée Films : Dracula de Francis Ford Coppola / Don Juan de Marcel BluwalChaperon Rouge, au-delà de la mise en garde morale de Charles Perrault et de celle du « bon chasseur »des frères Grimm, il y en a de moins répandues…Résistance à l’oppresseur, désir de liberté. Livres : Les métamorphoses de la reine de Pierrette Fleutiaux / Les contes de crimes de Pierre Dubois Film : Le labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro
  • 6. INFORMATIONS PRATIQUESPUBLICTout public à partir de 13 ans - Lycée et collège à partir de la 3èmeDURÉE1h15 environTARIFNous contacterUne rencontre avec les élèves en amont et en aval du spectacle est envisageable lors de scolairesncFICHE TECHNIQUESpectacle autonome avec un rideau de fond de scène noir, des pendrillons noirs, des éléments de décorssimples (pupitre, coffre et store), une sonorisation, des projecteurs et le câblage.Espace scénique minimum requis : Ouverture 4m / Profondeur 4m / Hauteur 3m.Electricité : 2 prises 220 VEquipe : 2 personnes / 1 artiste et 1 technicien (son et lumière)SITE INTERNEThttp://gueulesdeloups.wordpress.comCONTACTSCompagnie Le CaillouPierre Desvigne35, rue des Olivettes44 000 NANTESTél : 09-75-57-05-63asso-lecaillou@orange.fr DISTRIBUTION Conception et interprétation / Pierre Desvigne Regard extérieur, élagage de l’écriture / Marc Buléon Conception de la marionnette / Daphné Gaudefroy Ecritures musicales, contrebasse / Hervé Granjon de Lépiney Création lumière / Raphaël Barreau PRODUCTION Cie Le Caillou (qui roule) - 44 AIDE À LA CRÉATION Théâtre des Jacobins, La Rochelle (17) Théâtre du Cabanier, Nantes (44) SOUTIEN À LA DIFFUSION AUX COLLÈGES Conseil Général de la Charente-Maritime Conseil Général de Loire- Atlantique Les loups dessinés pour cette création sont de Nicolas Bianco-Levrin